Skip to main content

Full text of "Manuel du libraire et de l'amateur de livres"

See other formats


Google 



This is a digital copy of a book thaï was prcscrvod for générations on library shelves before it was carefully scanned by Google as part of a project 

to make the world's bocks discoverablc online. 

It has survived long enough for the copyright to expire and the book to enter the public domain. A public domain book is one that was never subject 

to copyright or whose légal copyright term has expired. Whether a book is in the public domain may vary country to country. Public domain books 

are our gateways to the past, representing a wealth of history, culture and knowledge that's often difficult to discover. 

Marks, notations and other maiginalia présent in the original volume will appear in this file - a reminder of this book's long journcy from the 

publisher to a library and finally to you. 

Usage guidelines 

Google is proud to partner with libraries to digitize public domain materials and make them widely accessible. Public domain books belong to the 
public and we are merely their custodians. Nevertheless, this work is expensive, so in order to keep providing this resource, we hâve taken steps to 
prcvcnt abuse by commercial parties, including placing lechnical restrictions on automated querying. 
We also ask that you: 

+ Make non-commercial use of the files We designed Google Book Search for use by individuals, and we request that you use thèse files for 
Personal, non-commercial purposes. 

+ Refrain fivm automated querying Do nol send automated queries of any sort to Google's System: If you are conducting research on machine 
translation, optical character récognition or other areas where access to a laige amount of text is helpful, please contact us. We encourage the 
use of public domain materials for thèse purposes and may be able to help. 

+ Maintain attributionTht GoogX'S "watermark" you see on each file is essential for informingpcoplcabout this project and helping them find 
additional materials through Google Book Search. Please do not remove it. 

+ Keep it légal Whatever your use, remember that you are lesponsible for ensuring that what you are doing is légal. Do not assume that just 
because we believe a book is in the public domain for users in the United States, that the work is also in the public domain for users in other 
countiies. Whether a book is still in copyright varies from country to country, and we can'l offer guidance on whether any spécifie use of 
any spécifie book is allowed. Please do not assume that a book's appearance in Google Book Search means it can be used in any manner 
anywhere in the world. Copyright infringement liabili^ can be quite severe. 

About Google Book Search 

Google's mission is to organize the world's information and to make it universally accessible and useful. Google Book Search helps rcaders 
discover the world's books while helping authors and publishers reach new audiences. You can search through the full icxi of ihis book on the web 

at |http: //books. google .com/l 









\ 



lit 



/' 



y^ 



/ 



/ 

I 



\ 



I i 



f 




K*. 



;i' ■» 



u* 



^ 




*< -* 



MANUEL 



DU LIBRAIRE 



ET 



DE L'AMATEUR DE LIVRES 



TOME QUATRIÈME. 



NAASEFE. — RZACZYNSKI 






-M 



iMri*. - Tji»ographie iJc Finnln Didut fitrc», AU el C*. rue Jacob, SC. 



MANUEL 

DU LIBRAIRE 

ET 

DE L'AMATEUR DE LIVRES 

COMTEK A«T 
1" DM NUDVKAV DICTIONNAIRE BIBLIOUBAPHIQUE 

rifilMtrlc limB'* hm Joun; itcc l'biilolrc da liSircnla Mlllontqul en ont «It hlla; da rcMdgnciBcBI* 
Wti I —1 1 1 ■ ponr mgnullre la csnlnAifoiii. et cDtlnUoniKr lu iDcIcDi Uins. On j * ]aliil unt «noenUac* 
4b prix aBiqKli B» pirtlc de cB>gli]ru<wt«â pontiiliiia la Ttniei publlqua falia en FnDM. en ABtMnct 
et alUcan. (Ut«1> vrti d'an iltele. itsii que l'ipprCdellon ipproilmatlr» dn llrrei ineleni qui m rencMlIrcat 

S» DNB TABLE EN PORIIE DE CATILOGCE EAISONNi 

'Ji HM I liMli. k1«b Tordre ie% taUUnt, loni Itt ouvngo partit dani le DieUoBiiiln, cl un fnad nmbec 

« prfclaui 

PAR JACQUES-CHAKLES BRUNIT 



T «VCHENTâG b'UN TIU» 



TOMb: OUATKIÈME. 



PARIS 

LIBRAIRIE DE FIRHIN DIDOT FRËRES, FILS ET C- 




■ lO.fj IStj 



NOUVEAU 



DICTIONNAIRE 



BIBLIOGRAPHIQUE 



N 



NAASEFE — NAGLER 



NAASEFEEliazidji. Ses Séances (en arabe). 

Btirouth^ 1856, gr. in-8. 30 fr. [13331] 

Cet ooTrage «Tan chrétien maronite est regardé 
cnmiie on des pins purs chels-d'oeoTre de la Ut- 
léntorc arabe, comparable même aux Séances 
^Haiiii. 

KABI Efendi. Conseils de Nabi Efendi à 
son fils Aboul Khair , publiés en turc 
avec la traduction française et des notes 
for M. Pavet de Courteiile. Paris, impr. 
impér., 1857, gr. in-8. iv, 100 pag. et 
pour le texte 68 pages. [15989] 

Mie tare du zyu* siècle, regardé comme classique. 

5ABIJCI1ODOM0S0R , tragi - comédie , 
afec le cantique des trois enfans chanté 
en la fournaise, par A. D. L. C. (Ant. de 
b Croix). Paris, 1561, in-8. [16386] 

Kèoe rve, qui faut au moins de 00 k 80 fr. 

HilCHRICHTEN und Bemerkungen ùber 
den Algierischen Staat(Ton J.-Ad. Frho. 
▼on Rehbinder). Altona , Hammerich, 
1798-1800, 3 vol. in-8., avec cartes et 

ig. 18 à 30 fr. [38407] 

O mafe le plus étendu que Ton eût alors sur cet 
tiM. hartereaque. L'auteur était consul de Dane- 
■ark & Alger. 

5ÂCIiTGALL (Ottomar.). V. Luscimus. 

3IACHTIGALL d. i. aus Joh. Friedrichs 
dcsMittlem, Herz. zu Sachsen, publi- 
diten Schriften, vom Ursprung, Anfaug 



Cf .-£.). non Tcoeta, 5107. 
Toniv. 



und ganzem Process der Wirzburgi- 

schen und Grumbachischen Handlungen 

einKurzer Auszug. {sans lieu (Timpres" 

sion)j 1567, in-8. [15514] 

Sur ces poésies très-rares consultes LesHng's Bei- 
irâge, I, 103-lM, où elles sont réimprimées en 
entier ; voyes aussi Ebert, 14024. 

NAELDWYCK. Cronike of Hollant« etc. 
Voy. Cronike, 1. 1, col. 1887. 

NAGEREL (Jean), Description de la Nor- 
mandie. Voy. l*article Chronique de 
Normandie. 

NAGLER (D" G.-K.). Neues allgemeines 
Kûnstler-Lexicon,oder Nachrichten von 
dem Leben und den Werken der Maler, 
Bildhauer, Baumeister, Zeichner, etc. 
Miincàen, Fieischmann, 1835-53, 33 vol. 
in-8. 300 fr. [31003] 

OuTrage important. 

Die MONOGRAMHiSTEif uud diejenigen belcann- 
ten und unbekannten KûnsUer aller Scbulen, wel- 



Nadal {Aug.). Œuvres, 10495. — Histoire des Ves- 

Ules, 22044. 
Nadand (/os.). Nobiliaire du diocèse de Limoges, 

28804. 
Nadanlt de Buffon. Cours d'Agriculture, etc., 0505. 

— Canaux d'arrosage, 8825. 
Nadir-Sliaii. Voyage en Europe et en Asie, 10095. 
Nae^el* Vices de conformation, 7019. 
Narcll (Cart). Die neueren Algensysteme , 5570. — 

Gattungen einzelliger Algen, 5570. 
Nareisbacli [K.-L,), Die nacbhomeriscbe Théologie 

des griecliiscben Volksglaubens, 22505. 



NAICH — NANCEL 



che sich sur Beieichnung itarer Werke eines figQr- 
lichen Zeichens, der Initialea des Namens, der 
Abbreviatur desselben, etc., bedient haben. Mân- 
ehen, Franz, 1857, gr. in-S. Tom. I et II, 16 Uil. 

^Rafaël, 5105X 

NAHARRO (Terres). Voy. Torhes. 

NAICH. Madrigali di M. Hubert Naich || 
a quattro e a cinque voci, tutte cose 
noue, et non pîu viste || in stampa da 
persona. Libro — // fine de Madrigali 
di M. Hubert Naich || délia Accademia 
de H amici || stampati in Roma per 
Antonio Blado (circa 1530), pet. m-4. 
oblong. L10194] 

IL Ant. iJchmid (pages 117-118) a décrit ce livre 
rare d^aprfes i'exempl. de la Biblioth. impériale de 
Vienne, lequel se compose de cinq parties, savoir : 
AUuê, 2S IL, signât. A— F; Ténor, 2S (L, signât. 
G— M; Basam, 19 ff., signaL N k R; Cantuê, 
19 ff., signau S— T, et Quinta para, 9 (T., signât, 
a, b. Le titre rapporté ci-dessus est impr. en goth. 
allemand au-dessous d'une fig. de séraphin à ailes 
déployées, portant cette légende : Exercitium- 
seraficC» La souscription et la marque de l'impri- 
meur (un aigle, avec les lettres A. R.) sont à la 
fin de la quinta pars, 

NaIMA. Tarichi Naïma, c'est-à-dire, l'His- 
toire de Naïma, en turc. Constantinople, 
1147 (1734), 2 vol. in-foi. [27897] 

Cette première partie de lliistoire de l'empire otho- 
man, en turc, comprend les années 1000 à 1070 de 
l*hé^re (1591 à 1059). Le 1» vol. a 12 ff. prélimin. 
et 701 pp. ; le second 711 pp., plus S 01 de table, et 
à la fin 16 ff. non chiffrés. Ces deux tomes sont 
devenus rares, et nous les trouvons portés k 
150 thl. dans la Rtbiiographie turque publiée par 
Koehler frères i Gonstantinople, 1857, n» I. Cepen- 
dant ils n'ont été payés que 59 fr. 75 c Ji la vente 
Siivestre de Sacy. 
Pour former la suite des Annales otbomanes, il fiiut 
réunir k ces 2 vol. les articles suivants : 

1» Tarichi Raschid, c'est-à-dire. Histoire de 
Raschid, ann. 1071-1134 (1060-1721). Gonstanti- 
nople, 115S (1740), Spart. in-lbL A5 fr. de Sacy; 
nis fir. Quatremère. 

T* Tarichi Tschelebisade , c'est-à-dire. Histoire 
de Tschelebisade, années 1134-1140 (1721-27). Con- 
stantinopU, 1153 (1740), in-fol. 

50 Tarichi Sami Schakir u Subhi, c'est-à-dire. 
Histoire de Sami Schakir et de Subhi, ann. 1143- 
56 (1730-43). Constantinople, 1198 (1783), in-fol. 
26 fr. de Sacy. 

4» Tarichi Isi, c*est-à-dire. Histoire d'Isi, ann. 
1157-1166 (1744-52). Constantinople, 1199 (1784), 
in-foL 29 fr. 50 c. de Sacy. 

50 Tarichi Wassif, c'est-à-dire. Histoire de 
Wassif, ann. 1166-87 (1752-73). Constantinople, 
1219 (1805), 2 Tol. in-fol. 20 fr. Quatremère. 
Voy. le catal. de Kieffer, n~ 821-26, oh ces cinq arti- 
cles sont portés à plus de 550 fr. ; voy. aussi le 
catal. de M. Siivestre de Sacy, UI, n<" 5009 et suiv. 
Le Tarichi IVassif a été réimpr. k Boulaq , 1240 
(1825), 2 tom. en 1 vol. in-fol. 25 fr. Quatremère. 
Ch. Fraser a donné le premier voL d'une traduction 
anglaise des Annales de Nalma (an 1000 à 1026). 
Lond. , 1832, in-4. 18 fr. de Sacy; 10 fr. Quatre- 
mère. 

NAIROrïUSBanensis {Faustus) . Discursus 



Nalfeon {Jacq,-A.)* Philosophie ancienne et mo- 
derne, 8830. 



de saluberrima potione cahue seu café. 
Romœ, HercuUi, 1671, pet. in -12. 

[7073] 

Volume peu commun. 

Un autre ouvrage, intitulé : Virtû del kafe descrit, 
da Rom. Magre, in-4., a été aussi publié k Rome, 
en 1671. 

Nairon a écrit an traité De origine, nomine ae reUg. 
Maronitcffitm, Romx, 1679, in-8. [21552], et il a 
été l'éditeur d'un Rréviaire en cbaldéen, h l'usage 
des Maronites, lequel s'est imprimé ii Rome, de 
1666 à 1667, en 2 vol. in-fol. — Voy. OFPiauM. 

NAISSANCE très désirée. Voy. Molinet. 

NAKIELSKI (52m.).Miechovia sîvepromp- 

tuarium -antiquitatum monasterii Mie- 

choviensis. Cracotix, Cxsarius, 1634, 

in-foi. [27858] 

Cette histoire est d'un certain intérêt et les exemplaires 
en sont d'une grande rareté. 

NALDI Naldii Florentini carmen nuptiale 
ad illu. Principes loannem atq^ Hanni- 
balem Bentivolos. {absgtte nota)^ in-4. 
de 28 ff. non chiffrés, sign. a — d, caract. 
rom. [12740] 

Livre peu connu. — Le titre ci-dessus se Ut au C a y, 
qui est précédé d'un premier f. , tout en haut du- 

Îuel 00 trouve cet autre titre : Nuptl§ domini 
ïannibalis Ben- \ tiuoli illus. principis filii. Le 
verso de ce premier reuiilet est tout blanc. — La 
relation du mariage d'Annibal Rentivoglio, poème 
en vers élégiaques, finit au f. dii reclo. Vient en- 
suite une élégie de Naldi k Annibal, en 32 distiques, 
laquelle est précédée d'une lettre de l'auteur au 
même prince, datée de Florence, KaUndis luIU 
M, cccc Ixxxvij, et se termine au recto du 4* f. d. 
par le mot finis. A la suite de cet opuscule il s'en 
trouve un autre de 10 (T. seulement, impr. sous la 
seule signaL a, et avec le même caractère que le 
précédent ; en voici le litre : Naldi Naldii Blegum 
Carmen ad erudilissimum Petrum Medicem 
Laurentii fllium, et Hexametrum Carmen de 
ludtcro hastatorum equitum certamine ad JU" 
iianum Medieen clarissimum certaminis vieto- 
rem» 
La pièce élégiaque n'a que 13 distiques, mais le 
poème oh est décrit le tournoi se compose d'envi- 
ron 500 hexamètres. Ce morceau intéressant et fort 
bien écrit unit au verso du 10* f. par le mot fini», 
en capitales. Ces deux opuscules de Naldi parais- 
sent avoir été impr. à Florence, vers 1488, ain^i 
que le fait conjecturer la lettre datée de cette ville, 
au l**- Juillet 1487 (d'après l'exemplaire delà Bi- 
blioth. impériale et une note de l'abbé de Saint* 
Léger). 

NALSON. Voy. B.usv^ohth. 

NANCEL (Pierre). Le Théâtre sacré: 
Dina ou le ravissement; Josué, ou le 
sac de Jérico ; Debora ou la délivrance. 
Paris, Claude Morel, 1607, pet. in-8. 
de 9 ff. prélim. 186 et 99 pp. [16377] 



Na' Koala et Tork* Expédition des Français en 
Egypte, 28379. 

Naldi {Pio). Gemme, 4785. 

Naldlnl (P.). DescritUone délia cittii di Capo d' Istria, 
26561. 

Namar (P.). Bibliothèques de la Belgique, 31147. — 
Manuel du bibliothécaire, 31162. — fiibUograpbie, 
31708. — Catalogue de la bibUotbèque de l'Atbénée 
roy. de Luxembourg, 31149. 



NANGIS - NAOGEORGUS 



6 



Ces tn^édics saci^es, eo 5 actes chacune, ont été com- 
posée pour être représentées dans Pamphithéâtre 
roonin de Doué, en Âqjoa. Voir, surleur mérite, le 
caiaL de M. de Soleinne, n* 915, oli un exemplaire 
de ce Tolame rare, reL en mar., est porté ^ SO fr., 
et un autre en v. f. k 29 fr. 50 c 

!làIIGIS (Guillaume de). Chronique la- 
tine , de 1118 à 1300, avec la continua- 
tion de cette chronique, de 1300 à 1 368; 
nouvelle édition , revue sur les manu- 
scrits» annotée et publiée par H. Géraud. 
Paris, Renouara^ 1843, 3 vol. gr. in-8. 
18 Ir. [23340] 

Le 11* voL de la Collection des mémoires relalife à 
l^isaoire de France, publiée par M. Guisot, oon- 
lieat une traduction française de cette chronique. 

— V05. JOIHTILLK. 

!fANl {Bat.). Historia délia republica ve- 
neta (dal 1613 al 1671). renetia, 1676- 
79, owero 1686, 2 vol. in-4. 8 à 10 fr. 

[26449J 

Hbaoire estimée pour son eiactitude ; elle a été réim- 
prinée à Venise, 1720, en 2 vol. in-A. qui forment 
lesttNBcs VIU et IX des tstoriei délie cose vene- 
ûtme. Fr. Tallemant en a donné une traduction 
française dont la meilleure édition , revue, œr-^ 
ngie ei augmentée (par Paulin deMasclari) est 
de Cotoçne {HolUmde), 1682, U ?ol. in-12. 

5A^I (Jac), CoUazione di tutte le anti- 
diîtà che si oonservano nel museo na- 
mano. renet,, 1815, in-4. [29298] 

la description des diflérentes parties du Musée 
IFOyes AMEMAilI, BIAGI, Morelu. 



5A?OfI ÇJo.) Parerga. Voy. Raphaël. 

Xàlîm Alcmariani(PtfM) Comœdia, quae 
inscnbitur Vinctus. (in fine): Simon 
Cocus et Gerardus Nicolaus, cives Op' 
fédi Aniuerpiensis commorantes... 
exeudebant anno. . . millesimo quingen- 
teshno vigesimo secundo, vigesima 
prima mensis JulU, in-4. [16132] 

5A5QIJERIUS (Sim.). De lubrico tempo- 
ris cmriculo Carmen elegum, deque no- 
minis miseria et funere Caroli VIII régis 
Fiandae. Parisiis, Jehan Petit, ou Ant. 
Denidely ou Rob. Gourmont, in-4. 4 à 
6 fr. [12901] 

Vead. en «I. r. 15 fr. Brienne. 

IL Frire indique dans son Manuel, I, pp. ft02-liOS, 
ankle Jhratvs (Ant-Aob.), deux éditions de ce 
pséne. pet. iii-4., sans lieu ni date, qui ont appar- 
leuaà l^abbé de La Rue, lequel supposait que la 
prcfliière avait été impr. k Caen vers 1498, et la 
•«coode dans la même ville vers 1520. Ces deux 
'dUioas looi accompagnées d*on commentaire lat. 
râAL'Rob. Dumus. L'édition de Paris, extypogr, 
ffof f A. Iksrûlis, 155S, in-8. de 40 pp. , renferme 
auMi ua ooaunentaire qui doit se retrouver dans 
odle de Lyon, 1557, in-8. 

Lrséditâoosde Xyoïi, 1557, ou de ParU, 1503, in-8. 
«■I peu de valeur, S à 4 fr. Il y en a une de Con- 
MAtfe, Cognerez Idil, in-8. 

U Créés du Maine , article Pierre Pichard , cite une 
tg^T T ^*"» en vers français de ce poème, sous le 
liife de La Mer du. tempt qui court, impr. au 
Mm^ ekes Gatatsmt, en 1556. 



NANTEUIL (Z>.-(7. de). Le comte de 
Rocquefeuilles , ou le docteur extrava- 
gant, comédie par le sieur D.-C. de 
Sfanteuil. La Haye (à la Sphère), 1669, 
pet. in-12. de 50 pp. 

— L'Amour sentinelle, ou le cadenas 
forcé, comédie, par le même. La Haye 
(à la sphère), 1669, pet. in-12 de 56 pp. 

— L'Amante invisible, comédie par D.-C. 
de Nanteuil, comédien de leurs AA. SS. 
de Brunsvik et Lunebourg , etc. Han- 
nover, Wolfgang Schwendiman, 1673, 
pet. in-12 de 58 pp. en tout. [16453] 

Ces trois pièces en vers sont rares. Les deux pre- 
mières ont été vendues ensemble Ift fr. en 1862, et 
la 3* seule 4 fr. 75 c de Soleinne. Deux autres du 
même auteur sont portées sous le n<* 17701 du 
catal. de La Valliere, par Nyon, savoir : La Fille 
vice-roy, comédie héroïque en 5 actes^ et V Héri- 
tier imaginaire, comédie en S actes, m-8. Le ré- 
dacteur du catalogue de AT. de Soleinne dit que les 
comédies de C de Nanteuil ont la grossièreté et la 
gaieté de celles de Montfleury. 

NANUCCI (f^mc). Manuale délia lettera- 
tura del primo secolo délia linj^ua ita- 
liana, compilato dal prof. Yincenzio 
Manucci. Firenze , tipogr. Magheri, 
1839, 3 vol. in-8. [19435] 

— Yogi e lezioni italiane, derivate dalla lingua pro- 

venzale, opéra del prof. V. Nanucci. Pirenze, 
tipogr, PeL Le Monnier, 1840, in-8. 
Les U voL reliés en 2, 59 fr. Duplessis. 

NAOGEORGUS (T'A.). Regnum papisti- 
cum, 1553, pet. in-8. [13004] 

Édition originale, rare, mais moins complète que la 
suivante ; elle ne contient que 179 pp. : venu 8 fr« 
mar. r, Gourlois, et 26 fr. Renouard. 

On trouve ordinairement, réunies dans le même vo- 
lume, deux petites pièces imprimées la même 
année, Pune intitulée : Sylva carminum, et Tau- 
tre , ayant pour titre : Sylvula carminum (voy. 
ces mots.) — Vend, avec ces deux pièces, 20 fr. 
Gaignat ; 36 fr. m. vioL Renouant, et moins cher 
depuis. Le véritable nom de Naogeoiigus est AfrcA- 
meyer. 

— Regnum papisticum : nunc postremo 

recognitum et auctum. {Basilex,Opori- 

nus), 1559, in-8. 

Cette édition contient de plus que la précédente : 
Satira in Joan. délia Casât de dissiaiis compo- 
nendis libri duof Satira in catalog. hereticO' 
rumt Sylvula carminum aliquoté Elle se com- 
pose de 3:13 pp. , dont la dernière est, par erreur, 
cotée 243 ; plus, d'une partie de 10 ff. séparés et 
non chiffrés, renfermant Penrata ei Tindex. Vend. 
30 fr. m. r. Detune; 15 fr. Méon; 19 fr. Mac- 
Cariliy ; 17 fr. Renouard. — Selon Ebert, il existe 
des exempl. avec un nouv. titre daté de 1619. 
Sous les numéros 313 et 361 du catalogue fort 
inexact de Paris de Meyiieu sont indiquées deux 
autres éditions de cette satire. Tune de Vittemberg, 
1548; et Tautre de BAle, 1579 ; mais toutes les deux 
me paraissent apocryphes. La première était reliée 
avec d'autres opuscules, dont Pun, sans doute, por- 
tait la date annoncée;la seconde devait être de Pédit. 
de 1559. 
The POPI8H KiNODOME or reigne of Antichrist, 



Nantes au ix* siècle, 24463. 



NAOGEORGUS 



8 



eiiglysbed by Barnabe Googe. Loiidon, imprented 
by H. Denham, 1570, pet. in-ft. Vend. 2 liv. 17 sh. 
Perry; 5 liv. 5 sh. Heber. 

— Satyrarum libri V priores, his sunt ad- 
juncti de animi tranquillitate duo libelli, 
etc. BasileXfper Oporinum, 1555, in-S. 
[13005] 

Volume de 300 pp., non compris le f. de la fin, sur 

lequel est la souscription. Vend. 27 fr. La Valiiere ; 

18 fr. Méon; 12 fr. Courtois; 20 fr. mar, v, Re- 

nouard. 
Réimpr. dans les Delieiœ poetarum çermanorum, 

IV, 097 et suiv. 

— Agriculturae sacrae libri V. Basileœ, 

1550, pet. ia-8. 3 à 4 fr. [13006] 

Vend. 8fr. 50 c. Detune; 10 fr. Mac-Garthy ; 15 fr. 
mar, r. Renouard. 

— Tragœdia nova Pammachius. riteber- 
gx, Joan. Luft, 1538, in-8. de 81 ff. 
sign. A.— L., plus 3 ff. bl. [16144] 

Petit volume rare : 8 ii 12 fr. — Vendu 24 fr. Méon 

et Detune ; 12 fr. de Soleinne. 
L'édlL d*Augsbourç, par Alex. Viieissenhorn, 15S9, 

in-8., est au moms aussi rare que la précédente. 

Cette pièce a été trad. en vers allemands, in-4., 

sans lieu ni date : vend^ lA fr. Heber à Paris. 

— Incendia , seu Pyrgopolinices tragœdia 
recens nata , nephanda quonmdam pa- 
pistici gregis exponens facinora. P^ite- 
oergae, apud Georgium Rhau, 1541, 
in-8. de 49 ff. non compris le titre. 
[16145] 

Cette pièce est Touvrage le plus rare, peut-être, de 
cet auteur ; vend. 24 fr. Heon ; 36 fr. m. r. Detune ; 
10 fr. Courtois. 

11 y a une autre édit sous la même date et sous le 
même nom de ville, mais sans nom d'Imprimeur ; 
elle est en plus gros caractère et elle consiste en 
56 ir. Vendu 15 fr. d'Ourcbes. L'édit. de Witemb,, 
1538, in-8., citée dans la Bibliogr. instrucU, a été 
vend. 1 liv. 15 sh. Heber. — Trad. en allemand 
sous ce titre : Der Mortbrandt, sans lieu d'impres- 
sion, 1541, in-8. 

-—Tragœdia nova Mercator, seu judicium, 
in qua in conspectu ponuntur apostolica 
et papistica doctrina. {Basitex) xl (1540), 
[16146] 

Volume de 75 (T. signât. A— K. Vend. 18 fr. Méon ; 
20 fr. m. r. Courtois; 18 fr. 50 c. de Soleinne ; il y 
en a une autre édit. in-8. de 68 ff. signât. A— I, avec 
la date lx (1560). 33 fr. de Soleinne. 

— Le marchant converti, tragédie nouvelle, 
en laquelle la vraie et fausse religion au 
parangon Tune de Tautre , sont au vif 
représentées, etc. {Genève), Jean Cres- 
pin, 1558, in-8. de 168 pp. non com- 
pris 4 ff. préliminaires. 

Vendu 35 fr. quoique mai conditionné , La Valiiere , 
en 1767; 37 fr. 50 c mar, r. de Soleinne. 

— Le marchant converti , tragédie excel- 
lente... seconde édition. {Genève) Par 
lan Crespin, 1561, pet. in-8. de 171 pp. 
en tout, lettres rondes. 

50 fr. 50 c. mar, r. de Soleinne. 
Édition fort rare, et mieux imprimée que celles qui 
ont paru de format in-10. On y Joint la pièce sui- 



vante exécutée a\ec les mêmes caractères, et qui 
ne se trouve pas plus facilement: 

Comédie du pape malade et tirant à la fin... tra- 
duite du vulgaire arable en t>on Roman et intelU- 
glble par Tbrasibule Phénice ( attribuée k Théod. 
de Beze), avec privilège. {Genève), 1562, peL in-8. 
de 72 pp. 
Derrière le frontispice de cette dernière se lit un 
sonnet, précédé de cet avertissement : 

Pour remplir ceste page vaquante^ un des bons 
amis de nostre • maiatre MaUlard m*a prié de 
mettre iey ce sonnet, 

Vexcuse de Maillard, absent du colloque de 
Poissy, 

Ces deux pièces, réunies en un seul volume, ont 
passé de la bibliothèque de M. Marron dans celle 
de M. de Soleinne. Ce dernier amateur les a bit 
relier séparément, et, k sa vente, la seconde a été 
payée 73 fr., ainsi que nous l'avons dé)à dit, t. Il, 
col. 180. 

— Le marchant converti, tragédie nou- 
velle... {Genève)^ m. d. lxi. in-16 de 
175 pp., y compris le titre. 

Celte édition est différente de la précédente. Parmi 
les pièces préliminaires se trouve un avis de Jean 
Crespin aux lecteurs ou spectateurs. A la fia 
(pp. 171-75) sont deux morceaux en vers; I'ud 
intitulé : Aux fidèles du Pays-Bas de HainauU, 
Flandres, etc., et V^KkWt i Ce cantique exhorte 
l'église à se resiouir au seigneur. L'imprimeur 
prévient le lecteur qu'il imprime ce canti(;^ue ^ 
cause de quelques pages blanches : 15 fr. Gatgnat 
et La Valiiere. — Pour la comédie du Pape malade, 
édit. de 1561, voy. Comédie. 

L'édit. de Lyon, Gabr, Cartier, 1582, in-16 de 82 AL 
en ital., n'est guère moins rare que celles qui ont 
une date plus ancienne : 36 fr. Croxet ; 3A fr. de 
Soleinne. 

— Le même marchand converti, tragédie 
excellente... item suit après la comédie 
du pape malade, et tirant à la fin. Pour 
Claude cCAugny, 1585, 2 part, en 1 vol. 
in-16. 

Cette édition rare est, selon toute apparence, la pre* 
mière dont le tiirc annonce ces deux pièces; la 
première partie n'est pas chiffrée, et elle a des 
signât, de a— miiii. La seconde, iniltulée : Comé- 
die du pape malade , et tirant à la fin, où ses 
regrets, ^ complaintes sont au vif exprimées, 
^ les entreprises et machinations qu'il fait avec 
Satan et ses supposts pour maintenir son siège 
apostolique ^ empescher le cours de l'Evangile, 
sont cathegoriquement descouvertes ; traduite 
du pulgaive arabic en bon roman et intelligible, 
par Thrasibule l'henice ; Pour Claude d'Augny, 
1584. Celte seconde, disons-nous, qui peut se trou- 
ver séparément, consiste en 77 pp. chiffrées. 30 fjr. 
de Soleinne. 

— Le même, avec la comédie du pape malade. (Ge- 

nève], par Fr. For est, 1591, in-16. 

Ëdilion rare, et dans laquelle la comédie du Pape ma- 
lade doit se trouver nécessairement. Le vol. est, 
en totalité, de 130 ff. signât. A— R. Le Marchand 
converti finit au 6* f. de la signât. M. Vend. 40 fr. 
Gaignat, 30 fr. Le Fcbvre; 66 fr. m. r. Méon; 
72 fr. m. citr, d'Ourches, et revendu 35 fr. 50 c. 
de Soleinne; 50 fr. mar, r. Courtois; et 52 fr. 
en 1837. 

On trouve quelquefois séparément l'une ou l'autre de 
ces pièces : 10 à 15 fi'. 

— Le même. Pour Jacques Chouet, 1594, à Genève, 

in-16 de 4 ff. prélim. et 92 ff. de texte. 
La comédie du pape malade ne fait pas toitJours par- 
tie de ce volume : on la supplée par l'édition de 
Jean Durant, 1584, iii-16 de 77 pp., qui est peut- 



NAPHSI — NAPOLÉON I 



10 



ètn la même que celte de CL d'Augny (même date) , 
décrite ci-dessus. Vend, ainsi 72 fr. La Vailiere. 
Le Mercator a été trad. en allemand par un ano- 
■fBe, JCDU nom de ville, IMl, in-8., etc. 

^ Hamanus ^ tragœdia nova , sumpta e 
Biblîis. .. autoreThoma Naogeor^o. {Lip- 
sue, Mica. Blum), 1543, pet. m-8. de 
«4 ff., signât. A— H. [16147] 

TcoA. 9 fr. vilain exemplaire, d*Oarches. 

Gène pMrr a été réimprimée dans les Dramata sa- 

<ra, en 1547. Voy. Dbamata. ^ 

-r RiimcHiAS, tragoedla nova, ex propheta Hieremia 

ampia. BatUea (lUl), ïn-è, de 108 (T., sign. A 

ecA— O. [16148] 
Tend, ft fr. Gaignat; 10 fr. Detune;50 fr. mar. r. 

Mac-Cartliy; 17 fr. 50 c. de Soleinne. 
— ICDAS Iscarjoies, iragoedia nova et sacra ; adjunc- 

tK imit dme Soplioclis tragvelis, Ajax nagellifer et 

Pkiiocfrtes, ab eodera aatore carminé verse. In-8. 

de S ei 121 IT., y compris les errata. [10149] 
Eb lêie de ce Tolume fort rare est une épitre dédi- 

calnf« aux magistrats et au sénat de Strasbourg, 
de Stuttgart, 1552. Vend. 27 fr. m. r. Lair. 



HAPHSI Phileloaî, autoris grœci, nopa-^- 
yikxuarnL a Jacobo Blanchono latine facta 
et eommentariis explicata. Lugd., apud 
Joan, Tomxsium,lSSZy in-16de62pp. 

[se9tj 

Liviei peu oommon , contenant le texte grec des 
■axioMs ou préceptes de Scythen, roi de Thèbes, 
avec la version latine et un commentaire de Jac- 
qws Btandion, dans lequel celui-ci cite et rapporte 
isuveui des passages ae la Bible, en hébreu. Jac- 
faes Btancbon, daas une épitre £Ui supremum Ne- 
wimni Menatmm , placée en tête de Touvrage, et 
duK one note imprimée pp. 10 et suivantes du 
lexie, noos apprend qu'il a tiré ces maximes de 
rhisaoirc de Scyihen, écrite en grec par Naphsus 
PhiletoaiK, et imprimée k Venise, d'après nn ma- 
lt du Vatican. Cest avec le secours de l'édition 
que Claude Joly a donné neuf préceptes 
de Kaptasus, dans son ouvrage intitulé : 
citrestieMS et moraux pour l'inittUution de$ 
r, Paris, >avreux, 1675, in-12 de 387 pp. 
Le grec de Naplisus n'est point le grec vulgaire, 
■■s c^est «a grec barbare, plein de solécismes, et 
fae Pimprimeur a encore défiguré. {BxtraU de 
mMiees mas. de Vabbé de Saint-Léger,) 



5ÀPIER (Lîcut.-Col. ^.-F.'P.). History 
of tbe war in the Peninsula, and in 
thc south of France, 1807-14. London, 
Boone,i 828-40, 6 vol. in-8. pi. 5 liv. [8783] 

remplie d'intérêt, et qui est écrite avec plus 
—--■*•-* qu'on n'en trouve ordinairement chez 
les de l'auteur, 
la sêcoode édition du premier volume se trouve 
b réponse de Napier k diverses critiques qui ont 
clé faites de son livre. L'édit. de Paris, Hinçray, 
ISM, S vd. in-8., avec 54 pi., coulait 54 fr. Il y en 
a aoe nouvelle, revue par l'auteur, London, 1851 
i^maaà ISS' , en 6 vol. pet. in-8. S liv. 
On a nae iradnrtion fram^aise de cet ouvrage, par 
M***, revue, corrigée et aecompagnée de notes 
par jr. le comte Math, Dumas, et continuée par 
1. Fokx. Paris, Treuttel et WCîrU, 1828-44, 
IS ^ol. in-6. et atlas. 65 à 75 fr. 
— > EacLiSH battles and sièges in the Peninsula ; se- 

OMd edilioa. Untàom, Murray, 1855, in-8. 
- îte Coniuest of Sdnde, 28171. 

NAPIER (John). Voy. Neper. 

>APIONE(^tan/ra«tc.Ga]eani).Deir uso 
e é^ pregi délia lioguaita liana, libritre. 



Firenze, Molini, 1813. 2 vol. in-8. 10 fr.; 
- le même in-12, 6 tt. [11074] 

Ouvrage estimé, qui a d'abord para à Turin, en 17D1. 
Il a été réimprimé à Milan, chez Silvestri, 1820, 
en 2 vol. in-16, et de format in-24 dans la même 
ville, en 1824. 

Autres ouvrages de Napione, 

ESTBATTi ragionati di varie opère di grido. Pisa, 
Capurro, 1816, 2 vol. in-8. ou 2 voL in-12. 10 et 
6fr. 

Lettere sui monumenti dell' archltettura an- 
tica. Pisa, Capurro, 1820, 3 vol. in-8. ou S vol. 
in-12. 15 et 9 fr. [29352] 
 la fin du 3* volume de ce recueil se trouvent des 
observations sur l'origine de la gravure en taille- 
douce. 11 y a des exempl. en pap. bleu. 

Oposcoli di letteratura e belle arii. Pisa, 1826, 
2 vol. in-8. ou 2 vol. in-12. 10 et 6 fr. [19257] 

Vite ed elogi d' illustri italiani. Pisa, 1818, S vol. 
in-8. ou 3 vol. in-12. 18 et 9 fr. 

Della Patbia di Cristoforo Colombo, disserta- 
zione, ristampata cdh çiunte, document!, lettere 
diverse ed una dissertasione del racdesimo intomo 
ail' autore del libro De imitatione CbristL Firenze, 
Molini, 1808, in-8. 8 fr. [20942] 

Del primo scoprltore del continente del nuovo 
mondo, e dei plù anticbi storici clie ne scrissero, 
ragionamento. Firenze, 1809, in-8. 3 fr. [20945] 

Il but Joindre à cet ouvrage : 

OssERVAZioifi sul ragionamento del primo sco- 
pritore... Firenze, AUegrini, 1809, in-8. 

Pour compléter la liste des ouvrages de ce littéra- 
teur, nous citerons encore sa traduction ital. des 
Tusculanes de Gicéron, Pisa, 1813, 2 vol. in-12. 



NAPLES and the Campagna-Felice, in a 
séries of letters. Lonaon, Achermami, 
1815, gr. in-8. fig. en couleur. 10 à 
15 fr. [20224] 

Vend. 20 fir. 50 c. Ghateaogiron. 

NAPOLÉON !«'. Correspondance de Napo- 
léon V\ publiée par ordre de Tempereur 
Napoléon III. Paris ^ imprim, impér,y 
1858 et ann. suiv., in-4. et in-8. 

Cette correspondance formera environ 15 voL, dont 9 
paraissent en me| 1862. L'édit. in-4. n'est pas dans 
le commerce, elle a été tirée pour l'empereur ; mais 
la réimpression in-8., (^ite chez Ploii, paraît en 
même temps que l'édition originale, et se vend 6 fr. 
par volume. 

— GEdvres de Napoléon Bonaparte. Paris, Panc- 
koucke, 1821-22, 6 tom. en 5 vol. in-8. avec portr. 
et fac-similé. 30 fr. — Pap. vél., 60 fr. [23986] 

Cette collection de pièces, émanées de Napoléon et 
d'opuscules qui lui sont ati^ibués, a été réim- 
primée avec des augmentations, des corrections 
et des notes historiques (par F.-Lta Linder et 
A. Lebret), Stuttgart et Tubingue, Cotta, 1822 et 
années suiv., 6 vol. in-8. Au sujet de cette réim- 
pression, M. Quérard a donné une note curieuse 
dans sa France littéraire, J, 398. 

Correspondance inédite, officielle et conGden- 
tielle avec les cours étrangères, les princes, les mi- 



Napian (le P.)* Le Mirai moundi, 14384. 

Napicr (Mark). Montrose and tbe Convenanters , 
etc., 27460. 

Napoléon 111 {Louis-Bonaparte), Manuel de l'artil- 
lerie, 8688. — Etudes sur l'artillerie, 8693. — bes 
œuvres, 19189. 



n 



NAPOLÉONIUM — NARES 



12 



nistres et les généraux français et étrangers, en Ita- 
lie, en ^lemagne et en Egypte (mise en ordre et 
publiée par le général Beauvais). Paris, PanC" 
koucke, ISlt^M, 7 toL in-8. Ut fr. [2S087] 

Cette correspoodance, i laquelle on ajoute 10 por- 
traits, ccmtient un bien plus grand nombre de 
lettres adressées à Napoléon que de lettres écrites 
par lui. 

Lettbes authentiques de Napoléon et de José- 
phine (de 1796 à 181S). Paris, Firmin JHdot, 183S, 
2 vol. in-8. pap. Tél., avec bc-simile de 7 lettres 
autographes. 15 fr. 

Ce recueil contient 290 lettres, dont 231 de Napoléon, 
07 de Joséphine, et une de madame de RémusaU 

— Mémoires. Voy. Goubgaud. 

NAPOLÉOISIUM (le). Monopaphie du 
Louvre et des Tuileries, réunis, avec une 
notice historique et archéologiaue. Pa- 
ris, Grimm, 1856, gr. in-fol. oe 64 pi. 
au trait y compris 2 pi. photographiées. 
[9924] 

NAPOLITAmES Oes), comédie françoise 
fort ûicecieuse sur le subiect d'une 'his- 
toire d'un Parisien, un Espa^ol , et un 
Italien (par François d'Amboise). Paris, 
Abél VAngelier, 1584, pet. in- 12 de 
77 ff. [16319] 

La préface de cette pièce rare est sous le nom de 
Tnlerri Timofille, gentilhomme picard, que prenait 
Fr. d*Amboise. 

Réimpr. dans le 7* toU de l'Ancien théâtre françois, 
publié par P. Jannet (voy. Ancien théâtre). 

NARAYUN PUNDIT. Rajneeti. Voyez 
Tarticle Hitopadesa. 

NARQSSO. Voy. Passamonte. 

NARDI fiorentino (Jacopo). Comedia di 
Amicitia {senzadata)^ pet. in-4. de 12ff. 
sign. aetb,k 82 lign. par page, caract. 
ronds. [16625J 

Ëdition trts-rare d'une pièce qui, selon Fontanini (ré- 
futé il est vrai par Zeno, I, SS5), serait la plus an- 
cienne comédie écrite en vers italiens. Elle û(At 
avoir été impr. dans le commencement du xvi* siè- 
cle, et probablement k Florence. Gamba Pestime 
de ftO à 50 fr. 

Une autre édition, sans lieu ni date, pet. in-4. de 
20 (T., sign. a— c2, a été vend. 32 fr. 50 c. Reina, et 
non rogné, 21 fr. Heber; 06 fr. Libri, en 1847. 

— La stessa, nuouamente stampata et dal propio 
auctore ricorrecta. Firenxe, per Bemardo Zuc- 
ehetta (senz* anno), pet. in-8. de 24 ff. sign. a^f 
(le dernier f. est blanc). 

Ëdition presque aussi rare, mais moins précieuse que 
les deux précédentes. L*imprimeur Zucchetta exer- 
çait à Florence dès l'année 1512, selon Zeno {ut su- 
pra)^ qui cite de lui trois éditions dont Panzer n'a 
pas fait mention. 

— Le Istorie délia città di Firenze (dair 

anno 1494 al 1531 ). Lione, Teobaldo 

Ancelin, 1582, in-4. de 4, 232 et 86 ff. 

[25521] 

a cette édition, qui est Toriginale de cet ouvrage cité 
par La Crusca, il faut réunir celle de Florence, 
Sermartelli, 1584, in-â. de 8, 390 et 9 OT. La pre- 



Naramowskl {A,-!.). Res sarmaticc, 27823. 
Narbona. Cibliografia sicula, 30103 ou 30061. 



mière contient il eatalogo de* Gcnfalonieri di 
giustizia, et il dtseorso sopra to stato delta città 
di Uone de Fr. Giontini, qu'on ne trouve pas dans 
la seconde ; et cette dernière renferme de plus que 
celle de 1582, VJstruxione per êeggere le siorie 
ardinatamente. 

— Le stesse, ridotte alla lezione dei codid origi* 
nali, con l'aggionta del X. libro inedito, e oon an- 
notasioni per cundi Lelio Arbib. Firenze, 183841, 
2 voL in-8. portr. 

Bonne édition dont le texte arrive à Tannée 1552, et 
est suivi d'une table alphabétique. 

— > VYta di Antonio Giaoomi TebaMucci Malespini. Fi- 
renze, Sermartelli, 1597, in-4. de iv IL, 77 et 7 pp. 
[25527] 

Bon morceau de biographie; il a été réimpr. Lueca, 
Fr, Bertini, 1818, in-8., et Pisa, Capurro, même 
date et même format. 

— Voy. Lïvius. 

NARDI ( Lnifi), Descrizione antiquario- 
architettonica deir arco di Augusto, del 
I>onte di Tiberio , e del tempio Malates- 
tiano di Rimino. Rimino, 1813, gr. 
in-4., avec 17 pL [29446J 

NARDINI {Famiano). Roma antica , edi- 
zione tjuarta romana, riscontrata, ed 
accresciuta délie ultime scoperte, con 
note ed osservazioni critico-andquarie 
di Ant. Nibby, e con disegni rappresen- 
tanti la facia attuale deir antica topogra- 
fia di Ant de' Romanis. Roma^ de' Ro- 
manis , 1818-20, 4 Tol. gr. in-8. fig. 
[2941 8J 

Cet ouvrage a été pendant longtemps le meilleur guide 
que l'on eût pour les antiquités de la ville de Rome, 
et il est encore csiimé. Les deux premières édic 
sont de Aome, 1666 et 1704, peu in<4. La troisième 
a paru dans la même ville en 1771, en 3 vol. in-&, 
avec des notes et des observations de Nibby. La 
dernière, de 1818, est la seule que Ton recherche 
maintenant Vend. 39 fr. Hurtault. Elle coûte en- 
viron 60 fr. II en a été tiré des exempl. de format 
in-4. et aussi quelques-uns en pap. axuré. 

NARES (the archdeacon Robert). A Glos- 

sary; or, a collection of words, phrases, 

names and allusions to customs, pro- 

verbs , etc. , which bave been thought 

to require illustration in the works of the 

best english authors, particularly Shaks- 

peare and bis contemporaries. Loiidon, 

R. Triphook, 1822, in-4. [11333] 

Ouvrage bien fait et d'un grand usage pour rintelll- 
ffence des anciens écrivains anglais. 2 liv. ; en pap. 
tin, cuir de Bussie, 3 liv. 16 sh. Drury. — Réimpr. 
h Stralsund, 1825, in-8. 

— New EDITION, edited by James O. Ilalliwell, and 
Th. Wright. London, 1859, 2 vol. in-8. 1 liv. 8 sh« 

Cette édition , augmentée et fort améliorée , a fiilt 
tomber le prix de la première. 

— Catalogue of barleian llbrary, 3U29. 

JNARES (the rev. Edward). Memoirs of 
the life and administration of William 
Cecil^ lord Burghley , secretary of state 



Nardln [J.-Fr.). U Prédicateur, 1947. 

Nardoa (/.)• De Rore, 4297. — I^ctis physica ana- 
lysis, 7064. 



il 



NARRATION — NASH 



14 



in the reiçn of king Edward the sixth, 

and lord nigh treasurer of England in 

the reîgn of queen Elisabeth ; containing 

an historical view of the times in which 

he lÎTed, and of the many eminent and 

fUiistrious persons with whom he was 

eoonficted ; with extracts from his pri- 

rate and officiai correspondence and 

other papers, new first published from 

aie onginals. Landon, Colburn, 1828- 

1832, 3 Tol. gr. in-4. portraits. 3 liv. 

P693S] 

Ce Uvre est une de ces TOlninineiises corapllations 
la lectare tUt acheter bien cber le peu de 
s oeaTCs et curieuses qu'on peut en retirer, 
qui , cependant , doîTent trouver leur place 
Rrande bibliothèque. Il en a t'té rendu 
le n" CIX {avril 1832) de VEdinimrçn 



5ARNI (Casio on Cassio da). Voy. Cassio. 

HARQUOISE Justine (la). Voy. Ubeda. 

NARRATION sommaire de ce qui est ad- 
venu en la ville de Nantes, par ceulx 
que Ton a prétendu conspirateurs contre 
la majesté du roy nostre sire et souv^ 
rain seigneur, m. n. lx. Nantes, impr, 
Guéraud et C** ( 1860) , gr. in-8. de 
16 pp. [24866J 

IWà 25 exemplaires, savoir: 2 sur vtuiv, 8 sur 
" I, 15 sor pap. de Hollande. L'édition ori- 



giôale est ft»rt rare. 

NARRATIONS fabuleuses. V. Pal^pha- 

TOS. 

NARRATIONS joyeuses advenues de nos- 
tre tempe. Lyon, 1557, in-16. [17339] 

Vcid. (awc Epistre eoraoUUotre de J. BoccOce) 

mv. 8 ili. Heber. 
nciiMe une aotre éditioD sous ce titre : 

Ixs 90YVCSES narrations advenues de nostre 

iBBpib l^ron, Ittgaud, 1572, in-lô. 

NARRATIVE of the insurrection which 
happened in the Zemeedary of Banaris 
in the month of august 1781 and of the 
transactions of the govemor-general in 
tiiat district, etc. (by Warren Uastings). 
Calcutta, fVilkins , prirUed by order 
of the fforemor-general , 1782, pet. 
io-fol. [28166] 



rare et fort curieux : vend. 33 fr. Lan- 
pt%z 1 Kv. 6 sta. mar, Sykes. 

NARRATIVE of the irruption of theKafir 
bordes into the eastem province of the 
cape of Good Hope, 1834-35, compiled 
&om officiai documents and other au- 
thentic sources, by the editor of the 
GrahamTown journal . Graham'sTovm, 
1836, gr. in-8. [28432] 

NARRENSCHIFF. V. Bbandt et Badius. 



NASARRE iPablo), Escuela musica, segun 
la practica modema. Zaragoça, 1724, 
2 vol. in-fol. [10163] 

NASH or Nashe [Thomas). Anatoroie of 
absurditie , contayning a breefe confu- 
tation of the sienaer imputed prayses to 
féminine perfection , with a snort des- 
cription of the severall practices of 
youth and soundry follies of our licen- 
tious times. London, printed by L Char- 
lowood for Th. Hacket, 1589, in-4. 
[15766] 

Une des productions les plus caustiques de ce poète 
satirique peu connu hors de l'Angleterre. Vend. 
1 liv. Hibbert; 5 liv. 5 sh. Heber. Nash a composé 
plusieurs autres ouvrages qui sont devenus très- 
rares et qui se payent fort cher à Londres, ainsi 
qu'on peut le voir dans le Manuel de Lowndes, 
seconde édit., part. VI, 1651-32, et dans la U* part, 
de la Biblioth. Heber. 

NASH (Threadway). Collections forthehis- 

tory of Worcestershire. Lond. , 1 781 -^2 , 

2 vol. in-fol. fig. [27333] 

Ouvrage rédigé d'après des matériaux réunis par le 
poète Will. Habingion. En 1799 on y a ajouté un 
supplément de \^k pp. et en même temps de nou- 
veaux titres, pour les deux voL, sous la même date 
de 1799, et portant : second édition , with addi" 
tiona. Le prix, qui n'était originairement que de 
A liv. tx sh., s*est élevé depuis à 6 liv. et plus. — 
En Gr. Pap. 13 liv. 13 sh. Willett; 11 liv. Dent. 

NASH (/oAn). Vie ws and illustrations of his 
majesty's palace at Brighton , by John 
Nash, private architect to the king. Lon- 
don, Ackermann, 1828, gr. in-fol. 
[10014] 

Volume contenant 23 grandes planches et petites, 
color., et accompagnées des figures au trait. Tiré à 
250 exempl. Prix réduit de 10 liv. 108h.à 5 liv. 5 sh. 

— Mansions of England in the olden time, 

consisting of existing views of some of 

the most characteristic features of the 

domestic architecture of the Tudor âge. . . 

published by Lean. London, 1839-49, 

gr. in-fol. [9984] 

Quatre séries de 25 grandes lithographies teintées. 
Annoncé d*abord à 16 liv. 10 sh., et ensuite à 1 liv. 
10 sh. Il y a des exemplaires dont les planches 
sont coloriées à IMmitation des dessins originaux, 
18 Uv. catal. Willis. 

— Views of the interior and exterior of 
Windsor c^stle. London, 1843 ou 1848, 
gr. in-fol. 1 liv. 16 sh. avec 25 pi. co- 
loriées. 

— Views of the chapel of S. George at Windsor, 
10003. 

Le même artiste avait d^à donné : 

Abchitectdre of the middle âges, 1838, çr. 
in-fol., 35 iithogr. 2 liv.; planches coloriées, 5 hv. 
10 sh. 

NASH (fV-erf.). Views of Paris. Voy. Scott. 



■ de persegnicaS..., 21685. 

c af Oie loss of tbe Wioterton East India- 



Nanctcs (S.). Opéra, IIW. 

Nasb and Lake Price. Views in Venise, 25439. 



15 



NASMISADE — NASSAU 



16 



NASIR ou Nassir Eddin. Yoy. Eddinus et 
Euclides. 

NASMISADE ou Nazmi Zadeh Gulscheni 
Chulefa (Le parterre de roses des califes, 
en turc). Comstantinople , 1143 (1730), 
in-fol. de 130 ff. [15988J 

Vend. 25 fr. 05 c Chardin. 

NASO {Joan.), Joannis Nasonîs Siculi 
Panhonni de spectaculis a Panhorroi- 
tanîs in Ara^onei régis laudem editis 
Barchinonia m fidem ejus recepta fodi- 
citer incipit. (absque anni, loci ac ^po- 

Sraphi indicatione), in-8. ou pet. in-4. 
e 24 ff. dont le premier et dernier sont 
blancs ; sign. a, b, c, par 8, lettres rondes. 
[12740] 

Poème en vers latins composé à Toccasion d'une tête 
qui eut lieu k Palernie en 1472 pour célébrer la 
soumission de la ville de Barcelone. Le premier t 
imprimé, coté aij, contient une épttre dédicatoire 
en ftO vers, précédée de ce sommaire ; Joannes 
Naso siculua ad />. Joannem Bonannum virum 
optimum et Jure conauUum egregium. Le texte 
commence au f. aiij par le sommaire dont nous 
avons formé le titre ci-dessus; en voici le premier 
vers : 

Sacra cano featosque dies : quoa ioeta Panhoi'mum, 

Il finit au 23* f., qui n*a que 22 lignes, par cet 
antre vers : 

Sed veniente deo fugere tncendi phœbo. 

avec ces mots au-dessous : Ad laudem del et in 
patriœ ac Régi» Aragonei onorem, 
n paraît certain que cet opuscule a été imprimé k 
ralerme entre Tannée 1472, époque de la fête, et 
Panoée 1477, date la plus ancienne qui paraisse 
sur un livre imprimé dans celte ville (voir Tarii- 
cle suivant). Geiie pitee est fort rare, car on n'en 
connaît bien positivement ^at deux exemplaires, 
savoir celui qu'a décrit Dibdin dans la Bibliotheca 
Spenceriana, VII, p. 77, n« 118, et celui que Jos. 
Mar. Mira, libraire de Palerme, a vendu 26 onces 
au prince de Trabia, et au sujet duquel ce libraire 
a écrit une dissertation intitulée : SuU* introdu- 
xione délia arte tipoaraflca in Palermo Rifles- 
gioni, Palermo, 1850, in-8. de 20 pp. 

— Joannis Nasonis Carleonensis consue- 

tudines felicis urbisPanormi. Panormi, 

apud Andream de Wormacia, 1477, 

in-4. [2984] 

Ces coutumes ne sont ims moins rares que le poème 
que nous venons de décrire. L'impression com- 
mencée en 1477 n'a été terminée qu'en 1478. 

NASPOBizaro. Calate fantastiche che canta 

:Naspo Bizaro da Yenezia Castellan sotto 

i balconi di Cate bionda Biriota, per 

cavarse la bizaria del cervelo e* 1 mar- 

tello del stomego. P^enetia , Domenico 

Nicolino, 1566, in-4. [15028] 

Poème singulier et original , écrit en dialecte véni- 
tien. Le vol. est en toulité de 44 ff., y compris 
des gravures assez grotesques deux fois répétées. 
S5 fr. 50 c. en 1825. 

— Naspo Bizaro, nuouanoente restempato, 
eon le zonta del lamento che fk per 
hauerse pentio de hauer sposao Cate 
Bionda Biriotta. In yerUesia fer Piero 



de Domenigo in contra de santo Âpo- 
linari, à la librairia de la Pigna (senz^ 
anno), in-4. fig. en bois. 

Cette édition doit être un peu moins ancienne que 
la précédente, puisque, selon le catal. Libri, 
n* 1600, elle contient de plus le Lamento de Naspo 
Bizaro. Un exempL en mar, dtr. 20 fr. Nodier ; 
10 fr. 50 c Ubri, en 1847. 

— Naspo Bizaro, con la sonta del lamento, chc*l fk 
per baver pentio de baver sposao Cale Bionda Bi- 
riota. Venetia, Pietro Falcon, 1578, peu in-12. 
10 fr. 50 c Riva. 

Réimpr. à Venise, en 1505, et dans la même ville nar 
Aug. KIghettini, 1028, in-12. 

La dédicace de ce livre est signée Caravia, nom que 
les uns croient être supposé, mais que d'autres 
regardent comme éunt véritablement celui de 
l'auteur. Cest effectivement avec le nom û*Aless, 
Carravia sur le titre qu^a paru l'édiL du Napao 
Bizaro, de Venise et Boasano , Gio,-Ant. Remon^ 
dini, 108S, in-12, dont un exempl. non rogné, rel. 
en m. r,, est porté à 22 fr. dans le caul. Lilui, 
tandis qu'une autre édition du même livre, impr. 
à Venise, par Ant. Remondini, sans date, in-12, 
m. r,, b'y est portée qu'à 5 fr. 50 c. — L'édit. de 
1885 présente d'assez nombreuses variantes. 

NASSAU (Guillaume 1«' de}, prince 
d*Orange. La justification du prince 
d'Oranges, contre les faulx blasmes que 
ses calomniateurs taschent à luy impo- 
ser à tort. Imprimé au moys d Jpvrily 
anno 1568 (sans lieu d'impression], pet. 
in-8. de 4 ff. et 136 pp. [25018] 

Pièce fort rare : vend. flor. 50 c Meerman ; lH fr. 
50 c. Bearzi. 

— Rescript et déclaration du très illustre 

grince d'Oranges^ contenant Toccasion 
e la défense inévitable de son excel- 
lence contre l'horrible tyrannie du ducq 
d'Alba, et ses adhérens. Donné le 20 
Juillet, (sans lieu d'impression)^ 1568, 
pet. in-4. 

Cette seconde apologie n'est pas moins rare que la 
première. 

Lettres du seigneur prince d'Oranges... à tous 
les subjects du Pals-Bas. 1508, pet. in-8. 
Cette pièce pourrait bien être une réimpression des 
deux préœdentes. Elle est portée dans le catal. de 
Van Hulthem , n^* 20477, de même que celle qui a 
pour titre : 

Advertence du prince d'Oranges aux 8ul:(|ec(s et 
inhabitans du Pals-Bas. 1508, pet. in-8. 
Voici l'indication de plusieurs écrits français, plus ou 
moins rares, qui se rapportent au même prince : 

Liste des moyens généraux résolus par le prince 
d'Orange, le conseil d'estat et les EsUis-Généraux. 
Anvers, 1578, in-4. 

Apologie contre les calomnies... proférées par 
le prince d'Oranges, ses ministres, etc., alencontre 
du roy. 1579, in-4. (Catal. Major, 0010.) 

Lettres du prince d'Oranges, envoyées aux 

f provinces et Tilles des Pa)*s-Bas demeurées en 
'union générale. 1579, in-4. 

Lettre d'un Gentilhomme rray patriote a mes- 
sieurs les Estats Généraux assembles a Anvers 
contre le prince d'Orange et ses adhérens. 1579, 
in-4. 

REPONSE a un libelle fiimeux publié contre le 

R rince d'Oranges (celui du vray patriote), par Phi- 
ppe de Mamix de Ste Aldegonde. Anvers, Gilles 
y an den Rade, 1579, in-4. 

Aemonstraiices faites aux députes des estats 



17 



NAST — NATALIS 



18 



fMmoIx le IX* d« Janvier 1580, pour le prince 
tOmges^ Anven, G. Van den Rade (1580), in-4. 
Lb Bciabt (le prince d'Oranges, Guillaume le 
Tadlnme) décoaTert. Mon» en HainauU , chez 
ÊiU§er f^dpius, 1580, pet. in-4. de 18 CT. 

LnrmE interceptée du prince dX)range au duc 
#Alençofi, etc. 1580, in-A. 

Habahgce du chancelier d'Angleterre sur la pro- 
pa ni tioa baillée par la reine sMlconviendroit d'assis- 
ter oviTertement le prince d'Orangea et les Estats 
éa Pais-Bas. 1581, in-4. 

Afoumhb, oa défense de Guillaume, Prince 

dOnn^e, contre le ban et édict publié par le roy 

éTTapaigne, par lequel il proscript le dit Seigneur 

Prince, dont a^ierra des calomnies et fausses accu- 

; contenues en la dicte proscription. (Leyden) 

Syiiriw, 1581, in-4. 

originale de cette célèbre pièce qui a été 
par Grotius à Fr. de ViUiers, mais que La 
aiiienr d'une vie d'Hub. Languet, donne à 
r. Elle a été réimpr. k Delfî, en 15S1, 
, et probablement ailleurs. Cette même an- 
née 15S1, Hropriroeur Cb. Sylvius a donné deux 
antres éditions de V Apologie , Tune ln-8. , en latin, 
etranfere, in-4., en flamand. Le catal. de Van Hul- 
itan , n* 20025 , indique la pièce suivante : Pre- 
lajère apoiogie pour monseigneur et les Estais 
éts Pmpp-BM, 1582. 
VèÊii contre le prince dX)range avait été publié pré* 
it sous le titre suivant : 




Bab et edict en fbrme de proscription fait par 
b iB^tesie du roi nostre sire a rencontre de GuIU 
tanne de Nassau, prince d'Orange, comme chef et 

EortMienr de Testât de la chrcstiente; et spécial- 
Mit de ces Pays-Bas : par lequel chacun est au- 
~ de roffenser et oster de ce monde , comme 
pnblicque, avec piis k qni le fera et y assis- 
[upriiné par ordonnance et ciimmandement 
eipies de sa ntaiesié. A Douay, par Jehan Bo- 
gtré, 1580, peL in-8. de 30 pp. 

llBBOBSTSAHCB fiiict par le prince d'Orainges en 
h ville d'AnveTB, ce 1*' ionr de décembre a mes- 
les Eaiats. imprimé l'an 1582, pet. in-8. 

recueil de l'assassinat commis en la per- 

dn prince d'Orange... par Jean Jauregui 

;avec les pièces Justificatives). Anvers, 

Ckr. Pîantm, 1582, pet. in-4. 

PtaaiiB a aussi donné, en 1582, une édition de cette' 

pAre in-4., en flamand. 11 en existe une du texte 

bançais, in-ft., et sous le titre suivant : 

BcctTBiL aa Tray de l'assassinat commis en la 

dn prince d'Orange , par Jean Jauregui, 

eiuemble les copies des papiers trouvés 

sar rassaasinatenr, les dépositions des criminels, 

leitRsd*Annastro et du prince de Parme. Envers, 

1582), in-8. (La Valliere-Nyon, 24298.) 

sur la blessure de monseigneur le 

ariaee dt)range. {sans lieu d'im^pressiov) , 1582, 

DaotirBS sur ce qui s'est passé en la ville do 

1582, au siOet des assassins envoies 

le duc de Brabant et le prince d'Orange. 

1582, in-S. — Voy. Gloriecx martyre. 
devons pas oublier de citer id le recueil pu- 
le titre suivant : 



ABcarvES on correspondance inédite de la mai- 
SBi tft>range-Na$sau , recueil publié avec une au- 
aorisaliao da roi, par M. G. Groen van Prinsterer. 
" 1"* aérîe (1552-M), avec supplément et table par 
tedel .^jenbnis.. Uyde, 18S5-47, 10 vol. gr. in-8., 
«fr. (2»ie2j 

-2* série (1000-25), Vtreeht, 1857-60, h vol. in-8. 

ai 



L4 GtBtALoaiE des illustres comtes de Nassau. 
Avec la description de toutes les victoires, les- 
Dicu a octroiées aux seigneurs les Estats 
Provioccs-Unies des Pays-Bas , sous le prince 
de Nasaan. Amsterdam, J. Janssz, 162ft, 
In^aLfig. 



l^AST (J,'H.), Opuscula latina, collegit 

atque edidit J. -H. Nast. Tubingœ , 

Laupp, 1820-21, 2 vol. in-8. [19407] 

Collection philologique de pièces relatives à l'histoire 
et à la littérature anciennes. 

NATALIBUS (Petrusàe). Gatalogus sanc- 

toTum et gestonim eorum ex diversis 

voluminibus colleetus. Ficentix , per 

Henric. de Sancto Ursio, 1496, in-fol. 

de 331 ff. à 2 col. de 59 lign. [22013] 

Première édition d'un ouvrage qui a été souvent 
réimprimé. I^ souscription est au verso du S26* f., 
1'* col. , et le registre et la marque de l'impri- 
meur sont au rccio du f. suivant, coté s. Vend, en 
mar. 19 fr. Gaignat ; Id fr. La Valliere. 

— Gatalogus sanctorum... (îu fine): f^e- 
netiis, per Bartholomeum de ZanU 
de Portesio impensls LuceaniofUi de 
Giunta florentini impressum,.. anno 
M. CGCCC. VI, y idus iulii, in-fol. 

Parmi les nombreuses vignettes sur bois que contient 
ce volume, il y en a une qui représente un instru- 
ment de supplice semblameà la guilloiine. S2fr. 
Bearai. 

Cest sur cette édit. de Venise qu'a été faite celle de 
Lyon, 1508» per Claudium daoust alias de trays, 
impensis Stephani Gueynard, in-fol. 

— Le grand cathalogue des sainctz et 

sainctes nouuellement translate de latin 

(de Pierre des Natalles) en francovs (par 

Guy Breslay). Paris, Galiiot du Pré 

(1523-24), 2 vol. in-fol. fig. sur bois. 

Le premier volume renferme sept (T. préliminaires et 
ccxxv (T. chiffrés. Le second, daté du S mars 1524, 
avant Pasques, dix ff. prélimin. et ccxu H chiffrés. 
L'exempL imprimé sur vêlir qui avait été payé 
seulement 60 fr. chez le G. d'Hoym, et 100 fr. chez 
de Selles, en 1761, s'est vendu US& flor. chez Meer- 
man. 

NATALIS [Uieronym,), Adnotationes et 

meditationes in evangelia quœ in sacro 

sancto miss» sacrificio toto anno legun- 

tur. Anttterpix, Nutius, 1594-1595, 

in-fol. fig. grav. parles Wiericx, etautres. 

[485] 

Première édition, préférée à celles qui l'ont suivie, à 
cause de la beauté des épreuves : SO à 60 fr., avec 
les deux titres, 167 ft*. Borluut. Un exempt, rel. en 
en mat*, à compart. l. r,, unique pour sa beauté 
et sa conservation, a été vendu 451 ir. La Valliere; 
il n'avait coûté que (A fr. à la vente du comte 
d'Hoym. 

Il y a deux titres gravés, l'un portant : EvangeL hisL 
imagines, avec la date de 159S; l'autre avec le mot 
adnotationes, et la date de 1504; c'est à la fin du 
texte que se lit la date de 1595. 

On trouve quelquefois séparément les 153 fig. de cet 
ouvrage avec le frontispice gravé, daté de 1593 ; ce 
tirage est antérieur à celui de l'édition lorsque les 

Elanches n'ont qu'une seule série de numéros, car 
s seconds numéros ont été ajoutés pour placer les 
figures dans le texte : 18 à 30 fr. Un exemplaire de 
ces planches, imprimé sur satin, est porté à AO liv. 
dans le catal. du libraire Pickering, Lond., 1834, 
n» 2308. 

L'édition â^ Anvers, 1595, portant Mrun</a editio (et 
n'ayant que le second titre gravé), et celle de 1007, 
in-foL, sont peu estimées : 15 à 20 fr. 

— MEDITATION! sopra Evaugelii composte dal 



19 



NATEY - NATURAL 



20 



R. P. Agoerino Vivaldi respondenti aile imagini de 
P.-G. Natale. Roma, 1599, in-fol. fig. 
Ge sont les 153 pL gravées par les Wiericx, avec un 
texte italien. a5 fr. Riva. 

NATALIS Comitum venatio. Y. CoiiiTUM. 

N ATËT de la Fontaine (Nicolas). Discours 
de l'origine du différend et dissention 
d'entre Tes François et les Anglois, au- 
quel est prouvée la nullité du droit pré- 
tendu en France par l'Anglois. A la fin 
est insérée la prise du Havre de Grâce 
en 1663. Paris, Guill. Nyverd (vers 
1563), pet. in-8. [28508] 

Opuscule rare. 

NATHAN (R. Isaad). Mëier nathib (II- 
luminans vitam ) seu concordantiae bi- 
blicse(hebraice). Venetiis, per Danielem 
Bombergum, 284 {octoo. 1523), gr. 
in-fol. [257] 

21 fr. Qaatremère. 

NATIVELLE {Pierre). Traité d'architec- 
ture. Paris, 1729, 2 vol. in-fol. atlant., 
avec 125 fig. 20 à 25 fr. [9769] 

Cet ouvrage peu estimé était plus cher autrefois. 

NATIVITE (de la) de monseigneur le Duc, 

filz premier de monsei&neur le Dauphin. 

(à la fin) : Salet. On les vend a Paris 

par J agites Nyverd (1543) , in-8. de 

4 ff. goâi. avec les armes mi-parties de 

France et de Bretagne sur le frontispice. 

[13670 ou 13970] 

Pièce en vers. Le nom de Salet, qui se lit li la fin, 
est probablement celui de l*auteur ; mais peut-être 
fàut-il lire Salel au lieu de SaUt. (Recueil de M. de 
Montaiglon, I, p. 229.) 

NATIVITE de notre seigneur Jesus-Christ, 
par personnages, avec la digne accou- 
chée, {sans lieu ni date), in-8. goth. de 
24 fr. sign. a— /; [16225] 

Vend. Uo fr. mar. r. La Valliere. Réimprimé dans la 
Collection publiée chex Silvestre (voyes Collec- 
tion). 

NATIVITE (la) t passion iesus. (au verso 
du dem. f.): Cy fine la natiuite ijaas- 
sion iesus. | y4u lôg historiée coe on 
peut veoir dess'. \ pet. in-8. goth. de 
48 iï. signât. A.— F. [301] 

Ouvrage orné d'une cinquantaine de vignettes gros- 
sièrement gravées sur bois. Au verso du dernier f. 
est la marque de Françoys Regnault ( de Houen ) . 
L*opuscule suivant est impr. avec les mêmes ca- 
ractères et porte la même marque d'imprimeur que 
celui-ci, avec lequel nous l'avons trouvé relié. Ils 
sont tous les deux du commencement du xvi< siè- 
cle. 

Senscyuent oraisons de plusieurs | saincts r 
saincles qui iesuschrisl aymerët | de pensées non 
fainctes. (au verso du dernier f. ) : Cy fi$ii»sèt plu- 
sieurs deuotes oraisôs | Dont les sainctz t saïtes 
requere deuôs. Pet. in-8. goih. de AS IL signât. 
A.— F., avec fig. sur bois. 

NATOIRE. Tableaux de la chapelle des 
Enfans- Trouvés de Paris, peints par 
Ch. Natoire, gravés par Fessara. {Paris, 



1752-57), in-fol. inax. contenant 15 pi. 
12 à 15 fr. [9348] 

NATTER {Laurens). Traité de la méthode 

antique de graver en pierres fines, eom" 

parée avec Ta méthode moderne, traduit 

de l'anglois. Londres, 1754, in-fol. fig. 

24 à 30 fr. [9495] 

Un des meilleurs ouvrages que Ton ait sur cet art. n 
est enrichi de S7 bonnes gravures, non compris le 
frontispice. L'édition avec le texte en anglads est de 
la môme date. 

NATTES. Bath and its environs illustrated 
by a séries of views, from the drawings 
or John-Claude Nattes; with descriptions 
to each plate. London, Miller, 1806, 
gr. in-fol. fig. color. [27292] 

Trente pi. color., avec 6 ff. prélim. pour le titre, la 
préface et la liste des planch., plus 50 pp. de texte : 
20 à 25 fr. 

— Scotia dej^icta, or the antiquities, castles, 
public building, noblemen and gentle- 
men seats, cities, etc of Scotland, 

illustrated in a séries of finished etchings 
by James Fittler from drawings of John- 
Claude Nattes ; with description.Lonc^on^ 
1804, gr. in-fol. obi. [27402] 

Ouvrage composé de 48 pi., et publié prlmitivenient 
en 12 livrais, au prix de 4 liv. U sh. (vend. 74 fr. 
Suard). H a reparu depuis sous la date de 1810, ei 
au prix de 2 liv. 10 sh. 

Le même artiste a publié à Londres, de 1800 à 1811, 
une suite de 40 vues coloriées de Versailles, Paris 
et Saint-Denis, avec un texte descriptif en firançais, 
gr. in-fol. Porté à 1 liv. 11 sh. 6 d. dans le gros ca- 
talogue de G. fiohn. 

NATTIER. Galerie du Luxembourg. Voy. 

RUBENS. 

NATURiE et scripturae concordia. Voyez 
Wachteh. 

NATURAL (the) history of Selbome. Voy. 
White. 

NATURAL history of the state of New- 
York. Albany (sans date, mais de 1842 
à 1855], in-4., planches en grande partie 
coloriées. [4543] 

Curieuse collection exécutée aux frais du trésor de 
l'Etat de New- York ; il n'en a été tiré qu'un nombre 
d'exemplaires assez limité, en sorte qu'elle est de- 
venue rare et que le prix en est arbitraire; elle 
contiendra 20 vol. environ, divisés en six classes 
principales. Voici ce qu'il en paraissait en 1855 : 

L ZooiX)GY, by James E. De Kay : 1842-44; Mam- 
malia, S8 pi.; Ornithologv-, 141 pi.; Reptiles and Am- 
phibia, en 2 vol., avec 79 pi.; Mollusca, 53 pi. 

II. BOTAinr, Flora, by J. Torrey, 1843, 2 vol., 
avec 158 pi. 

III. MiNERALOGY, by Lcvis G. Beck, 1842, avec 
environ 500 bois et 10 pi. 

lY. Geology. by "W.-W. Matber, comprenant ; 
The Geology of first geological district, avec 156 pi.; 
of the second district, by Ebenezer Emmons, avec 
15 pi.; of the third district, by Lardner Wanaxen, 
avec flg. sur bois; of the fourth district, by James 
Hall , avec environ 200 illustrations, cartes, vues, 
sections. 

V. Agriculture, by Ebenezer Emmons, 1846-49, 



Si 



NATURE - NAUGERIUS 



22 



$ loL: le 1** a 22 pL et une carte ; le 2*, 26 pi. en 
■Mrei U cobr. ; le S« est consacré à la descnptioa 
cik FilhBiraiJoo des fruits, et en partie aux prin- 
daesder^gricultare pratique: le ft% 99 pi,; le 5*, 

M PiLEOirroLOGT, by J. Hall, 18tk9-52, vol. I et 
BiiTCCcaTlroDlM pL 

ta ^ de détails, consnltes Trûbner*s biographU 
ut gniieto American ttterature, London, 1859, 
^168. 

5ATURE (la) et propriété des Poissons et 
antres monstres aquatiques qui hantent 
et habitent aux mers, riuieresetestangs, 
auee leurs pourtraicts et figures expri- 
mez an plus près du naturel. Paris, 
ymr la vefue de lean Bonfons ( sans 
date, fers 1560), in-16, fig. sur bois. 

Ct ledt line, extrait des ouvrages de Rondelet et de 
f. VêuOj tfi aucune valeur en histoire naturelle; 
■■s oDoune il est rare, on Pa quelquefois payé de 
llkl5fr.,et même 51 f)r. en mar, bl. en 185S. — 
Biéié réinpiiaié sous le titre d* Histoire univers 
«Oc des Poisatma..... Paris, Nie, Bonfons, 1584, 

KAUCLER. Memorabilium omnis setatis 

et omnium gentium chronici commen- 

Urii, a Joanne Nauclero digesti in annum 

sahitis M. D. adjecta Germanorum rébus 

histona de Sue?orum ortu, institutis ac 

imperio. Gompleyit opus F. ]Nicolaus 

Baseiyos, annis XIIII. ad M. D. additis. 

—Editum est hoc opus, . . . impensis. . . . 

C(mradi Brtuning, Kiliani Vetzler, et 

Joannis Zuyfel civium tubingensium : 

mpressum Tubingœ, opéra Thomx 

Àutkelmi badensis,,, m. d. xyi, 2 vol. 

Mol. [21288] 

^ttoaiarcOn en conserve un exemplaire imprimé 
flr fiLii dans la biblioth. publique de Nureuh* 
hoy. L'biifrage a été réimprimé avec une conti- 
■Mjao Jusqu'en 15ÔA, par L. Surius , CoUmiœ^ 
iM, 2 vaL lo-fol., et depuis, sans la continuation, 
kUagne en lOlA et 1675, in.roI. 

^lDÉ(Ccr6rte/). Considérations poli- 
tiques sur les coups d*Etat, par G. N. P. 
f^mi [Paris), 1639, in-4. de 3 ff. et 
2» pp. [S952] 

te it tel b préface de cette édition originale, quMl 
a^ s élé Uré que 12 exemplaires; mais cela est 
K'uct, Cl il feut croire que le nombre des exem- 
Ptivesettsa moins de cent, ainsi qu'on l'a dit sur 
du P. Jacob. Vend SO fr. Le Febvrc ; 



pnx Labédoyère ; 20 fr. Nodier ; 115 fr. 

I ot tîi dans le Patiniana , p. m, que les Considé- 
ftfiMf potUiques furent imprimées à Rome, en 
ManerlSSO, io-4. de 28 It, et, sur ce dire, M. No- 
te ifiiup^fes, pp. 190 et suiv.) a supposé qu'il 
tefeÉi deux éditions in-4. de ce livre , l'une en 
S C, et lériiablement impr. à Rome et à 12 exem- 
pUres smlciDent; Tantre en 11 A (T., et impr. à Pa- 
n;or ilesi étideot oull fout U^, dans le Pati- 
■Mi» 28 feoflles au lieu de 28 feuillets, et comme 
S fnîllesin^. donnent 112 ft, en ajoutant le titre 



(de la). Voyex Bobiner. 

CtUL}. Naissance et progrès du kouaké- 




et un des 0, préllmin., on aura tout Juste lift IT. 
Ainsi, Jusqu'à ce qu'on nous ait exhibé un exem- 
plaire de l'édition en 28 tf., nous persisterons à 
croire qu'elle n'existe pas, et nous nous en tien- 
drons à ropinion du P. Jacob, le contemporain et 
même l'ami de Naudé. 
Les réimpressions faites sur la copie de Rome (Hol- 
lande, a la Sphère), en 1601 et 1671, pet. in-12, sont 
assez Jolies : S à 5 fr. — Le même ouvrage a été ré« 
imprimé sous le titre de Sciences des princes (à 
Strasbourg)^ en 107S, in-8., et (à Paris) en 1752, 
3 vol. in-12, avec les réflexions de L. D. M. (Louis 
du May); mais ces éditions n'ont qu'un prix ordi- 
naire. Il a aussi été reproduit, sans uom d'auteur 
et avec quelques corrections de style, sous ce titre ; 
REFLEXIONS sur les moyens dont les plus grands 
princes se sont servis pour gpouveroer et augmen- 
ter leurs Etats. Leyde, 1756, in-12. 

— Apologie pour les grands hommes soupçonnés 
de magie, avec quelques remarques. Amsterd,, 
1712, in-12. 5 à 5 fr. [8875] 

Pour la réponse de Jac. d'Autun à cette Apologie, voy. 
le n^* 8875 de notre table. 

— INSTBUCTION à la France sur la vérité de l'his- 
toire des frères de la Rose - Croix. Paris, 162S. — 
Avertissement au st^et des frères de la Rose-Croix, 
savoir, s'il y en a, quels ils sont? etc.; trad. du la- 
tin, 1623, in.8. [22493] 

Ces deux ouvrages assez curieux, de Gabr. Naudé, 
sont ordinairement réunis : A à 6 ft*. 

— Jugement de tout ce qui a été imprimé 
contre le cardinal Mazarin, depuis le 6 
janvier jusqu'à la déclaration du premier 
avril 1649 (par Gabr. Naudé, Paris), 
In-4.de 718 pp. [23768] 

Cet ouvrage, rempli d'érudition , est connu sous le 
nom de Mascurat, l'un des interlocuteurs que 
Naudé introduit dans ses dialogues : 5 & 6 fr. — Gr. 
Pap. 8 à 12 fr. Vend, en m. vioL dent, l, r. 40 fr. 
La Valliere; 18 flr. mar. r. Méon. On avait Joint à 
ce dernier exemplaire une table formant A pages, 
dressée par l'abbé de Saint-Léger, pour l'exemplaire 
de la bibliothèque Sainte-Geneviève, et imprimée à 
son insu par les soins de Méon, lequel a omis plu- 
sieurs articles de l'original. Un semblable exem- 
plaire a été porté à 120 fr. à la vente de Le Blond, 
et revendu 40 fr. Labédoyère: — un autre, ik fr. 
Morel-Vindé; 20 fr. Andry. La table, dit-on, n'a été 
tirée qu'à 12 exemplaires. 

La première édition de ces dialogues, n'ayant que 
492 pp., est beaucoup moins ample que la seconde, 
mais on y trouve quelques passages qui n'ont pas 
été conservés dans celte dernière. IH>ur les diffé- 
rences qu'elles présentent, voy. Beyer, Memoriœ 
librorum rarior., pp. 115-147. L'édition en 718 pp. 
est plus commune que la première. 

— New from France; or a description of the library 
of cardinal Mazarine, before it was utterly ruined, 
sent in a letter from M. Gabr. Naudeous. london, 
1652, in-4. 

Cet opuscule de 6 pp. est rare ; mais il a été rélmpr. 
dans le 3* vol. de VHarleian Miscellany, 

— Naudteana, 18533. — Epistolae, 18778. — Avis pour 
dresser une bibliothèque, 51156. 

— Voy. Jacob. 

NAUGERIUS (^nrfr.). Opéra, curantibus 
Jo.-Antonio etCajetanoYulpiis fratribus. 
Excudehat Jos, Continus Fulpionim 
ssre {Patavii)^ 1718, gr. in-4., avec le 
portr. de Fauteur. 10 à 12 fr. [18776] 



Naadet (/.). Administration de l'empire romain, 
22963. 



23 



NAULT - NAVARRETE 



24 



Gette édition, qui contient \n ouvrages latins et ita- 
liens de l'auteur, y compris le Toyage dont nous 
parlerons ci - dessous, est assez belle et faite avec 
soin. 21 fr. Libri, en 1857. Elle a été mise sous 
presse en 1717 ; et quoique ce ne soit pas le plus 
ancien livre qui ait paru chez Gomino, c'est au 
moins le premier dont il se soit occupé. On en cite 
des exemplaires en Gr. Pap. Ce recueil a été réim- 
primé k Venise, cbez Remondini, en 175A, in-8., 
sans augmenutions ; mais ni l'une ni l'autre de ces 
éditions ne contiennent trois morceaux de poésie 
latine de Navage ro, qui sont Joints aux poésies lati- 
nes de Vltius Juvenatius {Giovinatzo), impr. à Ma- 
pies, en 1786, in-8. 

— Viaggio fatto in Spagaa et in Francia 
da Andréa Navagero : alla cesarea maesta 
di Carlo V. Vinegia , Domenico Farri, 
1568, pet. in-8. [20049] 

fidition devenue rare : 12 fr. 20 c. en Janvier 1829; 

10 sh. Hibbert; 1 liv. 6 sh. niar. r. Ileber; 29 fr. 

50 c. Reina; 15 fr. 50 c. Riva. 
Le Voyage d'André Navagero» en Espagne, fait partie 

du recueil des documents historiques intitulé : 
Relations des ambassadeurs vénitiens sur les 

affaires de France , au xyi< siècle, recueillies et 

traduites par M. N. Tomroaseo. Paris, impr. roy., 

18S8, 2 vol. in-4. 
I.jes anciennes éditions des autres ouvrages de cet 

écrivain sont à très-bas prix. 
Celle de 15S0, pet. in-fol. de 4S tf., sous le titre de 

Orationes duœ, carminaque nonnuUa, porte cette 

souscription remarquable ; Impressum Venetiis, 

amicorum cura quam potuit fieri ditigenter, 

prœL Joan, Tacuini. 

NAULT (Dcny*). Histoire de Tancienne 
Bibracte, à présent appellée Autun (ano- 
nyme). Àutun, La Mothe-Tort (1688), 
in- 12. Rare. [24562] 

Vend. 16 fir. De Fontette ; 8 fr. Chateaugiron. 

— La Mort d'Ambrorixène vengée par 

celle de .Tules César, assassiné parBrutus 

(parNault). Lyon, 1688, in- 12. 5 à 8 fr. 

Cet ouvrage, plus romanesque qu'historique, se rap- 
porte à l'histoire de l'ancienne Bibracte. 

NAUMANN {Johann- /Andréas), Naturge- 
schichte der Vôgel Deutschlands , nach 
eigenen Erfahrungen entworfen... aufs 
neue herausgegeben von dessem Sohne 
Joh.-Friedr. Naumann. Leipzig, Ernst 
FleUcher, 1822 et ann. siiiv., et Stutt- 
gart, Hoffmann, in-8. avec pi. color. 
en grand format. [5758] 

Les 12 premières parties de cet ouvrage ont été pu- 
bliées de 1822 à 1847, avec Sii2 pi. color. et 8 pi. 
noires. La 1S« partie, 1847-60, a paru en 8 livrai- 
sons. Le tout ensemble coAte 800 fr. avec les Gg. 
color., et 210 fr. avec fig. en noir. 

NAUMANN (^.-F.). Lehrbuch der Geo- 
gnosie. Mit einem palâontologischen At- 
las. Leipzig , Engelmann^ \%4%'i^^4, 
2 vol. gr. in-8. avec 70 pi. lith. gr. in-4. 
92 fr. [4792] 

— Geognost. Karte des K. Sachsen , 4810. •— Theore- 



Naadln (7A.). Mnémonique, 9040. 
NaamanD {\y Robert). Archiv fur die zeichnenden 
KQnste, 9508. — Manuscripti bibliolh. lips., 31418. 
Naamaiiii (^.-iV.). Medizinische Klinik, 7141. 



lische Krystallographie, 4690. — Elemeote der Mi- 
néralogie, 4098. — Lehrbuch der Geognosie , 4792. 

NAUNTON {Rob.), Memoirs of Q. Elisa- 
beth's court, by Sir Robert Naunton, 
with some of bis posthumous works and 
bioeraphical additions by James Caul- 
field, from manuscripts in bis own band. 
London^Smeeton, 1814, pet. in-4., avec 
21 portr. 2 liv. 2 sb., in-fol. 8 liv. 13 sh. 
[26932] 

Réimpression d'un ancien ouvrage dont il a été f^it 
plusieurs édit dans le xvii* siècle. (La première, 
in-4., de 49 pp., est de 1641.) Un exemplaire in-fol., 
avec une double suite des 21 portraits avant la 
lettre et sur salin, 16 liv. 16 sh. Catal. de Long- 
man, 1820. 

n existe une autre édit. de ces mémoires donnée par 
P.-W. Dodd, Lond,, 1824, pet. in-8. avec 9 pur- 
traits. 12 sh. 6 d. — Gr. Pap. 1 liv. 1 sh. 

NAUTONIER (Guill, de), sieur de Castel- 
franc. Mécométrie de reymant, c'est-à- 
dire la manière de mesurer les longitudes 
par le moyen de Teymant par laquelle 
est enseigné un très certain moyen, au- 
paravant inconnu, de trouver les longi- 
tudes géographiques de tous lieux, aussy 
facilement que la latitude. Davantage y 
est demonstré la déclinaison de la guide 
eymant pour tous les lieux. — Mécogra- 
pnie de l'eymant, c'est-à-dire la des- 
cription des longitudes trouvées par les 
observations des déclinaisons de Tey- 
mant. frênes et Tolose, chez Vautheur, 
et chez Raimond Colomies, A, Cour^ 
teneufue, 1603-4, 2 part, en 1 vol. pet. 
in-fol. flg. [8052] 

CataL des bibliothèques de la marine, I, n<* 1804. 

Cet ouvrage, qui a été fort utile lorsqu'il parut, est 
aujourd'hui assez rare. On cite du même auteur un 
traité Dt arlificiosa memoria, impr. à Castres, en 
1607, in-4. 

NAVAGERO. Voy. Nacgerius. 

NAVAL atcbievements. Voy. Mabtial at- 
cbievements. 

NAVARRE (poésies du roi de). Voyez 
Thibault. 

NAVARRETE ou Navarette {Fr, -Domingo 
Fernandez de). Tradados historicos, po- 
liticos, ethicos y relisiosos de la rao- 
narcbia de China. Madrid, empr, realy 
1676, in-fol. [28292] 

Vendu 12 fr. La Sema ; 17 fr. Heber ; 15 fr. 50 c Qua- 
tremère. Ouvrage intéressant, qui, cependant, a 
donné lieu à une critique très-vive, publiée sotia le 
titre suivant : 

Reparos historiales apologeticos, propuestos de 

J>arte de lus missioneros aposiolicos del iinperio de 
a China, representando los descvidos, que se co- 
melen en un libro, que se ha publicado en Madrid, 
en grave prejuicio de aquella mission. Gontiene Us 



Navalllea {PhiL de Montault de Benac, duc de ^ 
Mémoires, 29757. 

Naval Biographies, 270.^. • 



35 



NAVARRETE — NAYLER 



26 



ooiicias mas puntuales, y hasta aora no publicadas 
de b ttltima pf>rsecacion contra la tt, con una brève 
cbrooologia del aquel imperio, y olras curiosidades 
Usioricas hasta el afio de 1677. Pamplona, T/iO' 
wtaa Ration (sans date), peu in-4. 
n eTbte on second toI. des Tratados ci-dessus, con- 
teoani Contrwersias antiguas y modemas de la 
wdstiom de la cran China ; inais il paraît que l*In- 
^nsitioo en a emptetié la publication. Un exem- 
plaire des pp. t à 668, sans frontispice et non ter- 
Bioé, est décrit dans la Biblioili. grenvU., p. 484. 

NAVARRETE (Martin-Femandez de). 

Disertacion historica sobre la parte que 

tuTÎéron los Espanoles en las guerras de 

Ultramar 6 de las cruzadas , y como in- 

fluyéron estas expedieiones desde el siglo 

XI hasta el xy en la extension del co- 

mercio maritimo y en los progresos del 

arte de navegar. Madrid, Sancha, 1 816, 

in-4. 10 à 15 fr. [23062] 

Cène dissertation fait partie du 5" vol. des Mémoires 
de la Reai Aeademia de ta historia. 

— Coleccion de viages y descubrîmientos 
ouehîcieron pormar los Espanoles desde 
nnes del siglo xy, con varios documentos 
concemientes a la historia de la marina 
castellana y de los establecimientos espa- 
noles en Indias, coordinada e illustrada 
porDon M. -F. de Navarrete. Madrid, 
impr, real, 1825-29-37, 5 vol. in-4., 
avec cartes. 90 fr., et plus en Gr. Pap. 
[20937] 

Le preaûer volume de cette importante collection 
eoolient le journal original des voyages de Colomb, 
rédigé par Barth. de Las Casas; le' second est entiè- 
renent rempli de curieux documents relatifs à 
riusiotre des moeurs à celte époque ; le troisième 
renferme les expéditions d*Americo Vespucci, et 
dans les tomes IV et V sont comprises les expédi- 
lioBS aux Moluques (Viage de Magallanea y de 
Eitano ; Viages de tjoaiaa y de Saavedra^ ; le tout 
OD d'après des manuscrits inédits, ou réimprima 
sar des éditioos derenues très-rares. La traduction 
française des deux premiers vol. a paru sous le litre 
soÎTant: 

Relatioiis des quatre voyages entrepris par 
Cbristophe Colomb pour la découverte du Nou- 
vean-lloade. de 1492 à 1504, suivies de diverses 
btires et pièces inédites..... : ouvrage traduit de 
Pespagnol par MU. F.-T.-A. Chalumeau de Ver- 
■eailetde La Roquette, et accompagné de notes des 
tndnclenrs et de celles de MM, Abel Aémusat, 
Adrien Balbi, du baron Cuvier, elc. Paris [H, La- 
dite , 1828, 3 voL in-8., avec portr., cartes et fac- 
sinile. 18 fr. 

— Bisioria de la nauiica, 8840. 

— Voyea Colomb; Coleccioii de documentos, et 
GABCiLASOdeb Vega. 

XAVIER {M.). Rapport à M. Becquey, et 
mémoire sur les ponts susoendus. Se- 
conde édition , augmentée aune notice 
sur le pont des Invalides. Paris, Cari-- 
Uan, 1830, in-4. etatl. in-fol. de 17 pi. 
28 fr. [8840J 

M. Navier a été l'éditear du Traité de ta construc- 
tion des jfonls, par Gautbey, son oncle (voy. Gau- 

TSET . 

— Levons d'analyse, 7920. — Leçons sur Tapplication 
de b mécanique, 8804. 

ywiïIiïSiC/iarlesdé). Les douze heures 



du jour artificiel , avec annotations. Se- 
dan, Abel Rivery, 1595 , pet. in-4. de 
194 pp. [13875] 

Recueil de quatrains et d'hymnes, avec de savantes 
notes. 1 liv. 1 sb. Libri. L'édition a été reproduite 
avec un nouveau titre : hongres, Georges Lom- 
bard, 1597 ; mais elle n'est commune ni sous le 
premier titre ni sous le second. 

Cb. de Navieres était un poète aussi médiocre que fé- 
cond, auquel Tabbé Bouillot a consacré un bon ar- 
ticle dans le 2« vol. de sa Biographie ardennaise. 
II a laissé en manuscrit une Henriade, poème en 
trente mille vers, dont un fragment en quatre- 
vingt-quinze vers se trouve imprimé à la suite d'un 
petit poème du même auteur, intitulé : 

L'HEUREUSE entrée au ciel du feu roy Henry le 
Grand.... Paris, Mettayer, 1610, in-12 de 50 pp. 

Voici un autre ouvrage de lui que nous ne devons pas 
oublier : 

La Renommée de Ch. de Navyere, sedanois, sur 
les réceptions, mariage, couronnement et entrées à 
Sedan, a Mesiere, à Saint Denis, à Paris, du Roy et 
de la Royne, poème hisiorical en 5 chants. Ptais, 
Mathurin Prévost, 1571, in-8. de 8 AL prélim. et 
48 (T. chiffrés. 10 fr. Coste. [13876] 

Citons encore : 

Les Cantiques saints, mis en vers françois, par- 
tie sur chants nouveaux, et partie sur ceux d'au- 
cuns psalmes, par Ch. de Navieres. Anvers, Christ, 
Plantin, 1579, pet. in-8. de 6 el 104 pp. avec la 
musique imprimée. 

La musique doit être de Mavieres lui-même, qui était 
musicien. 

NAVIGATION du compagnon à la bou- 
teille. Voy. la fin de 1 article Rabelais. 

NAVIGATIONE. Voy. Cadamosto. 

NAVIGATIONES. Voyez Hakluyt, et 
Vespucci. 

NAVONE (Gio-Domen,) e Cipriani (G«o.- 
Batt,), Nuovo metodo per apprendere 
le teorie , e le pratiche delF arcnitettura 
civile sopra una nuova raccolta dei più 
cospicui esemplari di Roma , misurati, 
ed incisi , colle annotazioni dell' abb. 
Niccola Mari. Roma, 1794, in-fol. avec 
55 pi. bien exécutées. [9713] 

Vend. 15 fr. Hurtault. 

NAYLER (G.). The Coronation of hisma- 
jestv kine George the Tourth solemnized 
in tlie collegiatc church of Saint Peter 
VSTestmioster upon the nineteenth day of 
July 1821, pubhshed by sir George Nay- 
ler garter principal king of arms. Lon- 
don , printed by Bentley, 1824, gr. 
in-fol., avec 45 pi. et des vignettes en 
bois. [27034] 

Ce livre, qui était resté inachevé à la mort de l'au- 
teur, a été complété depuis par les soins de MM. WiU. 
Woods et C-G. Young. il a paru en quatre parties, 
au prix de 12 liv. 12 sh., réduit depuis à 6 liv. 6 sh., 
et même à 4 liv. 4 sh. 

— Voy. CEREMONIAL. 



NMxerM {Eman,), De lingua Otomitorum, 11981. 
NaylMDil (^. Jones of). Works, 2007. 
NayrMi {MagL), Chroniques castraises, 24748. 



27 



NEAL — NEBRISSENSIS 



28 



NE AL {Daniel). The History of the puri- 
tans, or protestant non-cooformists; 
from the reformation to the death of 
Queen Elizabeth; with an accoimt of 
their principles; their attemps for a 
farther reformation in the church ; their 
sufferings , and the lives and characters 
of their most considérable divines. A 
new édition, revised, and enlarged by 
Joshua Toulmin. Bath, 1793-97, 5 vol. 
in-8. 5 liv. [22484] 

Cette édition est regardée comme la meilleure de cet 
ouTrase curieux, qui a été vivement attaqué par 
les théologiens de rEfflise établie. La première édi- 
tioa est celle de Loni., 1732-58, en 4 vol. in-8. l\ 
y en a une de 1754, en 2 vol. in-4., avec portrait; 
et plusieurs autres, savoir : de Dublin, 1755 et 1750, 
A vol. in-8. ; de Lond., Baynes, 1822, 5 roL iu-8., 
et de Londres, Tegg, 1822, et aussi 18S7, S vol. 
ln-8. 11 en existe un abrégé par Edward Parsons, 
London, 1812, 2 vol. in-8. Lowndes donne (2* édit., 
part. VI , 1655-50) la notice des critiques de cet ou- 
vrage qui ont paru en Angleterre. 

— Tbe History of Mew-England, 28571. 

NEALE {John Preston). Yiews of the seats 
of noblemen and gentlemen inEngland. 
Wales, Scotland and Ireland , engravea 
from the designs of J. P. Idéale. Lo^id,, 
Sherwoody 1818-28, 6 vol. gr. in-8. 
[10011] 

Chaque volume, composé de 72 pi. publ. en 12 cah. 
de 6 pi., a coûté 2 liv. 10 sh. — in-ft., premières 
épreuves sur pap. de Chine, 5 liv. Les tom. I à V, 
d^une seconde série de ce recueil, se sont publiés 
de la même manière (en 60 cah.) et au même prix, 
de 1824 à 1820. L^ouvragc entier, composé de 11 vol., 
a été mis au rabais, en 1827, au prix de 12 Uv. et 
24 liv. 10 sb. 

— Views of the most interesting collegiate 
and parochial churches in Great Britain, 
încluding screens^ fonts, monuments, 
etc., by J.-P. !Neale and John Le Keux ; 
with historical and architectural descrip- 
tions. Lond.ySherwood, 1824-25, 2 vol. 
gr. in-8. 96 pi. [10000] 

Publié à 5 liv. — in-4. pap. de Chine, 10 liv., et en- 
suite réduit V moiUé de ces prix. 

— History of the abbey church of West* 
minster. Voy. Bbayley. 

NEAMET UUah. History of the Alghans, 
translated from the persian of Neamet- 
uUah, by Bemhard Dorn. Lond,, Mur* 
ray, 1829-87, iu'^. part. I et II. 30 fr. 

[28085] 

NEANDER {Mic/i.). Anthologicum graeco- 

latinum* BdsileXj J, Oporinus, 1556, 

pet. iQ-8. 3 à 6 fr. [12267] 

Ce recueil renferme des loci communes tirés d'Hé- 
siode, de Théognis et d'autres poètes anciens, avec 
3 livres extraits de Platon, de Xénophon, de Plu- 



Neale {AtL). Travels, 20087. 
Neale (J.-if.). Earsian church, 21526. 
Neander (/.). Tabacologia, 5458. 
Neaniler (J#.). Synopsis meusurarum, 20053. 



tarque, etc.; c'est donc à tort que plusieurs M- 
biiographes Tont annoncé comme une édition de 
l'Anthologie grecque. Le même Méander a publié à 
Bâte, chez Oporin, en 1557, un autre recueil in-8. 
intitulé Gnomologia grœco-latina, également com- 
posé de lieux communs en vers et en prose, tirés 
de Stobée, etc. 

— Abgonadtica, Thebaica, Troica, Ilias parva; poe- 
matia grcca anonymi (Laur. Rhodomanni), primum 
édita cum argumentis a Mich. Neandro. lÀpstœ, 
1588, in-8. 5 à 6 fr. 

— Opcb aureum et scolasticum, in quo continentur 
Pythagorae cannina aurea , Pbocylidis , Theognidis 
et aliorum poemata (|;r. et lat.), édita omnia studio 
et cura Micli. Neandri ; acceduntCointiSmyrnaeillii 
excidii libri duo ; reditus Grcoorum, capta Troja, 
liber unus, gr. et lat., editi industria et labore Laur. 
Rhodomanni. Ltpsiœ, J.Steinman, 1577, Spart, en 
1 ou 2 voL in-ft. 12 à 15 fr. [12268] 

Collection recherchée et qui se trouve difficilement* 
Le premier volume a 789 pp., le second, 208 pp., 
8 li: et 119 pp. Vend. 30 fr. d'Ourcbes ; 20 fr. 50 c 
Larcher. 

L*édit. de Bdle, 1559, in-4., sous le titre de lÀber 
vere auveus, n'est pas plus fodie k trouver, mais 
elle est moins complète et moins chère que celle-ci : 
6 à 10 fr. 

Aristologia pindarica graeoo-latina, stud. Hicfa. 
Neandri ; access. senlenlic novem lyricorum poeta- 
rum, gr. et lat. BasiUœ, IâuL Lucius, 1556, in-8. 
3à5rr. [12369] 

ARISTOLOGIA enripidea grcoo-latina , hoc est 
quicquid in Euripide memorabile est ; argumenu 
qnoque singulis trasoediis praemissa sunt, a Mich. 
Meandro. Basileœ, Oporinus (1559), in^. ft à 6 fr. 
[16068] 

NEANDER {Jh.'^ug.'WUh,). Allgcmeine 

Geschichte der christlichen Religion und 

Kirche. Hambura, Perthes, 1842-53, 

11 vol. in-8. 86 fr. Pap. vélin. 115 fr. 

[21400] 

—Vie de Jésus-Christ, 311. —Etablissement de l'Église 
chrétienne, 213M. — Histoire de S. Bernard, 21784. 

NEARCHUS. Voyez Geogbaphle veteris 
scriptores , et Vincent. 

NEBEL(C^.), architecte. Voyage pittoresaue 

et archéologique dans la partie la plus 

intéressante du Mexique. Paris, Mœnch, 

1836, in-fol. [21069] 

Annoncé en xiv cahiers de ft pi. lithogr., au prix de 
25 fr. par cahier. Un exemplaire contenant 50 pi. 
color. 199 fr. Louis-Philippe. 

NEBEL {F.). Die Muskeln, Knochen und 
Bander des normalen menschlichenR5r« 
pers, abgebildet und beschrieben. Hei^ 
delberg, Winier^ 1847, 6 pi. lith. in-fol. 
Text in-8. 32 fr. [6779] 

NEBRISSENSIS {Mius-Antonius\ gram- 
maticus. Introductiones latinç explicatç. 
Salmantic(i , anno natali chrUtiano 
M. cccc. Ixxxj ad xvij A. Februarii, 
pet. in-fol. goth. à 2 col. [10791] 

Édition très-rare, et la plus ancienne de ce Uvre; 
c*e8t en même temps la première impression con- 
nue faite à Salamanque; elle a été commencée en 
1480. La 2* édition de ce même ouvrage, imprimée 
aussi à Salamanque , 1482, tertio (dus octobris, 
peL in-fol. goth., également sans nom d'imprimeur, 
est augmentée de A IL, et la troisième édition» 
Zamora, Anton, de Centencra, vers 1485, in-fol. 



29 



NEBRISSETNSIS 



30 



90ih. de ^ ff. à 2 coL, oooUent aussi des augmen- 



~ JELii Antfaonii Nebrissensis Grâmatica. 
— bnpressa per Christofolum de Cre- 
wuma Anno domini, M. cccc, Ixxxxt 
die tertio Martii , in-4. de 65 ff. à 
29 lign. par page,' caract. rom. (Hain). 

IfiapRsaioo de la seconde édition latine, laquelle a 
CKore <té réimprimée à Burgos, en 1405, xvi Juil- 
let par Frédéric de Bâte, in-A. 

" Comienza la Gramatîca que nuevamente 
hizo el maestro Antonio de Lebrixa sobre 
la lengua castellana... — Acabose este 
tratado de Cramatica.,, en elano del 
Salvador de mil e cccc xcij, a xviij de 
Agosio Empreso en,. . Salamanca, in-4. 
gath. ff. non chiffrés. [11145] 

ilkioB trfes-rare, mais dont il a été fait, Tera Tan- 
■éc ITTt, ooe oontrefaçon fiiiciie à reconnaître : 
Cme dernière, 29 fr. Gohier, et moins depuis. 

Cae édiiioa in-fol. goth., sans lieu ni date, est dé- 
crite dans la Biblioth. çrenviL, p. 480. 

ïar CCS anciennes éditions des deui grammaires de 
Lebrisa, conguilea Mendez, p. 235 et suiv. 

« Gbamhaticu com quarta' ejus editione. Jacques 
MmUet^ M. ooocc ZT. in-ft. gotliiqoe. 

bKée par Crist. Escobar, de concert avec 

ainsi qu^n le voit par une lettre de ce 

r, inaprimée au verso du titre et datée, en la- 

tii : MetMffmma wUbus teptembris M, ecccc. xiiij, 

EBe parle à la un la marque de Jacques Maillet, 

q« inpriinait ^ Lyon. Vend. 6 fr. Gohier. Cette 

■dre latine a été fort souTent réimpr., et 

ton de rEspagne. Voici une des dernières 

Dft IjiSTiTcnoHK grammatica libri quinque, 
< M—gjU a D. Peiro del Gampo et Lago. Lond,, 
ltf^m>i2.5flb. 

—Reglas de orthographia en la iengua cas- 
tellana^ compuestas por el maestro An- 
tonio de I>ebrixa. En Alcala de Hena- 
rapor AmaoGuilL de Brocario, 1517, 
iii-4.goth. [11154] 

\eBl 2 UT. 1§ sli. (avec iHeta phUosophorum ex 

JMofeae Laertio eoUeeta ab Ant. Nebriuenae) 

ileber, I« MSX 

' EuB^aaAi romaoçadas por el M. Antonio de Ne- 

para introduction de la Iengua latlna. Anti" 

t, in «rA^ks Antonii NeMssensi», 1510, 



a oe irre a véritablement été imprimé k Anteçuerop 
m lufam nc de Grenade, ce serait le plus ancien que 
r«a oaanfti impr. dans cette ville ob il paraît que 
UMxa o« son fils a eu une presse. 

--.Elii Antonii Kebrissensis grammatici 

Leiieoa Latino*castelianuni , et Gastei- 

hno-lat. Impressum Salmantice Anno 

a maialickristiano^ M, cccc. xcij, 2 part. 

CD 1 ¥ol. tn-fol. goth. à 2 col. [10888] 

La sa— ■iptinn rappcntée ci-dessus est à la fin de la 

partie, qui comprend le vocabulaire latin 

H I imgunl A la fin de la deuxième parti (espagnol 

.) se lit une antre souscription, sans date, 

aisi le Heu de Timpression (Salamanque) , 

rimprinieur. 




— Vocabularius Antonii ?îebrissensis ÇDic- 
tima ri uu i ex sennone latino in hispa- 
I, et dlctionarium ex hispaniensi 



in lat. sermonem). — Hispali impres- 
sum per Jacobum Kroherger. Anno 
m. d. vj (1506), 2 part, en 1 vol. m-fol. 
goth. 

Edition rare, dont la date se trouve à la fin de la pre- 
mière partie. Un exemplaire avec le titre raccom- 
modé et la dédicace incomplète, 78 fr. Gohier. 

— Idem Dictionarium nunc demum auctum et reco- 
gnitum, in quo adiecta sunt plusquam decem mille 
vocabula : et ex superiori edictione (sic) plusquam 
sexcente dictiones in veterum idioma hispanum 
converse, (in fine) :Hispa/< anno... milU^mo qviii' 
getUesimo decimo sexto, tertio Kalendas maias 
absoluta tn domo Joannis Valere, in-ft. 

Après la préface, et avant le texte de l'ouvrage, se 
trouve ce second titre : Vocabulario de Romance 
in latin : hecho por,.. Antonio d*Sebrissa nueva- 
mente corregido et augmentado : mas de diez 
miU vocablos d' los que ant es soUa tener. 

Ce dictioanaire a été souvent réimprimé, mais on en 
recherche seulement les premières éditions, comme 
les plus rares ; et les plus récentes, comme les plus 
complètes. Parmi ces dernières, il faut citer celle de 
Madrid, I barra, 1778, 2 vol. in-fol., avec des aug- 
mentations par lldepb<»ise Lopez de Robinos. 

— UocABULARiUM Nebrissense ex Siciliens! sermone 
jn latinQ L. Christophoro Schobare {sic) Bethico in- 
terprète traductum. (in ûm):jElH Antonii Nebriâ' 
sensis gràmatici Lexicon Hispanù ^ latinU, In 
Siciliensem sermonem per L, Cfiristophorum 
Scobarem (sic) translatIL Venetiis ïmpressum 
per BemcîrdinU Benalium, Expensis Domini 
Dnici de Nesi Florètini, ^ socio^, Anno salutis 
Christiani .m, d. xix. mense lunit Die prima 
explicttum, in-foL de cxvi ÎL chiffrés, impr. à 
0col. 

Quoique rare et curieux, ce volume n*a été vendu 
que S fr. Reina. L'épltre de (Ihr. Escobar, qui se 
trouve en tête, est datée ex œdibus nostris LeontU 
pridie calendas maias : Antio .M. d. xvii. 

— iElii Anthonii P(ebrîssensis Lexicon, 
id est dictionarium ex hispaniense in 
gallicum traductione eloquium. ïm- 
pressum Parisiis anno millesimo qyin- 
gëtesimo, die vero quinta Julii decimo 

sexto, pet. in-4. goth. avec la marque 
et le nom de Regnault Chaudière au 
frontispice. 

Livre remarquable à cause de la traducUon française 
des mots latins. 

— Sarctorum vitae, seuActa, ab Antonio Nebris- 
sensi, cum notis marginallbus édita. Lucronii, apud 
Michaelem de Eguia, 1527. in^. [22015^ 

Recueil des actes originaux des Vies des samts, avec 
de courtes notes de l'éditeur. Cest un livre rare, 
mais que d'autres recueils du même genre, plus 
complets que celui-ci, ont rendu à peu près inutile. 

— Rerum a Fernando et Elisabe^ fœlicis. 

regibus , gestarum décades II , necnon 

belli navariensis lib. II ; annexa insuper 

Arch. Roderici chronica et historia Os- 

trogothorum, Himnorum, etc.^ necnon 

Alpnonsi de Carthagena genealogia re- 

gum Hispan. et episc. Gerundensis para- 

upomenon Hispanicœ lib. X. Apud in- 

ctijtam Granatam, 1545, in-fol. de 86, 

124 et 77 ff. chiffrés. [26032] 

Volume difficile à trouver complet, parce que les dif- 
férents ouvrages qu'il contient, et que nous avons 
indiqués dans l'inutulé ci-dessus, ont été imprimés 
et vend, séparément : 30 fr. Soubise; 25 fr. La 
Serna ; 10 fr. Gohier. 



31 



NECKER - NEF 



32 



— Rerum a Fernando et Elisabe gestarum décades 
dac, necnon belU nauarlensis libri duo, nunc 
secundo ediU. Apud inclytam GratuUam, 1550, 
pet. in-8. de 18 et 215 ff. 

Editioa moins complète que celle de 15b5, mais pour 
le moins aussi rare : 6 ir. 95 c. I^nglès. Salvà l'es- 
time 1 liv. A sh. 

— Chborica... Voy. Pulgar {Hemando de). 
Voyez sur Antonius Nibrissênsis, ou plutôt Antoine de 

I^br^a, son éloge écrit en espagnol par D. J.-B. Mu- 
nos, Madrid, 1706, in-8. de 56 pp. Chardon de 
La Rochette en a donné l'analyse dans ses Mélanges, 
tome II, pp. 108-221. 

NECKER (Jacques). Ses Œuvres com- 
plètes, publiées par M. le baron de Staël, 
son petit-fils. Paris, Trtuttel et WUrtz, 
1821, 16 vol. in-8. portr. 90 fr. — Pap. 
vélin, 160 fr. [19149] 

Cette collection se donne k bas prix dans les ventes. 

— SUB le bonbeur des sots (par Nedcer). Paria, 
Didot Catné, 1782, in-18, pap. d'Annonay. [3844] 

Volume tiré à petit nombre : vend. 81 fr. Bozerian ; 
25 fr. Chateaugiron, et quelquefois de 6 k 12 (t. 

Cet opuscule a été réimpr. dans le volume intitulé : 
Oputeules philosophique» et Uttér.^ la plupart 
poêthumes et inédits, Paris, Aubin, 1796, in-12. 
Recueil dont un exempl., tiré in-8., en çap. vél., a 
été vend. 20 fr. Chénier ; 14 fr. mar. Pixerécourt. 

— Administration des Finances, 4120. 

NEDER. Voy. Nideb. 

NEDJEM-ED-DYN. Traduction persane 
des décisions erronées du grand cadhy 
Mohammed Nedjem-ed-djrn (titre per- 
san). Calcutta, 1813, gr. in-8. [3131] 

Ouvrage de Jurisprudence : vend. 29 ft*. 50 c. 
Langlès. 

NEES von Esenbeck {CàrUtian-Gottf.). 
System der Pilze und Schwàmme. 
Wurtzburg, Stahel, 1816-22, in-4. avec 
44 pi. color. 20 thl. [3566] 

— und W. Sinning. Sammiung schôn- 
blijhender Gewâchse fur Blumen- und 
Gartenfreunde, mit Beschreibung und 
Angabe der Kultur. Dusseld,, 1825-31, 
gr. in- fol. [4963] 

Première centurie, contenant 100 pi. color., avec un 
texte in-4. 25 thl. 

— und Aug. Weihe. Die deutschen Brom- 
beerslrâuche, beschrieben und darge- 
stellt. Bonn, Marcus, 1822-27, gr. 
in-fol. fig. 20 thl. [5507] 



Necker (A,). Éludes géologiques, 4609. — Règne 

minéral, 4686. 
Necker de Saussure {L,-A.). Voyage eu Ecosse, 

20547. 
Necker de Saussure (M"»*). Éducation progressive, 

5892. 
N«crolo«e de Port-Royal, 21948. 
N«e de La Rochelle (/.). Histoire do Nivemois, 

24475-76. 
Née de La Rochelle (/.-F.). Guide de Thistolre, 

19497. — Éloge de Gulciibcrg, 31198. —Vie de 

Dolet, 51243. — Art typographique eu Espagne, 

31284. 
NeeAliaiii (T/t.). Découvertes microscopiques, 4341. 



Cet ouvrage porte en second titre : RuM gemumki 
descripli, u a paru en 10 cah. de 6 pi. chacun. 

— und Fried. Hornschuch, und J. Sturm. 
Bryologia germanica, oder Beschreibung 
der in Deutschland und in der Schweiz 
wachsenden Laubmoose. Nûmberç', 
Sturm und Felsecker, 1823-31 , 2 vol. 
in-8. fig. color. [5402] 

Publié en 4 part., k 4 thl. chacune. 

On a du même auteur : Handbuch der BoianUc, 
Muremb., 1820, 2 vol. in-8, 6 thl.; et AtnœwUatea 
botanicœ boimetue», faac. I et II, Bonn», 1823- 
24, in-4. fig. 6 thl. 8 gr. 

NEES von Esenbeck (Theod, -Fried. -Lud- 
wig). Plants orficinales y oder Samm- 
iung offizineUer Pfianzen ; mit lithogra- 
phirten Abbildungen von A. Henry, und 
Beschreibungen von M.-F. Weihe , J.- 
W. Wolter und P.-W. Funke. Fortge- 
setzt von Theod.-Fried.-Ludwig Nées 
von Esenbeck. Dusseldorf, Am& et Co., 
1821-33, în-fol. 

Ce recueil a été publié en 18 cahiers formant ensemble 
822 pp. et 552 pi. color. qui ont coûté 92 thaï. 
Cinq cahiers supplémenuires ont paru de 1821 à 
1833, au prix de 50 thl. Le texte, sous la date de 
DOaseldorf, 1829, in-fol., s'est vendu sépai^meoL 

^ Gereba planurum flor» germanicc, iconibus et 
descriptionibus illustrata: continua vit Frid-Car.- 
Lud. Spenner. Bonnœ, sumptilms Henry et Cohen, 
1833, et ann. seqq., gr. in-8. [5136] 

De 1833 k 1845 il a paru XXIV fascicules de cet ou- 
vrage, contenant ensemble 480 pi. avec autant de 
feuillets de texte ; chaque fascicule coûuil 1 thU Les 
XVI premières faacules ont été soignés par Nées 
von Esenbeck, mort en 1837; les fosdcules XVil 
à XXI Pont été par Fried.-Ch.-Leop. Spenner, et 
les fascicules XXI à XXIV par Etienne Endlicher; 
d'autres fascicules ont paru depuis; le XXXI* a 
été annoncé en 1800. Pour plus de détails sur ce 
livre et sur les autres traités de botanique des deux 
Nées, consultez Priuel, pp. 209 et 210 ; il n'a pas dû 
parler de l'ouvrage suivant, qui n'appartient pas à 
la botanique : 

Hymenopteborum ichnenmonibus affinlum mo- 
nographiK, gênera europsea et species illustrâmes, 
scnpsita-G. Nées ab Esenbeck. Stuttgartiœ, 1834, 
2 vol. in-8. [6063] 

NEF de santé (la). Auec le gouueraail du 

corps humain et la condiination des banc- 

quetz a la louenge de diepte et sobriété 

et le traictie des passions de lame (par 

Nicolas de La Chesnaye). (à la fin) : Cy 

fine la nef de santé et condampnation 

des banquets auec le traicte des passiôs 

de lame imprime a paris pour Authoine 

verard marchant libraire demourant a 

Paris, (après la marque de Verard on lit): 

Ce presejit Hure a este acheue rftm- 

primer par le dit verard le xtii^ iour 

de ianuier mil cinq cens t sept, (suit 

le priviléffe du roi) in-4. gotb. de 98 ff. 

à 2 col. de 38 et 39 lignes, signatures 

a— qiiij. [7029 ou 16261] 

Ce livre est fort rare, et il a une assez grande valeur 
aujourd'hui . 295 fr. de Soleinne, et un second exempl. 
moins beau, 171 fr. diez le même x il n'avait été 
vendu que 13 fr. chez La Valliere. \jl Bibllotbèqiie 



- NEGRO , 



34 



icBpliirc illl|MilDt Hit 



nitt à 38 pcnoniugn. Elk a élt rtimpriiiiÉC dini 
k KUMtil de farca , toltei et moraUtèM du 
XT'^ieU, Pirii, DelahiTiilUB, In-iS. 

— La Net de santé... [à la Sn): Ci/ fine 
la nef de lanleel condampnacionde» 
bawpMt^... Jmprime a paris Le dfx 
teplietme tour dauril MU cinq cet t 
xi. Par Michel le noir libraire... de- 
numrant a la gràt rue satcl iacquei 
a lenteigne de la roclie (sic) blanche 
amroanee, pet. \Br4. eolh. de96 ff. non 
chilTr. à 3 col. de 40Tign., sign. A— S, 
■vec Gg. en bois. 



cnMc plaitFite derritr 
•■ilrrn.fT feuïllel K toit la iiurquc de Le Kolr.— 
Eau rFUdiDlalre leod. ISO fr. Ijbrairic De Bure, 
n porUit la rote blanclK, et non 



— La Kef de santé avec le gouuernail du 
eorps liumain et la condamnacion des 
baocquetz... — imprlmts a l'aria par 
la reafue feu Je/ian Trepperel et Je- 
itan Je/iannot a lenseigne de lexcu de 
France, pel. in-4. gotn. à 3 col., Gg. 
CD bois, 90 IT. EÎgn. A~SiU. 

taib DniB jioni i^utincni indiqua >au3 le noin 
K^ ée Jcliait JcliaiiHol ; elle ne Miirï t (wt an- 
tinme 1 r»in«t> \i\X «puqur t laqui'lle commence 
tpnUn le nom de !■ veu>e Jetua Trepperel. uni 
i cdiii M MUD JduuiMit. Du VecdJer «n cite une 



de filait, l'hlL Le Soir, in-*., qui i 
rente de celle de iflcft. U Noir cl-di 
QBeiuire édilUia.[>(ipeul-4(reieuleiii 

Caim de celle-ci, iicc celle idreue : a piirli m 
rue nenfiie tmUre dame À tenielgiw jaiiHt te- 
Aon BaptUte prêt ttUnele Geiuiiltlut dct aréam, 
doot le verso du dernier f. est occupé par la inait|De 
de JeliiD Jehuinot, placée > la colonne prét^dcuic. 

NEF des toiles, Voy, Badius. —des fouis. 
Voy. Bbafidt. 

NEFVILLE ou Meufvrlle (franco/* de). 
Concion de Joie et actiou de erace pour 
la bienvenue du roy Henry III, fajcte 
au monastère de l'abbaye de G raudmont, 
en laquelle est demonstré s'il est loisible 
de faire la guerre a son Prince, ores qu'il 
soit tyran, par l'expresse parole de Dieu, 
exemple et doctrine des premiers chres- 
tiens. Limoges, Hugues Barbou, 1574, 
in-S. [23S39] 

Li Crali du Hilne ei Du Verdler, qui antladlqtié 
plusieura omnge» de cet abbé de Crandmonl, el 
s un Droauii 
le> r^urblii, 

auicdeior. ,. ,_, 

. el 191 porié dans le ciUhiBUt de L^ 
Valliere-Nyon, n'IiJTJ. 

NEGRA (Pelle). Voy. Pelle. 

NEGRI [Ceiore). Nuove invenzionj di 
Balli COQ flgure belissime in rame et re- 
gole di musica et intavolatura. Milano, 
Bordone, 1G04, in-tol. Og. [10380] 

— LeGratie d'amore di Cesare Hegri mila- 
nese detto il Trombone, opéra divisa in 
tre trattati. Milano , Piccaglia , 1602, 
in-fol. fig. [10381] 



Caiit 






u taies et auei recherchés. I.c 
•end. fr. Relna, el 18 sh. Heber; 
irnédupnrlr. OelVuleur etdeaSSg. 
les pers.innage« des deiii «ne», en 
M. Cej nRurei nnt éié deisinén par 
!ra dit U FI»nniluglio,elRn>éei pac 

d fr. M c !• teoie Reiaa, el 



Jusqu't lUfr. Itita." 

NEGRI [GiuL). Istoria degli scrittori fio- 
rentini. Ferrara, I7a2, in-fol. 12 à 15 fr. 
f30677] 

Cet ouvrage paue pour manquer d'euctliude. 

ISEGRO. Délia tragedia di M. Francesco 
Ne^o bassanese intitolata Libéra ar- 
bitrio ; editione seconda , cou accresci- 
mento. Dell' anno 1550, in-8. de 176 ff. 
signât. A— Y. II6GG7] 

Ëdilion plui rcrherthée que la f 

tilre porte raliuiue lecouila, c'e. . 

iroiiiÈine, puliqull en ntate une in-S. de 139 IT., y 
i. .- .:._ ...... -jn-u , TfofeitladtP. Jï. B., 

nd'imtrriiMiir. Aposiulo Zeno. 
p. ma lanc. éiliL), croit Merre- 



e. Quoique loii 



Ll»<ra.4 



Paul Verge rio i 

Ki«edli (,/.). Lchrbucb der 

tlW7. 
Necrl tPr.). 






di Aposlolo Zeno, SmUL 



85 



NEITSCHITZ — NEMESIAKUS 



S6 



m. bl. Gaignat; 10 fr. La Valliere; 24 fr. Mac-Gar^ 
' iby; 47 fr. Nodier, en 1880; S5 fin. de SoleioDe, et 
• 25 fr. 50 c. Baudelocque. 

— Tragédie duroy franc-arbitre, nouvelle- 
ment trad. d*ital. en François. {Génère)^ 
chez Jean Crespin, m. d. lyiii, in-S., 
lettres rondes. 

Édition rare et recherchée : en tête sont U (T. prélim., 
y compris le titre; vient ensuite le corps du livre, 
pp. 17-S08, et à la fin un feuillet d*errata. \end. 

' as fr. m. bL Gaignat; 12 fr. La Valliere; S5 fr. 
m. r. Méon; 38 fr. d*Ourches; 48 fr, m. v, Modier; 
27 fr. de Soleinne; 20 fr. 50 c Baudelocque. 

—La même. Impr. à yUlefranche^ 1659, 
in-8. de 426 pp. 

Cette édition, imprimée en grosses lettres, est encore 
plus rare que la précédente : vend. S9 fr. m. v. Gai- 
Rnat; 41 fr. Mac-Carihy ; 108 fr. de Soleinne; 70 fr. 
fiaudelocque. 

Il y a aussi une traduction latine de cette pièce, folle 
par Fauteur lui-même, et impr. (à Genève) apud 
Je, Crigpinum, 1550, io^a. de 275 pp. Elle est peu 
recherchée : à 9 fr. 

— A CERTAYRE tragedy wrylten in Italian hy F. K B. 
(Fr. Negro) eniitulcd Freewyl, and translated into 
englishe, hy Henry Gheeke [sans dtue, verê 1580), 
peL in-4. goih. de 211 pp., sans les pièces limi- 
naires. 

Cette traduction est fort rare : 4 liv. 15 sh. (le titre 
manquant) Garrick ; 5 liv. 15 sh. 6 d. Boxhurghe ; 
12 liv. 5 sh. White Knlghts; 5 liv. 5 sh. Bindley. 

— Db Fanni Faventini, ac dominici bassanensis 
morte, qui nuper oh Christum in Italia rom. pon- 
tificisjussu impie occisi sunt, brevis historia, Fran- 
cisco Mgro bassanensi auihore. M. d. l. (in fine) t 
Clavennœ, pridie kalen. nouèb., 1550, pet in-8. de 
15 pp., lettres rondes. [224SS] 

Opuscule rare : vend. 9 fr. La Valliere. 

NEITSCHITZ (GeorgChrist. von). Sie- 

benjâhri^e Weltbeschauung durch Eu- 

ropa, Âsia und Africa; nach dessemTode 

aus seinem Handbuche durch M. Chr. 

Laegem zum Druck befôrdert. Budis^ 

sin, Baumann, 1666, in-4. [19914] 

Relation d*un vovage exécuté de 1630 à 1657, par 
G.-Ch. von Meitschitz ou Neiizschuetz. Elle a été 
réimpr. à Budissin, en 167S, in-4. ; à IVuremb,, en 
1674, et en 1686, à Wurftb,, en 1678, et enfin à 
Magdebourg, en 1753, in-4., avec fig. 

NELLl (Giustiniano)^ cittadino senese. 
Innamoramento de due nobilissimi gio- 
vani Senesi , quali infelicemeute ai ioro 
amore diedero une, composta per I. N. 
intitolata la Cardarella. [senz^ alcuna 
nota, sec. xvi), in-8. de 32 if. non 
chiffrés, sign. A.— H. Le dernier f« est 
blanc. [17464] 

Édition fort rare, qui se trouve dans la bibliothèque 
TrivuUi, ainsi que la suivante t 



Nellson (^.). Irish language, 11367. 

Nélaton {A,), Éléments de pathologie chirurgicale, 

7402. 
Nell (F,'Bi. von). Baphomet, 22001. 
Nellerto. Voyez Llorente. 
Nelll {J,'A.), Commcdie, 16727. 
Neuf (C.-J9.-C.). Saggio di storia letteraria ûoren* 

tina, 30100. » 



— Le amorose novelle, dalle quali 4^ias- 
cuno innamorato giovene puo pi^liare 
molti utili accorgimenti nelli casi d'a- 
more. (senza data di Itio^o, ne anno).^ 
pet. in-8. de 34 ff. non chiffrés. 

Autre édition rare, imprimée dans le xti« siècle, et 
contenant les deux nouvelles ci-dessus relatives à la 
ville de Sienne : vendu 1 liv. 8 sh. PinelU; 15 flor. 
Crevenna; 5 liv. 7 sh. 6 d. Borromeo, et moins de- 
puis. 

— Due amorose norelle di Giust. Nelli. {Livomo)^ 
1798, in-8. 

U y a douze exempl. de cette édition imprimés sur 
pap. bleu, et sans mutilation , conformément à Té- 
dition originale gue nous venons de citer ; il y a 
aussi un exemplaire sur vtuii. 

NELLI (Pietro), Y. Andbea da Bergamo. 

IVELLI (B.'C). Fiante ed aizati deir 
insigne chiesa di S. Maria del Fiore, 
metropolitana fiorentina, misurati e de- 
lineati da B.-C. Nelli. Firenze, 1756, 
in-fol. fig. 15 à 24 fr. [9892] 

IVEMEITZ (/.-C). Séjour de Paris, c'est- 
à-dire instructions fidèles pour les voya- 
geurs de condition, comment ils se cloî- 
vent conduire... comme aussi ime des- 
cription suffisante de la cour de France, 
du parlement, de l'université, des biblio- 
thèques, avec une liste des plus célèbres 
savants, artisans et choses remarquables 
qu'on trouve dans cette grande ville. 
Leide, J, Van Abcoude , 1727, 2 tom. 
en 1 vol. pet. in-8. fig. [24130] 

Ouvrage trad. de l'allemand sur Tédlt. de 1718; il est 
curieux pour l'histoire de Paris au commencement 
du xviii* siècle. 75 fr. mar. r. Giraud, et en veau 
br., 25 fr. en 1860. Le texte allemand a été réimpr. 
à Strasbourg, en 1750, in-8. 

NEMESIANUS {M,'Aur,-Olymp.). Neme- 
siani et Titi Calphumii bucolica; nuper 
a situ et squallore vindicata , novisque 
comment, exposita a Rob. Titio. Floren- 
tix,Ph,Junta, 1590, iu-4.de 4 ff. préL, 
206 pp. et 1 f. à la fin. 6 à 7 fr. [12556] 

— ECLOGA IV et T. Caipurnii eclogae VU, cum notis 
selecUs Titii, Martelli, Vlitll et Pétri Burmanni in- 
tegris (curante C.-A. Kûtner). Mitaviœ, 1774, in-8. 
5 à 6 fr. 

A ce volume doit être Joint le suivant, qui complète 
le Nemesianus : 

Gratii Falisci Cynegeticon et H.-A. Oiympa 
Nemesiani Gvnegeticon, cum notis selectis Tiui, 
Barihii, Vlitii, Johnsouti et P. Burmanni integris* 
MUaviœ, 1775, in-8. 

Us sont Pun et l'autre peu communs en papier fort^ 

Les Pastorales de Némésien et de Caipumios, 

trad. en franc, avec des remarques et un dlsomirs 

sur i'églogue (par Mairault). BntxeUe», 1744, peL 

in-8. S à (I fr. 

Poésies de M. Aurelius-Olympius Némésien, sui- 
vies d'une idylle de J. Fracastor sur les chiens de 
chasse, par M.-S. Delaiour. i'orfa, an TU-17m, 
in- 18, et pap. véL 



IVelsoB (lord). Dispatdies and leirers, 37081. 
fVeltOB (/.); St.-Mary Ulingtoo, 27253. 



V 



NEMESIUS — NEPER 



«8 



Là Boooucà di Nemesiano e di Caipurnio, vol- 
pnuMa (in vcrsi sciolii) da 111.-01118. Farsetti. 
temesta^ 1701, in-8. S k 4 fr. 

— Ppnr les premières édîu de ce poète, voy. Cal- 
pn:m.Yii bucolica. 

5EMESIUS episc. de natura hominis liber, 
[fT,] nunc primum in lucem editus et 
bt. conversus a Kicasio Ellebodio Casie- 
tano. j4ntuerpix, Chr, Plant in,, 1565, 
m-8. de 181 pp. 5 il. et 142 pp. 5 à 6 fr. 
[«87] 

hiwtii édition du texte grec de ce traité ; elle est 
nre, mais peu correcte. E^ns quelques exemplaires 
K iraaie apr^ la p. 181 du texte un a fis sur les 
taMci d'inpresision. 

— De Natcba booilnis lib. (gr. et lat.) denuo reco- 
gpiiBSi. et III9S. codicam collatione in integrum re- 
■itaias, annolaiionlbusque insuper illusiratus 
(dira J. FelL). Ojconii, e Th. sheld., 1671, in-8. 
Cktfr. 

Geuc ééit.» dont il y a des exeropl. en pap. fort, entre 
d»s raocienne collectioa Variorum, Vend. 18 fr. 



I, gr. et lat.; denuo niulto quant antea emen- 
datioft cdklit et animadTersiones a4}ecit Chr.-Frid. 
Haiœ-Magdtb,, 1802, in-8. 10 fr. ; pap. 

nfr. 

rcTue d'après sept manuscrits. O traité 
a éié traduit en italien, soiis le titre û*()pereUa 

I mmtor inrerto ûella natura dcgli animali, 

Dom. Piaxiinenti (sans lien ni dale\ in-8., et 
B en allemand, par Osterliammer, Salzbourg, 
W% in-a.; enfin en anglais par Geor. Wiiher, 
1636, in-12. 



SEM5ÏCH {Phil.'Andr,). AlIgemeinesPo- 
lyglotten-Lexicon der Naturgeschichte : 
c'est-à-dire^ dictionnaire universel poly- 
glotte d^histoire naturelle. Hambourg, 
179^-98, 6 part, en 3 vol. in-4. 24 à 
aofir. [4461] 

Ge di mn o mir e est en dix langues, savoir : en latin, 
dy ho itandais , danois, suédois, anglais, 
K. itaUcM, espagnol, et portugais. 



~~ LetiooD nosûlogicum polyglotton om- 
Diom morborum. Hambùrgi, 1800-4, 
iii-4. [6518] 



i« màmt anteor a publié : 1* Comptoir-Lexicoti in 
9 5pr«rten* iboib., 1805, in-A. — 2« Waaren- 
M 12 Sprachen, Hamb., 1797-1802, S vol. 
— y€ues iVaartn'Lexicon in 12 Sprachen, 
., 1821, 5toL in-4. - 3" iln7<se/te Waarcn- 
Ea€fkLopédie , Hamb., 1815, in-4. — FranzOs, 
'Eiuyclopâdiey ibid., 1815, in-a. 



5EM0RARIUS iJordanus). V. Jordanus. 

NEMOURS (la duchesse de). Voy. Retz. 

MI^CIA (la] da prato cioe la limacta. 
'teni' alcuna data\ in-4. de 4 ff. à 
3 eol. de 32 lignes, caract. romains. 

%nnlk en vers, impr. vers 1500. I^ premier f. ne 
tumitaA que finiitulé ci-dessus avec une vignette 
«B bois des plus gracieuses. Le texte a 48 octaves 
CB loot; U est fMl libre. 12S fr. ma»\ r, Ubri 



XENNA {Jtan-Bapt,). Traicté de la no- 
blene, auquel i! est discouru <}e la plus 
vrare et parfatite noblesse, et des quali- 
tex'reqnises au Tray Gentil-homme; tire 
de fitalien du docteur et Oheiialier de 



César Jean Bapt. Nenna (de Barri), par 
A. L. F. (Le Fevre de La Borderie). Pa- 
ris, Abel l'Angelier, 1583, pet. in-8. 

[3871] 

Le texte italien de ce traité porte pour titre : 

Il Nennio, nel qualc si ragiona di nobililà di 
H. Giovanni Baitista Nenna da Bari. In Finegia, 
Andréa Vavassore detto Guadagnino, 1542, in-8. 

11 en existe une traduction angbise par Will. Jones, 
Ijondon, 1595 (aussi lG00),in-4. Il ne faut pas con- 
fondre cet ouvrage avec le Dialogue de la noblesse 
de Torquato Tasso que le même Le Fevre de La 
Borderie a également traduit en frBnçais.~Voy. 
Tasso. 

NEINNIUS. The Historia Britonum, com- 
nionly attributed to Nennius^ from a ms. 
lately discovered in the library of the 
Vatican palace at Rome , edited in the 
lO'*» century by Mark the hennit, with 
an english version, fac simile of the ori- 
ginal, notesandillustrationsbyW.Gunn. 
London, 1819, in-8. 18 sh. [56879] 

Le texte lat. de cet historien avait déjà été impr. dans 
le 1*' vol. des Scripîorts hist, tnitann, de Th. 
Gale, et aussi sous ce titre : 

Nennii Banchorensis ccenobiarchae enlogium Bri- 
tanni» sive historia Britonum; editio nova longe 
prioribus correcilor. Hauniœ, cura et impensis 
Carol. Berlrami, 1758, pet. in-8. 

Édition tirée à 50 exempl. seulement. L'ouvrage a 
été publié de nouveau : Ad ftdem codd. mss, re- 
censuit Jos. Stevenson, Lond., 1838, in-8., par la 
Société historique anglaise ; il y en a des excm* 
plaires en Grand Papier. 

— IliSTORY of the Britons translated from the text 
of Stevenson, by J.-À. Giles. London, Bohn, iSUO^ 
peL in-8., 5 sh. 

NÉOPHYTE, moine d'Athos, commentaire 
( en grec ancien ) sur le 4« livre de la 
grammaire grecque de Théodore Gaza. 
Buc/iorestj ^aoÇin^ (1768), pet. in-fol. de 
1298 pp. sans la table ni Tépître dédicat. 
[10616] 

Vend. 18 fr. (sans frontispice) Villoison. 

NÉOPHYTE Ducas. Voy. dans notre pre- 
mier volume, col. 1435- et 1438, article 
BvzANTiNyE hjstoriae scriptores, n*» 17. 

NEPER (/o.), Baro Merchistonius. Mirifici 
logarithmorum canonis descriptio ejus- 
que usus in utraque trigonometria , ut 
etiam in omni loglstica mathematica, 
amplissimi et expeditissimi explicatio, 
autnore ac inventore Jo. Nepero. Edim- 
burgi, A. Hart, 1614, pet. in-4. [8027] 

Cet ouvrage est le piemier qui ait été publié sur les 
logarithmes; il se rencontre difficilement. Vend. 
12 fr. Soubise ; 20 fr. Lemonnier ; 25 fr. Walcke- 
naer; 51 fr. Libri, en 18ô7. L'édiU ù'Edimb,^ 
1619, in-4. , vend. 18 flor. Mecnnan, contient de 
plus : Opéra posthuma. 

Le même Jean Neper dévoila sa méthode de cons- 
truction des logarithmes dans un autre ouvrage 
qu'il ne put faire paraître de son vivant, mais 
que Robert Neper, son fils, mit au Jour sous le titre 

' suivant : 

Mirifici logarithmorum canonis consiructio et 
eorum ad naturales ipsorum numéros habitudi* 
nés, etc. Edinburgi, 1618, in-4. [8027] 



39 



NEPTUNE — NERAULT 



40 



Les deux out'rages ont été réimpr. à Lyon^ en 1620, 
in-4., sous le titre de LogarUhmorum canonis 
description etc. 

— Arithmetica logarithmica^ sive logartth- 
inorum chiliades centum , pro numeris 
naturali série crescentibus ab unitate ad 
100,000, una cum canone triangulorum^ 
etc.; editio 2«, aucta per Adr. Vlacq. 
Goudae, 1628, in-fol. [80291 

Vend. 12 Oor. Meerman; 25 fr. Detombre; 6 fr. La- 
bey ; 55 flr. Libri, en 1857. 

Cet ouvrage, commencé par Neper, réfonné et achevé 
par Henry Briggs, avait d'abord paru k Londres, 
en 1624, in-fol. 12 flor. 15 c. Meerman. 

On a aussi impr. à Coude, en 1628, une édition du 
même ouvrage in-fol. en français, sous ce titre : 

Arithmétique logarltmétique, ou la construc- 
tion... inventé premièrement par Jean Mener, mais 
Henry Briggs les a changés selon rintention dudlt 
Neper. La description est traduite du latin, la pre- 
mière table augmentée et la seconde composée par 
Adrien Vlacq. Coude, chet P. Rammascin, 1628, 
in-fol. 

Plus recherché en France que le texte latin. 

U est dit, dans la Biographie universelle (article 
Briggs), à Toccasion de ces tables, que redit, pu- 
blia par Ulacq, en 1628, n*est qu*un abrégé de celle 
de 162eK les logarithmes n*y ayant que dix décima- 
les au lieu de quatorze. 

— Rabdologiae, seu numerationis per vir- 

gulas libri duo, cum appendice de multi- 

plicationis promptuario , et libro arith- 

meticœ localis ; authore et inventore Jo. 

Nepero. Edinburgi, A. Hart, 1617, 

pet. in-12,fig. [8030] 

Cette édition est rare et vaut de 10 à 15 fr. Vendu 
même 17 fr. Libri, en 1857, et 1 liv. 11 sh. mar, r. 
en 1859; mab l*ouvrage a été réimpr. à Lyon, 

1626, in-12, et aussi k Leyde (Uigd.-Batav, , 
P, Bammanesius), 1628, pet. in-12, 6 à 9 fr. La 
traduction italienne , par M. I^caiello, Feroite, 

1627, pet. in-8. , a été portée à S9 fr. vente Llbri , 
en 1857, mais elle n'a pas réellement autant de va- 
leur. 

L'auteur, nommé ici Neper, prenait aussi le nom de 
Napier, qu'a adopté sa famille, et sous lequel il a 
publié uu ouvrage savant et curieux, ayant pour 
titre : 

A PLAIR DiscovERY of the wholc révélation of 
St. John : set downe in two treaiise by John Na- 
pier L. of Merciiisioun younger : where unlo is an- 
nexed, certaine oracles ofsibylla, agrecing with 
the révélation and other places of Scripture. Edin- 
"burgh, 1593, in-4. réimpr. h Lond. en 1611, et à 
Edimbourg, en 1645, In-ft. 

Ce dernier a été traduit en français sous ce titre : 
Ouverture de tous les secrets de l'Apocalypse, 
ou révélation de S. Jean en deux traités, l'un re- 
cherchant et piouvanl la vtaye interprétation d'i- 
celle ; l'auirc appliquant au texte celte interpréta- 
tion paraphrasiiquement et historiqueiuenl, par 
Jean Napeir (c'esi-à-dii e Nompareil), sieur de Mvr- 
chiston, mise en françois par Geoi ges Thomson es- 
cossois; édition troisième amplifiée d'annotations 
et quatre harmonies sur l'Apocalypse par le traduc- 
teur. la Bochelle, Soeldela Croix, 1607, in-4. 

La première édition de celte traduction est celle de 
La Rochelle, Jean Brenouzet, 1602, in-4. 

— JOAtfNis Neper de arte logistica libri qui super* 
sunt. Edinburgh, 1839, in-4. 

Edition tirée à petit nombre pour les membres du Ban- 
natyne Club ; elle est accompagnée d*une inti-oduc- 
tiun par Mark Napier, et cmée du portrait de J. Na- 
picr et d'une vue de Uercbiston. 20 fr. 



MEMOias of Jolm Napier of Merchiston, bis U- 
neage, iife and times ; with a history of the Inven- 
tion of logarithms; by Mark Napier. Edinburgh, 
W. Blackwood, and London, Th. Cadell, 1834, 
in-4., avec 14 pi., des autographes, etc. 2 liv. 
2 sh. [8026] 

MtMOiBE sur J. Napier de Merchiston, contenant 
sa vie et une histoire de l'invention des logarith- 
mes, par M. Napier, extrait par M. Biot. Paris, 
1835, in-4. 

— Voy. Bbiggii et Ulacq. 

NEPOS (Cornélius), Voy. Cornélius. 

NEPTUNE américo-septeiitrioDal , conte- 
nant les côtes, isles, etc., de cette parde 
du monde, depuis le Groenland jusqu'au 
golfe du Mexique. (Paris) ^ 1790, gr. 
m-fol. [19776] 

Dix-huit cartes et un frontispice. Vend. 36 fr. La 
Sema, et beaucoup moins dq»ui8. 

NEPTUNE françois. Voy. Belltn.— Orien- 
tal. Voy. Après (d'). 

NER ALCO. I tre ordîni d' architettura , 
dorico, ionico e corintio, presi dalle 
fabriche più celebri dell* antica Roma, 
e posti in uso con uno nuovo esattissimo 
metodo. Roma, 1744, in-fol. flg. [9758] 

Vend. 17 fr. salle Silvestre, en 1805; 22 fr. Hurtault. 

Cet ouvrage, publié sous le nom académique de Ne- 
ralco, est de Jos.-Marie Ercoiani; c*est un livre 
exécuté avec un ceruin luxe, mais auquel Cico- 
gnara trouvait peu de mérite, quant au fond. Ce 
critique ne Juge pas plus favorablement l'ouvrage 
du même auteur, ayant pour titre : 

Descbixione riel Colosseo romano , del Panteon , 
e del tempio Vaticano. Boma^ 1763, In-foL, avec 
15 planches. 

Cest encore sous le même anagramme qu*ErcoIaoi a 
fait paraître ses poésies. 

— Maria , rime di Neralco P. A. Padova, 
Comino, 1725-28, 2 vol. in-8. fig. 10 à 
16 fr. [14592] 

Le second vol. de cette édition est devenu très-rare, 
parce qu'il y en a eu 200 exempliiires de perdus. 
L'ouvrage a été léimpr. & Rome, 1754, in-8. — On 
a du même poète : La Sulamitide, àoschereccia 
sarra, Roma (Bologna, liai Volpe), 1740, ia-S. 
Réimpr. à Home, 1755, in-8. 

NERAULT (Simon). La Flagîce de peste, 
traitaut des signes indicatifs de peste, 
des causes prouocatives d'icelle; les 
moyens pour empêcher ses effets et ma- 
lice par voie naturelle et spirituelle ; de 
sa dilatation et du pouuoir qu*el le a d'in- 
fecter, compose par vénérable et reli- 
gieuse personne F. Simon Nerault doc- 
teur en théologie de Tordre des frères 
prêcheurs. PoUieis , Jacques Boucfiet, 
1530, pet. in-8. goth. [7192] 

Petit traité fort rare, lequel, selon La Croix du Maine, 
n'a que six feuilles d'impression. Il est porté, avec 

auatre autres ouvrages anciens sur le méine sujet, 
ans le calai, cie Baron, u« 2775 ; le tout fut donoé 
alors pour 5 liv. 5 sols. 



Népotiame de Rome, 21826. 
Nepvea (le P.). Peuséea, 1710. 



41 



NERI — NESSON 



42 



Cb TniÊé de la peste et de la care dicelle... par 
PiCTTe ADdrê, cbinirgien h PoiUers, a été ioipr. 
éam b même Tille par MeoUu VOaerois, en IMiS, 
peu fca-S. ptStt] 

5ÉREE. Voy. Triomphe de la Ligue. 

5ERI C^ji/.). Art de la verrerie de Neri, 

Merret et RuDckel , auauel on a ajouté 

kSoi sine reste d'Orscbcall, etc.; tra- 

dtdt de rallemand par D*** (d'Holbach). 

Paris^ 1762, m-4. tig. 8 à 12 fr. [10235] 

L'Art de la Terrerie de Neri, ouvrage qui a l)eaucoQp 
«Kifll, parot dTabord en italien, sous le tiire sul- 



L*âBTE Tetraria distinta in libri setie. Firenze, i 
GMmfi, flei2 , in-4. 29 fr. Hiva, et quelquefois 



Ce lesie, qne cite TAcadéroie de la Crasca, a été 
i^iapr. ft Florence, en 1661, in-8., et mieux en- 
care, à Xitoo, chex Silvestri, 1817, in-8. I^ ira- 
daciioa latine , publia avec les observations de 
IlerreL, Amsterdam, 1668, pet. in-12, 6g., a aussi 
été réimprimée plusieurs fois. 

5ERLI {PAiiippo de'). Commentarii de' 
fitti cÎTîii occorsi nella città di Firenze 
dair anno 1215 al 1537. Auguata (Fi- 
renze), 1728, iu-fol. 15 à 18 fr. [25523] 

Oavfase dié avec éloge par Varchi et par Segni, dans 
de Florence : vend. 26 fr. 50 c. Bou- 



5ERVÉZE {yé. sieur de). Amours divers, 
divisées en dix histoires. Paris, du Bray , 
1611, Spart, pet. in-12. [17I50J 

Ce rKiwil e«t formé de la réunion des romans d^à 
piitilit'ji séparément par de Nervèxe, savoir : 

t* ilitscsALEM assiégée, où est descriie la déli- 
vnace de Soplmnie et d*Oitmpe, ensemble les 
amaafs d'Hermine, de (Jorinde et de Tanciède, à 
rmitaïkn de Torquato Ta»o. Paris, du BreuU, 
UW (fféimpr. 1601), pet. in.12, % 

2* Les Ahocbs d'Olimpe et de Berène, faits à 1*1- 
■Biacioa de PArioste. Lyon, 1605, pcL in->12. 

9* Lca Anouu de Mellifore... 

*• Les Amoobs de Pliilaodre et de Marizée. 
Mm^eOie, Pierre SYmonet, 1508, pet in-12 de 
M pp.— nêiiiipr. Paris, du BreuU, 1509, et Lyon, 
lOtl, pet. iii-12. 

5* Les HA5AB0S amoureux de Palmélic et de U- 
ri». Parts, du BreuU, 1600, ou Lyon, Aticelin, 
li03,m-12. 

OP Lbs BcucrEUSEO amours de Florigène et de 
■éléaBre; dernière édition. Paris, du BreuU, 
ton: pet. io-f 2. 

7* Les CBASTCS et infortunées amours du baron 
ec de Lucrèce de la Prade. Langres, 
Pmay, 1508, pet. in-12. — Paris, du 
r. 15M, pet. in-lZ 

0* La ViCTOin de l*amour divin, sons les 
amaars de FoUdore et de Virginie. Paris, du 
BremU, aam date, peu in-12. 

9* Les Aykstitbes de Udior, où sont représentés 
ses faits d*amies et ses amours. Lyon, Anceiin, 
Mttofl 1612, pcl. in-12. 

10* Les Avuitubcs guerrières et amoureuses 
Paris, du BreuU, 1608, ou Lyon, 
I, iM2,2 voL pet. in-12. 



t#PPi). Pieia di Samminiaio, 14005. 

uMmqaep)* Ossenraaioai sopra il prezzo délie 
«UL 

CF.). Tenphim S. BoniCMdl, 25507. 

iPterrt), Ordonoanoes, 2608. 



Il serait aujourd'hui très-difOcUe de réunir ces dix 
petits romans qui, au reste, ne valent guère mieux 
que les poésies du même auteur. 

—Essai poétique d'Antdc Nervèze, première édition. 
Poitiet^n, Fr. Lucas, 1665, pet. in-8. 10 fr. 50 c. 
Fr. Michel. [ISOOAJ 

Et aussi, Paris, CL-AnU du BreuU, 1605, pet 
in-12. 

Poèmes spirituels. Paris, Toussaint du Bray, 
1606, in-12. 

Nervèze a encore écrit plusieurs autres ouvrages, au 
nombre desquels on remarque : Le Jardin sacré de 
Pdnte solitaire. Taris, Ant. du Breuil (1602), pet. 
ln-12, orné de 10 fig. de Mallery et d'un titre gravé. 
55 fr. mar. Veinant; Discours funèbre sur le tré» 
pas de Henri 1 V; Le Songe de Lucidor, ou regret 
sur la mort de Théophile [Henri IV) s Paris, 
1610 et 1611, 2 part, in-8., et enfin : Histoire de la 
vie et trépas de Charles de Lorraine, due de Lor- 
raine, Lyon, Anceiin, 1608, et aussi Paris, 161S, 
pet. in-8. 

NESIUS. Johannis Nesii Florfntini (sic) 
Oraculum de novo sœculo ad Johannem 
Franciscum Picum Mirandulam... (à la 
fin) : Impressit, Ex archetypo Ser 
Laurentius De Morgianis Anno salutis 
M. cccc. LXXXXYii. octoun ic/us Moios, 
Fiorentiœ, in-4. de 28 ff. à 31 lignes 
par page, caract. rom. [9024] 

NESME (du). Miracle de la paix en France, 
par J. du Nesme, Pontoisien. Lyon, 
T/iib. Anceiin, 1598, in-8. de 20 ff. 

Vendu 20 fr. 50 c. en 1860. 

KESSEL (Daniel de). Voy. Lambecius. 

NESSON (Pierre de). Supplicacion a nostre 
dame faicte par roaistre pierre de Nesson. 
(sans lieu ni date), pet. in-4. goth. de 
6 ff . à longues lign., au nombre de 26 
sur les pp., avec 2 fig. sur bois, au pre- 
mier feuillet. [13233J 

Pièce de vers très-singulière et fort rare; elle est 
impr. avec les mêmes caractères que Le Champion 
des dames, in-fol. (voy. Franc). Le !•' f. porte le 
titre ci-dessus, et l'ouvrage finit ainsi : 

Et quant nous serons trespassez 
Dotmez nous madame Marie 
la doulce perpétuelle vie 
laqutile doint par sa puissance 
La très haulte diuine essence 
Seul dieu rergnàt (sic) en troys persOnes 
A tous les îiessons et nessonnes 

Amen. 

Vend. 6 fr. 75 c La Valliere ; ftO fr. Le Duc ; 50 fr. Li- 
brairie De bure. 

Cette pièce est réimpr. à la fin dn Compost des ber- 
giers, édiUon de Genève, non datée, mais sans les 
cinq derniers vers dans lesquels l'auteurse nomme. 
Elle est aussi, sous le titre de Testament de Pierre 
de yesson, dans le recueil iniitulé : La Danse aux 
aveugles (voy. Michault). A Tarticle Songe de la 
Pucellé, nous décrivons une édition de La Suppli- 
cation (sous le titre d'Oraison), impr. k Brehant- 
Lodeac, en 1484, peut-être antérieure à celle qui 
&it l'objet de la présente notice. 




fVesaelnuuiD [G.-H.-F,). Die Algebra der Griechen, 
7878. — WOrterbuch der littauischen Sprache, 
11583.^ Littauiscbe Voikslieder, 15011 .— Dîe orien- 
talischen Mlinzen... 20840. 



4B 



NESTOR — KEITF 



44 



— Vigillesdes mortz en francoys. (sans 
lieu ni datë)^ in-4. goth. de 36 ff. non 
chiffrés, signât. a~e, par cah. de 6 et 
8 ff. à 28 lignes par page. 

Cet ouvrage, de Pierre de Nesson, est tout à fait diffé- 
rent des deux opuscules sous le même titre dont 
nous parlons à l'article Vioilles des morts. Celui-ci 
est sorti des presses lyoonaiscs vers la Gn du xv* 
siècle, et aélé impr. avec les mômes caractères que 
le livre des quatre choses (voy. Livbe iniitui ■). 
Sur le premier f. Job et sa femme , fig. sur bols , 
impr. au recto et au verso. Le icxie commence au 
recto du 2' f. par r^ sommaire : S*cnsuiuent les 
neuf tessons des \ mortz trâslaieea de latin en 
fràcois par | maistre Pierre de .yesson dont 
dieu ait l lame. Le recto du dernier f. est ter- 
miné par ces six vers : 

Cy finray ma petite euure 
Oui mon ignorance desqueuure 
En ceste neuftcsme tesson 
Et tous les tisans ie requier 

eu teur plaise de corriger 
ur humble disciple nesson. 

Le verso est tout blanc. L*exemplaire qui a appar- 
tenu à M. Cailhava, et qui est Jusou'ici le seul connu, 
est rel. en mar, rouge, doublé de mar., avec com- 
partiments en arabesques, par Duni. Il a été porté 
à 1,400 fr. h la vente Uergeret, en 1858, et il appar- 
tient aujourd'hui à M. Double. 

NESTOR. Nestoris Dionysii novarieDsis 

onomasticon. — Optts Mediolani im» 

pressum per Leonardum Pachel et 17- 

dericum Sinczinceter de Alemania so- 

dos, Anno Domini M, cccc. ixjcxin, 

pridie nouas januarias , in -fol. de 

123 ff. non chim'és, à 53 lign. par page. 

[10861] 

Édition rare, et qui est regardée comme la première 
de cet ouvrage. Au verso du premier f. se lit une 

{)ièce de 40 vers latins, adressée à Louis Sforce par 
'auteur, et précédée d'un sommaire en 3 lignes 

{Nestoris DionysiJ f'iovaricnsis ordinis Mino- 

rum,,.), lie texte commence au 2* f., et il se 

termine au recto du dernier par la souscription. 

Vend. 77 fr. m. bl, La Valliere; U liv. iU sh. 

White Knights. 
— Bjdsdem vocabularium. Venetiis, per Guilcl- 

mum de Tridino de Monte fera, 1488, in-fol. 
Vend. 15 sh. Pinelli; 11 fr. Briennc-I^ire. L'édit de 

Venise, 1490, in-fol., et les autres éditions, sont 

encore moins chères. 

NESTOR. Russische Annalen, in ihrer sla- 
von. Grundsprache verglichen, ùbers. 
und erki. von A.-L. von Schlôzer. Gôt- 
tingen. Dicter ich, 1802-9, 5 part. in-8. 

Édition incomplète, qui ne va que Jusqu'en 980. 

Vend. S7 fr. l^anglès; 20 fr. Ilémusal; 12 fr. Kla- 
protb. 

La Chronique de Nestor, traduite en fran<;ais, 
accompagnée de notes et d'un Recueil de pièces 
inédites touchant les anciennes relations de la 
Russie avec la France, par Louis Paris. Paris, 
Heideloff, 1835, in-8. lom. 1 et II. [17750] 

Traduction faite d'après le texte russe du manuscrit 
de Kœnigsberg, impr. à Sainl-Pélcrsbuurg, par ordre 
de l'empereur, et de format in-4. : il n'en a paru 
que les deux premiers volumes. 



Nestor (/.)• Hommes illustres de la maison de Mé- 

dicis, 25528. 
Netietoer. Les Hollandais an Brésil, 28604. 



NETTO et Leheman. L'Art de tricoter, 
contenant toutes sortes de tricotages 
simples et compliqués. Leipzig, 1802, 
in-fol. obi. fig. en couleur. [10269] 

Cet ouvrage a coûté 40 fr. ; mais il ne conserve pas 
ce prix. 

NEUBECK (VaL-W.). Die Gesundbrun- 
nen, ein Gedicht in 4 Ges. Leipzig, Gô^ 
scheriy 1798, in-fol. fig. pap. vél. [15567] 

Belle édition de ce poCme sur une fontaine d'eau mi- 
nérale : 10 à 15 fr. Il y en a une seconde, f^fd. , 
1809, in-8. 

NEUBRIGENSIS(Gw?7.). Chronica rerum 

an^licarum cum annot. Jo. Picardi , ex 

edit. Thom. Hearuii. Oxomt, e Theat. 

sheld.y 1719, 3 vol. in-8. [26824] 

Cette chronique, dont les exeropl. sont rares, fait 
partie de la collection des ouvrages relatifs à Phis- 
tolre d'Angli'terie, puhliée par Th. Hearne (voy. 
IlEARNE) Elle avait déjà été imprimée à Anvers, 
ex offlcina Gulielmi Silcii, en 1507, pet. ln-«. 
sous ce litre : Rerum anglicamm librt quinque 
recens ceu e tenebris eruti et in st»dio8orum 
gratiam in lucem dati : auctore Gulielmo Jieu* 
brigensi; ensuite à Paris, en 1610, et depuis sous 
cet tiutre titre : llistorta anglicana, sive deregno 
et administratione regum Jngliœ, in lucem édita 
per Guilielmum ^eubrigensem, nune primitm 
aucta xi capitulls hactcnus desideratis et notis 
Joan. Picardi, Bellovaci, œque Canonici 5. Vie- 
toriSy Parisiis, Joan. Petitpas, 1032, in-8. 

NEUF preux (les). — Cy fine le liure 
intitule le triumphe des neuf preux, 
ouquel sont contenus tous les fais et 
proesses quilz ont acheuez durant 
leurs vies, auec lystoire de bertran 
de guesclin. Et a este imprime en la 
ville dabbeuille par Pierre gerard, 
et finy le pénultième tour de may lan 
mil quatre ces quatre vtngtz t sept, 
in-fol. goth. à 2 col. de 34 lign. [17052] 

P^eml^re édition anssi rare que précieuse : vend. 
08 fr. m. bL Gaignat; t50 fr. (avec le Utre ms.) 
I^ Valliere; 11 liv. Il sh. lieber; avec h ff. mss. 
595 fr. Iievoil, et avec 2 tt. mss. SSO fr. d'Essling. 

Description : 12 ff. prélimin. (signât. A A et BB) qui 
contiennent, 1<* une pi. eu t)ois représentant rbmn- 
mage que l'auteur fait de son livre au roi (le recto 
est tout blanc) ; 2" le prologue commençant ainsi : 

{T) res noble et très chrestien 
Charles Vttl 

et fmissant au recto du S« f., dont le yerso est 
blanc; 5° la table. Texte, sous les signât. a^U, 
par cah. de 8 ff., ii l'exception ûe i, n, s, hh ei 
il, qui n'en ont que 0, et de z, qui en a 10; les 
lettres r et a se trouvent emploj^es deux fois de 
suite. I^ portrait en pied de chacun des neuf 
preux, gravé sur bois, se voit au commeocenient 
de leur histoire. 
Ce volume est imprimé avec les mêmes caractères 
que le Lancelot du L^ac, édiu de \h%^^ et que le 
Tristan sorti de la presse de Jean Dupré, caractères 
plus petits que ceux que cet imprimeur a employés 
en 1<ï83 dans le livre (les Nobles malheureux, trad. 
de J. Boccace. 



Nettelbladl. Illstoiia lltter. Jurid., 31709. 
Netlement {Alfr.). Vie de Marie-Thérèse de France, 

2S9S0. — (>>nquéte d'Algef, 28412. ~ Uttérature 

sous la restauration, S0007. 



NEDFFORGE — NEVIANUS 



46 



' Les neuf preux* noauellement imprime 
a Paris. — Imprime a Paris par Michel 
le Nair^ et fut acheue le troiziesme iour 
de décembre lan mil cinq cens et sept, 
ÎB-foL goth. fig. en bois. 

Cfene édiiioD n'est pas beaucoup moins rare que la 
Htéoédcote. Vend. M fr. David; 10 Uv. 10 sh. Rox- 
Milglfte; 19 IJT. 19 sh. Ileber; ft95 fr. mar. r. doublé 
àtmar. r. iTEssliDg ; 1000 fr. Solar. Les feuillets du 
votame ne sunt pas chllTrés, mais ils ont des signa- 
lées de Ai — ILK. iiij, y compris 8 CC prélimin. pour 
k titre, le prologue et la table; k la un se voit la 
de Mlciiel Le Noir sur uo feuillet séparé. 



^ Oronica l]amada el triCipho de los nueue 
pdados de la fama : en la (]I se cotienè las 
TÎdas de cada uno y los exeelentes hechos 
en armas y grâdes proezas î} cada uno 
bîzo ensuTÎda.Cô la vidadel muy famoso 
caoallero Beltra de Guesclin codestable 
4 foe de Francia y Duque d Molinas. 
nneuameiite trasladada de Hnguage frâ- 
ees en nuestro vulgar castellano por el 
honorable varo Antonio Rodriguez... — 
Imprimido en la ciudad de Lixbona 
porGermanGallarde, a costa de Luys 
Rodrigo librero del rey,,, acahose a 
xxrj. de Junio del ano de la saluaciô 
à mil guiniëtos y trevnta ahos (1530), 
in-fol. goth. à 2 col. ng. sur bois, 9 ff. 
prétim. et ce liij ff. 

Ibrt rare et d'un assez grand prix. Ebert, 
a mot GuvscLiN, en cite une de Lisbonne, 
I» I&IOL qui pourrait bien être la même 
d, mais inexactement indiquée. Une édi- 
ee roman espagnol impr. à Valence , en 
US2, in-foL goth., est portée dans lecatal.de 
MIL Payne ec Foss, Lond., 1850, n* 5599. 

— dronica llamada el triumfo de los nueue 
mas preciados Tarones de la fiama. .. tra- 
dnzîda en nuestro vulgar castellano por 
Ant.^ Rodriguez Portugal. Alcala de 
Eenares, in casa de J, Iniguez de Le- 
qwerica, 1585, pet. in-fol. de viii et 
184 ff. à 2 col. 

Ccae édllioa renferme le Godefroy de Bouillon ; elle 
a été «eadoe 10 fr. seulement Rxtzel. 




Hamada el triumpho de ïos nueue mas 
varones de la Fama. En la quai se cGtiene 

proezas y haiafias en armas por ellos 

corregida y emendada con mucha diligS- 

vliima impression. Barcelona impresso 

de Pedro Maio) a costa de Balthasar 

ises, in-foL de yi et cxiyiu 0.^ lettres 

poiiit dans cette édition le 10* livre, 
de GueteUn, qui occupe les ff. ccxxix à 
celle de 1550. Vend. 50 fr. La Serna. 



cauî 

KEITFFORGE (de). Recueil élémentaire 
d*arehitecture, contenant plusieurs étu- 
des des ordres d*architecture, etc. Paris 
(1757-1 776\ 8 tom. in-fol. fig. [9772] 

Gr a m iagg, dont toutes les planches sont gravées 
a reçu d*aboid les éloges des hommes 
is ce succès ne s*est pas soutenu. An- 



Jourdlmi on ne trouve pas facilement les 8 vo). 
complets : 80 k 120 fr. 

NEUFGERMAIN. Les Poésies et ren- 
contres du sieur de Neufgermain, poète 
hétéroclite de Monseigneur, frère du 
roi, imprimé par commandement de 
mondict seigneur. Paris, Jacques 
Jacquin, 1630, in-4. avec un portr. à 
Teau-forte par Rrebiette. — Seconde 
partie du livre intitulé Poésies et ren- 
contres... 1637 (sans lieu d^ impres- 
sion), in-4. [14002] 

Les deux volumes de ce poète hétéroclite se trou- 
vent difficilement réunis. Vend, ensemble 20 fr. 
Giraud, et séparés 12 et 8 fr. VIollel-LeDuc. Voir 
la Bibliothèque poétique de ce dernier, p. A75, ob 
sont rapportés des vers dont les terminaisons 
réunies formaient le nom de la personne à laquelle 
Neufgermain les adressait. 

NEUFVILLE ou Nefyille {François à&). 
Voy. Nefville. 

NEUMANN (/'r.). Populorum et regum 
numi veteresanecdoti. Vindobonx, 1 779- 
83, 2 part, en 1 vol. in-4. 15 à 18 fr. 
[29704] 

NEVE Y MOLINA. Reglas de orthogra- 

ghia, diccionario y arte del idioma 
thomi, por D. de Neve y Molina. 
Mexico, 1767, pet. in-8. [11985] 
50 fr. et 05 fr. deux ezempl., Libri, en 1857. 

NEVELET (Is.'Nic). Mythologia aeso- 
pica. Voy. notre vol. I, col. 86, article 
iEsopus. 

NEVIANUS. Marci Neviani Flandri, medi- 
cinse doctoris, de qualitatibus primis, 
secundis, tertiis, iisque quas natura te- 
git occultas abditasve çoematium , om- 
nibus medicin» tyronibus vel utilissi- 
mum, editio prima ; — ejusdem de cu- 
randismorbis po^matium, editio prima ; 
— ejusdem in poematium suum de cu- 



(de). Armoriai des Pays-Bas, 28828. 



Neagart [Trudpertus), Codex diplomat., 26598. 

Nenhoas (iï). Avertissement des frères de la Rose- 
Croix, 22491. 

Neamann (C.-P.)* Catecbism of tlie Shamans, 2260. 

Neannann (X.-F.). Geschichtc des englischen Rei- 
chesin Asien, 28158.— Ariàenische Literatur, 50151. 

Neamnnn [Karl). Die Hellenen im Skytcnlande, 
2SuOO. 

Neamnnn. Art de construire les serres, 6!k88. 

Neamann ( Léopold ). Traités conclus par l'Au- 
triche... 261^57. 

Neamayr {A, del . Prato della valle, 25420. — Ar- 
Usti alemani, 51019. 

Neov' Église {Ch. de). Souveraineté de Dombes, 
24621-22. 

Neuville (le P. Anne-Joa, de La). Morale du N.-T., 
1724. 

Neavllle (le P. A.-Jos.'CL Frey de). Sermons, 1469. 

Neve [L.). Fasti ecclesiae anglicane, 22471. 

Ncvcrs (L. de Gonzague, duc de). Blémoires, 25655. 

Nevers (de). Cour de cassation, 2905. 

NevcQ-Derotrtc (B,-J,'A.). Lois rondes, 2888. 



4T 



NEVIL — NEWTON 



48 



randis moibîs ooioliariam de febribos 

agens. Gandavi, apud Gislenum Mani» 

lium^ tffpographumjuratum,subalba 

Columba, 1573 et 1575, 3 part. in-8. 

[13062J 

Ces trofs opiucoles poéiiqaes sont à peine ooonas 
bore de U Flandre, où ils passent pour fort rares. 
Le premier a 20 ff., le second 5S et le troisième 15, 
non chiffrés. Les trois réunis ont été portés à 
150 fr. à la vente Borluot, ce qui nous parait être 
an prix eicessif. 

NEVIL {William). The Gastell of Pleasure 
(ici uDe vignette sur bois et au-dessous) : 
The conueyauDce of a drem how Desyre 
went to the castell of pleasure, wherein 
was the gardyn of afieccyon inhabyted 
by Beauté to whome he amerously ex- 
pressed his loue , vpon the whiche sup- 
plycacionrosegretestryfedyputacionand 
argument betwene Pyte and Dysdayne. 
(à la fin) : Hère endeth the casteil of 
pleasure. Enprynted in poules chur- 
cliayrde (sic) ai the xtjgne of (he 
Trynyte, by me Hary Pepwell in the 
yere of our lorde tSlSj in-4. goth. de 
18 fT., sign. A, B, C, avec un bois sur 
le titre. [15747] 

Dans notre premier volnme, col. 14121, article Castell, 
nous avons parlé d'une édition de ce peiit poème, 
impr. par Vi. de Worde, sans date; mais nous 
n'avionspasbit mention de celle-ci, qui a été pa>ée 
28 liv. 10 sh. & la vente Caldeatt, et qui est décrite 
dans la Biblioth, Grenv., I, p. A87. 

Les deux éditions, également rares, sont conformes 
entre elles; mais, selon la description que donne 
le catal. île M. Grcnvilie, celle d*ii. Pepwell aurait 
au recto du dernier f. Linuoy de Robert Copland 
LympHmevr, deux stances de sept vers Trançais, 
et au ver:» Rallade royulte, stancc de huit vers 
français, suivie de H. Copland to thauetour, 
ttance de huit vers anglais, et de ces deux lignes 

Îui si>ot également dans l'édition de W. de Woi^e : 
'n passant U temps sans mal pencer | Quod 
Copland. 

NEVIZANUS. Clarissimi iuriscôsuiti d. Jo. 
de Nevizanis, Silua nuptialis : in qtia ex 
dictis modemis plunmx quœstiones 
quotidie in practtca occurrentes... in 
materia matrimonij, dotium, filiationis^ 
adulterij, etc., enucleantur. — Jmpressa 
Lugduni par Joanne moylin al\s de 
Cambray^ 1524, in-4. goth. de 174 ff. 
à 2 col., y compris le titre et la table. 
8 à 12 fr. [2776] 

Cette édition et celle de Paris, Vidoiie pour Ker- 
ver, 1521 , in*8. goth., sont préférées aux diffé- 
rentes réimpressions qui en ont été laites à Lyon, 
15tô, 1556 et 1572, in-8., et aussi à Venise, en 
1570 et 1573, in-«., parce que l'on prétend que le 
texte de ces dernièn;s a été altéré, et que l'on y a 
adouci les passages contre les femmes; mais, d'un 
antre c6ié, ces dernières éditions, divisées en six 
livres, sont augmentées de plus de moitié. 

— Voy. FoBÉT nuptiale. 



Nevllle (II.-C.). Saxon obsèques iUiiatraled, 2712S. 



NEW kunsUîeh Boich (Eyn)... (Nouveau 
livre dans lequel sont gravés 188 mo- 
dèles de broderie). Coilen, F, Quentell, 
1529, in-4. [10264] 

Do exemplaire de ce lÎTre rare a été rtoén 96 fr. en 
décembre 1861. 

NEWBERY(rAoimi5). A booke inEnglish 
metere of the great marcbaunt man cal- 
led Diues Pragmaticus , very preaty for 
children to rede : whereby they may 
better, and more readyer, rede and 
wryte wares and Implementes , in the 
world contayued... Ifnprented at Lon- 
don in Mdgersgate strefe, by Alexanr 
der Lacy, dtcelimg beside the Wall, 
the XXV of Aprefl. 1563 , in-4. signât. 
AetB. [15753] 

opuscule poétique si rare que Texempbire vendu 
50 liv. Hoxburghe, et qui est décrit par Dibdin 
dans les Âîdes allhorp., L, pp. 172-174, passe poor 
être unique. Il y a sur le titre une fig. sur boit, et 
au recto du dernier f. un autre bois représentant 
une danse de morts. L*auteur a placé son nom à la 
fin de l'ouvrage. 

NEWCASTLE. Voy. Cayerdish. 

NEWKKHAM rr//.). Picluresque views of 
antiquities oi Ireland, with historical 
description, Loudon,Boo7ie, tS26y 2 vol. 
in-4., pi. lithogr. par Harding. [27494] 

Publié en 15 livraisons et au prix de 10 liv. 10 sh. ; 
réduit ensuite à 3 liv. 13 sh. G d. 

NEWSIDLER {Melch.). Teutsch Lauten- 
buch, dariunenn kunstliche Muteten, 
liebl. Italiauische, Frantz., Teutsche 
Stuck, fôrliche Teutsche Tàntz, Passo e 
mezo, Saltarelle und drei Fantaseien. 
Strassburg, B. Jobin, 1574, in-fol. avec 
le portrait de Fauteur. [10201] 

NEWTON (Isaac). Opéra quae extant om- 
uia , commentariis illustrabat Samuel 
Horsicy. Londini, J, Mchols, 1779-85, 
5 vol. gr. in-4. [34(i9] 

Belle é<liiion, dont les exemplaires sont rares: Tend. 
121 fi. Saint-Céran; 79 fr. Caillard; 9 liv. liibbert; 
157 fr. cmr de Russie, Uibey; 12 liv. Nassau. 
Elle a beaucoup réduit le prix de rarlicle suivant : 
Opuscila mathematica, pbilosophica, etc. : col- 
legit Jo. Casiillioueus. Lausannœ, 17M, S vol. 
in-a. fig. [7818] 



New display of beauty of Eogland, 26735. 

New engiish drama, 10803. 

NewboM (lieut.). Briti»h settlements in the straiu 

of Malacca, 282<l6. 
Newcome (P.), Abbey of St. Âlban, 271(M. 
Newcoort {Rie.), Repertorium eccles., 27104. 
Newmaii (/.-//.). 1 ivesof Engiish saints, 2207S. ~ 

Pour les nombieus écrits de ce théologien anglais, 

consultez Lowndes, nouv. édit., pp. 1067-08. 
Ncwman (If.). British Ferns, 5408. 
Newton {John). Works, 2012. 
Newton [Th.), Works, and DisserUUon on prophe- 

cies, 2010. 
Newton (ff'UL), Uistory of Maidston, 27219. 



NEWTON 



50 



— PhfloGophiœ natoralis principia mathe- 

matica; editiotertia, auctaetemendata. 

Lomdini , apud Guil. et Joh. Innys, 

1736, în-4. fig. 12 à 18 fr. [7817] 

teiM 11 plus estimée de cet ouvrage immortel : 
cUe a été publiée par le D' Pemberton. Vend, eu 
Gr. Pap. mnr. 2 liv. 12 sb. d. Roxburghe; — 
m irès^- Pap. , format in-fol. dont il n*a été 
tiré que 12 eiempl. tés«»rrés pour les piésenis de 
r^oiear, 21 llor. Meerman. et plus cher en Angle- 
Krre. — Celles de Londres^ 1687. de Cambridge, 
17IS, avec une préface par Hog. Cotes ; û'Amster- 
dm. 1714 et 1723, toutes in-Ii., ne valent que 5 
00 • fr. il y en a aussi une de Londres, 17S0, 2 vol. 
i»4., UUutraia a Geo.-Pet. Domekio. 

— Pbilosophîae naturalis principia mathe- 
matiea, perpetuis commentariis illus- 
tnta, oommuni studio Th. Le Seur et 
Fr. Jacquier. Getievœ, 1739-42 (vel 
itemm 1 760), 4 part, en 3 vol. in-4. fig. 
40 à 60 fr. 



Le pffofessrur Calandiini, à Genève, a éléPédlteur 
de cet cioelleot commentaire, et Pa enrichi de 
■om, de ciuiioos et de démonaii-ailons. 

~ PuuosopHiJB natoralis principia maihemaiica, 
cuB coauneniariîs l'P. T. Le Seur et Fr. Jacquier. 
fifangsc exmdeèaiit And, et Joan, Dmwan, et 
lawL. Tremltel et WUrtt , 1822, 4 vol. gr. in-8. 

isidêrr. 

CdiiiM belle et soignée, avec les figures Insérées 
te» le texte. On > a réuni les préfaces de Newton 
poar k* édiilons de 10*^7, 1713 et 1726 , et celle de 
Cotes tiree de Tédidon de 171S. 

— ExccBrTA ex principiis naturalis pbilosophîae Is. 
^e«ieai, cum annot. \je Seur et Jacquier. Oxo- 
•a, Parker, I8S1, in-%. fig. 6 sh. 

~ BATnaiâTiCâL principles of natural pbilosophy, 
iranlaied by Andrew Moite, wi:b a<ldiiiitns by W. 
Da«i&. LoMdOH, 180 1, or 1819, 5 voL in-8. avec 
SîpL I iiT. hhh, — New édition to which is added 
bmofli*» sjsiem of tlie woild, with life bjr Chit- 
yoÊf-York, 1848 'aussi ItôO], gr. in-8. 



>. Mit. de «tte traduction a paru à Lon/<res, 
M iTA, 2 Tol. in-8. Quant à la traduction, accom- 
pagaée d'un oGnimeniaii e par iiobert Thorp, Lon' 
éùm, 1777 ^itouv. iJire, 1802), in-4., on n*en a pu- 
bÉé que le preuiicr volume. 

A CowiEiiTABY on Newton's Prindpia, with a 
■ppleatentary volaine, designed for the useof stu- 
dent al ibe L'nivcniiie», by J.-M.-F. WrighL Lond,, 
VOÈ^ 2 voL in-8. fig. 1 liv. 8 sh. 
' Psrtapcs Niaibématiques de la philosophie na- 
fc itbe , irad. par M** du Oiastclet. Paris, 1759, 
2 v«t m-h. fig. 9 à 15 îr. 



— Arithmetica uoiversalis, cunfi commen- 
tariis Joh. Castiltionei. Âmsteiod,, 1760, 
2 TOI. iiH4. 12 à 18 fr. [7872] 

Ije^de, 1732, in-4., a moins de valeur que 
— 'L» première de toutes a été donnée par 
Cambridge, 1787, in-8., sans leconsenle- 
ée rautcur. 

Aritbmetick, to which is added D' Haï- 
nf finding ihe roots of «quations 
licaly, translaled from the latin by Raphson 
by Cuno. London, 1720 (ou 1728 j, in-8. 
LL ArilbowticlL, to which is added a trea- 
ibe omsures of ratios, bv James Magui- 
ic OK wbolc iUastraled and explaiiied in a séries 
«f notes br ibe rev. Theaker MTilder. London, 1760, 

traduction française de VArithmi- 

ée Semiam, par N. Beaudeaz. Parié, 1802, 

2»al 




-Caiv 



— Analysis per quantitatum séries, fluxio- 
nes ac differentias , cum enumeratione 
linearum tertii ordinis; edidit W. Jones. 
Londini, 1711, gr. in-4. [7913] 

— Epibtola j. Keill ad Joannem Bemoulllum, In 
qua Is. Newtonum et seipsum contra criminationes 
in Actiâ lipsiensibus a Crusco quodam publicatas 
défendit. Londini, 1720, in*4. 

Dissertation relative au différend qui s*était élevé 
entre Leibniz et JUill, sur l'invention des fluxions. 
Une lettre de Newton sur le même sujet se trouve 
dans le Commereium epistoUcum Joan. Coltina et 
alionim de analyai promota, Impr. pour la pre- 
mière fois en 1712. Voy. notre tome 11, coL 157, 
article Collins. 

— Enomeratio linearum tertii ordinis, sequitor 11- 
lustratio ^usdem traciatus, auct. Jac. Siirling. Pa' 
riiiis, 1797, in-8. 7 fr. [7901] 

Imprimé d'abord à Oxford, en 1717, in-8. 

— Sir Isaac Newton's Enumeratlon of Unes of the 
third order: génération of curves shaduw; organic 
description of curves and construction ofequaUons 
by curves; translaled frum the latin, wiih notes 
and examples, by C R. M. Talhot. London, H. G 
Bohn, 1860, In-8. Gg. 

— A Treatise of the method of fluxions 
and inûnite séries, with its application to 
the geometry of curve lines, to which 
is subjoined a perpétuai commentary 
upon tne whole work , translated from 
the original latin, of Newton, b]^ the rev. 
John Colson. London , 1736 , in-4. fig. 
6 à 8 fr., et plus en Gr. Pap. [7888] 

Cette Méthode des fluxions a été réimprimée à Lond,^ 
1737, in-8. , fig. ; ensuite traduite en français (par 
Buffun), Paris, 1740, in-4. 

— Is. Newton Traciatus de quadratura curvamm, 
cum explauationibus Dan. Melander. Upsaiiœ , 
1702, iu-4. 

Vend, avec Tarticle suivant : 9 flor. Meerman. 

Two Treatises of the quadrature of curves, and 
analysis by équation ofan infinité number of terms 
explained ; containing the treatises Ihemselves 
translati'd into english from the original of Is. Kew* 
ton ; with a kirge commentary, by John Steward. 
London, 1745, in-4. 

— Opticks, or a treatise of the reflexions, 
réfractions , inflections , and colours of 
light. London, 1740, in-4. fig. [8409] 

La première édiL de ce traité est de Londres, 1704, 

in-4. 
Optices libri III, latine redditi a Sam. Clarke, 

necnon ejusdem tracta: us duo de spectebus et ma- 

gnitudlne figurarum curvilincarum. LonditU, 1706 

vel 1719, in-4. fig. 8 à 10 fr. 
L*édiilon de Lausanne, 1740, in-4. 6 k 8 fr. 
Ce traité a été traduit en français par Coste, Paris, 

1722, in-4. : 6 à 8 fr. 11 y a une autre traduction 

(par Marat), publiée par Beauzée, Paris, 1787, 

2 voL in-8. Même prix. 

— Lectiones optic», in scholis publids habits. 

Londini, 1720, in-4. fig. 6 k 9 fr. [8410] 

— The Ghronology of ancient kingdoms 

amended to which is prefixed a short 

chronicle ' from the iirst memory of 

thin^ in Europe to the conquest of 

Persia by Alexander the Great. London^ 

1728, in-4. 8 à 10 fr. [21218] 

Cet ouvrage a été réimprimé k Londres, en 1770, 
in-4., et aussi traduit en français (par Tabbé Gvi* 



51 



NIALS-SAGA » NICANDER 



S2 



net), Paris, 1728, in-4. Ok 8 fr.; ensuite réfuté par 
Freret, dans la Défense de la chronologie, Paris, 
1758, in'/É., publiée avec une préface par de Bou- 
gainville. 

— Obsebvatiors upon tbe prophéties of Daniel, and 
the Apocalypse of St. John. London, 1733, in-lk. 
Réioipr. à Dublin, en 1733, in-8., et encore depuis. 

11 y en a une traduction latine par Sudemann; Ams- 
terd.y 1735, in-ik. 

— COBRESPONDAHCE of sir Isaac Newton and pro- 
fesser Cotes... pubiished by J. Eddleston. Cam- 
bridge, 1850, in-8., avec un portr. de Newton. 
[7819J 

•— FouB leiters from Is. Newton to D' Bentley, oon- 

lalning some arguments in proofof Deity. London, 

1750, in-8. 
Memoibs of the life, writings and discoveries of 

Isaac Newton, drawn up froni family papers by sir 

David Brewster. Bdinburgh, 1855, 2 vol. pet. in-8., 

porir. 1 Uv. ft sb. [30913] 
On trouve dans ces deux vol. quelques morceaux 

inédits de Newton. 
Lowndes a donné dans son Manuel, 2* édit., pp. 1871- 

75, un catalogue des ouvrages d*Is. Newton, et des 

écrits qui s*y rapportent. 

NIALS-SAGA. Historia Niali et filioruro, 
lat. reddita, cum adject. chronologia, va- 
riis textus island. lectionibus, eanimque 
crisi, necnon dossario et indice rerum ; 
edidit Thorkelin. Hauniss, 1809, in-4. 
fig. 20 fr. [27717] 

Vend. 32 fr. Cbaumette. 

ISIBBY {y4nt.). Le Mura di Roma disegnate 
da W. Gell , illustrate con testo e note. 
Roma, Poggioli, 1820, in-4. fig. 10 à 

12 fr. [29425] 

— ViAGGio antiquario ne' contomi di Roma. Borna, 
Poggioli, 1819, 2 vol. in-8., avec 42 pi. 20 fr. 
[294481 

— Voy. NARDINl. 

— Il m useo Chiaramonti aggiunto al Pio Qemen- 
tino. Voyez Visconti. 

— I Dintomi di Roina, 25585. — Il Tempio délia 
Fortuna, 29449. 

NIBELUISGEN ou Niebeluncen. Das Ni- 

beiungen-Lied (und die iClage) in der 

Ursprache mit den Lesarten der ver- 

schiedenen Handschr. herausgegeben 

durch F. -H. von der Hagen. Berlin, 

1810, in-8. [15458] 

L*ouvrage dont on vient de lire le titre est un poëme 
écrit dans l'ancien idiome teutonique, et qui date 
du XIII* siècle. Plusieurs critiques allemands l'ont 
attribué à Wolfram d'Eschenbacb, auteur du Par' 
dval et du Tyturell (voy. Esghenbach); mais il 
n'est pas certain que ce poète Tait composé. La 
dernière partie des Nibelungen a été publiée la 

Sremière dans les Chriemhildens Roche und die 
[loge de J.-J. Bodmer, Zuric, 1757, in-4. Plus 
tard l'ouvrage a paru pour la première fois, en en- 
tier, dans le 1*' tome de Ch.-U, Mûller's Samm- 
lung, Berlin, 1784, in-4. (voyez MClleb) ; mais ce 
ne fut qu'après la publication de l'édition de 1810, 
ci-dessus, que cette épopée germanique obtint la 
haute célébrité dont elle Jouit maintenant dans toute 
l'Europe. M. von der Ilagen a donné depuis une 
2*édic du même poème, à Breslau, en 1816, et une 
3* dans la même ville, en 1820, in-8. l<e titre de 



New- York historical sodety (Golleciions of the), 

28577. 
Neycn (Aug.). Histoire de la vflle de Viaden, 25110. 



cette dernière porte : Zum ErstennuU in der ûUe- 
sten Gestalt aus der St, GaUer Handsehritt.,, 
herausgegeben,,. Ce savant a également publié : 

Dab Nibelurgeh-Lied, emeuert und erkiflrt. 
2** Ausg. Franefkrt am M., 1824, 2 voU in-8. 

Die Nibelungen, ihre Bedeutung fQr die Gegen- 
wart und fiir immer. Bresl,, 1819, in-8. 
Citons encore : 

Deb Nibelung Noth , mit der Klage , in der Ute- 
sten Gesult mit den Âbweichungen der gemelnen 
Leseart, herausgegeben von Karl Lachmann. Ber- 
tin, 1820, in-4. — 4* édition, Berlin, Reimer, 1859, 
in-8. 3 fr. 50 c. 

Deb Nibelungen Lied, nacb dem Âbdruck der 
âltesten und reichsten Handschrift des Freiberm 
Joh. von L.assberg, beraussegeben von O.-F.-W. 
ScbOnhnth. Tûbing,, 1834, tn-18. 

— Der IVibelung Lied. Abdruck der Hand- 
schrift des Freiberm Joseph von Lass- 
berg, mit Holzschnitten nach Original- 
zeicnnungen von Eduard Bendemann und 
Julius Hiibner. Leipzig , verlegt durch 
die Bruder Otto und Georg Wigand, 
1840, in-4. fig. 10 thl. 

— Das Nibelungenlied. Uebersetst von Gotthard 

Oswald Marbacfa, mit Hoixschnitten nach Original- 
zeichnungen von Ed. Bendemann und JuL Hflbner. 
LeipHg, Wigand, 1840-41, in-4. 10 thl. 

— Deb Niebelungen Notb. Bearbeitung des Textes 
von D' Pfizer. Stuttgart, 1843, in-4. avec vignettes 
sur bols, d'après les dessins de Schnorr et Neureu- 

Iher. 24 te, 

— Das Nibelungenlied, in der Sltesten Gestalt mit 
den Veninderungen des gemeinen Textes; beraus- 
geg. und mit einem WOrterbuch versehen von 
Adf. Hoitzmann. Stuttgart, Metiler, 1857, in<8. 

— 20 ALTE Lieder aus den Nibelungen, herausgegeben 
von Karl Lachmann. Berlin, Decker, 1840, gr. 
in-CDl. 

Édition de luxe, tirée à 100 exempl. seulement, pour 
être distribués en cadeaux. 20 thL T.-O. Weigel, 
en 1858. 

— Das Niebelungenlied, herausgeg. von Friedr. 
Zamcke. Leipzig, G, Wigand, 1850, in-10, 5 fr. 

— Das Niebelungenlied -iibersetzt von Karl Sirarock. 
lit* verbess. Aullage. Stuttgart, Cotta, in-12. 4fr. 

— ZUH Nibelungenlied und sur Klage. — Anmer- 
kungen von K. Lachmann. Berlin, Beimer, 1838, 

gr. in-8. 2 thL 

— Niebelungen (les), ou les Bourguignons ches 
Atiila, roi des Huns, poème traduit de Tanden 
idiome teuton par M"* Gh. Moreau de La Mdtlère 
(avec les notes, commentaires et éclaircissements 

des principaux critiques allemands; précédé d*0M 
préface), publié par M. Francis Riaux. Paris, Char- 
penticr, 1837, 2 vol in-8. 15 fr. 

— La Fin tbagique des Nibelons, ou les Bourgui- 
gnons à la cour d*Attila, poème traduit du Ihvois, 
ou vieux allemand, et mis en lumière par J.-L. 
Bourdillon. Paris, Cherbuliez, 1852, pet. in-8. de 

92 pp. en tout. 

NICAISE (Claude). Voy. Sibènes fles). 

NICAIVDER. Theriaca; ejusdem Alexi- 
pharmaca; interpretatio innominati au- 
thoris in Theriaca , commentarii diver- 
sorum authorum in Alexipharmaca ; 
expositio ponderum, mensurarum , signo- 
rum, et characterum, grœce. [f^enetiis, 
in ssdibus Âldi, 1522-23), 2 tom. en 
1 vol. in-4. [12394] 



NlbM {J.-B,), Dialectologia, 10875. 



53 



NICANOR — NICEPHORUS 



54 



fidiikn nre et très-reeommancbble ; elle consiste en 
91 C diirrr. Oe dernier coté 92), dont 25 pour Ni- 
candre. Le 25* (coté 19) porte la date : VeneU, mense 
^'o^Êemhr^ m. d. xxii ; le 26* est blanc. Le reste du 
wL itmlèniie les soolies, à la fin desquelles se lit 
U date : fmnse Aprili h. d. xziii. Le dernier f. 
porte l'kncre : Tend. 29 fr. 25 c Bosquillon ; 59 fr. 
mar, bL Chardin ; Ift flor. 25 c. Meernunn ; 17 sb. 
Heber ; It sh. Butler; 18 (r, Gostabili. — Yoy. Dios* 

GOUOES. 

*THauACA;^nsdeni Aleiipbarmaca ; interpretatio 
inoofflioail autoris in Theriaca;oomnicntariidlver>- 
sonim aoionini iu Alexipharmaca (gr.)> Coloniœ^ 
opéra Jo» Soteris, 1530. — Theriaca et Alexipbar- 
oaca, interprète Jitli. Lonicero. Ibid., 1551, 2 tom. 
en 1 vol. in-4. de 2 et 103 pp., iv ff. et 109 pp. 

Ces deux toL n*ont quelque valeur que' lorsqu'ils se 
trooTcnt ainsi réunis : 8 à 12 fr. Il y a des exem- 
plaires de la version latine dont le verso du dernier 
L contient un errata; dans d^auires, cette même 
page tài. restée en blanc. 

^Thcxuca, et Âlexipbarmaca, gr. et lat., interpr. 
Jo. Gorraeo, cum eju&dem annot. Paris,, GuL UO' 
retiuM, 1557. — Scholia in Nicandri Theriaca, etc., 
gr. ibûL, 1557, 2 tom. en 1 vol. in-4. 

BcUe édîtioa, réputée correcte. La première part. 
OMiiient 4 ff., lOC pp. et 1 f.; la seconde, un litre 
et les pages 111 à 223. Les scolies ont 80 pp. Vend. 
70or. Rover; 26 fr. mar, M. Gaillard; 9fr. Larcher. 

^ Alcxiphabmaca (gr. et lat.), Jo. Gorraeo interpr., 
cjuadem inierpretis in Alexipharmaca prxralio et 
aanolaliones. Parisiis, apud Vcaœsanum, 1549, 
pet. in-8. de 70 ft, et tabula venenor, 1 f. 3 à 6 fr. 

On trouve dans les œuvres de J. Gorraeus, Paris., 
1622, io-fioL, une édition des deux poèmes grecs de 
Kicandre» avec la version latine et des nolet. 

— Alcuphabmaca, gr., cum scholiis graecis et En* 
tecaii sopliisiae paraptarasi gr. ; einendavit, animad- 
versionibuBBqoe et parapbrasi laL illustra vit Jo.-Gott. 
Schneider. UaUt, 1792, in-8. 5 fr. 
édition. 



'TmsiACA (gr. et lat.), Petro-Jac. Steue interprète 
etcoarraiore. Vaientiœ, J. Mey, 1552, in-8. 

Cette élitjon rare est, pour le texte, une réimpression 
de celle de Cologne, 1530. Elle a 4 AT. prélim., 93 ff. 
cbiflr^ plus 1 f. pour la marque de Timprimeur. 
jEbert, 1A7M.) 

" Thebzaca (gr.), id est de bestlarum venenis eo- 
moidanque reinediis carmen (gr.), cum scholiis 
grvcts audioribus, Eutecnii metaphrasi graeca, edi> 
loris latina et carminum perditorum fragments ; 
ad librorum scriplorum fidem recensuit, emendavit 
et brevi annolatlooe illustravit J.-G. Schneider. 
lipgiK, 1816, in-8. 10 fr. 

Enaprinié peu correctemenL 

— Tbebuca et Alexipharmaca, gr», Joan. Gorraeus 
latioîs «ersibos reddidit, italicis vero Ânt.-Mar. Sal- 
vinins ; aoœdont variante» lectlones, selectae adno- 
laiioœs et graeca Eutecnii sophlstae melaphrasis 
■aodum édita curante Ang.-Mar. Bandinio. FlO' 
raakt, 1764, jn-8b S à 5 fr. 

— Aoar la traducL française, voy. Grevir {Jacq,). 
Dus le premier vol. du Muséum critic, (Canlabr., 

1814) se trouve, pp. 370-445, iMccuulri Theriaca, 
rvai ememdationimis Rich. Bentleii hactenus <n«- 
difis. 

XICAÎÎORIS wï?t 'iXiax^ç «rrt^aTiç reliquis 
emendatiores. Edidit Lud. Friedlânder. 
Begiomoniiy Samter, 1850, in-8. 6 fr. 
[13316J 

XiœOLINI (Fausto e Felice), Voy. dans 
notre I^' vol., col. 1614, article Casb. 



Descrisione della gran terma Puteolana, 



NICCOLS (Richard), The cvckow. Lon- 

don (1607), m-4. de 56 pp. [15768] 

Ce poète, d^une grande élégance et doué dMmagina- 
tion, a été un des ornements du règne d'Elisabeth, 
mais il est bien peu connu en France. L'ouvrage 
dont nous venons de donner le titre s'est plusieurs 
fois vendu de 5 à liv. en Angleterre, oii ses autres 
productions poétiques conservent également une 
asscx haute valeur, ainsi qu'on peut le voir dans le 
Manuel de Lowndes, 2* édit., pp. 1G77-78. 

NICEPHORUS Callistus. EcclesiasticaB his- 
toriœ libri XVIII , graece nunc primum 
editi : adjecta est latina interpretatio 
Joan. Langi a Frontone Ducaeo cum 
grxcis collata et recognita. Lut, -Paris. , 
Cramoisy, 1630, 2 vol. in-fol. [21355] 

Seule édition du texte grec de cet ouvrage, lequel 
s'arrête à l'année 610; vend. 15 fr. Villoison; 12 fr. 
Buulard ; 10 flor. Meerman , et en Gr. Pap. , 21 fr. 
cbex Soubise. 

L'article Fronton du Duc qui fait partie des Mémoi- 
res du P. NIceron et qui est du P. Oudin (XXXVIli, 
p. 118) contient des détails curieux sur l'impres- 
sion de cette édition de Nicephorus Gallistus 
(1O30), donnée par Nie. Rigault et dédiée par lui au 
card. de lUchelieu. 

La version latine de cette histoire par J. Langus, 
imprimée pour la première fois à Bâle, en 1553, 
in-fol., a été réimpr. à Anvers, à Paris et à Francfort, 
avec des augmentations. Cest sur cette version qu'a 
été Ciitc la traduction française [Histoire ecclésias- 
tique de Nicéphore, fils de Calliste), par Jean 
Gillot, Paris, Mich. Guillart, 1567, in-fol., — et de 
nouveau corrigée et traduite du grec en meilleur 
français qu^aitparavant, par deux docteurs en 
théologie de la faculté de Paris (Denis Hangartet 
un autre;, Paris, Abel VÀngelicr, 1586, in-fol. ; vo- 
lume auquel se réunit VUistoire ecclésiastique 
tri-partie.,, rédigée en un brief recueil par Au- 
rele Cassiodore.,, de nouveau corrigée et trad, 
du latin, 1586, in-fol. 

— S. INicephori , archiepisco|)i constanti- 
nopoli, Opéra quae reperiri potuerunt 
on>nia... post. Ang. Mai, Dion. Petavii, 
Jo.-Dom. Manci, etc., curas recensita et 
nunc primum in unum collecta : acce- 
dunt S. Methodii GP. patriarchae^ Gre- 
gorii Decapolitse, Ghristophori Alex, 
patriarchœ, Georgii nicomediensis me- 
tropolitœ, Stephani diaconi, Procopii 
diaconi scripta qus supersunt; accu- 
rante J.-P. Migne. Parisiis , Migne, 
1860, gr. in-8. à 2 col. 11 fr. 

NICEPHORUS (Gregoras), Voy. Byzan- 
TiNA, n" 20. 

NICEPHORUS Blemmidas. Epitome lo- 
^ica, ex quatuor mss. codd.biblioth. Au^. 
jam prim. graece édita, opéra et studio 
J. Wegelini. Augustœ, 1605-7, 2 part. 
in-8. [3515] 

La seconde partie contient la version latine. Il en est 
de même pour l'article suivant : 

Epitome physica, gr., nunc primum edidit J.We- 
gelinus. Angustœ, 1605-6, 2 part. in-8. [4212] 

— Duo CoMPENDiA geographica ; nunc primum edi- 
dit F. Spohn. Upsiœ, f^eidmann, 1818, in-ili. S fr. 
— Pap. fin, 4 fr. 50 c. [19556] 

Réimpr. à Rome, en 1819, avec Dicœarehi frag- 
menta, ^ Voyez DiCiBARCHUS. 



55 



NICERON » NICHOLAS 



56 



— Nicephori ]ogica cum aliis alionim ope- 
ribus, Georffio Valla interprète, (au verso 
du dernier f.) : Venetiis, per Simonem 
Papiensem dictum Beuilaquam, 1498 
die ultimo Septembris, in-tol. de 156 ff. 
à 44 ou 46 lign. par pase , avec lettres 
initiales fleuronnees et flgures de ma- 
thématiques. 

Hain donne ainsi te titre de ce recueil sous te n* 11748 
de son Bepertortum : Geoi-gio Ualta Placc-tino : 
interprète (en rouge, ensuite en noir) : Hoc in vo- 
Ivmine hec eontinentur | Meephori logica | 
Georgii VaUe libellus de argumentU I Euclidis 
qvartUÊ decimvs etementontm | llypsiclis inter- 
pretnlio ciuêdcm libri EuetidU 1 Meephorus de 
OBti'Olabo I Procita de ohirolabo | Ariatarchl 
sainii de magnitudinibu» I r distantiis solU z 
lune I Timeus de mundoy Cteoitidiâ mueica | 
Eusehij pampMli de quibundam | thcologicis am- 
biguUatibtts | Cleomedet de mwtdo fl Athena' 
gore pMlosophi de resurreetione | Arietotelis de 
celo I Artttotelis magna etMca | Aristotelis art 
poettca II Wtazes de pesUlenlia | Galemt» de ine" 
quali dUtemperentia Galenus de bono corporis 
habitu I Galenua de presagio | Gâtent fntroduc- 
totium I Galenua de suecidaneis, \ Atexander 
aphrodiseus de eausts febrium | P$elu8 ds victu 
humano. 

Nous trouvons dans le catal. de Ensltn de Berlin, 
1823, p. SS, l'ouvrage suivant que Sclioell, VII, 170, 
cite comme inédit : 

NixT)râpov ('lep9{AOvàxou, tov Ocoto%oû) attp* 
cl; Tr,v oxT(iT4uyov xai ta twv pa<Tt).eûv. 
Upsiœ, I9'€tgeit iii-fol., tome I et II (sans date). 
10 thl. 
Mais il paraît que Fédition a été irapr. à Venise, en 
1772 et 1773. Le tiire se traduit en latin par ces 
roots t Catena in Octateuclium et libros regum, 
(Et>ert, 14754.) 

NICERON (Jean-P,), Mémoires pour ser- 
vir à riiistoire des hommes illustres dans 
la république des lettres (par le P. Ni- 
ceron^ avec quelques notices par le P. 
Oudin, J.-B. Michault et Tabbé Goujet). 
Paris, 1727-45, 43 tomes en 44 vol. 
in- 1 2. 75 à 90 fr. \env,f.l 00 fr. Busche. 
[30533] 

Cet ouvrage renferme un grand nombre de notices 
corieusea , et il est toujours redierché ; mais les 
exempl. auxquels les derniers vol. manquent ont 
très-peu de vateur, parce qu'on les ccmplète difii- 
dicment. Cest le tome X qui a 2 parties. 

Les trois premiers volumes ont été réimpr. en 1729, 
et sons cette date. 1^ 4* l*a été en 17S7, sous la 
date de la première édiUon, faite en 1728. 

Ces mémoires ont été traduits en allemand par trois 
savants qui y ont i^oulé des suppléments ; le tout 
Imprimé à Halte de 1749 k 1777, en 24 part, in-8., 
sous ce titre : yachrieMen von den Begebenhet- 
ten und Schrr, berUhmter GeUhrien, libers, 
und mit Anmerkk. und Zutdtzen begteitet. 

Selon Et>ert, Dictionn, bibliogr., II, n« 14756, cette 
traduction ne donne pas toutes les notices de Tori- 
ginal, mais elle en contient quelques-unes de noa- 
velles. l^es additions qu'on y a faites sont considé- 
rables. Les tom. là XV ont étA trad. par Sigism.- 
Jac Baumgarten, les tom. XVI à XXII par Ebh. 
Rambacta, et les deux derniers par Ch.-D. Janl. 

NICETAS. Nicetœ Acominati Choniatœ 



Nlccron (J.-F.). Optica, 8407.— Perspective cu- 
rieuse, 8408. 



narratio de statuis antiquis quas Franci 

Sost captam anno 1207 Constantinopolin 
estruxeruDt; ex codice Bodlejano emen- 
datius édita a Fr.Wilken. Lipsix, Vogel, 
1830, in-8. 1 fr. 50 c. [22993] 

— Voy. Byzàhtina. 

NICETAS episcop. Aquilej. Opuscula qua 
supersunt duo, nunc primum conjunc- 
tim édita eidemque vindicata atque illus- 
trata, additis aliquot deperditorum frag- 
mentis (ediditPetr. Braida). Vtini^typis 
rendramianis , 1810, gr. in-4. 

NICETAS. SS. episcoporum Nicets et 
Paulini scripta , ex vaticanis codicibus 
édita ab Angelo Maio. Romœ, 1827, 
in-4. [956] 

NICETAS. Nicetœ Eogeniani narrationem 
amatoriam (de Drosilli etChariclis amo- 
ribus), et Constantiui Manassis fragmenta 
edidit, vertit atque notis instruxit J.-Fr. 
Boissonade (gr. et lat.). Parixiis, Bobé, 
1819, 2 vol. in-12. 12 fr. [16981] 

Poème en IX livres, composé dans le xu« siècte, et 
contenant 3538 versTambiques politiques. Le com- 
mentaire occupe tout le second volume. 

Aventures de Dorsilla et Qiariclès, par Nicetas 
Eugeninnus. traduites du grec avec des remarques 
et les variantes du manuscrit de Rome, par PhiL 
Le Bas. Paria, K. MIerlin, ISfil, in-10. 

Ce volume devait former le lome XV de la collection 
des romans grecs publiés par M. Merlin (vny. II, 
col. 149, au mot Collection) ; mais l'impression 
n*a pas été achevée, et c*esi par faveur que M. Bois- 
sonade avait obtenu en bonnes reuilles, tirées in-8., 
rexemnlaire incomplet qui est annoncé sous le 
n« 3622 de son catalogue, et qui contenait le litre, 
les pp. zvii-XLTii formant la Notice aur le roman 
de fiicetaa , et le roman traduit avec les notes , 
308 pp.- 

NICETAS Héraclès metrop. Catena grœ- 

corum Patrum in Job, coiiectore Niceta, 

gr. , nunc primum édita et lat. versa ; 

opéra et studio Patricii Junii : accessit ad 

calcemtextus Jobi. Londini, ttjp. regiiSy 

1637, in-fol. 10 à 12 fr. [449] 

La Catena gra:corum Patrum triginta , eoitectore 
Mceta, forme le 2* voL des SymboUe in Mai- 
thœum, impr. à Toulouse, en 1046^7, in-fot 

NICHOLAS (,/Iarry), Comœdia, a worke 

in ryme contayning an Eoterlude of 

myndes , witnessing the mens fall from 

God and Christ; set forth by H. N. and 

by him newly perused and amended; 

translated out of Base-almayne inta 

Ënglish. (satis date, mais vers 1574) 

in-16 goth. de 32 ff. signatures A — ^D. 

[16872] 

Cette pièce, qui parait avoir été imprimée hors de 
l'Angleterre, est Tort rare. On exemplaire réuni à 
dix autres écrits du même auteur a été successi- 
vement vendu 7 liv. 17 sh. 6 d. Rhodes; Uv. Jo- 



Nlcliol [J.-P.)» Architecture of beavens, 8280. 
Nicfeolas (J. UddUrd). New-Zeland, 21178. 



d7 



NICHOLL — NICHOLS 



58 



kf. Us onvrens de NklM^as ont été condamnés 
n feo et sérerement prohibés par une procla- 
natmi royale du 13 oct., 22* année du règne d^Bli- 
salKdi. On en trouve les litres dans le Manuel de 
Lovndes, 2* édîL, pp. lOTS-TQ. 

.NICHOLL (John). An Houre-glass of In- 

éisn Newes ; or , a Discourse shewing 

miseries and distressed calamities indu- 

red by 67 EngUshmen, which were sent 

for a supply to the planting in Guiana, 

in theyeare 1605. LoncUm, 1607, in-8. 

[38673] 

Opucale rare dont il se trouve un exemplaire au 
firiiùb Muséum. 

5ICH0LS {Samuel), Acolastus his Ater- 
Wm, a poem. London, Baylie, 1600, 
in-4. [15776] 

Cfepotae est Ibrt recfaerché en Angleterre, parce 
J^ offre quelques passages qui se rapportent à 
«bpeare : aussi le prix s'en est-il successive- 
ant élevé depuis quelques années. 1 liv. 5 sb. 
Siefcns; tUv. 15 sh. Hibbert ; 8 liv. 15 sh. Bind- 
kr; 8 liv. 8 sb. Briglit; 10 Uv. JoUey. 

NI€HOLS(yo^n). Illustrations of the man- 
ners and expences of aucient times in 
Ençland, in the 15% 16'% and 17*^ cen- 
times, deduced from the accompts of 
Cburcbwardens ^ and other authentic 
documents, coilected from various parts 
of tbe kingdom ; with explanatorv notes. 
iMdon, Piichols, 1797, in-4. [26812] 

CefoIflBw n^ coûté que 1 liv. 1 sh., mais il s'est 
vodu 3 liv. S sb. Roxburgbe; 5 Uv. Dent. 

- History and antiquities of the town and 
eounty of Leicester. Lond., 1795-1815, 
4 tom. en 8 vol. in-fol. fig. [27244] 

^^vnge le plus considérable de la collection des bis* 
loiro particulières des co ntés d'Angleterre. Il a 
coAlé eoTiroo 60 liv., et plus cher en Gr. Pap. L'é- 
éiiioode la f* partie du tome iV, impr. en 1807, 
ajant éié détruite par accident, on Ta réimpr. en 
i&ll^ afec quelques additions, mais avec rorois- 
sioo d'un reuillet. Cest la 2* pariie du lome 1*' 
qoi ea datée de 1815. L'auteur avait déj^ publié : 
COLLECTio:! towards tbe history and aiitiqutties 
of die toTo and eounty of LeiL-ester. London , 
IM, in-4., dont il ne fil tirer qu'un petit nombre 
d'exemplaires. 

—The Progresses and public processions 

of queen Elizabeth , amon^ which are 

ioteispersed other solemnities, public 

npenditureSf and remarkable events, 

during the reign of that illustr. princess, 

now 6rst printed from original mss. of 

the time, etc., illustrated with histor. 

ootes. London, 1788-1805, 3 vol. in-4. 

fig. [36933] 

L'éfiiioQ presque entière du troiûème vol. de cet 
Oivran ayant été consumée lors de l'incendie qui 
(Mutait en cendres le magasin de l'éktileur, les 
nemplaiiescomp'ets sont fort rares. Ils se payaient 
2S liv. et plus avant la nouvelle édit. dont nous al- 
lons parler; maintenant ils se donnent pour 5 ou 
6 Ut. — La seconde édit., Lond.^ 1828, 3 vol. in-4., 



{ficor.). British Poor, 4080. 



fig., rançéedans un (Nrdre chronologique, renferme 
des additions importantes et des index fort utiles, 
ainsi une quelques planches oui ne sont pas dans la 

Eremiere. On en a supprime plusieurs morceaux 
mdatils en vers latins. 

—The progresses, processions, magnificent 
festivities (and pageants) of king J.ames 
the first, his royal consort, faniily and 
court, coilected from original manu- 
scripts , scarce pamphlets , corporation 
records, parochial register, etc., with 
notes and gênerai index by John Nichols. 
London, J,'B. Nichols, 1828, 4 vol. 
in-4. [26942] 

Cet ouvrage est le pendant du précédent. S liv. Ssb. 

A la fin du 4* vol. se trouve une liste de SI planches 
additionnelles offertes au prix de 1 Uv., mais qui ne 
sont que le produit des anciens cuivres en la pos- 
session de Nicbols. 

— Biographical anecdotes of Will.Ho^arth; 
new édition, with essays on his lite and 
genius, catalogue of the priots, etc. 
London, 1833, pet. in-8.; avec 48 pi. 

1 liv. 8 sh. » PI. sur pap. de Chine. 

2 liv. 2 sh. [9546] 

Les trois premières éditions de cet ouvrage curieux 
ont été Impr. k Londres, en 1781, 1782 et 1785, gr. 
in-8. sans figures. 11 y en a une quatrième qui ac- 
compagne 160 planches d'après liogarth (voy. Ho- 

GARTH). 

— Literary anecdotes of the ei^hteenth cen- 
turv ; comprizing biographical memoirs 
of will. Bowyer, printer, and many of 
his learned friends; an incidental view of 
the progress and advancement of litera- 
ture in the kingdom during the last 
century, etc. London, Nichols son^ 
1812-16, 9 tomes en 10 vol. in-8., avec 
portr. 180 à 200 fr. [30131] 

Ouvrage beaucoup trop diffus, mais d'une grande im- 
portance pour Thistuire littéraire de la Grande-Breta- 
gne, durant le siècle dernier; une excellente table, 
que l'on peut proposer comme un modèle en ce 
genre, remédie très-avaniageusement à la mauvaise 
distribution de ce livre. Celle table est en 2 part. : 
la première pour les sept premiers vol., publiée en 
1813, et la seconde pour les tomes Vlli et iX, pu- 
bliée en 1810. 11 eât ficheux que l'impres&ion du 
texte soit au-dessous du médiocre, et que les por- 
traits qui l'accompagnent soient très-mal gravés. 

Les mémoires sur Will. Ikiwyer, qui fant le fond de 
ce grand ouvrage, n'étai(*nl dans l'oiigine qu'une 
brocliure in-8. de 52 pp., sous le litre suivant : 
Anecdotes biographical atid literary of IV, Bo* 
wyer^ London, 1778; l'auteur n'en avait fait tirer 

au'une cinquantaine d'cxempl. pour distribuer \ 
es amis ; mais dans la suite il relit cette biogra- 
phie, y ajouta dns notes très-étendues, et la publia 
sous ce litre : Biographical and literary anecdo- 
tes of Will. Bvwyer, printer^ etc, iX)ndon, 1782, 
in-4. I.a nouvilk* édition qui fait l'objet du prient 
article est infiniment plus complète, il faut réunir 
à la seconde le volume intitulé : 

A Collection of miscellaneous tracts, by 
M. Bowyer and some of his leanied friends. Lon- 
don, 1785, in-4. 

— illustrations of the literary history of 
theei^hteenth centurv; consisting of au- 
thentic memoirs aud original letters of 



59 



NICHOLS — mcoh 



60 



eminentpersons. Lofufon^ Nichols son, 
1817-68, 8 vol. m-8., avec portr. 130 à 
150 fr. y compris l'index général. [30 1 32] 

Suite nécessaire des LUerary Anecdotes de John Ni- 
chols. Cet inratigable compilateur a été l'auteur ou 
Péditeur d*une soixantaine d'ouvrages dont nous 
indiquons les plus importants. On peut en lire la 
liste complète dans le n" de décembre 1820 du 
GenHeman*s Ma^atine^ journal célèbre, à la ré- 
daction duquel Nichols a longtemps présidé. 

EncYCLOPiBDiA of llterarv and typographical 
anecdotes, compiled and conaensed from Nichols's 
Uterary Anecdotes, by Timperley. London, 1M2, 
gr. iD-8. à 2 col. 18 à 24 fr. 

— > Bibliotheca topographica. Voy. notre 
tome !«', col. 925. 

John Bowyer Nichols, fils du précédent, a publié de- 
puis 1835 une collection intitulée CoUectanea 
topographica et genealogica, London, 1854-43, 
8 Toi. in-8. avec un index à chaque voL et à la fin 
du 8* un index des additions à Dugdale et un Sy^ 
nopsis du contenu des 8 vol. L'ouvrage a pour 
continuation 2 vol. in-8. publiés de 1840 à 1848 
par John Gough Nichols, et qui, comme les pre- 
miers, se vendaient 1 liv. chacun. 

MGHOLS ( John Gough ). Autographs oï 
royal , noble , leamed and remarkable 
personages, conspicuous in english his- 
tory, from the reign of Richard the se- 
cond to that of Charles the second; with 
some illustrions foreigners ; containing 
many passages from important letters, 
engraved in ûfty five plates, under the 
direction of Ch.-John Smith , accompa- 
nied by concise biographical memoirs, 
and interesting extracts from the original 
documents by John Gough Nichols. Lon- 
don, J.'B, Nichols, 1829, très-gr. in-4. 
2 liv. 1 5 sh. — tinted paper and ink. 4 liv. 
4 sh. [26832] 

NICHOLSON {Peter). Architectural dic- 
tionary. London, BarfUld, 1811-1819, 
2 vol. gr. in-4. fig. 3 liv. 3 sh. et plus 
en Gr. Pap. [9698] 

U y a une seconde édition de ce Dictionnaire, donnée 
par Lomaz et Gunyon. london, 1853, 2 vol. in-4. 
4 Uv. 4 sh. 

— Prirciples and practice of architecture;... sixth 
édition revised and enlarged by Jos. Gvilt. Lon- 
don, Botrn, 1848, gr. in-8. avec 218 pi. 1 liv. 11 sh. 
[8087] 

Ouvrage usuel dont la première édition , publiée de 
1795-99, et aussi les éditions suivantes, y compris 
la 5" de 1841 , sont en 3 vol. in-8. La sixième est 
complète en un seul volume. 

Lowndes (p. 168S-89) donne les titres de plusieurs 
autres ouvrages de Peter Nicholson qui se rappor- 
tent à Tart de bdtir, et notamment celui du PraC' 
ticai Builder, London, Kelly, 3 vol. in-4. avec pi. 
coté 5 liv. 5 sh. 

NICHOLSON (John). The operative me- 
chanic and british machinist , being a 
practical display of the manufactories and 
mechanical arts of the united kingdom; 



Nicholson (/.-!?.). The Artorbookbinding, 10273. 
IVldiolaoB (Fr.). practice of drawiog, 9273. 



4* édition, with a supplément by G. 
Finden Warr. London, Bohn, 1853, 
in-8. avec 150 gr. 1 liv. 1 sh. [8087] 

Traduit en français sur la seconde édit. sous le titre 
de Mécanicien anglais, Paris, Eymery, 1835, 
4 vol. in-8., avec 100 pi. grav. par Lallemand. 

NIGODEMUS. Historia sive evangelium 
Nycodemi de gestis a principibus sacer- 
dotum, de passione et resurrectione do- 
mini : quae inventa est literis hebraicis 
a Theodosio magno imperatore in iheni- 
salem in pretorio pontii pylati in codicl- 
bus publicis. (absque noia)^ pet. in-4. 
goth. de 16 ff. [252] 

£diiion rare, de la fin du xv* siècle : 4 flor. Creveona. 
Panzer en cite plusieui^s autres de ce livre apocry- 

fhe. La plus ancienne est un pet in-fol. de 14 ff. 
34 lignes par page , impr. avec des caract. gotb. 
de Guiither Zainer (à Augsboorg) , sans note de 
lieu ni de date, et sans chiffres, réel, ni signatures. 
Elle commence : Evangelium S'icodemi incipit 
féliciter, et se termine au recio du 14* f. à la 
32* ligne. 23 Oor. Butsch. 

Malgré toutes ces éditions, au nombre de six ou sept 
au moins, celle de Paris, apud Viuantium Gaul- 
therot, 1545, in-24, Intitalée : Gesta saivatorts 
nostri Jesu Christi porte sur le frontispice : haC' 
tenus non excusa , quoique, suivant toute appa- 
rence, ce ne soit que la reproduction du livre ù^ 
publié sous ce titre : 

Gesta salvatoris nostri Jesu Ghrîsti secundum 
Nicodemum, quae învenit (Theodosius Magnus) 
Jmperalor, in Jérusalem, in pra^torio Pontii Pllati, 
ex hebraica lingua in laUnum translata, hactenos 
non excusa. Antuerpiœ, typisGuUletmi MontunL 
1538, in-24 de 23 ff. 

La meilleure édit. est celle qui se trouve dans le 
Codex apocr, N, T, de Fabricius, tome I, pp. 213 
et suiv. et en gr. et en lat. dans Vàuctarium d^And. 
Birch. —Voyez FABaïaus. 

— Nicodemus his Gospell. London, W, de 
Worde, 1509, in-4. goth. de 28 ff. avec 
vignettes sur bois. 

Cette édition parait être la plus ancienne que Pon ait 
de cet évangile en anglais, car Texistence d'une 
édition de Londres, par Julyan Notary, 1507, 
in-4., n*est pas bien avérée. Lowndes cite plusiears 
éditions anciennes de cet opuscule , et notammeot 
une de Londres, 1511 , in-4., qui a été successive- 
ment vendue 26 liv. 5 sh. Ilorne Tooke; 22 liv. 
11 sh. 6 d. \Vhite Knight ; 12 liv. 15 sb. Hibbert, 
et une in-4. (sans date), signât. A ~ F, le premier 
cah. par et chacun des autres par 4, avec des 
bois, 2 liv. 3 sh. Heber; enûn une pet. in-8. im- 
primée par Jean Cousturier (à Rouen), sans date, 
vend. 9 sh. Inglis. 

MCOL. Catalogue of the library of the late 

John duke of Roxburghe^ arranged by 

G. and W. Nicol. London, printed by 

W, Bulmer, 1812, in-8. [31571J 

La bibliothèque du duc de Roxburghe , qui se com- 
posait de 9353 articles, offrait, dans la classe eu 
anciens romans de chevalerie écrits en français, et 
surtout dans Tancienne liitéralure anglaise, un 
grand nombre de livres aussi précieux que rares. 
Voilà pourquoi le catalogue qu'en ont donné 
MM. Nicol est recherché, malgré le peu de soin 

Su'on a apporté à sa rédaction. Les e&emplaires en 
r. Pap., avec les prix de la vente et les noms des 
acquéreurs %n marge, se payent encore 2 gainées 
et plus en Angleterre. Les prix qui ont été impr. 
à part sont /res-propres à faire voir jusqu*âk quoi 



€1 



NICOLAI - NICOLAS 



62 



pÊÊÊÂ 11 biblkmaiiie était dès lors portée en Angle- 



avoos en occasion de citer dans le courant de 
ce Manuel plus d*un exemple de ces prix exorbi- 
iMs; et le Boccace de 1471, ?enda 2260 Ut. sterl. 
(laf. notre tome I*', col. 9M) , a été particulière- 
■oc rot^et de notre étoiinenient. Ce prix extraor- 
Anaire a causé une telle sensation parmi les 
M b fiiip l i îWj de Londres, que ceux-ci ont résolu 
de perjpétaer le souvenir de ce mémorable événe- 
■mf, en fondant sous le nom de Boxburghe club, 
■■e Sociéié dont les membres se réunissent tous 
les ans, le 17 Juin, pour célébrer dans un banquet 
r—jiiitain de l'adjudication du Decameron de 
FMaarfer. Là se portent les toasts : 1* à to cause 
ée Im èiMêomanie dans le monde entier; 2*> à 
CmmÊorteUe mémoire de Christ. Valdarfer ; 
Tk WiU, Cojeton, premier imprimeur en AH" 
h' k iyynkyn de If'ordes S» k Rich, 
r ©• à JuUen Notary ; 7« k WUUam 
; 8* à la famille des Manuee ; 9<» à 
cette des Esiietme: 10« à John dut de Boxbur* 
fie. En Tertu du règlement de cette Société, cha- 
qae memlnre à son tour est tenu de présenter k ses 
c o a frè fe s la réimpression de quelque ancien livret, 
devcnn très-rare : de ce nombre on n'exclut pas 
les envrafes français, ainsi au'on peut le voir dans 
le Catalogne des édit. du Roxburgtie club que nous 
à la fin de notre dernier volume. 

réimpressions sont tirées à très- 

lia Société se composant de SI mem- 

, elles nous conserveront plus d'un 

dont on ne connaissait qu'un ou 

, sans les rendre pour cela beau- 




ncOLAI {Nie.). Voy. Nicolay. 

!nCOLAl (PhiL). De Anti - Christo ro- 
■Bno perditionis filio conflictus. Ros- 
teAit(1609), îii-8. [2108] 




Ce mile a 414 pp. chifTiées suivies d'un f. Impr. , 
■Bis non poginé. La date que nous avons donnée 
c« celle de la dédicace ; k ui suite de cet ouvrage 
i Mt s'en tnniver un autre sous ce titre : De 
Amti-Citnsiis primariis, Mahumete et 
romuaw, Bfarporgi, 1590, in-8. de 13 tl. 
rés, mais commençant au k* f. de la signa* 
G^, et finissant k la signature Hh. Si la date 
de tSM n*cst pas faosse, il finit supposer que cette 
est la réinq»ression d'une édition plus an- 
qui aurait paru cette année-lk. Malgré sa 
le vol. ici décrit n'a été vendu que 6 fr. 20 c 
eaUM. 

MCOLAI (/ettn). L'Ante-Christ remontre 
a latin au pape Alexandre VU... tourné 
ea Iniiçois par Fauteur qui est Jean Ni- 
cobî. Amsterd., 1G61, pet. in-8. 4 à 6 fr. 
:2I20] 

MCOLAI [Jo.-FHd,). Hodegeticon orien- 
tale harmonicon, quod complectitur 
kûam et grammaticam linguarum he- 
fafadcs, chaldaics, syriacœ, sthiopics 
ce penkae. lenœ, 1670, in-4. [11484] 

9 fr. Langièa» cl quelquefois plus ou moins. 

(/ocrn.). Disquîsitio de chirothe- 
usu et abusu. GiessX'Hessorum, 
1701, pet. in-tr 4 à 6 fr. [10252] 



— Tragtatus de siglis vetemm. Luçd.-Bat. , 170S 
(nouv. titre, 1706), in-^É. 5 k 6 fr. [29900] 

— De calcarium usu, 98A2. — De Graecorum luctu, 
29iao. — De Sepulchris Hebroorum, 29074. — De 
Synedrio iEgypt., 29084. 

IVICOLAI (L.'H. von). Vermischte Ge- 
dichte und pros. Schriften. Berlin, Ni- 
colai, 1792-1810, 8 vol. in-8. 40 à 50 fr., 
et plus en pap. fin. [15587 ou à côté de 
19301] 

NICOLAI (Nic,'Mar,),DeUa basilica di 
S. Paolo, opéra di Nic.-Mar. Nicolai, con 
piante e disegni incisi. Roma, de' Ro- 
manis, 1815, gr. in-fol., avec 18 pi. 20 à 
30 fr. [25596] 

Ouvrage curieux et d'une belle exécution. 

— De' Bonipigamenti delte terre poaiine, libri IV, 
opéra storica, critica, légale, economica, idrosta- 
tica , compilata da N.-M. NicolaJ , e corredata di 
ogni génère di document!, piante topograGche, etc. 
Borna, Pagliarini, 1800, in-fol. fig. 20 fr, [25608] 

— Memorie, leggi ed osservazioni suUe campagne 
e suII' annona di Roma. Borna, 1803, 5 voL in-4. 
[25605] 

NICOLAI. Voy. Nigolaus. 

NICOLAOde Piemonte. V. Carlo Magno. 

NICOLAS {August,). Dissertation morale 
et juridique : savoir, si la torture est un 
moyen sur de vérifier les crimes secrets. 
Amsterdam, 1682, pet. in-8. 4 à 6 fr. 

[2416] 

La même dissertation, traduite en latio, a été impr. 
k Strasbourg, en 1Ô97, in-8. 

NICOLAS.The Siège of Carlaverock, in the 
xxviii Edward I, a. d. mccc...; with 
the translation, a history of the castle^ 
and memoirs of the personages com- 
memorated by the poet, by Nicholas 
Harris Nicolas'. Lonaon, J.-B, Nicàols 
and son, 1828, in-4. fig. 1 hv. 12 sh. 
[13226] 

Poème français (anglo-normand) du xiv* siècle, 
avec une traduction anglaise, des notes, etc. Dans 
quelques exemplaires, les armoiries des nobles per- 
sonnages qui furent présents au siège de Karlave- 
rock sont enluminées avec beaucoup de soin : 
aiiv. ftsh. 6d. 

M. Harris Nicolas a été l'auteur ou l'éditeur de plu- 
sieurs ouvrages relatifs k l'histoire d'Angleterre, 
parmi lesquels on distingue : 

Testahenta vetusta, being illustrations from 
wills, of ancient manners, customs, dresses, etc. 
London, 1826, 2 vol. gr. in-S. 2 liv. 2sh. [51857] 
History of the batile of Agincourt, and of the 
expédition of Henry the flfth into France : to which 
is added the roU of the men at arms in the english 

' army ; second édition. London, 1831 (ou S« édit. 
revue et corrigée, 18S3), in-8. 1 liv. 1 sh. [23386] 




[Fr,). Beise durch Deutschiand, 20278. 
Càrist^-Fred.). Cheveux postiches, 29017e 
internées aux Templiers, 21997. 



Nicolas {Feltce), Meroorie, 29382* ^ Illustrazioni , 
29638. * 

Nicolas (/'.-F.). Méthode, 6282. 

Nicolas {Mich.). Études sur la Bible, 573. — Ëtude 

de l'histoire oe la philosophie, 3306. ~ Histoire 

littéraire de Ntmes... 30^9. 
Nicolas [Aug.). Sur le Christianisme, 1782. — Di| 

Protestantisme... 18IA. 



63 



NICOLAUS 



64 



Observations on ihe state of hisiorical litera- 
ture, and on tbe Society of ÂoUquaries, and other 
institutions for its advancement in England ; with 
remarks on the Record OfGces, and on ihe pro- 
ceedlngs of the Record commission* with addi- 
tlonal Dcts and a refatation of M. Palgrave's « Re- 
marks in reply to this work. > London, 1831, in-8. 
12sh.6d. [5013S] 

Pbivy purse expenses of Elisabeth of York : 
wardrobe accounts of Edward the fourth. London, 
1850, in-8. 

— PRIVT pnrse expenses of king Henri the eightb. 
iMd., 1827, in-8. 

Deux ouvrages dont il a été tiré 12 exemplaires en 
Gr. Pap. 

~ HiSTOBY of the Orders of Knigbthood of the bri- 
tish Empire ; of the order of the Guelphs of Ho- 
nover, and of the medais, crosses and clasps, con- 
fered for naval and military services. London, 
1842, 4 vol. in-4. impérial, ng. en partie coior. et 
divers portraits. [28771] 

Quoique ce livre soit d*une belle exécution, son prix, 
qui était originairement de 14 liv. la sh. , a été 
réduit k 5 liv. Dans les exemplaires nouvellement 
mis en vente, l*ouvrage est continué Jusqu*k Pan- 
née 1847. 

— HiSTOBY of the royal navy, from earliest times 
to the wars of the french revoluiion. London, 
1847, 2 vol. gr. in-8. fig. 

Ge qui a paru de cet ouvrage s'arrête au règne 
d'Henri V, année 1422. 

— LiTERABY remains of Jane Grey. Voy. Grey. 

NICOLAUS {Petrus). AD. S. D. D. Cle- 
mentem VII : Opus de immortalitate 
animOTum secundû Platonem et Aristo- 
telem. Pétri ISicolai faventini philosophi 
ac medici. ( ru f. l. verso ) : Joannes 

, Maria de Simonettis, cremonensis 
Fauentix Ânno Domini u. d. xxv. 
cal. Nouembris, in-fol. de li ff. chif- 
frés, caractères rom., signatures A^N. 
[3605] 

Cet opuscule rare est la plus ancienne production 
typographique des presses de Facnza que Ton con- 
naisse. Panier n*cn a pas bit mention (Jos. Mo- 
lini. Opérette, p. S05). I« 51* f. recio contient 
Exhortatio auctoris ad Icctorem, et le verso la 
liste des auteurs cités, et au-dessous deux épi- 
grammes ; le 52*' f. est tout blanc. 

NICOLAUS Damascenus. Historiarum ex- 
cerpta et fragmenta qua; supersunt, gr., 
nunc primum separatim edidit, versio- 
nem lat. duplicem, notas intégras H. Va- 
lesii aliorumque virorum doctorum et 
suas adjecit Jo.-Conr. Or.elIius. Lipsix, 
1804, in-8. 8 fr. — Pap. fin, 12 fr. 
[31806] 

Il a paru, en 1811 , un vol. de supplément intitulé : 
NicoLAi Damasceni... supplementum, continens 
annotationes et cmi'ndatioiies D. Coray, Frideriri 
Creuzeri, J. Schwnighaeuscri , etc., quibus suis 
adscripsit J.*C. Orclluiâ; acccdunt Theodori Me- 
tochiiae capila duo de Cyrencis, etc., in-8. 4 fr. — 
Pap. fin, 5 fr. 

Ce supplément a été tiré en pap. vélin, et l'ouvrage 
en pap. de Hollande. 

— N1C0I.AI Damasceni de plantis libri duo, Aristoteli 
vulgo adsciipti. Ex Isaaci lien lionain versione 
arabica latine veriit Alfredus. Ad codd. mss. fidem 



Nlcolaos (H.). De Pane, 7047. 



adito apparatu critico recensuit E.-II.-F. Meyer. 
UpskB, V08$, 1841, in-8. fr. [4880] 
— Nicolas de Damas, Vie de César, fragment récem- 
ment découvert et publié pour la première Ibis 
en 1845 dans la collection des Fragmenta Mitori- 
corum grœcojnim donnée par Amb.-Firmin Didot. 
Une nouvelle édition du texte, par N. Piccolos, ac- 
compagnée d'une traduction française par M. Alfred- 
Firm. Didot, suivie d'observations sur tous les fro- 
ments du même auteur, a paru en 1850. Paris, 
F. Didot , in-8. 5 fr. — Voy. JSliaui bistoriae et 
Fragmenta historicum. 

NICOLAUS Methonensis (Methones epis- 
copi), Refutatio institutionis théologie» 
a Proclo platonico compositse gr. ; ei 
codd. mss. primum edidit adnotatio- 
nemque subjecit J.-Th. Voemel. Fran- 
co furti-ad-Moen., typ, Broenner, 1826, 
in-8. 6 fr. — Pap. vél. 9 fr. [3361] 

NICOLAUSSmymsus Artabasda "Ex^mok 
numerorum notationis per gestum aigi- 
torum : graeca nunc primum prodeunt : 
item venerab. Bedae de indigitatione et 
manuali loquela liber ; F. Morellus recen- 
suit, attiea latine vertit etillustravit. Lvr 
tetiœ, Morellus, 1614, in-8. de 7, 8 et 
8 pp. [3653 ou 7791] 

Cet opuscule est si rare, que M. Henouard (CataL 
d'un amateur, I, 284) acruquMl n'avait Jamais 
été imprimé. Ce morceau n'a cependant pas 
échappé à Tatteiition de Maittaire {Historia fy- 
pogr. pari».) , et on le trouve sous le n* 3487 dn 
calai. d'Askew : il a été réimprimé dans la Calena 
graxorum Patrttm in Marcum, édita a P. 90»- 
aino, Rom», 1075, in-foL, pp. 449 et suivantes. 

NICOLAUS I, Pont. Max. Epistolae. Ro- 
mx, Franc. Priscianensis, 1642, in-fol. 
Rare. 118715] 

NICOLAUS V, Pont Max. Litterœ indul- 
gentiarum pro regno Cypri. (Moguntix), 
1454, feuillet in-4. obi. [3186] 

On sait qu'à la sollicitation du roi de Chypre, le pape 
Nicolas V accorda [\e 12 août 1451) des mdulgeoces 
aux fidèles qui aideraient de leur bourse la cause 
de ce souverain, que mettait en danger la puis- 
sance toujours croissan:c des Turcs. Par suite de 
celle fii^eur, un certain Paulinus Chappe, à qui 
le roi de Chypre avait donné la m'ssion de réaliser 
cette pieuse 'contribution, se rendit à Mayeiice pour 
y faire reconnaître ses pouvoirs, et il y nomma 
trois di^légués, qu'il chargea de la perception du 
produit des indulgences Or, comme à celte épo- 
que il était d*usage , dans ces sortes de négocia- 
tions, de délivier, en échange de chaque aumOne 
un peu considérable, un acte qui indiquait le but 
et la raison de l'indulgence, relatait le nom du do- 
nateur, la date et le montant de son offrande, le 
tout revêtu des signatures des pn^posésà la Tente, 
et des sceaux nécessaires pour en constater la va- 
lidité, les trois délégués, avant de prendre les dif- 
férentes directions qui leur avaient été assignées, 
durent se nmnird*un certain nombre de ces lettres 
d'indulgences, oii il ne restait plus qu'à remplir 
les passages restés en blanc, par les noms, les 
sommes et les dates. Celte fois, au lieu d*employer 
la nlunie des scribes, ces vendeurs dMndulgences pro- 
fitèrent de la merveilleuse invention nouvellement 
divulguée Si Mayence, pour faire imprimer leurs 
lettres. Ce diplôme, ilont il dut ôire tiré un certain 
nombre d'exemplaires, consiste en un simple 
feuillet de pardiemin, format in^A. obi., imprimé 
d'un seul côté en grosses ietii-es gothiques et en 
petites lettres cursivcs, et commeoçaat par ces 



tt 



NICOLAUS 



66 



LnieertU Ckristi fUUUbus présentée lit- 
tem ùupecturi» Pauttnus Chappe, 
M. Léon de Laborde, aprte aToir fait nue élade par- 
licnlière de ce précieux incunable, a publié un 
tnTail ajrant pour titre : Début» de l*im- 
à Mayence et à Bamberg, ou descrip- 
lettres d'indulgences dupapeMcoias F... 
Pans, TedieDer, 1840, gr. ln-4., enrichi de fac- 
anie et de tî guettes. U, ce savant antiquaire, de 
^i Doos empruntons le fond de celte note , cons- 
tate Teustence de dix-touit exeoipl. de ces lettres 
dind ulg ence s , tous impr. sur vélin et d*un seul 
cM, i|iii se trouvent dans différentes collections, 
« fni «ppartiennent à Uois éditions différentes 

Li p r e n rit r e de ces éditions est en SO lignes : elle 

eaauBcnce par ces mots : Dniuersis Cristifidelibi 

fdlalrds. Elle porte cette date imprimée à la 20* 

: MHUfk Anno diU McecclUii die vero 

■WNJia. Dans on second tirage de cette même 

on a substitué, dans la date, le mot quinto 

quatre unités, sans autre changement. 

La a ecniMle édition a 52 lignes; elle commence : 

TxTtEKNS CrtMiifldelibi pktes litlera», la 20* et 

b 21* ligne y sont ainsi terminées : 

débet Jn veritatis testimonium 
Ammf dsU MeeceliUi die uero 




édition, qui pourrait bien n*étre qu'un 
de la deuxième, a SI lignes : elle com- 
oomme la précédente ; il en a été fait deux 
Dans les exemplaires du premier la date 
occupe la fin de la 20* ligne et le commencement 
de la 21*, comme il soit : Anno dhi M ccccUUi | 
été merc Mensis» L'exempl. qui se conserve à 
h KMimhèque impériale a la date remplie à la 
par les mots : Moguntiœ sub — uUima — 
tèriSL Les exempl. du second tirage de cette 
élifioa a« 31 bgnes ne diflèrent que par la fin de 
h daie, ob à UiU on a substitué Iv, également Im- 
primé. Dans un exempl. appartenant \ la Bibllothè- 
qae de Gfittiogue, la date liiij a été changée à la 
■oia CB / quinto , Tindulgence n*ayant été accor- 
dée qw le 26 Janvier 1455. 
ipris avoir donné la description et les fac-similé de 
exempl., M. Léon de Laborde scoute : 
vu, par la description qui précède, 
lit aïOourdliui cinq épreuves dinérentes 
des lettres dUndulgences impr. à MayeiMre en 1454, 
et il est probable qu^on en trouvera par la suite 
une sixième. Mais comme il y a dans ce nombre 
deux tirages différents, le chiffre des éditions se 
réduit réellement à trois. Gutenberg imprima la 
prrnAre édition de trente lignes, avec la date 
USft, et eo fit immédiatement on second tirage,* 
Mccccliiii en Mcccci quinto. Schoefler 
l'antre. Cette édition avait 32 lignes; mais 
rimprioieur s*aperçut qu'il avait laissié trop 
de blancs pour les noms et qualités des personnes, 
Ù pfocéda à un changement qui, en lerme d'im- 
prim-rie, s*appel)e remaniement : par suite de 
rcfie opération, ta lettre dMndulgence n*eut plus 
que SI l^oc^ 9o li^Q de S2. Ce remaniement forme 
ta S* édition de cette première impression, en types 
mobile», portant date. Il en ftit fait un second 
tirage, par le changement des quatre unités de la 
date ea an r. » 
La aMe «ne nous venons de rapponer établit , d*une 
toute positive, Pexistence des différentes 
I connues de ce précieux opuscule. Ce sont 
ta des faits désormais acquis pour Thistoire de 
■verie ; mais nous o*osons pas en dire au- 
la pvt que M. de laborde attribue , dans 
édtoions, k Gutenberg et à Schoiffer, ni de la 
dont II suppose que ce dernier a procédé 
it de réditlon en S2 lignes. Sans nul 
ilectores sont fort ingénieuses ; mais 
iub ne peuvent-ils pas venir les con- 
aent à Tautre ? 
La esea^lain; d*uoe des deux éditions de 1455 est 
pocié k SI lir. 10 sb., sous le n« 6205 du caUlogue 

Toat IV. 




publié eu 18S7 par MM. Payoc et Foss, libraires à 
Londres, et y est annoncé comme une pièce im- 
primée avec les gros caractères dont s^est servi 
Pfister, k Bamberg, pour sa Bible et pour d*«utres 
ouvrages sortis de ses presses ; tandis que l'édition 
de 1454 (et aussi 1455) présente les caractères de 
la Bible de Mayence, sans date, mais que Von 
croit être de l*an 1455. 

I^e baron de ReifTenberg a fait imprimer, k Bruxelles, 
en 1829, une notice tin-4. avec un fac-similé) sur 
Pexemplaire des lettres d*iiidulgences de TéditicAfi 
en 50 lignes, sous la date de 1454, qui étkit alors k 
Louvain, et qui, nous le croyons, est le même que 
nous avons vu depuis chez M. Techener, qui Ta 
vendu k lord Spencer; un second exemplaire de 
cette même édition se trouve au British Muséum, 

Dans son savant ouvrage intitulé De V Origine et des 
débuts de ^imprimerie en Europe , Paris , J. Re- 
nouard, 185S, 2 vol. in-8., M. Aug. Bernard nous a 
donné (tome I, pp. 167 et suiv.) quelques nouveaux 
détails sur les différentes éditions de ces lettres 
d*indulgence, quMl a examinées avec les yeux 
exercés d*un haoile typographe , et k la planche V 
de son livre, il a reproduit les deux caractères em- 
ployés dans chacune des éditions connues du pré- 
cieux placard dont nous venons de parler. 

MCOLAUS. Incipit antidotarium ]Nicolai ; 
— Tractatulus quid pro quo; — Sino- 
nima. — Finis antiaotarii Nicolai et 
quorumdam aliorum tractatuum im- 
pressorum yenetiis per Nie, Jenson 
gallicum. M. cccc. Lxxi, iii-4. de 67 ff. 
a 27 lign. par page. [7365] 

Le premier de ces trois traités a 4S ff., le second 6 ff. 
et le troisième 18 ff. ; ce dernier est k 2 col. 

Vend. 109 fr. m, r. La Valliere; 29 tr. (exemplaire 
imparfait de S ff. dans le Traité quid pro quo) 
L^fléritier. 

VAntidotarium et les Synonyma ont été réimpr. k 
Rome, par Jean Scheurener de Bopardia, 1476, 
in-fol., cl aussi k Naples, en 1478, iniol. de 75 ff. 

L'auteur de ces traités n^est pas, comme Pont dit plu- 
sieurs bibliographes, Nicolas Falcucci de Florence, 
mais bien Mcolo ou Mcolai, médecin de Salerne, 
qui a précédé d'un siècle au moins Falcucci. Celui- 
ci nous a laissé les Sermones médicinales septem, 
ouvrage impr. k Pavie, en 1484, in-fol. ; ensuite îi 
Venise, en 1490-91, in-fol. Ces deux éditions, très- 
minutieusement décrites dans le Bepertorium de 
llain (u«* 11767-68), n*ont point de valeur. 

r^ICOLAUS. INicolai de preliis et occasu 
ducis Burgùdie histhoria {sic), (absque 
nota), iQ-4. goth. de 18 ff. non chiffrés, 
à 22 et 23 lignes par page. [24988] 

Morceau d^histoire relatif aux guerres de Charles le 
Téméraire et k sa mort devant Nancy. L'auteur 
s'exprime ainsi dans sa préface : Mihi igitur ali- 
quantulum Uixtoriarum studioso placuit scribere 
historiam guerrarum et lituum coUigatorum 
Alamaniœ sHperioris ex una, et Ducis Burgon- 
diorum partibus ex tétera quam credo philo- 
historicis placituram. Le texte finit au verso du 
18* f. par cette ligne : 

Efcicium tihpm laudabile est. 

L'ouvrage parait être resté inconnu au P. i^e Long cl 
k ses continuateurs. 11 est imprimé avec des carac- 
tères peu usités, et Ta été probablement k Stras- 
bourg, par George Rcysner, vers 1478 : tel est au 
moins Ik l'avis qu'on émet sur celte édition dans 
le catal. de Payne et Foss, 18S0, n*> 288 , oh elle 
est portée k 10 liv. 10 sh. 11 est k remarquer repen- 
dant ouc George Reysner imprimait k WQrtsbourg 
[HerbipoUs), et non point k Strasbourg. 

NICOLAUS, episcopusModrusiensis. Ora- 

s 



67 



NICOLAY — NICOLE 



68 



tio in funere Reuerendissimi dollmini. 
Dni Pétri cardinalis sancti six||ti habita 
a Reuerëdo pâtre domino || Nicola epis- 
copo modrusiensi. (au recto du dem, f. 
ligne 18) : Et sic est finis, (absque 
nota), pet. in-4. de 10 ff. à 31 et 30 lig. 
par page. [12161] 

Cet opuscule a été impr. à Borne , et probablement 
Pinnée même de la mort de ce cardinal, arrivée 
le5JanTierlii7ï. Ilain en décrit trois autres édi- 
tions, in-ft., sans date, qu'il croit avoir été égale- 
ment impr. à Rome, mais en caractères goth., 
savoir : deux en ff. et une ti-oisiùme en 8 ff. Une 
de ces quatre édii. rel. en mar. r. 1 liv. k sh. 
Libri, en 1850. L'édition de Padoue, 1082, p ma- 
theU cerdoni», in4. à 8 ff. et 32 lignes par page; 
son litre donne la date de 1475 comme celle de la 
récitation du discours. 

NICOLAY (Nicolas de), sieur d'Arfeville. 
Les quatre premiers livres des naviga- 
tions et pérégrinations orientales 

Lyon, GuilL Rouille^ 1567 (et autres 
exempl. 1568)^ pet. in-fol. de 7 ff. et 
181 pp., avec 60 pi. 30 à 40 fr. [19938] 

Première édition d'un ouvrage moins recherché pour 
le texte qu*k cause des figures (grav. par L. Danei), 
qui passent pour donner d'une manière exacte les 
costumes orientaux. La suite de ces quatre pre- 
miers livres n^a point paru. Vend, bel cxeinpl. 
V. tr, (t. 50 fr. 50 c. Cro^et ; et des exemplaires 
avec les ftg. color. M fr. La Valliere; 58 fr. mar. 
r. Brienne, en 1792; 59 fr. Thierry, en 1817.— 
Quant à l'édition à* Anvers, Silrius, 1576, in-4. 
(sous le titre de yavigations et péi'égrinalions...), 
oont il y a des exempl. h la date de 1577 (\end. 
19 fr. 50 c. m. r. L'tiérilicr ; 20 fr. Morel ; 50 fr. 
mar. r. Giraud], c'est à tort qu'on a dit que les 
60 gravures sur Dois dont elle est ornée sont faites 
d'après les dessins du Titien ; ces gravures sont 
une copie de celles de l'édition précédente, les- 
quelles reproduisent les dessins de Mcolay lui- 
même, gravés par Louis Donet; elles ont été' faites 
en partie par Ahasvérus von Landreld ou Londer- 
sel. Les mêmes planches ont servi pour une Im- 

Sression du texte français de ces navigations, impr. 
Anven, chex Coninx, en 1586, sous le titre de 
Ihscours et histoire véritable des navigations, 
pérégrinations et voyages faits en Turquie : 
10 à 15 fr. ; elles ont également servi pouV les trois 
traductions du même ouvrage en allemand, en hol- 
landais et en italien. 

La traduction italienne par Franccsco Flori da 
Litla arilmetico a été impr. à Anvers, Gugl. 
Silvio, 1576 (ou 1577), in-A. de 8 ff. piélimin. dont 
un bl., S25 pp. avec (ig. sur bois, et 10 ff. à la fin. 
18 fr. 50 c. fiorluut, et à la môme vente la version 
hollandaise (édit. de 1577 1, 15 fr. 50 c 

On connaît de la version ilalienne une édition de 
Venise, Fr. Ziletli, 1580, in-fol., laquelle ren- 
ferme 68 pi. grav. sur cuivre, dont 8 ne se trou- 
vent pas dans les éditions piécédentes, soit du 
texte français soit de cette même iradncUon. 

Les livres des navigations de Mcolay ont été irad. en 
anglais par 1'. Washington, Lond., T. Dawson, 
1585, in*a., avec fig. sur bois. 

— La navigation du roy d'Ëscosse, Jacques 
cinquiesme du nom, autour de son 
royaume et islos Hébrides et Orchades, 
soubz la conduite d'Alexandre Lyndsay, 
excellent pilote escossois; par (Nicolas) 
de Nicolay, sieur d*Arfeville. Recueillie 
et rédigée en forme de description hy- 
drographique ^ et représentée en carte 



marine, et Routier ou pilotage, pour 
la cognoissance particulière de ce qui 
est nécessaire et considérable à étudier 
en ladicte navigation. Paris, Gilles Beys, 
1583, in-4. de 6 ff. prélim., 37 ff. chif- 
frés, avec une carte. [20341] 

Livre rare, curieux et fort recherché ; vend. 8 Uv. 
fnar. v. Heber ; lùO fr. mar. r. prince d'Essling. 

II est reproduit dans la seconde édition de l'Hydro- 
graphie de Georges Foumier, Paris, 1667, in-fol. 
(voy. le n" 8493 de notre table). 

Voici l'indication d'un autre ouvivge de Nicolay, 
peut-être plus rare encore que le précédent : 

DocBLE d'vne lettre missive envoyée par te sei- 
gneur Nicolas Mcolaj, géographe du roy, à monsei- 
gneur dv Buys, vicebaillir de Vienne t contenant le 
Discours de la guerre faicie par le Roy nostre Sire, 
Henry deuxiesnie de ce nom, pour le rccouareuirnt 
du pais de Boulongnoys, en l'an mil cinq cens qua- 
rante neuf. Lyon, GuUlavme BovUle, 1550, in-^ 
de 11 ff. non chiffrés, sign. A— C. [25475] 

-^ Abt de naviguer, voy. Médina {Pedro de). 

NICOLE (Claude). Recueil de diverses 
pièces cnoisies d'Horace , d'Ovide , Ca- 
tulle, Martial et Anacréon ; aussi la tra- 
duction du !«<' chant de l'Adonis du 
chevalier Marin, par M. le président M- 
cole. Jouxte la copie imprhn. à Pains, 
chez Charles de Sercy, 1666, pet.iii-12. 
[14036J 

Cette conirerat^n elsevirienne , Impr. à BrusceUes, 
chez Fr. Foppens, se paye de 5 à 6 fr. ( vendue 
même 20 fr. mar. r. Dérard), tandis que l'édition 
originale de 1662 (sous le titre d'cetfvres) se 
donne pour 1 fr. Toutefois, ces deux éditions sont 
beaucoup moins complètes que celle de Paris^ 160S, 
en 2 vol. in-12. Il y a des exemplaires de l'édition 
elsevirienne dont le titre ne porte pas de nom d'au- 
teur. 

JNICOLE (Pierre). Les Imaginaires et les 
Visionnaires , ou lettres sur Thérésie 
imaginaire, par le S^ de Damvilliers (P. 
Nicole). Liège, chez Adolphe Beyers 
(Amsterdam, Dan. Elsevier)^ 1667, 
2 vol. pet. in-12. [1376] 

'Cette Jolie édition appartient à la collection des Else- 
vier : 10 à 15 fr. ; vend. 57 fr. mar, v. doublé de 
mar. citr. Caillard; 26 fr. mar. bl. I^bédnyère, et 
Jusqu'à 105 fr. mar. r, par Du Seuil, grandes mar- 
ges, De Bure. 

Les Essais de morale, et autres ouvrages de Nicole, 
Parût, 1741 ou 1755, 25 vol: In -12, n'ont qu'un 
prix ordinaire. Cependant il existe une édition des 
A premiers vol. des Essais de Morale, suivant ta 
copie imprimt^c à Paris, chez la veuve Charte» 
Savrcvx, 1672, 1677 et 1678, pet. ln-12, d'impres- 
sion else\irieniic, qui s'est quelquefois vend, 
2k fr. et plus. [1372i] 

— La Perpétuité de la foy de rÉglise ca- 
tholique touchant FEucnaristie oetendue 
contre le livre du sieur Claude. Paris, 
Ch.Savreux, 1669, 1672 et 1674, S vol. 
in-4. 15 à 24 fr. [1272] 

Un exempl. en mar, r. 67 fr. Quatrcmère. 

On a d'abord attribué ces trois volumes à Antoine 

- - ■- 

Nicole ijulien). Histoire des évéques d'ÂvraQcikek 
21042. 



NICOLINI — NICOT 



70 




ranieor de la Vie de P. Nicole affirme 
^ib sont de ce dernier, qu*Ariiatild aurait seule- 
aidé de ses conseils. 
la léimpression de cet outrage, Paris, Hi- 
FomemmUL, 1713, vA\ donnée comme la te- 
édition^ Il en existe une de 17M, suivant la 
Paris, V C/u Savrevx, en 4 vol. in-4. Le 
*• fOl«, ^u\M y a ajouté, i^nnlt plusieurs pièces 
d^i pabliées séparément, savoir : 

I* BtPOHSK générale au noureau livre de 
M. CiBode {Paris, 1871, in-12). 

Ce fivre et Claude ( Jlépons^ au livre de M, Amauld, 
iatUmU : La Perpétuité de la foy) avait paru sous 
la date de Qme^iUy, Lucas, 

n. La CsftAffCE de TEgUse grecque toachant la 
trattssahsiantiation défendue contre la réponse de 
M. Claude, 2 parties (impr. d*abord à PaHs, Sa- 
wrasx, 1672-75, 2 voL in-12, sous le nom du P. P. 
dePtois). 

HL TftAnmoH de TEglise touchant l*Eucbartstie, 
recaeiliie des SSb Pères, etc., par Ant. Amauld 
\iapr. d'abord en 1644 : voy. Abnauld). 

rv. Table alphabétique des matières contenues 
éMsIes* voL 
Us tooKS lY et V de la Perpétuité de la foy, faisant 
suite aux trois premiers volumes des éditions de 
ftffis ef aux quatre de celle de 1704, sont d*Eu- 
sèèe Benaudot, qui les a fait paraître à Paris, chez 
J.-B. Cafgnard, en 1711 et 1713, in-4. 
VÊmrnge entier a été reproduit à Lausanne, de 1781 
à 1782, 6 tomes en 7 vol. fn-4., pour faire suite à 
la coHectiofli des œuvres du grand Amauld , impr. 
la même ville de 1775 à 1781. 



Bcoaiidot, avant de publier la suite de la Per- 
pétuiié, avait donné : 

DtrERSE de h perpétuité de la foy contre les 
cilonmes et taussetex du livre intitulé : Monu- 
■uiis authentiques de la religion des Grecs... Pa- 
ris, Caàr, Martin, 1700, iu-8. 

Ces Monanieois authentiques , ouvrage de Jean 

Aymoii, avaient paru k La Haye, en 1708, in-4. 

M. Migne a fait sortir de son imprimerie de Mont- 
raufe une édition de ia Perpétuité de la foy et de 
ses suites^ en 4 voL gr. in-8. à 2 col 

— PnrcTUiTE de la foy de l'Eglise catholique tou- 
chant rSudiaristie, avec la réfutation de l'cscrit 
drun miniatre. Paris, Savreux, 1664, in-t2. 

Ce ivre est connu sous le nom de Petite perpétuité, 
ma le disiin^e du grand ouvrage portant le même 
Mre. Il est de P. Nicole, qui Ta fait paraître sous 
k nota d*un sieor Barthelemi. — l/édition de 1666, 
in-12, est déjà la quatrième; celle de Uége, J.-F, 
Mremmrt, 1761, in-8., est la sixième. Jean Claude, 
le nrittisira réfuté dans le livre de Nicole, a répondu 
è ce diéoiogîen par un écrit intitulé Réponse aux 
ëemx traUet de la perpétuité de la foy, 1666, 
iB-12, on CharentOH, Cellier, 1668, in-4. et in-12. 

— Qkmx de petits traités de morale de Nicole : De la 
oae de l'homme; — De la Soumission k la vo- 
de Dica;^— Des diverses manières dont on 
I Dieu; •— Des Moyens de conserver la paix 

avec les hommes; — De la avilité chrétienne; 
édkiMi revue et corrigée par M. Silvestre de Sacy. 
PariMt TerAencr, 1857, in>16. 6 fr.— Pap. de Hol- 
l&fr. 



—imiintioa d*nn prinoe, 306S. 
-^ Voy. Pascai. 

NICOLINI. Le Case ed t monumenti di 
Pompej désignât! e descritti (pubblicati 
da Fatisto e Felice Pficolini). Napoli, 



M». 



[H.)' Allas de géographie physique et agri- 
de U France, 6318. 

[SUeoUo), Della Giurisprudensa pénale, 



Gitis, Dura, 1854, très-gr. in- fol. avec 
planches color. parFrauenfelder. [19444] 

Cet ouvrage, exécuté arec luxe, se publie par livrai- 
sons de 3 pi. accompagnée d*un texte imprimé en 
gros caractères. Chaque livraison coûte 15 fr. 50 c. 
Il y en aura environ trente, qui formeront 2 vol. 
24 livraisons avaient paru ft la fin de 1860. 

NICOLIO {Andréa). Storia di Rovico. 

Verona, ovvero Brescia, Sahbio, 1 582, 

in-4. 6 à 9 fr. [25476] 

Ouvrage assez recherché, dont il faut choisir édition 
de Brescia, parce qu*elle a été revue par Pauteur. 

NICOLS {GuiL). De Litteris inventis libri 
IV. Lond,, 1711, in-8. 4 à 6 fr. [13109] 

NICOMACHUS Gerasenus. Arithmeticx 
libri II, çrœce, nunc primum excusi in 
lucem eduntur. (Parisiis), in offkina 
Chr. Wechelii, 1538, in-4. de 77 pp. 

[7789] 

Rare, mais pas d*un grand prix, quoique vend. 96 fr. 

mar. v, Labey. 
Cet opuscule a été réimpr. en 1817, voy. Thgologu- 

HEKA, et aussi JAMBLiGHt]8. Le Manuale harmo'- 

nices de Nicomachus fait partie des Auctores an* 

tiquœ tnusicœ, éUit. de Meibomius. 

NICOT (/«an). Dictionnaire fraucois-latiu, 
augmenté outre les précédentes im- 
pressions d'infinies dictions francoises, 
spécialement des mots de marine , vé- 
nerie etfaulconnerie; recuilli des obser- 
uations de plusieurs hommes doctes, 
entre autres de M. Nicot conseiller du 
roy... réduit à la forme et perfection des 
Dictionnaires grecs et latins. Paris, 
Jacques du Puy, 1573 (nouveau titre 
1584), in-fol. de 3 ff. prélim. et 771 pp. 
(les deux dernières cotées 780 et 781). 

Cette édition, la première oii paraisse le nom de Ni- 
cot, n*est qu'une réimpression augmentée de celle 
de 1564, dont voici le titre: 

Dictionnaire francois - latin , auquel les mots 
francois, auec la manière d*user dNceulx, sont 
tournez en latin, corrigé et augmenté par maislre 
Jean Thierry aucc Taidc et diligence de gens sca- 
uants; plus y a à la fin vn traicté d'aulcuns mots 
et manière de parler appartenant à la veiierJe pris 
du second Hure de la Philologie de monsieur Dudé : 
aussy y a aucuns mots et manières de parler appar- 
tenans à la fauconnerie ou voleric. Paris, Jean 
Macê, 1564, in-fol. de S IT. prétim. et 692 pp. (A la 
p. 681 commence la partie intitulée Aucuns mots 
et manières de parler appartenant à la vénerie, 
rendus en laiin,) 

Les deux éditions ont une même épitre dédicatoire à 

George Jehan, conte (sic) palatin du rliin 

(signée dans Punc I. D. P., et dans l'autre Jacq. Du 
Puy), oîi il est dit que Pouvrage est celui de Rob. 
Est'ienne, avec les additions que ce savant avait 
laissées en manuscrit, et celles de plusieurs autres 
liommes doctes: voy. Estienne \Rub.), Dans l'édi- 
tion de 157S, le libraire Du Puy se plaint qu'un au- 
tre se soit emparé de son livre, et l'ait donné selon 
son premier exemplaire, y ajoutant sans plus ne 



NIcolson {Jos,), HistoryofWestmoreland, 27326. 
Nleolson (le P.). Histoire naturelle de Saint-Domin» 

gue I 4550. 
NicolMD (tbebishop). liistorical library, 31777. 



71 



NICOT — NIDER 



72 



scay quels calhalogues mat ordotmez des noms 
d'aucunes villes i ce qui Tait allusion à une édiiion 
qui venait de paraître à Paris, chez plusieurs li- 
braireSf en 1572, in-fol., augmentée des noms pro- 
pres modernes de la géographie, conférés aux an- 
ciens, par Jean Le Frère de La Val. 
Ces anciennes éditions sont devenues fort rares; mais 
elles ne sont utiles que pour constater les progrès 
successifs de l'ouvrage originairement donné par 
Rob. Estienne, en 1539. 

— Thrésor de la langue françoyse, tant 
ancienne que moderne, auquel entre 
autres choses sont les mots propres de 
marine, vénerie et faulconnerie, cy de- 
vant ramassez par Aimar Ranconnet^ 
vivant conseiller et président des en> 
questes au parlement, revu et augmenté 
en ceste dernière impression de plus de 
la moitié par lean Nicot, vivant con- 
seiller du roi... avec une grammaire 
franço}*se et latine, et le recueil des 
vieux proverbes de la France ; ensemble 
le Nomenclator de J uni us mis par ordre 

. alphabétique , et creu d'une table parti- 
culière de toutes les dictions. Paris, 
Dav, Douceur, 1606, in-fol. [11003] 

Ce dictionnaire, connu depuis longtemps sous le nom 
de Micot, qui y a fait de grandes augmentations en 
mettant à proQt les recherches laissées par le prési- 
dent Ranconnet, mort en 1559: ce dictionnaire, 
disons*nous, est un livre devenu indispensable pour 
rétude des auteurs français antérieurs au xvii* siè- 




puisque, 
braire fut obligé d^avoir rerours'à un charlatanisme 
dès lors assez en usagt^ en faisant imprimer un 
nouveau titre, sous la date de 1621, sans rien ajou- 
ter aux exemplaires. Aujoui^'hui, ce Thrésor, de- 
venu assez rare, se paye 60 fr. et plus. Le papier 
ordinaire est d*une qualité inférieure: mais II a été 
tiré des exemplaires sur un papier plus grand et 
beaucoup plus beau. Un de ces exemplaires v. f, 
armes de de Thon, 216 fr. Giraud, et 230 fr. So- 
lar. Ce volume in-fol. contient ce qui suit : 1<* 2 (T. 
prélim. pour le titre, Téplti c dOdicaloire Si M. Bo- 
t:hart et le privilège ; 2° le Dictionnaire, en 674 pp., 
dont la dernière, cotée 666, est suivie d*un f. por- 
tant : de l'imprimerie de Dciiys Duval, 1606, ce 
qui a été conservé dans les exemplaires datés de 
1621; 3" Exact et très-faciie acheminement à la 
langue françoise par lehan Masset, mis en latin par 
le niesme auiheur pour le soulagement des estmn- 
gers, 2 ir. prélim. et 32 pp.; li» Jocui. /Egidii Nu- 
vcricnsis adagiorum Galtis vulgarium, iii lepidos 
et emunctos laliiiœ linguœ traductio, 24 pages; 
5*> IVomenclator octilinguis omnium rerum pro- 
pHa nomina ab Ant. Junio coUectus, 2 (T. prélim., 
290 pp. et un index rerum en 19 IT. 
A peine cette édition eut<>lle été mise au Jour que des 
libraires de Rouen, de Lyon et même de Paiis, eu- 
rent Pidée de faire réimprimer, de format ln-4., 
Tancien dictionnaire françois- latin publié chez Du 
Puy, en 1573, en y insérant une grande |>artie des 
additions de Tin -fol. , mais sans y Joindre le No- 
menclator, qui fait partie du Thrésor de la laii' 
gue françoise. Le* succès de leur entreprise nuisit 
beaucoup, on peut le croire, à celle de David Dou- 
ceur, il nous reste à faire connaître ces éditions 
in-4. , dont voici les titres : 

Le grand Dictionnaire françois-latin, augmenté 
en ceste édition, outre inlinies dictions françoises, 
spécialement des mots de marine, vénerie et faul- 
connerie, des mots latins oubliés es Impressions 
précédentes, de plusieurs phrases et sentences pro- 



verbiales ; item d*un abrégé de la prononciation et 
grammaire françoise..., recueilli des observations 
des plus hommes doctes, entre autres de M. Mcod 
(sir) , et réduit à la forme et perfection des diction- 
naires grecs et latins; reveu, corri^ et augmenté 
de nouveau en ceste dernière édiUon. Rouen, 
Pierre VOyselet, 1609, in-4. de A fll prélim., 12 IT. 
pour le Compendium gallicœ grammatices, et 
1026 pp. 

lléimpr. à Rouen , Rich. Lallemant , 1618, et aussi 
Rouen, De Reauvais, 1625, in-4. , et Rouen , (M- 
nwnt, 1628. 
Le grand Dictionnaire françois-latin et grec , 

augmenté de plusieurs dictions françoises , le 

tout rccueilly des plus doctes personnages qui ont 
escrit, et entre autres de H. Nicod; en ceste der- 
nière édition outre les mots grecs sont adîoustex 
les accents sur chaque mot, comme il faut pronon- 
cer, et plusieurs remarques par Jaques Vaultier. 
Lyon, Cl. Morillon, 1613, in-4. de 1058 pp. et le 
privilège. 

Vend, en veau doré, 37 fr. Bertin. 

Dans un avis au lecteur, l'imprimeur s'exprime ainsi : 
t Voicy la seconde fois que je fays vivre ce Dic- 
tionnaire, quoy que Tenvie ait voulu ensevelir la 
précédente édition sous ombre de quelque pédan- 
terie glissée dans une autre. » 

Cette autre, nous le présumons, doit être celle de 
Lyon, Jean PilehoUe, 1609, in-8., laquelle a pour 
titre : Le grand dictionnaire françois-latin^.,. 
recueilli des observations de plusieurs hommes 
doctes de notre siècle, entre autres de M, Sicot, 
conseiller du roi, et de 3/. Guichard, maistre des 
rcquestes de son altesse... par Pierre Marquis, 
estudiant es lettres humaines au collège du Dau- 
phin à Vienne. Le P. Sauivel (Biblioth., édliion de 
1676, p. 612) dit qu'elle a de nombreuses auçinen- 
tations données par le P. Michel Go}*ssard, Jésuite. 

L'édition de Vaultier contient, comme celle de ^y- 
selet, à Rouen, un compendium giUlicœ gramma- 
tices ; elle a été réimpr. à Lyon et aussi à Genève, 
en 1625, in-8. 

Le grand Dictionnaire françois-latin, augmenté, 
outre infinies dictions françoises, de mois de nui- 
rine, vénerie, faulconnerie, des mots latins ou- 
bliez es impressions précédentes, de plusieurs 
recherches antiques, proverbes et sentences prover- 
biales; avec un abrégé de la prononciation et 
grammaire françoises... Recueilli des observaUons 
des plus hommes doctes, et entre autres de M. Ni- 
cod. Paris, Nie. Buon, ou Fr. Gueffier {impr. 
chez Jean Du Carroy), 161b, in-4. 

Dans cette édition , qui a beaucoup de rapport avec 
celle de Rouen, 1609, d^à décrite, se trouve aussi 
répîstre de L D. P. au prince Palatin du Rhin qui 
a paru pour la première fois dans l'édit. de 15M. 
L'avis du libraire annonce que l'édition est plus 
complète que celles de Rouen et de Lyon, et est en 
tout conforme à la dernière de Nicot. Le Compen- 
dium gallicœ grammatices précède le Dictionnaire, 
à la suite duquel sont placés les noms des peuple*^ 
villes, mers, montagnes et autres lieux disposez 
par ordre alp/uibètique; et aussi VEssay de pro- 
verbes et manières de parler proverbiale», en 
françois, avt*c l'interprétation latine. 1^ privilège 
en date de Janvier 1609, qui suit cet essay, est 
accordé à Jean Du Carroy, qui l'a cédé à Guefliers 
et à d'autres libraires, pour le Dictionnaire fran^. 
et lat. de Nicot de nouveau augmenté par Guil- 
laume Poille. 

L'édition de PaHs, Sébast. Chappellet, 1618, in-4., 
est conforme à la précédente 

On le voit donc, au Nomenclator de Junius près, ces 
éditions de Paris, in-4., représentent assez bien, 
tant pour le titre que pour le contenu du volume, 
le Thrésor de 1606, in-fol.; elles sont cependant 
beaucoup moins clièrea. 

MDER, seu Nyder et Neder {Johannes), 
Prœceptorium divinœ iegis. — Explicit 



71 



NIEBUHR 



74 



preeeptorium.,. impressû Colonie per 

magistrum Johannefn Kœlhof de lu' 

bkk (sic) , anno Dni m. cccc, IxxiL 

ÎD'fof. goth. de 307 ff. à 3 col. aê 

» lignes. [1284] 

PRaûèreédiiioo, itcc date, et Jusqu'à pissent le 
pfaii anden lirre connu, impr. avec des signatures. 
U texte commence par cet intitulé : Incipit pro- 
iogitt û oqDotiiionem decatogi serundum frcUri 
lokmem Mider.., Les signatures vont depuis AU 
Jusque MMiiiJ; mais on trente à la fin, après la 
soascription, une table des matières qui occupe 
28 01 sans signât. Cette table est quelquefois placée 
10 commencement du volunieVend. itU fr. Brienne- 
Laire ; M fr. La Seraa, et moins depuis. 

— Manuale eonfessorum et tractatus de le- 
pn morali. ParUiis^ per Micàaeiem de 
columbaria , UdcUricum gering et 
Martinû craniz, Anno.,. Millesimo 
quadringëfesimo septuagesimo tertio, 
memis martis die primo, in- fol. goth. 
à 3 col. [1302] 

Tod. 71 fr. m, r. La Valllere ; M tr. Mac-Carthy. 

Geideux traités ont été réiinpr. à Paris par les trois 
mêmes imprimeurs, en 1477, die qmnta mettêiâ 
sortit* y in-4. golli. Ils ont aussi été plusieurs fois 
iapr. séparément , avec ou sans date, antérieure- 
BMi aoi éditions de Paris. Nous citerons : 1« Pédi- 
lion da Manuale eonfessorum, in-4. goth. de 
'RS.^Ti lignes par page, impr. avec les caractères 
ftJkk Zell, à Cologne, et ï laquelle on peut réunir 
le traité De morali lepra, in-4. de 102 IL à 27 lis. 
par page, impr. arec les mêmes caractères d^Uliic 
Zdl, ei également sans Ifeu ni date, sans chiffres, 
rédames ni signatures ; 2« celle du Manuale eon- 
(oiorum, in*fol. goth. de 58 (t ^ 51 lignes par 
page, lans chiffres, réel, ni signât., caract. d^Ant. 
Kobarger, à Nuremberg, sans date, mais de 1471 
i Wk, On y Joint le De morali lepra , in-fol. 
pNh. de 77 II non compris la date, mêmes caract. 
Les deux articles réunis , mais le second n*ayant 
qw 76 IL, 52 fr. La Valliere. 

— Johannis Nyder in expositionem i)tae- 
eeptonim Decalogi Prologus incipit. 
[in fine) : Praeceptorium Divinae legis 
Fratris lohamiis I*}yder desinit féliciter. 
Impreswm Parisiis per Martinum, 
Mic/taelem, Udairieum, Anno Domini 
McccGLXXVii , die ix mensis nouent- 
bris, in-fol. demi- goth., sans chiffres, 
réclames. 

Lotion de cet ooTrage in-foL goth. de 529 ff. k 
2 coL de 57 Hgnes , caractères d'Ulric Zell, sans 
iea Di date, et sans chiffres ni signatures, a très- 
probaMemeot précédé celle de Paris; cependant 
eOe a peu de valeur. 

— IiopiôT aorel sermones totius anni de tpe et de 

aactiscûqaadragesimali pluribustp extrauagantibj 
semonibos sacre pagine... Johannis Ntder. (au 
verso dn2tt* f.) : Conmmmatum est et perfec- 
Im m eeletri spirenslum urbe factore Petro 
Trodt eiue MM* Ann. domini Millesimo qua- 
ériagentesimo septuagesimo nono tredeeima die 
mentis mmem&ris , in-fol. goth. de 268 IL k 2 col. 
de bk ligaes, y compris la table dominicale, au 
îeno da !•' L, et les 4 derniers pour la table des 
Sermones de Sanctls. [Uia] 
Ces sermons avaient déjà été impr. par Jean Zainer, 
i Uoi, sans date, in-fol. de 517 pp. à kl lignes, et 
■toc avant 1479 il en avait été fait plusieurs édi- 
Hoos, sans tien d'impression ni date : i° in-fbl. 
fs*. te 2B6 ff. b 2 cof. de M lignes: 2« in-fol. de 



570 ff. b 54 lignes, attribuée b Conr. Fyner, à Ess- 
lingen; etc. 
n existe, tant de ces quatre ouvrages de Nyder, que 
de plusieurs autres du même théologien , nombre 
d^éditions, sans date et avec date, impr. dans le 
XV* siècle; mais elles n*onl qae très-peu de valeur, 
quoique plusieurs soient sorties des presses d^Ulric 
Zell. — Consultez Ilain, n"' 11780 à 11854. 

— Voy. Cassuni collationes. 

NIEBELUNGEN. Voy. Nibelungen. 

NIEBUHR (Carstens). Flora œcyptiaco- 
arabica, sive descriptiones plantarum 
quas per >£gyptum inferiorem et Ara- 
biam Felicem detexit Petrus Forskâl. 
Haunim, 1775, in-4. 8 à 10 fr. [5251] 

— Descriptiones animalium, aviuni, ainphibiorum, 
etc., qu« in itinere oricntali observavit Petrus 
Forskâl ; post mortem auctorisedid. Carst Niebuhr. 
Hauniœ, 1775, in-4., avec une carte. 8 à 10 flr. 
[5650] 

— ICONES rerum naturalium quas in itinere orien- 
tali depin^i curavit Petrus Forskâl ; post mortem 
auctoris edidit Carst. Niebuhr. Hauniœ, 1776, gr. 
in-4. 12 à 15 fr. [4558] 

Recueil de 45 pi. dont il y a des exempl. tirés de for- 
mat in-fal. l.es trois articles ci-dessus 57 fr. de 
Sacy, et quelquefois moins. 

— Description de l'Arabie (trad. de Talle- 
mand par Mourier). Copenhague , 1773, 
in-4., avec 25 fig. 6 à S fr. [20581] 

Première édition de cette traduction. Le texte ori- 
ginal, en allemand, avait paru Tannée précédente, 
à Copenhague, de format in-4. 

~ La même. Amsterdam, 1774, in-4. Gg. 6 à 9 fr. 

La réimpression feite à Paris, en 2 vol. in-4., est peu 
recherchée. 

— Voyage en Arabie et en d'autres pays 
circonvoisins. Amsterd,, 1776-80, 2 vol, 
in-4., avec 72 et 52 fig. 15 à 20 fr. 

[20582] 

Le texte original en allemand, Copenhague, 1774^78, 
2 vol. in-4. fig., est assez rare. 11 faut y Joindre un 
troisième vol., en allemand, qui a paru à Ham- 
bourg, en 1857, sous le même titre et dans le 
même format que les deux premiers ; il est orné 
du portrait de i^auteur, à l'âge de 72 ans.. 

— Recoeil de questions proposées à une Société de 
savans qui font le voyage deTArabie, par Michaëlis, 
avec un extrait de la description de r Arabie. Ams- 
terdam, 1774, in-4; [20585J 

On réunit ordinairement ces 4 vol. in-4. , qui valent 
de 50 à 40 fr. Vend. 100 fr. m. r. Bonnier. 

Il y a des exemplaires en Gr. Pap. (vend. 120 fr. en 
1818, et moins depuis) ; mais ils ne sont pas plus 
beaux que les autres. Il n'en est pas de même des 
exempl. en Gr. Pap. de Hollande, qui, d'ailleurs, 
sont très-rares. 

Une édition du Voyage en Arabie, abrégé, avec l'ex- 
trait de la description de l'Arabie, et les observa- 
tions de Forskâl, en Suisse, 1780, 2 vol. in-8. fig. 
^ 10 fr. 

Les Questions de Michaêlis ont d'abord paru en 
allemand, Francfort, 1762, pet. in-8.; ensuite la 
traduct. française a été impr. dans la même \ille 
en 1763, in-12; mais on ne trouve pas dans cette 
prem. édit. française, qui n'est pas tout à fait con- 
forme à la seconde pour le style, l'extrait de la des- 



NIebotar {Marcus von). Geschichte Assurs und Ba- 
bels... 22749. 



75 



NIEBUHR — NIEREMBERG 



76 



cription. Nous avons yu un exemplaire de cette édit. 
in-12, auquel on avait ajouté des figure» et deux 
nouveaux titres, ainsi conçus : Les Voyageur» 
aavants et curieux, ou tablettes instructives, et 
guide de ceux que S. M, danoise a envoyés en 
Araëte, etc., rédigé et publié par Michaélis, 
traduit de l'allemand, Londres, 1708, un tome 
en 2 vol. 

NIEBUHR {Bertkold'Georg) . Rômische 
Geschichte, dritte verm. und verb. Aus* 
gabe. Berlin^ Reimer, 1828-32, 3 vol. 
iD-8., avec une table pour les deux pre- 
miers. 45 fr. [22928] 

L*hisloiro romaine de Niebuhr, publiée pour la pre- 
mière fois en 1811, in-8., a fait une vive sensation 
dans le monde sa\ant; mais les idées de Tauteur 
n'ont point été généralement adoptées , malgré ce 
qu'elles ont d'ingénieux et même d'assez plausible : 
aussi les a-t-il beaucoup niodllli^es dans la der- 
nière édition, qui est, pour ainsi dire, un livre 
nouveau. Le premier vol. a paru pour la première 
fois en 1811. (L'édit. de 18*28 est la S«.) 1^ dernier 
vol. a été publié par M. Claassen, après la mort 
de Niebuhr. C'est sur la dernière édit. que M. B.- 
P.-A. de Golbéry a fait la traduction française pu- 
bliée à Strasbourg, et k Paris, chez Levrault, 
18S0 à 1840, en 7 vol. in-8., sous le titre A* His- 
toire romaine. Le 7* vol. de cette traduction est 
un appendice composé de diverses dissertations 
critiques de Niebuhr. 

11 y a une édition du texte allemand corrigé, Berlin, 
Beimer, 18^3, en un seul vol. in-8. 25 fr. 

Les leçons de ce savant professeur ont para sous 
le titre iVIiisioiische und pMlologtsche rortràge, 
et forment trois sections i V Bômische Geschiehte, 
Berlin, 184Ô-Ù8, 3 vol. in-8., publiés par M. Isler ; 
2" AUe Geschiehte, Berlin, 18^7-51, S vol. in-8. 
(ces leçons d'bi>toirc ancienne ont été mises au 
Jour par Mai eus Niebuhr); 3" Àltc Ldnder-und 
VOtkerkunde, 1851, in-8.; ft" BOmische AUer- 
thUmer, lb58. Ces deux dernières sections ont été 
publiées par M. Isler. 

Nous citerons encore les écrits suivants du même sa- 
vant : 

I.NSCRiPTiONES nubienscs, commentatio. Bomœ, 
1820, gr. in-a. Vend. fr. Saint-Martin. [29965] 

Klein E historische und pliilologische Schrifien. 
Bonn, Weber, 1K28, in-8.~ 2^* Sammlung. Bonn, 
18(^3, in-8. [18371] 

Carst. NiEBCMR's Lcbcn. Kiel, 1817, in-8. 

[3097Û] 

LEBENSNACHBiCHTEif &ber B.-G. Nlebuhr, aus 
Briefeu dcsselben und aus Erinnerungen einiger 
seiner nâchsten Freunde. Hambourg ^ 1838-39, 
S vol. in-8. portr. 32 fr. 

The Life and letters of B.-G. Niebuhr; with 
cssays, on his character and influence, by tlie che- 
valier Bunsen and professors Brandis and I^ebell ; 
second édition, with sélections from Niebuhr's mi- 
nor writings, edited and translated by Susannah 
Wlnkworth. london, 1852, S vol. in-8. 2 liv. 2 sh. 

Le docteur Lconhard Schmitz, qui a eu part & la tra- 
duction anglaise de l'Histoire romaine de Niebuhr, 
en 3 vol. in-8., atruduit au.>si les leçons sur l'his- 
toire romaine, également en 3 vol. in-8., et il a 
aussi donné la traduciion anglaise des deux autres 

Sarties des Leçons de rauieuralkmand, sous le titre 
e Lectures on ancient history, from ihe cat^iest 
times to the taking of Alexandriaby Octavianus, 
Ix>nd., 1852, S vol. in-8., et de Lectures on ancient 
ethnography and gcography,., London, 1853, 
2 vol. in-8., le tout avec des additions et des cor- 
rections. 



]NI£L (P.-6.-6.)- Portraits des penon- 
nages françois les plus célèbres au xyi« 
siècle , reproduits en fac-similé sur les 
originaux dessinés aux crayons de cou- 
leur par divers artistes conteinporains, 
revus et publiés avec des notices par 
Niel. Paris, A, Lenoir, 1848-56^ in-iol. 
[30476] 

Cet ouvrage a été publié en 2k lirraisons. Ctoque K- 
vraison, composée de 3 portr. et de 3 ooiices, it fr. 

NIEL {Adolphe) y maréchal de France. 
Siège de Sébastopol : journal des opé- 
rations du génie , publié avec autorisa- 
tion du Ministre de la guerre ( par le 
maréchal Niel). Paris, Dumaine, 1858, 
in-8. avec un atlas in-fol. de 15 cartes. 
60 fr. [8671] 

NIELLES (les) du lustre monumental 

donné par l'empereur Frédéric I*' et sa 

femme, Béatrice de Bourgogne, vers 

1166, à la cathédrale d'Aix-la-Chapelle. 

Paris, Tross, 1859, gr. in- fol. [9582] 

Ce sont 10 planches tirées sur les gravures originales 
ou nielles du Lustre d*Aix-la-Cbapelie, qui datent, 
dit-on, du milieu du xii* siècle. L*éditeur Tross 
s*en étant procuré des épreuves, les a publiées avec 
un titre et une préface, iropr. à Lyon chez L. Perrin. 
100 fr. [9582] 

NIEM {Theodoricusée). Historis, ^ua res 
suo tempore durante perniciosissimo 
schismate inter Urbanum VI et Clernen- 
tem Antipapam eorumque successores 

festse (anu. 1378-1410) exponuntur, li- 
ri IV (edidit Sim. Schardius). BasUese, 
Th, Guarinus, 1566, in-fol. [21634] 

Cette histoire a été réimpr. i Strasb,, en 1000, in-Su 
Elle avait d*abord paru, en S liv. seulement. No- 
Hmbergœ, 15S2, in-fol. (sous le titre de De Schis^ 
mate...). Une partie de ce même ouvrage, mais d*un 
texte différent, a été insérée dans un opuscule io-8. 
intitulé : lierm. von der Uardt in discrepantiasn 
manuscHptor. et edit. exemplis H. de Hassia et 
Theod. de Mem, Helmestadiae, 171S, in-S. Les 
yitœ vontiflcum du même Niem font partie de la 
collection d'Eccard {Corpus historia: medii «rvQ, I, 
p. 1401 et sulv. 

NIEREMBERG (/oan. Euseb. de). Historia 

naturae , maxime peregrinse , libris XVI 

distinct^e. Antuerpiie, Balth. Moretus, 

1635, in-fol. fîg. en bois. [6195] 

Ce livre, sans doute, n*a pas cette exactitude rigoo- 
rcusc qu'on demande aujourd'hui aux producUons 
scientifiques, mais on y trouve des particularités 
importantes qui n'étaient pas encore connues alors : 
10 à 12 fr. 

— Honor de S. Ignacio de Loyola, en que 
se propone su vida v la de su discipulo 
S. Fr. Xavier, con las noticias de gran 
multitud de hijos del mismo & Ignacio. 
Madrid, 1645-47, 4 vol. in-fol. [21896] 

A ces quatre voU doivent être réunis les deux tomes 



Nlecamp (/.-!.)• Mission danoise, 28154. 



Nlcmeycr. Principes d'éducation, 38M. 
Nlemeyer (/oc.). Garta de Braxil, t07tt. 



77 



NIERZE-SOVICZ — NIGER 



78 



fePoaTragesDiTant, lesquels sont beaucoup plus 
nres que les premiers. 

Vamiubs flu4tres en santidad y Ictras de la com- 
■afila 4e Jésus, por Alonso de Aodrade. Madrid, 
1MM1, 2 vol. iu-fol« [21901] 
Cne autre suile, par Jo. Cassant, Madrid, 17S6, 
2 ToL îD-foL, est annoncée dans le cataL du libraire 
JL Sievart, Lowt., 1S&2, in-8., n* 914. 

— L'Espmrr du chrbtianisme , enseignant à servir 
Dieu comme il veut estre servy en esprit et en vé- 
riié, tifé da latin du R. P. de Nieremberg , par 
Louis \idel. Grenoble, J. Meolas, 1650, in-8. 
21 fr. en 1861. 

— L'AiHABLB Jésus, traduit de Tespagnol par J. Bri- 
faon. Ports, Est. MichaUet, 1091, in-i2. 

— L*AimâBLE mère de Jésus, Yoy. Obeilh (le P. d'). 
Smh R*aTons pas à nous occuper ici des nombreux 

ooTrafes du P. J.>Eus. de Nieremberg dont Nie 
Aotooio a donné le catalogue dans sa BiblioUi. his- 
fmma. EHMirtant en Toici un que nous croyons ne 
pas devoir oroeitre. Il a pour titre : Diferencia de 
h lamporai y eierno. L*auteur Ta traduit en lat. 
SMS eec autre litre ; De Discrimine inter tempo- 
rmU ei œtemum, Matriti, 1654, in-24 ; ensuite 
Aac-JoL Brignole Ta donné en italien , Venise, en 
IflM et 1662, in-12. Cest d'après celte dernière ver- 
sioo que le P. Fromage, Jésuite, a traduit ce traité 
ea arabe, sous un titre qui peut être rendu ainsi 
ca traiM^b ; Balance du temps et équiUlfre de 
riUmiU. Celte version arabe est un vol. peu in-4. 
de 7 fll et S62 pp. impr. dans le couveot de Saint- 
Jean-Baptîsie, sur la montagne des Druses, en 1733 
« 1734. Nous la citons comme la première produc- 
lîBa de nmpfimerie établie au Liban par Abdallah 
Zakbcr. \oir, sur cette imprimerie, deux notes 
fort corieines dans la BibUolli. Siloeslre de Sacy^ 
U ■* tm et pw 412. 

MERSESou Nerses Clajensis. V.Preges. 

MERZE-SOVTCZ ou Nierszesovicz ( Deo- 
datus). Dictiouarium latino-armenicum 
super sacram scripturam et libros divi 
offadi eeclesix armensc, compositum per 
D.îi.E. T. Romx, congreg. depropag. 
fide, 1695, m-4. [11714] 

B ft^. 4e Tenao, et quelquefois moins. 

51ESIECKY(<7«p.).Korona Pohka, Lwotv, 
1728-43,4 Tol. in-fol. fig. en bois. [28948] 

,. généalogique et héraldique très-important, 
'à pôoe connu chez nous, où il est excessive- 
■curare. 

îilEUHOFF {Jean), Ambassade de la com- 
pagnie orientale des Provinces -Unies 
vers Fcmpereur de la Chine , faite par 
Pierre de Goyer, et Jacob de Keyser, le 
tout recueilli par J. NieuhofT; mise en 
francois par Jean Le Carpentier. Leyde, 
J. de Meurs, 1665, 2 part, en 1 vol. 
in-fol fig. 10àl5fr. [20648] 

Le telle hollandais de cette relation a été publié à 
Amsterdam, aussi en 1665: mais a>ant la traduc- 
liaa française qui ep reproluii les planches. 

La tndnctiôa latine faite par Georges Home sous le 
ckre de Leçaiio batavica, etc., Amsielod., 1668, 
■kU. fig. est moins chère encore que cclic-ci. 
— Voy. Ambassades mémorables de la Compagnie 
dr» Indes Ters Fempereur du Japon. 

Ob a <■ méiiie auteur on Voyage curieux au Bré- 



sil [21095], et un Voyage en différents lieux des 
Jndcs-Oricntales, avec une description de Bata- 
via [20608] , Tun et Paulre en hollandais, et impr. à 
Amst., en 1682, in-fol., avec figures, en 2 parties : 
la première, de 6 (T. 240 pp., plus un autre f. et 
une carte ; la seconde, de 2 (T. 308 pp. , 2 antres (T. 
et 2 cartes. 8 thi. Bibliothèque américaine, en 
vente chez Brockfiaus à Leipzig, 1801. 

NIEUPORT (G,'H,). Rituum, qui olim 
apud Romanos obtinuerunt, succincta 
explicatio : accedunt J.-Math. Gesneri 
prolusio atque C.Fr. Hommelii de tri- 
bunali prœtoris liber singularis. Bero- 
Uni, 1769 (aussi 1784), in-8. [29169] 

Cet outrage, qui parut d'abord en Hollande [Ultra- 
jecli, 1712^ a eu un très-grand succès. Olh. Rei- 
zius y a joint un double appendice et des notes qui 
se trouvent dans les édit. d'Utrecht, 1734 et 1747, 
in-8. Le môme livre a été souvent réimpr. en Alle- 
magne ; nous en avons une trad. en franc, par 
l*abl)é Desfontaines, sous le titre û* Explication 
abrégée des coutumes et cérémonies observées 
chez les Bomaius, Paris, 1750 (m 1770, in-12. 

N'oublions pas de citer : Chritt.-Gottl, Schwarzii ob- 
servationes ad Meuporti antiquitates ronu; Ait- 
dorfii, 1757, in-8. 

NIEU VV en groote Loots-Mans Zee-Spiegel , 

inhoudende de Zee Custen van de 

Noordsche, Oostersche en Westersche 

Schip-Vaert, vertoonende in veele noot- 

fakelijke Zee-Kaerten , aile de Havens, 

Rivieren, Baeyen, Reeden, Diepten en 

Drooghten, etc. Amsterdam^ Jacob en 

Casparius Lootsman , Jacobus Anto- 

nim , Jacobus Robyn, 1677-89, 3 vol. 

in-fol. [19734] 

Ce grand ouvrage est important pour rhisioire des 
na\igaiions du xvii« siècle, et particulièrement 
pour celles de l'Amérique ; fait pour l'usage des 
marins dans leurs voyages, peu d'exemplaires 
paraissent avoir échappé à la destruction, car 
nulle part on n'en trouve une indication bibliogra- 
phique. Il est rempli de détails curieux, de cartes, 
plans, tables et ligures. Un exemplaire, fortement 
taché d'eau, et qu'on ne garantissait pas complet 
(en supposant qu'il dût y avoir un U* vol.), est 
porté à 200 fr. dans un caUl. d'A. Asber, de Berlin, 
publié en 1858. 

NIGELLUS. Voy. Vigellus. 

NIGER {Pet rus). Tractatus ad JudaBorum 
perûdiam extirpandam. Impressus per 
Conrad. Ftjner de Gerkussen, in Ess- 
lingen, 1475, die sexta lunii , pet. 
in-fol. goth. de 49 ff. dont 6 après la 
souscription. [1811] 

Les caractère* hébreux que l'on trouve au 10« f. de ce 
livie scraiini, selon le P. Lalrc, les premiers dont 
on ait fait usage ; vend. 18 fr. Brienrie-Laire ; 12 fr. 
Mac-Carihy. — Voyei noire article Jarcbi. 

Il existe (le cet ouvrage une paraphrase allemande in- 

tiiulce : Der Stem Mescltiah von Peter 

Sckarcz, laquelle a paru chei le même imprimeur, 
en 1477, in-U. de 322 ff. à 28 lign. par page. 

MGER(P.-Frflncî5CM5). Grammatica. Ve- 
netiis. M. cccc. lxxx, xii Cal, april,, 



[ J, ). Beltrige «ir Buchdnickergeschichtc Nleuwenhuy» (/.) • ^^^^^f '^' "J*J- 
SII mT Wlenwentj'U Existence de Weu, 180». 



79 



NIGER — NILTJS 



80 



in-4. de 247 If. à 24 lign. par page. 
[10794] 

Vend, en m, r. fr. La ValUere et Brienne-Laire ; 
10 sh. Pinelli; S5 fr. Beani. 

Cette grammaire a été réimpr. plusieurs fois dans le 
IV* siècle, ainsi que le Modus eptstolandi du 
même auteur, dont la première édition est celle de 
Venise, 1488, impensit Hermàni Uechtenêtem 
(lie), In-tL de S7 à SO lign. par page. 

NIGER bassaniensis. Voy. Negbo. 

MGER [Stephantu). Dialogus, quo quic- 
quid in graecanim literarum penetrali- 
bus reconditum, quod ad historiae veri- 
tatem , ad fabulanim oblectamenta, ad 
eruditionis famam conferre quoquo modo 
possit , in communem studiosorum uti- 
titatem summa cum diligentia congés- 
tum, in luceni propagatur : bis accédant 
Philostrati heroica ab eo (Nigro) tam 
ad aroussim latinitati donata ut dubium 
reliquerit , praestantior ne grœco sit la- 
tinus Philostratus. Mediolani, in offi" 
cina Minutiana y 1517, in-fol. [18169] 

• Livre excellent et très^rare, qui conserve encore 
une haute réputation; • tel est le jugement que 
portait de ce recueil le D' Parr (voir son catalogue, 
p. SIM. Toutefois, nous ne regardons pas ce volume 
comme un objet cl*un grand prix ; d'ailleurs il a été 
réimpr. sous le titre suivant : 

Stephani Niori que quidem praestare sui nomi- 
nis ac studiosis utilia noverimus inonimenta, nempe 
traiislationes Iconum Philostrati : aureorum carml- 
num Pvthagorae. Aihenci collectaneorum.Orationes 
de optiino principe Musonii philosophi : d« regiis 
muneribus Isocratls orationes. AdhafC opusculorum 
que ipse aedidit, horum versa pagellae catalogum 
recenset. Baaileœ, excudebat H. Petruê, 15S2, 
in-4. 

L*édiL de 1517 est dédiée à Grolier. L'exempl. en 
pap. fin et rel. à oomparL, qui a appartenu à ce 
célèbre bibliophile, se conserve dans la collection 
de M. Th. Gren ville, au Briliili Muséum, 

MGRO (Ândalus de) genuensis. Opus 

preclarissimum astrolabii compositum 

a domino Andalo de ISigro genuensi fœli- 

citer incipit. — Explicit Magister 

Johannes Picardus hune lifjrum im- 

pressit et finivit {Ferra rix) anno do- 

mini m? cccc» Ixxv® die viij mensis 

Juin, pet. in-fol. goth. de 19 ff. non 

chiiTrés, à 40 lignes par page entière. 

[8364] 

Première édit. : vend, en m. r. 224 fr. lia Valliere ; 
34 fr. seulement Moliiii. en 1815; 100 fr. Costabili, 
en 1858 ; 1 liv. 14 sh. Libri. Le dernier f. n*est irapr. 
qu*au recto. 

NIGROPONTE (La Presa de). Voy. au 
mot Pbesa. 

MHAL CHUND. Muz Hubi Ishq, or the 
Gooii Bukawulee, written in ibe oordoo 
dialect, by moonshee Nihal Chund, a 
native ofDihlee, aud afterwards revised 
by MeerSher UleeUi'sos, late beadmoon- 



shee in the hindoostanee department : 

formerly published by John Borthwick 

Gilchrist; second édition, revised and 

corrected by T. Roebuck. Calcutta, 

Pereira, 1815, gr. in-8. [17775] 

Ce roman indien coûte 1 liv. 1 sb. Vendu SO fr. cbes 
Langlès. 

La première édition, Calcutta, hindoostanee press^ 
1804, est de format in-4., et a 2 ff. pour le titre et 
la dédicace, vu pp. pour la préface anglaise, et 
226 pp. de texte. 

NIHIL,nemo,aIiquid, rien, quelque chose, 

tout, le moyen, si peu que rien, on, il 

( par Jean 'Passerai et Phil. Girard). 

Paris, 1597, in-8. 4 à 5 fr. [17826] 

Ce petit volume ne contient que 41 01, y compris lin- 
titulé général qui est en tête. Il est ordinairement 
réuni à d*auires pièces, comme par exemple : Bon- 
jour au H, de B, en réponse au Nihil, Kemo, etc., 
Paris, 1599, peu in-S. de ff. — Voyes Passerat. 

NILSON (St.). Omitholo^a suecica. lia/' 
nias y 1817-21, 2 vol. in-8. fig. color. 
30 fr. [5773] 

— Skandinavische Fauna. Lond.-Gothor.y 

in-4. [5624] 

Dix cah., contenant 100 pi. color., sont annoncés à 
SO thi. dans le cataU de Leipaig, mars 18SS. On a 
du même auteur : 

Petbcficata suecana : E>ars I*, vertebrata et mol- 
lusca. Lpnd.-Gothor., 1827, in-bL, avec 10 plan- 
ches. 12 rr. 

NILUS asceta(S.). Opéra quaedam nondum 

édita (gr. et lat.), Petr. Possinus recen- 

suit et lat. vertit. Parisiis , Cramoisy, 

1639, in-4. 6 à 8 fr. 

Dans ce volume se trouvent Narrationes et Oratio 
in Aibianum, qui ne sont pas dans TéditioR sui- 
vante. 

— Tractatus sive opuscula, ex codd. ross. 
eruta ; Jos. Mar. Suaresius grsce primum 
edidity latine vertit ac uotis illustravit. 
Romœ, typis Barberinis, 1673, in-fol. 

[945] 

Il doit y avoir à la fin de ce vol., après la p. 705, 5 AL 
non chiffr., qui contiennent des corrections. 

— Epistolarum libri IV (gr. lat.), interprète 

Leone Allatio : additae sunt variae lectia- 

nés in ejusd. !Nili narrationem de ca^e 

monachorum ex variis codd. mss. Dia- 

triba , quoque ejusd. Allatii de Nilis et 

eorum ^criptis. Homas, typis Barberi- 

nis, 166S, in-fol. [944] 

Ces deux vol. peu communs doivent être réimis : M 
à 45 fr., et plus en Gr. Pap. 

La première édition des lettres de Nil, en grec, pa- 
biiée par P. Poussine, à Paris, typit reg., 1057, 
in-4., est bien moins complète que celle de Aoiue. 

— P.-N. Nili abbatis Opéra quae reperiri 
potuerunt omnia, variorumcuris, nempe 
Leonis Allatii, Pétri Possini, etc. Seor- 
sim édita , nunc primum in unum coU 



IVIfftliliiiralr (J.). Portraiture of Methodism, 22488. NlisMinui. Recherches sur le peuple finnois, 277tl. 



Il 



NIPHUS — NIZAM 



82 



ledaeC ordinata ; aceurante J.-P. Migne. 
ParisiU, Migne, 1860, gr. iii-8. de 
764pp.à2ool. 11 fr. 

V tome et h Patrologie grecque. 

- \ui thonlonicensis libellus de primatu romani 
IMtifids, grace, cum versione lat Mat. Flacci II- 
Inid. FruttOfurti, David Zephelius, 1555, in-8. 

Veri. 9 fr. «. r. Chardin, en 1806 ; 3 fr. m. tl. Mac- 
CirHij. 

Ce trahi, ierii ao conunencement du xiv* siècle, est 
peu faforable à la primauté du pape. Il a été réim- 
priné diaprés on manascrit du Vatican, avec une 
HaT. lerskNi lat. de BonaT. Vulcaoius, qui a Joint 
MX deux livres De Primatu papœ, un autre livre 
DtlftepMrgatario, Lugduni Batavor., 1595, pet. 
M. — Un dmx ourrages ont été réiiopr. un peu 
^ tanl, HoMoviœ, typis toechelianis , 1608, 
»lb, édition augmentée du livre de Barlaam De 
Mmâtu papœ, en grec, avec la version lat. de 
km Lofd, et des notes de CL Saumaise. 

B ae bat pas coolbodre Nilos, dit Cabasilas, arch. de 
Thesialooiqiie, avec Nicolas Cabasilas , son neveu 
f! BD mocosear, lequel a laissé plusieurs traités 
m des matières théologiques, qui ont été impr. 
lépvéamt et dans la BibUotheea Patrum. 

- à TirinsE omteyning a Déclaration of the Popes 
mnei Prioucte : vritten in greeke aboue seuen 
I wi Mi d jtm since, by Nilus, archb. of Thessalo- 
ail; tmslated by Thomas Gressop. Lcmdon, 1560, 
iML Vendu 1 Uv. 10 sh. Soiheby, en 1854. 

nPHUS(^tt^.). De pulchro et de amore. 
lMgd.'Batator., Lopezde Haro, 1641, 
pet. iihl2. [17993] 

- Vénères et cupidines. Lugd .-Batavor. , 
Lapez de Haro, 1646, pet. in -12. 

[I79d4] 



bien imprimés, et que l'on doit proba- 
aax Ebevier de Leyde, alliés de Lopez de 
Hi le trouvent quelquefois réunis en un seul 
iHK. Vend. 13 fr. 56 c Renouant, en 1820. 

5ISART(le chev. de). Voy. Satybes sur 
ks femmes. 

SKBEIT (^/ea?.). A Sjretem of heraldrv, 

ipecolatife and practical. Edinburgh, 

ndLondon, 1804 (nouv. titre, 1817). 

îîol.pet in-fol. fig. 4 liv. 4 sh. [28780] 

I^tohc éditioD de cet ouvrage estimé , qui a été 
m* peur la première fois à Edimbourg, de 1722 
M^in.fpL 

^ totee wiear avait déjli mis au Joum : 

A« Ehat on ihe ancient and modem use of ar- 
■Brio: Aewing their origin, définition, and divi- 
**"^ Ibeai inio ilieir aeveral species, ihe method 
fcofa ring ltaea^ etc. Edinburgh, 1718, in-4. 
*»n|B avant et curieux. 

MSIELY(i;rf«io). Proginuasmi poetici. 

Firme, Martini, 169^97, 6 vol. in-4. 

Ȉ 10 fr. [14576] 
L^anr, caché tous le masque d'Odeno Nisiely, se 
"^ Èemeaetto Fioretli, La première édition 




U7.). Hîsi. de l*onlre de Fontevrault, 210SS. 

DiMiré). Études sur les poètes latins, 18304. 
7 Qodcs decriiiqne littéraire, etc., 1884A.-IlisU 
« h lioératare française, S6059. 
fwjd Xk). H st. des liTtes populaires, 50066. — 
^Tnmiiretytiéraire au xvi* siècle, S0549.— 
^ Hid iM nui ds la république des lettres, S00S6. 



de ses Proginnasmi' ^ paru i Florence, de 1620 i 
1660, en 5 vol. iii-4, mais celle de 1605, à laquelle 
Ant-Mar. Salvlui a eu part, est plus complète. (Con- 
sultez sur cette collection Gamba, 4« édition, gr 
in-8., n» 1026.) 

JNITZSCHEWITZ {Hermannm). Nouum 

béate marie virgis {sic) psalterium 

Voyez, dans ce même vol., la fin de 
Tarticle des Psautiers latins adaptés 
à différentes liturgies. 

NIVERNOIS {Louis-Jules Mancini, duc 
de). Ses Œuvres. Paris , de l*impr. de 
Didot jeune, 1796, 8 vol. in-8. [19142] 

Cette collection, peu recherchée, se donne à bas prix, 
même lorsqu'elle est en pap. vélin ou en Gr. Pap. 
fin (tiré à 25 exempl.). Vend, en Gr. Pap. vélin, 
dont, à ce qu'on assure, il n'y a que 4 exempl., 
210 fr. {mar. par Bozérian), en 1816, et moins cher 
depuis. 

On ajoute à ces 8 vol. les Œuvres poathumeê du 
même auteur, publ. par François de Neufchdteau. 
Paru, 1807, 2 vol. in-8. 

Les (kbles du duc de Nivernois, 2* édition, Paris, 
imprim. de Didot jeune, 1706, 2 vol. in-18. 3 à 
4 fr., et plus en pap. vél. [14170] 

— Voyez RocHEFOBT (la comtesse de), et 
Cabtebomaco. 

NIZAM. Fustawa Alemgiri, a collection 
and prec«pts of monammedan law; 
compiled by sheikh Nizam, and other 
learned men, by command of the empe- 
ror Aurungzeb Alemgir. Calcutta, édu- 
cation press, for the tLse of the Mu- 
dressa of Calcutta, under the autho* 
rity of the committee of public instruc- 
tion, 1828-35, 6 vol. in-4. [3129J 

Texte arabe , avec des titres anglais : tome 1 , 3 ff. 

firélim. et 768 pp. ; II, 571 pp., plus les 2 titres ; 
LI, 750 pp., plus les deux litres, 5 DT. pour la table, 
et 2 DT. d'errata ; IV, 750 pp., plus les 2 Utres et 5 IT. 
de table; V, 607 pp., plus les deux titres et 5 DT. 
de table ; VI, 667 pp., plus les deux titres et 7 fi*, 
de table. 
Vendu 330 fr. de Sacv; 150 fr. Quatremère, et, sous 
la date de 1835, Uv. sterl. catal. de la librairie de 
Williams et Norgate, à Londres. 
Fatawe Alamgiri : a collection of opinions and 

Rrecepts of Mohammedan law, compiled by Sheik 
izam, by the command of emperor Turungzeb 
Alemgir. 1842, 6 vol. gr. in-fol., texte persan. (Ca- 
talogue de Friedlander, Berlin, 1856, n« 105.) 
Nous croyons devoir placer ici les deux ouvrages sui- 
vants, qui sont des commentaires des Festavi : 

NosKHii ter4jemei kitab el ^jenâîàt.... Copie de 
la traduction du livre des délits, contenant les Fes- 
tavi AIcmghiri , mis en persan par le Qadhy al 
Qoudbât Mehemmed Ne^Jm eddhi Khân; suivi du 
Kitâb el hhoudoud, etc. Calcutta, 1228 (1813), 
2 vol. gr. in-8., le \*' de 406 pp., y compris 5 pp. 
d'errata, mais non compris le titre; le 2*, de 260 pp. 
y compris 5 autres pages d'errata. Il y a de plus 
20 pp. pourlei?tod/e< tcC ziràt. 100 fr. deSacy, 1527. 

MousKHii feiâvi hhammâdie... Décisions Juridi- 

aues musulmanes, composées par Abonl-I-Feth 
okn llosâm el Nakouri, traitant de la jurispru- 
dence, depuis le chapitre des ablutions Jusqu'à ce- 



Ntosea. Moxart's Biographie, 3111'. 
Nlt§cb (P. -F. Achat). Beschreibung deshSuslich. Zu- 
standes der Griechen, 20134. — der ROmer, 20104. 



88 



NIZAMI — NOBILIAIRE 



84 



lui des caations. Caleuita^ 1241 (1825), fnintea 
and publUthed «( the tuUUie lithographie prea», 
2 vol, gr. in«8., ensemble de 007 pp., plus les deux 
titres et la table du tome second. 
Texte arabe litbographié. 181 fr. de Sacy, n« 1528. 

NIZAMI Zadé. Le Parterre des khalifes 
par Nizamy Zadeh efendy. Constanti- 
nople, 1143 (1730), pet. in-fol. de 5ff. 
préliiD. et 130 ff. de texte. [28008] 

Traduction de Tarabe en turc : SI fr. de Sacy. 

NIZAMI poetœ narrationes et fabulœ, per- 
sice, ex cod. mss. nunc prim. editœ, sub- 
juncta versione latina et indice verbor. 
(cura L. Hain). Lipsix, 1803. in-4. 
14 fr., et plus en papier de Hollande. 
[15973] 

— KuIIiat-i-Nézami ; the complète works 
of Nizami, in persian. {Téhéran, 1830). 
gr. in-8. de 596 pp. à 4 col. 

Édition lUbographiée, portée ft 2 \\y, 10 sh. dans le 
catal. de Quaritch, London, 1850, p. 120. 

Leila and Majnum, a poem , from tbe original 
persian of Nizami , by James Âtkinson. London, 
1856, in-8. avec une gravure. 

— Makbzan Ul Asbar, the treasury of secrets : 

being the first of the five poems, or Khamsah, of 
Shaikh Nizami of Gai)]ah, Editcd from an ancient 
manuscript, witb varions readings, and a sclected 
commentary, by Nalhaniel Bland. London, 1844, 
in^ 

— The Secander Pïama (autrement Isken- 
der NameA) of Nizami, with a sélection 
from the works of the most celebrated 
commentators, by Beder Ali, and Mir 
Hosain Ali. Calcutta, kindoostanee 
press, 1811, gr. in-4. de 638 pp. [15974] 

75 (t*. de Sacy; 2b fr. 50 c. Quatremère; 47 fr. Léon 
Leclerc. Il y a une 2* édit. de 1825. 

-«• Expédition d'Alexandre le Grand contre les Rus- 
ses, extrait de PAlexandréidc ou Iskendem namè de 
Mzamy , traduit en grande partie d'après l'édition 
de Calcutta, par Louis Spitznagel ; traduction en- 
tièrement refondue et précédée de celle des biogra- 
phies de Mzamy et de onze autres portes persans, 
d'après Deviet-Chab, Luthf-Aly Bey, et lu recueil 
des pofites de F.-B. Charmoy. Saint-Pétersbourg, 
C, Hintie (sans date), in-8. 

Tome I, contenant 121 pp. pour le texte persan, 
SOS pp. pour les préliminaires et la traducUon. 
18 fk-. 50 c. de Sacy. 

— De Expf»>iTiONE Russonim Berdaam versus, auc- 

tore Imprimis Nisaniio, disseruit Fr. Erdmanu. Ca- 
$ani, typis Universitatis ccesareis, 1820-27 et 32, 
S vol. in-8. lu fr. 50 c. de Sacy. 

— Bebram-Gur unddienussische Furstentochter von 
Muhammed Nizamiu-d-din, persisch und deutsch 
nachgebildet von Fr. von Erdmann. Casan, 1844, 
in-8. 5 fr. Quatremère. 

Fr. Erdmann avait déjà publié : 

Die SchOne vom Schlosse Mohammed Nisa- 

meddin, dem Gentscher nachgebildet. Aasan, 1832, 

in-4., avec le texte persan. 
M. Sprenger a publié à Calcutta, en 1852, le texte 

persan de Vikbal Nameh, qui est la 2* partie de 

VIêkender Nameh, ci-dessus. 

JNIZOLIUS {Marins). De veris principiis 
et vera ratione philosophandi contra 
pseudophilosophos libri IIII. ParmsB, 
1553, m-4. [3448] 



Édition originale d'un ouvrage assez remarquable 

four que G. L^ibnltz ail cru devoir le feire réiinpr. 
Francfort, par Melch. Haafmann, en 1G70, in-ïi., 
avec une prérace de sa composition. L'édit origi- 
nale a été vendue 15 fr. Ubn, en 1857. 

— Nizolias , sive Thésaurus ciceronianus, 
omnia Ciceronis verba, omnem<| lo- 
quendi atque eloquendi varietatem com- 
plexus; nunc iterum, eruditi hominis 
hercuieo labore atque industria , quarta 
parte auctior, etc. Fenetiis, ex officino 
aldina, 1570, in-fol. de 8 et 427 ff. à 
2 col., plus 1 f. pour Tancre. [12136] 

Vend. 12 fr. Lamy; 11 sh. Butler; 11 fr. Gostabili. 

Cet ouvrage, d'une grande utilité pour rintelligeoce 
de Gcéion, a paru d'abord sous le titre tVObser- 
vaiioncs in Ciceronem, ex Prato Albuini (Brixiz], 
1535, en 2 vol. gr. in-fol. L'édit. aldine de 1570 est 
bien préférable a cette première ; mais elle est elle- 
même beaucoup moins complète que les deux 
réimpressions qui en ont été faites dans la même 
imprimerie, en 1576 et en 1591, in-fol., et qu'une 
autre édition de Venise, apud Georg, Valennnum, 
1630, in-fol., avec l'ancre aldine sur le titre. Cn 
bel exemplaire de l'édiiion de 1570, vend. 18 sh. 
Butler. 

~ Idem, ex editione Jac. Cellarii. Franco- 
furti, 1613, in-fol. 

Édition peu commune et qui est préférable à toutes 
les précédentes : 12 à 18 fr. 

— Lbxicon cloeroniannm , nunc crebris lods refec- 
tum et inculcatum; accedunt phrases et formule 
linguae latinae ex commentariis Stephaui et Doleti, 
curante J. Facciolato. Patavti, 1734, io-foL 12 à 
15 fr. 

— Idem. Londini, t\/pie excudebat Dove, 1822, S vol. 
in-8. 

Belle réimpression, mais réimpression pure et ample 
de l'édit. de Padoue, 1734. Elle a coûté 2 Hv. 12 sh. 
6 d., et en Gr. Pap. S liv. 13 sh. 6 d. On la réunit 
à l'édition de Cicéron publiée à Londres par R. 
Priestley, en 18i9, et elle en forme les tom. XU à 
XIV. Mzolius a donné une édition du Thésaurus 
linguœ tatinteùm IVob. Estienne (voy. notre 2« vol., 
col. 1070.) 

NOBEL {Jean). Voy. Lebon. 

NOBILI {Flam.). Trattato dell' amore hu- 

mano di Flaminio Nobili, con alcuni 

discorsi del medesimo sopra le più im- 

portanti quistioni in materia d'honoré, 

dai quali si vede corne un vero cavagliero 

si debba regolare nelle sue attioni. ^o- 

logna, Pellegrino, 1580, in*4. [3872 ou 

17991] 

Traduit en français par Jac de Lavardin, sous le titre 
de Traité de l'amour humain, Paiis, Brayer, 1588, 
pet. in-8. 

NOBILIAIRE de Picardie, gr. in-fol. 

[28854J 
Ce Nobiliaire n'a pas de frontispice , mais, pour le 



Noack (Ad.), Handbuch der HomOopathie, 7138. 
fVfmUles (le duc de). Histoire de Mad, de Maintenoo, 

23816. 
NobUl {Leopotdo), Memorie ed osservaxioni, 4971. 
NoMU {PelegHno). Del VitalizJ , 8066. 
Nobiliaire des Pays-Bas, 28890. 
NoklUalre du Pontbieu, 2885&, 



K NOBLE — P 

Un Um nuance, M. Jotnnli Gnlnrd taiNfo- 
OipK WraWifw, n> ns», lui * doorri le Ulra 
■iiai, qi-fl a tu iMn de ptKCr entre d«ui pfiren- 
tàxii lÉtttrrlMt de la nobliÈie de PleartUe, 
wr II lèatrMti d'^atew : contmanl Ifi $1- 
■Mlu f i n dct failflukt»iaici ik m(I< province, <l 
ftaral da titra pradyllt ittanl M. SfpROn, 
W ai i a i l dt trtw çàUraUtl, avec UMJiàçcmenli 
ndu pv lui <l par «M iHnvwetir, «. ils iw- 
■|i.*^ri>UMJi(UN'M 1710, cNu'Jm(iiui(fe 
kdfcbroHaidH roi, U loiu ranitUII t phUU 
■I Jnii 4a foHtilIti, pur 1m *o<i" '''■ ^i^i— 
k ftkn, Mur di BouiMaiUt, v 
niailtammiMilonpma- la--'- - 
HmtiPitaniiâ. La Iniilli 



valearaiit Êtienei da looeurt deiptt 
di'e a totier de lespte a deux malna 
lemblablti ctetei Util | fi (nu hk a 
maini auerq ohmI lei ireQUfmari i 

larmettl Itli temMaila bailoiii a toi: 
nart m le Hmklle. Vend, s ili. s 
Knight>;3UT.»ib.miu-.«f. Htter. 



Uim: BU il tu plm proliablï qu'elles I'odi été 
I Mt, (B tv M 1 metun de la (ériBcaiioD de 
<t)«K^iiéil<xie.SelanM. Cuigard, ceigéoéalo- 
— ■■ ' -re de ilk, er ■- 




■MkU ir. , »ec2 D. Je blasoni. Celui 
^«iDrediiitle eataU Uorel-Vlndd («Idiilaiu 
■* I . a qvl ■ é«i lauda Ils rr., ne coaUMit que 
Bit. iib: un iiire nuROKiit linil conçu i Be- 
tatta ttla aobtau de Pleantle, par U. Jtt- 
P—. i Mi tiu . VM». Un erempttin en *S1 reullleis, 
tai [tbiui II pluuw, el pluiieun m uituvai* 
<tii.USfr.de HirtiiDiilleiuDiulre. égilement 
■ Bl t, Un «nierTé, niaii dam lequel lei *t il» 
mtkéti ncemr le leaMn de* (rmolrloa <tiient 
obM khnc, lis rr. mjae Trnlet un autre, en- 
an a ttl leuillei*, un tr. Biganl t Douai , en 
M LVitofltlre de b Biblioili. impériale 'tue 
fciï» Pria ■ décril août le n- IM du i- >alunie 
*>• otMDfiw da livrai impr. tur rCUN, «t 
■J»** «8 H, y co.npri> lei douhlej. Un 

■K. M Ir. Gaifnati lllt'fr. La Vallierei un 
MnnntUn impr. aur TtUFi, avec armoiries 
n teL ea 1 tdI., prfienunt beaucoup de la- 
it imiet la HlbliatbèquelmpdTii)e;pre>- 
" 1» tlgtiaiure 




WtteUBilleai 

, *;•**« *« tHgoeora l 

aaïaa Mn, naTde e« Uaaoaoée par uieiii- 

, -^-CBITILLAKD, etllADDICQCIEBde 

I HanwK. 

I VttLE (la) science des Joueurs despee. 
[» b to) : Imprime en la ville danuert 
fr "(is Giàillaume Vorsierman de- 
! »Mmt a la L'jcome dor Lan mil 
1 ÔMttiu tt xxxtiit, în-4. goth. de 
I XI., itee Sg. sur bois. [10304] 

UyWmre, daai le texte « lei pL mMiocres qui 



'''■•'a^iaiii paje» la Ibriue obiongue. Sur le 
"Jfyrf M .ailla marque d-deaaoua, et 

*"* "Mira tara Ujvrar niatatiur la cke- 



'****Ui«n(J.-|f.). IUM(ilred-Ariei,M8tl. 



NOBLE et excellente entrée. V. Ebtbée. 

NOCCA. Flora ttcinensis, seu enumeratio 
plantarum, quas in peregrioationibus 
multiplicibus plures per aniios solertis- 
lime m Papiensi agro peractis observa- 
runt et collegerunt D. Nocea et l.-B. 
BaibiB. Papise, Capelli, 1816-31, S vol. 
m-4. ft^. 20 fr. [5103] 

NOCEDa (el p. Juan de) y el P. Pedro 
de San Lucar. Vocabulario de la leagua 
tagala , trabaxado por varJos sueetos 
doctos y graves, y ulti ma mente anadido. 
correBido, y coordinado por el P. J, de 
NoceoB, etc. Impretso en ManÙa, en 
laimprenta de la comp. de Jésus, por 
D. Nie. de la Crus, Bagau, 1754, In-fol. 
[11914] 



Od. neber;lsirr. Itcliel. 
Rélmpr. k Falladolld, (mprenMde Hlgno Roldan, 
octubre ISSI, In-lbl. , éillllon qui a pîsst sui Phl- 
lipplnea. 

NOCTUBNO. Opéra nuova amorosa de 
Noctumo. — /n Venetia per M. Pietro 
Bergamascho. m. d. xvii, Adi xxett 
Aprile, pet. in-B. de 12 ïï. oaract. rom. 
[14503] 

— Triomphi deglj mirildi Spettaculi et rie- 



87 



NODAL — NODIER 



88 



che uiuande de solenne Couiuio fatto da 
sacri Romani al magnifîco Iuliano et In- 
uicto Laurëtio de Medici con il resto 
creato il sommo Pontifice Leone Decimo 
.... composti per Nocturne Neapolitano. 
(in fine) : In Bologna apresso Maestro 
Hieronymo di Beneditti.... m. d. xix, 
pet. in-8. de 27 ff. noo chiffr. et 1 f. bi., 
sign. AA^GG, caract. rom. [14996] 

Cet opuscule renferme trois triomphes en vers : IS fr. 
50 c. de Soleinne ; 29 fr. 50 c. mar, r. Libri. Koc- 
tumo (ou Notturno) est un nom supposé, sous le- 
quel on présume que se serait caché Ant. Ganicciolo^ 
qui aurait aussi pris le nom d'Epicuro (voy. Epi- 

CDRO). 

— JUDicio sopni tutta la Italia quale è stato trouato 
nella citta di Roma in una pirramida sotto terra 
stata quaranta quatro anni cusa B. comencia del 
1530, per Noturno. — FLMS {senza nota) y in-h. de 
4 ff. goth. i 2 col., avec plusieurs fig. sur bois au 
commencement et à la Cn. 

Cette pièce est eu terceu. (Molini, Opérette, n* 283.) 

— Gioco de trionphi ingenioso che fanno 
quattro compati , composte per Not- 
turno. Perugia, Cosomo da f^erona, 
1521, in-8. [16643] 

Ce volume est porté i 25 fr. 50 c. dans le catal. Libri, 
1847, 2907, on il est dit qu'outre le Triompha de 
TarrocM, pièce dialoguée, il contient une Come- 
dia overo tragedia de Bartbolomeo Ugooi, et une 
comédie du même auteur. 

— Comedia nova composta per Noctumo 
neapolitano, libro tertio (cinque). —Mi' 
lano, per magistro Gotardo da Ponte, 
ad instantia Do. la. lacobo et fratellide 
Legnano» anno d. m. cgccc. xviii adi 
xxiii de xetembre , in-8. sign. G. — Lij. 
Lettres rondes. 

Cette édition, la plus ancienne que Ton connaisse de 
cette pièce, est probablement extraite du Recueil, 
SOU8 la même date , que nous citons ci-dessous. 
19 fr. de Soleinne. 

— Comedia nova de Notturno napolitano 
Intitolata Gaudio di amore. — P^tnegia^ 
Christoforo ditto stampone, 1526, in-8. 
signât. A — Kiij. 

fr. de Soleinne. 

— Comedia nova.... — in Vinegia per Marchio 
Seiêa, 1531. a di xx ^ovimbrio, pet. in-8., sign. 
A Eiiii. 15 fr. m. r. Libri ; 22 fr. 50 c. de Soleinne. 

Ces trois éditions sont portées dans le catal. de So- 
leinne, n*** A619-21, ou Ton bit remarquer que la 
première renferme quatre sonnets qui ne sont pas 
dans les réimpressions. Au reste, redit, de 1518, 
commençant à la signature G, est, à ce qu'il paraît, 
un simple fragment du recueil indiqué par Haym, 
sous le litre suivant : 

OPERE nove del Noctumo napolitano, cioè stram- 
botti, sonetti, capitoli, episiole, tragedia, comedia, 
madrigall, elc. Milano, 1518, in-8. 

Ce dernier recueil est fort rare, et la réimpression 
qui en a été faite à Venise , en 1544, in-8., ne Test 
guère moins. 

?ïODAL. Relacion del viaje que per orden 
de SU magestad.... hizieron los capitanes 
Bartholomeo Garcia de Nodal, y Gonçaio 
de Nodal hermanos, al descuorimiento 
del estrecho nuebo di S. Vicente, v reco- 



nocimj<» del de Magallanes. Madrid, por 

Fern, Correa de Monténégro^ 1621, 

in-4. [21ia8] 

Relation curieuse, dont les exemplaires sont rares. 
Le volume contient en tout 92 AL, y compris les 
12 fr. prélimin. et les 15 DT. de la Gn. On doit y trou- 
ver une cane géographique grav. sur cuivre (et 
non sur bois), qui manque quelquefois. Vend. 18 fr. 
Courtanvaux ; 86 fr. La Sema ; seulement 10 fr. de 
Fleurieu; mais 77 fr. Langlès ; 9 liv. 9 sh. Hîbbert; 
4 liv. 6 sh. nuxr. Ileber; 45 tbi. Bibliothèque amé- 
ricaine, en vente chez Brockhaus, à Leipzig, en 
1861. 

— La mismâ relacion : Ueva afiadido las derrotas de 
la America occidental de unos puertos à otros, por 
Don Manuel de Echevelar. Cadiz (1766), pet. in-4. 
10 i 15 fr. 

Cette édition, i^u commune en France, peut suppléer 
avantageusement à celle de 1621. 

KODÉ {Pierre). Déclamation contre Ter- 
reur exécrable des maléficiers, sorciers, 
enchanteurs, magiciens, devins et sem- 
blables observateurs de superstitions, 
lesquelz pullulent maintenant couver- 
tement en France : à ce que recherche 
et punition d*iceu\ soit faite , sur peine 
de rentrer en plus grands troubles que 
jamais. Plus les articles et erreurs tou- 
chant ceste matière condamnez à Paris 
par la faculté de théologie, avec une 
très chrestienne et docte préface faicte 
a ceste censure par M. Jenan Gerson : 
et' les docteurs de la dicte faculté. Par 
Fr. Pierre Nodé, minime. Paris, Jean 
du Carroy , 1578, pet. in-8. de8ff. 
prélim., 78 pp. et 1 f. pour l'approba- 
tion [8896] 

Ouvrage curieux et difQdle i trouver. 

NODIER {Charles). Œuvres. Paris, Eu- 
gène Renduel, 1832-34, 12 vol. in-8. 
60 fr. [19185] 

Ce recueil renferme des ouvrages qui, pour la plu- 
part, avaient déjà paru séparément , avec succès, 
et que l'on a encore réimprimés depuis. — Voir la 
France littéraire de M. Quérard, Vf, p. 427, et la 
Littérature contemporaine, qui y faii suite. 

— Contes choisis de Charles Nodier : Trilby, le 
Songe d'or, Baptiste Montauban, la Fée aux mieues, 
la Tombe de rhomme mort, etc. Paris, Hetielf 
1840, in-8. fig. 10 fr. [17205] 

— L'Histoire du roi de Bohême et de ses 

sept châteaux. Paris, Deiangle frères, 

1830, in-8., pap. vél. [17265] 

Celte facétie fantastique , ornée de 50 vignettes gra- 
ver» sur bois par Porret, d*après les dessins de 
Tony Johannot, coûtait 15 fr. — Pan. de Hollande, 
tiré à 12exempl., 30 fr.; un exempt rel. en étoffe 
de soie, 50 fr. Renouard. — Pap. de couleur, tiréi 
exempl., 00 fr. — Pap. de Chine, tiré à exem- 
plaires, 120 fr. ; 23 f^. seulement Renouard. 

— Voyages pittoresques de Tancienne France. Voyex 
Taylor. 

— Mélanges tirés d'une petite bibliothèque, ou va- 
riétés liitérairi's et philosophiques. Paria, Crape- 
let, 1829, in-8. 5 fr. — Gr. Pap. vél. 10 fr. [S1S50] 

Il a été tiré sept exemplaires de ce volume en Gr. 

Pap. de Hollande. 
Ch. Nodier, que la supériorité de son esprit, Torigi- 

nalité de ses idées, la variété de ses connaissances. 



jSOEHDEN - NOËL 



90 



et surtout te mérite dv soii style, placent dans no- 
tre liiicrature au premier rang des hommes distin- 
gués de son époque, Charles Nodier, disons-nous, 
n'a poîot dédaigné de consacrer à la bibliographie 
qae«|oe>-uiis de ses instants de iMsir. 11 était à 
pekie âgé de dix-huit ans lorsi|u*il fit paraître une 
BMiographie entomologique (Paris, Moutardier, 
an ix-IMlU in-18 de viii et 54 pp., essai qui 
proufe (^ue le Jeane auteur nVtaitd^i étranger ni 
i Ptai^ooire naturelle, ni à la bibliographie. Plus 
tud, il mit son nom à une Bibliothèque tacréCy 
dédiée au roi (Paris, Thoisnier-Desplaces, l{i26), 
voL in-S., qui ne se distingue guère des compila- 
tioc» du même s^nre qœ j^r le style des notes et 
par quelques aperçus ingénieux . Les Mélange» ti- 
rés d'une petite bibliothèque sont fort supérieurs 
aux deux esais que nous venons de citer, ou, pour 
nieia dire, c'^l U un de ces livres tout à fait à 
part, qu'il serait absurde de vouloir Juger d'après 
les rigies sévères de la critique. En effet, il ne s'a- 
git pas id d'une compilation bibliographique dont 
Penctitnde fait tout le mérite, mais d'une produc- 
lioo échappée à la plume facile et brillante d'un 
hibliophite enthousiaste, qui, k travers le prisme 
iroBpear d'une imagination aussi vive oue hardie, 
iTest auMisé k contempler quelques-uns de ces Jolis 
riens dont se (»mpsoait la petite bibliothèque for- 
mée par lui avi!C délice, et que depuis il a livrée 
CD f^ode partie aux chances heureuses (cette 
fD«i d*un encan. Motre aimable bibliophile s'arrête 
avec complabance aux volumes qu'il affectioime 
le phis, et, eu excellent ami, sait y trouver des per- 
fection» qui échapperaient sans doute à tout autre 
qiA luL Nous n'examinerons pas si les observa- 
liûos dont il nous fait part sont exactes ou non ; 
mais ooo» dirons qu'elles sont au moins fort ingé- 
■eoKS, et surtout exprimées avec ce charme de 
flyle, œ bonheur d'expression qui est le cachet du 
beau talent de Tauteur. 

— 1>E3CBiPT]07( raisonnée d'une Jolie collection de 
Brres, par Charles Nodier, précédée d'une intro- 
dnctjoo par M. G. Duplessîs, de la vie de Nodier par 
H. Francis ^Vey,,et d'une notice bibliographique 
SOT SCS ouvrages . Paria, Techena; 18^ in-8. 

Siiie oaturelle des Mélanges impr. en 1829; il en a 
été lire aussi des exempl. en Grand Papier de llol- 
iande. Ce catalogue était sous presse lorsque l'au- 
lear moanit, et c'est M. G. Duplessis qui en a revu 
ks dernières feuilles, en y ajoutant quelques notes. 
Ca autre caulogue, sans notes, a été impr. égale- 
œnt en iS/tk , pour annoncer la vente des livres 
de la Jolie collection de Nodier, laquelle a produit 
aviron 6),000 fr., quoiqu'elle ne contint que 

12&Ï articles. La liste des prix est imprimée et se 

jotei au catalogue. Ces prix qui, parurent alors fort 

élevés, seraient aujourd'hui pour la plupart dépassés 

de beaucoup, 
l'ouvrage suivant de Ch. Nodier se rattache à la bi- 

hfographic, et a peut-être plus de mérite encore 

qoe les deux préc^nts : 
QccsTioiis de littérature légale. Du plagiat, de la 

^■ppofitioa d'auteurs, des supercheries qui ont rap- 
aux livres. Seconde édition, revue, corrigée et 
augmentée. Paris, Crapelet, 
L A fr. 50 c. [30033] ^ Jl en a été tiré 
ires en Gr. Pap. vélin : 16 fr. ; et 12 en 

Gr. Pap. ôe UoU. : 25 fr. 

— Joamal de Texpéditiou des Portes-de- 
Fer, rédigé (sur les notes du duc d'Or- 
léans) par Ch. >odier. Imprimerie 
royale, 1844, très-gr. in-8. lig. sur pap. 
de Chine. [8795J 

falane tiré à petit nombre, et qui n'a pas été mis 
te» le commerce. Vend. 60 fr. chez le généial Ou- 
tiller, en novembre 1858; 104 fr. Labédoyère 
«■1962. 

>'odMioas point IcfS Mélanges du même auteur. Va- 
ris, 1029:2 soi. io-8. £1«»9J 



— Linguistique, 10552. — Examen des dictionnaires, 
11001. — Onomatopées, 11028. — Romans, Nou- 
velles, Contes, Souvenirs, etc., 17265. — La Seine 
et ses bords, 231M. 

NOE {fiianco). Voy. Biakco. 

KOEHDEN {G.'H), A Sélection of ancient 

freek coins, chiefly of Magna Graecia and 
icily, from the cabinet of the lord North- 
wick,drawnbyDel Frates, and engraved 
by Henry Moses : the description by D*" 
JSoehden. London, Powett, 1824-26, 
4 part. in-4. impér. [29797J 

Tiré à 250 exemplaires : 2 liv., et avec premières 
épreuves sur papier de Chine, 3 liv. 

NOEL(-r^.). Voy. Nouvelles fleurs du 
Parnasse. 

NOËL (François)^ prédicateur du roy. La 
Politesse de la langue françoise, pour 
parler puremAnt(«c) et écrire nette- 
mAnt. Bruxelles, 1663, pet. in -12. 
[10972] 

Une note qui recommandait cet ouvrage à TattenUon 
du lecteur, a fait porter à 17 fr. Texempl. inscrit 
dans le catal. Hebbelynck, n" 825. Au reste, ce pe- 
tit ouvrage n'est pas commun. 

NOËL (Fr.). Philosophia sinica : tribus 
tractatibus, cognitionem primi entis, 
ceremonias erga defunctos , et ethicam 
juxta Sinarum mentcm complectens. 
Pragœ, 1711, in-4. 12 à 18 fr. [3786] 

Vend. 20 fr. Langlès. 

— Sinensis imperii libri classici VI , ni- 
mirum adultorum schola, immutabile 
médium , liber sententiarum , Memcius, 
filialis observantia , parvulorum schola, 
e sinico idiomate in latinum versi. Prçi- 
gde, 1711, in-4. 18 à 24 fr. [3786] 

Ces deux ouvrages du P. Noél se trouvent très-difO- 
cilement réunis : vend* ensemble 30 fr. Haillet de 
Couronne ; elle second seul, 50 fr. Langlès; 51 fr. 
Rémusat. 

On a encore du même auteur : Obsevvationes ma- 
thematicœ et physicœ, in India et China faetœ^ 
Pragae, 1710, in-4. ; et des Opuscula poetica, Fran- 
cof,1717,in-12. 

Livres classiques de l'empire de la Chine, re- 
cueillis par le P. Noël (et traduits par Tabbé Plu- 
quei). Paris, de l'imprim. de Didot l'atné , 
1784-86, 7 vol. in-18. 

Pap. d^Annonay et Pap. vélin. 15 à 21 fr. 
On réunit ordinairement ces sept volumes à la col- 
lection des moralistes. Voy. Mobalistes. 

NOËL (Franc.), Dictionnaire de la fable, 
ou mythologie grecque, latine, égyp- 
tienne, etc. 4« édit. Paris, Lenormant, 
1823, 2 vol. in-8. 15 fr. [22540] 

On a donné un abrégé de cet ouvrage en 1 volume 
in-12. 



Noé {H.'Ant, de). Œuvres, 1495. 

No«l {S.-B.'J.). Histoire des pèches, 10460. — Péclic 

de la baleine, 10408. 
Noei (if.). Catalogue de ses colleciions lorraines, 

20888. — Mémoires sur la Lorraine, 24888. 



L* ' 



9t 



NOËL — NOELZ 



92 



— PiiiLOUMiE française, Su dictionnaire étymolo- 
gique, critique, historique, anecdotique, littéraire, 
contenant un ctioix d'archabmes, de néologismes, 
d*eupbémisnies , d'expressions figurées ou poéti- 
ques, de tours liardis, d^lieureuses alliances de 

• mots, de solutions grammaticales pour servir à 
l'histoire de la langue frant^se , par MM. Fr. Noél 
et L.-J. Carpentier. Paris, Lenormant, 1831,2 toI. 
in-8. 12 fr. [11021] 

— NODYEAD dictionnaire des origines, inrentions 
et découvertes dans les arts, les sciences, la géogra- 

Rhie, le commerce, l'agriculture, etc., par M. Fr. 
oêl et M. Carpentier; seconde édition, augmentée 
par M. Puissant fils. Paris, Janet et Cotelle, 18M, 
vol. in-S. 18 fr. [S0224] 
~ Dictionnaire latin-français , 10887. — firançais- 
latin, 110S8. ^ Leçons latines, 19905. — Leçons 
de littérature, 19M1. -^ Leçons allemandes, 19458. 
— Leçons anglaises, 19403. -> Dict. hist. des per- 
sonnages célèbres, S0401. — Ephéinérides, 31817. 

NOËL (-^.), peintre. Souvenirs pittoresques 

de la Touraine. Paris^ l'auteur, et chez 

Lanfflumé, 1825-26, iu-4. [24405] 

Publié en 10 livraisons : 20 fr. — sur pap. de Chine, 
50 fr. — Le même artiste a donné, en 1828, la pre- 
mière livraison de ses Souvenirs pUtot'esques du 
Poitou et de l'Anjou, in-4., ouvrage qui devait 
être composé de 20 cahiers de 5 pi. chacun. 

NOËL DES VERGERS {Joseph -M arin- 

Addphe), L'Etrurie et les Etrusques, 

ou dix ans de fouilles dans les marem- 

mes toscanes... Paris, Firmin Didot 

frères et fils, 1862, 2 vol. gr. in-8. avec 

un Atlas in- fol. de 29 pi. dont plusieurs 

colon 75 fr. [22875 ou 29317] 

La 2* et dernière partie de ce savant ouvrage paraîtra 
dans le courant de la présente année. 

— Marc-Âurèle, 22960. — Vie de Mohammed, 28003. 

NOËL nouveau de la description et forme 
de la messe sur le chant de hari bouri- 
quet.(5an^ nom de ville ni d'imprimeur, 
1561), in-16 de 4 ff. dont le dernier est 
blanc. [14311] 

Pièce rare : 58 fr. m. v. Gailhava. 

Aéimprimé sous cet autre titre : 

Chanson nouvelle contenant la forme et manière 
de dire la messe sur le chant de Hari, liari Tasne, 
hari bouriquet, 1562, pet. in-8. de k fT. 

Ces coupletsont été reproduits dans plusieurs recueils. 

NOELS maçonnais, ou dialogue sur la 
naissance de J.-C. en patois maçonnais... 
Chambéry, 1797, in-12'de72 pp. [14406] 

Ces noëls sont attribués à Ch. Emmanuel Borjon de 
Scellery, ancien gouverneur de Ponl-dc-Vaux, le- 
quel les aurait imprimés dans cette ville, oti il avait 
' une imprimerie {Miriiculière qui ne servait qu*à lui 
seul. M. Borjon est auteur de plusieurs ouvrages, 
également impr. à Poiit-dc-Vaux, sous la rubrique 
de Genève ou de Louhans, et que M. Siraud a fait 
connaître dans sa Bibliographie de l'Ain. De ce 
nombie sont les Recherches pour servir à l*his^ 
toire de l* arquebuse de Pont-tle-Vaux.., par un 
ancien capitaine de celle compagnie, rx>uhans, 
1786, in-18 de 08 pp., tiré à 25 ou 30 exemplaires. 
Indépendaniinent (les ou\rages de IVorjon cités dans 
la Bibliogr. de CAin, M. Qu^rard (France litté- 
raire, tome Xi, p. U9) en fait connaître deux au* 
très du même auteur, et il qualifie ainsi le second 
{Office de la pénitence de Pont-de-Vaus) : « Livre 
unique, fruit d'une longue patience, et tour de 
force typographique, car il est imprimé, lettre par 
lettre, avec de l^encre de diverses couleurs, i 



NOELZ (les) nouveaux composez a Thon- 
neur de Nostre-Seigneur J.-C. Pont-àr 
Mousson, par Melchior Bernard {sans 
date, mais vers 1600), pet. in-8. [14343] 

PeUtlivre rare, donnant le texte primiUf de ces poésies 
populaires, lequel a été suocessivement fort altéré 
dans les nombreuses réimpressions qui en ont été 
fiiites. 80 fr. mar. r. Solar, et rerendu 25 fr. parce 
qu'il y manquait un feuillet. 

NOELS nouuellement composez a Ihon- 
neur de la natiuite de nostre sauJueur 
et redëpteur Jesu-Christ, qui se chantent 
sur le chSt de plusieurs belles chansons. 
On les vend a Lyon en la maigon de 
Claude le Nourry dict le Prince (vers 
1520), pet. in-8. goth. [14328] 

Livret de 8 or. » avec de petites gravures sur bois, en 
forme de bordures : on y remarque un noél en lan- 
gage lyonnais rustique. Vend. 10 fr. Gounois. Cest 
{trobableraent la même édiUon qui, annoncée dans 
a Bibliotheca heber,, I, n*ft778, comme imprimée 
vers 1510, y est portée à 3 liv. 17 sh. 

NOELZ nouueaulx imprimez nouuelle- 
ment... Chi les vend a Paris en la rue 
Sainct Jacques a lenseigne de Sainci 
Martin en ta maison de Je/ian Oliuier, 
pet. in-8. goth. de 8 ff. (cinq noëls). 

Cet opuscule se trouve bien rarement; Il peut être 
réuni à d'autres du même genre, tels que les sui- 
vants : 

NOELS nouueaulx fais par les prisonniers de la 
conciergerie sur les chas des chancons {sic) qui 
sensuyuent Et premièrement sur le chant, «foy 
trop aymc vrayement ie le confesse, Amy tovf- 
fret que ie vous ayme. Ces fâcheux sotz. Peu 
in-8. goth. de ft ff. à 20 lignes, contenant trois 
noéis. 

NoELZ nouueaulx faitz soubz le Utre Du plat 
dargent dont maint se courousse. (à la fin) : On test 
vend en la rue Sainct Jaques a lenseigne S. Mar- 
tin, par Jehan Oliuier, pet. in-8. goth. de 16 feuil- 
lets. 

SÉSUYDËT plusieurs | Beaulx noclx. nouueaulx. 
CompoMïz I sur le chant de plusieurs chansons 
nou I uelles. Dont les noms sensuyuent. j Et pre- 
mièrement. I Conditor j sur ce mignon qui Ta de 
nuyt. [sans lieu ni date), pet. in-8. goth. de 12 IT. 
non chiffr., sign. a— c, à 27 lignes par page. 

NOELZ. Les gras | noelz nouueaulx. Com- 
posez sur plujsieurs chansons Tât vieilles 
que non] uelles En francoys en poiteuin 
Et en I Escossois. Et premièrement | 
Conditor. {sans lieu niaate\ pet. in-8. 
^oth. de 24 IT. non chiffrés, sign. a— f., 
a 28 lign. par page. 

Édition différente de celles que nous avons décrites 
à la coL 1706 de notre second volume. 

—Les Noelz nouuellement faictzc coposez 
en Ihonneur de la natiuite de îesucrist 
z de sa très digne mère. — Finis huius 
operisy pet. in-8. goth. de 16 ff,, avec 
3 fîg. sur bois au dernier feuillet. 

Ce petit volume, Impr. de 1510 k 1520, renfemw 
17 noêls et deux hymnes. Il commence par Contfi- 
tor aime syderum. 

— Noels nouueaulx sur le chant de plu- 
sieurs belles chansons nouuelles de cette 



NOGAROLA — NOLA 



04 



RtMte année mil cinq cens i. it ii. Sur 
timftrimeau Mans, 1565^ par Denis 
Gaignot, Paris, Teehener (imprimé au 
Mans, cAe% Belon, 1833)^ pet. in-S. de 
4Spp. 7fr. 



. 1 à 29 exemplaires oomérotés à la presse, 

iMl 21 fr. PIcMpiet, et moins depuis. L'édition 
«JCinik ctt d'une grande rareté. 

- Voyez Bible des noëlz ; Cantiques ; 
Chânsotis^ joyeuses de Noél ; Daniel; 
Gii!is noélz ; Le Moigne. 

^G(jAKOL£ (Léonard i) officium et luissa 

immaculatae conceptionîs B. Mariœ Vir- 

gittis^ eum bulla approbationis Sixti IV. 

— Ronue, impressum per„, Udalricum 

GaiUm aiamanuniy anno...millesimo 

qnadringentesimo septuagtsimo sep- 

timo, u kai. mai, iii-4. [751] 

Té» tiH-rare : tend. 6 liv. 6 sh. PinelU, sans 
noir oetie Taleur. — Pour d'autres ouvrages du 
BéaKaaieur, impr. à la fin du xv* siècle, consul- 
kl Hiîa, article Nooabolos, n«« 11883-96. 

50GEROLLES. Requête au langage, con- 
ttoaot ptusieurs belles, merveilleuses et 
paodes receptes, seulement appropriées 
a Potilité des femmes et conservation de 
Irar cas; avec plusieurs balades couron- 
nées, encbaiDëes et batelées, kyrieles, 
Mopiets, rondeaux, partie en rime frau- 
roise, partie en langage tholosain : Plus 
one pronostication pour toujours et à 
i>Bau, en rime : le tout fait et baillé 
m maîtres et mainteneurs de la gaie 
n'eace de Rhétorique, au consistoire 
k la maison commune de Thoulouse , 
parmaistre Pierre Nogerolles, docteur 
m ladite gaie science. Imprimé à Thou- 
mK,par Jean Damoisely in-4. 

^ *« ri»piHer nous est conservé par Du Verdier, 
^* ^ ML, qui n'en marque pas la date : il a beau- 
?y,fe rapport afec un autre que nous a?ons 
■•■é 1 Vuxkk LiBBK blanc 

MKJDIER (y^ntoine). L'Eridographie , 
«ntenâDt la description de procès , qui 
fcnoarrit, et que faut-il avoir pour 1 é- 
yitw. Tolose, Guy on Boudetille, 1552, 
BH. [13754J 

ta ^iKale eo vers est fort rare ; il n'a été vendu 
^ 2 fjr. 15 c. ctaet Iléon , mais il a beaucoup plus 
«fiteur BBîoienant. On a du même auteur : 

ibRom lliolosaioe, ou de la province de Lan- 
P*f>e, «epois son origine jusqu'en 1&57. Tiiolosc, 
CJmlen^ie, lSS9,in-rol. [24751 J 

^^7*^ P^ estimé. Pour deux autres opuscules de 
■•P»* foir Du Verdier, I, p. 152. 

ÏOGUIER (Franc.). Histoire cbronolo- 
iH|ue de réalisé, évesques et arche- 
vesqoes d'Avignon. Avignon, Georges 
inmereau, J6&9 (aussi 1660), in-4. 
[tim] 



). 



MlOé 



On a vendu 95 fr„ salle Silvestre, en 1842, ce vol. qui 
vingt ans plus tôt n'aurait pas été payé 5 fr* 

NOIR (Jean Le). V. Nouvelles lumières. 
Voy. Lenoib. 

NOIRES-TERRES (ffyacinte des), pré- 
montré. Sacré bouquet de différentes 
fleurs d'byacinte, ou recueil de pièces 
en prose , et en vers françois et latins, 
intéressant la piété et la reconnoissance. 
Caen, Houel (sans date, mais vers 1660)^ 
in-8. Peu commun. [14020] 

NOIRMONT (Dunoyer de). Voy. Mabbot. 

NOIROT (Claude). L'Origine des masques, 
mommerie, bernez, et revennez es lours 
gras de Caresmeprenât, menez sur i'asne 
a rebours & Chariuary, le jueement des 
anciens pères et philosophes sur le 
subiect des mascarades, le tout extraict 
du Hure de la mommerie de CI. Noirot; 
Lengres, Jehan Càauvetet, 1609, pet. 
in-8. [1361 ou après 17938] 

Ouvrage singulier, rare et recherché : il est de 148 pp., 
non compris les A tt. prélim. ; 24 fr. Duquesnoy ; 
58 fr. m. r. MacOarihy ; 55 fr. Duriex et fiignon ; 
2 liv. 2 sh. mar, Heber; 48 fr. en 1859: 110 fr. 50 c. 
Labécloyère, et en mtu\ r. par Trautz, 210 fr. Solar. 

VOrigine des masques a été réimprimée (dans le 
2* vol. de la Collection de dissertation», etc.U avec 
une préface et des iwies de M. Leber, qui y a Joint 
le Recueil de la chevauchée Jaicte en lauiUede 
Lyon le 17 de novembre IS'îS, avec tout l'ordre 
tenu en icelle, Lyon, par les trois suppdts; en tout 
250 pp., dont il a été tiré séparément plusieurs 
exemplaires en pap. ordinaire, et deux seulement 
en pap. vélin. 

NOISETTE (Louis). Le Jardin fruitier, 
contenant Part du pépiniériste, l'histoire 
et la culture des arbres fruitiers, des 
ananas, melons et fraisiers, les descrip- 
tions et usaees des fruits. Seconde édi- 
tion, considérablement augmentée^ et 
ornée de figures de tous les bons fruits 
connus , gravées sur de nouveaux des- 
sins faits d'après nature, par Ressa. 
Paris, Audoty 1834-39, 2 vol. gr. in-8. 
avec pi. color. 120 fr. [6480] 

Publié en 20 livraisons. 1^ première édition , rédigée 
par L.-A. Gautier, a paru de 1815 à 1821, en 15 li- 
vraisons in-4. ; elle est bien moins complète que la 
seconde. 

•» Manuel du Jardinier, 0470. 

NOLA (Hubert de). Lîbro de Cozina cô- 
puesto por R. de Noia... fue sacado este 
tractado de lengua catalana en nuestra 
lengua materna e vulgar castellano. To- 
ledo^ por Ramon de Petras, 1525,. pet. 
in-4. goth. de 70 if. [10283] 

Édition rare : vend. 19 sh. d. Heber. 

— Libro de guisados , manjares y potajes 
intitulado Libro de Cozina, dirigido al 
rey don Hemando de Napoles; com- 

■■ 

Noirot* Guitare des forêts, eS08* 



99 



NONJNUS — NORDBERG 



100 



in-8. en gr. et en lat., qui est la 2* donoée par 
Fr. Maosius (la première est de 1589) ; et celle de 
Paris, Cramoisy, 162S, ln-8., en gr. et en lat., 
. avec des notes de P.-^.-A. (N. Abram). Pour un 
texte corrigé de nouveau, voy. Heinsii {Dan,) 
Ariatarchus sacer. 

— Nonni Dionysiaca (ersce), nuDc primum 
in lucem édita , ex bibliotheca Jo. Sam- 
buci pannonii, cum lectionibus et con- 
jecturts Ger. Falkenburgîi , et indice. 
AntuerpiXj Christ, Plant intis, 1569, 

, très-gr. in-8. [12410] 

Première édition, fort belle et assez rare. Le corps 
du Tol. est de 899 pp. précédées de 12 AT. liminai- 
res, et suivies de 10 OT. non chiffrés. Vend. 18 fr. 
La Sema ; 15 fr. Clavier ; SU fr. bel cxempL de 
De Thou, m. t;. Gaillard ; 75 fr. Ubralrie De Bure; 
et le même exempl. 130 fr. Giraud; autre 48 fr. 
50 c. m. r. Bosquillon. 

CeSt par erreur que des bibliographes ont annoncé 
cette édition sous la date de 1505 , et comme de 
format In-4. . 

— Dionysiaca (gr.) nunc denuo in lucem édita et 
lac reddita por Eilhard. Labinum, cum lection. et 
conjecturis Ger. Falkenburgii. Hanoviœ, typis 
IVechel,, 1605, in-8. 

Cette édition a reparu avec un nouveau frontispice, 
daté de 1610, et augmentée de la partie dont Tin- 
titulé suit : P, Cunci animadversionum liber in 
IV omii Dionysiaca; Dan. Heinsii dissertatio; Jos, 
Scaligeri conjectanea, Lugd.-Bat., iMd. Elsevi- 
rius, 1610, in-8. Les 2 volumes ainsi réunis sont 
rares et recherchés : vend. 24 (t. l^archer; 34 fr. 
Goulon, et quelquefois moins. Le premier volume 
seul n*a pas moitié de cette valeur. 

— DiONYSiAConuM libri sex, ab octavo ad decimum 
tertium, graKe, res bacchicas ante expeditionem 
indicam complectcntes (gr.) ; emendavit, omnium 
Nonni librorum argumenta et notas mytliologicas 
a^Jecit Geor.-Henr. Moser; prxfatus est Frid. 
Crenzer. Ueidclbcrgœ^ 1809, in-8. 5 fr.— > Pap. fin, 
8 f^., et plus cher en papier vélin. 

n faut Joindre à cette édit. les AddilamenttL, impr. 

à Ulm en 1814 (2 feuilles). 
-«• DiOMYUAOORDii Hbri XLVIII, suis et aliorum con- 

Jectoris emendavit et illustravlt D. Frieder. Grâfe. 

Upsiœ, Vogel, 1819 et 1826, in-8., tomes 1 et U. 
Ces deux volumes contiennent un texte grec bien 

corrigé, avec de courtes notes critiques : 28 fr. — 

Pap. lio, 34 fr. -* Pap. vél. 42 fr. 

— Les Dionysiaques ou Bacchus , poëme 
en XLVIII cbants, grec et français, pré- 
cédé d'une introduction, suivi de notes 
et de tables et index complets, rétabli, 
traduit et commenté par le comte de 
Marcetius. Paris, F. Didot frères, et 
chez LacroiX'Comon. 1856, gr. in-8. 
20 fr. — Supplément^ 1860, gr. in-8. 
de 16 pp. à 2 col. 

One autre édit. en 6 vol. gr. in-S2, sans le texte grec, 
a paru en même temps que celle-ci. 12 fr. 

« DiONYSiACORUM llbros XLVUI, graece, recensuit 
A. Hoechly. Lipsia^ Teuàner^ 1858, 2 vol. in-12. 
12 fr. 

— Des Nonnos Hvmnos und Nikaea. Pe- 
tersbourg {Halle, Hemmerde) ^ 1813, 
in-4. de viii et 49 pp. 

Texte grec d*une partie du 15* livre des Dionysia- 
ques, vers 1*70 et sulv., avec une traduction alle- 
mande de Fred. Grafe. 

Les Dionysiaques, ou les voyages, les amours et 
les conquêtes de Bacchus aux Indes, trad. du grec 



de Nonnas (par Boitet). Paris, 162S, iii-8. 6 à 
9fr. 
Les exempl. de cette traduction sont rares. Vend. 
15 fr. m. r. de Couronne, et 19 fr. Courtois. 

^0NN08 von Panopolis, der Dichter. Ein Beitrag 
xur Gesch. der griech. Poésie von OuvarofT, mit 
Anm. von F. Gr&fe. Sl-Petersb,, 1817, in-4. de vui 
et 102 pp. 

NONNUS {Theophanes), Epitome de cura- 
tione morborum , gr. et lat. , ope codd. 
mss. recensuit notasque adjecit Jo.- 
Steph. Bernard. Gothx, 1794-95, 2 vol. 
in-8. 18 fr. — Pap. fin, 24 fr. [6582] 

La première édition gr. et lat. Strasbourg, 1568, pet. 
in-8. sous ce titre : Soni medici clarissinU de 
omnium particularium morborum curatione, 
etc., liber, quoique rare, est à bas prix. 

INONNUS {Lud.). Ichthyophagia , sive de 

piscium esu commentarius. Arituerpix, 

1616, pet. in-8. 4 à 5 fr. [7049] 

On a du même Nonnus ; Diœteticon, sive de re ci- 
baria libri I V, Antuerpiae, 1627, peC. in-8. et une 
édition plus complète sous le même titre, Antuer- 
pto, 1645 (et 1646], in-4. 

NONOSIUS Custer. Voy. Custeb. 

P(OODT (Ger,), Opéra omnia juridica, cum 

ejusdem vitaaJoan. Barbeyracio. Lugd.' 

Batav., 1735 seu 1760, 2 vol. in-fol. 

30 à 36 fr. [2548] 

Recueil estimé et très-recherché. Il a été réimpr. 
(Coloniœ) en 1763, in-foL, et aussi à Napies, 1786, 
4 vol. in-4. 

— Pouvoir des souverains, 4007. 

NOORT (Oliv. von). Voy. Pbiha pars. 

NOOT (/. van der). Voy. Van dbb Noot. 

IN'ORBERG. Codex Nasaraeus, liber Adami 

appellatus, syriace transcriptus , looo 

vocalium, ubi vicem litterarum gutta- 

ralium praestiterint, bis substitutis, la- 

tineque redditus a Mattb. Norberg. 

Londini'Gothor.y 1815-16, 3 vol. iih4. 

[2266] 

Édition donnée d'après la copie d*un manuscrit sa* 
béen de la Biblioth. alors royale de France. L'édi- 
teur y a Joint les deux volumes suivants : 

Lexidion codicis Nasara;i, cui liber Adami no- 
men, edidit Matth. Norberg. LontUni'Gothor,, 
1816, in-4. 

Onomasticon codicis Nasanei, cui liber, etc. 
Lotuiini-Gollwr,, 1817, in-4. 
M. Silvestre de Sacy a rendu un compte détaillé de 
cette imporunte publication dans le Journal ées 
Savants^ lixiïï et novembre 1819. (Les 5 voL,51fr. 
Cbaumette ; 4S fr. Quatremère.) 

Codex syriaco-hexaplaris ambrosiano-medicrfa- 
nensis, editus et lat. versus a Math. Norberg. Ion* 
dini*Gothor„ 1787, in-4. 

— Selecta opuscula, 18287. 

NORDBERG (7.-^.). Histoire de Charles 
XII ^ roi de Suède (trad. du suédois par 
Gharles-Gust. Warmholtz). La Haye, 
1742 et 1748, 4 vol. in-4. 10 à 12 fr. - 
Gr. Pap. 18 à 24 fr. [27682] 



Itopltseb [CIU'K,\, Lileratur der Sprichvërter^ 
18432. 



97 



KONNAKTÈS — NONNUS 



08 



BODchifllrés, à 36 lign, par page , lettres 
nodes. [10776] 



avec date ; elle est belle et fort rare, 
MB oo M sait i quel imprimeor Tattribuer. En 
itete ToL (00 quelquerois 9i la Gii) se trouve une 
ttMe alptabélique des mots, impr. à ft col. sur 12 0.; 
k inie vient ensuite, conuneoçant sans aucun in- 
teiê, par ces roots : 

(S) E!IIVlf EST TEOITM ET ODium. 

U ssoKription rapportée dans le titre ci-dessus est 
iapr. en 2 lignes au recto du dernier f., lequel, à 
a ^'U paraît, doit «tre suivi d'un 104* r. tout 



Tcido l«2 fr. Gaignat ; 221 fk-. La Valliere ; 9 Uv. 9 sh. 



- Compendiosa doctrina, ad filium^ de 
pnpnetate sermonum. yenetiis, indus- 
tria atque impendio Nicolai lenson, 
H. GGCC. LXXVT, gf. in-4. de 191 IT. à 
S4lign. par page, signât. Ai— Z. (Les 
19 prem. fiF. contiennent la table, et le 
» est bl.) 

Teaia 11 fr. Brienne-Lairc ; kO fr. m. r. Mac-Garthy ; 
Slor. 7S c. Meerman; 2 liv. 12 sh. d. Heber. 
U Hhfiodi. ioipériale possède un exempl. de cette 
MiioB, Imprinié sur v£lin ; un autre exempt., éga- 
Inent sur vtuif , et décoré de 52 miniatures, se 
tnwTait ï la vente de James Edwards faite à Ix)n- 
<ra, en 1815, et fut acheté 199 liv. 10 sh. pour le 
teéeDevonshlre. 

L%fiiiooée Vaise, IftTS, in-fol. de 132 GT. chiffr., 
prtcMésde 12 ff. non chiffrés, a été vend. 36 fr. 
LaSeraa. 

I gjelte decetanden grammairien a été réimpr. plu- 
Man fois à h fin du xv* siècle, avec ceux de Pom- 
poatui Pestus et de Terentius Varro. La plus an- 
dcaae éditkin qui réunisse ces trois auteurs est 
(dk de Panne , 1480 , tertio Idua DeccmbrU, 
u-faL ea caracL rom., laquelle a 12 DT. non chiffr., 
13211 et U ff. chiffr., 4 If. non chiffrés, et enûn 
M & i 2 coL pour le Festus. Celles de Venise, 
MS^ltM, 14M, et de Milan, 1500, toutes in-fol., 
«Dt ^ de valeur. 

"De PionuETATE serosonum, Jara demum innu- 
bcis restitutus, multls locupletatus, ope ve- 
liaor. codicum et indusiria lladr. Junii : ad- 
I fst Pulgentii Planciadae libellus de prisco ser- 
ti ib eodem repurgatus. Antuerpiœ , Chr. 

Jlyfa, 1505, in-S. S & 5 fr. 

htBière édition critique de Nonius. 

" De PioraiKTATE sermonls, et Fulgentius Plancia- 
te de prisa» sermooe; accedunt doctissim. viro- 
hb boic et variar. Icctionum libellus. ParisUs, 
^iilleyi, 1563, in-S. 

l'Ile WiiM reproduit le texte de Junius. Celle de 
l'^h», CkaiUat, 1586i, in-8., est augmentée des 
■MB de Deoys Godefrojr. 

"-^it Hafcelii nova edliio : additus est libellus 
ra^oKii de prisco sermone, et notae in Noaium et 
f^^ndoB (cwa Joslae Merceri). ParisiU, 1614, 
■*4à6lr. 

teMmès-estioée. H y a des exempt, dont le titre 

muStdati, Perler. 
" INniGi MaiceBas de proprieiale sermonis, addi- 

ta egt Faigntius Ptonciades de ortsco sermone ; 

cwpB BMBne et cun notis Joaiae Hercerii, ad edi- 

tMOB aarincaseBi anni 1614 auam fidelissiine re- 



aooi 1614 quam fidelissiine re- 
F»wat;acceditnoUtialitieraria. Upsiœ, Uahn, 
ini.Bi4.6fr. 

Cl». Waii strictorc et emeodationes nonianz, 
wtf, ion, io^ Pièce peu commune. 

KO^iHAlîTËS. UAprès-dinée des dames 
^ b JMfYerîef can?ersation comice 

Tout?. 



(3 act. en prose), par le sieur de Non- 

nantès*** (ou de Nonantois). Nantes, 

N. Verger, 1722, pet. in-12 de 77 pp. 

sans compter ni le titre ni 2fr. non chiË. 

[16582] 

Pièce d*un intérêt local, laquelle a donné lieu k une 
autre, sous ce titre : 

Le Pédant devenu comique ou critique de PAprès 
dinée des dames de la Juifverie (3 actes en prose), 
1722 [sans nom de ville ni d'imprimeur] ^ in-12 
de S AT. et Iti pp. 

Voir, sur ces deux pii>ces rares (vend. 7 fr. et 15 fr.)» 
le catal. de H. de Soleinne, 1723*24. 

NONNUS Panopolitauus. NONNor noiH- 
Tor nANonoAi'i or metaboah tôt kata 
iftANNHN Anoï EïArrEAioï. (Nonni Pa- 
napolitœ paraphrasis Evangelii secun- 
dum Joannem), in-4. de 51 fT., signât. 
aaa—hkk, plus un f. bl., 86 ligu. à la 
page. [492] 

Volume sans frontispice, sans pièces préliminaires et 
sans souscription, mais Imprimé par Aldje Manuce, 
à Venise, en 1501, ainsi que ce sitvant imprimeur 
nous rapprend lui-même dans un avis plocé sur le 
dernier r. de son édition des poésies de Grégoire de 
Nazianxe, de 150^1, oti il s'exprime ainsi en parlant 
de cette paraphrase de Nonnus : Sunt vero canni- 
num tria miUia ac septem et quadraginta : quœ 
cireiter abhine triennium imprimenda quidem 
curauimus, sed quia, propter summasoccupatiO' 
nés 7iostras, non unquam ea potuimus inlatinum 
traducere : adhuc premuntur. 

L'imprimeur avait eu, comme on le voit, Tintcntion 
de Joindre au texte grec contenu dans ce fragment 
de volume, une version latine qui n'a point été 
faite, en sorte que ce texte est resté un morceau 
séparé qui aura, sans doute, été peu répandu, et 
qui, par ce motif, est devenu rare. On peut le 
réunir au Gregorii Naz. carmina (voy. Poetjb 
chrisiiani). Ajoutons qu'au verso du dt^rn. f. se 
trouve une épigramme grecque en six vers, par 
Scipion Carteromaco. Vend. 24 fr. en 1811 ; 90 fr. 
en 1818. 

Cette même édition, à laquelle on a quelquefois, mais 
inexactement, donné la date de 1508, est annoncée 
dans le catal. de la Biblioth. impériale, ThéoL, 
tome I, B. 112, comme imprimée à Rome en 1526, 
studio Demetrii Ducœ cretensis; et cela parce que 
l'exemplaire est relié avec les liturgies grecques de 
saint Jean Chrysostôme et autres, eflTectivement 
publiées à Rome, en cette même année, par Ûéiné- 
trius Ducas. 11 était d'autant plus nécessaire de re- 
lever cette méprise, qu'elle a induit en erreur 
Ebert, n" 14850 de son Dictionnaire, et HoCToiann. 
Lexicon, édit de 1832, III, p. Iù7. 

— In EvANGELiUM s. Joannis paraphrasis graeca,a 
Casp. Hegendorphino lat. facta (graeje et latine). 
Paris,, Jac» Bogard, 1541-42, peL in-8. 

Cette édition paraît être une réimpression de celle de 
Haguenau, 1527-28, in-8., dont le texte a été impr. 
par les soins de Phil. Melanchtbon. 

— Idem Paraphrasis, gr. Parisiis, Martin, Juve- 
nis, 1556, in-8. de 168 pp. 

— Metaphrasis evangelii secundum Joannem, ver- 
sibus heroicis (gr. et lat.) cum ms. cod. Palat. col- 
leta, verbor. indice aucta, brevibus notis iliustrata, 
rectius aliquot in locis versa opéra F. Syiburgii. 
[Heidelberga)^ Hier, Commelinus, 1596, in-8. 

Bonne édition, bien préférable aux réimpressions qui 
en ont été faites. 3 à 4 fr. 

Citons encore l'édition de Leyde, RaphelengiuSi 1599, 



tte (CL'Fr.), DicUonnaire, 1853. 



103 



NOROFF — NOSTRADAMUS 



104 



Abr. Savgraifn, jouxte la copie impr. 
' à Rouen, 1617, pet. m-8. de 16 pp. 
[13970] 

Opuscule en vers dont il existe des exemplaires sons 
la date de 1623, et avec le titre ainsi modiGé : Le 
Normand, sourd , aveugle et muet , envoyé par 

' Guillaume Sana-Peur , sur ce qui s'est passé à 
Rouen» adressé aux bons François , et à la suite 
de la pièce annoncée se trouve ; Complainte la- 
mentable sur te chant, dames d'honneur... sur 
le chant de viue la fleur de lys [Frère, 11, 503], 

NOROFF {Atraayn). Poutechestvïe po 
sriatoï zemié. Voyage en terre sainte 
(de 1835); 3« édition augmentée. St-Pé- 
tersbourg, impr. de la III*" section de 
la chancellerie impériale, 1854, 2 vol. 
in-12. 

— Poutechestvïe po Egiçtou i Noubii. 
Voyage en Egypte etlSubie (de 1834-35); 
2« édition. Ibid., 1853, 2 vol. in-12. 

— Poutechestvïe k serai tzerkvam. Voyage 
aux sept églises mentionnées dans F Apo- 
calypse; 2* édition. Ibid., 1854, in-12. 

[20575] 

Ces trois ouvrages ont été réimprimés depuis dans les 
«euvres complètes de M. de Noroff, alors ministre 
de l'instruction publique en Russie. 

]SORRY (Miles de). Les quatre premiers 
livres de T Uni vers de M. de Norry, aux- 
quels est traité du nombre, ordre et gou- 
vernement des deux. La description tant 
poétique qu'astronomique des images 
célestes des sept planettes , etc. Paris, 
Gilles Bey, 1583, in-4. [13765] 

Un exemplaire en mar, r. UQ fr. Librairie Potier, 
en 1860, à cause de la reliure. 

NORTHCOTE {James). One hundred fa- 
bles, original and selected ; embellished 
willi two himdred and eighty engravings 
onwood. London, Latcord, 1828, pet. 
in-8. [16951] 

Une seconde série de fables du même auteur renfer- 
mant également 280 vignettes sur bois, a paru à 
Londres t eu 1853 , de format pet. in-8. Les deux 
séries ont ooùié ensemble 2 liv. , mais se trouvent 
pour moins de 18 sh. Les exemplaires en Gr. Pap. 
avec vignettes sur pap. de Chine sont plus chers. 

^ Memoirs of Joshua Beyiiolds, S1003. 

NORTHUMBERLAND ( Henri Algernon 
Percy, earl of). The Régulations and es- 
tablishment of the Household of H. -A. 
Percy, the fifth earl of Northumberiand, 
at his castles of Wresill and Lekinfîeld, 
in Yorkshire, begun Anno Domini m. d. 
XII. London, 1770, in-8. de xxvi, x, et 
464 pp., plus 4 pp. [26814] 

Le D' Percy« mort évèque de Dromore , a publié ce 
volume curieux, dont on n*a tiré qu'un petit noni- 



Norofta (el coude de). Poesias, 15310-11. 
Norris (Rofr.). Voyage, 20890, 
NorrU {Edwin). Tlie and«nt eomish disins, 16852. 
Nortli {Roger), Tbe tliree North, 20969. 



bre d'exempl., non destinés au public, et qui, lors- 
qu'ils se sont présentés dans les ventes, y ont été 
quelquefois portés à 5, à 8 et même à 10 liv. L'ou- 
vrage a été réimprimé à Londres, en 1827, in-8. 
1 liv. 1 sh., et aussi en entier dans le ft* vol. de 
VAntiquarian repository de Grose, 1809, in^. 

NORTHUMBERLAIND. Castlesof Alnwîck 

and TVarkworth, etc., from sketches by 

C. F. duchess of Northumberiand. Lond. , 

1823, in-4. [10022] 

Recueil de vues de the Bouse Percy, lithognph. 
d'après les dessins faits par l'épouse du noble pro- 
priétaire de cette magninque résidence. Il en a été 
tiré 250 exemplaires. U y a S9 planches. 

NORTHU]VIBERLAND(/îo6. Dudley, duke 
of;. Voy. DuDLEO. 

NORTUUMBRIJS ducis in Anglia oraUo 

quum ad supplicium productus esset. 

Colonix , J. Gennepœus^ 1554, in-8. 

[26922] 

Cette pièce rare a été vend. 3 liv. 15 sh. chez Hebcr. 
C'est probablement la traducUon de l'opuscule an- 
glais ayant pour titre : 

Thb Saying of John, late duke of Northumber- 
iand, upon the scaffolde, at the tyme of his exécu- 
tion, the 22 August. London, 155S, in-8. 

— JOANNis Dudleii Northumbriae nuper in Anglia 
ducis, Jam lunc sccuri percutiendi, ad populum 
londinensem condo. Romœ, apud Paulum Manu- 
tium, 1570, in-4. de k 0. seulement. 

Édition si rare qu'on n'en connaît que deux exem- 
plaires, dont un au Vatican, et l'autre en Angle- 
terre. Ce dernier a été vendu 15 liv. Butler. 

Il existe deux traduct. italiennes de ce discours, Pane 
sous ce titre : Questa e la confessione, che Gw~ 
vaimi duca di Northomberlando fece essendo egli 
sopra el palco per essere giustitiato, in-4. de 
U fT., sans lieu ni date, mais paraissant être sortie 
des presses de Blado d'Asola, a Rome ; vend. 4 liv. 
h sh. Butler. L'autre est celle qui se trouve dans 
l'ouvrage de Bavigllo Ros.so, intitulé : / Successi 
d' Inghilterra (voy. Bossoj. Elles sont IHine et 
l'autre conformes au texte lat. imprimé en 1554. 

JNORVELL {Robert). The Meroure of an 

Christian , composed and drawn forthe 

of Holy Scriptures; by Robert Noruell, 

man of armis , during the tjrme of his 

captiuitie at Paris, in the Bastillie , for 

the testimonie of Sauiour Jésus Christ. 

Edinburgh, by Rob. Lekperouik, 1661, 

in-4. de 62 iï. [15753] 

opuscule en vers contenant : GodUe ballades and 
other pœms. Le seul exemplaire qu'on eu connût 
il y a quelques années a été porté à kO Uy. à la 
vente de Geor. Chalmers, S* part, du calai., n** 872, 
où l'on a imprimé Norwell au lieu de NorvelL 

NORVIKS (laïques Marquet, baron de 
Montbreton, de). Histoire de JNapoléon; 
3« édition, revue et augmentée par Fau- 
teur. Paris, Toisnier-Desplaces, 1829, 
4 vol. in-8. iîg. 24 fr. [23980J 

Cet ouvrage était k la 23* édition en 1854. U y «n a 
une de 1839, en un seul voL gr. in-8., «!«« des 
gravures et des vlguelles : 20 Ir. , , 

]SOSrRADAMUS(/lf ic/i6/}. Les^ropfai^ties 
de M. JVUchel Nostradooiu^. Luçgn^ ^hés 
Maté Bonhomme. M. ï>. LV» Qi la^fin) : 
Ce présent livre a esté acheué d'impri- 



105 



NOSTRADAMUS 



106 



mer le iiii. Umr de mai M. d. lv, pet. 
in-S. de 46 ff., lettres rondes. Il y a nuit 
ff.préllm. [9013] 

ffltkm originale et très-rare de ces prophéties. Elle 
R contient qoe quatre centaries, dont les trob 
premières renferment chacune 100 strophes de 
4 vos de 10 syllabes, et la quatrième, M strophes 
jenlement. Vend. 7 fr. 50 c. m. r. La Valliere , et 
senit plus chère ai^urd'bui.Cest sur cette édition 
^ été dite celle û' Avignon, 155«, pet. io-8. 

— Les prophéties, en dix centuries, avec 
141 prâages tirez de ceux faiets par 
>'ostradanius es années 1555 et suiv. 
jusqu'en 1567, avec les prédictions ad- 
mirables pour les ans courants en ce 
sièele, recueillies, parVinc. Sève. Lyon, 
Ben, Rigaudy 1568, pet. in-8. 6 à 10 fr. 

fiiioo beaocoop plus complète que la première. Il 
aeiisie une autre sous la même date (1568), mais 
de fermât in-iO. Une troisième, également datée 
et ISM, pet. io-8., a paru beaucoup plus tard. 
Elle est fort mal imprimée, de même que celle de 
Tnyes, sur la copie de Lyon, 1568, peL in-8. 

— Les prophéties de M. Michel Nostra- 
damiis, médecin du roy Charles IX et 
Ton des plus excellents astronomes qui 
forent jamais. Lyon (sans nom d'im- 
primeur), 1611, 2 part. pet. in-8. de 93 
(94) et 54 ff. sans la prétace. 

XoB diODs cette édition parce qu'après le 5a* f. de 
h seconde partie il se trouve 58 sixains qui ne sont 
pas dans les précédentes, et qui occupent 10 ff. 
K» chiffrés, sous ce titre : Prédictions admirables 
VOwUtans courants en ce siècle, recueillies des 
mèmùSres de feu Michel Nostradamus, présentées 
« tris-grand, invincible et Irès-cUment prince 
ff«nr ly, vivant roy de France et de Navarre, 
fer Vincent Seoe de Beaucaire, en Languedoc, 
éàteVi mars 1665, au chasteau de Chantilly, 
vmum de nwnseigneur le connestable de Mont- 
■orovy. Ces sixains sont reproduits dans l*édit. 
de IflfiB et dans d'antres. 

— LesTrayes centuries et prophéties 

aîee la vie de Fauteur. Amsterdam, J. 
Jansion à Waesberge, etc., 1668, pet. 
ia-12. 24 à 36 fr. 



édit., qui se Joint k la collection des Elsevier : 
(fle a été faite sur celles A* Avignon, 1556, et de 
Lfon, ISflS; et probablement aussi avec le secours 
decefle de Leyde, 1650, in-8. De très-beaux exem- 
piairesoot été vendus 13 fr. d*Ourches; 70 fr. Sen- 
lier; OS fr. Bérard ; 01 fr. Labédoyère; 300 fr. non 
ro§ni^m\W1. 

<ta a bit une édition de ces prophéties, pet. in-i2, 
doot le frontispice gravé, copié snr rédition de 
Jausim, de 1668, porte : Jouxte la copie d'Amst,, 
Paris, Jean mbtni, 1668 (aussi 1669) ; mais cette 
itiopreision est beaucoup moins-ljelle qoe i'orlgi- 
Dd, et n*a pas de prix. Il en est de même de Tédi- 
tm€Am»iertL, Ikmiel Winkerman, 1667, in-12, 
fert ■■! iaprimée., et de plusieurs autres que nous 
■Indqoons pas. 

Beiisie une traducijon anglaise des Prophéties de 

Garencleres. Lon- 
avec un frontispice 



Hemadanitts, par Théophile de 
4M, 1672 (aussi 1666), in-foU* a 



— La grand' pronostication nouuelle, auec 
IbrntteiiBe prédiction pour Idu 1567, 
«onposet' pan^'inaistre Michel Nostra- 
îliÉnus^/dbetéuKeii médecine, de*Salon 



de Oraux en Prouence , contre ceux qui 
tant de foys Tout faict mort. Paris, 
Jacques Kerver, 1557, pet. in-4. de 
12 ff. 

Morceau écrit en prose : 23 fr. vente Krœnner, en 
1855. On y lit une approbation, datée de 1556, qui 
permit à Jacques Kerver et à Jean Brotot, li- 
braire de Lyon, de vendre et distribuer les Alma- 
nachs. Présages, etc., de Michel No&Uradamus. On 
sait d'ailleurs que ce médecin astrologue a écrit des 
opuscules de ce genre, pour chaque année, depuis 
1550 Jusqu'en 1567, et qu'il est décédé le 2 Juillet 
1566. Plusieurs de ses almanachs, devenus si rares, 
ont été impr. à Lyon, par Ant. Volant et par Bêdolt 
OdoL Après la mort de Nostradauuis, on a continué 
à en publier sous son nom. En voici qui doivent 
être de lui : 

La grart pronostication nouuelleauecqucs la dé- 
claration ample de MDLIX, composée par Mich. Nos- 
tradamus, aueoques les figures de quatre tems sur 
les climats 47, ft8, 49 et 50. Lyon, Jean Brotot , 
1558, in-8. 

S fr. 5 c. catalogue de De Selle, n» 840, ob se rrouTc 
aussi, sous le n** 841 , Pronostication nouuelle 
pour MDLXII, par le même. Lyon, 1561, in-8. 

Prophéties merueilleuses , commençant ceste 
présente année, et dure Jusqu'à l'an de grand mor- 
talité, que l'on dira 1568, an de bissexte, par Mi- 
chel Nostradamus. Paris, GuilL Nyverd (iians date, 
mais vers 1560), pet. in-8. de 20 ff. en prose. 49 fr. 
rel. en cart. en 1860. 

Les Significations de l'ecIipse <|ui sera fe 
16 septembre 1559, laquelle fera sa mahgne exten- 
sion Jusques en tan 1560, diligemment obseruée par 
maistre Micliel Nostradamus. Paris, Guillaume le 
Noir (vers 1560), peU iii-8. de 8 ff. 50 fr. en 1860. 
ALMANACH pour lan M. D. LXIII, avec les présa- 
ges, calculé et expliqué par M. Michel Nostradamus, 
docteur en médicine , Astrophile de Salon de Graux 
en Prouuence. — Dédié au très ili. Seign. et très 
excellent capitaine le S. Francoys Fabrice de Ser- 
bellon. Imprimé en Auignon, par Pierre Roux, 
in-16 de 80 ff. non chiffrés. 

Petit volume rare que M. F. Rujet a amplement décrit 
dans le Bulletin du Bibliophile , décembre 1861, 
pp. 1661 à 1676. Un exemplaire rel. en mar, an- 
aen, 91 fr. Renouard. 

On lit à Tavant-demière page de ce livret : Faciebat 
M. Nostradamus, Saionœ Pctreœ Provinciœ, die 
7 Mail 1562 pro anno 1563. Impresrum Avenioni, 
cum iicentia maanificorum dominorum superio- 
rum; et à la dernière page une épigramme latine 
sur les misères de la France. ( Bulletin du Biblio* 
phile, décembre 1861, p. 676.) 

PROPHETIES ou revolution meroenieuse des qua- 
tre saisons de Pan, et apparition des grands et hor- 
ribles signes, comcttes, estoiles et tremblement de 
terre qui pourront aduenir depuis Tan présent Jus- 
ques en lan de grande mortahlé 1568, an de bis- 
sexte, par M. Nostradamus. A Lyon, par Michel 
Jove, 1567, in-6. de 26 pp. 

Le style de cet opuscule ne ressemble en rien à celui 
de Nostradamus ; pent-étre est-ce celui de son fils. 

— Recueil de révélations et prophéties merreltleuses 
de Ste Brigifte, St Cyrille et autres saints et reli- 
eieux personnages... par Nostra Damns {sic) le 
Jeune. Les augmentations de plusieurs i-évélations... 
extraits de divers livres, par le même. Venise, 
par le seigneur de Castavino, 1675, 2 tom. en 
1 Tol. pet. in-8» 

Recueil en prose, et par con«(5qiient très-différent des 
Centuries de Mich. Nostradamus. L'édition de 1575 
est rare (88 fr. m. r. PîxerétxMirt), mais l'ouvrage 
a été réimpr. plu>ieurs fois à Lyon et à Troycs. 

La publication des Centuries de Nostradamus a donné 
naissandd aux ouvrages 6uiv*nia, qu'il serait bien 
difncile de rencontrer ai^ourd'hui. 
'.^. DIBQIARA.TJOII des abu«t ignorances et séditions 



i\/ 



1 



m 



NOSTRADAMUS — NOSTREDAME 



108 



de Michel NoetnMiainiis, de Salon de Graux en Pro- 
iMîDcc; nouuellement lrad« de lau en françoys. 
Imprimé en Avignon, par Pierre Roux et Jan 
Tr4anblav, 1^58, in-A. de 04 pp. [9017] 

— Le Monstre d'abus. Composé première- 
ment en latin par maistre lean de la 
■dagueniere, docteur en médecine et ma- 
tematicien ordinaire des landes d'an- 
niere. Et depuis traduit et mis en 
nostre langue Françoyse par le More du 
Verger, recteur extraordmaire de l'uni- 
ùersité de Mateflon, et protecteur des 
gondz de la Haioulen. Marinus Nouetus 
^iucensis in Nostradamum. Nondum 
: grammaticae calles primordia , et audes 
Vim cœli radio suposuisse tuo. A Paris, 
pour Barbe Regnault , demourant à 
ta rue 5. laques, deuant les Mathu- 
rins^ 1558, pet. in-8. de 20 ff. non 
chiffirés. 

opuscule singulier écrit par un calviniste, qui a eu 
grand soin de déguiser son nom. M. BiiOet a donné, 
dans le Bulletin du Bibliophile, mai 1861, pp. 241 
ft 268, un article fort curieux oti il a cherché à éta- 
blir que l'auteur de ce livret fort rare est Théodore de 
Bexe. 11 y parle aussi de la Ucclaration ci-dessus, 
ouvrage donné sous le nom de Laurent Vidal , 
* nommé à la tête de l'avis au lecteur ; et en même 
temps d'un troisième ouvrage, dont nous allons 
donner le titre d'après lui : 

La premiebe inuecilue du seigneur Hercule le 
François contre Nostradamus, traduit du latin (par 
L. u. c m.). Lyon, Boux, 1557, in-8. 

-^ Excellent et moult utile opuscule, à 
tous nécessaire qui désirent auoir co- 
gnoissance de plusieurs exquises re- 
ceptes, diuise en deux parties. La pre- 

' miere traicte des diuerses façons de 
fardemcns et senteurs pour illustrer et 
embellir la face : La seconde nous monstre 
la façon et manière de faire confitures 
de plusieurs sortes, tant en miel , et vin 
cuict, le tout mis par chapitres, comme 
est fait ample mention en la table. Nou- 
uellement composé par maistre Michel 
de Nostredame, docteur en médecine 
de la ville de Salon de Craux en Pro- 
uence, et de nouueau mis en lumière 
à Lyon, parJntoine Volant, M. d.lv., 
in* 16 de 228 pp. et une pour la table. 

Certainement ce petit livre du célèbre Nostradamus 
n*est ni le moins rare ni le moins curieux de ses 
ouvrages. 

— Autre édition sous le même titre. Paris, Olivier 
de Harsy, 1556, in- 16. 14 fr., quoique taché, 
Monmerqué. 

La Croix du Maine en cite une édition ^Anvers, 
Plantai, 155? (sous le titre de Vrai et parfait 
cmbellitsement de la face, etc.). 

Il y en a une autre sous ce titre : 

EzcEUiENT et très util opuscule i tous néces- 
saire, de plusieurs exquises receptes, divisé en 
deux parties : la première nous monstre la façon 
de faire divers fardemens et senteurs pour illustrer 
la face; la seconde pour faire confitures de diverses 
fiortes... composé par maistre Michel Nostradamus, 
docteur en medecmc de Salon de Craux , en Pro- 
vence. Lyon, Benoist Bigaud, i512^ in-16de 212 pp. 
et 6 AT. pour It table. 29 fr. Coste. 



^ L'Embeuubmeiit de la face et consemadon du 
corps en son entier. Ensemble pour faire diuers lane- 
mens, parfums et senteurs. Auec la manière de flaire 
toutes sortes de confitures liquides et excellentes : 
adiouste la manière de faire plusieurs aortes d'ypo- 
cras et autres vins fort exquis; outre la manière et 
propriété de faire de plusieurs sortes de vinaigre, 
tant de senteur qu'autres ; recueillis des œuvres de 
M. Mich. de Nostradamus, par messieurs les doc- 
teurs en la faculté de médecine de la ville et ciié 
de Basle, de<Ué au peuple de France. Paris, par la 
vefue Jean Bonfons (s. d.) , in-16 de 5 fl. préllm., 
118 fT. chiffrés et 7 ff. pour la table. Lettres rondes. 

La dédicace au peuple françois est datée du 6 juil- 
let 15<». 

Pour un autre ouvrage du même genre que celni-d, 
voyex BASTiMEifTdes receptes. 

— Le Remède très utile contre la peste et toutes 
fièvres pestilentielles, avec la manière d'en guérir ; 
aussi la singulière recepte de Tœuf dont usoit l'em- 
pereur Maximilian premier du nom. Pari», GuilL 
tXyverd, 1561, pet. m-«. [7195] 

Ce titre est donné par Du Verdier à l'article Michel 
Nostradamus; mais la traduction anglaise ci-des- 
sous du même ouvrage fait supposer une édition 
de l'original antérieure à 1561. 

— An excellent Treatise, shewing such perillons 
and contagions infirmitics, as sbalT issue 1559 and 
1560, with tbe signes, causes, accidents and cura- 
tion for tbe bealtli of sucb as inhabit tbe 7, 8 and 
9 climate ; compiled b^ niaister Micbael Nostrada- 
mus... and traiislated mto Euglisb, at tbe désire of 
Lawreutius Philotus TyL London, by John Daye, 
1559, in-16. 

Parlons maintenant d'un ouvrage de Nostradamus peu 
connu, que nous aurions pu placer à l'arUde Ga- 
lien, mais qui trouvera naturellement sa place ici. 

— Parapbbase de C. Galen {sic) sur l'exortation de 
Menodote, aux estudes des bonnes Arts, mesmement 
Médecine. Traduict de latin en françois, par Michel 
Nostradamus. A Lyon, chez Antoine au Bosne, 
1557, peu in-8. de 69 pp., avec une figure au fron- 
tispice et une dans le texte. 

Traduction fort peu exacte de la version latine de cet 
opuscule de Galien ; le style du traducteur est ab- 
surde, et n'offense pas moins le sens commun que 
la grammaire. Les morceaux préliminaires sont: 
l" un huitain sur Vestatue de Galen, traduit du 
grec; 2^ une assez longue épitre en prose de Mich. 
Nostradaums a très haut, très illustre, très ma- 
gn(mime et très héroïque seigneur monseigneur 
le baron de la Garde, cheucUier des ordres du 
Boy, admirai des mers du Leuant ; 3" Contre les 
ineptes translateurs a Monseigneur U comman- 
deur de Bcynes , dixain ; U** Cesura ad leetorem. 
M. F. fiojet a donné dans le Bulletin du BibUo- 
phile (1861, pp. 375 et suiv.) l'analyse de ce livre 
singulier et fort rare, d'après l'exemplaire apparte- 
nant à la bibliothèque Maxarine. 

NOSTREDAME {Jean de). Les vies des 
plus célèbres et anciens poètes proven- 
saux, qui ont floury du temps des comtes 
de Provence , recueillis des œuvres de 
divers auteurs qui les ont escrites en 
langue provenzate, et depuis mis en 
langue françoyse , par Jean de Nostre- 
Dame , procureur en la cour du parle- 
ment de Provence. Lyon, Alex. Mar- 
silij, 1575 , pet. in-8. de 258 pp., 1 f. 
blanc, 6 if. pour fa table et 1 T pour la 
marque de nmprimeur. [30568] 

Quoique trop superficiel, cet ouvrage est i^hencbé, 
et les exemplaires n'en sont pas communs : M'a 

12 fr. ; vend, beaux exempl. en mar. 19fir. Gaignat ; 

13 fr. 50 c. Thierry; 38 fr. Parison. 



r- 



\m 



NOSTRE-DAME — NOTITIA 



1(4) 



LiinAKtiooiialieiioe par J. GIndicf, pareillement 
■priuiét > Ufon, chez MartHii, en 1575, in-8., 
piéMMe phisieors corrections et additions : 10 à 
tlfr.; icod. 29 ffr. M c, en 1850. 

- Li Vite de* pih celeliri poeti provenzali, scrittc 
a iiigaa franxese da Giov. di Nostradama e trad. 
*G.-M. Crescimbeni, omate di copiose annota* 
Bari, e accresciate di moltissimi poeti. Roma , 

I^iaddiiMms et les notes dn traducteur donnent de 
nt^nnance i cette traduction, laquelle fait partie 
di 2* foL de VIstoria dtlla votgar poesia de Cre- 
Kûabni, mais se trouTe aussi séparément. Elle 
irait d'abord paru à Rome, en 1710, in-4. 

XOSTRE-DAME (César de). Pièces hë- 

roïqaes et diverses poésies. Tholose, 

WÊce Jatq, Calomiez, 1608, pet. in- 12. 

[13906] 

OBM ce recoeO sont ordinairement rénnb les on- 
na^es soirants do même poète, imprimés séparé- 
■eni^Toolouie, savoir z Rimes spirituelles, 1607, 
Tlpp. précédées de O (T. prélimin. — Les Perles 
« ks tarmes de la S*«-Magdelainc, avec quelques 
riœ saÎDies, 160O, 55 pp. — Dthas ou le bon 
bvTHi, IMO, 53 pp. — La Marie dolente , le ta- 
Heao de !(arclase, 55 pp. — Le Songe de Scipion, 
pa^ne héroiqne, 1006, 70 pp. — Vers funèbres 
wli nort de Qi. Da Verdier... très excellent 
)m«r de laih, 1007, 20 pp. Vend. 30 fr. mar. bL 
TéBaai, et 99 fr. le même, en 1860. 

— L'bistoire et chroniques de Provence , 
où passent de tems en tems et en bel 
ordre les anciens poètes, personnages et 
^milles illustres qui y ont fleury depuis 
€OOa]is;oultre plusieurs races de France, 
dltalie, Hespagne, etc., comme aussi 
kspitts signalés combats et faits d'armes 
^ s'y sont passés. Lyon^ Sim. Rigaud, 
1614, in-fol. de 1092 et 63 pp. 15 à 24 fr. 
(M786] . 

Ctt kiftoire mérite d*étre oonserTée , surtout \ 
OBe da rédt que Tauteur y fait des troubles dont 
ri araa été le témoin. 

L'EsTRÊE de la Royne en sa Tille de Sallon ; 
feicie «dédiée à M. Antoine d'Espagnet, par César 
^ Ikomedame, gentilbomme prouençal. A Aix, 
forJen Tkotoâan , imprimeur du Boy et delà 
nAr, ion, pet. in-S. f 2M05] 

Cagoule étant deTeno fort rare, M. V. Boy, 11- 
fcfure i IfaraeHIc, en a fait faire, en 1855, une 
rta^iressioo, in-12, tirée à mixante exemplaires, 
iNssor pa|ftier de Hollande, à laquelle il a Joint 
du letires inédiles de Tautenr, et la reproduction 
'iae aotre pièce qai a 'pour titre : J> Discours 
KrifoMe ée ce qui s'est passé au voyage de la 
feqM depuis son département de Florence jtts- 
^à «M arrhtie en ta viUe de Marseille, auecq 
la maguikowes faites à Ventrée de Sa Maiesté, 
^^m, pour Benoist Cbalonneau et pour Silveslre 
Mvcaa , 1600, le tout occupant 83 pp., y compris 
latitmett^anden permb d'imprimer. 

yOTA{^lberto). Commedie complète. To- 
riw, 1842-43, 8 vol. in-8. 30 fr. [16743] 

iorar m grande réputation, et dont les ouvrages 
«M IréqaeaDuneot réimprimés en Italie. 

Utaoème édition, Firenxe, 1827-28, 7 vol. in-10, 
Oiitéire accompagnée d*un second recueil {seconda 
nctotta, corretta dell* autore, Torino, 1836, 
2 *•!. ia-IO, lequel pent être également Joint à 
tWi. de Paru, Baudry, 1829. 5 %ol. in-12, 
fmx^con sagçio storico del prof. SalfL 
TiiATiE d*A. ^ota et du comte Giraud, ou 
do uwfl l a i iiea pièces de œs deux auteurs. 



trad. par M. Th. BetUnger, précédé d*an prééis 
historique sur la comédie en Italie et en France, 
par M. Scribe, et accompa^pé de remarques et 
commentaires sur chaque pièce, par M. BayaiMl. 
Paris, Aimé André, 1850, S vol. ia-8. 

PïOTA délie polizze che sono useite bene- 
fiziante nel lotto fatto in Firenze comin- 
ciato a trarre il di Gennaio 1589. Fi- 
renze, A. Padovani, 1589, in-4. [4127] 

Opuscule curieux faisant connaître comment était' 
organisée la loterie à Florence à la fin du xvi* siè- 
cle. 1 livi U sh. Libri, en 1859. 

NOTABLE discours. Voy. Dialogo. 

NOTABLE sermon (une) contenant lex- 
cellence et sainctete du pur et sainct 
vierge Joseph , esj^oux a la très digne 
mère de Dieu la vierge honorée, com- 
pose par ung religieux de lordre des 
frères mineurs de lobservance , et mis 
en francois a la requeste de plusieurs 
notables personnai^es. Rouen, Martin 
Morin (sans date), in-4. goth. [1436] 

Sermon du commencement du xvi* siècle. Vend. 12 fr. 
m. r. Mac-Carthy. Il serait plus cher aujourd'hui. 

NOTARA {Chrysantus), Introductio în 
geographiam et sphœram, ffrœce (ex 
edit. J.-Nic.-Alex. Maurocordati ). Pa- 
risiis, 1716, in- fol. fig. 10 à 15 f^. 
[19611] 

Ouvrage écrit en grec moderne. 

NOTES d'un voyage fait dans le Levant, 

en 1816 et 1817. Paris, imprimerie de 

F, Didot, 1826, in-8. [19669] 

Cet ouvrage anonyme de M. Ambr.-Firmin Didot n*a 
été tiré qu*à un petit nombre d'exemplaires, non 
destinés au commerce. La seconde partie , qui de- 
vait renfermer les notes de l'auteur sur la Gr^ce, 
n'a point paru ; seulement M. de Pouquevllle en a 
placé quelques fragments dans les deux éditions de 
son Voyage de la Grèce. Vend. 10 fr. GO c. en 1830. 

NOTICE sur Colard Mansion. Voy. Vàn 
Praet. 

NOTICES et extraits des manuscrits de la 
Bibliothèque du roi, lus au comité établi 
dans l'Académie des inscriptions et belles- 
lettres. PariSy 1787-1862, 20 vol. in-4. 
fig. 300 è 350 fr. [31371] 

Ces 20 volumes se Joignent aux Mémoires de l'Aca- 
démie des inscriptions (voy. Acadêmib). 

Plusieurs des derniers volumes sont en 2 parties; le 
tome XV, contenant la table alphabétique des ma- 
tières renfermées dans les quatorze premiers (Par- 
tie occidentale), in-ft. de 052 pp., n'a paru qu'en 
1861. 

NOTICES sur La Bruyère et La Roche- 
foucauld. Voy. SUABD. 

NOTITIA dignitatum imperii romani , ex 



Notes and Queries, SISSÔ. 

Notice chronologique d^une centaine d'ouvrages à 

se procurer, 31782. 
Notice descriptive de l'Angleterre, 26741. 
Notices historiques sur Bourges, 2M90. 



m 



NOTIZIA — NOUVEAU 



U2 



nova recensionePhil. Lahhe.Parii., typ, 
reg.y 1651, pet. in-12. [22969] 

Jolie éditioD de cet important ouvrage. Elle ccHitient 
un texte revu, et de plus les variantes des éditions 
précédentes, mais sans commentaire ni fig. Cette 
notice fait partie du Corpus /tiêtor. tyt., édition 
de Paris, et elle a été réimprimée dans Péditton 
in-fol. de la même collection, faite à Venise, en 1729. 

La meilleure édition est ceHe qui porte le titre sui- 
Tant: 

NOTITIA dignilatum et administrationvm oa« 
nium tam dviUum quam militarium in partibus 
orientis et occidentis. Ad codd. inss. editomroqtie 
fidem recensiiit commentariisqoe lllnstravit Éd. 
BOcking. Jl^owi, Mareua, 1839>5S , 5 parties qui se 
relient en S vol. ii)-8., avec un index. 42 tr. 

Cette même notice a paru pour la première fols com- 
plète, sous le titre de fiotitia utraque cum orien- 
tis tum occiilentis ultra Arcadii Honoriique Ca- 
aarum tempora, dans un vol. in-fol. publ. à Bâlc, 
cliez Froben, en 1552, par les soins de Sigis. Gele- 
nius : volume oui renferme plusieurs autres ou- 
vrages sur le même sujet, et est orné de fig. sur 
bois. Elle a ensuite été réimprimée avec un com- 
mentaire de Gui Pancirol à Venise, en 1595 et i4M2, 
in-fol., puis avec des corrections et des additions, 
à Lyon, cbex Hug. de La Porte, en 1008, in-fol. fig. 
sur bois, et enfin avec de nouvelles additions et 
quelques suppressions, k Genève, 1625, in-fol. fig. 
Ces différentes éditions ne sont point chères. Ajou- 
tons que la Notitia, accompagnée du commentaire 
de Pancirol, bit partie du tome Vil du Thésaurus 
aniiq. rom» de Grwius. 

NOTIZIA délia vera libertà fiorentina 

con la sîncera disamina e confutazione 

délie scritture e testt publicate per 

negare ed impugoare i sovrani diritti 
degli august. imperatori... sopra la città 
e lo stato di FireDze,etc. {MUano\ 1724- 
26, 8 tom. en 2 vol. in-fol. [25544] 

Cet ouvrage fut, dit-on, imprimé secrètement par 
ordre de l'empereur Charles VI, qui n'en fit tirer 
que 50 exemi^., tous réservés pour la cour devienne ; 
de mani^^e qu'il n'a pu se trouver dans le commerce 
que des exemplaires furtivement tirés par Timpri- 
meur; malgré cela ce livre est peu recherché. L'au- 
teur, désigné sous le seul nom de Filippi, se nom- 
mait GodeCrqy Philippe, baron de Spannagliel : 
vendu 60 fr. Floncol ; m te, U Valliere; 18 tr. 50 c. 
liamy; 8 fr. Boutourlin. 

NOTIZIE letterarie ed istoriche întomo a 
gli uoinini illustri dell* Accademia fioren- 
tina. Firenze, 1700, in-4. 6 à 9 fr. 
[30678] 

WOTRE-DAME. Voy. Nostbedame. 

NOTT {J.'C.) and Geor. R. Gliddon. Types 
of Mankind ; or, elhnologieal researches, 
based upon the ancient roonnments, 
paintings, sculptures, and crania of ra- 
ces, and upon tbeir natural, geopaphi- 
cal, pbîlolo^ical , and biblicaf history : 
illustrated by sélections frona the ineai- 
Ma pap^rs of Samuel George Morton; 
and by ^additional eontribortions ftorti 
Pi-of..!. Agas'sîz, W. XJsher, and prof, 
H.-â., Patt6iisoii,.by JjrCNott, and Geo.^ 
R. Gliddon. Seventh édition. Phila- 
delph ia, L ipinncoft ^ Çra ?n bo à' Co, 
1855, gr. in-8. t,kx,vi/et.t3$.pp.Tpor: 



trait , pi. et fig. dans le texte. 33 fr. *- 
In 4. 45 fr. [5653] 

Les deux mêmes savants ont publié l'ouvrage soivant : 
iNDiGEHEOUS races of the Eartb; or, uew chap- 
ters of ethnological Inquiry ; including; monographs 
on spécial departments of philology, iconography, 
cranioacopy, palaontology , patbology, archco- 
logy, comparative geography, and natural bistory : 
cimtribnted by Alfred Maury, Francis Polsxky, 
and J. Aiticen Meigs (wiih commonications froo 

Îirof. Jos. Leidv and prof. L. Agassix), preaeoting 
^esb investigations, documents, and malerials; by 
J.-C. Nott, and Geo.-R. Gliddon. PMUuUlphia, 
J.'B. Uppincott et O, 1857, gr. in-8., ïxiv et 
056 pp., avec planches et fig. dans le texte. S5 fr. 
— In-A., AS fr. 

NOTTI romane (le). Voy. Vsbri. 
NOTTURNO. Voy. Nocturno. 

INOUGUIER (de). Ses Œuvres burlesques. 

Orange, Edouard Raban, 1650, pet. 

in-8. [14234] 
Vendu 2S fr. 50 c. Viollet \A Duc. 

— L'Herculéide burlesque de Nouguier, 

ouHistoire d'Hercule leThébain. Orange^ 

Edouard Raban, 1653 « in-8. [142S4J 

Ces deux volumes, et surtout le dernier, ne ae trou- 
vent pas liKÛIement. Les poCmea mythologiques 
qu'ils renferment, loin d'être burlesques, comme le 
promet le titre, sont tout au plus plaisants; mail, 
au Jugement de M.Viollet Le Dik, purement et même 
afisex élégamment versifiés. 

NOURRY (Nie, Le). Apparatus ad Biblio- 
thecam Patrum. Voy. Despont. 

NOUVEAU dictionnaire d'histoire natu- 
relle, appliquée aux arts, ^r une Société 
de naturalistes; seconde édition. Paris, 
Deterviile, 1816-19, 36 vol.;n-*8. fig. 

Ce dictionnaire a entièrement effacé celui de ValOKMit 
de Boinare, et il l*a été à son tour par le Dietioit- 
natre des sciences naturelles (voy. Dictionnaire}: 
60 à 80 fr., et un peu plus cher avec les fig. color. 
[4458] 

La première édition, PariSt 1802-Jk, 24 voL in-8., est 
mieux imprimée et a de meilleures épreuves des 
gravures; mais elle est encore moins complète que 
celle-ci. 

ISOUVEAU (le) entretien des bonnes com- 
pagnies, ou le Recueil des plus belles 
chansons à danser et à boire , tiré des 



Nonet (le P.). DIfrértnts ouvtages, iil7^7S. 
NopflBTèdv, iwrai de Fayet. Mvoluiion romaine et 

siècle d'Âugu«te, 22947. 
Nongurct. Anecdotes des beaux-arts, 0102. 
Noagaier (L.)> Tribunaux de commerce, 2874. 
NMil«t (J.^B,)» flore du bêssiii sous-pyi^néfo, 

5078. 

NtHilet ^^B,) pt A. Dassier. Gt»mpigt«)iis oôiues^ 

fîbles, 5369. 

Noai^t \J.'1{.). TMstoire tinter.' des patois du midi 
^è ta iFraiiciy, 11045. ' 

Noullet (/.). NoUlibWd d<!:G*do^e;'18att.' 

Nourrifspii ikéUU\k Sur laP^ilosQpbie de Bofsuet, ' 

3467. : , , 

Noaveaa dictionnaire des sièges et batailles, 8717. 
Noareaa dtctioimatre minçals-russe, 114121. 
Noaveaa dictionnaire frao^oi»-breion, 11207. «.•• 



tl3 



NOUVEAU 



ii4 



cabinets des plus InraTes autbeun de ce 
temps. — Les chants de joye des eo- 
fans de Bacchus^ ou le nouveau Recueil 
des nhis beaux airs è boire. Paris, Jacq, 
FUlery, 1635, pet. in-12 de 29:2 pp., 
A ff. pour la table , et ia partie intitulée 
Ui Ûhants de jcye, [14290] 

wuÊT. V. Veinant, et en mar. r. doublé dt mist, 
kL pv Traott, 6M fr. Solar. 

— f«y. Pabmamb des Mues. 

NOUVEAU Juvenal. Voy. Pbtit (t.). 

NOUVEAU (le) mode avec testrif 
Do pourueu et de lellectif 
de lordinaire et du nomme 
ccst nng Ihire bien renomme 
cnsuiuant la forme auctentique 
ordonnée par la pragmatique. 

i/s M rendet (sic) a la iuifrie a len- 
seiçne des deux Sagittaires,.. {Paris, 
GuiiL Eustace), pet. in^. goth. de 30 IT. 
ig. sur bois. [16261] 

Hke me, rcfn^sentée à Paris le 11 Juin 1508. Cest 
■K mire contre l'abrogation de la pragmatique 
ABCtiMi s on Piattribne soit à J. Boucbet, soit à 
P.Grii«oie. Vend. 43 îu Filheul; ISS fr. de So- 
Waac. Ca exemplaire imprimé sur vcuif , ayant 
■I titre veMt à la plume, a été vend. 130 rr. Gai- 
fan ; SM flr. lla&4Jartliy, et 200 fr. de Soleinne. 
la antre éfpilement sur tSuh, 110 Ar. La Vallien;, 
pair la Bibiiothèqœ du roi. 

KOUYEAU Panurge. Voir à la fin de Tar- 
tide Rabelais. 

2I0UVEAU Parnasse des muses galantes. 

Paris, 1665, in-12. [13985] 

f qitm ne< l<tM W leqnel on remarque la Lwte amante, 
le SoieU amoureux, etc«, 100 Cr. m€ar, cUr. par 
Tranz, Solar, sans avoir à beaucoup près cette va- 

— v«r. Passasse. 

NOUVEAU recueil decbansons amoureuses 
de divers poètes francois , non encore 
imprimées. Paris, Didier Afillot, 1589, 
peL in-8. de 40 ff. [14278] 

MMJTEAU recueil de pièces. Toy. Bon- 



50UTEAU recueil de plusieurs chansons 
iMMioestes et recreatiues , tirées pour la 

Èport BOiiuellement de diuers poètes 
Mois et autres depuy gueres impri- 
nces. Paris, Nicolas Bonfims, 1597, 
peC in-13. [14281] 

Gadens mcaeils sont peu commnns. Le second a éié 
10 ff . mar. r. Nodier. 



MOVEAU reeoeil de quelques pièces cu- 
rieuses, tant en prose qu*en vers. Im- 
primé a Cologne (Rouen), 1681, in- 12 
de 1» pp. 5 à 6 fr. [19419} 

Tilr, «ir ce Mitet emfédï, le Bâttetin ttU' BaUo- 
1S5S, pp. 1207 et suIt. 



NOUVEAU recueil de voyages au nord de 
TEurope et de l'Asie. Genève, 1785-86» 

3 vol. in-4. fig. 15 à 20 fr. [19833] 

n a été fait en même temps deui éditions de oe ne- 
cueil, l'une in-ft. et Pautre en 6 toI. in-S. fig. Les 
deux derniers vol. in-/i. et les euatre derniers in*£. 
contiennent les Voyages de WilL Coxe au ntml, 
11 y a, dans Tun et l'autre format, des exemplairca eu 
beau papier d'Annonay. 

NOUVEAU recueil des épisramraatistes 

françoîs, par M. B. L. M. (Bruzen dâ La 

Martinière). Amsterdam, 1720, 2 vol. 

pet. in-8. i)g. 6 à 9 fr. [14211] 

Vend. rel. en mar, 30 fi*. Tbierry; 11 fr. 30 c Fixe-' 
récourt. 

NOUVEAU recueil des plus beaux vet$. 
Voy. Recueil des. 

NOUVEAU Tarquin (le), comédie allégo- 
rique (par Le Bel). Amsterdam, Jacques 
Desbordes, 1732, pet. in-8. de 76 pp. 
[16588] 

YaudeTille assea piquant, dans leqnel l^utenr a mis 
en action l'aventure scandaleuse du P. Girard et de 
la demoiselle Cadière ; les exempl. n'en sont pas 
communs 1 11 fr. le baron d'Heiss. — Il y a au^fel 
une édition in-12, de 48 pp., sans lieu n( date.— On 
réunit cette pièce au Tniâtre jatiBiMste, où dMt 
aussf se trouver la pièce suivante : 

Examen de la cause du père Girard, Jésuite, à 
l'occasion de l'arrêt du parlement d'Alx, avec la «tri- 
tique d'un ouvrage intitulé Le Nouveau Tarailin, 
La Haye, Henry Prud, 1732, in«12 de 2. v. et 
72 pp. 

Dans cette critique il est dit que Fauteur du Nouveau 
Tarquin est le même que celui de la Goutte eedé- 
êiastique. Si ce dire est sérieux, ce ne serait donc 

EBS J.-J. Bel ou Le Bel, auquel néanmoins plusieurs 
ibliograpbes ont attribué l'ouvrage. 

NOU VE AU -TESTAMENT. V.Tesxament. 

NOUVEAU théâtre de la Grande-Bretagne, 
ou description exacte des palais du roy et 
des maisons les plus coosidérables des 
seigneurs et des gentilshommes dudlt 
royaume, avec figures (par J. Kip). Loti' 
dres, Joseph Smith, 1724 et 1735, 

4 vol. in-fol. max. [26730J 

Cet ouvrage, qui ne contient guère que des planches, 
est fort inférieur à ceux du même genre qui se pu- 
blient maintenant; cependant il est toujours assez 
recherché en Angleterre. Le premier voàunie avait 
d'abord paru à Londres, chez Bavid Morttà*, avec 
un litre anglais (précédé des mots BrUannia.iUuS' 
tratet^ daté de 1707, et on titre français {y'ouveau 
théâtre) daté de 1708 ) les antres se stmt publiés suc- 
cessivement : on en trouve à la date de llOfi, 1715 
et 1716, et dans l'édition de 1724 elle-même; Je 
8* volume a un titre [EcclesiarumAngtiaet tallke 
provftctuà^ daté de 1719. Les premières éditions , 
contenant de meilleures épreuves des ptaadie» que 
la dernière, sont celles qu'on préfère, surtout lors- 
qu'il s'y trouve les Hngt-cinq figures de plans et 
âévatioiiÉ deAODLevENDE, gravées en 1670, qui ont 
été détruites avant qu'il ait p« en êfiM tiré de nom- 
breuses épreuves. Cest ainsi qu'un exeiftplpire, daté 
dél70<K2ik,a été payé 30 HV. 9 sh. à la ventO Willett, 
et saulémni sh. de'rooins'à la Yênte Belcfocd, en 



^ 

.'<. 



i -l tt n / 



Nopve^B siècle de Louis Xi V. 23^7. 
Noilv«aa théâtre fuliën, 16547. 



115 



NOUVEAU — NOUVELLE 



tu 



1817; qii*enfin un exemplaire daté de 1*715, reL en 
A ToK, est porté k 47 llv. 5 sh. dans le caul de 
Payne et Foss pour 18S0, n' 1590. 
L'édition de 1724, quoique augmentée de quelques 
planches, est beaucoup moins chère, et en France 
elle ne vaut pas plus de 00 à 80 fr. En voici le dé- 
tail : Tome 1 , 80 pi., plus 6 ÏL pour le titre, la pré- 
fece et la description ; II, 76 pi., titre et descrtpt., 
4 fT.; ]II« M pi., titre, descript., table, etc., 18 ff. ; 
IV, 85 pi., avec litre, description et table, 8 AT. 

NOUVEAU théâtre d'Italie, ou description 

des villes, palais, églises de cette partie 

de la terre (dressée sur les dessins de 

J. Blaeu). Amsterd:, 1704, ou La Haye, 

1724, 4 vol. in-fol. mai. fig. [25212] 

Quelques personnes recherchent encore cet ouvrage 
à cause des fig. qu'il contient t 50 à 00 fr. Le titre 
de rédition de 1724 porte : pm* Rutg, Christ. Al- 
berts, 

— Voy. Théâtre des États de Savoie. 

NOUVEAU traité de diplomatique, par 
deux religieux bénédictins (D. Ch.-Fr. 
Toustain etD.Tassin). Paris, 1750-65, 
6 vol. in-4. fig. [31186J 

Ouvrage fort estimé : 150 à 150 fr. Vend. 172 fr. Hé- 
risson ; — Gr. Pap. 200 fr. Dutheil ; 252 fr. m. bl. 
IMorel-Vindé, et 515 fr. en 1840 ; 250 fr. (t r. non 
rogné, en 1841; 100 fr. rel. en veau, Solar.» 

NOUVEAU traité de la civilité gui se pra- 
tique en France , parmi les nonnestes 
gens (par And. de Courtin); seconde édi- 
tion, corrigée et augmentée. Âmster- 
dam, chez Jacques le Jeune, 1672 ou 
1679, pet. in-12. [3878] 

Deux éditions à la Sphère, et qui paraissent être sor- 
ties des presses de Dan. Elsevier. La seconde 11 fr. 
Sensier. Il en existe aussi une de Bruxelles, 1075, 
pet. in-12. 

NOUVEAU (le) turcq des chrestiens. Co- 
logne ( Hollande )y 1683, pet. in-12. 

4 à 6 fr. [23837] 
Vend. fr. Méon. 

NOUVEAU vergier florissant, Voy. Joyeux 
bouquet. 

NOUVEAU voyage de la flotte de France 

à la rade des enfers, sous la conduite de 

l'amiral Tourville , contenant plusieurs 

particularités très-remarquables sur les 

affaires du temps présent. Paris, J. Du^ 

chêne (impr, en Hollande)^ 1696, pet. 

in-12 de 112 pp. en tout. [23865] 

Satire piquante écrite k Poccaslon du combat de La 
Hogue; les exemplaires en sont peu communs. 
Vend. 15 ftr. Pluquct. 

NOUVEAU voyage pittoresque de la 
France. Voy. voyage. 

NOUVEAUX caractères de la famille 
royale, des ministres d'Etat et des prin- 
cipales personnes de la cour de France. 
faille -Franche, chez Paul Pinceau 
(impr. en Hollande)^ 1703, pet. in- 8. 

5 à 6 fr. [23875] 

Édition en gros caractères. Vend, en mar, 17 fr. 



Chateaugiron ; 25 fr. 50 c. Pixerécouit, et 11 fir. 
Renouard. 
Ce livre est, sous un titre peu différent, le môme que 
celui qui est indiqué au mot' Caractères. Il y i 
une édition de 170<k, pet. in>12, en plus petiu carac- 
tères que dans l'édition de 1705. Il y en a aussi un< 
sous le titre suivant : 

NOCYEADX portraits et caractères de la familU 
royale, des ministres d^Etat et des principales per- 
sonnes de la cour de France, qui ont été ou qui 
sont ; avec une supputation exacte des revenus de 
cette couronne ; augmentés des portraits et carac- 
tères de quelques ofQciers de l'empire, et d'une 
chanson sur plusieurs personnes du temps. VUle- 
fr anche, chez Paul Pinceau (HoU,)^ 1706, pet. 
in-12 de 19S pp., non compris 6 ff. prélim* 15 fr. 
La Valiiere. 

NOUVEAUX contes à rire et aventures 
plaisantes, ou récréations françoises. 
Cologne^ Roger Bontems, 1722, 2 toI. 
pet. in-8. fig. 15 à 20 fr. [17352] 

Vend, beaux exemplaires mar. SA fr. Duquesnoy: 
50 fr. Labédoyère; 52 fr. Pixerécourt; 60 fr. 
Ch. Nodier. 

II existe plusieurs recueils antérieurs à celui-ci, et à 
peu près sous le même titre, mais qui diffèrent 
plus ou moins entre eux, soit dans leur contenu, 
soit dans l'ordre des contes. 

1*> L£8 Récréations françoises, ou nouveau re- 
cueil de contes à rire, pour servir de divertissement 
aux mélancoliques, et de joyeux entretiens dans les 
cours, les cercles et les ruelles. Rouen , Ferrand, 
1665, 2 voL in-8. 

2<* Nouveaux contes en vers et en prose, pour se 
divertir pendant les heures de récréations; Urés de 
Boccaoe, de d'Où ville, etc. Paris, Loyson, 1678, 
in-12 ;— et sous le titre de Nouveaux contes à rire 
de Boccace, de d'Ouville, et autres personnes 
enjouées, Paris, Loyson, 1692, in-12. 

3<* RêcrEatioxs françoises, ou recueil de contes 
k rire. Utopie (à la Sphère), 1681, in'12. Vend. 18 fr. 
Bignon. 

ft<* Nouveaux contes à rire , ou récréaUon fran- 
çoise. Amsterd,, Collet, 1690, in-8. fif^.-- Cologne 
{HoU.), 1702, peu in-8. fig. — Deux l'ditions assez 
recherchées, par rapport aux vignettes dont elles 
sont ornées. 9 à 12 fr. Il y en a aussi une de CoUh 
gne, Roger Bontems^ 1719, in-i2. 

NOUVEAUX récits. Voy. Duroc. 

NOUUEL exemplaire pour apprendre à 
escrire, contenant plusieurs oelies sen- 
tences, extraictesdes histoires anciennes, 
suyuant Tordre de Palphabet, au graod 
soulagement de la jeunesse, le tout rais 
en rime françoise (par Jo. de U. ). An^ 
vers , par M. Guillaume Sylvius im^ 

(}rimeur du roy , 1568, in-4. de 24 ff. 
9052] 

Opuscule imprimé presque entièrement en caractèrei 
de civilité. ftO fr. vente du marquis de C... , 27 mal 
1857; 1 liv. 6 sh. Libri, en 1859. 

NOUVELLE défense pour les Francoys, a 
leucontre de la nouuelle entreprinse des 
ennemys, comprenant la manière deui ter 
tous poisons , auecq les remèdes a leu- 



Noaveaax mémoires de la Société helvétique, 62St« 

Nonvelle anthologie, 14212. 

Nouvelle chimie du goût, ttVth. 

Noovelle chronique de Bayoane, 2II7M« a 



117 



NOUVELLE — NOUVELLES 



118 



eoBtre diceulx, dédie au gentilhomme 
qui a fiaict réponse au secrétaire allemand, 
son amj, sur le différent de Lempereur t 
da Roy tresclirestien Franeoys premier 
'par Bertrand de la Luce). Paris, Dentjs 
/fliw/ (1537), in -8. golh. de 52 ff. 
l3»57] 

Petit oarraçe fait à Toccasion de ^empoisonnement 
ài diophio. L'aotear est nommé dans le privilège 
ée Fnoçois I», en date dn 4 août 1$S7. Vend, en 
m. r. 1$ fr. 50 c. La Valtiere, et plus cher depuis. 

-Tay. Copie de Pairest. 

NOUVELLE instruction et remonstration 
de la très excellente science du livre de 
compte, translate d*italian en flameng 
et de flameng en françois, par la veuue 
de feu J. Ympin Cristople. Anvers, Co- 
/^Sr», 1543, in-4. [4180J 

nfr.Libri-an]cd. 

50CVELLE méthode pour apprendre à 
dessiner sans maître (par Ch.- Ant. Jom- 
hrt). Paris y 1740 ou 1755, in-4. flg. 
12àl5fr. [9193J 

NOUVELLE méthode pour apprendre la 
langue grecque (par Cl. Lancelot). Paris. 
t7S4, in-8. [10633] 

Cffle éditiQo est iiien imprimée, mais ne contient rien 
*>**1»e celle de 17ftl et que plusieurs autres 
fat daie antérieure; elle s'est vendue Jusqu'à 
Afr. La léimpiessioo qui en a été faite en 1810 
ai rédoit le prix à 6 oa 8 fr. La plus ancienne est 

NOUVELLE méthode pour apprendre faci- 
lement la langue latine (par Cl . Lancelot) . 
^r«, 1761, in-8. [10815] 

sédition de cet ouTrage estimé. Elle est aog- 
d^Hie table des mots latins cités comme 
. es; elle a aussi été réimprimée en 1819, ce 
g« a fait tomber le prix de 24 à environ 8 fr. 
^laox éfitions anciennes (la première est de 
MU), dtestf ont qa^une très-faible valeur. 
t«*ox ouvrages sont viilgalrement connus sous le 
»■ éc Méthodes de Port-JRoyal. 

NOUVELLE moralité dune panure fille 
jiDageoise, laquelle ayma mieux auoir 
b teste couppee par son père, que destre 
Tiolee par son seigneur, faicte a la 
teoange et honneur des chastes et hon- 
nêtes filles. A quatre personnages. Pa- 
ris, Simon Caïuarin (sans date), pet. 
in-8. goth. de 16 ff. , signât, a— d. 
[1«M] 

ï*« originale, très-rare. Une copie figurée sur v£- 
»" aélÉ T«ndL 40 fr. Méon. — Réimpr. en 1800, 
gJiB MiiH de Caron ( voyex Caron) ; ensuite vers 
S^e a Bibogranliie, et comme fac-sianile de l*é- 
jwn originale. Cette dernière réimpression a été 
■wMi exemplaires, tous sur pap. de Chine. 

MHXELLES (les) admirables : lesquelles 
«t enroyees les patrons de gallees qui 
ttete transportez du vent en plusieurs 



ttené.Tore» Do ManaÎA, 
mu4ckees^ f OOW. 



et diuers pays et ysles de la mer et prin- 
cipallement es parties des Yndes, et ont 
veu tant de diuerses nations de gens et 
de bestes que cest merueilles, desquelles 
la déclaration appert en ces pnt' lettres 
escriptes en la cvte darielle le vi jour de 
may. {au recto au dernier f.) : Cy finent 
les nouelles admirables ù les caj)itaines 
des gallees ont veues en aiuerses y les de 
mer vers les parties oriëtalles, pet. in-4. 
goth. de 6 ff. à 29 lig. par page. [17323] 

Facétie dans le genre de la prétendue lettre de Prestre 
Jehan, et plus extravagante encore. L'exemplaire 
ici décrit, le seul que nous connaissions, fait partie 
d'un précieux recueil de 25 opuscules françois impr. 
à la nn du xv* siècle, lequel se conserve dans la 
bibliothèque publique de Nantes. Au verso du titre 
ûes Nouvelles admirables, se trouve une estampe 
sur bois qui figure dans d'autres opuscules du même 
recueil, tels que les Lettres envoyées de Bmne, de 
IVaples, etc., comme aussi dans la pièce en vers in- 
titulée Louenge de la victoire du très ctirestien 
roi de France [voy. Lodenoe). Les Nouvelles ad- 
mirables sont réimpr. dans le 5« vol. des Variétés 
historiques, publiées par M. Ed. Fournier ; elles y 
sont accompagnées de notes curieuses. 

NOUVELLES amours de Louis-le-Grand, 
comédie. Paris, chezAnt. Brune t {Hol- 
lande), 1696, pet. in-12 de 160 pp., avec 
une gravure au frontispice. [16580] 

Pièce en cinq actes et en prose: 15 fr. La Valliere; 
27 fr. Bignon. Elle a été réimprimée sous le titre 
ù^ Amours de Louis-le-Grand et de Mlle du Tron 

(voy. ÂHODRS). 

NOUVELLES boues, lesquelles sont pro- 
duictes et venues d'Oriet , bien brelues 
entre Sophin ou Sophias nome et le grant 
Turc et Soubdan. cornent le ^ant Turc 
a gaigne la ville de Damast Hierusalë Al 
kayr auecques plusieurs aultres villes 
gisantes bien près. Et comment le grant 
Turc a ou^ messe envirô le sepulchre de 
nfe seignr et redêpteur Jesuscrist. {Pa- 
riSy avec la marque de Jehan Richard, 
1517), pet. in-4. goth. de 4 ff. [27898] 

Opuscule rare , vend. 16 fr. mar, en 1841. 

Une autre édition de cette même pièce. Imprime en 
la ville impériale d'Ànpuers, par moy Guillaume 
Vosterman (vers 1517), pet. itt-4. goth. deU ff., 
fig. en bois. 37 fr. mar, r. Cailhava. 

NOUVELLES. Nouuelles certaines des 

isles du Peru. Lyon, chez Franeoys 

Juste (1534), in-16 goth. de 8 ff. 

Morceau qui paraît être tiré de la relation de Fr. 
Pizzaro , dont nous parlons k Tarticle Conquista 
del Péril. 

NOUVELLES. Nouuelles de la cite Dafric- 
que en Barbarie, prinse par les capitaioes 
de larmee de lempereur au x^ lour de 
septembre anno 1551. Jmprime en An- 
uers par Syluestre de Paris, tailhur 
de formes, pet. in-8. goth. de 8 pages. 
[28390] 

Vend. 23 fr. m. r. en ISai. 

NOUVELLES de Rome touchant lempe- 



119 



NOUVELLES 



19( 



reur. Imprime en Anvers au Naveau, 
par moi Michiel de Hoochstraten, lan 
M. D. xxxYiy iD-4. goth. de 4 il. 60 fr. 
mar. r. Solar. [260âô] 

Récit de rentrevue de Charles-Oaint et do pape Qé- 
ment VU. Nous en avons déjà parlé, II, col. 1000, 
à Tarticle EimiÊES. 

NOUVELLES de la terre de prestre iehan 
(cy après sensuvuentles), pet. in-4. goth. 
de 14 ff. non cniiïrés, à longues lignes, 
au nombre de 25 sur les pages. [28420] 

Édition de la fin du xy« siècle. Au recto do 1" f. se 
lit le titre ci-dessus imprimé en deux lignes. Le 
texte commence de cette manière : Prestre iehan 
par la grâce de dieu rou sur tout tes roys xpis- 
tiena nûindona salut a (empereur de rome et au 
roy de p'anee,..; le dernier f. est tout blanc. Vend. 
fr. La Valliere ; 550 fr. Walckenaer, et rel. en 
mar, vert par Bauzonnet, 530 fr. Solar. 

— Sensuiuent plusieurs nouuelletes | et di- 
uercites estant entre les bestes | en la 
terre de Prestre Jehan. — Cy finissent 
les diuersites des hommes , des bestes 
et des ouseaulx qui sont en la terre du 
Prestre Jehan. Imprime a Paris, par 
Jehan Treperel (sans date), pet. in-4. 
goth. de 8 ff. 24 à 30 lignes par page; 
sur le titre la devise et la marque de 
Treperel. 

100 IV. mar. r. GaiUiava. 

•— Prestbe Jehait. — £7y finissent les diuersites des 
hommes, des bestes et des oyseaulx q sont en la 
terre de prestre Jehan, imprime a paris par le 
petit laurens près sainet Yves, pet. in-4. gotli. de 
8 IL à 29, 30 et même SI lignes par page. 

A la fin du lexte, avant cy finissent les diuersites, 
on Ht : donné en nostre sainet palays lan de nos- 
ire natiuiie cinq cens et vii, ce qui est également 
dans les autres éditions de cet opuscule. Cest cette 
date qui a fait annoncer la présente édition sous 
Tannée 1507, mais il n'est pas certain que ce soit 
celle de Timpression du livre. 

Le texte de cette facétie, que MM. Jannetet Duplessis 
ont donné à la suite de leur édition de la Nouvelle 
fabrique, impr. en 1855 (voy. Alcbipe), a été col- 
lationné et complété d'après deux édit. anciennes, 
savoir : celle de Treperel, en 8 Cf., et l*édiL sans 
nom de libraire, en 14 IL ci-destus. Ces deox édi- 
tions diffèrent dans roriliograplie et même dans le 
texte. Les nouveaux éditeurs supposent que l'édit. 
en 14 (L est la plus ancienne ; eHe est moins com- 
plète que Paoïre dans quelques menus détails, mais 
on y trouve un passage asaex long qui a été omis 
dans cette dernière, et probablement aussi dans 
celle du Petit I^urrens. 

N'oublions pas de le dire , cette lettre fabulense se 
trouve dans plusieurs loanuscrita de la Bibliotiièque 
impériale, et particulièrement dans un recueil 

?:r. in4i. do kiv* siècle, décrit dans leajlfanuarrifs 
rançais de M. P. f^aris, VI, pp. 885 et suiv. Cest 
d*après ces textes manuscrits, plus complets que les 
anciens iinpriiiiés, que M. Jubinal a donii^ cette fa- 
cétie dans ton édition de Am^beyf, pabUée en 1858. 
, , Droqi^ M. Ferdinaïkl Délais Ta Cait reiniprimer (d*a- 
, previ une del éditions anciennes d^rlt^îs ci -dessus) 
. ,, dans un. peljt volume avant pour titre : JLc Monde 
enchante, cosmosgraphie et Itisioife naturelle du 
moyen «lye, Paris, A. Fournier, 1845, in-82. On 
tiouve dans le 21* vrt; de l^Mistoire Itltér t dé la 
France, pp. 797 et suiv., une notice curieuse de 
M. P. ParfesurcetleWhWWètt: '"- '^ 

Sur les tiéàx leth^ apbcrypheér ébrim Att lMl« et %u 
xiii« siècle au nom de Pre^rê J«mi, -la seconde. 



adressée à Teropereor Pi^édéric, est celle qni a eu 
impr. à la fin du xv* siècle, tant en latin qo'ei 
fran<^ls.— Pour le texte laUn, voy. rartide Jobar 
NES presbyter ; — pour une imitation en vers ita 
liens, voy. Diito. 

NOUVELLES d'Elisabeth, reyiie d'Angle 
terre. Suivant la copie impr» à Paris 
chez Cl. Barbin {Amsterdam, Elzevir) 
1680, 2 part, en 1 toI. pet. îii-13. [17201 

Vend. 15 fr. Mazoyer; 12 fr. Bérard; eo mar. vert 
S8 fr. Solar. 

NOUVELLES. Nouuelles Dindie , et de l 
terre neufue, auecq la description com 
ment le roy et la royne de Lanoz se son 
baptisez et faictz cnrestîens auecq plu 
de trois cens mille âmes. Item la vie 
mœurs et coustume de la nation du die 
pays, mis en Imniere par M. Andria Mal 
theo, auecq une lettre a la royne d 
Portugal par leuesque de Goa. Jmprim 
en Anvers par Jehan de Laet (ver 
1549), pet. in-8. goth. de 28 pp. 

Vend. 10 fr. m. r. en 1841. 

NOUVELLES (les) et antiques merveillea 
Voy. t. II, col . 1 327, Fontaine {Charles] 

NOUVELLES fleurs (les) du Parnasse 

Lyon, Dan, Gayet , 1667, pet. in -12 

[13986] 

Ce petit recueil renferme des imitations de Catulle, d 
Martial , de dix dialogues de Lucien , des églogue 
des stances, des ballades facétieuses et satiriques, ( 
aussi un Voyage de l'amour à l'tle de Madagm 
car. La dédicace de liuieur à M. Lachenu est il 
gnée A. NoéL 

NOUVELLES françoises en prose du xiii 

siècle , publiées d'après les manuscrits 

avec une introduction et des notes, pa 

MM. L. Moland et C. D'Hericauit. Pa 

ris, P. Jannety 1866, in-16. [17329] 

Les cinq noorelles réunies daiis ce volume sonl 
Li contes du roi Coustant l'empereur, — i 
amitiés de Ami tt Amile, — l contes du r 
Flore et delà belle Jehane.^ Istoire doutre nu 
{la Comtesse de PonUiieu). — C'est d'Aueasin 
de Nicolete^ Prose et vers, avec la musique. 

NOUVELLES (les) lumières politîquespoi 
le gouvernement de l'église, oo l'évangil 
nouveau du cardinal Paiavicin , rêvé 
par lui dans son histoire du concile d 
Trente. Suivant la copie impr. à Pari 
chez Jean Martel, 1676, pet. in-1' 

[21697] 

Ouvrage satirique, attriboé à J. Le Nbirt 1141 
8 fr. m. bl, Chardin, et quelquelioia pins ctier* 

^/édition de Cologne, P. Marteau, 1687, est la vak 
que celle de 1670, et il n*f a de réim^ir. qoéi 
12 prem. ff. Selon Barbier {Dictionn, desantm 
mes, n*>" 01 10 et 1445^ )« il è/i existerait des em 
plaires sbfas le iteài Citre (TEvangiïè nouvéU^ 

I ; /:^4f<r^i/tPa^ai^n,et il y âuna|t uoe autoe fMk 
sous celui de Politique et intrigues de la cowr* 
Rome, Cologne, 1698, in-12. Enfin, M 4tre < 

. même bibliographe , cet ouvrage aurait éié |l 

tard rédigé en forme de dialogues , et publié, af 

quelque^ changeméntâ, Miia«m imiUTeaiikll«f^«| 

PouQQoe QlMunieUe de 4a ccipr .de Roinç, tirq^ 



1)1 



NOUVELLES — NOVELETTA 



t2S 



nMredo condte de Trente, da cardinal Palavi- 
m^mrVitf^. à Rome, 1719, in-12.~Gettc non- 
1* rédKiioa a été atiribufe à Dumarsab. 

.10UYCLLES nouvelles (les cent). Voy. 

CE9T. 

\OUVELLES prédictions de la destinée 
en états et des empires du monde ; les 
todiis du roi d'Angleterre, les intrigues 
de la cour de France ; la naissance et Té- 
dacation du prince de Galles (par le duc 
de SchombeK). Londres {HolL), 1688, 
pel.in-12. 6a9fr. [27004] 

TollSir. non roQné, PixerécourL 

A«Ht II pohlicaiioa de cet ouvrage il en existait un 

watt du même genre, mais tout différent de celui- 

cv ans ce titre : 
PUmcnoNS sur la destinée de plusieurs princes 

toesiaiâ do monde. Anvers, les héritiers de Jean 

àdCwHpo, IQÛ, peL in-12, avec une 2* partie en 

btiB. 

NOUVELLES recréatives, ou le Nouveau 
PiDorge. Voir la fin de Tart. Rabelais. 

mUELLES (les) vejlnues à Lyon de la 
réception de nos | seigneurs les Dauphin 
&dac||Dorleans en france. Auec priui- 
le^ pourungmoys. (sans lieu ni date), 
pà II1-4. de 4 n. non chiffrés, sign. A. 
[n4â6] 

PBabft rare, terminée par un rondeau. Elle paraît 
nwéiéiiBpr. à Lyon, en 1530, époque de la déli- 
vnace des enrants de France qui étaient restés en 
«ap i Madrid. M. Allol Ta reproduite textuelle- 
■EBtaui pp. 228-25S de son Etude sur Champier. 

}^\k canzon. (N)uoua canzon de femena 
trâdtia U (q)va amaestrando chi te sta 
adiré II (t)e oonta parte de lor maIitiaB||. 
(an ¥090 du dernier f.) : GaJbriel Pétri 
impmsit, Finis, in-4. de 8 if. non 
chiflKs, et sans signât, ni réclames, à 
Kîersparpage. [14979] 

Gs ipacale nia pas de frontiapice. La première oc- 
feveoMnence par les trois vers dont nous avons 
kimk k tiue ci-dessus, et H doit avoir été impr. 
9àl Vcabe, soit à Tuaculanom, od Gabriel Pétri 
«wnaiteiMnt résidé de U12 à 1480..... Vendu 
Mfr.lli«a. 

SOVA eorona Maris, (in fine) : Absolu- 
m est hoc opus... Parisiis in sedibus 
JoamUs Argentoracensis industria 
taUàoçTûpkie artis opifids; impensis 
JooMnis Briensis et Joannis Hon- 
foti... anno a tdrginali partu duo- 
ieeimo supra M, D. nona die tnartis, 
ii-fol. 90tb. [1673] 

VcriBSIfr.BDftoaL 

SOVAdeunîversisphilosophia, Y. PATRiii 

m. 

Km Franda. Voy. EAOJcrnEtxp. 

WTA tegfenda Angliae. Voy. Caf&bÀve 



NOVARIA {Th. a). Voy. Obicinus. 

NOVARÏNÏ (Luigi). Calamîtà da' cuori, 
cioè la vita di Giesu nel ventre de Maria. 
Verona, Jiossi,i64^ ou 1647, pet. in-12. 
[1669] 

Petit livre remarquable par la singularité du Utre. 

On y réunit Pouvrage suivant du même auteur : 
PAUâoiso di Betelerame, cioè la vita di Giesu nel 

prescpio. Verona, Merlo, 1646, pet. in-12. 
Les écrits théologiques de Novarini sont nombreux, 

mais ne Jouissent d'aucune considération. Niceron 

en a donné la liste dans le Ik0« vol. de aes Hommes 

illustres* 

NOVATI mediolanensis advocati (Hiero- 

nymi) pro serenissima D. Catharina de 

Castiglia de Aragonia Angliae regina aile- 

gationes. Romx, Ant. Bladus (1532), 

in-4. [26908] 

Cette pièce est rare et elle conserve du prix en An- 
gleterre : 1 liv. 18 sh. m. r. Butler. 

NOVATIANUS. Opéra quœ supersunt oni- 

nia, post Jac. Pamelii receusionem ad 

antiquiores editiones castigata et a multis 

mendis expurgata , illustrata etiam co- 

piosissimis observationibus et notis : 

studio J. Jackson. Londini, Darwy et 

Brotvne, 1728, in-8. 6 à 8 fr. [971] 

Bonne édition qui a eflacé celle A''Oxford, 172â, in-8., 
donnée par Edward Welclimann. L'éditeur ayant 
rejeté de son texte plusieurs corrections qu'avait 
proposées Sim. Crelltus, sous le nom de Lucius 
MellierUis Artemonius, dans son Initium evang. 
Joannis {LomL, 1726, in-8.)i cela donna lieu à la 
publication d*un écrit intitulé : Artemonii defensio 
emendaiionum in Piovatiano factar. contra, J. 
Jackson (Lood., 1729), in-8. 

r^OVE de le Isole et Terra ferma no vamente 

trouate in India pel el capitaneo de iar- 

mata delà cesarea maiestate. Mediolani, 

per Andream Calvum, 1522, in-4. de 

6 ff. [21062] 

Courte relation du voyage de Feni. Cortex. EUe est 
fort rare. Voy. Cortbs [Heman), 

r^OVELAS amorosas de los mejores inge- 

niosdeEspaiîa. Zaragoca, 1649, et Bar- 

celonUj 1650, in-8. 4 à'6 fr. [17635] 

Deux éditions peu correctes. Celle qui Tait partie du 
tome VUI des Obras de JLope de vega (voy. Vega), 
est meilleure. De huit nouvelles que renferme ce 
recueil, les quatre premières seulement sont de 
Lope de Vega ; on ne nomme point Taateur des 
autres. 

lîfOVELETTA di Maistro Gîordano da 

PontremoU di autore anonimo scripta 

nel buon secolo délia lingua e non mai 

fin qui stampata. Lucca, Frienchi e 

Maiomchi, 1853, in-8. de 8 If. [17510] 

Cet opuscule, dont il n*fl été ciré que 29 exempt., est 
une production du cftevalier France^» Zambk-ini, 
de Faënxj, qui en a tttnivé le sujet dans un manus- 
crit du Hv« siède. 



.| H >« H i| l >tt !■■ . > » I II ^ I >W 

,1 I, 



■l-l «« M 



' »" ?> 



•iirife FTHOoe, 2IM6t : 



Novalls. — Voyex llai^detibef-ft. , . .« 

;.0l#iri*Pii»ia««yftie.<yMiwfi«k««iç»*17Wfr », „> 



1 



123 



NOVELIST — NOVELLA 



12 



On doit encore k la plume du chevalier Zambrioi 
quatre nouvelles publiées sous ce titre : 

NoTELETTE inediteldi aotore anonimo del xii se- 
colo. Lucea, tipografla Boehi, 1856, ia-8. 

Tiré à SO exemplaires, quelques-uns sur pap. anglais. 

NOVELIST's Library (Ballantyne's), com- 
prising the works of the best english no- 
velists; with sélection from the german» 
french and italian, to whîch are çreûxed 
the lives of the authors , and critical no- 
tices of their writings , bv a celebrated 
author. Edinburgh, Ballantyne, and 
London, Hurst , 1821-24, 10 vol. gr. 
in-8. 90 à 100 fr. [7715] 

Collection impr. k 2 col., en petits caracî., et dont 
chaque vol. renferme la matière de 8 ou 10 vol. or- 
dinaires. Elle n'a pas été terminée ; cependant on y 
remarque les romans de Fielding et de Smollett, 
ceux de Richardson, la traduction du Gil-Blas, ^u 

• Diable boiteux et du Stev. Gonxales de notre Le 
Sage, etc. Cest à Waller Scott que sont dues les 
notices biographiques et les remarques critiques 
qui enrichissent ce recueil. Cette partie, tout à fait 
digne de cet illustre écrivain, a été traduite en fran- 
çais par M. Debuconpret. Paris, 1826, A part 
in-12. 

On a publié à Londres, en 18S1, au prix de 15 liv., 
une collection en 50 vol. pet. in-8. intitulée : The 
modem noveli8t$, with prefatory remark$ on 
each author, — Voy. British no^elist. 

NOVELISTAS anteriores a Cervantes. 

Madrid, Rivadeneyra, 1849, 1 vol. gr. 

in-8. è 2 col. 15 fr. 

Ce volume contient un discours préliminaire de D. 
Bonav. Carlos de Aribau sur la primitiva no vêla 
espafiola; La CeUstina, de Fernando de Rojas y 
Rodrigo de Cota ; Lazarillo de Tormes , de Hur-> 
tado de Mendoza, auteur incertain, et de H. Luna; 
El Patrafluelo , de Jean de Timoneda, et El Sobre- 
mesa y alivio de caminafttes, du même auteur; 
Doce cuentoê de J. Aragonés ; Guzman de Al fora- 
ehe,àe Mateo AlemanetHfateo Lujan deSayavedra; 
Clareo y Florisea, par Alonso Nufiez de Reinoso ; 
Selva de aventuras, par Jer. de Contreras; Histo- 
ria de Abenceraje y la hermosa Jarifa, par Ant. 
de Villegas ; Guerras civiles de Granada, par Ci- 
nés Ferez de Hita. 

NOVELISTAS posteriores a Cervantes. 
Madrid, Rivadeneyra, 1851, 2 vol. gr. 
in-8. à 2 col. 30 fr. 

Tome 1 , El Quijoie, de Avellaneda ; El Espanol Ge- 
rardo , de Oéspedes ; El Soldado Pindaro , du 
même ; El Escudero Marcos de Obergan, de Vin- 
cent Espinal ; Los très Maridos burlaàos, de Tirso 
de Molina ; Ei IJotiado hablador, de Jeronimo de 
Alcalé, avec une notice biogr. de D. Cayetano Ros- 
sell. — Tome II. Introduccion, Bosquejo histo- 
rico sobre la novela espanola, par D. Eust.-Fern. 
de Navarrele ; Mouvelles : El Curioso y sabio Aie- 
jandro, par Alonso Jeron. de Salas Barbadillo ; El 
Diablo cojuelo, par L. Velez de Cuevora ; La Pi- 
cara Justina^ par Fr. Lopez de Ubeda; Ia Gar- 
duna de Sevllla, la IncUnacion espafwla et el 
Disfrazado, par Alonso de Castillo Solorzano ; Vida 
de Don Gregorio Guadaûa, par Ant. Ëiiriquez 
Gomez ; Vida y hechos de Estevano Goniales; los 
très Uermoiios, par Fr. Navarrete, etc. 

NOVELLA antica scritta nel buon secolo 

délia lingua. Venezia, dalla Tipografia 

di Commercio, 1832, in«8. [17430] 

Opuscule publié k Toccasion d'une noce par ]*archi- 
prétre Giovannt délia Luda, lequel annonce ravoir 



extraite d*un ancien manuscrit en m posaessioD. ] 
en a été tiré 50 exempl. en Gr. Pap. vélin (Gambi 
Bibliografia, p. 68) . 

NOVELLA^ cioè copia d'un caso notabO 
intervenuto a un gran gentiluomo genc 
vese , cosa molto utile ad intender e < 
gran piacere, ec. alli illustr.... gentiluo 
mini ai Venezia, M. Vincenzo CanceUiei 
da Pistoja astrologo. Venezia (senz' annc 
sec. XVI), in-4. [17471] 

Vend. 1 liv. 16 sh. Borromeo. 

Cette nouvelle, très-rare de cette édit., n*est auQ 
chose que la première nouvelle de la prem. nuit d 
Straparola, qui a encore été réimpr. in Venezia a 
instanza di mess, Vincenzo Cancelliere da PiA 
toia, 1558, in>^. et dans les Novelle olto, etc, d 
après. 

NOVELLA dell Grasso Legnajuolo. Ces 
molto piacevole, et ridiculosa. Firenze 
1566, del mese di Gennaio ; in-4. d 
6 ff., avec une grav. sur bois au froutis 
pice. [17424] 

Cette nouvelle fut composée vers 1450, et publié 
pour la prem. dus dans Tédit du Décameron de Bo( 
cace, Firenze, Giunti, 15 10, gr. in-8. Elle a et 
réimpr. dans le Boccace d'Aide, 1522, et dans le 
Novelle antiche, édiu de 1572. L'édiu de Florence 
1554, in-4., la prem. publiée séparément, est rar 
ainsi que celle de 15o6. Celle de Florence, 1570 
in-4. de 6 ff. également sans nom d'imprimeur, a él 
vend. 3 liv. 10 sh. ilibbert, et 40 fr. mar, r. Libri 
en 1847. Il y en a d'autres de Florence, 1588, 1610 
1622 et 1623, in-4. 

— Novella antica del Grasso Legnajuolo 
scritta in pura toscana favella, ed ora ri 
trovata vera istoria da D. Mar. Manni 
Fiorenza, 1744, in-4. 8 à 10 fr. 

U y a des exempU en Grand Papier. 

— La medesimanovella.Ftr^n^e^ Ma^heri 
1820, in-4. , avec le portrait de Grasso 

Édition donnée d'après un manuscrit de la bibliothè 
que Magliabecchi, par M. Dom. Moreni, qui y ajotn 
une bonne préface de sa composition, et y a ajout* 
un dialogue entre le Grasso, le Brunellesco, le Do 
natello et autres. 

— Voy; Davanzati. 

NOVELLA. La nouella délia figluola {sU 
del mercatante che si fuggi la prima sen 
dal marito per non essere impregnata 
{senza alcuna data)^ in-4. de 4 ff. i 
2 col. de 32 lignes, caract. rom. [14923 

Nouvelle en stances de huit vers, impr. au comnien 
cernent du xvi* siècle. On y remarque 3 Jolies vi 
gnettes, dont la seconde est fort singulière. Le recti 
du 4" L n'a que deux octaves, et au-dessons : Fi 
nita è la nouella delà figliuola del mercatante 
05 fr. mar, Libri, en 1847. 

— Novella délia figliuola del mercante 
(senza hiogo ed anno), in-4. de 4 ff. i 
long. lign. au nombre de d4 par page 
lettres rondes. [14922] 

Cette nouvelle commence par ce vers : 

Al nome si adi Christo benedieto» 

NOVELLA (Incomincia la) di messeï 
Alexandro di Sîena. {9enaa luogo eà 



11» 



KOVELLA 



i:t6 



a»»), iii-4. de 4 ff. à 2 col. de 48 vers. 

cmet gotb. [14923] 

fmnSkfnottatarima, impr. au commencement da 
iTi*sHde lU ValUere, ZmSy aru S). 

KOTELLA di Anselmo Salimbeni ed An- 

gefiea Montanini. yenezia, Andreola, 

\m, gr. in-8. [17429] 

Cdk Boavelle, écrite au commencement du xv* siè- 
de. est tirte de te Cronaea dell* anorUmo êanese 
més^ dans le 19* vol. des Serittori délie cose 
flttHa de Moratori. Le môme sujet a roumi à 
Btnairiiao Dicino, i Genlile Sennini et à Matteo 
taérib, le texte d'une de leurs nouvelles. — Il a 
éié tifé sur Jtun deux exempt, de celte édit . , avec 
béMnce, et douze en pap. vél., à la fin desquels 
felit : Vho de* 12 UfU esemplari imprcssi in car ta 
rdna taaa la dedieaxUme per le Nozze Sale- 
Mocadgo. tu suo luoço leggeâi la prefazkme a 
faoft' ioH 12 esemplari premessa da Bartolom' 
uaGamba. 

M^TLLA di Bussotto. Voy. tome III, 
col. 219, à Farticle Histobia. 

.WELLA. La nouella di Cerbino. (senz' 

alcuna data\ in-4. de 6 ff. non chiffrés 

àSeol. de36lign. [14922] 

bncle ta ottma rima, impr. probablement à Flo- 
mee, à la fin do xr« âècle ou au commencement 
4i XTi*. Sur le recto du prem. L est une Jolie vi- 
gaenenrbobf représentant trois navires en mer. 
!■ tfiwi se lit le titre, et au-dessous sont les deux 
prai. octtves, commençant : O uure o sancte o 
ftorioseauise. Le verso du dem. t contient 8 oc- 
ttfo et le mot /luis. Voici le dernier rers : 

Cke mon cOdocto alporto di scUute. 

i pris 1 

^OVELLA di Cornelia Bentivoglio ed Al- 
fooso d'Esté. Milano, Pirotta, 1833, 

a-8. [17478] 

BièftB BiuBcrit de la Marucelliana , et publié 
pnr la preonière fois par le chevalier Pompeo 
uol 11 r a six exempl. in carta distinta, et deux 
«eaplaires 6i earta grande dOlanda (Gamba, 
Hmçnfla, p. 140). 

50VELIA di Dioneo e Lisetta. Londra 
[HUano), 1808, in-4. [17479] 

>«i«Hle écrite au XTi* siècle, et publiée an xix«, par 
bains te nurquis Trivulrio. 

Oaièédré un seul exempl. in carta turchina, et 
uann. ooaunun. On en a bit une réimpression 
•4, à Ycoise, en 1820, sous la date de 1812, au 
mbre de M exemplaires, savoir : 6 sur pap. an- 
fkii, U sor pap. de France, et 82 in carta cerulea 
é ToKalaBO flamba , BiMiografla, p. XkU), 

M)VELLa. La nouella di Gualtieri Mar- 
ehese di Sahizzo, il quale non volendo 

ffiInogiie fu costretto da suoi baroni 
, „Jaria, & esso per non farse sugetto 
adooDa per gran dote si delibero pigliare 
■a porerella ehiamatta Griselda, figliuo- 
h a un contadino dette Gianacciolo. 
(leiu' amio), pet. in-4. de 4 ff. à 2 col. 
<fe4$lico. en lettres rondes, avec une 
H- sur bois sur le premier f. [14023] 

^MHle CB verscoameofant ainsi i 
( ecttbe diue gloriose suore, 

^■(«ÉiioQdii xvi* Aiède, htm»êi Varticlc 1*' 



Caftaonrelle est du poëte qui a pris le nom é^AUiS' 
itML 61 fr. mor. r. Ubri, en 1 



du n? sms du catalogue de La Valliere, en S vo- 
lumes. 

— La Storia di Gualtieri, marcbese di Saluxio, in-4. 
de 4 ff. à 2 coL avec une fig. sur bois au recio du 
l"f. 

Édition impr. vers 1550. 15 fr. Libri. 

l^OVELLA dîLionora di Bardi, ed Ippolito 
Buondelmonti. Triviso, a di viii I\0' 
vem. , MCGGCLXXi, pet. in-4. de 15 ff. à 
24 lign. par page. [17428] 

Vend. 35 flor. Crevenna; 6 liv. 7 sb. 6d. Borromeo; 
1 liv. 12 sh. Heber. 

Cette édition, trfes-rare, est, sinon la première de cette 
nouvelle , tout au moins la plus ancienne avec une 
date : on y reconnaît les caractères que Gérard de 
Lisa a employés pour son édit. de Mcrcurius Tris- 
megistus, sous la date de 1471. 

— Novella di Lionora de Barbi e Ippolito 
Buondalmonti. Impresso Bononiœ per 
Vgo Rugerius et Dominus Bertocnus, 
in-4. 

On cite cette édition et on en rapporte même la sous- 
cription dans la prétace des Novelle scelle (publ. à 
Londres, en 1814), in-8., oà Ton suppose qu*ellc a 
été impr. en 1470. Il y en a un exempl. dans la bi- 
bliotb. du duc de Mariborough, à filenheim. 

— Lastessa. — Explicit historia HipoUti 
impressa Fenetiis per me magistrum 
lonannem scriptorem de c. Augusta. 
Laus deo glorioseque uirgini Marie. 
M. CGGG. Lxxii, in-4. de 16 ff. dont le 
dernier est blanc (vu par Gamba). 

Toici la description d'une autre édition ancienne de 
cet opuscule impr. sans date, mais qui doit être à 
peu près de la même époque que la précédente. G*est 
un pet. in-4. de 12 ff. non chiffrés, à 25 lignes par 
page et en lettres rondes. Le texte commence au 
recto du 1*' t, de celte manière : 

(N) ELLA MAGiNIFIGA ET BEL 
liasima cita de ûrenxa sono doi 

Le verso du dernier f . n*a que 21 lignes, dont voici 
les deux dernières : 

Cer : animo : paura : dolceza 

FINIS. 

Gomme cette nouvelle se trouve quelquefois reliée 
avec les deux petits opuscules de L.-B. de AlberUs, 
De amore et De amoris remédia (datés de 1471, 
dans un seul vol. de première reliure, voy. Al- 
BERTi), on a pensé qu*elle pourrait bien avoir été, 
non-seulement impr. dans la même année, mais 
encore composée par le même auteur que ces deux 
opuscules. — L'exemplaire impr. sur vêlin , relié 
avec les deux traités ci-dessus, qui se trouvait à la 
vente Mac-Cartby, était de l'édition que nous ve* 
nous de décrire, et il ne portait point la date de 
1471, comme le marque par erreur le catal. de 
cette ricbe bibliothèque : il a été acquis pour la 
Bibliothèque impériale. 
En confrontant la description que donne Jos. Vaii 
Praet (IV, p. 282) de l'exemplaire sur vélin de 
l'édition sans date, on est tenté de croire que cette 
édition n'est pas la même que celle (de la biblioih* 
de l'abbé Tommaso de Lucca, k Venise^, également 
sans date, oui est décrite, avec peu d'exactitude, 
il est vrai, aans les Bfemorie trevigiane, p. 47, et 
qu'on dit être impr. à Florence, aussi dans Tannée 
1471, avec les caractères du Phalaris, traduit eu 
italien par Foniio. Voici, au reste, les passages de 
cette prétendue édition de Florence , rapportés par 
Federici dans l'ouvrage ci-dessus: 1* au commen- 
cement de la nouvelle : Nclla magniflca e bellis*' 
sima etltà di Ftrcnzc sono doi Casatc di antiqua 



1S7 



NOVELLA — NOVELLE 



13S 



nobUita, ê gentUezta, V una chiamata de Bardl, 
e V tUtra de BondalmontU,, ; tandis qu'on Ut dans 
Pédition de Trévise : Nella magniflca e bellisêima 
ettta dt Fiorenza sono due Ghaiate di antiqua no- 
bilita e gentUtzza: k la fin (édit. dite de Flo- 
rence) : Che diremo adunque : dovemo futi dire 
mate detl* amore che fu cagione di tanto bene. 
Certo quella persona che mai non e ponta da 
esso amore ne puo sapere che cota sia malenco' 
nica; piacer, animOy dolcèzza. finis.» Dans 
Tautre (de Trévbe) : Che diremo adunque de 
amore che fu caxone di tanto bene certo quella 
persona ene e mai punta di amore : non puo sa- 
pere che cosa sia malenconia, piacere^ animo, 
paura, dolore, e dotcezza. Finis, 

— La stessa. MutimB, Mich, Volmar 
(ab^ue anno), pet. în-4. de 15 ff. à 
24 lign. par page, sign. a, b, c, plus l f . 
blanc. 

Cette édition se trouve et dans la Bîblioth. royale de 
Dresde et chez le marquis Trivuluo, k Milan. Ce 
dernier exemplaire est probablement celui que dé- 
crit Molini {Opérette, p. 118) et qu'il dit avoir 
vendu 20 sequins. 

Les deux premières tiennes du recto dû premier f. de 
cet opuscule sont ainsi disposées : 

(N) ELLA MAGNIFICA 
e belissima cita de Fiorenu. 

et les 2S« et 2(i« lignes du 15* f. verso contiennent 
la souscription suivante : 

Explicit hisloria Ilipotiti tpressa mutine 
per me magistnim Michahelem Volmar 

— Incomincia la historia de Hipolito e Lio- 
nora. Finis mcccclxxv. Âdi x y4pril, 
in Triviso G, F, {Girardo di Flandria), 
m-4. de 15 ff. chiffr., caract. romains. 

Édition plus jare encore que celle de \kl\ : elle est 
portée k H liv. dans la Bibliotheca heber.y t. I,51ftti. 

Cette nouvelle a été réimprimée à Londres, ISIS, 
in-«., mais tirée k 50 excmpl. seulement (vend. 
AO fr. Qiateaugiron) : elle forme aussi le commen- 
cement d'une collection des nouvelles italiennes 
publiées par M. S.-W. Singer. — Voy. Novelle 
scelte. 

Le Bandello s'est approprié cette petite composition 
anonyme (voy. sa nouvelle XLViii), en en changeant 
le titre, les noms propres et celui de la ville oh se 
passe l'action. — Pour une nouvelle en vers sur le 
même sujet, voy. t. III, col. 221, au mot Historia. 

NOVELLA di Tedaldino e monna Rosa. 
{senza data) {^eneata , 1881), in-8. 

[17417] 

Cette nouvelle, composée dans le xiv» siècle, roule 
sur le même sujet que la 17* nouvelle des Diporti, 
du Parabosco. (/est Gamba qui en a été l'éditeur. 
L'édition a été laite k l'insur d'un manuscrit du 
xv« siècle, en petit format, avec le litre Tbdaldini 
ET ROSE FABULA, en rooge et noir. 11 en a été tiré 
50 exemplaires sur pap. vél., sur pap. étranger, 
et 2 sur TÊLiit. 

NOVELLA di Torello del maestro Dino del 

Garbo, alla quale si aggiunge la novella 

stessa di Franco Sacebetti, ed altre due 

di questo autore, col supplimento di Vin- 

cenzo Follini. Firenze, ail' insegna di 

Dante, 1827, in-8. [17419] 

La Novelia di Torello rst l'ouvrage d'un anonyme 
da XI v« siècle. Il n'a été tiré de celte édition que 
quelques exempl. da regalare, comme disent les 
Italiens : un esempL impr. sur TtUN, 80 tr. Bou- 
tourlln. 



NOVELLA d'incerto autore del secolo xy, 

Subblicata per la prima volta da un co- 
ice palatino. Firenze, alV insegna di 
Dante, 1884, in-8. [17482] 

M. Joseph Molini, éditeur de cette nouvelle, l'attribue 
k un écrivain florenUn anonyme, et pense qu'elle a 
été composée vers 1470. Le sujet est le même goe 
celui d'une nouvelle attribuée k Molsa, publiée à 
Bologne, en 1M7, et reproduite par Sansovino dans 
les 2" et 5* édit. de ses Cento Novelle, en 1562 et 
1565, laquelle nouvelle commence par ces mots : 
Vna figliuota del Be di Brettagna si fugge dal 
padre.,. Du vol. impr. en IBM, il a été tiré seule- 
ment 80 enempl. sur pap. vél. du pays, 12 sur pap. 
anglais k dessin ; 6 sur pap. d'Annona^ de couleur, 
et un sur têun d'Augsbourg, avec miniature. 

NOVELLA nuovamenteintervenuta a Gam- 
bara , villa del Bresciano. Brixiœ, apud 
Ludovicum Britannicum, 1560, in-8.de 
8 Cf., y compris le frontispice. [17477] 

Au commencement de cette nouvelle est une lettre 
de l'auteur anonyme, en date del mese di Giugno, 
1558, et adressée k S. M. G. A. 

NOVELLA piacevole di uno dottor Bolo- 
gnese , il quale odiaua li raçionamenti 
amorosi, e con astutia fu nelli medesimi 
laci auolto. — In Venetiaper Girolamo 
Calepino (senz' anno), in-8. 

Cette nouvelle est la même que la trente-cinquième 
des Porretane de Sabadlno degli Arienti (voyes 
Sabadino). h en existe une autre édit. ln-8. de 
A AT. en lettres ital., également impr. au xvi* siècle, 
sans lieu ni date, et dont le titre porte la marque de 
Jacopo da Borgofranco, 

NOVELLA tratta da un codice délia bîblio- 
teca capitolare di Verona. Voy. Aretiro 
{Leonardo). 

NOVELLE anticbe (Cienlo). Voy. Cehto. 

NOVELLE cento amorose. V. Bisaccioul 

NOVELLE di alcuni autori fiorentini. Lan- 
dra (Livorno), 1795, pet. Jn-8. 3 à 5 fr. 
Recueil de nouvelles de dix auteurs différents. 

NOVELLE di autori senesi. Londra (Li- 

vorno)^ 1796-98, 2 vol. pet. in-8. 6 à 

10 fr. 

Ces deux recueils font partie de la collection décrite 
ci -dessous, au mot Novelliero, Il en a été tiré quatre 
exempL sur pap. bleu. 

NOVELLE due. Siena, Jacopo Poea* 
vanza, 1826 {MUano, 1824), in-8. 

[17417] 

La première de ces deux nouvelles est tirée d*uD 
manuscrit du xv* siècle, conservé k Rome dans la 
blbliotb. Barberine; l'autre est extraite d'un ou- 
vrage de Louis Doice, intitulé x Dialogo piaeevoU, 
etc, Venezia , 1542, in-8. Il n'a été tiré de ce vo- 
lume que 5 exempl. sur papier de conteur, fabrique 
française, et 1 sur vêun pour la bibllotb. TriTolsw. 

NOVELLE due traite del Giomale Area- 
dico. (senst* alcunadata), in-8. [17415] 

Réimpr. k Milan par les soins du marquis Gio. Gia- 
como Trivulaio , et tiré k ik exempl. senlcmenl. 
On y a lOouté depuis une S* nouvelle. 

Ces nouvelles sont extraites du HM voL du GkmtaU 
Arcadico, ann. 1822, ob on lésa données oomme 



NOVELLE — NOVIDIUS 



180 



AntlMo d>m mmascrit do zv* siècle, ce qui 
a(iHiteateas. Il en a été ftli une autre réiin- 
pression à Tréîise. 

!IOV£LLE gaianti. Voy. Casti. 

.WYELLE Otto rarissime^ stampate a spese 
de*âgnori Giacomo, conte di Glambras- 
Ai. Stanley et Wogan Browne. Lon- 
ira, Giac. Edwards, 1790, m-4. 

[17S99] 

(kRcaeQ n*a été tiré qu'à 25 exemplaires, y compris 
k nu nux de maaraiae qualité. Les nou Telles 
qi^ilicafenoe sooi : 1. Lacrimota novella diGio^ 
wuiéa Udine. (Elle a été réltnpr. à Udine, 
1S^, iii4.) 2 et 3. HiMioria ni due amanti, <iel 
FertUMUo (d'après Tédit. de 1563). U. La Gin- 
Miâ, wHtUt dt Luigi da Porto. 5. Opéra di 
freftfHtfôK di Berru llieino. 6 et 7. Le amorose 
vfKile, tu, di Giust, NellL 8. Caso notabile, da 
Catdtiere, 

Tm à IxtuAm, 8 lir. 10 sh. Paris; 2 Ht. 12 sh. d. 
■. r. Haarott; 2 liv. 5 ati. m. r. ileber ; à Paris, 
ttifr. ». ti. reliure magnifique, Firm. Didot, 
113 fr. RenouaitL Un exemplaire sur VÊUN, 596 fr. 
Ibc-Cartliy. 

iOVELLE per far ridere le brigate, di varii 
Mtori. yenezia, tîpogr, di Aloisopoli, 
ltt4,iu-16, pap. vél. [17403] 

B(CKJlde2ft noarelles tirées de 2fi auteurs auciens 

«loodemes. L'avis de IVditeur est signé B. Gamba. 

11 ; a dn nempl. de format in-8. 
GiBta I aussi publié un recueil de cinq nouvelles 

trafiqafs imita !é : 
XOTELU per far piagncre le brigate. Vene^a, 

^r^àiAleiiopoli, 1830, iQ-16. [1-7404] 

.VOYELLE piaeevolt del Fortunato raccolte 

per diletto, ecc. Nuovameute poste in 

bce. Purma , Setfi. Viotto, 1566, iû-8. 

<l«8ff. [17476] 

fljwale fort rare, comenant cpiatre petites nouvelles 
teliieaade laii partie de la Horal FiiOêQfia 
MAmf, et la quatrième est la même que la 
i'MntlIede la six ème journée du recueil de San- 
>Mii»,è(tii. de 1561. Il est à croire que le Fortu- 
otokf BOfflfflé est ce Maffeo Tagliciti ou laietti, 
*ti(FaniiMfo, à la requête duquel a été publiée 
B /jfnrta di due amatai, ecc, Venct., 1563. — 
HT-Hisiofeii. 

Vkhu placeooK.., Di nuouo con dflfgeiitia 
•*af«ie,et poste in luce. in Verona per Bastion 
^éouieetGiouanni fratelli (senz'anno), iu-8. 
* * t agnatare A et M, caracièrcs ronds. 

Vkteuc piacetioli... hora uenute in luce con 
*wi itabiM et Enigme. — fn Venetia per Iliero- 
■Mf^qpûiaikeox'aDMo), iii-8w de »ff, ^jQtiraa 
f^awt un frombpice historié > oii se voit une 
"■a* m ccstume vénitien, 
'w la dilKrences qui caractérisent chacune de ces 
^H im t tan», consuUi» Ganba^ BiHiografiaji 
^dtlUiai, Hw 267-68. 

WTELLE sceîte rarissime, staa;ipate,a 
*pm 4à XL amatort. Londra, prefso 
Ç k, 'THphàok , iMla ntamptria 4ii 
T. Bèn:aey, rt!4, pet. în-s! f 17400] * 

'^UitUaimx^iumtdtèéiG.^m.'ik.ffUin- 
^< Si 




NOVELLEtre, dell' ingratitudîne, dell' 
avarizia de* principi modemi, e dell* elo- 
quenza. (senza data) y in-8. [17482] 

L*abbé Morelli cite, dans le catal. de Pinelli, Y, 
n" 3366, un exempt, de ce livre sur lequel se lisait 
le nom de Marco da âlantova, écrit d'une main 
contemporaine de cet auteur; ce qui fait croire 
que les 3 nouvelles sont de lui. Vend. 1 liv. U sb. 
Pinelli ; 7 liv. 10 sh. Borromeo ; S liv. 1 sh. Han- 
rott; 3 liv. 3 sh. Ileber; 41 fr. Renouard. Chaque 
nouvelle est séparée et a un frontispice et un re- 
gistre particulier. La première occupe 16 (T., la 
seconde 12, et la troisième 20. Sur le dem. f. est , 
un errata commun aux trois nouvelles. L'édit a 
paru vers 1550. 

Un exempl. (sur vêlin) de la réimpression faite ft 
Londres par les soins de M. Singer ^voir d-dessus), 
a été vendu 3 liv. S sh. Ilanrott. 

NOVELLÏERO italiano (raccolto da Gîro- 
lamoZanetti). P'enezia, Pasquali, 1754, 
4 vol. pet. in*8. [17398] 

Ce recueil est composé de nouvelles choisies des au- 
teurs des bons siècles : 10 à 12 fr. Il y a quelques 
exempl. en Gr. Pap. 3 liv. 15 sh. Borromeo, et 
moins depuis. 

NOVELLÏERO italiano. Londra (Livor- 
no), 1791-98, 26 vol. pet. in-8. 78 à 
90 fr. [17392] 

C'est sous ce titre factice que l'on a annoncé dans 
les calai, la r^lleciion des réiinpress. des anciens 
auteursde nouvelles, en italien, publiée à lÀvournc, 
par les soins de MM. Gaetano Pog;<iali, laquelle 
contient BandelUi, 9 vol. ; Boceaccio, k vol. ; Erit- 
m, 1 vol. ; Graizini detto Lasta, 2 vol. ; Giovanni 
Fiorentino, 2 vol. ; J/yrf, I vol. ; yovette di al- 
cnni fiorentiiti, 1 vol. ; Novelte d'autori geneâi, 
2 vol. ; Parabosco, 1 vol. ; Sacclielti, 3 vol. Voyes 
chacun de ces articles dans le présent dictionnaire. 
Il y a plusieurs exempl d'une partie de cette col- 
Icciion, tirés sur pap. bleu, et un seul sur TÊUff. 

Jean Silvestri, iir.primcur à Milan, a publié, de 1814 à 
1816, une nouvelle édit. des NoveUieri, en 26 vol. 
gr, in-16, qui se vend de 40 à 50 fr. II y en a 
4 exempl. en pap. bleu. A cette réimpression est 
ajouté un supplément contenant deux nouvelles 

. inédites de Lasca. 

Il existe une édit. de la même collection, Firenze, 
1833, 3 vol. in-8. à 2 coL — Voy. IUccolta et 
Tesoro dei NoveUieri. 

NOVELLUS. Opuficula Baldi JSovelli de 
dote et dotatis muiieribus et earum pri- 
vilegiis. ( à la fin ) : Impressum Medio- 
lani per vuigiatrum Vider icum Sein" 
%enteler Atuko dni m. gcc€. lxxxxvii, 

. dt€ xxii Februaril, in-fol. goth. à 2 col. 
signatures A— G et a— p. [2570] 

NOVIDIUS. Ambrosii Novidii Fraccf Fe- 
rentinatis sacrorum fastorum libri XII, 
I iQu^rp))[ianisço^uetudinibus per totum 
j i^nnura^ suisque causis ac stellis et ou- 
..,jp(iinimp . Qo^tror^nv intro()uctionibus. 
.ixPiC\^9^nniifiQmu^. fipud J), j4nt(mi}/i>m 
^xfilOi^uïf^ a,\ulanum x^ cçilen /uniLffi, 
D. xtvii, ii^fl. de ^YjL ei.ljû ffi' avec 



Ml 



-U-u. 



.A* ..tiJ tà, u a II «I «t 



■ h - "H P l l ll 



* îhH, efl im. M éXemj^r, iàÊhK tUté VÊùN e*t 
^^ " la BWttot/L grttmL 

TlMliV. 



NoveUt (i^r^M^ «ilbisFlQrcpti^ Ji^bi^ita^' 2^ite. 
Novcrrc. Lettres sur la danse, 10383. 



131 



NOVIKOFF — KOVUS 



132 



Notidius a écrit ses Fastes chrétiens à rimitation des 
Fastes païens d*Ovide. Cest un poéine intéressant 
pour la connaissance de quelques usages particu- 
liers de TEglise de Rome. Uulre cette édit., qui est 
rare, il en existe une autre ù* Anvers, Jo. Belle- 
i*us, 1559, pet. in-12, peu commune aussi.— Avant 
de donner ce grand poème , Novidius en a^ait pu- 
blié un beaucoup plus couri, intitulé : 

CONSOLATio ad Romam in qua continentur urbis 
descriptio; Natalis Pontificis; Ovatio imperatoris; 
Futura'ob Pacem laetitia; futurusdeXburcis trium- 
pbus , Bomœ , in œdibus Valerii Dorici et Aloisi 
ejus fralris, calendis Julii 1538, in-8. 

Plusieurs autres pofimes sur le calendrier et les fastes 
chrétiens sont indiqués dans le catalogue Courtois, 
n«" 1541 à^l2a6. ~ Il y en a un aussi ô'Aurelius 
Serenus dans les Opuscula varia de l'auteur, Bomœ, 
1512, ïn-U, —«Voir l'art. Sebenus. 

IXOVIKOFF. Drevniaïa rossiskaïa vivlio- 

thika. Bibliothèque des antiquités russes, 

publiée par N. NovikofT; 2"" édition. 

Moscou, Société typographique, 1788- 

1791, 20 vol. in-8. [vers 27759] 

Recueil riche en matériaux historiques. La l'^ édition 
s*est publiée de 1775 à 1775, en livraisons men- 
suelles, qui ne fonnent ensemble que 10 vol. in-8. 
L*Académie des sciences a fait paraître une conti- 
nuation de cette Bibliothèque, 1786-1801, à Saint- 
Péterstourç, 11 vol. in-8. 

NOVISSÏMA recopilacion. Voyez Reco- 

PILAGION. 

NOVIT ATES <}ii8edaai ex diversorum prœ- 
stantium epistolis desumptae : De sanc- 
torum in regno Angliae persecutione ac 
martyrii constantia ; Joannis Roffensis 
episcopi ac cardinalis; Thomae Mori 
quondam regii cancellarii ; Doctoris cu- 
jusdam sacrae theologiae; nonnuUoruro 
aliorum , tum religiosoruni tum secula- 
rium ; brève apostolicum ad regem Rho- 
man. Ferdinandum contra banc crude- 
litatem; tria epigrammata lepidissima 
Pasquilii ; priiuum ad Franciscuni regem 
Francis^ alterumad Carolum Rhomano- 
rum imperatorem, tertium ad utrunque. 
(absque loco), 1536, pet. in-8. de 12 ff. 
seulement. 

Cet opuscule est décrit dans la Siblioth. grenvil., 
page fi4&, oii il est dit qu'il fut probablement pri- 
vatcly printed. 

PÏOVITIUS seu dictionarium magnum la- 

tino-gaUicura (aLud. Magniez digestum). 

Parisiis, 1721 seu 1733, seu 1740, seu 

1760, 2 vol. gr. in-4. [10886] 

Toutes ces dates se rapportent à la même édition dont 
on a plusieurs fois rafraîchi le titre. Nous ferons 
observer que dans la plupart des exempl. de ce li- 
vre, il manque, k la fin du V volume, les correc- 
tions et additions placées après la pagi? 1402, les- 
?[uelles occupent 7 (T. non chiffrés, et 16 pages chif- 
rées. Les exempl. complets sont les seuls qui 
aient conservé quelque valeur : 10 à 12 fr. 

KOVUM et insigne opus | Musicum sex, 
quinque et quatuor vucum | cuius in 
ôerniania hactenusnihil similej usquam 



est editum || Jésus Syrac. 40 ca. R Vinum 
etmusicalaetificantcor. | cum'privilegio 
Gaesareae atque regiae maiestatis ad qua- 
driennium. (au dernier f.) : Finit insC- 
gne et novum opus Musicum excusum Q 
Noribergœ in celeberrima Germanix 
vrbe II arte Jlyerontjmi Graphei civis 
Noriber\\gensis m. d. xxxviii. Die 
Augusti, pet. in-4. obi. [10194] 

Ce volume renferme 57 motets de diflTérents auteurs, 
cotés de I à LVU. Dans la partie du Ténor dont 
nous venons de donner le titre, le second L con- 
tient le privilège ; le 3«, le ft* et le recto du 5* don- 
nent la dédicace de Joannes Otto duis noriber- 
gensis à Ferdinand, roi des Romains. Au verso du 
5* f. se lit un avis Candido Unsico, et sur le 6* t 
rindex des 57 morceaux, avec les noms des com- 
positeurs. Le registre des cah. est ainsi : DiJtcanius, 
A— Z ; Ténor, A— X ; Contraienor, a— bb ; HoMiu, 
Aa^Xx. Quinta vox, de 2 à IS , et sexta vox, 2 & 6. 

Le second volume de ce recueil {Serundvs tomvs 

novi (i Operi» mvsici ) a été donné par le méiDC 

imprimeur, sous la date de H. D. xxxviii. mense 
Octobri; il contient 4S motets dont Tindex est aa 
V f. de la partie du Ténor, Chaque partie de chant 
a des signât, particulières, savoir : I>fscaiift»,a— q; 
Ténor, kh--PP\Contratenor, aa— rr. Quinla et 
sexta voces, A—O. Le Bossus manque a l^exem- 
plaire décrit. (Scbmid, pp. 180-82.) 

NOVUM instrumentum. Voyez N. Testa- 

MENTUM. 

NOVUM theatrum Pedemontis. Voyez 
Theatbe. 

NOVUS orbis rej;ionum ac insularum, ve- 
teribus incognitarum (collegit J . Uuttich, 
edidit Sim. Grynaeus). Basilex, 1565, 
apud Jo. Hervagium,\Ti-{o\, fîg. [19809] 

Vend. 40 fr. 50 c. Boulard; 18 fr. 50 c. Waickenaer. 

Cette collection, généralement connue aoos le nom de 
Grynaeus, qui en fut le collecteur et en a écrit la 
préface, a été faite avec peu de soin ; néanmoins 
on en recherche les exemplaires, et surtout ceux 
de rédition de 1555, qui est la plus complète. Lk 

{première est celle de Bâle, Jo, Uervagius, 1552, 
n-fol. de tUi ff., 58ii pp., 1 f. et une carte. 20 fr. 
Waickenaer. Elle a été réimprim. k Paris, apud 
Ant, Ançerellum, impensis Jo. Parvi et Gakoti 
a l^ato, 1552, Yiii Cal. Nouembris, in-fol. (9fk-. 
Retzol) ; et aussi à Bâle, chez Hervagtus, en 15S7, 
in-fol. du 2a ff. et 600 pp., augmenta de la lelire 
de Maximilianus Transylvanus, qui occupe les 
pp. 585 à 600. Cette dernière, 28 fr. La Sema, et 
Jusqu'à 2 liv. 19 sh. Hibbert. 1^ carte annoncée 
sur le titre de Pédition de Bâle, 1532, n'est pas tou- 
jours dans les exempl. Cette carte se trouve sous la 
date de 1551, dans Pédition de Paris. 
La même collection a été trad. en allemand par Mich. 
Ilerr, et imprimée à Strasbourg, eo 1554, in-foL de 
VI et 252 ff. 

NOVUS orbis, id est, navi^ationes prims 
in Americam : quibus adjunximus Gasp. 
Varrerii discursum de Orphyra regione 
(cura et cum praefetione Baltnas. Lydii). 
Roferodamij Bereivout, 1616, in-8. 
6 à 9 fr. 

Ce recueil renferme la partie de la Collection de Gry* 
nxus qui se rapporte à l'Amérique, et de plus ta 



Rovomy (tf.)* Sciagraphia, 26503. 



Noviu apparatus graîco-lat., 10721. 



m 



NOVY — NUCERIENSIS 



134 



de Yarrerius» fvlgairenient nommé 
BarrtiroSt neveu du célèbre Jean de Bar- 
Gène dernière pièce avait d*abord éié impr. à 
ea 1561, in-ft«, et ensuite réimprim. avec 
oommeotaire d*Aag. Ganisius, de locis tacrœ 
ipimrœ, Aiitu^rpj«, IGOO, in-8.. et dans plu- 
recwils. EUe fbrme une partie séparée dans 
le recueil de 1616. 

NOVUS orbis (Collection de Mich. Colin). 
Voy. Hebaera i^nt. de). 

KOVUS thésaurus gemmarum. Voyez Pas- 



KOVY (Lou) Para. Coumedio prouvenca- 
kNLy en U^s actes; per G.-B. C. (Coye). 
Craeouviouj 1743, in-8. [16592] 

vers : 25 fk*. Saint-Blaurls, en 1840, et quel- 



50WELL(^/eâ?.). Catechismus, sive périma 

institatio dïsciplinaque pietatis cluristia- 

nx latine explicata. Londini, Reg, Wol- 

fMS, 1570, iu-4. de 170 pp. [2025] 

ddiiion du grand catéchisme de TÊglise an- 
(2 liv. 2 sb. Sodieby ) ; elle est du 16 Juin ; 
il y en a une réimpression datée du 16 Juillet 
de la nâne année, et qui contient quelques addl- 
tiDOk relatives à la confirmation. Lowndes (nouv. 
édii^ p. 1710), fait connaître différentes éditions 
do Buoe caiéchbme, parmi lesquelles nous remar* 
^ma& ceUe de Ijoodres, apud Begin. WolUum, 
1573, in-8. de 663 pp., non compris les prélimin., 
k laquelle est jointe une traduction grecque par 
GnI. Wtaitlaker. 



or first instruction and learning 
•f diristiao religion, translated out of latine into 
wigi5be (by Th. Norton). London, John Daye, 
1571, ni-4. de 79 0. en tout. 

de celte traduction. 




tU a publié deux autres catéchismes, Vun 
le nom de MiddU CalecHism, porte ce 
i: c^jn-isfiaiMS pietatis prima institution ad 
gefÊoUurwn^ tatine seripta ; Londini, 1570, 
— U a été trad. en anglais par Th. Norton, 
s, b^ JokH Daye, 1572, in-12; Tautre: Ca- 
puais primutn latine qui edis- 
us in sc/iolis, Londini, apud 
/ai. AoyaoR, 1578, in-12; et en anglais : The little 
. lioadon , Rich. Day, 1582, in-12. Les 
édit. de ces catéchismes sont devenues 
et c*cst ce qui nous a engagé k en faire 



ÎIOTERS {J. 'Gilles de). V. Nccebiensis. 

^îQZEMAN {Cornélius). Nederlandsche 
Vogeien, etc., c'est-à-dire. Les Oiseaux 
des Pays-Bas, avec leurs nids, décrits (en 
boHandais) par Corn. Nozeman, etcon- 
tinaés après sa mort par Mart. Houttuyn, 
dessîoés, gravés et color. d'après nature 
par CSirist. Sepp et Zoon. Amsterdam, 
Jan-Christ. Seep , 1770-1829, 6 vol. 
gr. in-fol.y avec 250 pi. color. [8753] 

bien exécuté, et dont on trouve peu d*exem- 

coonplets; les chiffres des pages du texte se 

Il deputs le commencement Jusqu'à la fin ; 

te 2* volaow oommeiKe k la page 95, le S* k 

19&, et le 4« k la page 295, Jusqu'à la page 

ne volume contient 50 pi., et doit être ac- 

dTone tabte des pi. : les cinq vol. revien- 

k^tirooTM fr. Le premier est quelquefois 

«Mé de 1789L Doexempl. contenant 255 pi. n'a été 

iqoelMfr.fimant 




NUBIENSIS geographîa. Voy. Edhisi. 

NUCERIENSIS (Joannes-ASgidius). Pro- 
verbia gallicana, secundum ordiDem al- 
phabet! reposita, et ab Jo. iEgidio Nuce- 
riensi latmis versiculis traducta. Ex 
officina Jodoci Badii ascensii {Pari' 
siis), 1519, in-4. [18458] 

Vend, mar, r. dent. 18 fr. M<k>n; 24 fr. Chardin, en 
1806, et plus cher depuis. 

Une autre édition de 1519 (in>8.) porte le même titre 
que celle-ci : on y lit (au verso du dernier f.) cette 
souscription finale : Impressum Lugduni per Ja- 
cobû mareschal, anno domini Milleslmo quin- 
gentesimo decimo nono, décima tertia mensis Pe- 
bruarii. Ce volume a des signât, de A— G, par 8, 
F et G, par 6. Au verso du dernier f. se voit la 
marque de Jacques Maréchal. 

Deux éditions, également rares, des ProverHa 
gallicana^ lesquels ne doivent pas être confondus 
avec les Proverbia communia de N icolas Bona Spes, 
ou Nicolas Dupuy de Troyes, qui ne sont qu'au 
nombre de Ii7a, et dont la publication a précédé 
celle du recueil de Gilles de Noyer. Pourtant il y a 
des édit. qui, sous le titre de Proverbia communia, 
reproduisent tout ou partie de ce que renferme le 
second recueil, et c'est pourquoi nous avons placé 
k la suite des éditions du dernier celles du premier, 
qui, en suivant l'ordre des publications, au- 
raient dû le piécéder. Nous connaissons encore les 
éditions suivantes du méine recueil : 

Proverbia gallica secQdum ordinem aiphabeti 
reposita, et ab loanne iEgidio Nuceriensi latinis 
versiculis traducta. Venunuantur Trecis in çdibus 
loannis Lecoq (absque anno), pet. in-8. de (i8 IL 
non chiffrés, sign. A— F. 
Édition en lettres rondes, copie de celle de Paris, 
1519, dont elle reproduit la préface de Jodocti» Ba- 
dins Ascensius D. Mcolao Dorigny, Gomme dans 
cette dernière, chaque provertw commun, en fran- 

Sis, est accompagné de la version latine. Sur le 
}ntispice et au verso du dernier f. se voit la mar- 
que de Jean Lecoq. 

M. Duplessis {Bibliographie porémto/., p. 1231, dé- 
crit une autre édition des Proverbia gaUiea, impr. 
à Troyes, sans date, mais sous le même titre et la 
même adresse de libraire que la pi-écédente. C'est, 
selon lui, un très-petit in-8. de 44 OT. non chiffrés, 
sign. A'E , en lettres gothiques. 

Proverbia popularia in laiinam traducta poesim, 
colloquiis familiaribussummopereconducentia. On 
les vend a Lyon, chez Prancoys Juste, 1539, pet. 
in-8. 

Édition fort peu commune, qui, comme celle de 
Troyes ci-dessus, reproduit répltre dédicaioire de 
Badins, datée du 18 mars 1519. Les proverbes fran- 

Sais y sont imprimés en caractères gothiques, au- 
essusdela traduction latine. 60 fr. mar»r. Veinant, 
et 100 fr. Bulletin du Bibliophile, 1860, p. 1755, 
n" 650 ob se trouve une note intéressante sur les 
différentes édit. de ce recueil de proverbes. 

Proverbia gallicana a JoanneiEgidio (Nuceriensi) 
latinis versibus traducta, correcia et aucta per U. 
Sussanwuin. Parisiis, ex officina l*rig, Calvarini, 
1550 (et avec un nouveau titre: Ex officina Vi- 
duœ Mauricii a Porta, 1552), pet. in-8. 

Édition plus correcte que les précédentes. 

Éditions des Proverbia communia. 

Proderbia comunia nooiter aucta, récusa et 
emendata. Pn;terca de tcmpore quadrageslmali li- 
bellus elegans. Dyalogi très. Et alla perpulchra cû 
oidne rémission!» plenarie. Et Auli Gelliî sentenliis 
A. N. B. T. collectis. Ilec iacobeo prosiant venalia 
vico I ostentant pullos hic ubi signa duos, (in fine) : 
Venûdanl Parisiis in vico diui Jacobi per Joan* 
nem Merausse : ad signû gaUinaeeormm pulhrUt 



n 



185 



NUCERIENSIS — NUGiE 



136 



gai. des eochett (absqae anno, circa 1514), in-10 
goth. de 211 fT. non chitTrés, sign. a-d. m. bL 
SO fr. Duplessis. 
L'auteur, ou plutôt Tédiieur du recueil se nomme 
dans un sixain dont voici les trois prem. vers : 

Si genus Inquircu seu quis voctt urbis et ortum 
Campaiium genus est : bona spes vocor urbe tre^ 

[carum 
Dicor ego bona spes ver a est quare spes mea Jésus... 

Ce morceau porte pour date ; 

Ex paruo Bcdoceh. collegio. M. d. xiU. 

Ce petit volume contient seulement Ulk proverbes 
français, dispc^s par ordre alphabétique , et trad. 
en vers latins. (Jcs vers sont quelquefois semblables 
à ceux de Gilles de Noyers, mais plus souvent ils 
en diOèrent; toutefois, il est à remarçfuer que ce 
recueil renferme quelques autres poésies latines du 
même Gilles de Noyers. 

Le titre de ce livre porte la devise et le nom de Jean 
Merausse. 

pROUERBrA communia tam nlllco 9 | latino ser- 
mone per ordiiiem Alpbabeiicu uenu>io | Carminé 
otexianouiter leuisa i euiëdata || Pre | tcrea de qua- 
dragesimali libellus elegans Dvalogi 1 très. El alla 
perpulchra cQ oratiSe remissioi.i.s pie | naiie. Et 
auli Geliisei)te:iae a N. B. T. colltciis. {obsque nota) 
pet. in-n. de 24 (T. non chiffrés, goth. sigu. A— Diiii. 

Celte édition a beaucoup de cooforraiié avec la précé- 
dente, qui est déciile à la page 121 de la liibliugra- 
phie des proverbes, par M. Duples&is. Même plan- 
che au froiiiispice, même planche au verbO du der- 
nier f. Seulement, dans le titre de celle-ci, que J'ai 
copié exactement, il n'y a pas de trmpore quadra- 
gesimali, mais seulement qitadragesimali. En- 
suite, au bas du f. Dm se trouve, comme dans re- 
dit, de Nicole de La Barre, le sixain Si genus in- 
qutras, sous la date ISIS. Selon M. Uuplessis, ce 
sixain ne serait pas dans rédiiion sans date. Au 
surplus, ce sixain, oti se nomme Nicolas de Bonne 
Espérance, se retrouve au verso du titre d'un livret 
intitulé Petit compost en fraocoys, inipr. par Ni- 
cole de la Barre, en 1516, et qui piaratt avoir été 
également publié par Nicolas de Bonne Espérance. 
(Voy. t. II, col. 207, au mot Compost.) 

pROVBRBiA communia (comme ci-dessus). Im- 
primé a Paris, par M, Mcolle de ta Barre, de- 
mourant en la rue des Carmes, deuant le collège 
des LObars, a l'enseigne Sainct Jehan Baptiste 
(sans date), pet. in-8. goth. de 24 ft 

Sur le titre, la marque de Nie. de la Barre, et au 
verso du dernier f., la fig. du Chilst mort, au pied 
de la croix , connue dans le Petit Compost, édit. 
de 1516, donnée par le même imprimeur (voy. Com- 
post). Au f. D. recto, le sixain Si genus inquiras, 
mais sans la date 1513, qui esl dans Tédit. de J. M. 
Merausse ^ou Meraull). 

Proverbia côia (ut supra). Venundantur a 
Bernurdo Aubry cômoràie sub signo sancti Mar- 
tini, {Parisiii, circa 1520j, pet. in-8. ou in-16gotb. 
de 24 ff. 

Sur le titre, la marque et les initiales B. A. du li- 
braire. Au t diiii le sixain Si genus inquiras, et 
la date 1513. 

Proverbia communia tam gallico quam latino 
sermone per ordinem alphabeticum venusto car- 
mine coniexta nouiter reuisa et emcndaïa. Prcierea 
de lempore quadra gesimali libellus elegans. Dyalogi 
très. £1 alla perpulchra cum oratione remissionis 
plenarie. Et Auli Gellii sententiis a N. B. 1. coUec- 
tis. {obsque nota)^ in-16 goth. de 24 IT. 

Sur le titre se trouve une gravure sur bois représen- 
tant un écussoo vide que deux auges soutiennent, 
et au verso du dernier se voit une Annonciatwn. 

Proverbia communia tam gallico quam latino 
sermone per ordinem alphabeticum cum venusto 
carminé contexto noviier levisa et emendata, etc. 
Venundantur Lugduni apud Claudium houiiry, 
alias Le Prince (absque nota), pet. in-8. de 24 a. 
caract. goth. 10 fr. (mal lavé) Cailhava. 



Protcrbia c9mania tam gallico 9 htino ser- 
mone. (.... absque toei IndicaUone)^ m. ocgcc. iiix, 
pet. in-8. goth. de 24 ff. non chiffrés, sign. A-D. 
Le verso du dernier f. est blanc). 

Réimpression d'une des édit. ci-dessas. 25 fr. Coste. 
Proverbia cômunia ta gallico, latino artp teotho- 
nico sermone nouiter imposa : reuisa ac emendata 
de tt>mpore Quadragesimall libellus elegSs. Et dya- 
logus p pulcher de spe bona cSsoléte pimû pareo- 
tem Adam. Venikdant. Gabifl in Offlclna Fuygandi 
Koln cOmorâti ppe capeltà pâlis EodanL (à la 
fin) : tVuygcuidus Koln nup me exeudebat in p 
clarissima ciuiiaie GebeAn [absque anno), pet. 
in-8. goth. de 32 (T. sign. a— d, à 33 lign. par page. 

Édition rare, que nous a fait connaître M. Hubaalt 
de Marseille. L'imprimeur à qui on la doit a exercé 
à Genève dès l'année 1523, ainsi qu'on le peut voir 
dans les Etudes de Gaulieur sur la typographie 
genevoise, pp. 81 et suiv. En 1523 il y a donné un 
Indicium astronomicum per Tussanum Jfiiys- 
sart, in-4. avec quelques bordures et oroemeois 
gravés sur bois. En 1527 il a fait paraître : 

J0HANNI8 Alberiini, prcsbyteri Vallosiensis, ad 
orthodoxe fidei cultures. De ecclcsiasiica uoione 
charitatiua exhortatio. (à la fin) : Excusum Ge- 
benn, in offlcina VvygandiKoln nalum ex Fron- 
da orientait, in-4. de 13 pp. y compris le titre en- 
cadré e( orné de deux sujets religieux, r Annoncia- 
tion et l'Adoration des bergers. Voy. t. I, col. 135. 

Son édition des Proverbia commwiia, qui doit être 
de la même époque que les deux opuscules ci-des- 
sus, a aussi des gravures sur bois. La première, sur 
le titre, et la seconde, au verbo, représentent la 
Vierge sur son trône, et un évêque agenouillé de- 
vant l'enfant Jésus. A la fin se voit le monograinoM 
de rimpr.meur. Ce que celte édition a de plus re- 
marquable , c'est la version allemande qui y est 
ajoutée. 

Proverbes communs et belles sentences poor fa- 
milièrement parler latin et françois, à tout propos; 
composé par Jeun Nucerin. Lyon, Ben, Rigaud et 
Jeiui Saugrain, 1558, in-16 de 127 pp. en tout. 
(Un exemplaire non rogné, 126 fr. l\iva.) 

On a retranché de cette édition cinquante-huit pro- 
verbes qui sont dans les Proverbia popularia 
de 1539, et probablement aussi dans les plus an- 
ciennes, mais qui blessaient la religion et la mo- 
rale ; on y a lOouté seulement trois proverbes nou- 
veaux. 

— Autre édition, Paris, Bonfons, sans date, m-12.— 
Aussi, Parts, P. Mesnier, 1602, in-12. 

La traduction latine des proverbes commius fait 
partie d'un recueil publié sous ce titre : 

iËNiGMATA et grii^ii vcterum ac recentf am , corn 
noiis Jos. Castalionis in svmposium: ad h«c Py- 
thagorae symbola, et Jo. JSgiaii Nuceriensis, ada- 
giorum gai lis vutgarium^ hac ediiione auctorom, 
in lepidos latine linguae versiculos introdiiciio. 
Duaci, Carolus Bosccuxlus, 1604, in-8. 

Les Proverri-is comumns, pins usiiex entre le 
vulgaire françois, es demifamiliers et en toutes 
compagnies, recueillis et traduits en vers latins, par 
Jean Nucerin, avec un petit Jardin pour les enfaos 
latin-françois ipar J. Fontaines). Rouen, Jean Pe- 
tel, 1612, 2 pan. en 1 vol. pet. in-8. 

Édition aussi complète que celle de 1580, et noo 
moins incorrecte. Vend, cependant 31 fr. Oupiesais. 

NUEVA. Voy. Nova. 

NUGi£ vénales , sive thésaurus rîdendi et 
jocandi, ad gravissimos severissimosque 
viros, patres melancholicorum^conscrip- 
tus. 1644, 1663, 1681 seu 1689 {absque 
loco)y pet. in-12. 4 à 5 fr. [17808] 

Les éditions de 1710, de 1720, et de Lond,, 1741, ont 
la même valeur. Vend, bel exempl. de Tédit. de 
1720, mar, bL dent, tab. 15 fr. Keoouard. et de 
celle de 1741, 20 fr. Labédoyère. 



tr 



NUGARUM ~ NUMISMATA 



188 



(M» ^ ^^ ^ ^ P^t Tolome se prennent In- 
éSéreaviKOt, elles ne sont pas toutes semblables : 
Il preaiière ne reoféme pas le Pugna porcorum 
^dtdsDsceUes de ICMS et de 1081 ; mais dans 
aot dernière 11 manque la seconde partie des 
Jfifc veiuUet, laquelle commence par Thèses de 
tatkme, etc. L'édition de 1720 réunit tout ce que 
csartcBnfnt les deux autres, et de plus le petit 
fàatt : Canum eum eatiis certamen , qui est 
MsâdUB Pédllion de 1089. — L'édition de xxxii 
(WQi, sous le titre de Nugœ vénales, sive ut cum 
PisMto lûguamur, ridicularia atrœ bUi vel me- 
kitckûUg expeltendœ opta..., in-12, ne renferme 

fiscpl pièces. 
M pei. in-12 dont le titre porte Anno 1048, 
pntUM apua Seminem sed tamen ubique, a 
1 1 prétimin., 252 pp. et 7 ff. pour l'Index. On y 
iranre onlinairement réuni : 

1* Ptgjia Porcorum per P. Porcium poetam , 
IM, pièce de 71 pp., suivie d'une autre de k AT. 
■oa chiffrés [Senedus et eonsuUaiio sacerdo^ 
Ml..). 

2* SmiEims aire comcedia de vita studioso- 
m aatore ignoto Peerde klontlo , Alentopholi, 
titt^us îberioriei Nobilimi, 1M7 (datesup- 
paÉcs de 5 IT. prélimln. et 40 (T., signât. A— D. 

Qtt 4cnlère pièce, sous la même date ou sous celle 
et ttfil, est aussi Jointe aux Nugœ vénales » édiu 
«e IffS. Les deux voL de 1002 et 1009, l'un et 
r^Mre ea mar. , ont été vend, séparément 7 fr. 
M c et 9 fr. S c Courtois. 

DwrUitioo de 17M, Pugna porcorum consenre 
ia4ittdel721. 

NUGARUM lîbellus. Periucuiidus (iuue- 

mmqQOuuemirum iu modum demulcens 

ammos) ubellus , quem nugarum Maxi- 

miani immitis Alexander (in doctrinali) 

intitulât Impressus Parisii opéra exac- 

tissimaque diligentia Stephani loati' 

ul et Pétri le Dru artium magistro- 

nm etvfgiiarUissifnorum (circa 1495), 

m-i, [10784] 

GnefCtioo est sans doate- fort rare, mais nous ne 
bdtoas id que pour rapporter la singulière ma- 
tin iooc les deux Imprimeurs ci-dessus nommés 
'MHat leur adresse : Buhc si parvo numismate 
tamfêrvt eupis, venalem in vico sancti /acobi 
T^erks in domo quadam ante Mathurinos sila 
kita candfieem sanisstnas {humano pro cor- 
pprei ornes vendeniem, 

5lJGt5T {Geor. Grenville, lord). Some 
OKiDorial of John Hampden, his party, 
nà)ia\ime.L(mdon, 1831, 2 vol. iii-8. 
portr. 13 sh. [26970J 

Oltinage a été Imprimé plnsieors fois. La H* édit. 
iMém, Bofeii, 1060, peL in-8. avec 12 portr., ne 
CBiietueSsh. 

JjtBoms de Mm Hampden. Histoire de la poli- 
os ie son temps et de celle de son parti; par 
M Raiat; traduits par M. H. J., précédés d'une 
■■nàKiioD lùsiorique par M. de Salfandy. Paris, 
irttaa lerfrmf, 18S5, 2 toI. in-8. 

MJH!I[^/.]. Chirurgisch-anatoraische 
'^Mk.Mannheim, Bassermann, 1850- 
IStt, S part. gr. in-fol. avec les expli- 
otioos, gr. m-8. 116 fr. [6726] 

^nia aegypUaci. Voy. Zoegà. 



;n.]. History of Vandalia, 20054. 
jnL ^}. MiTKles, 22S50. 
li.). Sur Ict Taches stériles, 0428. 




NUMISMATA sreamaximi moduli, primi- 

que XII Augusti ex auro, dudum Romae 

in cœnobio Cartusis, nunc Viennae Aus- 

tris in gaza caesarea. {absque nota\ 

în-fol. [29719] 

Quatre-vingt-neuf planches, gradées par Gaetano 
Piccino, et un frontispice composent ce volume, 
qui n'a point de texte. Ce fut le P. de Rochefori, 

Srocureur général des Chartreux, à Rome, qui les 
t exécuter d'après la collection de médailles gu'll 
avait formée, et dans l'intention de les publier. 
Mais, k la mort de ce i-eligieux, les Chartreux ven- 
dirent à l'empereur Charles VI et les médailles et 
les planches qui en avaient été gravées. C'est alors 
qu'on tira furtivement, et sans l'autorisation de 
l'empereur, quelques épreuves de ces planches, 
qui furent bientôt soigneusement supprimées, 
parce qu'on s'aperçut que non-seulement les in- 
scriptions des fig. étaient remplies de fautes, mais 
que plus de 200 de ces médailles étalent fausses, 
voilà la cause de la rareté de ce volume, qui, 
comme on le voit, a en lui-même fort peu de mé- 
rite. L'exeinplaire relié en mar, r., vend. 54 fr. 
chez M. de Cotte, était daté de Rome, 1727; c'est 
probablement le même qui est porté dans le catal. 
de Gros de Boze, n<* 2128, sous la date de Vienne, 
1750. Ces deux dates s'expliquent par ce qu'on 
▼lent de lire ci-dessus. Ajoutons que l'exemplaire 
du caulogue Gcognara , n" 2940, n'est point daté. 

NUMISMATA (in) srea selectiora maximi 

moduli , e museo pisano olim corrario 

animadversiones (ao Alberto MazzoleDo). 

In monasterio Benedicto - Casinate , 

1740-41, 4 tom. , 2 vol. in-fol. fig. 24 

à 30 fr. [29726] 

En Gr. Pap. m. r. ftO fr. de Cotte; en S volumes, 
20 fr. 50 c. Mioimet; 21 fr. demi-rel. Tochon. 

NUMISMATA antiqua. Voy. Pimbrocke. 

NUMISMATA cîmelii cssarei regii aus- 
triaci vindobonensis, guorum rariora 
iconismis caetera catal ogis ex liibita (opéra 
et studio Jos. de France, Valent, du Val, 
P.-Eras. Frœlich et Jos. Khell). Findo- 
bonœ, 1754-55, 2 vol. gr. in-fol., avec 
25 et 112 pi. 20 à 30 fr. [29787] 

Vend, en m. r. 52 fr. Lamy; 1 liv. 1 sh. Hibbert. 

NUMISMATA <}usedam cujuscumque for- 
mas et metalli musaei Honorii Arigoni. 
Tarvisii^ 1741-1769, 4 tom. en 1 vol. 
in-fol. fig. [29729] 

Vend. 1 liv. 18 sh. Pinelli ; et en m. r. 00 fr. d'£n- 
nery; 84 fr. de Cotte; en véL 57 fr. Mionnet. 

Recueil de planches, au nombre de 411 en tout, sans 
autre texte qu'une prébce à chaque vol., et un 
etenchus des figures. 11 faut y Joindre l'explication 
donnée par Sestini, sous ce titre : 

CATAiiOODS numorum veterum musei Arigoniani, 
castigatus a D. S. F. descriptus et dispositus secun- 
dum systeina geographlcum. Berolini, 1805, in-fol. 
[27031] 

NUMISMATA selectiora. Voy. Vaillant. 

NUMISMATA virorum illustrium, ex Bar- 
badica gente (auctore J.-Fr. Barbadico; 
in latinum vertit F.-X. Valcavius). PatOr 
tii, ex typogr. seminarii, 1732, in-fol. 
atl. fig. [28906] 

Ouvrage magnifique. Le cardinal J.-Fr. Barbarigo 



139 



NUMMORUM — NTJOVA 



140 



Ta fait ezécater k ses dépens, pour mettre sons les 
jreux de ses oeTein Teieiopie de leurs illutires 
ancêtres. Vend. 1 Ht. S sh. Pinelli, et avec un 
cahier supplémentaire, 05 fr. Ifililn ; M fr. m. eitr, 
en 1825 ; en mar. r. avec le supplément daté de 
1700 et portant le nombre des plancbes à 175, vend. 
71 fr. Borluut, et un recueil de 123 pi. de cet ou- 
vrage, tirées séparément : 5o fr. Morel-Vindé. 

Les gravures, tant de Tourrage que du supplément, 
sont de Robert van Audemaerdt, Flamand. Le texte 
des notices du Tolunie publié en 17S2 a été rédigé 
parle P. Frai*c.-XaTier Valcayi, Jésuite. Le sup- 
plément, imprimé en 1760, aintient cinq nouvelles 
notices, écrites par le professeur Ange-Antoine 
Fabro. Plus tard le comie Spiridlone Penilli a fait 
faire une nouvelle con:inualion, laquelle renferme 

Îuaire notices d^utres personnages de la même 
imille (savoir, de Gregorio, de Gianfrancesco, 
d'un autre Gregorio , sénuieur, et de Pietro, au»i 
sénateur), écrites par l'abbé Noél Lastesio, avec 
des grav. par Ant. BaratU (Morelli, Opérette, lit, 80) . 

NUMMORUM antiquorum scriniis bodleia- 

nis reconditorum catalogus, cum com- 

ment'irio (Fr. Wise). Oxonii, e Theatro 

sheld., 1750, in-fol. fig. [29752J 

Vend. 10 fr. de Coite; 12 fr. MiUln, et Jusque 80 fi*. 
La Sema. 

NUNC dimittis des ÀDgloys (le), (sans lieu 
ni date), pet. in-8. goth. de4ff., y com- 
pris le frontispice. [13SS0] 

Pièce en vers, contre les Anglais, composée vers Tan 
1520. Chaque couplet commence par im mot du 
verset Nunc dimittis servum tuunu 

NUNEZ (j4lvar), Relacion y comentarios 
del gouernador Aluar Nunez Cabeça de 
Vaca, de lo acaescido en las dos joruadas 

Îuc hizo a las Indias... FalladoUd^ Fr, 
demandez de Cordoua, 1655, in-4. 
goth. [21132] 

Livre rare, dont un exemplaire en mar. r. a été 
vend. 5 liv. 2 sh. d. llibbert, etft liv. U sh. Heber. 
Trois autres exemplaires ont été payés 2 liv. 10 sh., 
1 liv. 12 sh. , et 10 sh. chez ce dernier, et un de 
ceux-là 30 fr. 50 c. Rctxel. 

Cet ouvrage est en deux parties : la première, attri- 
buée ft Nuftex lui-même, sous le titre de Gaufre 
{rfos de Alvar Nuûez Cabeza de Vaca ; la seconde, 
ntitulée : Commentarios de Alvar Nutiez Ade- 
laniadOt y Gobemador de la Provincia del Rio 
de la Plat a, écrite nar Pierre Fernandex, secré- 
taire de MuQez, tandis que celui-ci éuilen prison. 
Cest par cette dernière partie que commence le 
volume. 

NUNEZ (Hemaîi). Refranes o proverbios 

en romance, que nuevamente colligio y 

glosso el commendador Hernan Nunez, 

yan puestos por la ordeu Abc. En Sa^ 

lamanca,en casa de Juan de Canova^ 

1555, in-fol. [18491J 

Édition très-rare de ce recueil de proverbes rangés 
par ordre alphabétique. Vend. 50 flor. Meerman; 
55 tr. De Bure. 

» Refranes, o prouerbios en romance, que 
nueuamente colligio y glosso, el comen- 
dador Hernan Nunez. Salamanca, en 
casa de Jntonio de Lorencana, 1578, 
pet. in-l2, format allon^^, de xii et 
491 ff. , plus la souscription sur un f. 
séparé. 



An fevfllet M5 commence nne pièce en vers iniltoWe: 
Bpleedio de Faierio Praneitco Romero, en la 
muerte del maestro Hernan Pfuàet , laquelle se 
trouvait déjà dans l'édit. de IttS, où elle occupe 
11 IL ft la lin du volume. 

— Repbames o Proverbios en romance, que coliglo 
7 gloss6 el comendador Hernan Nufiex, y la Fiio- 
aofia vulgar de Juan de Mal Lara , en mil refranes 
glossados, que son lodos loa que hasta aora eo 
Castellano andan impressos : van Juniamente las 
quatre cartas de Blasco de Garay... âladrid, Juan 
de la Cuesta , 1619, pet. in-4. de Hi ft prélimin. et 
de Sti9 ff. k 2 coi. 

M. Ouplessis a cité cette édition comme la pins com- 
plèle et la plus utile, ce qui a fait porter à 01 fr. 
son exemplaire qui était relié en mar. roMçe, 
L*édiUon de Lerida, 1621, in-4., reproduit littéra- 
lement la précédente. 

Mous connaissons encore les Bef^anes o proverbios,» 
revistos y enmendados, por Pr.-L, de Léon; 
Madrid, 1804, 4 vol. peL in-8. Cette dernière édi- 
tion renferme de nombreuses augmentations, mais, 
d*un autre côté, un en a retranché nombre de pro- 
verbes que les censeurs n'auraient point laissés 
passer. 

NUNEZ de Avendano. Voy. Ayeevcano. 

NUNEZ (Pedro). Libro de algebra em 
arithmetica y geometria, compuesto por 
el doctor Pedro Nunez. JSn Anvers, en 
casa de los heredes d''Amoldo Birck' 
man, 1567, in-8. [7878] 

S9 fr. de Bearxi. 

Antonio et la Bibl. lusit, citent plusieurs ouvrages 

de P. Kufiex, écrits soit eu latin, soit en espagnol, 

soit en portugais. 

NUNKZ de laPena (Juan). VoyezPESA.— 
de Liaô, voy. Liaô.— de Reinoso, voyez 
Reinoso. 

NUNEZ y Taboada. Nuevo diccionario 

frances-espanol y espanolfrances, mas 

completo que ninguno de los publicados 

hasta ahora. Madrid, 1820, 2 yoI. in-4. 

40 fr. [11162] 

Ce dictionnaire a été impr. plusieura fois à Paris. U 
dernière édition faite dans cette ville est de 18M, 
2 vol. in-8. 24 fr. 

— Grammaire espagnole, 11152. 

NUNNESIUS (PetruS'Joan.). Grammatis- 

tica lingus grsecs; cui accessit libellus 

de mutatione iinguaB graecae in latioam. 

Barcinone, Jacob C^idrat, 1589, pet. 

in-8. [10630] 

Cette grammaire est devenue rare, ainsi que les ou- 
vrages suivants du même auteur : 

iNSTiTUTiORES grammatic» linguae gnecc. Bar- 
cinone, Vidua Huberti Gothardï, 1590, pet. 104, 

TiBOCiiiiDM lingue gnecse insiitulionibus grain- 
maiicis P.-J. Nunnesii collectum a PhlL Mey. Va- 
lenciœ, Mey, 1011, peL in-8. 

NUOVA raccolta d* autori che trattanodel 

moto deir acque. Parma, 1766-69,8 

vol. in-4. fig. 36 à 48 fr. [8121] 

Ce recueil, publié par le P. Ximenès, est moins es- 
timé qu*une autre collection du même genre impr. 
à Florence. » Voyez Ragoolta. 



Nafioi y ftomero {D.-Th,), Diccionario bibliogra- 
fico-historico de Espalla, 81772. 



r 



14i 



NURSIA — NYST 



142 



5URSIA {Benedietus de). Pulcherrimum 
et atilissimum opus ad sanitatis conser- 
vationem.... incipit féliciter. — Home in 
domo..,.Iohan, Phil, de Ugnamine».,, 
kic libelius impss* est, Jnno dhi m. 
œcc LxxVj die xiiii Mensis lanuarii.., 
peL iii-4. a 21 lign. par page. [7005] 

Preaière édition, de laquelle, selon le P. Audiffredi, 
ilradn exemplaires où se trouve Joint le traiié 
et P. de Appono, de venenis, l/ouvrage de Nursia 
comnence par une épllie dédicatoire de J.-Ph. 
ëetignaoine à Sixte IV, en 5 feuillets; après quoi 
M injure une table en 2 ff. ; le texte a l^ti Cf., 
aiTiid*uB t séparé pour la souscription et le re- 
pttn. M. Dibdin n'a compté que ISl IT. de texte 
tes Teieoipiaire de lord Spencer. 47 fr. Llbri. 

L'fscnpbire des deux traités ci-dessus, iinpr. sur 
Ttui, qoi fut présenté au pape Sixte IV, se con- 
lerrait, fl y a quelques années, à Gènes, dans la 
Kfe'joiMque de M. Durazzo, laquelle a été vendue 
éipwi et transportée en Amérique. 

-Oposde consenranda sanitate, et ma^stri 
Tadaei de F lorentia de regimine sanitatis 
tnctatus. — Tractatus quidam de re- 
gimine sanitatis opéra et industria 
dominici de Lapis impendio SigiS' 
mundi a Ubris civis atq^ liberarii bo- 
wniensis féliciter finiunt , anno m. 
cccc Lxxvii, in-4. de 140 ff. à 21 lign. 
P»|»ge. 

^ vstDDK est terminé par le registre des cahiers 
éoat b plupart portent des signatures qui vont 
Jnqa'i la lettre M. Vend. ISO fr. Brienne-Uire, 
ntsiailefiKfli 11 sh. Pinelli; 1 liv. 2 sh. d. flib- 
bm. Béimpriuié ft Rome, en 1489 et en 1495, in-4. 

3iUTrAL(rA.).The North- America Sylva, 
or a description of the forest trees of the 
Uaited-States, Canada and Nova Scotia, 
Dot described in the work of Fr.-A. 
Miebaui, and conta ining ail the forest 
trees discovered in Rocky Mountains, the 
tcrritory of Oregon, dowu to the shores 
of tbe Pacific and into the confines of 
California as well in varions parts of the 
Uaited-States, by Th. Nuttal. Phi/adel- 
fhia, /. Dobson, 1842-49, 3 vol. gr. 
m-8. avec 122 pi. color. 6 liv. 6 sh. — 
a noir 4 liv. 10 sh. [5282] 

-TuGdicba of North America plants, and cata- 
iûSMofthe species, to the year 1817. P/iiladel- 
pMt, I81S, 2 vol. pet. ln-8. [5278] 



P.-A,), Lebrboch der JEslhetik, 9155. 




— A Journal of travels Into the Arkansa terrltory 
durlng the year 1819. PhUadelpIiia, 1821, in-8. 
fig. et carte. [21012] 

Description d*une importante contrée de l'Amérique 
du Nord. 

— Omithology of the United States, 5587. 

NUySEMENT. Voy. Hesteau. 

NYCTOLOGUES de Platon, 1784, 2 tom. 
en 1 vol. in-4. [18634] 

Ces nyctologues ne sont point de Platon, comme le 
titre pourrait le faire croire; c'est un ouvrage du 
marquis de Saint-Simon , divisé en sept dialogues 
ou sept nuits. L'édition a été imprimée en Hollande, 
et tirée à un petit nombre d'exemplaires. Vend. 
10 fr. 50 c Labédoyère, et quelquefois de 4 à fr, 

NYDER. Voy. Nideh. 

NYERUP (/?.). Voy. SuHM. 

NYMAN(Cr.-/^.)- Sylloge florae europaeœ, 
seu plantarum vascularium Europae in- 
diçenarum enumêratio, adjectis synony- 
mis gravioribus et iodicata singularum 
distributione geographica. Oer-ebroœ, 
1855, in-8. 22 fr. [5047] 

NYMPHE rémoise (la). Voy. Dobat {Jao 
ques). 

INYNAULD (/. de). De la Lycanthropie, 
transformation et extase des sorciers, 
où les astuces du diable sont mises en 
évidence, etc. Paris, J, Millot, 1615, 
in-8. de 110 pp. 6 à 9 fr. [8917] 

Vend. 27 fr. v, /*. Goste. 

NYON (y .-£.). Catalogue de La Valliere. 
Voy. De Bube. 

NYST (M.'P.'H.). Description des co- 
quilles et des polypiers fossiles des ter- 
rains tertiaires de la Belgique. Bruxelles, 
1843-46, 2 parties in-4. 59 pi. 60 fr. 
[61519] 



Njrerop {Basmus), Skandinavische Mythologie, 
22655. — Verzeichniss der Runensteine, 30000. — 
Dictionnaire des auteurs danois, S0972. — Leben 
von P.-F. von Suhm, 30974. 

Njlander (G.-R.), Spelling-book, 11052. — BuUoni 
language, 11053. 

Nysien (P.-H,). Vers à soie, 6403. — Dictionnaire 

de médecine, 0529. 
Nysirom {T.-W.), Treatise on screw propellers, 

8509. 



143 



OAT-MEALE — OBRES 



144 







OAT-MEALE (Oliver), A Quest of enquirie 

by women to know whether the Tripe- 

wife were trimmed by DoU yea or no ; 

ffathered by Oliver Oat-meale. London, 

by L.G, 1595, in-4. [15761] 

Opuscule poétique : 10 11 y. Bindley; 7 Ut. 10 sb. 
Perry; 18 liv. 5 sh. JoUey. 

OATES (Titus). Voy. Titus. 

OBADI ASarmenus,quo cum analysi vocum 

armenicarund grammatica et collatione 

versionis armenicx cum foDtibusaliisque 

versionibus, exhibetur primum in Ger- 

mania spécimen characterum anneni- 

corum ab And. Acolutho. Lipsiœ, typis 

Justini Brandini, 1680^ in-4. 

Premier livre imprimé en Allemagne avec des carac- 
tères arméniens. 

OBEILH (le P. d'). L'aimable mère de 
Jésus : traité contenant les divers motifs 
qui peuvent nous inspirer du respect, de 
la dévotion et de Tamour pour la très- 
sainte Vierge; traduit de Tespagnol (du 
P. Eusèbe Nieremberg) par le R. P. 
d'Obeilh, de la Compagnie de Jésus. 
Amsterdam, chez Daniel Elzevir, 
1671, pet. in-12. [1675] 

Édition irèft-rare et assez recherchée. Il s*en trouve 
des eiemplaires avec un tiire ponant : à Amiens 
pour la venue du Robert Bubant, 1071, avec pri- 
vilège du roy. Vend, sous ce dernier tilre, 10 fr. 
Sensicr ; 57 fr. mar» v. de Coislin, et avec le nom 
de D. Elzevir, 30 fr. Renouard, en 1829, et plus 
cher depuis. Le volume contient AT. prélimln., y 
compris le litre; 270 pp. pour le texte, impr. en 
très-petits caractères, plus un f. d'errata qui est 
suivi, dans les exemplaires au nom de la V* llubant, 
d*un autre f. sur le recto duquel est un extrait du 
privilège. Il y a une autre édition Jouxte la copie 
à Paria, chez la V Hubant, 1672. 

Enfin il se trouve des exemplaires de Tédition dMmj- 
terdam, Elzevir, avec un nouveau titre portant 
rindication de seconde édition, et pour adresse , à 
Cologne , et se vend à Paris chez Thomas Joly, 
avec la date 1677. Un de ces exemplaires , rel. en 
▼eau brun, a été payé 28 fr. à la vente de l'abbé La- 
boudrie, en mars 1854. 

Pour d'autres ouvrages du P. d'Obeilh, imprimés chez 
les Elseviers, voyez notre catalogue de ces impri- 
meurs, et aussi les n** 3741 et 3742 de notre table. 

OBERLEITNËR (//.). Fundamenta linguœ 
arabicse : acceduut selectae quaedam, 
mapamque partem typis nondum ex- 
scripts sententiae , primis legendi ac 
interpretandi periculis destinatae. Fien- 
nx, Schmid, 1822, in-8. de xvi et 390 
pages. 12 fr. [11611] 

Chrestomathia arabica una cum glossario ara- 
blco-latino huic chrestomathic adcommodato. 
Viennœ, 1824, 2 voL in-8. 



06ERLIN (Jér.'Jacq,), Essai sur le patois 
lorrain des environs du comté du Ban- 
de-la-Roche, suivi d'un glossaire patois- 
lorrain. Strasbourg, Stein , 1775, pet. 
in-8. [11063] 

On recherche beaucoup cet ouvrage curieux, dont 
les exemplaires ne sont pas communs, et se payent 
de 8 à 12 fr. 

— Orbis anUq., 28054. — Muséum SchoepOini, 29SIS. 
-- Diplomatica, 90180. — Vie de Guienberg, 31197. 

OBEKÏ (Lud,'Fr,). Ludus poetics veri- 
dicus, sive dissertationes dramatics pi« 
juxtaac lepidae. Insulis, Nie. de Roche, 
1683, in-8. de 7 ff. prélim. et 141 pp. 
avec flg. de P. Hadtbrugge. [16184] 

Recueil mystique dont le contenu est décrit dans le 
catal. de Soleinne, n« 251, où ce livre est porté k 
21 fr. Le nom de l'auteur n'est pas sur le titre. 

OBERTUS Barnestapolis. Voy. Barnes- 

TAPOLIS. 

OBICINUS a No varia (Thom.). Thésaurus 
arabico-syro-latinus. Romœ, 1636, in-8. 
[11617] 

Vend. fr. Anquetll; 6 fr. de Tersan. 

Le même auteur avait d^à donné : 

Grammatica arabica Argumia appellau, cum 
yersione latina ac diludda expositione. Borna t 
typoçr. Congregationis de prop. ftde, 1031, pet. 
in-8. [11588] 

A quoi on peut Joindre : 

CoRTiNUATio Argumic jusque commentarioram 
arabicc et latine ediic, noUsque illustralc a Christ. 
Scbnabel. Amstelodami, Pruys, 1756, in-4. 10 fr. 
Langlès. [11589] 

OBRA allaors del benauenturado lo senyor 
Sant(C)ristofol. (à la fin) : Acabatdeem- 
prentar.... per père tringer iibrefer 
en... Falècia a iijdefebrer Any de... 
Mil y cccc. Ixxxriij. , pet. in-4. gotb. 
de 48 ff. non chiffrés, signât, a— f., à 
longues lignes. [15325] 

Recueil de pièces de poésies en langue ralencienne^qui 
ont obtenu le prix proposé pour l'éloge de S. Chris- 
tophe; il a un titre gravé, au verso duquel se voit 
une seconde gravure sur bois. Ce livre fbrt rare a été 
vend. Jusqu'à 29 liv. 10 sh. (mal annoncé sous la 
date de 1498) White Knights, et seulement 5 liv. 
12 sh. 6 d. Heber. 

OBRECHT. Voy. l'article Missje. 

OBRES (sic) fêtes en lahor de la seraphica 
santa catherina de Sena en lo sen sagrat 
monestier de lesmonges de.... Yalencia 

§er diverses trobadores narrades lo dia 
e Sant Miquel del ani m. d. xi (1511). 



Obermayer (/.-£.). Baierische MOnzen, 2MIA. 



14» 



O'BRIEN ^ OBSÈQUES 



146 



esent judges los révèrent fra Balthasar 
Sorio...c lo révèrent seynor eanoge Fira 
îlo noble d. Francisco Fenollet. {absque 
to/a),pet. in-4. goth. de 20ir.,avecng. 
sur bois au titre. [15331] 

OHapoKale, imprimé k Valence Tcrs 1511, renferme 
4es poésies de J. Fuster, de V. Ferrandis, etc., et 
nia de P. Gomis, à qui fut décerné le prix. Vend. 
Nfr. Raetid, et non relié, 50 fr. Ubri-Carucci. 

OTJRIEN (J,). Voy. Brien.* 

O'BRIEN {Henry). The round Towers of 
Ireland; or the Mystery of Free Man- 
8ory, of Sabaism , and of Budhism for 
Ibe first time unveiled : Prize essay of 
the roval irish Academy enlarged. Loii- 
dm, 1834, in-8. ûg. [22502] 

Uficdefena rare. 1 lir. 10 sb. 

OBSCUBORUM virorum epistolae. Voyez 

EnSTOLiE. 

(ttSEQUES des rois et reines. (Voir aussi 
Farticle Pompe funèbre.) 

OnôRAHCE I bicte par messire Pierre durfe 
!fUrfé) cbeialia- grai escu|yer de france ainsi 
fK lodit grant escuyer appartient | de faire pour 
IntcmiDeiU du corps du Ixin Roy || Charles huy- 
lîBOK que dieu absoille. Et la dicte or|d5nance 
k» r aueloriiee par mSseignear de la TriQinoille 
ynader chambellan r lieutenant du Roy a ac6| 
pigaer le dit corps. Et aussi par le conseil de 
■Bulgocars les cbSbellans z autres ^l auoit 
MCf loy. (ioAs lieu ni date , vers 1498) , in -4. 
RBih. de 12 IL, signât, a et b, à 32 lignes par page. 
[fas2SU2] 
Ceoe Mte, excessivement rare, fait partie d*un re- 
oni rd. aux armes de Jacq.-Aug. de Thou qui se 
ornent à b bibliothèque de Sainte-Geneviève. Le 
litre est eo neuf lignes , au-<iessous desquelles il y' 

I me petite vignette. Le mot expUcit termine le 
feiie, M verso du dernier f. 

Umne qui fut tenu a lobseque et funerallle de 
kie très excellente et très débonnaire princesse 
iaae per la grâce de dieu royne de france duchesse 
fcbmaigDe, tant aux églises gue au chemin de- 
paii Mots iusques a labbaye de sainct dénis en 
faace. («DU (lev. vers 1514) , in-S. goth. de 8 ff. 

BUiotttqae impér., CataL de THist. de France, I, 
^2»,B*M. 

ItOT des fanérailles d*Anne de Eretagne, prê- 
tées d*aoe complainte sur la mort de cette prin- 
OM et de sa généalogie, te tout composé par Bre- 
higM, MB héraut d'armes ; publié pour la première 
U>i avec une introduction et des notes , par L. 
Icrtetetlfax. de Gombert. Paris, A, Aubry, 
VBê, pet iii-8. de xxyiii et 116 pp. 5 fr. [2M4A] 

1M I tN exempL , dont 12 sur pap. de couleur, 

II lar pap. véL, 10 sur pap. de Chine et 3 sur 
Ttin. 

Ohiqgi (T) dn ffea roy de France Loys dou- 
vsne de ce nom. (vers 1514), pet. in-8. goth. de 
ll[23Mft] 

^*y tit re de cet opuscule rare se volt un bois re- 
PRHMiat les obsèques de Louis XIL Un bel exem- 
iMrea aior. r. SM fr. Veinant, en 1860, ce qui 
« n prix excessif. 

LMfiu qui fut tenue a lobseque et funeraiUe 
4a fea 1res cbresticn père du peuple et magna- 
■■e Lo}t dooiiesaie... {sans lieu, v«rsl514), 
^L goth. 8 IL noQ chiffrés, fig. sur bois. 

LNmiQCE et enterrement du Roy. {sans lieu, 
•crtlMIi, io^deSff. 
Cm étÊi éditions sont k la Bibliothèque impér.; Catal. 
«eraislûife de France, I, p. 227, n** 53 et 54. 



LoRDRE qui fut tenu a lobseque et funérailles de 
feue magnanime et tres excellente princesse Claude, 
par la grâce de Dieu royne de France et duchesse 
de Breiaigne. (vers 1525), pet. in-8. goth. de 8 ff., 
avec fig. sur bois. [23440J 

Cette petite pièce est rare, comme le sont toutes celles 
du même genre qui datent d'une époque reculée ; 
41 fr. mar, v. en 1841. 

Description de Tordre tenu aux obsèques de 
feu François de Valois, roy de France, premier de 
ce nom , et de monseigneur François daulphln et 
Abdenago duc d'Orléans, ses enfans, les xxi, xxii, 
xxiii et xxiiii de may, l'an h.d.xlvii. Lyon, 
Pierre de Tours (sans date), ln-8. de 8 ff. [23460] 

50 fr. mar. Goste. 

Pour d'autres relations de cette pompe funèbre , voy. 
à l'article Du Chatel. 

La Pompa funèbre, e le esequie del già re cris- 
tianiss. di Francia Francesco 1. di questo nome. 
In Vinegia, per Paolo Gherardo, 1547, pet. ii>-8. 
Le Trépas, obsèques et pompe funèbre faictes 
pour l'enterrement de très-haulL.. François fils de 
France, duc d'Anjou (recueilli et rédigé par H. de 
Marie). Parts, Jehan Real, 1584, pet. in-8. [23553] 

80 fîr. mar, v. catal. de L. Potier, 1800. 

— La magnifique et somptueuse pompe funèbre 
Elite aux obsèques et funérailles du tres grand et 
tres victorieus empereur Charles cinquiesme, célé- 
brée en la ville de Bruxelles, le xxix iour du mois 
de décembre m.d.lviii, par Philippe, roy catholi- 
que d'Espaigne son fils. A Anvers de l'imprimerie 
de Chrisiophle Plantin, 1559, pet. in-fol. avec 
17 grandes planches. [20060] 

Ce livre curieux a été exécuté aux frais de Pierre 
Vemois, roi d'armes de Philippe 11, auquel il a 
coûté plus de 2000 fior. , comme on peut le voir 
dans le cataL de M. Borluut de Noortdonck, 
n" 3630, oh est décrit et porté à 210 fr. un exem- 
plaire de ce volume. 

Voici la description que les Annales plantinienties 
(p. 20) donnent du même livre : Titre. Explication 
des planches (3 ff.). — Trente-trois planches repré- 
sentant le catafalque, le cortège des nobles, des au- 
torités, etc. Ce sont de grandes pièces oblongues 
pouvant être réunies Tune à l'autre, de manière à 
former une frise immense; sur la deuxième planche 
se lit cette inscription : Amplissimo hoc apparaiu 
et pulchro ordine Pompa funebris Bruxcllis a 
Palatio ad divœ Gudulœ templum processit cum 
Rex Uispaniarum Philippus Caroio V. Rom. 
Imp. pcwenti mœstissimus justa solveret, J, a 
Duetecom , Lucas Duetecum fecit. La trente-qua- 
trième planche représente les armes et porte la 
date 1558. Sur d'autres planches on lit encore H. 
Cock inv. On trouve sous le n» 3631 du catalogue 
de M. Borluut l'annonce d'un recueil de 26 pi. 
color. représentent les cérémonies des mêmes obsè- 
ques, et portaut le titre suivant : 

Amplissimo hoc apparatu... (comme ci-dessus), 
1558, Joannes a Duetecum, Lucas Duetecum 
fecit. Hent^us Uondius excudit. Bagœ-Comitis, 
1619, in-fol. vendu 125 fr. 

Ce dernier recueil est décrit par M. Arthus DinauV 
[Bibliophile belge, VII, p. 9) d'après un exempl. 
composé de 37 pL Le Uue ci-dessus fait voir que 
ces planches sont de l'invention de Lucas Duetecum. 
Obsèqdes (les) et grandes Pompes funèbres de 
l'Empereur Charles Y, faictes en la ville de 
Bruxelles, traduites d'italien en françoys, avec au- 
cuns vers et epitaphes laL ft sa louange. Lyon, 
Jean Saugrain, 1559, in-8. (Du Verdier, 111, 165.) 

Les grandes et solennelles Pompes funèbres 
faictes en la ville de Bruxelles en Brabant, les 
xxix et XXX iours du mois de décembre mil cinq 
cens cinquante huict pour le seruicc de ...Charles 
cinquiesme du nom empereur très auguste, escriptes 
aux habitans de Grenate en Espaigne; traduictde 
langage espagnols en fhinçois. Paris, veufUe Nie, 
Buffet, 1559, pet. in-8. de 11 ff. 



1 



147 



OBSEQUENS — 06SIDI0MS 



\4» 



9 fr. 25 c. de Soleinne, et rel. en mar, r. par Duru, 

•170 fr. Veinant 
—Pompe funèbre de Charles III, voy. Pompz fUnèbre. 

OBSEQUENS (Julius), Prodigiorum liber, 
nunc demum per Conr. Lycosthenem 
integritati suae restitutus; Polydori Ver- 

§ilii de prodieiis libri III ; Jo. Camerarii 
e ostentis libri II. Basileœ, Oporinus, 
1552, pet. in-S. de 10 ff., 327 pp. et 
6 ff., avec fig. 4 à 6 fr. [6240] 

Le texte de Julius Obseqaens a paru pour la première 
fois à ia suite de Plinii epistolœ, édition d*Alde, 
1508, et ensuite dans plusieurs éditions des mêmes 
lettres, sorties des presses de Rob. Estienne; mais 
il est plus complet dans ia présente édition, sur la- 
quelle a été faite celle de Lyon, chez J. De Tournes, 
en 155S, in -8. 

— JuL. Obsequentis que supersant ex libix) de pro- 
digiis,cum animadversionibus Joan. SchefTeri, et 
suppleineniis Conr. Lycosthenis, curante Fr. Ou- 
dendorpio. Luç<L-Bat., 1720, in-8. 5 à 7 fr. 

Texte revu sur les anciennes éditions. On y a Joint 
des notes de Scaiiger, de Nie. Heinsius, de Cuper, 
et de Burman. 

— Editio alla, cum animadvers. J. SchefTerl et Fr. 
Oudendorpii : acced. supplemenia, curante Jo. Kap- 
pio. Curiœ-Begnitiœ, 1712^ in-8. 8 fr. 

Réimprimé avec ValeriusMaximus. 4rçentoraii, 1800, 
in-8. 

—Jules Obséquentdes prodiges ; plus trois 
livres de Polydore Vergile sur la mesme 
matière traduits par George de La Bou- 
tliière. Lyon,/. De Tournes, 1555, in-8. 
de 8 ff., 292 pp., et 6 ff. de table, avec 
fig. sur bois. 

Recherché ft cause des Gg. Vend, en mar. viol. dent. 
15 fr. La Valliere; 12 fr. Masoyer; 20 fr. en 182S; 
en mar, oiioe, par Bauzonnet, 01 fr. Solar. 

— Le Livbe des prodiges de Julius Obsequens, tra- 
duit en (Irançais, avec le texte en regard, et accom- 
pagné de remarques par Victor Verger. Paris, Au- 
din, 1825, in- 12. 

— GiCLio Ossequente de* Prodigii. Polidoro Vergllio 
libri III, per Damiano MarafG fatti toscani. (Giovac- 
chino Camerario ia Norica overo dcgl* ostenti li- 
bri II.) Uone, Giov, di Tomes, 155^ in-8. fig. sur 
bois. 

L*ouvrage de Camerarius commence à la p. 253, mais 
il n*esl pas indiqué sur le titre du volume. 

OBSEQUIALE augustense. (à la fin) : Ex- 
plicit féliciter: Er hardi rat doit augus- 
teh viri solertis eximia industria: et 
mira imprimendi arte: qua. nu^ vC' 
netiis : nunc Auauste excellet (sic) no- 

» minatissim*. Cal. februarij. Anno sa- 
lutis M. cccc. Ixxxvij, in-4. goth. de 
4 ff. non chiffrés et 95 chiffrés, avec des 
notes de musique. [743] 

Erhard Ratdolt a donné une seconde édition de cet 
Obsequiale en 1489, in-4. de 82 VL. avec plain- chant 
noté. Hain, qui décrit ces deux éditions (n<** 11025- 
27), décrit également (sous les n»* 11928 et suiv.) 
un Obsequiale Eystettenae, imprimé par Michel 
Reyser, en 1488, in-4. de 100 ff. — Un Obsequiale 
frigense, imprimé à Bamberg, en 1484, impensU 
Henrici petzenstetneret JohannisSensenxchmidt, 
in-4. de 04 H Un exemplaire imprimé sur vêlin, 
avec an dessin, et rel. en mar. r., 11 iiv. Libri. 
en 1859. — Un Obsequieile ratisbonense , impr. à 
Nuremberg, en 1491, in-4. en lettres de missel, 
avec notes de musique. — Obsequiale salisbur- 



gense. Imprimé par Geor. Suchs de Saltipach, k 
■Isburg, en 1405 et 1400, in-4. de 118 ff. cbiffrés, 
précédés d*un t non chiffré, caractères de mi«el 
et notes de musique. 

OBSERVATEUR (F) littéraire (parMar- 
montel etBeauvin), 1746, in-12. [18318] 

Tome premier et unique d'un ouvrage périodique rai, 
n'ayant pas eu de succès, ne fut pas continué. Les 
exemplaires en sont devenus rares : 20 fr. 50 c He- 
ber, mais 5 fr. seulement Barbier. 

OBSERVATIONES in Prosperi Aquitani 
chrouicon integrum , ejusque 84 anno- 
rum cyclum, etc. ; — in veterum PP. et 
pontificum epistolas paschales, etc. ; — 
m Theonis fastos graecos priores, etc. ;- 
in Heraclii imper, methodum et inMaxi- 
mi roonachi computum paschalem, etc. 
— DissertatioDCS de cyclis pascbalibus 
diversorum, etc. (auctore Joh. van der 
Hagen). Jmstelodùmi, 1738-36, 6 part. 
in-4. [21240] 

22 fr. Anquetil, et quelquefois plus ou moins cher. 

OBSERVATIONS astronomiques faites à 
robservatoire royal de Paris; publiées 
par le Bureau des longitudes. Paris, 
Bachelier, 1825 et 1838, 2 vol. in-fol. 
[8326] 

— Nouvelle série, ann. 1837 \ 1846, Paris, le mime, 
19 vol. in-fol. Chaque Toluine de ces deux séries 
coûtait 50 fr., mais on en a donné onze pour 82 fr. 
à la vente d*Arago. 

La suite, sous le litre û^Annales de rObservatotre, 
est publiée par M. Le Verrier, voy. le n" 8320 de 
notre table. 

OBSERVATIONS et détails sur la collec- 
tion des grands et petits voyages (par 
Tabbé d'Orléans de Rothelin). 1742, 
pet. in-4. de 44 pp. [19814] 

ÉdKion tirée ft très-petit nombre: 2â fr. dUangard; 
12 fr. 50 c. Parison. Cet ouvrage, que celui de Ca- 
mus sur le même sujet a rendu à peu près iDOlile, 
se trouve réimprimé, avec des additions, dans la 
Méthode pour étudier la géographie, par Unglet 
Ou Fresnoy, édition de 1708, tome I, pp. 824^1. 

OBSERVATIONS sur les chevaux. Voyez 
Calloet. 

OBSERVATIONS sur l'histoire naturelle. 
Voy. Gautieb; — sur Tesprit des lois. 
Voy. DupiN. 

OBSIDIONE (la) di Padoua ne la quale se 
tractano tutte le cose che sono occorse 
dal giorno che per el prestantissimo mes- 
sere Andréa Gritti proueditore générale 
fu reacquistata : che fu adi 17. Luio. 
1509. per insino che Maximiliano impe- 
ratore da quella si leuo. ^ Impressa in 



OlMcrvatcur anglais, 2S009. 

Observations météorologiques faites k N^ne-I^- 

guilsk, 4205. 
OlMcrvatlODS sur la physique, 6228. 
OlMcrvatloiis sur la structure des yeux des iosectes, 

5029. 



1« 



OBSOPOEUS — OCAMPO 



150 



ïeniHa nelM. d. x. Adi.tii. Octohrio, 
iB-4. de 20 ff. chiffrés , à 2 col. de 20 
ligiL, caract. ronds. 

Mk CD sii cbants et in oîtava rima, dont ranteur 
atminé Cordo, dans une lettre de L. Lampridio 
i L Bifei, placée au verso du premier feuillet Sur 
k iJtR K voit un bob représentant la ville de Pa- 
éne. 02 fr. m. r. Libri, en 1847. 

Cae antre édition du m^me poème, Venetia, Alex. 
à tiaioni, 1515, in-4. de 20 0. ft 2 col. avec la 
B(M Tigneue sur le titre. 58 fr. 50 c. mar» Libri. 

Poar éen autres pièces relatives k Padoue, voy. le 
dtii. Libri (1847), n*« 1191 et 1292. 

OBSOPOEUSyoA.). V. SiBYLLîNAoracula. 

0BSOP(EUS(Ft7ic.). De Arte bibendi libri 
lY; et(Mat. Delii) de arte jocaodi libri I V: 
aceedimt artis amandi y dansaiidi prac- 
tics, item meretricum fides, aliaque fa- 
a!tà,Lugd.'Bat., 1648, pet. in- 12 de 
m et 280 pages. [17804 ou 17925] 

ftliaie qui paraît avoir été impr. par les Hackes, et 
^ à came de sa belle exécution , est digne d'être 
atais éaos la collection elzevlrienne. Il se com- . 
pas de S parL : la première, sous le titre ci-des- 
«,al Kprélim., y compris le titre, en rouge et 
ioir, et 155 pp. ; la seconrte [Variorum attetoinim 
rnetka rniù anuuuti et dedamationea PMlippi 
JerooMT, 190 pp., y compris le titre et un f. non 
diOé; dans la troisième partie [Antonius de Arê- 
tes. Êdsuo$ ecmpaçnones, etc), la pagination 
ondaw celle de b seconde Jusqu'à 280, y compris 
ktitft. 

D M BlDsieiirs éditions de ces facéties qui ont toutes 
nafBc valeur : 4 à 6 fr. La plus ancienne est celle 
itHvemiberg, en 15S0, pet iu-4. 

OBCTCHI eherbovnik dvorianskich rodof 
TKTossiskiiaimpérii. Armoriai universel 
desCimilles nobles de Tempire de toutes 
la Rossies. St-Pétersbourg, impr, du 
«Mt^ 1803-36, 10 vol. in*4. 150 roubles. 
[28948]. Ouvrage ofGciel et important. 

OBSTINATION. Lobstinatiô des suysses. 

(lani lieu ni date), pet. in-8. goth. de 

4 IL [13550] 

Met CB Tcn de 10 et 12 syllabes, composée à Toc* 
OMD de ta bataille de Marignan, c*est-à-dire vers 
Ull La vignette du frontispice représente des 
SiiMes armés et des boarigeois. Le verso du dernier 
Lettioaiblanc 

OCAMPO (FloHan de). Las quatro partes 
enteras de la Cronica de Espana que 
maDdo componer el rey don Alonso lla- 
mado el Sabio. Donde se contienen los 
acontescimientos y hazanas mayores y 
Baneoaladas quesuçedieron en Ëspana: 
àaàt 8a primera ponlacion , hasta casi 
1q8 ttempos del dicno senor rey : vista y 
eufieDdada mucha parte de su impre- 
m por el maestro Florian Docapo. 
Fu impressa la psente cronica, en 
la... ciodad de Zamora, por Augus^ 
tih de Paz y Juan Picardo.., a Costa 



{E.'B.). Docmnentary history oftbe 

.'Rewlork, 28577. — Ucte of edlUons of 

>>lr Scripime, SlOOO, et dans nos ADDinom. 




y espensas de Juan â Spinosa merca^ 
der d libros vezino â Médina d Câpo. 
acabose en nueue dias dl mes d dezië- 
bre. aho... d mill y quinientos y qua- 
renta y un anos (1541), in-fol. goth. à 
2 col. ccccxxvii ff. en tout. [25977] 

Édition très-rare. 7 liv. 15 sb. mar. ». rel, par 
Lewis, Heber. Cet ouvrage a été réimprimé k 
Valladolid, Seb, de Canas, lOOa, in-fol. Dans le 
titre que nous venons de rapporter on voit que de 
Ocampo n'a été que l'éditeur de cette chronique, 
laquelle ne doit pas être confondue avec celle dont 
nous allons parler, ni, comme Ta fait Ebert, avec 
la Chronica del rey D. Alonao, impr. à Valladolid, 
en 1554 (voyez CHRONiQiiEft espagnoles). 

— Los quatro libros primeros de la coro- 
nica gênerai de Ëspafîa, que recopila 
Florian do Campo. Çamora, Juan Pi- 
cardo, 1544 (à la fin, 15 dec. 1543), 
in-fol. goth. à 2 col. 

Première édition de cette chronique. Elle est fort rare, 
et quoiqu'elle soit moins complète que Tédition 
de 1553 elle a une certaine valeur: 11 fr. Go- 
hier; 5 liv. 17 sh. mar. Heber; 50 fr. parch. 
2* vente Quatremère, el rel. en mar. par Cape, 
520 fr. Solar. 11 existe une seconde édit. de Zamora, 
sans date (1505), in-ft., également en quatre livres x 
19 sh. Heber. 

— Los cinco libros primeros de la coro- 
nica gênerai de Espafia. Médina del 
Campo, DeMilliSy 1553, in-fol. [25980] 

Bonne édition de cet ouvrage, auquel il faut Joindre 
l'article suivant : 

GORONICA gênerai de Espafia Oib. XVII) que con- 
tinua va Ambrosio de Morales; proseguiendo ade- 
lante de los cinco libros, por el maestro Florian de 
Ocampo escritos. Alcala de Henares, Lequerico, 
1570-1577, etCordoua, ttamos Bejarono, 1586, 
5 vol. in-fol. Vend. 70 flor. Meerman, et 54 fr. 
(sans le dernier vol.) Soubise. 
A la fin du 2* tome II doit y avoir une partie séparée, 
dont le frontispice particulier, daté de 1575, porte : 
Las anliguedades de las eiudades de Espa^, ehe 
van nombradas en la coronica etc. Cette partie 
est assez considérable pour qu*on Tait fait relier 
séparément, dans quelques exemplaires. A la fin du 
5* volume doit se trouver un discours au sujet de 
la descendance de S. Dominique de la maison des 
Guzmans, IT. S32-S50. Nous ferons observer que 
Morales, en publiant sa chronique, fit publier aussi 
celle de Florian de Ocampo à Alcala de Henares, 
en 1578, édition qui peut tenir lieu de celle de 155S, 
et qui même passe pour plus correcte. 
— Las mismas Cbonicas por Florian de Ocampo y 
Ambp. de Morales. Madrid, 1791, 10 vol. pet. In-ft. 
Édition plus belle et d'un usage plus commode que 
les anciennes. On y réunit les ouvrages ci-après : 

1** HiSTOBiA de los reyes di Castilla y de L«oo, etc. 
Madrid, 1792, 2 vol. in-4. [vers 20127] 

2« Opdsculos castellanos de Ambrosio de Mora- 
les, ordenados y anotados por Fr. Valeria Cifuentes, 
Madrid, 1793, 3 part. in-4. [26104] 

Z^ Origcn de las dignidades seglares de Castilla 
y Léon, por Salazar de Mendoaa, iàid., 179(i, in-4., 
ouvrage imprimé d*abord à Madrid, en 1657, in-fol. 
Chaque volume de cette Jolie collection in-ft. coû- 
tait 20 réaux. Voy. Sandoval. 
Les anciens éditeurs de ces chroniques ont beaucoup 
varié dans la manière d'orthographier le nom de 
rauteur : tantôt ils écrivent Dœampo, tantôt do 
Campo et d'Ocampo. La dernière édition porte de 
Ocampo, et nous nous y sommes conformé. 

OGGAM {GiUll. de). Voy. Ockam. 



151 



occo — ocHmo 



15S 



OC£0{Adolf,). Imperatorum romanoram 
numismata, a Pompeio ma^o ad Hera- 
clium, ab Ad. Occone ohm congesta. 
Au^stor. iconibus, notis et additamen- 
tis jam illustr. a Frao. Mediobarbo (Mezza 
Barba) Biraffo, nunc vero a menais ex- 
purgata, additionibus criticisque obser- 
vait, exomata, curante Phil. Argelato. 
Mediolani, 1730, in-fo). fig. [29826] 

Bonne édition : 12 à 20 fr. ; vend. SO fr. mar, r. de 
Cotte. L'ouvrage d*Occo parut d*abord à Anvers, 
chez PlantiUf en 1579, in-A., sans fig. ; ensuite avec 
les notes de Mez7ji Barba, à Milan, 1685, in-fol. 
fig., édiL à bas prix. Celte d'Argelati a été repro- 
duite SOUS la date de Milanf 1704. 

OCCULTORUM academicorum carmina. 
Brixias, 1570, in-8. 6 à 6 fr. [12742J 

OCELLUS Lucanus de universi natura, 
brevis et absoluta qualitatum elementa- 
rium enarratio, gr. Parisiis, perConra- 
dum Neobarium, 1589, in-4. [3342] 

Première édition, rare, sans être chère. 

^ De universi natura (gr.), lextum grapcum in laL 

transtulit, emendavit, parapbrasi et cômmentar. 

illustravit Car.-Emman. Vizxanius. Amstelodami, 

Blaeu, 1061, in-A. 5 à G fr. 
Édition mieux imprimi^e que celle de Bologne, lOM, 

in-4., d*après laquelle elle a été faite. 

— De rerfh naiura, sr., recensuit, commentario 
perpetoo auxit et vindicare studuit Â.-Frid.-Guil. 
Rudolphi. Lipsiœ, 1801, in-8. fr. — Pap. fin, 8 fr. 

— Ocellus Lucanus, en grec et en françois, 
par le M" d'Argeus. Berlin, 1762, pet. 
m-8. 4 à 5 fr. 

Vend. 13 fir. mar. r. B7, et avec le Timéede Locres, 
édit. de 176S, les 2 vol. en mar, r. par Derome, 
OS fr. I^arison. 

L'édition û'UtrecM» 1762, pet. in-8., a été faite page 
pour page sur celle de Berlin, mais en caract. un 
peu plus gros et sur un meilleur papier. Même 
prix. 

Cette traduction et celle de Timie de Locres ont été 
réimprimées sans le grec, k Paris, Bastien, 1704, 
2 part. pet. in-8. Un exemplaire de cette réimpres- 
sion, tiiîî sur parchemin, 12 fr. Lamy. 

Batteux a donné une autre traduction &Ocellu$ Lu- 
canua, et de Timée de Locres, Paris, 1768, in-8., 
laquelle se joint à son Histoire des causes pre- 
mières, 1769, in-8. A.-A. Renouant a dit, dans son 
catalogue en 4 vol., que ces deux volumes de Bat- 
teux deviennent rares en in-8. ; pour nous, nous ne 
les connaissons que de ce seul format, et nous pou- 
vons assurer qu*ib sont très^ommuns. 

OCHINO (2?ern.). Apologi nelli quali si 
scuoprano li abusi, sciocheze, supersti- 
tioni , errori , idolâtrie ed impieta della 
sinagoga del Papa : e specialmente de 
suoi preti, monaci e frati. 1554 , in-8. 

[2114] 

Petit volume très-rare, contenant 60 CF., dont le der- 
nier est coté 78, et finit par ces mots : Pin del pri- 
mo libro degli Apologi. Vend. 114 fr. mar, vioL 
Gaignat ; 54 fr. La Valllere ; 26 flor. Crevenna ; 12 fr. 
Bfac-Carthy. 

Il y a des exemplaires sans nom de ville ni d'impri- 
meur, et d'autres dont le titre porte : Geneva, Giov, 
Gerardo (voir catal. de Crevenna, n* 1112). — On 
a de cet ouvrage une traducL allemande faite par 
Christ, fFirsung, et Imprimée en 1559, in-4. Cette 



traduct. est divisée en 5 livres, quoique l'Originl 
Italien n'en renferme qu'un seuL 

Autres ouvrages d'Oehin, 

DiALOGi sette. Vinetia, Mcolo d^AristotUe, ek., 
1542, in-8. de 55 il. fig. sur bois. 6 à 8 fr. [21S7] 
Vend. 41 fr. La Valiiere. 

Peediche. (Geneva, 154S), et Basilea, 1562, 
5 vol. in-8. [21S8] 

Cet ouvrage se trouve rarement complet. Vendu 87 1^. 

Gaignat; 55 fr. Mac-Cartby ; 24 fr. mar, Chardin, 

en 1824. 
La première édition de ces sermons, 1542-1544, 6 part 

pet. in-8., est moins complète que la seconde. Void. 

bel exempl. m. r., avec d'autres pièces dans le 

même volume, 24 fr. Méon. 
Les 5 vol. de sermons, et 11 autres vol. dX)chin,ta 

plupart rel. en mar., ont été vendus ensemble 

19S fr. Chardin, en 1806. 

Sermons très-utiles de B. Ocfain, en français, 
1561, in-8. de 180 ff. [2158] 

Vend. 7 fr. Mac-Carthy; 43 fr. 50 c. mar, r. Renooard; 
45 fr. Veinant. 

Epistola alli magnifie! senior! della dttà di Siena. 
Geneva, 1543, in-8. de 12 ff. [2139] 

Ce petit ouvrage se trouve aussi dans la collection 
des sermons en 5 volumes. 

Epistre de B. Ochin, adressée aux magnifiques 
seigneurs de Sienne, où il leur rend compte de sa 
doctrine : avec une autre épisire à Mutio Jusiino- 
politano, translatée de la langue italienne. 15tt, 
pet. in-8. de 25 ff. 

Riposta aile false calomnie ed impie biastemmie 
di fratre Ambr.-CaUr. Polito. 1546, in -8. de 40 IL 

[2141] 

ExposiTfoifE di B. Ochino sopra la epistola di 
s. Paulo alli Romani. 1545, in-8. de 282 pp. 
Vend. 2 flor. 5 c. Crevenna. 

DiALOGO del purgaiorio. {Basileœ), 1556, in-8. 
de S ff. prélim., 150 pp. et 4 ff. d'index. [2142] 
Ouvrage assex curieux et dont les exemplaires sont 
rares. Vend. 37 fr. Gaignat ; 32 fr. La Valiiere, et 
moins cher depuis. 

De Purgatorio dialogus, latine yertit Thadcus 
Donus. Tiguri, apud Gesneros (alisque anno), 
in-8. de 3 ff., 115 pp. et 6 ff. 
Cette traduction est moins rare et moins recherchée 
que roriginal ; l'épftre dédicatoire est datée de 1555; 
mais l'ouvrage ne doit point avoir paru avant 1556. 
Vend. 18 fr. mar. r, Gaignat; 15 fr. Bonnier;6rr. 
50 c. Mac-Carthy; 33 fr. mar. bl. Renouard, et 
avec la traduction suivante, édit. de 1503, 19 fr. 
Chardin. 

DiALOOCE touchant le purgatoire (traduit en 
français). Impr. par Ant, Cergia, 1559, io-& de 
128 pp. 

Vend. 40 fr. mar. r. Gaignat; 18 fr. Duquesooy; 
16 fr. Mac-Carthy, et 142 fr. Solar. 

SYNCERiE et ver« doctrine de coena domini de- 
fenslo, contra libros très Joachimi Westphali. Ti- 
guri, 1556, in-8. de 8 ff. et 203 pp. [2143] 
Un des ouvrages les plus rares d'Oehin ; Tend. 7 flor. 
mar. bl. Crevenna ; 6 fr. Chardin. 

Prediche, nomate laberenli del libero, ouer 
servo arbitrio. Biuilea (senz' anno), in-8. de S ft et 
260 pp. [2144] 

Ce volume doit être Joint au suivant : Oà fr. ; vend. 
21 fr. m€ir. r. Ls Valiiere; 7 flor. mar, bL Cre- 
venna, et 15 fr. Detune ; 10 fr. 50 c Renouard. 

li y a des exemplaires auxquels on a mis un nouveau 
titre, portant : Prediche del R. Padre D, Serafino 
da Piagenza... Siampate in Pavia. Vend, sous ce 
dernier intitulé, 7 flor. mar, bl. Qreveona; et 
10 fr. 50 c. De Bure. 

Disputa di Ochino intomo alla présenta da corpo 
di Giesu-Ghrisio, nel sacramento deUa ceoa. Be» 



m 



OCHOA — OCRLEY 



154 



ta, IStt, UkS., 3 fL préUiD., et texte, pag. 7 k 287. 

Teid. SI fr. m. r. La Valliere; \k fr. m. bL Deiune; 
7 fr, llK-Cailby ; SO fr. mar. bL Renouard. 
Um de corporis Cbrisii prcsentia in cœnae sa- 
omroio, etc., ex iialico in lat. sermonem transi, 
teflec, Perna (absque anno), in-8., 4 IT. prélim., 
iBie, pag. 1 ft Si If et 1 r. pour la table des ser- 



LiBTBiirnn, hoc est, de libero aut serTO arbi- 
tm^ dispotaiio. Basileœ, P. Perna (absque anno), 
i»4 de 2 It, 261 pp. et 1 f. pour la uble. 

Cet len articles, imprimés pour Taire suite Tun à 
rastie, M devraient pas être séparés; ils sont la 
MKtioa des deux ouvrages précédents. Vend. 
Kfr. dncuQ La Valliere, et eor veau^ 10 fr. 50 c« 



le piCBÛcr, Il fr. m. r. Méon. — Le second, 8 fr. 

ttc Héoo ; 7 fr. Mac-Cartby ; 6 tr, Chardin. 
Il Catechisbo, overo instiiuiione chrisiiana , in 

bm di dialogo. BasUea^ 1561, pet. in-8., de 2 fT. 

ans PPL [2146] 
TcDlen iR. r. 16 fr. Gaignat; 29 fr. La Valliere; 

Ifr. Ibc-Cartby; S fr. Chardin; et un exempl. en 

Mr. r. aiec ta signature de Mich. de Montaigne, 

et ne ooie de Cbarron à qui Montaigne avait 

talé le livre, 200 fr. Renouard. 
DiALOGi XXX, in duos libros divisi : de Messia, 

et rImb variis, tum potissimum de Trinilate. Ba- 

alcc, P. Perna, 156S, 2 vol. peu in-8. de 440 et 

m pp., avec oji f. d'errata. [2U7] 
Vari. 61 fr. Gaignat; 76 fr. La Valliere ; 35 fr. mar, r. 

K«o;21 fr. d'Ourches : 11 fr. 50 c. Mac-Carlliy ; 

31 fr. sur. bL Qiateaugiron et 77 fr. Renouard. 
Ce inc, defcnu rare, est traduit de Titalien ; on 

igaute si Toriginal a été imprimé; mais on sait 

ne cène tiaducion est de Sébastien Gastalion. 

Ooi, probablement par erreur que la Bibliogr. 

tntmrf., u* 764, indique 318 pp. pour le 2" vol. 

Tte les fxempl. que no js avoos vus n'en ont que 

1^ sans compter Terra ta. 
1a «mages dXkbin conservent peu d'intérêt, et, 

llwr#hiii, leur nrelé lait à peu près tout leur 

■erito: aussi sont-ils beaucoup moms recherchés 

4»% ae fêtaient autrefois. Les productions du 

■Ak aoteor que nous uUndiquons pas n'ont 
poiot de valeur. 



OCHOAdelaSalde {Juan). La Carolea, 
OMshindioii, que trata de la vida y échos 
M emperador Carlos Y , y de muchas 
CQiasBotables en ella sucedidas hasta el 
>ôo de 1S55 ; recopilada por Juan 
Ocboa. En Lisboa, Marco Borges, etc, 
li8S, io-fol. de 451 ff. [26047 J 

Casanage devait avoir un second vol., qui n'a pas 
ttptAâi Celui-ci va cependant Jusqu'à l'année 
lâU. Vesd. 19 fr. Santander. — L'auteur a trad. 
(S etpagnot b chronique de Scanderberg. — Voy. 



OCBSENBRUNNER. Fratris Thome Oeh- 
KntMrùaer Basilien ordinis fratrum prç- 
'icatof In priscorii heroû Stemata am- 
piisifflo patri Paulo de campo Fre^oso 
titnli saneti Sixti pr^ sb^tero Cardmali 
GenuensidieataProhçmiù. (in fine): im- 
^mum Rom^ per Jo/ianne Besickén 
î^ Sygismwulum Mayer Anno M. cccc. 



^<^ 'Jr.l Arib medioe principes, 7185. 
*^ 'f .;. Sladi and Laodschaft Basel, 2S 



25927. 



xciiti. Die uero xvttt. mensis Februarii, 
iu-4. de 28 ff., dont le dernier bl. sign. 
a— d, caract. ronds, à 27 lign. par page. 
Prix médiocre. [30406] 

Ce vol. commence au verso du l**" f. par l'intitulé ci- 
dessus en cinq lign. Les figures sur bois dont il est 
orné sont des uiédallhms fantastiques, plusieurs 
fois répétés. On remarque au U* f. une grande pi. : 
Çuercus capitolUius. 

OCHSENHEIMER (Ferd,), Die Schmet- 
terlinge von Europa; fortges. von F. 
Treitschke. Lipsiœ^ Fleischer, 1807-30, 
in-8., tom. I a VIII , en 12 vol. 20 thl. 
[6078] 

OCKAM (GuiL). Dialogorum libri sep- 
tem adversus hereticos , et tractatus de 
dogmatibus Johannîs Papae XXII. — 
M. CCCC. Lxxvi, in-fol. [18i9] 

Édition originale, imprimée avec les caractères de 
P. Canaris et de J. Stoi, imprimeurs de Paris. C'est 
la seule qui puisse encore avoir quelque valeur; 
les autres sont à très-bas prix. 
Gomme chef de la secte des nominaux, Guillaume Oc- 
cam ou Ockam conserve une trop grande célébrité 
dans l'histoire de la philosophie scolastique, pour 
que nous ne citions pas ici ses principaux écrits : 

1" Opds nonaginta dierum (impr. avec les deux 
ouvrages ci dessus). Lugà., per Joatinem Trech- 
sel, iaii5, io-ful. de 10 Q. non chilTi-és, 124 ft chif- 
frés et 14 IT. non cliilTrés. 

2<' QuoDLiBETA scpteui. Imprcssa ParisU arte 
magiitri PeUH Rubei, 1487, in-O. 

3" QuASTiONES et decisiones in IV libros sen- 
tentiarum, cum centilogio tbcologico. Lugduni, 
Jo, Trechsel, 1495, in-fol. de 454 IT. à 2coL 46 fr. 
50 c. Quatremère. 

4" Tractatus logicae. Parisiis, in vico clauao 
BrunelU, 1488, in-fol. de 126 ff. à 2 col. 

5° ExPOSiTio super totam artem veterem. Bo- 
noniœ, Benedictua IJeclor, 1496, in-fol. de 132 ff. 
à 2 col. 

6" SUMMULiE in Aristotelis physicam. Ibid.y 
1494, in-fol. de 47 ff. à 2 col. 

T Decisiones octo quaestionum de potestate 
summi pontilicis. Lugduni, Jo, Trec/isel, 1496, 
in-foL de 42 ff. à 2 coL 

S"* Centiloqcidm theologicum. Lugduni, Jo, 
Trecfuel, 1494, in-fol. 
Pour plus de détails, consultez Haln , n*" 11935 

à 11953. 
On attribue encore à Ockam l'ouvrage suivant, qui 
ne porte pas son nom : 

DispuTACio inter clericum et milité super potes- 
tate prelaiis ecdesie atque priitcipibus teriaiTcom- 
inissa sub forma dialogi. ( au 14< f. recto ) : Com- 
pendiû de vita antichrisU incipit féliciter, (el au 
VL'rso du dernier f. ) : EcplicH coin pendiû de vita 
antichristi sub Anno dHi m.cgcclxxv, pet in-4. 
golh. de 16 ff. sans chiffres ni signât. [3219J 
Édiiion qui parait avoir été impr. à Cologne, ainsi 
que celle de M. cccc. Ixxviii, in-4. goih. de 16 ff. 
sous le même titre, et qu'une édition sans date, 
in-4. goth. de 16 11. à 26 lign. par page, sans chif- 
fres, réclames ni signât. Plusieurs autres édit. sans 
date ont pour titre Dyalogus , au lieu de Dispu- 
tacio. On en ciie une de Devenier, 1497, in-4., 
sous le nom de Guillelmus de Gouda, et une autre 
de Paris, perGuiUonem Mercatoris, 1498, in-4., 
sous celui de Guillelmus Ockam (Main, n*" 6111 
à 6121). 

OCRLEY (Simon). The Conquest of Syria, 
Persia and Egypt by the Saracens ; tlic 



155 



OCLAND — OCTAVIEN 



156 



third édition , to which is prefixed an 
account of the Arabians or Saracens, of 
the lire of Mahomet and the mahometan 
religion by D' Lone; with a pian of the 
Ca*aba or temple or Mecca, irom a ms. 
in the Bodleian librarv. Cambridge, 
1757, 2 voL in-8. 15 à 18 fr. [28009J 

Édition la meilleure de cet ouvrage estimé. Il v en a 
des exemplaires sous le litre û*History of the Sa- 
racenSt containinç the lives of Mahomet and his 
immédiate succesêors... London, 1757. L*ouvrage 
a été réirapr. récemment, London, Bohn, 1447 (et 
6* édit. 1857), pet. in<8. La première édition, sous 
le titre û^History ofSaracens, etc., a paru à Lon- 
dres 1708-18, en 2 vol, ln-8. — V Histoire de$ Sar- 
rasins et de leurs conquêtes, sous tes onze pre- 
miers kalifes, a été traduite en français (par Jault), 
Paris, Nyon, 1748, 2 voL in-12. 

— An Account of south-vest Barbary : containing 
what is most reinarkable in the territories of Ihe 
king of Fez and Marocco ; written by a person who 
had been a slave tbere, published by s. Ockley. 
London, Bowyer, 171S, in-8. 6 à 9 fr. [285MJ 

Vend. 16 fr. 50 c Langlès. — Traduit en fran<»is 
sous le titre de Relation des Etats de Fez et de Ma- 
roc^ écrite par un Anglais; Paris, Pissot, 1726, 
in.12. 

OCLAND (Christ.). Anglorum prœlia ab 

anno 1327 Eduardi III. primo ad annum 

1558, carminé summatim perstricta: 

item de pacatissimo Anglise statu, impe- 

rante Ehsabetha, compendiosa narratio, 

autore Christophoro Oclando : duobus 

his poëmatibus adjectus est Alexandri 

Neviili Kettus, sive de furoribus norfol- 

ciensium , Ketto duce. Londini, Rud. 

Nubery^ 1582, pet. in-8. [13109] 

Chacun de ces trois petits poCmes a son titre particu- 
lier, et s*est vendu séparément. Le premier avait 
déjà été imprimé à Londres, par R, Neuberie^ en 
1580, in-4. I^e second a été réimpr. avec des aug- 
mentations, sous le titre de EIPHNAPXIA, sive 
Eliiabetha t de pacatissimo Angliœ statu, etc. 
Londini, Christopb. Barkerus, 1582, in-4., édition 
à laquelle se Joint Liber secundus in quo, prêter 
cœtera, Hispanicœ classis profligatio explicatur, 
Londini, Thomas Orwinus, 1589, in-4. 11 existe du 
premier de ces deux livres {VElisabetha^ une tra- 
duction en vers anglais (sous le titre d^Eliiabeth 
Qucene), par John Sharrock, London, by Robert 
ÏFaldegrave, 1585, in-ci. goth. tellement rare que 
Texempl. vendu 6 liv. 6 sh. Ileber (IV, n* 161») a 
passé pour être unique. Quant au Kettus d*Alei* 
Neville, il avait déjà paru à Londres, ex offlcina 
Uenriei Bynneman, 1575, in-4., accompagné du 
fiorvicu» du même auteur. Ce dernier ouvrage a 
été trad. en anglais par Richard "Woods. Lond. , 
1625, in-4. 

O'CLERY {Michel). Lexicon hibemicum 
praesertim pro vocabulis antiquioribus 
et obscuris. Lorcrm'/^ 1643, in-8. [11368] 

Dans ce dictionnaire, les mots irlandais hors d^usage 
sont expliqués par des mots de la langue actuelle. 

Spegulum Tita , seu Desiderius. Lovant , 1616 , 
inl2. 
Ces deux volumes sont rares et on les recherche 
beaucoup en Angleterre. 1^ premier a été vendu 
6 liv. 6 sh. Valencey ; IS liv. 5 sh. en Juin 1858, et 
le second 8 liv. S sh. à la même date. 

O'CONNOR (Charles). Rerum hibemica- 
rum scriptores veteres. Buckinghamix 



excudebat J. Seeley, reneunt apud T. 

Payne, Londini, 1814-25-26^ 4 Tol. 

in-4., avec pi. [27482 J 

Collection importante pour Tancienoe histoire d'Ir- 
lande, et qui a été rédigée avec beaucoup de soin, 
sous la direction du D' Charles O'Conoor. L*im- 

Sression en est due \ la munificence éclairée du 
uc de Buckingham. Porté à 25 liv. dans le cataL 
Payne, et vendu seulement 20 flor. Botacti. 
Le premier volume en 2 part, cooticot epittota mm" 
cuputoria, cclxxxvi pâçes. Proiegomena, pan I, 
clxxxiv pp. pars II. ccvii. pp. après le titre, un avis 
ad leetorem, 1 1 di^dicace au marquis de Buckin- 
gham, 5 pp. plus 7 pi. — Le second voL contient 

4 (T. prél. Annales Tigemachl, xxxii et 317 pp. 
appendice, 4 pp. errata, 1 f. Annales Inisfalenses, 
156 pp. Annales BiielUani, US pp., i f. d'errau, et 

5 pi. — Le troisième vol. Annales IV Magisiro- 
rum, nunc primum editi, prélim. xxxv pp. (la 
dernière cotée xxv), texte, 840 pp. et 1 C d*errata. 
— Le quatrième vol. Annales ultonienses ab anno 
A51 ad ann. 1151, 598 pp. Index generalis, 25 pp. 

n a été tiré 26 exempl. en Gr. Pap., et dans lesquels 
se trouvent (au 2* vol.) deux pi. color. diaprés 
d'anciens manuscrits ; ces planch. ne sont pas dans 
le papier ordinaire. Vend, en Gr. Pap. mar. olive, 
28 liv. 7 sh. Uanrott. 

— Bibiiotheca ms. Stowensis : a descriptive 
catalogue of the manuscripts in the Stowe 
library. Buckingham, 1818 et 1819, 
2 tom. en 3 vol. in-4. et un appendix 
daté de 1819. [31440] 

Catatogue rédigé par le D' Gh. (^Connor, alors bi- 
bliothécaire du duc de Buckingham et Chandos. 11 
en a été tiré 200 exemplaires, mais qui n'ont pas 
été mis dans le commerce. Vend. 14 Ut. ileber : 
15 liv. 15 sh. Eyton, en 18!i8. 

La collection de manuscrits de la bibliothèque de 
Stow devait être vendue aux enchères, après la pu- 
blication d*un nouveau catalogue iN^dlgé par 
MM. Solheby et Wilkinson, en 1 vol. in-8. dont il 
existe des exempl. de format pet. in-8. ; mais, en 
1849, elle fut acquise en totalité, au prix de 8000 
liv. sterl. par le comte d'Ashburnham. 

Memoirs of the life and writings of the late 
Charles O'Connor of Belanagare, Esq. Dublin (1796), 
in-8. [S0970J 

Cet ouvrave biographique et généalogique, dont il n'Si 
paru qu^in premier volume, est fort rare. L*autear 
n*en a fait tirer qu'un petit nombre d*exeroplaires 
pour SCS amis, et Ton prétend même qu*il les a soi- 
gneusement supprimés. Vend. 14 liv. mar. Sykes \ 
5 liv. 10 sh. Hanrott 

Ch. O'Connor a fait paraître sous le titre de Colum^ 
banus^ un ouvrage relatif à Téglise catholique d*& 
co!^, duquel il y a 7 n'^in-S. impr. à Buckingham 
et à Londres, de 1810 à 1816. On y réunit : 1» An 
Appel and retnonstrance to his holiness pope 
Pius Vit, Buckingh., 1822, in-8.; 2« Columbanus 
ad Hibernas, or a seven letters..», with part, l, 
ofan historicataddress... ibid., 1810-16, in-8. 

— Hlstory of Ireland, 27487. 

OCTAVIAJNUS.Einesc.hône vnd kurtzwei- 
lige Uystori von dem Kçyser Octauiano. 
Strassburg,Griininger, 1535, in-fol.de 
66 ff. avec ûg. sur bois. [17677J 

Histoire romanesque traduite du français en allemand 
par Salzmann : elle fait partie du Buch der Ltebe. 

La même histoire, écrite en danois, a été impr. à iJh 
penliague, 1662, in-8. 

OCTAVIEN. The Romance of Octavian, 
emperorof Rome, abridged from a ma- 
nuscript in the Booleian library, Oxford^ 



J 



157 



O'DALY — ODDI 



158 



printedbyCollingwood and Co. 1809, 

m-è. [17716] 

Tatedoo abrégée d*im andeo roman rraD<^is resté 
a — Hijcrit £Ue a été publiée par te rer. J.-J. 
CoK^beiie, lequel n'en a fiiit tirer que 50 exem- 
pMitk Vend. 15 sb. Bindley; 1 Uv. IngUs; 1 Ut. 
l!fe.fiui«eU. 

fia liKriairaDent k la publication de ce livre, il en 
mit pam on sous ce titre : 

Rai hegynnedi Octavyaa the Emperor of Rome. 
LudM (zvi* siède), in-4., arec un bob sur le 
ûic Un ciemplaire incomplet à la fin, et dont Tim- 
yram était attribuée à Copland, est porté k 
1 In. 11 A. dHis la quatrième part, de la BiàUottL 



Dotsie aa Octavian hnperator, ancien roman an- 
ftaMoi vers, iapr. dans le S* vol. de la collection 
ée Wcbo-, et qui est renarquabte et Mr la singu- 
briiééc sesnaooes, et parce qu'il oiTre un speci- 
Hi tfa dialecte de l*Hampsliire, presque tel qu'il 
K prie encore aïOourd'hui. 

OCTAVIUS (Fr.). Voy. Cleophilus. 

(TDALT. Inithim, incrementa et exitus 

familis Geraldinorum Desmoniae comi- 

tam, palatinorum Kyerriae in Hybernia, 

lepenecudonishaereticonim descriptio, 

a DouDuIlls firagmentis collecta ac lati- 

nitate donata per fratrem Dominicum de 

iosario O'Daly. Uhjssiponse , ex offic. 

cranbeeckiana, 1655, m-16. [29835] 

Une trèware, mais d'an intérêt local. Il a 41 AT. 
|Mr le titre et les préfaces, 403 pp. de texte, et 
ILyonr l'index. 21 liy. Bindley, en 1810; 14 Uv. 
Iharott; 12 Ut. Heber ; 15 Ut. en Juin 1858. 

0DAXIUS(7VpAw). La Macharonea (abs- 
m nota), in-4. de 10 ff. non chi£Drés, 
mi-goth. sans signât. [1S126] 

<^Krie fort lare, impr. vers la fin du xv* siècle. H 
K porte pas de titre, mais te texte est précédé d'un 
{taraalicoM) qui commence ainsi : 



boarfor TipMs, Leonicus atque Parenzu», 
fierûLemtiewn, rttbut Pkrodna Tiphetum. 

lUOda» (enlaUn Typ/ius Odaxius) est le plus 
■ocn poète mararoniqoe que Ton connaisse, ainsi 
^ nous rafoos deJ4 prouTé dans une note pla- 
dr k U fin de notre notice sur le poète Âlione, 
flsti (foy. Aliore). Son poème a dû paraître, 
paor h première fois, un peu avant l'année 1400, 
aooni compie plusieurs édit. presque aussi rares 
faaae sqneles autres. CeUe que nous venons de 
'ferire est sans titre; néanmoins ou lui en donne 
■fa» la IMUoth, p(neUiana, JI, p. 45<^ pour in- 
■VKT le Mijet du poème. Ce titre factice est ainsi 
g^ : CiirmtH macwonicum de patavinis qui- 
^itai orre magica debisiB, — Une autre édiUon 
ii^ foth. de 12 IL à SI Ugn. par page, sign. a— c, 
(tt ^ienent sans date et sans nom de ville ni 
'x^priiMiir, mais le frontispice porte La Macha- 
fM*>vec une vignette en bois au-dessous. Sur 
■ m» ta dernier feulUet est placé un registre 
W^xHé des mois Finis macharonea. L'auteur n'y 
ot aaau nonné qoe dans le premier vers du qua- 
Wai^dté: 

Ett netor tipki$ eonicus, at^ paremus, 

l^miMbèinie pubUqoe de Parme conserve deux 
xnsédiiions de cet opuscute tnacaronique, l'une 
«raaire in-4., en caractères romains, sans nom de 
fOe ai fuspriraeur et sans date, mais qui peu- 



vent avoir para vers 1500. La première est terminée 
par le dernier vers du poème, dont nous figurons 
Ici les abréviations: 

VuleanUque faeit nigra sudari fwXa, Fiivis. 

La seconde a 12 ff. non chiffrés, sign. a, b. c, et 
20 lign. par page. Le recto du premier f. porte les 
mots Macharonea incipit, avec une vignette en 
bois représentant trois figures. A la fin se Ut cette 
phrase : Hic finem fado hujus prœclari operU quod 
vocatur Hacharonea. 

^ La Macharonea. (in fine) : fmpressum Venetiis 
per Alexandrû de Bindonis (absque anno), pet. 
in-8. de 10 ff. non chiffrés, à 23 lign. par page. 

Édition en caractères romains, qui paraît avoir été 
bite sur une des pn^cédentes, et probablement au 
commencement du xvi* siècle. Sur le frontispice 
se voit une vignette sur bois, où est représentée la 
Justice assise ei ayant deux lions à ses pieds. Cest 
rédiL que Jos. Moliiii décrit à la p. 128 de ses Opé- 
rette, et, qu'à tort, il dit être in-4. 

— La Macharo?iea. — Venetii$, Meichior Sesêa 
{absque no fa), in-8. de 16 ff. à 25 Ug. par page, 
lettres rondes. 

Édition différente de la précédente, mais aussi rare. 

Ce titre de Macharoneanoas rappelle celui d'un petit 
poème sur le même sujet dont il n'existe, croyons- 
nous, que te premier chanL 

— Della discendenza e nobiltà de* MaocaiDui, poema 
eroico (di Francisco de Lemene ). Jf i^ono, Fer- 
rario, 1075, in^S. — Réimpr. Firenze, Bossellini 
iunt' anno)<, in-12, et Modena {stnz* Oitno), 
in-8. 

ODDE de Triors {Claude), Le bannisse- 
ment et adieu des ministres des hugue- 
notz sur le départ du pays de France, 
où est contenu le piteux despart du 
ministre de Castanet, faict par Claude 
Odde de Triors, Dauphynois. Lyon, 
Benoist Rigaud, 1572, pet. in-8. de 
7 ff . dont le G*' présente la ng. d'un lion. 
[13786] 

Pièce en vers, dont il est plus belle de constater la 
rareté que le mérite. 00 fr. Bouvignier, en 1840, et 
50 fr. m. r. Goste. La Croix du Maine en cite une 
édit. de Paris, Jean RtteUe, 157S, in-8. 

— Les joyeuses recherches de la langue 

tolosaine (par Claude Odde, de Triors). 

Imprimé a Tolose (1578), pet. in-8. de 

46 ff. non chiffrés, y compris le titre. 

[11052] 

Opuscule rare, où se trouvent des étymologies cu- 
rieuses et singulières des mots qui , du languedo- 
cien, ont passé dans le français vulgaire [Mélanges 
tirés d'une grande bibUolh, T., p. 237 1. L'auteur 
n'est point nommé sur le frontispice, mais son nom 
se lit à la fin du volume, dans des vers qui lui sont 
adressés, et qui commencent ainsi : 

Triors tu fais grâd tort aux Teetosagiens, 

Réimprimé par les soins et aux frais de M. Gust. Bru- 
net, Pari», Techener, 1847, pet. in-8. Tiré à petit 
nombre. 

— Distiques moraux. Voy. Vérin. 

ODDI (Sfor&a de gl'). Comédie, di nuovo 

con diiigentia ristampate. Vinegia, SeS' 

sa, 1597, in-12. 3 à 4 fr. [16703] 

Les trois comédies qui composent ce volume ont été 
imprimées i^usieurs fois séparément. 



Ja CMDie). Ampfiofraphie oniverselle, 0971. Oéûw slve Oddor. Hist. Olal Tryggvs filH, 27618. 



159 



ODE — ODORICO 



160 



ODE hystoriale de la bataille de sainct 
Gilfe, sur le chaut du pseaume 81. 
Chantons gayement. Lifon, 1553, pet. 
in-S. de 4 feuillets. [13970] 

opuscule rare. 

ODE sacrée. Voyez Comiplaintb de la 
France. 

ODERICUS((7a«j9.-y^/o^«.).Dissertationes 
et adnotationes in alîquot ineditas vete- 
rum inscriptiones et nuiuismata. RomXy 
1765, gr. in-4. fig. 10 à 12 fr. [29930] 

La plus importante publication de ce savant. 

— Numismata graeca, 29784.^ Lettre à l'abbé Harini, 
208S9. 

ODET de Toumebu. Voy. Tournebu. 

ODIEUVRE. Recueil des portraits des rois 

de France, depuis Pharamond iusc|u'à 

Louis XVn dessinés d'après les médailles 

par A. Boizet et gravés par les soins de 

Mich. Odieuvre. Paris, 1738, in-4. 12 à 

18 fr. [23236] 

65 poriraiis des rois, et celui de la reine Marie Lec- 
zinska. On trouve quelquefois dans ce volume la 
planche représentant la pyramide dressée devant la 
porte du palais, en 1597, celle du massacre de la 
Saint-Barthélémy, et celle de Tassassinat d'Henri IV, 
trois morceaux qui se rapportent aux mémoires de 
Sully, édit. in-A., et nullement à ceux de Gomines, 
comme le dit M. Graesse. La collection des por- 
traits gravés par Odieuvre a été publiée sous le 
titre û* Europe illustre (voy. Dreux du Radier). 
Ceux de ces portraits qui se rapportent à l'histoire 
de France forment 2 vol. à la suite de l'histoire de 
France de Vclly (voy. ce nom). Une partie de ces 
mêmes portraits se place dans les mémoires de Go- 
mines, dans ceux de Condé et dans ceux de Sully. 

ODOFREDUS sive Roffredus. Lectura su- 
per codi ces Justin iani. Lugduni, Marti' 
fius Husz, H80, \2aprilis, in-fol. goth. 
à 2 col. de 66 à 68 lign. [2503J 

Hain (n<> 11905) a amplement décrit ce volume, plus 
rare que recherché, lequel doit contenir 68 OT. chif- 
frés, 2 ir. bl., 95 ir. chiffras, 1 f. bl., 77 ff. inexac- 
tement chiffrés et 1 f. bl., 95 IT. chiffrés et un bl., 

, 58 IT. chiffrés, 119 ff. et un bl., 58 ff. chiffrés et 2 
non chiffrés, 57 IT. chiffrés et 1 non chiffré, t^ ff. 
chiffrés (le dernier ne l'est pas). 

— Tractatus libellorum super uiraque censura cum 
quesiionibus sabbaiinis rastlgatus a Petro Miloti, 
Petro Tepe et loaime Pabevranl dicto gaudarre 
scholasiico. impressit flomi/ticus Anselmus Aue- 
niouensiê, Aiieniotte altéra Borna vltima kal, 
U ardas, 1500, in-fol. 

Cité par Panzer d'après la Biblioth. bodL C'est peut- 
élre le même livre que Affaittaire (I, p. 724) cite 
sous le titre de Tract atus de' ordine judiciorum 
super jure Cœsaris et Pontiflcis, Aveuione, 1500. 

ODOKI. Discorso di Rinaldo Odoni , per 



Oderico (L.). Lettcre ligustiche, 25326. 
Odescaichl (B.). Accademia de' Lincei, S0S23. 
Udier {P,'A,). Administration militaire, 8602. 
Udicr {P.). Du (entrât de mariage, 2852. 
Odolanl-Desnos (/.). Culture des pommiers, 637(i. 

— Mythologie pittoi^sque, 22570. — Mémoires sur 

Alençon, 24379. 
Odon (S.). Vie de saint Geraud, 22182. 



uia Peripatetica, oue si dimostra, se l'a- 
nima , secondo Aristotele, è mortale, o 
immortale. In f^enetia [Aldo], 1557, 
in-4. de 36 ff. caract. rom. [3605] 

Les exemplaires sous la date de 1560 n'ont de réim- 
primé que le titre et les pièces préliminaires. 

ODORICO da Pordenone (il beato). Odo- 
richus de rébus incognitis. In Pesaro 
{per Girolamo Soncino), 1513, in-4. 
[20468] 

Relation succincte, en langue italienne ancienne (ùi- 
culta et rozxa, dit Apo^tolo Zeno), d'un voyage 
lait dans une grande partie de l'Asie, au commeo- 
cement du ziv* siècle. Oderico en écrivit d'abonl 
une ébauche en italien (vers l'année 1318), dont le 
manuscrit est conservé dans la biblioth. Riccar- 
dienne à Florence ; mais en 1330 Guillaume de So- 
lagna rédigea une autre relation plus étendue d'à- 
pres les communications verbales du pieux voya- 
geur, et récrivit en latin. Il existe plusieurs copies 
de cette dernière version, qui présentent entre elles 
des différences et dans le titre et dans divers pas- 
sages du texte ; il en a été fait aussi plusieurs tra- 
ductions italiennes. Celle que contient l'édit. très- 
rare de 1513, ci -dessus, a été publiée par Pontko 
Virunio d'après le manuscrit que lui communiqua 
François Olivieri , habitant de Jcsi. L'éditeur y a 
Joint une épitre dédicatoire en latin adressée à f^ul 
Daniel de Mantoue. Cesi Û ob on apprend que le 
livre a été imprimé par Jérôme Soncino, impres- 
soria arte primarius, et doctissimus rerum re- 
conditarum. Cet imprimeur célèbre exerça sufxes- 
sivement, et même simultanément, à Fano, i Pe- 
saro, à Rimini et à Orthone, de 1504 i 1526 : ainsi 
Flaym est inexact quand il donne la date de 1573 à 
l'édiiion d'Odorico, impr. par notre Soncino : c'est 
aussi par erreur que Tiraboschi, confondant le lieu 
oti se trouvait le manuscrit avec celui de l'impres- 
sion, rapporte dans une note que ce livre a été im- 
priiné à Jesi. 

Dans le second voL de la collection de Bamusio, se 
trouvent deux relations, en italien, du voyage du 
saint moine de Pordenone, que l'éditeur considère 
comme deux voyages différents, mais qui, sekxi 
Tiraboschi, qui les a comparées, se rap|x>rtent au 
même voyage : seulement la seconde est imparbite 
et beaucoup moins éiendue que la première. Celle- 
ci parait être la traduction du texte latin de Guil' 
laume de Solagna, dont les Bollandistes ont inséré 
dans les Acta sanctorum {Januar. I. pp. 980-92), 
des extraits relatifs aux faits religieux du saint 
voyageur. Celte même relation latine se trouve 
aussi, a%ec une traduction anglaise, dans le recueil 
des Voyages de Hakluyt, \ol. Il, part. 1. Mais la 
meilleiire édit que Ton ait encore donnée de ce 
même texte latin entier, est celle qu'a publiée Jo- 
seph Venni, d'après un manuscrit de l'an IHiOl, dans 
l'ouvrage intitulé : 

Elogio storlro délie geste del B. Odorico con la 
storia da lui detlaia de'suoi viaggi asiatici illustnta, 
Venezia, Zatta, 1*761, in-a., avec 2 flg. 

On y ti ouve cependant bien des choses peu dignes de 
foi, mais qu'il faut peut-être attribuer au copiste 
du manuscrit plutôt qu'à Cktorico ou à Guill. de 
Solagna. Dt'Jà Basile Asquini avait donné à Udine, 
en 1737, Vita e viaggi del B. Odorico da Vdxne, 
in-8. 

Ajoutons qu'une traduction française de ce même 
voyage, faite en 1531 par J. Le Long, existe en 
marmscrit à la Bibliothèque impériale de Paris. 
Pour plus de détails, consultez Apostolo Zeno, B^ 



O'Donovan {John). Irish Grammar, 11SC7. 
Odoiicl [Peder,). Storie bresciane, 2M03. 
Odoiicl [iMigi]» Recherches sur Dinan, 2M71. 



161 



œCUMENroS — ORTELIUS 



163 



tertttx. Von,, n, 297; Tiraboschi, Letteratnra 
«il, V, 12», édtt. de Hodène, 1789, in-4., et sm- 
wASnonraecoUa d'aimscoU acientif. e fUolog,, 
LX\V,n*«,etLXXIX, n* 9. 

ŒCO.NOMIQUES (les). Voy. Dupin {CL), 

ŒCUMEMUS.Commentaria inacta Apos- 
tolor.inoinnesPauli epistolas, in episto- 
iascathol. ; acced. Arethae explauationes 
in Apocalypsin , omnia, gr. et lat., iu- 
tnrprete Joan. Hentenio, emendatore et 
fixlectore hujus editiouis Fed. Morello. 
Luietix-Paristor. y Morellus, 1630-31, 
2fol.m-fol. 30 à 36 fr. [9S5J 

Uiote grec de ces commentaires a été impr. pour 
h pmgièrc fois k Vénmc, chei les frères de Sabio, 
a 15S2, jo-foL 

OEDER {G€orffhU'CAHst,)y Oth.-Frid. 
MûUer et Mart. Yahl. Flora danica. 
Hafnix, 1761 et ann. seqq., 15 vol. 
in-foi. [5301] 

Otmigt prfdeoi par le nombre des planches et leor 
cuciiinde. Cbaque fascicule contient 60 planches, 
(tatk Xk fr. avec fig. en noir, et 72 fr. avec fig. 



CyeroPa donné que les neuf premiers fascicules for- 
mol In S premiers vol. Les Eascicules X à xv, ou 
m» I? et V, ont été publiés par Otto-Fred. MQl- 
kr; les bscicules XTi à xxi, ou tomes VI et VU, 
1» )iania Vabl ; les fasc xxii à xxxix, par Jens 
Witea Horaemann ; le fasc XL, commencé par 
Sri.*Tk-Nlc. Drejer, a été achevé par Joachim- 
fm Sctoow et Jo. VahL L*ouvraKe se continue 
«Ml la direction de M. Fr.-M. Liebman, qui a 
*Mé les fasc XL! et xi.it, complétant le 14* vol., 
fli,(a IStt, le fasc. xliii commençant le 15* vol. 
Jh^A la 2580* planche. Le XLiv* fasc. a paru en 
1*51 Cn exemplaire complet est porté à 2100 fr. 
«mie caiaL de U librairie J.a Baillière. — A Go- 
lotafK, on le pave 880 rxd., et avec pi. en noir, 
Mnl 

lAiiiRS des volumes diffèrent entre eux : dans les 
panera ib wnt cn allemand, dans les suivants en 
■■ ; ceux des derniers toL sont ainsi conçus : 
kMaftoUa-wn tponte nascentium in rcgno 
ànit ei âMcatilms Slesviei, Holsatiœ et Lauen- 
to^ ad iUmslraïuium oput de iisdem plantis, 
n^io ^t$$u exaratum Florœ danicœ nomine 
teriptni. HoMHùB, tifpis Bianco Luno. Le texte 
ai (t teais, cn latin et en allemand. 

-*Fi4)U daoicc snpplemenium, fasciculus I, cu' 
nMeF.-V. Uebmann. HafrUœ, 1853, gr. in- fol., 
Mpimctes avec texte. 20 rxd.; avec fig. en noir, 

OEFELE. Renim boicanim scriptores nus- 

Wnantebaceditiv'.ex membranis et 

wtisTet.collecti, desciipti, ac monitis 

pneriisiudiceque instructi ab And.-Fel. 

(XSéw.JugtutX'f^indelicorumj 1763, 

3 vd. in-fol. [26606] 

Caden voL n*ont été Tendos que 15 fr. Soubise, 
■b Ui ont ooAié originairement 00 fr. 

OCHLENSCHLAGER {Jdam), Samlede 
Vârker. Copenhague et Leipzig, 1848- 



(/.). Vievrt oflreland, 27476. - History 
•fbflHd, 27509. 
MvfrtiBi et antrek Obsenrations faites en La- 

Toit IV. 



1854 , 40 vol. in-8. pap. vél. 150 fr. 

[19324] 

Dernière édition des oeuvres du grand poète naiional 
du Danemark. Elle est divisée en trois sections : 
L Tragoedier, 10 vol. [13885]; II. Diglerwàrker, 
og prosaiske skrifter, 26 vol.; III. Brindringer, 
H vol. 

Oehlenschlflger a traduit lui-même une grande partie 
de ses œuvres en allemand, Brestau, 1831-58, en 
18 vol. in-16. Son autobiographie, en danois, a 
paru 5 Copenhague, en 1830-51, cn 2 vol. in-8. Ses 
différents ouvrages ont souvent été imprimés sépa- 
rément. 

OELHAFEN de Schœllenbach {Ch.- 

Christ,), Traité des arbres, arbrisseaux 

et arbustes de nos Toréts, traduit de 

rallemand par God. Benistant. Nurem* 

berg, 1775, 3 cah. en 1 vol. in-4. fig. 

color. [6389] 

Seul volume publié de celte traduction. L'original 
H allemand est composé de S vol. ln-4. impriinés à 
Nuremberg, de 1773-1804, et dont le prix était de 
150 fr. L^mpression de ce texte fut interrompue k 
la mort de l'aiitcur, arrivée en 1785; mais l'ouvrage 
a été continué par J. Wolf. 

OELRICHS {Gerh,), Thésaurus disserta- 
tionum juridicarum selectissimarum in 
Academiis belgicis habitarum. Lipsiss, 
1769-70, 2 vol. en 4 part. in-4. 30 fr. 
[2566] 

• NovDS thésaurus dissertationum , etc. Bremœ, 

1771-79, S vol. en 6 part. in-4. 56 fr. 
Deux collections fort recherchées dont le contenu est 

indiqué àans]aBibUoth. choisie de livres de droit, 

édition de 1852, n» 805. Un appendice du tome 1*' 

du Nov, Thésaurus a paru cn 1784. 
Le même éditeur a publié : 

COLLECTio dissertationum. Jus publicum spec- 
tantium, in Academiis belgicis habitarum. Bremœ, 
1781, in-4. tome I. 

CoLLECTio dissertationum historico - antiquario- 
Juridicarum in Academiis Germani» habitarum. 
Bremœ, 1785, in-4. 

CoLLEcrio dissertationum. Jus naturae et gentium 
spectantium, in Academiis belgicis habitarum. 
Bremœ, 1777, in-4. 

OELRICHS (/.]. Collectio opusculorum 
historico-pbilologico-tbeologicorum se- 
lecti areumenti , imprimis in Germania 
etinBelgio separatim editorum. Bremœ, 
1768-70, 2 part. in-4. [19406] 

— J. GElrichs Germanie literatae opuscula historico- 
philoL-theolog. Ittid., 1772-74, 2 vol. in-8. 

— Belgii literati opuscula. ibieL, 1774-70, 2 vol. in-8. 

— Danijs et Suéde literatae opuscula. Ibid,, 1774-76, 
in-8., tome l, 

OERTELIUS (Joan-Gottofr.), Harmonia 
liuguarum orientis et occidentts specia- 
tim bungaricae cum hebrœa, ed Jo. 
Hlivai. Witebergœy 1746, in-8. 6 à 7 fr. 
[1 1452] 



Oetaler (E,), Anecdou graeca, 830. 

Oelrichs {J.-C.-C.), Brandenburg. Medaillen-Cabl- 

net, 26668. 
Oelsner. Religion de Mahomet, 28006. 
Ocrtel {B,), Dictionnaire français-russe, 11422. 



163 OESTEIUIEICH — CEUVRES 

(ffiSTERREICH (««(//.). Recueil de quel- 
ques dessins de plusieurs habiles maîtres, 
tirés du cabinet du comte de Rruhl. 
Dresde, 17S2, in-fol. [9446] 

Volume composé in M pièces et d'un (roaUspice. ftO 



(ffiTTINGER {Edouard-Marie). Biblio- 
Kraphie biographique ou Dictioimaire 
des ouvrages relatifs à l'histoire de la 
vie publique et privée des personnages 
célèbres de tous les temps et de toutes 
les nations depuis le commencement du 
monde jusqu'à nos jours... Bruxelles, 
J.-J. Stienon, 1854, 2 vol. gr. in-8. de 
IV et 2194 colonnes. 50 (i. [31794] 

tj première édition de celle utile compitillDD. Imor. 
t Ulpilg en 18SD. en un seul loluine, #ul( èrt 

— Geschidiie <les danlKhen llofe», 27005. — Arehi- 
les hliiorjques, S17HI. 

œUVRE (sensieult une) nouvelle conte- 
nant plusieurs materes, et premiers. Lad 
des sept dames.— Roodeaulx et balades 
damours. — La dernière e^logue de Vir- 
gile. — Une louenge dilalie de Virgile. 

— Une oraison de nre dame ou est com- 
pris le rondement de la foy christiemie. 

— Une balade reprenant les erreurs des 
rethoriciens rimeurs et baladeurs. — La 
première farse de plante nommée am- 
phitrion laquele comprët la naissance du 
fort hercules, faite en rime. ~ Et ung 
sermon que fist frère oliuier msillart a 
bruges lan mile et cinq cens. — Et tout 
en la fin seront mifes aulcunes correc- 
tions des faultes des impresseurs par 
ordre , car lacteur ne veufl souffrir que 
Ion die quil aye fait le Mure ainsy quil ait 
jmpressecheseuxdontporacorrigiersoD 
liure sil luy plaist, [envers), pet. in-4. 
goth. [13252] 

Tel «1 le titre eiact de ce recueil que nous regirdoni 




Trolt tt C ». I. acrilOH 

Craii le Mtn jï arni nombrt bon 

■r .^jj promptemaU 



prtcieuse collec- 

■liqueii rnni^ls eu devint 

._ r i»i»i «près «on d&ê»,ee livre 

■ ■•■! retour i> Il hibltothtque île Sainte-Geiieiltiv, 

par tulle d'un arrangeini ■'■ 

uen du défunt ei le mit 
nous 11 description de ce 
U est divisé en Irais jurlm : im pnmuïre ae w u., 
Eignai. A— P, conUenl le litre cl. deuui. tt Landa 
tepl damet, ouvrage singulier, divisé eo S2 se- 
maines, et duu lequel l'auteur (dresse chaque Jour 
de la semaine k l'une (les sept dames un huiiain 
Hnlculier. A Ufin de celle espèce de po«ine (feuil- 



la composiiioa, ou bien celle de lin- 



général du livre, il l'eïcepiion 
nier est un opuscule de 13 C. 
biers, slgn. aaa^bbb; nousii 



is d^t eu oeata) 



impuseiil les iniKiiria ik 



is des éditions sonii 



nllre dans les preniiéi 
Ajoutons uue l'errau raisonné 



uadé qu'il a dO pi. 



I s'écrivait le frïiiçiist la cDn 



OEUVRES anonymes, théâtre ei mélangea 
(par madame de La Haiede Riou,mar- 
quise de Montesson). Paris, imprimerie 
de Didot l'atné, 1782-83, 8 vol. ia-8. 
[191S8] 



ISa 



OEUVRE — OFFICIA 



166 



Ce neool n*i été tiré qa'à nn très • petit nombre 
faenpbifvs qui ont tous été distrioués en pré- 
«a( : %codn « m. r. 20S fr. Lefebvre ; 259 fr. 
Mno; S40 fr. Morel-Vindé ; 190 fr. (m. r. mais 
flos table au 1" toL) Saint-Maaris, en 1840; en 
mar. dfr. 325 fr. de Soleinne ; en 8 vol. m^ir. r. 
WCr. Reomiard; S toL eo k tom., exempl. non 
npi, 215 fr. BorluuL 

Gmie on trouve quelquefois cette collection încom- 
plèie dans les derniers Tolnnies, nous allons en 
émet une courte description : les cinq premiers 
lotaoes {Théâtre 1 à b) sont faciles à collationner 
« m.Tcn de b table placée au commencement du 
pnaier : le sixième (intitulé Œnures chéries, 
tespiosieors eiempl ), renferme VAnuxnt mari, 
cDOLcaS actes, 141 pp. et la Comtesse de Bar, 
Mp^. suJTies d'un f. séparé, sur lequel sont les 
KTi ajOMîh, etc ; le septième, impr. en 1785, con- 
iioit la Comtesse de Chaselle, comédie, 103 pp., 
«t Aqsès et Miranie, Ir^géd., 80 pp. ; le huitième 
I {MHait§es, tome I" et unique) contient Pauline, 
maaa, et Rosamonde, poëme en 5 chants, en tout 
M p^ U poëme, accompag^ des Dix-huit portes 
et to latres de Saint-Preux, a été impr., de 
lorvH ia-IS, sons le litre de Mélanges de poésies, 
hm, Didot rainé , 1782. Il a aussi été impr. en 
2toL in-8. quelques exemplaires de quatre comé- 
inieoDd. de Montessoo, qui font partie de son 
tfeâue. savoir : Marianne, la Marquise de Sain' 
mu, Sàbert Seiarts, et l'Heureux échange. 

(KITRËJ') chrestîeoDe de tous les poètes 

fnocois : recueillie des œuvres de Ma- 

rot, Ronsard, Belley, Belleau, Pj^'brac, 

Des Portes, Saluste, Butet, Jamin, de 

BiHy et Pontoux. Lr/on, Thibaud An- 

crf« {jin du XVI* siècle), in-l« de 8 fif. 

pRliffi. et 366 pp. [13641] 

iKKiléi neme genre que la Muse chrestienne, 
iapr.àtais, en 15K2 (voy. Muse). 10 fr. m. v. 
Cmc; 23 fr., cartooné, en Janvier 1859. 11 a été 
'àapr. i Lyon, chez Ancetin, en 1002, pet. in-12. 

CEIVRES de M. **^ contenant plusieurs 
àWes d*Esope mises en vers. Paris, Cl. 
Barbin, 1670, in-12. [14165] 

(a (finrn anonymes sont attribuées à Saint-Glas, 

'MéeStiot-Ussans. Chacune des trente-six fables 

lMe»r»l*rment est accompagnée d'une vignette 

""" > qni n*a que fort peu de rapport au texte. 

m avalent d<yi servi en partie pour les 

)ée h Fontaine. 17 fr. mar, v. Glraud. 



^jS^ a été reproduit à Paris, chez Osmont, en 

ŒUVRES diverses de M. M. P. T. Pro^ 

tmi, imprimerie de Lebeau, 1810, gr. 

iB-8. de 295 pp. [19158] 

^ wtaae renferme divers morceaux en vers et en 
f "<« t nduhs ou imités de poètes italiens. Mous 
KdiBoiooaiaK unecurioïkiié typographique, parce 
^ I tié tiré seulement à 5 exempl., ainsi que 
^ÇBMs ra écrit M. Paris Dubreuil, éditeur des 
■^^nsdeCrosley, d*après le témoignage d'un im- 
pBnr de TroyeSb Les leurcs initioles qui se 11- 
l^tiv le frontispice daignent M. Mauperiuis, 
^"toiie près de Bray, riche amateur de la llt- 
itntiie, oMMt depuis l^impreasion de son livre. 

CR'V'RES diverses d'un auteur de sept 
y vie duc du Maine), (publiées par ma- 
■nie de îlaintenon, en 1678), in-4. 

;i9090] 

■ *'> âé tiré qtt*ao petit nombre d^exemplaires de 
""^ qui renferme ff. prélim. suivis de 85 



[annoncé comme étant celui de Racine) 132 fr. No- 
dier, en 1850; autre m. r. ao fr. Bignon, et rel. en 
mjir, V. et doublé de mar. 170 fr. dernière vente 
Nodier. Un exemplaire imprimé sur vÊLiif, et rel. 
en mar. r., aux armes de Mortemart, 700 fr. Louis- 
Philippe. (Voir les Mélanges tirés d*une petite bi- 
blioth. de Ch. Nodier, p. 327.) 

OEUVRES du sieur D***. Voy. Poésies 
diverses du sieur D 

OEUVRES philosophiques. Voyez Là 
]VIettbie (de). 

OEXMELIN [Âlex.-Olivier). Voy. Exque- 

MELIN. 

OFFELIN. Devises et emblèmes anciennes 
et modernes , tirées des plus célèbres 
auteurs, avec plusieurs autres nouvelle- 
ment inventées et mises en latin, en 
françois, en espagnol, en italien, en 
anglais, en flamand et en allemand, par 
Henri Offelin, et données par les soins 
de Dan. de La Feuille. Amsterdam, 
1693, in-4. fig. 12 à 15 fr. [18575] 

Pour deux ouvrages dans le genre de celui-ci, qu'a 
publiés Daniel de La Feuille , voy. dans nos Addi- 
tions, article La Feuille (D. de). 

OFFICE de la vierge Marie , à l'usage de 
l'Eglise romaine. Paris, J. Houzé, 1588. 
in-8. [vers 752] 

Ces heures sont remarquables à cause des grav. de 
Thomas de Leu, dont elles sont ornées, et particu- 
lièrement des jolies vignettes qui décorent le ca- 
lendrier. Il s*en est conservé quelques exemplaires 
revêtus de riches reliures à compartiments dorés. 
Tel était celui qui fut vendu environ 80 fr. en mai 
1830, et 50 fr. en 1841. — Il existe aussi des Heures 
de la Vierge, Paris, Jamet Mettayer, 1586, in-8. 
Impr. sur vélin, vend. 39 tr. m. r. en 1842 et 
d'autres publiées chez le même libraire, 1588, in-ft. 
Ces dernières Impr. pour Henri 111, ainsi que le Bre^ 
viaire de Nostre-Dame, également cher Jamet 
Mettayer, en 1587, in-8., avec des gravures en 
taille-douce. Voir k rariicle Psaltewom, les Psau- 
tiers latins adaptés à différentes liturgies. 

OFFICE de Pâques ou de la résurrection, 
accompagné de la notation musicale, et 
suivi d'hymnes et de séquences inédites : 
publié pour la première fois, d'après un 
manuscrit du xii" siècle de la Biblio- 
thèque de Tours , par Victor Luzarche. 
Tours, imprimerie Bougerez, 1856, er 
in-8. de 1 18 pp. 6 fr. [721] ' 

Tiré k petit nombre. 

OFFICE (!') des chevaliers de Tordre du 
Saint-Esprit. Paris, imprim, rotj., 1703. 
in-12. [753J ' 

Un exempl. sur vÊuif, ftl tt. La VaUiere. 

OFFICIA sanctorum, sive breviarium, 
juxta ritum Maronitarum, chaldaice; 
edente Fausto INaeirono. Romae, typ. 



«M P^ : lead. 100 fr. Saint-Céran, en 1780 ; 55 fr. 
'; Ul fr. dY)arclies, et le même exempl. 



Oexmelln (AL-OL). Histoire des Hibustiers, 28501. 
Oniee de réglise noté, 714. >— de POanes, 718. — de 
la nuit, 71». 



167 



OFFICIA — OFFICIUM 



168 



Congr, de propag, fide, 1656-66, 2 vol. 
in-fol. [680] 

Vendu 60 fr. Soabise. 

Ebert donne à ce livre les dates de 1066 et 1667. 

OFFICIA SS. Patricii, Columbae, etc. Voy. 
IVIassimgham. 

OFFICIA béate marie secunduj vsum Ro- 
mane ecclesie. Venetijs ^ ioanë hàman 
dicta herlzog. Anno Mccccxcxiij (1493), 
in-8. goth. 

Jolie édition exécutée en ronge et noir, avec des en- 
cadrements en arabesques et des figures très-cu- 
rieuses : celle qui est en tête des sept psaumes de 
la pénitence représente David pinçant de la harpe. 
Un exemplaire impr. sur vêlin (annoncé sous la date 
de 1Ù98), S6 fr. Boutourlin; un autre, sous la date 
ci-dessus, également impr. sur vêlin, ancienne re- 
liure italienne, en mar,^ avec de riches dorures, 
11 liv. 11 sh. Libri, en 1859. 

OFFICIUM B. Mariœvirginis.Fcn^f/tV^per 
Nicolaum Jenson gallicum m. cccc. 
LXXiii, ia-32. [752J 

Édition très-rare, imprimée en rouge et noir; elle est 
indiquée par Panzer, t. III, p. 100, d*après M. Mo- 
relli, qui l'avait eue sous les yeux. — La Bîblioih. 
impériale possède une autre édition de cet office, 
impr. par Jenson, sans date, in-16 de 152 IT. non 
■ chiTfrés, à 13 lign. par page, en caract. goib., avec 
les rubriques en rouge. 

Le premier f. commence par cette ligne : 

Inciptt officiû béate ma, 

et on Ut au verso du dernier : 

fiicoleoa Jenson gaUoi^ 
gloria miro, 

Jngenio îpreêsU uirginis 
officium. 

Vend., exempl. impr. sur vêlin , 8 liv. Williams. 

Il existe aussi des exemplaires impr. sur vélin des 
éditions suivantes: {yenet. Jenson, circa ia7/Si), 
in-16 de 165 CT. k fr. La Valliere. — Vcnetiis, Nie, 
Jenson , 1475, in-16 de 180 tt. [Aides alllwt^., 
n*» 1199.) — Veneliis, Andréas de Pallhascichiis, 
1478, in-16 de 191 (T., vendu SO fr. Brienne-Laire ; 
12 fr. Mac-Carthy. — L'édition de Venise, per 
Joanncm Hamman, 1492, ln-24 de 150 (T., est or- 
née de gravures sur bois. Il se trouve également des 
vignettes sur bois dans plusieurs autres éditions de 
cet office, impr. à Venise, à la fin du xv* siècle, et 
dont Jos. Van Praet cite des exemplaires sur vêlin. 

— Officium beatœ Mariae Virginis. Aeapoli, 
Math. Moravus, 1476, xj jumi, in-16 

sur VÉLIN. 

» 

G*est la plus ancienne édition de ce livre impr. à Na- 
ples, qui, d'après M. Dib<lin, soit dans la collection 
du duc de Cassano, réunie à la bibliothèque de 
lord Spencer. 

Une édition impr. à Naples par Math. Moravus, en 
1478, le 10 novembre, in-16, sur vêlin, et ornée 
de miniatures et d'initiales en or et en couleur, 
est décrite par Molini {Opérette, 118 et 306). 

— Officium beat» Maria; virginis secundum consue- 
tudines I\omanz curis, cum caiendario. fieapoli, 
per Mathiam Moravum, 1400, in-16, avec fig. sur 
bois. Un exemplaire impr. sur vêlin, et conservé 
dans son ancienne reliure italienne, en mar,, avec 
dorures sur les plats, IS liv. Libri, en 1859. 



Oroclnal Catalogue of ihe great eihibition in 1851 , 
10221. 



— Officium béate Marie virginis tam de ad- 
ventu quam de toto anno ad longum sine 
remissionibus , etc. ValentiaR (m. cccc 
Lxxxv. vij Novembre)^ in-4. 

Un exemplaire imprimé sur vêlin, avec des fi^Tures 
richement peintes en or et en couleur, a été 
vendu 41 flor. Meerman, en 1824, et Tannée d'après 
porté dans le cataL de Payne et Foss, ft Londr^ ao 
prix de SI liv. 10 sh. ; ce qui prouve qu'il avait âé 
acheté fort au-dessous de sa valeur. 

Panzer, III, p. 59, cite une édit. du même livre , Va» 
leniiœ, 1486, in-4., dont un exemplaire impr. sur 
v£lin est dans la biblioth. de Gœttingne. 

OFFICIUM B. Mariae virginis. Ferrarie 
per magistrû Laurentium de rubeis de 
Ualentia. Anno doni 1497 di 15 Julii, 
in-24, goth. rouge et noir. 

Petite édition rare. L'exemplaire décrit par Jos. Molini 
(Opérette, p. 506} , n'a pas de titre ; il contient 15 IL 
préllm., dont 12 pour le calendrier. Au verso du 
premier on lit les mots Beatus Beda presbyter, 
au-dessous desquels se voit un bois représentant 
Beda assis par terre, un livre à la main , et il y a an 
verso du 16* un autre bois représentant la crèdie; 
suit l'office de la Vierge, sign. a -s et 2, par 8 ff. 
Sur l'avant-dernier t se trouve la souscriptioa 
impr. en rouge , et sur le dernier la marque de 
riinprimeur. L'exemplaire décrit renferme de plus 
12 fl., dont le premier et le dernier sont tout blancs, 
et les autres contiennent Corona glortosœ semp. 
Firginis Marie, finissant par les mots : impressM 
Ferrarie p, magistrum Laurentium. Finis. Ce 
dernier opuscule est orné de sept petites vignettes 
sur l)ois.. 

— Officium diuine Virginis secundum 

consuetudinem Romane curie. — Lug-- 
duniy expensis Bonini de bonitUs^ 1499, 
die 20 Martii, in-8. de 176 ff. fig. sur 
bois ; sur vélin (acquis au prix de S2 fr. 
pour la Biblioth. impér.). 

Autre édition, par le même imprimeur, 1500, 26 Aug., 
in-8. de 136 ff., fig. sur bois (sur v£liji, à la Bi- 
blioth. impériale). 

— OfGcium béate Marie Virginis secundum 
usum roman. Fenetiis , impensis Luce 
AntoniideGiuntay 1501, in-8. delSSfT. 

Édition en rouge et noir, avec de folies bordures et 
de grandes figures sur bois (sur vélin, à la Biblioth. 
impériale). 

Les mômes bordures et les mêmes grandes figures ont 
servi dans plusieurs éditions de cet office, publiées 
aux frais de L.-Ant. Giunta, en 1504, 1505, etc., 
in-8., et également impr. sur vêun. 

OFFICIUM béate Marie Virginis secundum 
usum Komane {sic pro Roman») Eccle- 
siae, cum calendario. {sine ulla nota, 
circa 1520), in-8. 

Édition rare, qui a été signalée pour la première fois 
à Tattention des bibliophiles dans le catalogue de 
M. Libri, 1859, n" 1860, ob un exemplaire imprimé 
sur v£lin est porté à 28 liv. sterl. Elle est imprimée 
avec les caractères dont Trott a fait usage à Lyon, 
dans les contrefaçons qu'il y a faites de plusieurs 
éditions aldines. Le texte du volume est orné de 
grandes et de petites gravures sur bois, et les pages 
sont entourées de bordures variées. 

Pour les éditions de l'office de la Vierge, impr. à Pa- 
ris, voy. la Notice sur les Heures à la fin de notre 
5* volume. 

OFFICIUM B. M. Virginis nuper reforma- 



m 



OFFiaUM — OGIER 



170 



tum, et Pii Y. Pont. Max. jussu editucn. 
Fenetiis, ajmd Aldum, 1581, in- 12 de 
U fï,y 562 pp. et uu f. pour l'index. 

£itiao imi»-. en rouge et noir, avec ft5 gravures en 
lailleHloace, par divers artistes. La planclie du fron- 
tispioe, représentant les quinze mystères du I\osaire 
en inMaillon, est de Casnare Osello, de Citadella, 
anoement Gaspar des Oiseaux, lequel s*y est ainsi 
désigné: Gaspar ab avions CUiaaetencis incide- 
bal. Ld fig. de VAwnondaiion, à la page &Ï, porte 
le nom de H. Persin. 

Ge petit vcrfame est rare et assez curieux; mais s*il a 
été vendo 25 Ut. 4 sh. cliez Butler, c'est que Fexera- 
plaire était dans sa reliure ancienne en maroquin, 
élégaaunent et richement dorée en comparti- 



OFFIQUM beat» Mennae vireinis. Ex ve- 
Uistis membraneis exemplaribus quo- 
nun ante-hac veris fuit excerptum typis 
mandatum, opéra et industria N.B. Im- 
pressum Mirecurix per Ambrosium 
Ambrosij SerenissimiLotharinaix Du- 
els iypographum ad usum coilegiatas 
eceUsise lad de portu Suari m. di. xvi, 
in-fol. de 19 ff. chiffrés plus le titre et 
un feuillet blanc. 



dioDS cette liturgie, parce aue c*est le plus 

ien livre connu imprimé dans la ville de Mire- 

eBart,et même le seul, croyons-nous, qu'aient pro- 

dnit les prœses de cette ville avant le xviii* siècle. 

ISe est d'ailleurs si rare que M. Beaupré regarde 

oomme peut-être unique l'exemplaire qui a appar- 

tena à M. La Prevote, ancien inaire de Mirecourt 

{^omveUes recherches de bibliographie lorraine, 

ckipitre m, p. ik4-40). Chaque page du volume est 

CMourée d^un filet et contient 43 lig. en rouge et 

en noir, avec notes de plain-chant. Sur le titre se 

voit nne mauvaise gravure au burin, représentant 

sainte Henné & genoux. La vie de la sainte occupe 

phwieors feuillets de cet opuscule. On retrouve 

rîBprinienr Âmbroise à Epinal en 1052, oh plu- 

âcDrs ouvrages sortirent de sa presse. C'est lui qui 

a gravé sur bois les portraits fort médiocres des 

rois et ducs tCAastrasie, pour l'édition de la tra- 

dBduii de Touvrage de Nie Clément, édit. de 1017, 

dont nous avons parlé. H, col. 98. 

OFFICIUM puellarum. Yoy. Catz. 

OFFICIUMsimplex septem dierum hebdo- 
madis^ adusumMaronitarum,chaldaice. 
RomaSy 1624, iu-fol. [682] 

Tea^ 20 fr. Soubise. 

OFFRATde La Mettrie.Yoy.LA Mettbie, 
et Aletheius. 

OGÉ£ {Jean). Dictionnaire historique et 

féographique de la Bretagne (rédigé par 
lerre Grellicr). Nantes, f^atar fils, 
1778-80, 4 Tol. in-4. [24433] 

Cet oBvnge est fort estimé. SO à 40 fr. Il en a été tiré 
fuelqucs exemplaires sur papier de Hollande. 

— Lehémb. Nouvelle édition, revue et augmentée 
par A. Marte ville et P. Varin, avec la collaboration 
friacipale de MM. Oeblois, Ducrest de Villeneuve, 
Guépinde Nantes et le tluérou (et encore M. de 
Franebeville pour le 2* volume). Rennes, Mclliex 
et DetUei, 1845-53, 2 vol. très-gr. in-8., avec la 
t la Bretagne en 4 feuilles. 



Cette édition fait connaître les changements survenus 
depuis la publication de la première, que, d'ail- 
leurs, elle ne rend pas inutile; elle est de plus aug- 
mentée de notes et de Becherches sur les ot'içincs 
celliaues et sur la première colonisation de la 
Gaule, de la Bretagne, de C Irlande et de l'Ecosse, 
par Julien Marie Le Iluérou, morceau servant dMn- 
troduction et qui avait déjà paru séparément, in-2i. 
de 57 pp. sans lieu d'impression ni date. 

Avant de publier son dictionnaire, Ogée avait mis au 
Jour un Atlas itinéraire de Bretagne, contenant 
les cartes particulières de tous les grands che- 
mins de cette province... Paris, 1709, m-ft. 

OGERIIA udomaropolitae (Simonis) Irène 
et Ares ( nec non Odarum libri très ; 
Ombrontherinon libri très ; Ëuchon 
libri très; S^lvarum libri duodecim). 
Duaci, ex officina Jo. Bogard , 1588, 
pet. in-8. [13063] 

Les poésies latines renfermées dans ce recueil ont été 
Tobjet d'une note intéressante dans la Bibliogra- 
phie douaisienne^ 2* édit., pp. 57 et 58, oii il est 
dit aue les Ombrontherinon libri et les Euehon 
libH sont en vers liiythmés et rimes comme en 
français. 

Le plus recherché chez nous des ouvrages latins de 
ce poète médiocre est celui qui a pour titre : 

LuTETiA ad cl. virum Ant. Blondellum, Guincio- 
rum baronem. Duaci, ex officina J. Bogardi^ 1591, 
pet. in-8. 15 fr. Leber. 

I^es autres opuscules poétiques du même auteur, qui 
ont été également impr. à Douai chez Jean Bogard, 
et dans le même format, sont : Cantilenarum pia- 
rum et pudicarum enneades duœ, item Peristera, 
1592, in-12de90 pp.— Epitaphiortim liber I; Brugœ 
ubi auloris iter Audomaropoli Brugas et redi- 
tus inde domum describitur, 1597. — IVicoleo- 
crene, 1597. — Cameracum et Alpes, versibus de- 
scriptœ, 1597.— Ar testa, ubiprovincia TibuUiano 
versu queritur de calamilate sibi a Gallis nuper 
illata, etc., ibVJ. — Vervinum, rarmeyt, 1598. — 
Albertus et Isabella, panegyricus carminé ex- 
pressus, accessit encomiorum liber secundus, 
lOOO, hh et 58 pp. — Charisleria, 1000. — Dorica 
castra, 1000. — Symbola, 1001. — Melon libri 
très ad Philippum regem catholicum, 1588, in-4. 
de 09 ff. ~ Encomiorum liber I; accessit sym- 
micticon liber J, 1597. 

OGERIUS ou Ogier (Carolus). Epheme- 

rides sive iter danicum , suecicum , po- 

lonicum : accedunt Nie. Borbonii ad 

eumdem legatum epistolae. Parisils, 

P. Le Petit, 1656, in-8. [20358] 

Relation bien faite et d'une grande exactitude. Gomme 
elle est fort estimée dans le nord de l'Europe, on 
l'a réimprimée à Hambourg, au commencement de 
ce siècle. 

OGERIUS {P. -M.). Graeca et latina lincua 
hebraizantes, seudegrsecae etlatinœ lin- 
guae cum hebraica affinitate libellus. 
f^enetiis, {764, in-8, 4à6 fr. [10601] 

OGIER le dannoys (trad. de vers en prose). 
— Cy finist le rommant name ogier le 
dannoys.». Imprime a paris pour An- 
thoine verara libraire demourant a 
paris sur le pont nosire dame (vers 
1498), in-fol. goth. de 158 Cf. non chiflrés, 
à 43 lig. par page, sign. ai jusqu'à Diilj 



Ogygla, 27503. 



Of er. Filature de coton, 10255. 



171 



OGIER 



17 



du second alphabet, avec fis. sur bois. 

[17040] 

Le roman d^Ogfer le Danois, dont le fond est histo- 
rique, a d*abonl éié écrit en lau, sous le litre de 
Conversio Otfigerii milUis et Benedicti ejusdem 
êocii (Mss. de St-Gennain-des-Prés, n« 1607), en- 
suite mis deux fois en vers français dans le cou- 
. rant du xii* et du xiii» siècle. 1^ première de ces 
versions ou imitations est de Raymbert de Paris 
(voyez Raimbert); la seconde, intitulée lett En- 
fonces iVOgicr, a poor auteur le roi Adams ou 
Adeiiec. C'est d*après cette dernière, composée 
d'enn'ron 8000 vers, qu'a été (ait le roman en 
prose, objet de cet article (consulter V Histoire lit- 
téraire de la France, XX, 688 à 701, et XXIL 
p. 6ft5 et suiv.). L'édition de Verard, la première 
qui ait paru, est fort rare et d'un grand prix. 
L'exemplaire que nous avons vu (celui du prince 
d'EssIing) n'avait pas de titre, et le premier f. y 
commençait par ceite ligne : (J)Hesus crist notre 
rettempteur dit cOme il est escript au. Ce bel 
exemplaire, rel. en mar. d. de mar, a été vendu 
1200 fr.; un autre, même reliure, mais avec 
quelques ff. raccommodés, 2000 fr. Solar. 
Un autre, Imprimé sur vélin, avec 57 miniatures 
(mais le premier t manquant) : 212 fr. La Val- 
liere ; 500 fr. Mac-Carthy. Acquis pour la Bibliotb. 
impériale. 

— Ogier le dânoys duc de dannemarche qui 
fut lûg des pères de france... (à la fin) : 
Imprime a paris Par le petit iaurens 
(sans date), in-fol.goth. de I56 ff. à2col. 
de 40 lign., sign. a— x et A— E, fig. sur 
bois. 

Édition aussi précieuse et moins connue que celle de 
Verard; elle a été vend. 36 fr. Lauraguais, en 1770, 
mais elle vaut bien davantage maintenant. On en 
conserve un bel exemplaire dans la biblioth. de 
l'Arsenal, où se trouve également l'édition de 1525. 

— Ogier le Danoys. On les vend a Paris 
a lenseigne delescu de France, (à la fin): 
Imprime a Paris par la veufue feu 
jehan Trepperel et Jehan Jehannot 
(sans date) , in-4. goth. à 2 col. fig. sur 
bois. 

La plus ancienne édition in-A. qui ait été faite de ce 
roman, 140 fr. I^uis- Phi lippe; et un bel exemplaire 
en mar* (r.,520 fr. Solar. 

— Sensuyt Ogier le Dannoy, duc de Dâ- 
nemarehe... xlj. On les vend a paris en 
la rue neufîie nostre Dame a lenseigne 
de lescu de France par Nicolas Chres- 
tien (au bas du dernier f. recto, en trois 
longues lignes : Cy finist le nommant,., 
nouuellement imprime a Paris par 
Nicolas Chrestien,.. et au verso TEcu 
de France), pet. in-4. goth. à 2 col., 
feuillets non chiffrés, sisnatures a— M, 
seconde signature, avec fig. sur bois. 

72 fr. en mars 1815, et reliure anglaise en mar, 
olive, 19 sh. Hibbert et 170 fr. Giraud. 

— Ogier le Dannoys duc de danemarche : 
qui fut lûg des douze pers de france , 
etc.. On les vend a Lyon sur le Rosne, 
en la maison de Claude nourry dict le 
Prince, (à la fin) : Imprime a Lyon sur 
le rosnepar Claude nourry.... et fut 



achevé de imprimer le septiesme iou 
du moys de Nouebre. Lan de grâce M\ 
ccccc. XXV, gr. in-4. de 116 ff. à longue 
lignes, sign. a— p, fig. sur bois. 

Édition bien imprimée, et d'une grande rareté. On 
ai^outé les sommaires des chapitres, et retouché < 
même un peu abrégé le texte. 780 fr. mar. d. « 
mar. De Bure. Elle porte la marque suivante : 



mEVBVlAlU?ŒWtA m 




PSAIM.O'/0-88 



— Sensuyt Ogier le Dannoys, duc de Dan 
nemarche... — Nouuellement impritn 
a Paris par Alain Lotrian et Detii 
Janot (\ers 1536), pet. in-4. goth. 

2 col., fig. sur bois, 160 ff. , signal 
A. — Miij, seconde signât, (xxxvij eâh.] 

—Le même. Lyon,Oliv.Amoullet, 155€ 
in-4. goth. fig. en bois. 

Vend. 30 fr. en mars 1829; 80 tr, Monmerqué. 

— Ogier lb Dannots... imprime a Paris, pour l 

veufue Jeati honfons (sans date), in-4. gotb. 
2 col., composé de xli cah., sign. a pour les ft 1] 
prélim. et A-V, 2« signât, pour le corps du voluim 
Oliv. S sh. Heber; 201 fr. mar. v, prince d*EssIing. 

— Ogier le Dannoys duc de Dannemarche, qui fn 

lung des douxe pers de France, lequel auec le se 
cours r ayde du roy Charlemaigne chassa le 
payens hors de ]\ome t remit le Pape en soo siège 
r fut longtemps en FYance, puis reuint couim 
vous pourres lire cy après, xli. F. a Paris, pa 
Nicolas Bonfons, demeurant en la rue neuue nosur 
Dame a lenseigne Salnct Nicolas. — Cy finist I 
Bornant intitule Ogier le Dannois, Nouuetlemen 
imprime a Paris par Mcolas Bonfons..., pet 
in-4. goth. de 162 ff. à 2 col., fig. sur bols, y com 
pris A ff. prélim. 

Vend. 9 fr. Gaignat ; 8 fr. La Valliere; 1 Uv. 15 U) 
Lang; 60 fr. salle Sllvestre, en 1850; 90 fr. ei 
1841. — Il existe aussi une édition de Paris, Mco 
las Bonfons, 1583, in-ft. 92 fr. mar. r, Barrois. 

— L'Histoire d'Ogier le dannoys duc de Dannemar 

che, qui fut i*un des douxe i'ers de France, lequel 
auec Tayde du roy Ghailemagne chassa les Payeo 
hors de Rome, et remis! le Pape en son siège. Poi 
conquist trois terribles Geans Sarrasins en chami 
de bataille, c'est assauolr Brunamdt roy d*Egypti 
deuant Home, Bruhier Soudan de Babylonne deuaa 
Laon, et lustamont son frère deuSt Acre, e< âpre 
fut couronné roy d'Angleterre et roy d'Aere. Ans 



t7l 



OGIERO — OGLE 



174 



flHfriuli dté 4e lemnlem et Bfebyloone, et plu- 
ésm mires Taltlances fist le dici Ogler, qui eo flo 
hi feng-inqn en Faerle , comme vous pourrex 
btqrapict. A Lgon, par Benotit Bigaudy 1579, 
pK.iih8.de 4M pp. 

foLSfr. MOT. r. La Valliere; 22 fr. Librairie De 
Idr. 

iBMitioiisde Rouent Loft Coiti (sans date), in-ft. 
nétTroyet, ^te. Oudot^ 1606, 1610, etc., in-4., 
(«ipeade nlear; cependant un exemplaire de la 
Mhe, en mar. M. a été vend. S5 fr. d*Es8ling. 

1^ Vii, BMBnrs, gestes et faits d*Ogier le Da- 
Bù, énc de Oanneniarck, extraite des chartes de 
fàkKft de S. Pharon de Maux, plus Tépitaphe 
fnfé sur le tombeau du dit S. Pbaron. Pcari», 
Hem de Fœe, 161S, ln-6. 

-Le premier (second et troisième) livre 
desTBîoDs d*Oger le Dannoys au royaul- 
ve de Fairie. Imprime a Paris pour 
PtmceRoget, dici le Faulcheur, 1542, 
peL in^. de 48 ff. , sign. a— miij . [ 1 3530] 

(^■sealeen tcts, deieDo rare. 

â ti siiie de ce poème, dans Texemplaire de la Bi- 
UiMh. laipériale, se trouvent : Lt livre de* v<- 
mn\uuttiufu£t.,. Paris, Ponce norfet, 1542, pet. 
iM.4e SIfll ~ fe philosophe parfaict (poème de 
Fr. Haberti, 24 IL, a? ec fig. sur bois, — et te Tem- 
ptede lerfif, petit poème en 16 ff., de la même 
teectcbei le même libraire (le dernier est de 
Fatprimerif <le Dmys Janot) ; mais ces diOTéren- 
la pièces en Ten ne sont pas une suite obligée des 
«ÏMB dX)gcf : néanmoins elles faisaient partie 
ie rexcfliplaife vendu A liv. 4 sh. Ileber; et reL en 
Mr. air. d. de mar. v. 305 fr. d'Essling. — Du 
\tttàer,i Panicie Ogcb, cite tes Visions, sous la 
teetfelMSb 

OGIERO. libro de le Bataglie del Danese 

;Ogiero). Mediolani, Léonard. Pachel^ 

t«8,in-4. [14718] 

Uivad pocté sons le n* 1122 du catal. de M. de 
Cône, et dont ooos avons déjk eu occasion de par- 
W ï Ptfiide JffMovo tU Antona, contenait, entre 
"insol^ rares, la pré^enic édition du Danese, 
fi est fort peu connue. 

-Libro del Danese (Ogiero). Impressoin 
Vtntia del M, ccccc. ari. adi iiii. de 
bùo, in-4. fig. en bois. 

Cipriae, ea qaarante-sept chants et en octaves, est 
■e pradoction très-roédlocre, auribuée ^ Jérôme 
l^ma de Notera. L'édition de 1511, sans nom 
fiaiNiiatui, est fort rare; elle est imprim. à 
2coL,eDcinct. ronds, sign. A.^aa par a ff., ex- 
oepié a qui n'en a que 4. On trouve au commen- 
eeant ane gravure sur bois, avec le mot Danese, 
(icanct.goUL ;G. Melxi). 

- Libro del Danese (Ogiero). Milano, 
Jok.'^ug. Scinzenzeler, 1513, in-4. 

^«iLHfr.auir. M.Gaignat. 

-Lîbfo del Danese Usieri, opéra bella e 
fiieefole darmi e aamore nouamente 
noampata e corretta con la morte del 
gigaote Mariotto la quale nelli altri non 
tt ritrooaoa. Fenetia , Bemardino di 
B<«/<mjJS44,in-4.à3co].,fig.surbois. 
(Biblioth. impér.) 

'^■f* 9m le même dire, Venetia, per gli heredi 
• ftw i f PadMoao, 155S, in-4. fig. sur bois ; et 
iMi à Venise, 1588, iD-a. 

MKéitioa, ioas le même titre, Venezia , Agos- 
■■iXsppÉii e( nepati, 1500, io-8. Les cbants y 



sont coupés d*nne manière conftase, et paraissent 
être an nombre de 52; mais il n'y en a réellement 
que 47, comme dans Tédiiion de 1511. Le frontis- 
pice de l'exemplaire décrit par G. Melzi ne porte 
point de nom d'auteur; en sorte qu'on ne sait trop 
sur quel fondement le Quadrio a ajouté au titre 
qu'il a donné de ce livre, les mots : Opéra belta 
composta da Girolamo Tromba da S'oeera. -^ 
Réimpr. encore, Venezia, presso Gherardi Im- 
berti, 1611 et 1658, in-8., deux édit. oà, selon le 
Quadrio, le poème est réduit à quarante-six chants. 
Le catalogue de la Biblioth. Impér. indique une chro- 
nique d'Ogier le danois, en langue danoise, Copen- 
hague, 1707, in-8. 

Th. Bartholini fiui Dissertatio historica de 
Holgero Dano qui Caroli magni tempore Aoruit. 
Hafniœ, Matth, Goddichenius, 1077, in-12. 

OGIER (Macé). Description de la carte 
cœnomanique, contenant les villes, fo- 
rests, rivières, paroisses, etc. Au Mans, 
Hier. Olivier (1SS9), pet. in-8. [24398] 

Selon La Croix du Maine, la carte, dont ce livre rare 
est la description, aurait été gravée en pi. de cui- 
vre par Jacques Androuet du Cerceau (voyez Aiv- 
DROUET), et impr. au RAans, en 1536 (peut-être 
1559 ) , par Maihieu de Vaucelles et Alex. Chouen, 
et encore en 1565. L'édit. d'Oli\icr est dans le ca- 
tal. de Cl. L^ncelot, n* 3878, mais sans nom d'au- 
teur et sans date; une autre impr. au Mans, chez 
Louis Gaignot, en 1558, in-12, sous le titre de To- 
pograpkie du diocèse et comté du Maine, est 
Itoriée dans la Biblioth. balutiana, n" 10271. 

Voici l'indication de trois autres éditions que nous 
fait connaître le catal. de Lassus (1858), n«* 712- 
715 : 

Description de la charte cœnomanique, conte- 
nant les villes, foretz, rivières, paroisses, chappel- 
les et bénéfices, tant réguliers que séculiers eiiians 
situez au diocèse et conié du Maine. Au Mans, par 
Hier, Olivier, 1586, in-16. — Au Mans, Fr. Oli- 
vier, 1610, in-24. — Au Mans, Jacq. Ysambart, 
1673, in-16. 

OGILBY (John). Tbe Entertainement of 
his most excellent majestie Charles II, 
in his passage throug the city of London 
to his coronation. London, 1662, iu-fol. 
de 192 pp. avec des pi. par Uollar et 
autres. [26985] 

Livre magnifique publié par ordre du roi. S liv. 5 sh. 
Dent; 2 liv. 14 sh. Ilibbert; 9 liv. 9 sh. Wlliett; 
5 liv. 5 sh. Skegg. Avant qu'il parût, Ogilby avait 
déjà donné : The Relation ofhis majestie* s enter- 
tainement... wilh a description of the Iriumphal 
arches, and solemnity. i^ondon, Boycroft, for R. 
Marriott, 1661, in-fol. de 40 pp. 

Le même Ogilby a publié à Londres différentes com- 
pilations géographiques qui conservent encore 
quelque prix en Angleterre, savoir: 1" Africa, 
Lond., 1670; 2* America, 1671; S" Atlas Japo- 
nensis, 1670; 4* Atlas chinensis, 1671-73, 2 vol.; 
5* Asia, 1673 ; 6* Britannia, 1675, avec 100 pi. (le 
premier vol. seulement). Pour les litres et les prix 
de ces 7 vol. in-fol., consultez Lowndes, 2* édition, 
p. 1719. Pour ses traductions anglaises d'Esope, 
d'Homère, de Virgile et de la Bible, voy. ces noms. 

OGLE (George). Gemmœ antiquae caelat», 
or a collection of gems ; engraved by Cl. 
du Boscq. Loiidon, 1741, gr. in-4. fig. 
[29600] 



0*61107 [M.). NobOiaire de Guienne et de Gascogne, 

28968. 
OflBftki [M. -Cl.), Mémoires, 27852. 



^ 



175 



OIHENART — OLANDI 



171 



Vend. 12 fr. Belio: 15 fr. de Cotte, et par extraordi- 
naire, M fr. m. r. Gaillard. 

Les grav, de ce livre sont des copies très - médiocres 
des 50 premières planclies du recueil publié par 
Levpsque de Graveile (voy. Recdeil de pierres gra- 
vées). La suite n*a point paru. 

Lowndes, p. 1721, cite cet ouvrage sous le titre û*An- 
tiquUie» explained , or a collection of ftgured 
gcms, London, 1757, in-4., vol. L 

OBSSON (Mouradja d'). Voy. Moubad/a. 

OHSSON {Cà. d'). Voy. Mouradja. 

OIHENART(//rnat«/rf d'). Proverbes bas- 
ques, recueillis par le sieur d'Oihenart, 
plus les poésies basques du même auteur. 
Paris, 1656, 2 part, en 1 vol. pet. in-8. 
[18476] 

Livre rare et un des plus curieux qui aient paru sur 
la langue basque. La première partie de 94 pages, 
intitulée Atlotisac edo refranc » contient, inaépen- 
damment d*une préface fort intéressante, 537 pro- 
verbes, suivis de leur interprétation; la seconde 
parUe, de 70 pages, a pour titre : 0^*\ Gastaroa 
NevrtMzeian ( la Jeunesse d*0. en vers basques ) ; 
à la p. 08 commence un petit vocabulaire offrant 
l'interprétation de 117 mots qui ne sont usités que 
dans Tun ou l'autre des six dialectes que l'auteur 
reconnaît dans l'idiome basque. 

Dons un appendix en \h fT., Oihenart a donné 168 nou- 
veaux provert)es, numérotés de 538 à 700. Ce sup- 
plément, qui est fort rare, fait partie de l'exem- 
plaire conservé i la Biblioth. impériale. M. Michel 
ne l'a pas inséré dans l'édition des Proverbes bas- 
ques Qu'il a publiée; mais M. Gustave Brunet l'a 
fait réimprimer dans le vol. des Actes de l'académie 
de Bordeaux pour 1859, et dans sa Notice »ur les 
proverbes bcuques recueillis par Arnauld OUie- 
nart, et sur quelques autres travaux relatifs à 
la langue euskarienne, Paris, Âug. Âubry, 1859, 
in-8. de 28 pp. 

Proverbes basques, recueillis par Arnauld Oihe- 
nart, suivis des poiésies bisques au même auteur ; 
seconde édition, revue, corrigée, augmentée d'une 
traducUon française des poésies et d'un appendice, 
et précédée d'une introduction bibliographique (par 
Francisque Michel). Bordeaux, impr, de Prosper 
Paye, et Paris, P. Jannet, 1847, pet. in-8. de 
Lxxvi et SIO pp. 10 fr. 

Le texte des proverbes d'Oihenart a été publié sans 
traduction aux pages 57 à 07 de l'ouvrage allemand 
de M. Mahn, intitulé : Denkmâler der baskischen 
Sprache, 1857, pet. in-8. 

— Notitia utriusque Yasconiae tum Ibericœ 

tum Aquitanicae , quœ praeter situm re- 

gionis etaliascitu digna,Navarrœ re^um, 

Vasconis priucipum, cœterumque m iis 

insignium familiarum stemmala, ex pro- 

batis operibus et vetustis monumentis 

exbibetur, etc. ; editio secunda emen- 

data etaucta. Parisiis, Cramoisy, 1656, 

in-4. [34789] 

Un des meilleurs ouvrages que l'on ait écrits sur 
l*histoira de celte ancienne province : vend. 13 fr. 
Soubise; 30 fr. Mac-Carthy; 10 fr. liérisson; 31 fr. 
Pressac. Néanmoins cette prétendue seconde édit. 
est la même que la première de Paris, Cramoisy, 
1038, dont on a réimprimé le titre et les deux der- 
niers feuillets sous la date de 1650. 



O'Halloran (5y/v.]. History of Ireland, 27^^98. 
O'Hegacrty, Nature des biens des anciens Romains, 
29187. 



OISEAUX (les) en 63 planches, représeo- 
tant 500 espèces et variété, avec la no- 
menclature dans la plupart des languai 
connues. Meuwied, 1795, in-foi. [5740] 

Cet ouvrage bit suite à celai que ooos indiquons ci- 
après au mot QcADBUPÈDES ; il est mal exécuté, d 
n'a quelque valeur que lorsque les planches sont 
enluminées. 

OISY (Enguerrand d*). Roman du meuniei 

d'Arleux, en vers, du xiii« siècle; pu* 

blié pour la première fois par Francisque 

Michel. Paris , Silvestre , impr, de F. 

Didot, 1833, gr. in-8., pap. vél., dc 

34 pp. [13308] 

Tiré à 100 exempl. dont 10 en pap. de Hollande et 9 
sur pap. de couleur. * 

Ce roman est ordinairement accompagné de dem 
autres également publiés chez Silvestre par H. Fra» 
cisque Michel, d*après des manuscrits inédits, savoir 

Roman d*Eustache le Moine, pirate fimeux â» 
XIII* siècle. 1834, in-8. [13204] 

Gautier d'Aupais, le chevalier à la corbeOle^ ft- 
bliaux du xiii* siècle. 1835, in-8. 

Même tirage pour les trois articles. 

O'KELLY de A^hrim (Guillielmus). De- 
scriptio bipartita anti^uissimi et inclyti 
regni Hiberniae seu majoris Scotix, sane 
torum insulae, probatissimorum , tan 
veterum, quam recentiorum scriptoruoD 
authoritatibus , ac testimoniis corrobo- 
rata, et a malevolorum pseudo-histo 
ricorum calumniis vindicata. Pars I 
metrice potissimum exbibita, agit d< 
Hiberniae insula, etc. ab universo diluvû 
ad prœsentem jam annum 1703, etc 
yienum-Austrise, 1703, in-8. [27474] 

Cet ouvrage, écrit partie en vers, partie en prose, ei 
si rare] que M. Th. Grenville n*en connaissait pa 
d^autre exemplaire que le sien. 

On suppose que la mort de l'auteur en aura empèch 
la coniinuaiion. L.a partie publiée a été traduite e 
français, sous ce titre : Essai historique sur l'Ir 
lande, contenant l'origine de toutes les famitle 
nobles de ce pays , et suivi de la chronolaçi 
historique de tous les rois qui ont gouverné cir 
lande, depuis les premiers temps jusqu'à Vinra 
sion des Anglais, Bruxelles, 1837, in-i2, ave 
2 cartes de Hrlande et des tables généalogiques. 

OKOLSKI (Fr.'Sim.) Orbis polonus, i: 
quo antiqua Sarmatarum ^eutilitia, pei 
vetustœ uobilitatis polonae msignia^ prsE 
mia et arma specificantur et reluceni 
Cracoviœ^Cœsarius, 1641, 3vol. in-fo 
fîg. en bois. [27804J 

Vend. 24 fr. La Valliere; 18 fr. Soubise, et plus cl» 
autrefois. 

OLAFSEN. Voy. Voyage en Islande. 

OLANDI ( W.'H, ) Hollandiae Gelrîxqv 
bellum. Amstelodami (absque anno 
iu-8. goth. à 30 lign. par page. [25161 

OtseUai (/.). Thésaurus numismatum, 29G07. 
Okcn {JLaur.), Aligemeine Maturgeschichte « 4liS 
Okovaeff • Exames, 8617. 



177 



OLAVIUS — OLESZCZYNSKI 



m 



tafoo irb-rare, qui pantt être da cominencGinem 
Ai xn* siècle, ik flor. 25 c mar, bl. Meerman. 

ÛLAUS Magnus. Voy. BtIàgnus. 

OLiVIUS {Egerh.). Enarrationes histo- 
riés de Islandis natura et constitutione 
Honoatae et transformât» per eruptiones 
ignis,exaiiti(]uiss. Islandorum mss. his- 
toiiis, annahbas, relationibus nec non 
oîsen'ationibus conscripts. Hafniœ, 
1749, ill-lS. [27706] 

OLDEn^andy a pictural Muséum of régal, 
cedesiastical , oaronial , municipal and 
popuiar antiquities. London , Ch. 
Knight, 1845, 2 Yol. gr. in-4. fig. en 
noir et en conleaTS. [26799] 

Giim, iootle titre rappelle celui d'un des ouvra- 
is de Siruu (Toyei ce nom), a été vendu Ui îr, 
Bailoat. 

(HJ)EFEELDE (Edm,), Voyez Wyàtt 

OLDOINO. L'Orîando del signor Prevosto 
donErcole Oldoino, dedicato a Filippo 
tmo Principe di Spagna, aggiunti a cias- 
cmcantogliargODoenti d*incerto autore. 
yenelia, oppressa Franc. de'Frances- 
ditenese, 1598, in-4. [14746] 

Mm ie 2t cliants. en sUnces de huit vers, oh sont 
cadrés les premiers exploits de Roland. 

OLDRàDI (Angdo delli), Desiata pace, 
eomedia pastorale et dilleteuole , com- 
posta per Angelo delli Oldradi. — Ro- 
■uf, Valerio Dorico et Luigi fratelli, 
ld47, pet. in-8. de 12 ff. en lettres ital. 

attpièceaétéréimpr. à Sienne, en 1540, ln-8., et 
■H i Rdok, pour Valerio Dorico, 1558, pet. iu-8. 
«e 12 f. Un exemplaire de cette dernière édition 
l'MvndaM fr. de Soleinne, et 75 fr. Gancia, à 
oaseie la reliure en mar. r., tandis qu'à la même 
«Me, rédiikm de 1547, mm reliée, a été donnée 
rovlfr.2Sc. 

- Comedia pastorale nuovamente com- 
posta per Angelo delli Oldradi intitulata: 
Cou d*amore. — Roma , Valerio Do- 
Tkso et Luiçfi fratelli , 1549, pet. iu-8. 
^8ff. semi-goth. 

Ifr.auL ée Soleinne, n* A15S. 

fera K parle pas de ces deux pièces; mais il en cite 
lae aatre du même anteur sous ce titre : H Poeta 
tmeéit, Vcneiia, Comin da Trino, 1549, in-8. 

OLEaRIUS. De fide concubinarum in sa- 
codotes, questio accessoria causa ioci et 
ubanitatis in quodlibeto Heidelbergensi 
determinata a magistro Paulo Oleario 
beidelbergen. (Auuiore Jacobo Wim- 



. Gante de Pilos. Triomphe de l'Évangile, 

iMvlqi.l6Kft. 

IfloUn], Hisiory of England, 26871. 



phelingio) , in-4. de 29 ff. fig. sur bois. 

[17919 ou 18390] 

Édition sans lieu ni date, que Paozer (IX, pp. 195- 
96) donne comme la première de ce livre singulier. 
Outre l'opuscule dont nous venons de rapporter le 
titre, elle renferme la pièce intitulée : De fide me 

retricum in suoa amatorea, questio determU 

nota a ihgro Jacobo hcuHiieb Landoien, laquelle 
commence au reclo du 15* f., par la préface de 
l'éditeur, Crathon d'Udenheim, datée ex SLeUtatino 
gymnasio quarto Kalen. seniptenibris (sic) amw 
cfuiêtiane talutit millesimo quingentesimoprhM. 
—Une autre édit, sans lieu ni date, ln-4. de 26 (T., 
dont le dernier est blanc, avec des figures sur bèib. 
20 fr. Reina ; 1 liv. S sh. Heber. 

— De fide concubinarum in suos pfaffos 
(et de fide meretricuminsuos amatores). 
labsque nota)^ in-4. de 32 ff. sign. a— h. 
fig. sur bois. 

— Editlo alia. (in fine) : Impressum Au- 
gttste pei* Jokannem Frosckauer. m. 
ccccc. V. in-4. sign. a— e, avec un bois 
au frontispice. 

L'opuscule placé le premier dans les éditions pfécé- 
dentes est le second dans celle-ci. 

Une édIt. in-ft. de 24 ff. sign. a— c, sans date, mais du 
commencement du xvi* siècle, est portée à 8 thu 
dans le calai, de Weigel, 1858, n» 1094. 

Panzer cite une autre édition, quibusdam novts 
additionibus denuo iilustrata, Maguntie per 
Friedericum Hewman, in-4. de 9 ff. avec une 
gravure sur bois, sans date, nuiis de 1509 et il 
en existe probablement plusieurs autres. L.e même 
bibliographe donne, dans son second index, une liste 
étendue des ouvrages de Wîmphelingius, ob nous 
remarquons le Directorium Coticubinariorum sa- 
luberrimum.... Agrippinœ, allas Coloniœ, 1508 et 
1509, in-4., deux éditions terminées par les Sla' 
tuta quœdam contra sacerdotes concubinarlos,.. 
— La satire l>e fide concubinarum a été réimpr. 
dans plusieurs éditions des Epistolœ obscurarum 
virorum (voy. EPiSTOLiB), et dans d'autres recueils. 

OLEARIUS(^rfam).Voyages très-curieux 
faits en Moscovie, Tartarie et Perse, 
trad. en françois par Abrabam de Wic- 
quefort. Amsterdam, 1727, 2 tom. en 
1 vol. in-fol. fig. [19985] 

Voyages faits de Perse aux Indes orientales par 
J.-Alb. de Mandelslo, mis en ordre et publiés par 
Ad. Olearius, et traduits en françois par de WJc- 
quefort. Amsterdam, 1727, 2 tomes en 1 vol. 
in-fol. ûg. 

Ces deux ouvrages, asseï estimés, ne doivent pas être 
séparés s 20 à 50 fr.;-vend. en Gr. Pap. M fr. t«l- 
liée; 75 fr. Gaillard, et moins depuis. L'édit. citée 
a d'abord paru à Leyde, chez Vaiuier Aa, en 1719: 
on y a mis de nouveaux titres, en 1727 ; et c'est 
sous cette dernière date que le livre se trouve le 
plus fréquemment : ce qui prouve qu'il avait eu 
originairement fort peu de débit. Un exempl. en 
Gr. Pap. non rogne, et sous la date primitive, 
110 fr. salle Silvestre, en février 18S0. 

Le texte allemand des Voyages d'Oleartus (ou CElsch- 
làger) était au jour dès l'année 1647 ; la meUleure 
éStion est celle de Hambourg, 1696, in-fol. fig., 
qui renferme aussi la relation de Mandelslo. 

OLENIX ou Ollenix du Mont-Sacré. Voy. 
MoNTBEUX (Nie. de). 

OLESZCZYNSRI .Variétés polonaises, con- 
tenant une collection de tal)leaux tirés 
des sujets les plus mémorables des an- 



179 



OLHAGABAY - OLIVAJNTE 



18« 



nales polonaises et des portraits des 
hommes les plus distingués dans la 
guerre , dans la vie civique , en littéra- 
ture, sciences et beaux -arts. Paris, 
1833, gr. in-4. [27853] 
Recueil de Oft giUTures sur cuiTre. 21 fr. Borluut. 

OLHAGARAY {Pierre). Histoire des 
comtés de Foix, Beam et Navarre, dili- 
gemment recueillie tant des précédens 
Historiens que des archives des dites 
maisons. Paris, Douceur, 1009 (aussi 
1629), in-4. [24693] 

Ourrage recherché, mais devenu rare. 2S fr. (sous la 
date de 1609) Mac - CarUiy ; M fr. (sous celle de 
1629) vente de Pins - Montbrun , à Toulouse, en 
1861. 

OLIM (les) ou registres des arrêts rendus 
par la cour du roi sous les règnes de saint 
Louis , Philippe le Hardi , Philippe le 
Bel, Louis le Uutin et Philippe le Long, 
publiés par M. le comte Beugnot. Paris, 
impr. royale, 1839-48, 3 tom. en 4 vol. 
iu-4. 48 fr. 

Partie de la collection des Documents historiques. 

[2709] 

OLIMPO de glî Alessandri da Sasso Ferrato 
{Baldassare), Opère diverse poetiche, 
cioe : la Parthenia, la Pe^asea, TOlim- 

Sia, TArdelia, nova Phenice, la Gloria 
'amore, il Linguaccio, T Aurora. Vene- 
tia,Bem. de Bindoni, 1538-39^ 8 part, 
en 1 vol. in-8. [14509] 

Vend, en 7 part, (sans VArdUia) 19 fr. mar, bl. Gai- 
gnat; 7 fr. 10 c La Valliere. 

— Libro nuoYO d'amore, cioe, il Lingua^- 
gio, r Ardelia, la Camilla, la Parthenia, 
e r Olirnpia, etc. yenetia, 1555, in-8. 
6 à 9 fr. 

On trouve dans cette édition la CamiUa, qui ne fait 
pas partie du recueil précédent. Les ouvrâtes d*0- 
limpo ont d'abord paru séparément dans l'ordre 
suivant : 

Stbambotti d' amore : cioe mattinate et capitoli 
in laude duna sua ainorosa nominata Olirnpia. Pe- 
rusia, per Cosmo da Verona, 1518, pet. in-8. 
Édition fort rare : 1 liv. 17 sh. mar, r. Ileber. 

Olihpia nuouamCie corretta £c ristampata. 

Vinegia, MarcMo Sesêa, 15S2, in-8. de 44 ff., y 
compris la marque de l'imprimeur. 5 à 6 fr. ~ 
24 fr. mar, r. Mac-Carthy. 

IN LiNGDACCio. Venetia, Fr, Bindoni et Mapheo 
Pasini, 1524, pet. in-8. Vendu 15 fr. en 1825. 
Panier dte une édition de Venise, 152S, pet. in-8. 

Opeba nuoua chiamaia Pegasea e non piu vista 
cosa molto piaceuole di stanxe a morose : composte 
per Gio. Baldassare Olympio degli alessandri da 
Sasso Ferrato. Vinegia, Fr, Bindoni e Mapheo 
Pasini, 1524, pet. in-8. de 72 IT. non chiffrés, sign. 
A— 1 par huit, caract. rom. 5 à 6 fr. 

OPERA nuova chiamata Pegasea, molto piacevole, 
in stanze aroorose. Venetia, Nicoio Zoppino, 1525, 

BiU in-8. 5 à 6 fr. Vend. 1 liv. 8 sh. mar, cUr, 
eber. 

SoNETTi et epigrammata varia. Venetiis, Fr, 
Bindoni et Mafiu Pasini, 1524, pet. in-8. 5 à 6 fr. 



Otttano [Fr,), Vfta di S. Pietro Nolasco, 218S8. 



PAiraimA, libre naoTO di ooae tpMtnalL Fd- 
netia, Benedetto et Agottino Bindoni, 1525, pd 
in-8. 

OPERA nuova daroore chiamata CaroiUa. MUano, 
Jo. Ang, Scinxenxeier, 1525, in-8. sign. A-L 

Camiixa nella quale vi sono mattinate, stram- 
botU, capitoli, etc. Vinegia, Gio, Padoano, 1544, 
in-8. 

LaGloiu d*aniore, nella quale si contengono 
strambotti, sonetti, capitoli, etc. Venelia , Sesao, 
ISSO, pet. ln-8. — Réimpr. à Venise, en 1539 et ea 
1544, pet. in-8. 

Ardeuadb, strambotti d'amore, rerista, e ri- 
corretta. Veneiia, Fr. Bindoni e Maf. Pasini, 
1544, ovvero 1548, pet. in-8. 
Ces différents recueils de poésies sont peu estimés, 
mais devenus rares, ils conservent du pris ani 
yeux des amateurs de l'ancienne poésie italienne. 

OLINA (Gio.'Petro). Uccelliera, owero 

discorso délia natura e proprietà di di- 

versi uccelli ed in particolare di que* che 

cantano, con il modo di prendergli, co- 

noscergli, allevargli e mantenergli. Ho- 

ma y And. Fei, 1623, in-4. fig. 10 à 

12 fr. [5740] 

Cet ouvrage n'est guère recherché qu'à cause des fi- 
gures de Tempesia et de Villamena dont il est omé : 
un bel exemplaire rcl. en vélin, 1 liv. 16 sh. Libri. 
Il y a des exemplaires de la même é<lition dont le 
titre porte : in Bracciano, affpresso Andréa FeL 
— L'édition de Borne, 1684, gr. in-4., quoique plus 
belle pour l'impression , n'est pas plus chère. 

OLIPHANT {Laurence). Narrative of the 
earl of Elgin's mission to China and Ja- 
pan in the years 1857,- 58 and 59. Lon- 
don, Blachvood, 1860, gr. in-8. de 
990 pp. 42 sh. [20763] 

OLIVA {Fem. Ferez de). Voy. Pebez. 

OLIVA (la regina). Voy. III, col. 471. 

OLIVANTE. Historia del inuencible caual- 
lero don oliuante de Laura principe de 
macedonia, que per sus admirable haza- 
nas uino a ser emperador de Constant!- 
nopla: agora nueuamente sacada a luz. 
vaderigidaal reynuestro senor. En Bar- 
celona por Claudio bornât a la^uila 
fuerte, 1564, in-fol. à 2 col., en lettres 
rondes. [17558] 

10 or. prélim. contenant le titre en rouge et noir, arec 
une belle ûgure sur bols, le privilège, la dédicace 
du libraire, le protogue, avec la planche du titre 
répétée, 25S ff. de texte, et au verso du dernier une 
souscription datée du 10 Juillet 1564. 

Cervantes, en parlant de ce roman dans le 6* chapitre 
du D. Quichotte, dit qu'il est du même auteur que 
le Jardin de Flores, c*est-k-dire d'Antonio de 
Torquemada (voy. Torquemada) , et il le con- 
damne comme un extravagant et un menteor. Fort 
heureusement nue les oonserrateurs de ta Bibliodi. 
impériale et de la Matarineont été moins rigonreai, 
et quUls ont taissé ce livre rare subsister parmi les 
curiosités de ce genre que possMent les établisse- 
ments confiés à leurs soins. Vend. 2 liv. 12 sli.64. 



Olln {StepfL). Travelsin Bgypt, etc., 20630. 

Ollngcr (l'abbé). Dictionnaire françois et flamand, 
11250. — Dictionnaire hollandais, 11270. 

OHpkuit ijÀiMr.). La Chine et le Japon, 20288. 



tSÎ 



OLIVEIRA - OLIVIER 



183 



¥Êda^ m ITM; ft Ut. ft ih. Beber; 5 Ht. RanroU: 
U«fr.ftPiiirfs,eni8SQ. 

OLIVEIRA {ArUoniO'Gomez de). Voyez 

GOMEZ. 

(H^IVEIR A {Mar. Botelho de). Musica do 
Punaso, dÎTÎdida em quatro choros de 
rimas portuguezas, castelhanas, italianas 
elatioas, coin seudescantecomico, redu« 
zido em duas comedias. Lisboa, Manes- 
cai, 1705, m-4. [15383] 

OLIVER (IT.). Scenery of the Pyrénées. 

Umdon, 1842, gr. in-fol. 
nagt-sù liihograpliies teintées et tirées sur pap. fort. 

— Views in the French Pyrénées (1845), 
gr. in-foi. f24775] 

ViBgt f dioflT- sor papier fort, et coloriées. S liv. S sh. 

OUVERIUS {Janus), Pandora. Parisiis, 

Les Angeliers, 1542, in-8. [12902] 

fm mar. Tenit 28 fr. Nodier; 40 it. Salmon. 

Ce poÉne, dont 11 r a une édition de Lyon, Dolet, 
ISM, iD-4^ et une de Reims, 1618, in-8. (avec Diir- 
éttmi te Pandorœ oliverim^œ Laudem cat^men), a 
é^ inHlaîi eo vers français par Guillaume Michel 
ém de Tours, Paris, Les Angeliers, 1542, iii-8. 
CM fr. Me Pinerécourt), et par Pierre Bouchet, 
Pvttiert, 15A8. in-8. Ces deux traductions sont ra- 
rrà, ce la donière surtout. L*auteurdu poéine sup- 
pBK que les femmes sont la bol le de Pandore d*où 
■Dt KHtis tous les maux de ce monde. 

OUVERIUS {Anmbal), Voyez Mabmobà 
pisaurensia. 

OLn'ERO de Castilla. Voy. Olivier. 

OLIVET {Jas. Thoulier d'). Voy. Recen- 
TioiEs poelx. 

OUVETAN {Rob.). Voy. Insteuction des 
enfants. 

OLIVI {Gius,), Zoologia adriatica , ossia 
catalogo ragionatodegli animali del golfo 
e deUeiagune di Venezia. Bassano, 1 792, 
in-4., avec 9 pi. 10 à 12 fr. [5617] 

OLIVIER de La Aiarche. V. La Mabche. 

OLIVIER {Jean). Lepigramme des en- 
fetgaes des Veniciens envoyés a Sainct 
par le roy nostre sire , compose 



CFr.-Jfan. de). Escolba de poesias, 1540^. 
{CAr.'Hodr. de). Lisboa, 26321. 
yC. '. Bistory of Beverley, 27S67. 
;1^.-. Collection iliustrating the history of 
religion, 21517.— Ecclesiastical antiquilies 
21518. — Biography of the englisb, sco- 
ti* and irûli nworibers of Society of Jésus, 21885. 
dHBoesisexoaiensis, 21518. — Golden 
of ibe early masonic writers, 22515. 
as. Guide du meunier, 63S8. 
(/os- ThonilUcr d^. Remarques, 10969. — 
Vie «e Qwisy, 3M27. 

(kt cher. d*). Méoioire sur le Portugal , 




cyra {^'1eolao d*)- Grandezas de Lisboa, 26320. 
{CL-MoUl). Hlaiolre de Philippe, 22808. 



par F. Jean Oliuier, croniaueur du dict 
seigneur, touchant, translate de latin 
enfrancoys par vng familier seruiteur 
de la dicte Abbaye {Paris, vers 1509), 
in-4. goth. de 2 fi: avec une fis. sur bois 
au titre et une autre au bas de la der- 
nière page. [13502] 

Cette pièce, composée après une bataille gagnée par 
Louis XII sur les Vénitiens, en 1509, se compose 
de quatorze distiques latins, imprimés sur les mar- 
ges de la traduction en vers français, au nombre de 
soixante-quatre. 

OLIVIER de Serres. Voy. Serres. 

OLIVIER (Jacq.). Alphabet de Timperfeo- 

tion et malice des femmes , augmenté 

d'un friant dessert pour les courtisans 

et partisans de la femme mondaine. 

Paris, 1623, ou 1636, ou 1643, pet. 

in-12. 4 à 6 fr. [18074] 

Ouvrage singulier , dont les éditions ont à peu près 
le même prix : la première est de 1617; vend, en 
m. r. 6 fr. La Valliere; 11 fr. Méon. — Dans la 
troisième édition, Paris, Petit- Pas, 1619, pet. 
in-12, se trouve déjà Popuscule intitulé : Portraict 
racourcy d'une femme mondaine pour le friant 
dessert des courtizans et partizans, de 70 pp. ~ 
Réimpr. à Lyon, Jean Goy, 1665, pet. in-12. 15 fr. 
50 c. Goste. 

— RÊP0NCE8 aux impertinences de l'aposté capitaine 
Vigoureux, sur la défense des femmes. Patns, J, 
PelUpas, 1617, in-12. 3 à 5 f r. [18076] 

— Voy. Là Bruyère. — L'Escale (de). — 
Vigoureux. 

OLIVIER (le P. René). Alphabet de Cad- 
mus^ avec deux dissertations sur la ponc- 
tuation de rhébreu. {Paris, Hérissant, 
1755), gr. in-4. [11501] 

L*lmpression de cet ouvrage était presque achevée, 
quand elle se trouva tout à coup arrêtée , à la der- 
nière feuille, par des différends survenus entre 
l'auteur et Timprimeur Hérissant. L'affaire fut por- 
tée au Ghâtelet de Paris ; tous les exemplaires fu- 
rent saisis et détruits par les ordres de la congré- 
gation de rOratoire,dont l'auteur n'avait pas obtenu 
la piirmission d'imprimer ; mais le procès se conti- 
nuani, M. de Milly, procureur au Châtelet, défen- 
seur dudit P. Olivier, se trouva saisi, pour la dé- 
fense de son client, de l'exemplaire d'épreuves qui 
lui fut fourni par l'auteur. Il le vendit depuis à 
M. Anisson du Perrou, mort en 1794. Cet exem- 
plaire, présenté comme unique, consiste en 408 çp. 
dont les quatre premières sont refaites à la main, 
à l'imitation de l'imprimé. Il fut porté à 3600 fr. en 
assignats, à la vente d'Anisson, le 26 décembre 1795, 
et ce Jour-là le louis d'or se cotait à la Bourse à envi- 
ron 5000 fr. Depuis, le même exemplaire a été payé 
135 fr., le 20 décembre 1847, à la vente de M. N. S. 
Guillon (voir son catalogue, dont nous avons em- 
prunté la note ci-dessus), et revendu ensuite 50 fr. 
seulement, à l'une des ventes des livres du roi Louis* 
Philippe. 

OL\\lY.K{GuilL'Ant.). Entomologie, ou 
histoire naturelle des insectes. Paris, 
1789-1808, 6 vol. gr. in-4. 363 pi. 
color. [5965] 

Cet ouvrage, bien exécuté, a été publié en 30 livrai- 



Ollvlcr. Sépulture des aociens, 28986. 



188 



OLIVIER 



184 



sons, qui ont coûté 24 fr. chacune aux souscrip- 
teurs; mais il se donne maintenant pour 250 ou 
SOO fr. environ. On a tiré on certain nombre dVxem- 
plairesdes premières livraisons sur pap. de Flollande 
(dont un avec les fig. sur vélin) ; mais Desray, édi- 
teur des livraisons 24 à 30, n*a plus fait tirer sur ce 
papier que deux exempt, de la suite. Vend, exempl. 
en pap. de Hollande, rel. en 11 vol. m. v,, 770 fr. 
Scherer. 

Voici le contenu des volumes : 

Tome l•^ Genres 1 à 8, formant 497 pp. et 03 pi. — 
Tome II, Genres 9 à 34, 485 pp. et 63 pi.— Tome III, 
Genres 35 i 05, 557 pp. et 05 pi. — Tome IV, Gen- 
res 00 à 80, 519 pp. et 72 pi. — Tome V, Genres 81 
à 92, pp. 1-012 et 59 pi. — Tome VI, Genres 93 à 
100, pp. 013-1104 et 41 pi. — Observez que dans 
les premiers volumes, chaque genre a une pagina- 
tion particulière, et que dans tout Touvrage les 
planches ont aussi, pour chaque genre, une série 
particulière de numéros. Les Genres 17, 30, 41, 44, 
55, 57, 74, 75, 76, 89, 91, 92, 93, 94, 95 et 96, sont 
marqués tds. — Lorsque les planches sont reliées 
à part, en 2 vol., Touvrage forme 8 vol. 

— Voyage dans Tempire ottoman J'Egypte 

et la Perse, par Olivier. Paris, an ix 

(1801-1807), 3 vol. in-4. et atlas gr. 

in-4. [19926] 

Cet ouvrage estimé a aussi été imprimé en 6 vol. in-8., 
avec atlas in-4. ; l'une ou Taulre édition, 24 à 30 fr. 

OLIVIER de Castille. Cy commence le 

liure de Oliuier de Castille et de Artus 

Dalgarbe, son tresroyal compaignon 

(translate de latin en François par Ph. 

Camus). — Cy fine listoireDoliuier de 

Castille.,, imprimée a Genesue lan 

mil cccc, Ixxxii, le tii^jour de Juing, 

pet. in-fol. goth. [17067] 

Première édition, très-rare ; elle contient 07 ff., sign. 
A-13. 

— Oliuier de Castille. — Cy fine Ihystoire 

de Oliuier de Castille Dieu leur 

pardoient et a tous trespassez. Amen. 
In-fol. goth. fig. 

Édition fort rare et d*one valeur difficile à détermi- 
ner. I^ volume est en totalité de 52 ff. à 40 ou 
41 lign. par page, sous les signât. Al— Hiiii; il 
commence par un titre séparé, ayant une estampe 
au verso, et il finit au bas du dernier f. recto par la 
souscription. Cette souscription ne porte ni date, 
ni nom de ville ou dMmpiimeur, mais il est dit dans 
le prologue , que maistre Loys Gartrin cytoyê z 
imprimeur de genetue a ete solicite dimprimer 
ce roman. ïjes caractères sont absolument les mê- 
mes que ceux des Sept iageê de Rome, impr. à 
Genève, en 1492. 

— Oliuier de Castille et Artus dalgarbe 
nouuellement imprime a Paris, xii. (au 
verso du dern. f.) : Cy finist Ihystoire 
de oliuier de Castille,, . Jmprime a 
paris par la veufue feu Jehan Trep- 
perel et Jehan iehannot Jmprimeurs 
Libraires iure en luniuersite de Paris 
demeurant en la rue neufue nostre 
dame a lenseigne de lescu de France, 
in-4. goth. de 58 ff. non chiffr., à 2 col., 
signât. A — M, fig. sur bois. 



OlWler {Thiod.), Géométrie descriptive et applica- 
tions, mémoires, 7940. 



Antre édition rare 1 120 r. De Bure. 

L'édition de Lyon , Oliuier Arnoullet , le xxx de 
Juin 1546 , in-4. goth., est encore un livre asseï 
précieux (8 fr. mar. bl. Gaignat; 12 liv. 15 sh. He- 
ber), ainsi que Tédit. de Paris, Nie. Bonfons, 
1587, in-4. de 48 ff. k 2 col. Cette dernière, qui va- 
lait à peine 6 fr. il y a trente ans, a été vend. 2 liv. 
4 sh. Ileber. 

— La historia de los nobles cavalleros Oli- 
veros de Castilla y Artus d* Algarbe. Bur- 
gos, 1499, in-fol. goth. fig. sur bois. 

[17584] 

Nous citons cette édition précieuse d'après la simple 
indication qu'en a donnée Ebert : une autre non 
moins rare, celle de Valladolid, Juan de Burgos, 
1501, in-fol. goth., est portée dans le calai, de Dn 
Fay, n« 2393. 

— La historia de los nobles caualleros OH- 
ueros de Castilla y Artus dalgarbe. — 
Acabase la famosa historia de loi 
muy virtuosos t muy esforçados caual- 
leros Oliuerosde Castilla z Artus dal 
garue (sic)... elqual se imprimo en le 
muu noble t muy leal cibdad de 5c« 
uilta, por Jacobo CronberguercUeman, 
ano ael senor de mil t quinientos \ 
siete anos a quarto de Junio, in-fol 
goth. à 2 col. , avec nombre de fig. sui 
bois. 

Ce livre, qui est fort rjft^ se compose de S4 ff. a 
tout , sous les signât, a—e. On lit au haut di 
frontispice les mots : Artus. Oliueros, (BiblioUi 
impér.) 

— Oliueros de Castilla : La hystoria de lo 
nobles caualleros Oliueros de Castilla 
Artus d'Algarve. — Fue impressa e\ 
la.., ciudad de Sevilla por Dominiez 
de Robertis a onze dias â nouiëbr 
M. D. xliiii, pet. in-fol. goth. de 33 il 
chiffrés à 2 col. avec fig. sur bois. 

200 tr. mar, bl. De Bure Talné. 

Une édit. de Burgos, 1554, in-4. 126 fior. Butsch. 

— LiBRO del noble y esforçado cauallero OUnero d 
Castilla, y de su ben amigo Artus de Algaroe. Ai 
cala de Henares, en casa de Juan Gracian, lOOi 
ln-4. de 55 ff. 

Édition peu commune, mais d*uo prix médiocre 
19 sh. Heber. 

— Historia de los muy nobles y valientes caballen 

Oliveros de Castilla y Artus de Algarve, y de si 
maravillosas y grandes hauflas. Madrid (sai 
date ) , pet. in-8. 5 à 6 fr. 
ÉdiUon du xviu* siècle; Salvl la place sous le ooi 
de Pedro de la Floresta, qui en est l'éditeur. 

— Historia de* valorosi cavallieri Olivie: 
di Castiglia, e Artus d* Algarve , etc 
tradotta dalla lingua spagnuola nella to 
cana perFr. Portonari. Fenezia^ presi 
Franc, Portonari da Trino, 1552, pe 
in-8. 

15 sh. catalogue Payne et Foss, en 1850. 

Réimpr. à Venise, Luc. Spineda, 1012 ou 1616, m 
in-18 de 12 et 07 ff. (10 sh. Hibbert), et dans 
même ville, en 1622, pet. in-8. 

Une traduction allemande de ce roman, suivie de ce' 
de Valentin et Orson, d'après le firançais, par A 
Ziely, a été imprimée à Bftle, ches Ad. Petri» 152 



18» 



OLIVIERI — ONA 



186 



in-U. goch. de 6 et 182 IL, avec 6g. sur bois. C*est 
iB K«re très-rare, qui manque dans les Deutachen 
AwMlf de Panier, mais dont parle Ebcri, n*> 15104. 
Ca eseiaplaire a été payé 110 Oor. à la vente Butsh. 
Ob a réimprimé l*Olivier de Castille, en allemand, 
à Frantforî'Sur'U-Mein , cbez Weygandt Han 
Sée IMSt à 1S70), ia-8., avec des fig. sur bois. (Hain, 
UNO.) 

.ISdbiaa de la ver^on flamande du même roman 
Hfttarie van Otyuier van CMtilUn], impr. à An- 
vers par Bdui Eckert de Homburcb , sans date, 
ot ■■ in^ de 57 fl.à 2 coL de Al lign., avec lig. sur 



~T« historye of Olyuer of Castylle and 
the fa)rreHelayne. tond., W. de Worde, 
1S18, îii-4. sign. a — qiiij. 

Fart rve, et d^io grand prix en Angleterre (Typogv. 
mtiiç., édit. de Dibdin, II, 508) : Ut. 16 sh., sans 
k ticre, Hcber. 

OLniERI iBern.). Vedutedegli avanzi dei 
monumenti antichi délie due Sicilie. 
^nna, 1794, in-fol. obi. [29379] 
de 6* pi. Vend. 40 fr. MorelVindé. 



OLI\1£RO {^nt, -Franc), La Alamanna. 
Femezia, yincçnzo f^algrisi, 1567, 
1 part, iii-4. fig. [14681] 

U Afamanoa occope 8 tt, |>rélimin. , 316 et 350 pp., 
pfai 2 m pour la souscription et Terrata. On doit 
ttwner i la suite deux petits poèmes intitulés, le 
pranier, Carto F m Olma, U pp., et le second, 
r Origime fV Amore, 16 pp., et de plus une pièce 
de vers lor la guerre d'Italie de 1557. Vend, en 
«. r. «5 rr. Gaignat; 50 fr. La Valliere; 55 fr. en 
IS3I; 2 Ht. S sh. Ilibbert, et Jusqu'à 61iv. 8 sh. 
Od. mar. bL Hcber. 



OLLENIX du Mont sacré. Y. Montbeux 
{SU, de). 

OLUVIER {Jules). Essai sur l'origine et 
la fiormation des dialectes vulgaires du 
Daiaphiné, par M. Ollivier (Jules) ; suivi 
d^aoe bibliographie raisonnée des patois 
de la même province, par M. Paul Colomb 
de Batioes. Impr, de Borel, à Valence, 
1838, iii-4. [11058] 



#« 



i part, è TA exempt., dont h sur pap. Tél., 

' lit partie de 
Hoçr. et àtblioçr, retatifa à Vhistoire lit- 



a fort curieux qui fait partie des Mé- 



eu Dauphiné, par MM. Colomb de Balines 
«Olivier Jales, Valence, 1858-50, gr. in-8. lasc. 
lilU : 10 fr. — Sur la ville de Valence, 2M02. 

OUfO {Jos.'Vicente del). Lythologia o 

eiplicacion de las piedras y otras anti- 

halladas en las canjas que se 

ira los fundamentos de la ca- 

pitta de TT. Seiior de los desemparados de 

Valenda. yalencia, 1653, in-4. [29377] 

Oai iage pe« conmioii : vend. 88 fr. mar. r. de Lan- 
ngi^ft; % fr. Tbierry ; 8 sb. d« Heber. 

(X.MOZ {Andréa de). Ars et vocabularium 
Beiicanam. Mexici, 1555, in-4. [1 1967] 



( 



(€r. 



degli). Monete, etc., dei principi 
— Monete e medaglie degli Spinola, 

"- e guerre cifili dei Genoveai, 

di Pesan», 25606. 

\). Modle épioiira, 7201. 



Livre d*une grande rareté, que cite la Biblioth, mexi- 
cana de J.-J. de Eguiara. — Antonio {Bibliorh. 
nova, I, 81) indique ploshrurs autres ouvrages du 
même auteur écrits en divers dialectes de la Nou- 
velle-Espagne, mais sans en marquer la date ni le 
format. Il est à croire que ces productions curieuses 
de rimprimerie mexicaine u*auront pu échapper 
au double ravage des insectes et du temps. 

OLYMPIODORI philosophi Alexandrini in 
meteora Aristotelis commentarii, Joau- 
nis grammatici Philoponi scholia in pri- 
mum meteororum Aristotelis , gr. et 
lat., J.-B: Gamotio interprète, renetiis, 
apud Aldi fUios^ 1551, 2tom. en 1 vol. 
in-fol. [4207] 

La V* part, contient le texte grec en 108 fT, et la 
2* la version latine en 150 ff. , plus h au commen- 
cement et 1 à la fin : vend. 15 sh. Pinelli; 51 fr. 
m. r. de Cotte; 1 iiv, 10 sh. Sykes. 

— Olympiodori philosophi scholia in Pla- 
tonis Phaedonem : exlibrismanuscriptis 
edidit Christoph.-Eberh. Fincke. Heil- 
bronnœ, Landherr, 1847, in-8. 5 fr. 

OLYIVIPO. Voy. Olimpo. 

OMBRE (F) de Nécrophore , vivant cbar- 
tier de THôtel-Dieu, au sieur Jouyeuse, 
médecin , déserteur de la peste (par 
Lamperière). /{ouen^ 1612, pet. in-8. 

[18409] 

Vend. 6 fr. mar, v, Méon. 

OMNIBOJSUS {Leonicenus). Voyez Leo- 

NIGENUS. 

O'MOLLOY. Voy. Molloy. 

OMPHALIUS. Voyez t. I, coi. 748, Tar- 
ticle Bellay (/fan du). 

ONA {Pedro de). Primera parte de Arauco 
domado, compuesto por el licenciado 
Pedro de Ona, natural de liOS infantes 
de Engol en Chile. — Jmpreso en la 
ciudaade los Reyes {Lima) por Antonio 
Ricardo de Turin , primero impresor 
en estos reynos ano de 1596, in-4., 
avec le portrait de Tauteur. [15220] 

Poème en octaves, divisé en dix-neuf chants, sur le 
même sutjet qu'avait déjà traité avec succès Ercilla 
de Zuniga (voyez Ercilla). Il est peu remarquable 
sous le rapport littéraire, mais il offre des détails 
curieux sur la conquête du Chili. L'auteur, en le 
terminant, en promettait une seconde partie qui, 
^ ce qu'il paraît, n'a pas été publiée. Vend. S Iiv. 
15 sb. mar, Heber. 

L'édition que nous venons de décrire est fort rare. 
Celle de Madrid, Juan de la Cueata, 1605, pet. 
in-8., n'est pas commune non plus : vend. 50 fr. 
mar. Nodier; 1 Iiv. 10 sh. Heber, et seulement 
11 fr. parchemin, RaetzeL 

Antonio n'a point cité ces deux édit., mais il en a 
indiqué deux autres de Madrid, 1595, in-4., en 
1608, in-8., qui pourraient bien être les mômes 
que les nôtres, inexactement annoncées. 



OItrocctal [Balth.], Ecclesia mediolanensis, 21471. 
Omallas d'Halloy (/.-/.)• Géologie, 4582-84. 
Omar AUcayyaml. Algèbre, 7708* 



1 



187 



ONQEU — ONOSANDER 



188 



— Tiemblor de Lima de! ano 1609. Em 
Lima por Francisco del Canto, 1609, 
pet. in-4. [15231] 

Antre poCme excessiTement rare : Tend. S Ut. ft sb. 
Heber. M. Temaux {Biblioth. américaine, n« 2S0) 
ciie une édition de Lima, 1599; ei ce qui semble 
Tenir à Tappui de cette date, c*est le titre de Tiem- 
blor de lima del atio 1599. 11 est Trai qa*il cite 
aussi l'édition de 1609, sous le n? S20. 

ONCIEU {Guillaume de). Traités sur les 
singularités de la mémoire. Lyon, 1622, 
in- 12. 3 à 5 fir. [3661] 

O'PŒILLE. Illustrations of the most in- 
teresting of the sculptured crosses ofan- 
cient Ireland, drawn to scale and litho- 
^aphed by B. 0*Neille. London, 1857, 
m-tol. 36 pi. avec un texte. 4 liv. 4 sh. 
[9688] 

ONESIMOS. Voy. Anthymus. 

OKGARO (Ant,). Alcée, pescherie ou 
comédie marine ; en laquelle , soubs le 
nom de pescbeurs , sont représentées 

Slusieurs naïves passions d'amour, trad. 
e ritalien d'Ant. Ongaro (par Roland 
Brisset). Paris, Pierre Meitayer, 1696, 
in- 16 de 5 ff . prélim. , 54 ff. chiffrés, 
plus 1 pour l'errata. [16702] 

Vend. 15 fr. m. r. Lair ; 2A fr. 50 c Librairie De Bure ; 
SO fr. de Soieinne ; SI fr. Salnion. 

Réimpr. à Rouen, en 1602, in-12. 

Le texte italien de cette pescberie a été impr. i Ve- 
nise, chez Ziletli, 1582, in-8. ; i Ferrare, chex Ga- 
raffa, 1585, in-12^ et maintes fois depuis ; mais la 
meilleure des éditions anciennes est celle de Fer- 
rare, Baidini, 1614, in-4., sous ce Utre : VAlceo , 
favola pescatoria , con gl* intramezzi di Boit. 
Guarini» descritti e dichiarati daW Arsiccio 
(Ottav. Àfaaagni), — L'Alceo se trouTe aussi à la 
suite de VAminta di Tasso, édition de Padoue, 
1722, in-8. — Réimpr. à Venise, 17ftl, in-8. 

ONGNIES {Anne-François de Mérode, 

comte d'). Mémoires 'du comte d*On- 

gnies. {sans iiidication de lieu ni de 

date), in-32 de 8 et 117 pp. [25044] 

Ces mémoires ont été rédigés vers 1665. L'édition 
citée est un livre fort rare que IM. de Reiffemberg 
a fait connaître dans le Bulletin du Bibliophile 
belge, 5* série, pp. 217 et suiv.; mais Pouvrage a été 
réimpr. à Mon:», en 1840, in-8., pour la Société des 
bibliophiles de celte ville. ~ Pour les mémoires 
du comte de Mérode, voyex le Tt? 25044 de notre 
table méthodique. 

ONGOYS {Jeanà*). Morinien. Le promp- 

tuaire de tout ce qui est advenu "plus 

digne de mémoire, depuis la création 

du monde jusqu'à présent ; par Jean 

d'Ongoys de Therouanne. Paris, Jean 

Bourdeaux, 1579, in-16, fig. sur bois. 

[21293] 

Vend. 7 fr. 50 c Chardin. 

La première édition imprimée par l*auteur en 1576, 

est moins complète que celle<i : 
La même compilation a paru sOus le Utre de 



O^eUl {A,)i Spanlah paintan, SloeOi 



Mémoire certain des choses plus notables passées 
depuis la création dumonde, Paris, Jean Beriuird, 
1580 et 1500, in-16. fig. sur boia. Deux éditions éga- 
lement rares. La dernière, m. bL 16 fr. Chardin ; 
20 fr. TÊLIR, en 1860. 

Du Verdier cite Pouvrage suivant do même aoteur : 
Recepte médicale fort souveraine de l'huile 
espagnole, appelée huile magistrale, et la manière 
de rappliquer particulièrement selon les plaies on 
maladies, oii est di^claré qui étoit Aparice, inven- 
teur d'icelle, et comme en grande difficulté la Ca- 
tholique Maiesié en a eu la congnoissance. Paris, 
V Mahier Le Roux, 1572, ln-8. de 10 ff. en mar. 
r. 30 fr. Veinant [23523] 

Selon La Monnoye, Vhuile magistrale dont il est 
parlé dans cet opuscule devenu fort rare, serait une 
allégorie satirique louchant ce qui s^e&t passé en 
France, à la Saint-Bartliélemi. 

Nous ne devons pas omettre un antre petit livre d'Où- 
goys, qui n*est pas plus commun que le précédent, 
et dont voici le titre : 

Les Re8P0!ICEs de bonne ou mauvaise fortane, 
contre Theur ou malheur des amans et autre» soIq« 
lions, par Jean d'Ongoys, morinien. Anvers, 
Joach. Trognette, 1591, in-16 ou peu in-A. Vend. 
Ift fr. m. V. en 1840, et 25 fr. Veinant 

Cette édiUon d* Anvers doit être la réimpression de 
celle de Lyon, Ben. Bigaud, 1586, pet. in-12., qui 
est portée sous le n* 2200 du catal. de La Valliere, 
en 2 vol. 

ONGUANT pour la brûlure, ou secret pour 

empescher les Jésuites de brûler les livres 

(par Barbier d*Aueourt). Cologne, Pierre 

Marteau {Hollande), 1669, pet. in-12. 

5 à 6 fr. [14203J 

Opuscule en vers, composé de 76 pp., y compris an 
titre, ponant la Sphère. Vend. Jusqu'à 40 fr. non 
rogné, Nodier. L'édiU de 1670, in-1?, soos le titre 
d'Onguent à la brûlure, et plusieurs autres pièces, 
10 fr. 50 c m. r. Bérard. 

ONOSANDER. Onosandri strategeticus 
sive de imperatoris institutione ; accessit 
Urbicii inventum (gr. lat.) : Ii^ic. Rigal- 
tius primum e vetustis codd. ^aecis pu- 
blieavit, lat. interpret. et not. illustravtt. 
Lut,'Parisior, , Saugrain, 1599, iii-4. 
fig. 4 à 6 fr. [8564] 

Première édition, à la Gn de laquelle se lit la date de 
1598. Les textes occupent 19 et 160 pp., et les nc»tes 
(avec un titre séparé), 4 ff, et 96 pp. 

La réimpression, ex offleina commcliniana, 1000 
(nouveau titre, 1604), in-A.^ augmentée d'un com- 
mentaire {discurstis) de Janus Gruier, morceau de 
ft ff., 182 pp. et 1 f., vaut de 6 à fr. 

— Strategeticus, sive de imperat. institutione liber 
(gr.J, ad codd. mss. fidem expressus... et notis 
crilicis emendatus, cura Me Schwebelii. — Le gé- 
néral d^armée, traduit en françois par le B, de Znr- 
lauben. Aorim^. (1761-62), id-fol. fig. 8ii 12 fr^ et 
pap. fin, 12 à 15 fr. 

On trouve dans cette édition des notes inédites de 
Jos. Scaliger et d*ls. Vossius, mais celles de lUsanlt 
n'y sont pas enUères. 

— Le général d*année, en grec et en franc. 

et la première élégie de Tyrtée, en grec 

et en vers français (par M. Firmin Didot, 

avec une préface en grec, par M. Coray). 

Paris, Firmin Didot, 1822, iii-8. 

8fr. 

La traducUon française d'Onosander, par N. de Vi> 
génère, Paris, 1005, lii-4., eat à trea-bas prix. — 



m 



ONUS — OPERA 



190 



Od en tiooTe une meilleore dans les Ménwtres de 
Gnkkard [foj. Gdighasd). 

OMIS ecclesiae. Opus cotnpilatum est 
anno 1519, sed in lucetn editum, ty- 
fisque D.-Jo, H^eyssenburper Lands- 
kute excusum, anno 1524, in-fol. goth. 

[1264] • 

fitiflo originale et la plus rare d'un ouvrage qui a 
iié beaocoup plus redierché autrefois qu*il ne l'est 
■unienant : elle contient 4 ff. prélim., 70 ff. chif- 
Hs, et à ta fin un f. non chiiïré. Vend, en mar, r. 
M fr. Gaignai;50fr. La Valliere; 36 fr. Soubise, et 
boMODp moins cber depuis. 

L^iioo de Cotoçne, 15*1, in-fol., Tend. 17 f^. mar, 
M. Gdgnat ; 9 fr. 55 c mar, eitr., ei 5 fr. De Bure, 
li 7 en a one autre de 1620, in-A., sans lieu d'im- 
pRSHon. — Cest sans fondement que l'Onus 
teekskt a été attribué à un certain Jean, évdque de 
CMemoa QUemée. Voir le n** 21078 du Diction- 
uirt de$ anonymes, 

ONUSmundi. Voy. I, col. 1260 etajoutez: 

Lotira de 1485, dont nous avons fait une simple 
■BKioQ, est bien décrite par iJaio, sous le n'* 12012 
ie no Rqfertorium. Cest un in-4. de 69 fT. à 
SS Kg. par page, en caract. rom. La souscription 
fd se lit au verso du 67« f. est ainsi terminée : 
Arit9 S diU^entia ^ caractère polito d. emen- 
vto MagUtri Eucharii Franck in Vrbe Borna 
Maùiai Pnneipe ^ patria impressione cuUtseimi 
mwt Anno talutis Mcccc Izxiv die uero prima 
^^niOeto^ris, Les deux derniers tt. contiennent: 
Ontio in iandem S, Birgitte singularis ae lucu' 

OPERA chiamata Fiore di virtù. Voyez 

FlOBE et FlOBKTTI. 

OPERA intitolata Dificio de RiceUe, nella 
quale si conteDgono tre utilissimi Ricet- 
tari : nel primo si tratta di moite ed di- 
vose Tîrtu ; nel secondo se inséra a 
wmporre varie sorti di soavi odori ; nel 
terzo et ultimo si tratta di alcuni rimedi 
Mcreti medicinali necessarii in risanar 
lioorpihumani. Finegia, Nicolini da 
SabbiOj 1631, in-4. avec un bois sur le 
titre. [7678] 

M fr. Gosubni. 

OPERA dilettcvole. Voy. DuplàN de'Car- 

pin [Jean). 

OPERA et fragmenta poetarum. Voyez 

OPERA medicorumgrsecorum quœ extant. 
^'oj. Galenus. 

OPERA moralissima di diversi, che con- 
Jwie sonetti, capitoli, strambotti, eglo- 
pe, commedie, barzellette, ed una con- 
fessione d' amor. Venet., Rusconi, 1516, 
«!-«. [14449] 

*^l rare qui biaait parUe du n* 3429 des livres 
*Lde la mbiiotli. pinelL, vol. IV. — Cest, nous 
■Fooiaoïis, le même que celui que nous avons 
•oit (tome U, col. 1266) ^ ParUcle Fioretto 
•anenove. 

OPERA nova che insegna. . i V. Tagliente. 

^^^SRA noua chiamata itinerario de Hie- 

naalem, onero delà parte orientale, di- 



uiso in doi volumi. Nel primo se conten- 
gono le indulgentie : et altra cose spiri- 
tuale che sono in quelli lochi santi : Nel 
secundo la diuersita dele cose che se 
trouano in quelle parte orientale, diffé- 
rente dale nostre occidentale. Fenetia, 
Fr. Bindoni, 1624, pet. in-8. goth. avec 
fig. sur bois au titre. [27827] 

Ce volume rare est porté sons le nom de Suriano dans 
le catalogue de la librairie Tross, 1861, n" lft02, oli 
il est coté à 150 fr. 

OPERA nova contemplativa per ogni fedel 
Christiano, laquale tratta dele figure del 
Testamentovecchio: lequale figure sono 
verificate nel Testamènto nuovo : con le 
sue expositioni : Et con el detto de li pro- 
pheti sopra esse figure : Sicome legendo 
troverete : et nota che a ciaschuna figura 
del Testamènto nuovo trovansi dua dil 
Testamentovecchio : lequale sono affigu- 
rate a quelle dil nuovo, et semprequeila 
dil nuovo sarà posta nel meçgio di quelle 
dua dil vecchio : Cosa bellisima da inten- 
dere a chi se dilectano de la sacra scrit- 
tura : Nuovamente stampata. (in fine) : 
Opéra di Giovanni Andréa Vavassore 
ditto Fadagnino : stampata nova- 
mente nella inclita città de Vinegia. 
Laus deo, pet. in-8. de 64 ff., signât. 
A—H , caract. goth. Le dernier fT est 
blanc. [332] 

Cet ouvrage, dont le titre ci-dessus indique assez ia 
distribution, est une imitation des anciens livres 
d'images connus sous le nom de Biblia pauperum 
(voy. HiSTORiJ! F. et iV. Testamentii. lise com- 
pose de 120 pi. sur bois, bien exécutées, qui sont 
i-épariies entre ftO sujets, avec quelques mots 
d'explication en italien. Il y a, de plus, le titre ci- 
dessus, et à la fin deux ST., Tun pour la souscrip- 
tion, et l'autre où se voit une madone assise sur un 
trône et couronnée par deux anges. L'époque de la 
publication de ce volume rare ne peut être plus 
ancienne que les années 1510 ou 1512, ainsi que l'a 
démontré M. Gicognara dans la description qu'il 
a donnée de son exemplaire [Cataiogo, tome l«r. 
n» 1992). Vend. 2 liv. 2 sb. Hibberl; etl liv. 19 sh. 
Hanroit, et quelquefois moins. 

OPERA nova del superbo re di Sarza Ro- 
domonte che volse signorezareLinfemo, 
cosa bellissima nouamente stampata. m. 
D. XXXII. — Stampato in Venetiaper 
Guglielmo Fontaneto di Monfera, ad 
instantia de Hippolito detto il Ferra- 
rese, m. d. xxxii, pet. in-8. [14807] 

Indépendamment d'un petit poëme sur Rodomont, en 
79 stances, ce livret fort rare renferme U tre 
saccM falti in italia, en 21 stances, et où il s'agit 
de Gênes, de Pavie et de Rome. Une édition de 
Venise, 153ft, in-8., est portée dans le catalogue de 
Nie. Rossi, Pi, 254. 

OPERA nova délia Villanella con la ri- 
posta et uno capitulo de varie oppenioni^ 
con alquante capitoli amorosi, cose be- 
lissime. Stampato in Fenetia l'anno 
1548, pet. in-8. de 8 ff. [14911] 

OPERA nova di laudet V. Mobsx (y.-L.)i 



191 



OPERA — OPÉRATIOISS 



OPERA (serena) nova di recami, nella 
quale si ritrova yarie et diverse sorte di 
punti in stuora, et punti a filo, etc. Ve- 
netia, Domenico de Franceschi, 1564, 
in-4. de 16 feuillets. [10263] 

Cet opascQle, derenu fort rare, a été porté ii 245 fr. à 
la vente Riva. W est de nature à se trouver relié 
dans des recueils d'ouvrages du même genre. 

OPERA noua di Ricette et secreti che in- 
segna aparechiar una Mensa a uno 
couito. Et etiâ. a tagliar in tavola de 
ogni sorte came et dar li cibi secondo 
lordine che usano li scalchi : et seguita 
il modo de incalmar ogni sorte fnitti et 
a coseruar quelli con altre gentilezze. 
{senzanota), pet. in-4. de I2fr., sign. 
A et B, 34 lignes par page. [10284] 

Livret imprimé vers 1500. 

OPERA nova dove si contiene una caccia 

amorosa trasmutata alla bergamasca, et 

altre belissime battaglie, con un biasmo 

délia caccia d'amore , et capitoli bellis- 

simi. (senza luogo et anno)^ in-8. de 

4 ff. fig. sur bois. [15027] 

Opuscule qui probablement a été Impr. ^ Venise vers 
1550. Un exempl. en m. r. 32 fr. 50 c, vente Li- 
bri, en 1847, oli Pou a porté à S5 fr. 50 c. Topus- 
cule suivant : 

OPERA nuova nella qoale si conUene un invito de 
alcuni ortolani con la prisposta,et la Pasiroella con 
transmutatione, et alcune stancie In llngua berga- 
masca. {senza luogo ed anno), in-8. de a m, fig. sur 
bois. 

OPERA noua et utile a tutti quelli che 
stâno in corte de Roma et in che modo 
ciaschuno se habia aguardare de la mala 
sorte composta nouameiite. Li amaes- 
tramenti per li Cortesani di Roma ( in 
ottava rima), in-4., avec une vignette 
sur bois. [14989] 

Deux opuscules en vers, impr. sans lieu ni date, dans 
le courant du xvi* siècle; le premier de U (T., sign. a; 
le second de ff., sign. B, mais avec des caractères 
dirrércnts, contient des pasquinades satiriques 
adressées à des cardinaux. 8 sh. LJbri, 1850, n? 2M1. 

OPERA nova intitoiata : il Perche. Voyez 

MANFfiEDI. 

OPERA nuova piacevole et da ridere de 
un villano lavoratore nomato Grillo 
c|uale volse diventar medico , in rima 
istoriata. Stampato in Fenetiaper Ali' 
colo Zopino e Finceiitio compagno nel 
MGCCCGXXi a dixxxt di Zenaio^ pet. 
in-8. de 20 ff. non chiffrés, sign. A— Cii, 
lettres rondes, fig. sur bois. [14911] 

Édition la plus ancienne connue et peut-être aussi la 

[>lus rare de cette nouvelle in ottava rime. Dans 
'exempl. vendu 21 fr., Libri,enl847, il manquait un 
feuillet correspondant au Utre : 

OPERA nuoua piaceuole et da ridere de vno vil- 
lano lauoraiore nomaio Grillo : el quai volse diven- 
tar medico : in rima hystoriata con piu stfltle iioua- 
mente agiote, (in fine) : Stampato neUainclitacitta 
di Vinegia,., per Francesco Bendoni et Mapheo 
Pagynt compàgni : IS'el anno 1528. del mese di 



192 

fis. 



Settem&rio, pet. in-8., lettres rondes, sign* 
sur bois. (Molini, Opérette, p. 107.) 

— OPERA nuoua piaceuole : e da ridere de une niUano 
lauoratore nomato Grillo : elqualc volse diucDtn' 
medico : in rima hisioriata con piu sianiie noua- 
mente agionte. (nel fine si legge) : Stampato in Vi- 
negia per yicolo d* Aristotite detto Zoppino nel 
Anno M. D. zxxvu, pet. in-8. de 2ft ff. non chiffra 
signât, a— QiiJ, lettres rondes, fig. grav. sur bois. 

Cette édition est rare (29 fr. mar, r. Duplessis), ainsi 
que celle de Venise, per Malteo Pagan, 1552, pet 
in-8 (38 fr., bel exempl. en mar, f., Renoaard). 
Une autre édition, Firenze aile teale di Bad&a 
(xvi« siècle), in-ft. de 6 ff. à 2 col., 10 fr. Libii. 

Le po«me intitulé : Grillo, eanti dieci d*Eneaio Fi- 
gnaiulo (masque de Jérôme RarufTaldi), Verona, 
G.-A. Timmermani^ 1750, pet in-8. avec une fig. 
diaprés Micli.-Ange Spada, est une imitation para- 
phrasée de cette nouvelle qui, eUe-méme, a beau- 
coup de rapport avec notre fabliau du Vilain tnire. 
Un exemplaire du poëme ci-dessus, de BarufTaldi, 
en très-Gr. Pap. et rel. en mar, r., ik tr. Gaillard. 

OPERA noua piaceuole, laquale insegna 

di far varie copositione odorifere per 

adomar ciascuna donna, iiuitulata Ve- 

nusta. 15^5. Eustachius Ceiebrinus 

Utinensis, pet. in-8. [7074] 

Cet opuscule, rel. en mar, et réuni à un aatre (sous 
ce titre : Opéra a cM si dilettasse de saper do- 
mander ciasckedmia cosa in turchesco, con ia 
genealogia di villani, cosa nova, pièce da codh 
mencement du xvi* siècle), a été veodu 36 fr., 
Renooard. 

OPERA posthuma B. D. S. Voy. Spinosa. 

OPERA quale côtiene le diece tauole de 
proverbj, sententie, detti, &. modi di 
parlare, che hoggi di da tutthomo nel 
comun parlare a Italia si usano : molto 
utili &. necessarii a tutti quelli gentiii 
spiriti, che di copioso, & omatamete ra- 
gionare procaciano. (in fine) : In Turino, 
per Martino Crauoto, ^ soi côpa^ni 
a la instantia de lacobino Dolce, ai'i 
CufU, nell anno m. xxxv. adi 30 di 
Auosto, pet. in-8. de 36 ff. à 2 col 
[18480] 



Livre du même genre et non moins rare que 
dont nous parlons au mot PnoVEiBi. Il < 
une édition sous ce Utre : 

Operetta nella quale si contengono ProTertrii 
sententie, detti, e mudi dl ragionare, che liog^ t 
da lutio uomo nel commune parlard*ltalia si usam 
(senza nota), pet. in-8. de 24 ff. dont le dteroic 
estbl. [18M0] 

Ce sont tous les proverbes et dictons popalaires qt 
avaient cours en Italie au commencemenc «| 
XVI* siècle. L'édition parait avoir été imprimée 
Venise,etantérieurementà celle de 1535, quia reç 
desauRmentations considérables. Vend., eniiuay-. v 
20 fr. Libri ; 2A fr. Duplessis. 

OPÉRATIONS de l'armée du roi dans le 
Pays-Bas, en 1748. La Haye, cJke 
J,-B, Scheurleer (Gand, P, de Goe^in, 
1749, in-8. de 2 ff. prélim. et 14S im 

[8735] " 

■ Cet ouvrage est du nuirquis de Puységur, 
aide-de-camp du maréchal de Saxe. U n'en 
en tout que six exemplairesédiappés au reu,i 

Tauteur les avait condamnés après Timpr^ 

sans faire connaître ses motiOk • Extrait <l'*'m 






m 



OPÉRATIONS — OPPIANUS 



194 



consignée sur une des gardes de l'exemplaire 
iece Uvre qui a fait partie de la biblioUièqae de 
V- ^nsoo. — Voir aussi la BiàlioUu huUhemiana, 



OPÉRATIONS géodésiques et astronomî- 
qiKs pour la mesure d'un arc parallèle 
fflojen, exécuté en Piémont et en Savoie, 
par une commission composée d'officiers 
et d'astronomes piémontais et autri- 
diiens, en 1821 , 1822 et 1823. Milan^ 
imprim, impèr, et royale, 1827, 2 vol. 
iiM.. avec atlas in-fol. [8377] 

fanaide ta Uttér, Urang., 1828, pp. 70 et 71. 

OPEZZLNGHI {Attilio), vita di S. Giosa- 
&l. Voy. t. III, col. 542, article JoAisnES 
Daunascenus. 

OPISSANlE V litzach torjestva proïscho- 
divchavo, v 1626 godon fevralia 5'% 
pri brakossotchélanii Gos. Tz. i V. K. 
Mikhaîla Féodorovitcha i Gos. Tz. Evdo- 
kieiou Loukianovnoïou is roda Stréche- 
BéfTch. — Description eu figures des 
solennités du mariage du tzar Michel 
et de la tzarine Eudoxie. Moscou, Hé- 
iétof, 1810, in-fol. avec 65 pi. color. 
[2^65] 

tCtÎM fsc-sicnfie d'après un manuscrit de l'époque. 

OnsSA>lE koronatziî E. V. Imp. etc. 
Anny loannovny v Moskvé, 28 Apr. 1730 
godôw. Description du couronnement 
de S. M. rîmpératrice , etc. Anne Iva- 
Bovna. Moscou, impr. du sénat, 1730, 
B-fd. avec le portrait de Fimpératrice 
et 14 autres planches. [27766] 

^«nge devenu très-rare. Cne copie exacte de ce 
w l ajt , tirée à 50 exemplaires seulement, a paru à 
Si-niersb^ impr. de la il' section de la chancel- 
Itnem^iriaU, 1853, in-8. 

QPISS\NlEtorjestvennychporiadok,etc., 
koTOQoranîia Imp. Elisabety Petrovny. 
Dncription du cérémonial de rentrée à 
Hoteoa ainsi que du couronnement de 
rîmpératrice Elisabeth Petrovna , ren- 
trée devant avoir lieu le 28 février, le 
eooronnement le 25 avril 1742. St- 
Péter$à.^ imprimerie de Vacad. des 
stienees, 1744. in-fol. avec portrait et 
49 dessins. [27788] 

t fi ^ r ii rf . cMnoie le volume précédent, k 50 exem- 
pairo, A 185%. 

OPISSANlE slavianskich roukopissei mos- 
kofskoî synodalnoï bibliotéku. Descrip- 
tioD des manuscrits slavons de la biblio- 
tbeque svnodale de Moscou. Moscou^ 
mpr.dû S. Synode, 1855, in-8. [31 143] 

OPITZ [Martin), Opéra poetica , das ist 
gnsUicbe vnd weltliche Poemata; vom 



Autore seibst zum letzten vbersehen vnd 
verbessert. Jmsterd., J, Jansson, 1645 
et 1646, 3 vol. pet. in-12. 10 à 12 fr. 

[15520] 

Cette édition, assez rare, est la huiUème et la plos 
jolie qui ait paru des œuvres de Martin /)pit£, le 
restaurateur de la poésie allemande ; malheureuse- 
ment el:e n*esl pas très-correcle. La dixième édi- 
tion, Breslau, PcUgieàel, sans année (1690', 2 vol. 
in-8., la plus complète de toutes, esi aussi la plus 
fautive. 11 s'en trouve des exemplaires avec de 
nouveaux titres datés de Francfort et f^eiprAg^ 1724. 
Quant à la douzième édition : Devtsche Gedichte, 
von neuem Ubersehen, ausgfbessert , mit An- 
merk. erldutert von Dr. fV. Triller, Francfort- 
sur-le-Mein, Varrentrapp, 1746,4 vol. gr. in-8. fig., 
elle est incomplète, incorrecte, aliérée dans le 
texte, et les notes sont sans importance. 

La première édition de ce poète fut pub iée à Stras- 
bourg, en 1624, in-4., par les soins de J.-W. Zink- 
gref, désigné seulement par les lettres D. Z. G. J.: 
ensuite l'auteur en donna lui-même une meilleure, 
à Breslau, en 1625, in-4. 

OPIZIUS. Voy. Tractatus varii. 

OPPEL (Gui, de). Analysis triaugulorum. 
Dresdx, 1746, pet. in-fol. fig. [7993] 

Vend. 18 fr. de Lalande ; 5 fr. 80 c. Labey. 

OPPENORD (Gilles-Marie), Son œuvre 
contenant diffêrens fragmens d'architec- 
ture, etc. (gravé vers 1750), très-gr. 
in-fol. [9918] ^ 

Uecueil médiocre, composé de 120 planches. 

OPPERT. Expédition scientifique en Mé- 
sopotamie, exécutée par ordre du gou- 
vernement, de 1851 à 1854, par MM. 
Fulgence Fresnel, Félix Thomas et 
Jules Oppert , publiée sous les auspices 
du ministre d*Etat et de la maison de 
l'empereur, par Jules Oppert. PariSy 
imprimerie impériale {Gide et Bau- 
drtj), 1857 et ann. suiv. 2 vol. in-4. et 
atlas in-fol. [20494 ou 28034] 

Ouvrage en cours de publication mais dont. Jusqu'ici, 
il n*a paru que le second volume du texte. Le texte 
doit être accompagné d*uu ai las composté de 10 cartes 
ou plans, d'après les dessins de M. Oppi'rt, et de 
12 pi. de vues pittoresques, dessinées et gravées 
par M. Thomas. (En Juin 1862, on n'avait encore 
mis au Jour que 4 livraisons de ces planches.) Cet 
article annule celui qui se trouve d«.'Jà dans notre 
2* vol., col. 1391, au mot Fresneu 

— Grammaire assyrienne, 11562. — Grammaire sans- 
crite, 11751. 

OPPIANUS. Oppiani de natura seu vena- 
tione piscium lib. V (grœce, edente M. 
Musuro).F/or6n//â?, inœdib.P/i. Juntœ, 
1615, in-8. de 64 fi*, signatures a— h. 

Première édition, très-rare, et qui passe pour fort 
correcte : vend. 16nor. Crevenna; 20 llor. Rover. 

— Oppiani de piscibus lib. V; ejusdem de 
venatione lib. IIII (gr.); Oppiani de pis- 
cibus, Laurentio Lippio interprète, lib. V. 



deir «mbMcieria de* Mosckovite, 27729. 
/.}. Lectnies oo paintaing, 0257. 

Tou iV. 



Opolx [Ciir.). Théorie des couleurs, 4274.— Provins, 
24109. ' 

Oppeit {Gust,). Histoire de la Belgique, de 1850 à 
1860,25045. 



195 



OPPIANUS — OPTATUS 



196 



Fenetiis, in asdib. Aldi et AndresR so- 
ceri, 1517, m-8. de 168 fiF., y compris 
les ff. 108 et 104 tout bl. et les 2 dern. 
pour la souscription et l'ancre. [12389] 

Édition rare et recherchée, quoique le poème De 
pisciims y soit moins exact que dans celle de Junte; 
c'est d'ailleurs la première édition du poème De 
venatione : Fr. Asolano en a élé Téditeur. Vend. 
80 fr. d*Ourches; SO fr. m. r. Larcher ; 26 fr. Gou- 
lon ; 56 fr. mar. r. Renouard. 

— OppiANide venatione libri JUI (graece cura Jo. Bo- 
dini). Paris,, apud Viueotanum, 1M9, in-Hu de 
S8 ff. Belle édiUon. 

— De Venatione Ubri IIII (lat.), Joan. Bodino inter- 
prète; his accessit coinmentarius varius et multi- 
plex ejiisdem interpretis. Lutetiœ, apud Mich. 
Vaacofonum, 15&5, in-4. de A ff. prélim. et 110 ff. 
chiffrés. 

Cette version a été réimprimée : Lutetiœ, opudFed, 
Morellunit 15'j8, in-A. 

— De Piscatu libri V ; de venaiione libri IV (gr«ce). 
Parisiis, apud Adr. Turnebum , 1555, in-4. de 
2 ff. prélim., 207 pp. et A ff. 5 à 6 fr. 

Belle édiiion rare et asseï estimée : 15 fr. SO c. m. r. 
Larcher. Il but y Joindre le volume suivant : 

Oppiani de piscatu libri V, lat. I^ur. Lipplo in- 
terprète; de venatiune lib. IV; ita conversi (ab 
Aiidr. Turnebo), ut singula verba singulis respon- 
deant. Parisii», amui Gui. Morelium, 1555, in-ft. 
de S ff. et 202 pp. 

Ces 2 volumes : 10 à 15 fr.; vend. 27 fr. Soubise ; 
80 fr. 50 c. (k'S S articles ci-dessus) (\.ac-Garthy. 

~ De Venatione et piscatu libri, gr., cum interpre- 
tatione lat. conimentar. et indice rerum... confcctis 
studio et opéra Conr. lliitcrshusii. Lugd.-Bat. , 
1507, S part, en 1 vol. pet. in-8. 4^6* fr. 

Ëdiiion recommamiable par rapport aux scolies qui 
en forment la S' partie. 

— Oppiani de venatione et de piscatione 
libn , cum paraphrasi graeca libror. de 
aucupio, gr. et lat., curavit Joh.-Gottlob 
Schneider. Argentorati, Kœnig, 1776, 
gr. in-8. 10 à 12 fr. 

Édition dont on fliit beaucoup de cas; vend. 80 flr. 
m. r. Coulon ; et en pap. de HolL, duquel il n*y a, 
dit'on, que 6 exemplaires, 80 fr. m. bL Benouard, 
en 1804; 200 fr. d'Ourches. — On a tiré de la même 
■édition trois exemplaires en très Gr. Pap. de Hol- 
lande, in^. Vend. 400 fr. Larcher. 

Un exemplaire du texte grec de cette même édiL, 
imprimé sur vêlin, de format in-A., a été vendu 
200 fr. d'Ourches. 

— Poemata de venaiione et piscatione, gr., cum in- 
terprétai ione latlna et scholiis ; accedunt Eutecnii 
paraphra.sis Us^^txùv^ et Marcelli Sidets fragmcn- 
tum de piscibus, tom. 1. Cyneçilica ad quatuor mss. 
codd. fidcm recensuit et suis auxit animadvers. 
Jacob.-Nic. Belln de Ballu. Argenlorali, 1780, in-8. 

Édition dont il n'a paru que le poème De venatione : 
6 fr. — in-a. Gr. Pap. de HolL, 10 à 12 fr. — On a 
aussi imprimé 40 pp. du texte grec du poème De 
Pitcatione, mais elles ne se trouvent Jointes qu*à 
très-peu d'exemplaires. 

— Cynegetica et halieutica (gr.), ad fidem 

librorum scriptorum emendavit J.-G. 

Schneider; accedunt versiones latinae, 

metrica (D. Peiferi)et prosaica, plurima 

anecdota et index grœcitatis. Upsiae, 

Weigel, 1813,in-8.8fr.— Pap.vél. 12fr. 

Cette édition, dont le texte a été revu de nouveau, 
renferme des variantes tirées de manuscrits de Ve- 
nise et de Moscou, mais on n'y trouve pas les sco^ 



lies d'Eatecidos, et il y manque uo second toI. qui 
aurait contenu la version des deux poCmeft, des 
observations, et un index grec. M. Schneider était 
d'avis que ces deux poèmes ne sont pas dn même 
auteur. 

— - De piscatu libri V, Laurentius Lippius 
collensis... hoc... Oppiani opus traouxit. 
Gallus cognomine Bonus impressit,,. 
in Colle opido munictpio florentinOj 
anno m. ccgc. lxxyiii, die xii septem- 
bris, pet. m-4. goth. de 64 ff. signât, 
as— h 3. 

Première édition, très-rare, dont les 2 premiers ff., 

Îui contiennent la Vie d*Oppien, la Préface de 
ippiiu, etc., nfi. sont pas marqués de sif^iMiturea. 
La souscription est imprimée au recto du 8^ L de 
la signât, h. Vend, beaux exomplaires 1000 fr. La 
Valliere; 662 fr. La Serna; 506 fr. mar, bL dent. 
F. Didot; &00 fr. Mac-Carthy; lOliv. 10 sh. Svkes; 
247 fr. bel exemplaire, en Janvier 1S29 ; lÔO fr. 
Boulourlin. 

Orlandi , M ail taire et d'autres bibliographes ont fait 
mention d'une édition exécutée par le même impri- 
meur, en 1471, mais dont l'existence est au moins 
très-douteuse ; nous la nierions même tout à fait si 
un passage des Viaggi in diverse parti délia Tos- 
cana de Targioni» tome VII, p. ftOS, ne nous ap- 
prenait point, d'après les archives même de Colle, 
que l'imprimeur Maestro Boiio se présenta à la 
communauté des habitants de ceue ville, le 20 aviil 
1471, pour demander l'exemption de 1« gabelle, 
promeitint d'établir ses presses dans cette ^ille, 
comme il le fit en effet. 

— Les quatre livres de la vénerie d'Oppian 
(trad. en vers franc.), par Florent Chres- 
tien. Paris, Mamert Pathson , 167S, 
in-4. de 40 fL et 6 flf. préliminaires. 

— Voy. EUTECNIUS. 

— La Chasse, poème trad. en françob par J.-Nic 
Beiin de Ballu, avec des remarques, suivi d*ao ex- 
trait de la grande histoire des animaux d*£ldémiii, 
par M. (Silvestre de Sacy). Strasbourg, 1787, in-^ 

— Les Halieutiques, trad. dn poénie grec iTOp- 

Eien, où il traite de la pèche et des mœurs dies ha- 
itants des eaux, par J.-M. Limes. Pétris, 1817 
in-S. 5 fr. - Pap. vél. 8 fr. ' 

— Voy. ABRIEN. 

— Oppiano délia pesca e délia cacda, tradotio lin 
versisciolti), con varie aniiotaxiooi da Anu-Mar 
Salvini. Firenze, 1728, pet. in-8. 3 à 5 fr. 

— Halieutick, of the natural fishes and fisliiDe ol 
the ancients, in five books; iranslatcd from tlu 
greek, with an account of Oppian*s life and wri- 
tings, and a catalogue of bis fishes. OxforU, 1722, 
gr. in-8. 

OPSOPOEUS (/o.). V. SiBYLLiNA Oracula 
OPTATIANUS Porphyrius. Voyez Pob- 

PHYBIUS. 

OPTATUS. Libri VII de schismate Dona- 
tistarum ad mss. codd. et vett. edition«j 
collati et emendati, quibusaccessere his 
toria Donatistar. una cum monumentis 
ad eam spectantibus, nec non geogra- 
phia episcopalis Africœ ; opéra et studic 
L. Ellies du Pin. Lutetim- ParLsior 
Pralart, 1700, in-fol. 10 à 16 fr. [985 

Bonne édition oh l'on trouve à la suite du texte le 
notes de tous les éditeurs d*Optai. Dans I*6iliiioii 



197 



OPUS — OPUSCULES 



198 



#âaven, ITtS, in-lbl., ces mêmes notes sont pla- 
«en an bas des pages. Il y a aossi une édition de 
Warccbourg, 17M-01, 2 vol. in-8., donnée par Fr. 
Okertbfir. 
— L'BiSTOiBEdn schisme, blasphèmes, erreurs, sa- 
aiéges, liomici d cs, incestes, et autres impiétés des 
ODMienft; trad. dn lat d'Optat, par Pierre Viel. 
Ptru, Ckesneau ou Morel, 1564, in-8. — Cette 
est dcTeoue rare : 7 fr. 55 c Héon. 



aPTATUS Gallus. Voy. Hersent {Car.). 

OPUS aureum. Voy. Neandeb. 

OPUS anreum Music». Y. Fart. Volgyre 
<« Wollieus. 

C^US eiKimiom de vera différentia regiaB 

poCestatis et ecclesiasticœ, etqux sit ipsa 

feritas ac virtus utriusque. Londim, in 

XfUb. Tho. Bertheletif 1534^ pet. in*4. 

de 63 ff. [3231] 

Oana^e attrilNié par Baie à Henri VIII, roi d'Angle- 
lene, et par Leiand à Fox, évéque de Winchester. 
la BUioalièqu« Impériale en possède un exemplaire 
mphtaé sur TÊiLiii; un exemplaire semblable a été 
pifé 221ir. 10 sh. à la vente Towoeley. 

OPUS qaod Baptista salvatoris nuncupa- 
tur. Voy. Dlbarbolus. 

OPUS unirersorum fororum tam antiquo- 

mm quam novissimorum (a Jacobo rege 

AragoDum, anno 1285 usque ad annum 

143^,. Cesaraugustx, Georgius Cocus 

tentkonfcus , 1517, in-fol. goth. [2988] 

tfitaa bn rare des anciennes lois de TAragon. Dans 
Feiemplaire vendu 117 fr. Guhier, se trouvaient 
témwi les pièces suivantes : Pori editl in villa 
MomùMMomi^ 1510, 1512; ~ in civilate Ce$arau- 
f«af«M, 1519» 1528, — et in villa Moniissoni 
ISO. 
DCKripdao du volume : Un f., contenant seulement 
de pandes armoiries , tient lieu de fronlisplte ; il 
est saivi de 5 IL pour l'index, d'un f. blanc, puis 
4b corps dv levte Jusqu'à la p. 232, commençant : 
HtifimMt fort ettiii ptr dominum Jacobum regem 
Jiiifiwiii. Eosoite viennent, 1* un appendice de 
SI C, qia coiiiiDeoce par Uber primus, et dont le 
«erw Eu 50* L porte la souscription : Impressum 
il imclffa cwitate Cttsaraugtutana : arte et in'- 
GtorçU Coci tettthonici: anno... mille- 
^Kinçentesimo decimo septimof 2« 12 ff. 
m. et tp commençant : Rex Ferdinandus se- 
tm§ Montissoni; 5* 7 ff. sign. A, contenant les 
Fes en 1519; ft« 22 ff. sign. A et B, com- 
Caroins imperator et Aragoniœ rex, 
it les lois publiées en 1.^28 ; b" un f. blanc 



MBvi a*on autre f. oli se voit un fronilspice du 
Béae genre que le premier, et de 11 ff. sign. A et 
&. cniainenqint ainsi: Carolus impercUor, etc-, 
« recfemanc les lois publiées en 1553. 



aWSCOJA di autori siciliani. Tom. I. Ca* 
tania , 1758 , tom. II à XX , Palermo, 
1759-78.. en tout 20 vol. in-4. [19444] 
de dbaertations et de morceaux sur toutes 



Ces mémoires bibliographiques de 
llar. di Bla»i, qui en font portie, ont de 

les bîMiographes, ainsi que le catal. 

«eaux publ. en Sicile, que présente 

e. La /daHwa raccolta di opuscoU di 
tieiÈkatti, Palermo, 1778-95, en 9 vol., est 

, sons ce raoport, au recueil prêté- 
25 voL 25 dor. Meerman. 




OPUSCOU ineditî di celebri autori tos- 
cai r opère deî quali sono citate dal 



vocabolario della Grusca. Firenze, iiella 
stamp. di Borgo Ognis&anti^ 1808-9, 

3 vol. in-8. [19437] 

Les deux premiers volumes se composent d^opuscules 
de Bened. Varchi, Lor. Giacomini, Carlo Dali, Ora- 
zio Rucellai et A.-M. Salvinl. Le S* contient des 
Rime antiche. Un exempl. en très-grand papier, 
format in-4., sous la date de 1810, est porté à 
120 paoli (60 fr.) dans le catalogue de Piatti de Flo- 
rence, pour 1825. Gamba indique des exempl. en 
pap. royaL 

OPUSCOLI scientifici. Bologna, 1817-23, 

4 vol. — Opuscoli ietterarii. Bologna, 
1818-20, 3 vol. — Nuova collezione 
d'opuscoli, anno 1824, scientiÛci, 1 vol. 
et Ietterarii, l vol. in-8. [19440] 

Ces opuscules, choisis d'auteurs contemporains, n'ont 
pas été impr. séparément ; il n'en a paru que ces 
9 vol., portés II 08 fr. dans les Opérette de Molini, 
p. 907. 

OPUSCULA mythologica, ethica et phy- 

sica, gr. et lat., cum notis variis (ex re- 

censione Th. Gale). Cantabrig., 1671, 

in-8. 5 à 6 fr. [22526] 

Édition peu commune, et dans laquelle se trouve le 
Traité d*optiqve d*Héliodore de Larisae, qui 
n'est pas dans l'édit suivante : elle est, li d'autres 
égards, moins complète que cette dernière. 

— Eadem, gr. et lat., cum notis variorum 

(ex recensioue Th. Gale). Amstelod., 

1688, in-8. 8 à 10 fr. 

Bonne édition, donnée par Meibomius : 50 fr. m. r* 
F. Didot. 

OPUSCULA mythologica, philosophica, 

historica et gramnmtica, ex codicibus 

graecis maxime palatinis, nunc primum 

edidit, eorumque libroruro notitiam et 

animadver«iones adjecit Frid. Creuzer. 

Lipsix, 1816, in-8. [19385] 

Première partie des Meletemata de Creuzer (voyez 
Creuzer). 

OPUSCULES. Voy. Rœdebeb (le comte 
Pierre- Louis). 

OPUSCULES de divers au theurs médecins, 
rédigez ensemble pour le prouGt et uti- 
lité des chirurgiens, reveuz et corrigez 
de nouveau. Lyon, le an de Tournes, 
1552, in- 16 de 539 pp. et la table. [7468] 

IS fr. mar. v, Cosie. 

OPUSCULES, ou pensées d'une ame de 

foi sur la religion chrétienne, pratiquée 

en esprit et en vérité. I8i3, tome I*»", 

pet. in-4. dexii et 300 pp., plus la table, 

qui en remplit deux et demie. [1729J 

Correspondance entre M*"* de B..... et M. de 
R... sur leurs opinions religieuses, tome l" [Bot' 
celoMy 1815, pet. in-A de 40 et U&U pp. — Suite de 
la correspondance entre M"* de B... et M. de R..., 
et divers petits contes moraux de Ai"^ de Bourbon^ 
tome II, 1812, pet. in-4. de 480 pp. 



Opascales philosophiques et littéraires, 19420. 

Opnscales sacrés, 14850. 

OpiiACiilCf sur la langue françoise, 10908. 



199 



ORACLE — ORAÏIO 



200 



Ces deux ouvrages sont de M"* la duchesse de 
Bourbon (Louise-Marie-Tfiirèxe Bathilde d'Oa- 
LÊANS)f qui les a fait imprimera ses frais. Ils con- 
tiennent, dit M. Pabbé Umbert dans ses Mëmof- 
resde famille (1822, in-8., p. 50), des erreurs d'un 
genre nouveau. Voy. Bibliographie de la France, 
1822, p. 46, et 182!k, p. 415, et surtout 18S2, p. 291, 
où M. Beuchot dit ne point connaître le second vo- 
lume des opuscules ci-dessus, bien qu'il ait été in- 
diqué par M. Quérard. 

ORACLE (F) consulté par les puissances 
de la terre sur leur destinée, où Ton voit 
ce qui se passe aujourd'hui dans la poli- 
tique d'une manière divertissante ; trad. 
de l'italien. Rome (Hollande)^ 1688, 
pet. in-12. [23841] 

10 fr. 50 c. mar, r. Ghateaugiron. 

ORACULA sibyllina. Voyez GALLiEus; 
Ràbel (/.), et au mot Sibyllina. 

ORAISON et remonstrances. Voy. Luxeu- 
BOUBG (Jean de). 

ORAISON (1') funèbre de très haute, très 
excellente et très puissante princesse 
Monarchie universelle, prononcée le 25 
aoust 1 704 dans la chapelle du château de 
Versailles. Cologne, 1705, pet. in-12. 
[23876J 

Pièce satirique peu commune : 6 fr. 50 c. Duquesnoy. 

ORAISONS des saincts pères^ patriarches, 
prophètes, juges et roys, des hommes et 
femmes illustres et aussi des apostres 
tant de l'Ancien que du Nouveau Testa- 
ment, (sans lieu d'impression), 1530, 
in- 12. [285] 

Un exempt, en mar, par Cape, 50 tr., vente de M. Pins- 
Montbrun, à Toulouse, en 1861. 

ORAISONS funèbres. Voy. Bossuet. 

ORAISONS très dénotes a l'honneur de la 
très sacrée et glorieuse Vierge Marie, 
mère de Dieu, auec plusieurs autres de- 
uotes chansons faictes et composées par 
révérend père eu Dieu Monsieur Levés- 
que de Seulis. Paris, en la Maison 
Simon de Colines (sans date), in-8. avec 
fig. [13551] 

Poésies composées vers le milieu du xvi* siècle et 
impr. en rouge et noir avec des notes de musique. 
Caul. Ubri, 1801, n» 5109. 

ORANGE (CuilL prince d'). Voy. Nassau. 

ORATEURS chrétiens (les), ou choix des 
meilleurs discours prononcés dans les 
églises de France depuis Louis XIV jus- 
qu'à ce jour. Paris, P^auquelin, 1818- 
1822, 22 vol. in-8. [1444] 

Collection mal faite et incomplète. Elle est divisée 
en trois séries, dont la seconde coutieift Bourda- 
toue, 9 vol., et MassUUm, 7 vol., en sorte que ces 
deux orateurs occupent les trois quarts d'un re- 
cueil qui n'aurait dû être consacré qu'aux sermon- 
naires du second ordre. 



Orateurs français, 12199. 



ORATIO ad regem Maximilianum. Voyez 
l'article Rebelius, t. I, col. 727. 

ORATIO de virtutibus J.-C. Voyez Lippi 

(Aur,), 

m 

ORATIO dominica , plus centum linguis, 

versionibus a ut characteribus reddita et 

expressa (edidit B. Mottus). Londini, 

1700, pet. in-4. de 76 pp. 4 à 6 fr. [231] 

Ëdiiion bien inférieure à celle de Ghamberlejrnios. 
Voy. ce nom. 

ORATIO dominica in clv linguas versa, 
et exoticis characteribus plerumque 
expressa. Parma, ttjpis bodonianis, 
M. Dccc Yi, in-fol. de 248 pp., sans la 
dédicace m' la préface. [231] 

Tous les exemplaires de cette édiUon magnifique ont 
été achetés par le prince Eugène Beauhamais, alon 
vice-roi d'Italie, à qui l'ouvrage est dédié. L'épttit 
dédicatoire et la pri^'face sont en italien, en françab 
et en latin. Gomme une grande partie des exem 
plaires de ce beau apecimen typographique ont é^ 
distribués en cadeau à des savants et à des digni' 
taires franchis il s'en trouve assez fréquemment 
dans les ventes, où ils ne se payent guère au deD 
de 60 ou '72 fr. Vend, même 44 fr. PIxerécourt: 
5Ô fr. Renouard. Précédemment 108 fr. Suard, et 
beaucoup plus cher en lulie. Il a été tiré plusieun 
exempl. sur papier vélin, et deux seulement soi 
papier vélin de France. 

— Voyez Marcel et Spécimen. 

ORATIO dominica polyglotta, singularun 
linguarum characteribus expressa et de 
lineationibus Alberti Dureri ciacta, édita 
a Fr.-Xaver. Stoeger. MœiacHi, e litha 
graphiaJ.'B. Dreselly (1838), gr. ia«4 
avec un front, lithogr. et un portrai 
d'Albert Durer. 15 à 20 fr. 

Les belles bordures qui décorent ce livre en Ion 
tout le mériie, car, comme polyglotte, il a pei 
d'intérêt, puisqu'il ne donne que 43 langues. Quan 
aux bordures, ce sont des copies de celles qui &L 
corent la marge du livre d'heures de Temper^u 
Maximilien, qui se conserve dans la Bibliot hèqu 
royale de Munich, et que nous avons décrit à Tax 

ticle DllIRNALE. 

ORATIO dominica polyglotta, dccxix^ 
linguis et dialectis, studio et labor 
Aloysii Auer. f^iennœ, e typograpAl 
imper., 1847 et 1851, gr. in-fol. 

Ce livre très-remarquable a été exécuté à l'impriiiM 
rie impériale de Vienne, sous la directioii 4 
M. Mois Auer, conseiller d'Etat I^s exemplain 
n'ont pas été mis en vente, mais ils ont Gguré «c 
expositions de Londres et de Paris, en i8&t 
1855. Le volume renferme: 1*» des spécimens «la Pt 
ter en six cent huit langues ou dialectes, en carat 
tères romains, avec la traduction inierlinéaire • 
classés géographiquement; i? une notice des pol' 
glottes du uième genre que celles-d» qui avaiiei 
paru Jusqu'alors ; 3» deux cent huit spécimens <l 
Pater, représentant les caractères spéciaux. â'*a 
tant de langues ou dialectes imprimés en iettr 
mobiles; a» un tableau des alphabets originaux. < 
inonde entier, autant que cela a pu se faire Si |*^| 
de caractères romains équivalents; 5" la .Syasoj» 
du Mithridated'Adelung; e» des titres exécut^^ 
couleurs, des portraits, des index, des listes taibli 
graphiques, etc. ; le tout imprimé sur très-tae 
papier. Un exemplaire est porté àS Uv. 8 sh. da 



SOI 



ORATIO — ORATORES 



202 



le caiaL de ta librairie TrObner, Lond., 18SS, oii 
eslsoooocée au même prix une Polyglotte du Ser- 
mon ntr la Montagne, du 5* chap. de saint Mat- 
ttka, en 35 langues, iropr. sur 77 feuillets gr. 
in-foL, à rimprimerie impériale de Vienne, sous ce 
titre: 

Sqmo Salratoris nostri Jesu GhrisU, D. IV. in 
MoQiem (Biatxh. t), graxe, cum versionibus xxxt, 
caia et studio Alojsii Auer. Vindoboniœ, t typogr, 
imper., 1S51, in-n>l. 

Lfi denx volumes , 10 liv. 10 sb. cataL de David 
.^att, LomL, 1857. 

ORATIO oratorum Franciscî régis Gallo- 
rom principibus electoribus Francofor- 
djam e Confluensia missa. , Die xviii 
mens. Janii Aimo m.d.xix. (in fiue) : 
AugustX' Vindelicorum in Sigismundi 
Grimm mediei et Marci Wirsung of- 
fidna excusoria, anno. M. d. xix, aie 
vero xstviii mensis junii, in-4. [23448] 

0RATIO?îES clarorurn hominum, vel ho- 
noris officiique causa ad principes, vel in 
fimere, de virtutibus eorum habitae. In 
academia reneta, 1559, in-4. de viii et 
170 fiF. (le dernier coté 176). [12148] 

Cède édîL est rare , mais le recueil qu^elle contient 
a éfé réimpr. à Cologne, 1560, in-o., et à Paris, 
1577, in-12. 

ORATORES grseci. Orationes horum rhe- 
toram, iEsâiinis, Lysiae, Alcidamantis, 
Anthisthenis, Demaclis, Andocidis, Isœi, 
Dinarchî, Antiphontis, Lycurgi, Gorçiœ, 
Lesbonactis, Herodis; item >Eschinis et 
Lysiae vitae, graece. — Orationes infra 
scriptorum rhetorum, Andocidis, Isaei^ 
etc. f^enetiis, apud Aldum etAndreain 
saeerummense aprili m.d.xiii, 2 part, 
en I Tol. in-fol. — Isocratis orationes, 
Aleidamantis contra dicendi maeistros, 
etc., gr. Veneiiis, in aedibus Aldi, etc., 
iiu nonarum Maii .M. d. xiii, in-fol. 
[12085] 

Ces trois parties forment une collection pi-écieuse 
ésnx. les exemplaires complets et bien conservés 
«nt rares er recherchés , malgré le Jugement peu 
Civorableqo*cnaporié Henri Estienne. Vend. lOSftr. 
La Vailiere ; 90 flor. bel exempl. en m. bl. Rover ; 
200 fr. Mac-Carihy; 8 liv. 8 sh. mar, r. Dent; 
130 fr. mar. r. Giraud ; autre, 220 fr. Gostabili. 

La première partie contient 2 IT. non cbiffr., pour le 
titre, la prébœ et la table; ensuite le texte, pp. 3 
à 197, pins un L bl. sans souscription. On a con- 
servé dans quelques exempt, un autre f. blanc, 
qoi est le 10* du premier cahier, et porte Paris 
savant : Hoc folium, conglutinaio libro, abtci- 
émâum^ me »U tibi inter legendum impedimento, 
mkU aOm deest.^ La seconde partie a 103 pp., 
dont ta dernière porte le cbiOre 162. — La troi- 
sème partie, ta plus rare des trois, a 272 pp. chif- 
Mcs irr^^aiièremenL La dernière page, mal coiée 
f07, doit être suivie d*un f. btanc, au verso dui^uel 
e«fanare aldine. — Alcidamas, annoncé sur leutre 
de ta prcm. part, et sur celui de la troisième, n*est 
iaprinié qu'une fois à la fin de i'isocraie, et le 



fknèbres, 12147. 
gratutatori», 1214d. 
profesaorum, 12178. 



{>rem. f. de ce morceau est coté 98 par erreur, au 
ieu de 198. La première partie et Tlsocrale finis- 
sent également a la page 197; TAIcidamas peut se 
trouver relié à la suite de l'im ou de Tautre, sans 
quMl en résulte aucune défectuosité dans l'exem- 
plaire (Rcnouard). — La partie de 197 (T , qui ren- 
ferme l'isocrate, se trouve quelquefois séparément 

(VOy. ISOCRATES). 

— Oratorum veterum orationes, iEschinis, 
Lysiae, Andocidis, Isaei, etc. (graece, ex 
correct. Henr. Stephani et) cum inter- 
pretatione lat. quarundam. Excudebat 
Henr, Stephanus, 1575, in-fol. 15 à 
20 fr. [12086] 

Belle édition, pour laquelle les textes d'Eschine et de 
Lysias ont été revus sur des manuscrits : elle a 6 ÎL 
prélim., 213, 191 et 178 pp. Vend. 30 fr. Bertrand, 
et Jusqu'à 80 fr. bel exemplaire en mar, r. Gail- 
lard, et en mar, v. 40 fr. Giraud. 

— Oratoruu Grapciz prœstantlssimorum , Anti- 
phontis, Andocidis et Isœi orationes xxx, Alph. Mi- 
niato interprète , nunc primum gr. et tat. édite 
Hanoviœ, 1619, in-8. de 599 pp. [12087] 

— Orationes politica; Dinarchi, Lesbonactis, Ly- 
curgi, Herodis, Demadis, gr. et lau (interpretibus 
G. Cantero, M.-B. Ischano, etc.). Hanoviœ, 1619, 
in-8. de 8 IT. et 254 pp. [12090] 

Ces deux vol., imprim. par les soins de J. Gruter, 
sont ordinairement réunis en un seul tome. On y 
réunit encore Lysiœ orationes, également impr. 
chez Wechel (mais en 1615]. Les 3 part. : 9 fr. de 
Cotte. 

— Oratorum ^aecorum quae supersunt 

monumenta ingenii, cum commentariis 
integris Hier. Wollîi, J. Taylori, Mar- 
klandi, aliorum et suis edidit Joan.-Jac. 
Keiske. Upsix, Sommer, 1770-75, 12 
vol. in-8. [12088] 

Collection estimée, mais qui a été remplacée par 
d'autres plus complètes et mieux imprimées : 1*1- 
socrate n'en fait pas partie ; vend. 220 fr. cuir de 
RussUy Gaillard, 127 fr. Quatremère, et quelquefois 
de 72 à 80 fr. (Jn bel exemplaire , pap. fort et rel. 
en m. v. 301 fr. en 1798. 

Voici de quelle manière est divisé ce recueil : Tom. I 
et II. Demosthenes. — III et iV. JEscMnea, — 
V et VI. Lysias. — VIL Isœiis et Antiphon. — 
VIII. Lesbonax, Herodes, Antisthenes, Alcida- 
mas et Gorgias. — IX à XL Apparatus criticus ad 
Demostlienem. — XII. Indices operum DemO' 
stfienis, 

— Oratores attici , grœce , ex recensione 
Immanueiis Bekkeri : accedunt indices 

graecitatis, opéra Th. Mitchell. Oxonii, 
e typogr. clarend. , 1822-28, 10 vol. 
in-8. 5 liv. 15 sh. — Gr. Pap. 16 liv. 
10 sh., et moins maintenant. [12089] 

Cette collection contient les ouvrages suivants, qui 
se vendaient séparément : 1* Antiphon, Andocides 
et Lysias, 1822, 11 sh. — 2» Isocrates, 1822, 
m sh. — S" Isœus, jEschines, Lycurgus, Dinar- 
chus, etc., 1823, Ift sh. — U° Demosthenes, part. 
IV, 1823, 1 liv. 18 sh. — 5* JnOices grœcitatis^ 
quos in slngtUos oratores atticos confecit J,-J, 
Beiskûis , passim emendati et in unum corpus 
redactt, opéra T. Mitchell, 2 part., 1826, 1 liv. 5 sb. 
•^ Gr. Pap. 3 liv. — 6*> Index grœcitatis isocra- 
ticœ, accedit index nominum propriunim uter- 
que eonfectus, opéra T, MitcheUy 1828, 12 sh. 
6 d. — Gr. Pap. 1 liv. 10 sh. 

— Oratores attici (graece) , ex recensione 



208 



ORATORES — ORBIGNY 



204 



Imman. Bekkeri (editio nova et emen- 

ààtà)»Beroliniet Lipsix, Retmer, 1823- 

24, 5 vol. in-8. 24 à 30 fr. — Pap. fin, 

40 fr. — Pap. vél. 60 fr. 

Le premier Tolume contient Antiphoni, Andoeides^ 
Lysias ; le second, laocrates ; le troisième, Isœus, 
Dinarchui, Lycurgus, Mschines, Demades; le 
quatrième et le cinquième et dernier, Demosthe- 
nés, Lesbotuuc, Herode», Antialhenes, Alcidanuu 
et Gorgias, 

— Oratorum atticorum et quos sic vocant 
sophistarum, quae extant omnia, indici« 
bus locupletissimis , varietate lectionis, 
schoiiis graecis, continua interpretatione 
latina, annotatiouibus variorum et phi- 
lologorum, illustravit G. -S. Dobson. 
Lond,, typis excudit J.-P. Dote, 
1827 et ann. seqq. 16 vol. in-8. Prix 
réduit à 3 ou 4 liv. et le pap. toydX à 
5 liv., et plus en pap. impérial, tiré à 
40 exemplaires. 

Sous le rapport dePélégance typographique, cette édi- 
tion, d^altk'urs asseï peu correcte, n'est pas à com- 
Earcr aux producdons du même genre qui se pu- 
liaient en Angleterre quelques années plus l6t. 
La collection est divisée comme il suit : Tome L 
Antiphon et AndocUles; le texte est corrigé d'a- 
près l'aulorilé de deux mss. actuellement au Bri- 
tish Muséum, el cCile des plus savanis commenta- 
teurs l't phil'ilogtie». Ijcs noies» de Beiske, Gesner, 
Haupmann, Paliner, Taylor, etc., simt recueillies 
en une seule série, et les Lectionea aiidocideœ de 
Sluiter ont été réunies à l'a.iieur grec, auquel elles 
se rattachent. On a placé entre le texte et les no- 
tes li'S varidintes de lleiske. l<a dissertation histo- 
rique de Van Spaan précède Antiphon, et l'iniro- 
duciion de Sluiter Anducide. A la On se trouvent 
les variantes des manuscrits et les index. Les 
tomes il et iii cunticnneiit Lysias et isocrate, ar- 
rangés sur le méine plan que le vol. précédent, et 
que le Uéniosihène d-après mentionné. L« tome IV 
esi disposé de la même manière et comprend Isèe, 
Dinarque, Lycitrgue, Demade, et les sophistes 
Lestfonax, Herodes, Anlislhenes, Alcidamas et 
Goi'gitui. Démosibène et Eschine occupent les 
tom. V à Xii inclusivement, qui forment les huit 
premiers vol. de l'édit. de ces deux auteurs, en 
10 vol., dont nous avons parlé à l'article Demo- 
STHENES. L.es quatre derniers vol. de la collection 
qui nous occupe contienneni les interprétations la- 
tines: celles d'Aniiphon, Andocide, l.ysias et Isée 
sont de Reiske; celles d'isocrate de Jer. Wolf; cel- 
les de Démosthène et d'Eschine sont de Stock et 
Jer. Wolf; les autres orateurs et sophistes, comme 
aussi les fragments nouvellement d<k:ou verts d'isée 
et d'Isocraie, sont de diOérents traducteurs. 
On a extrait de cette collection, et vendu séparément, 
le Lysias et l'isocrate, qi4 portent les titres sui- 
vants : 

Lysijb que extant omnia, Taylori lectionibus 
lysiacis, indicibus locupletissimis, continua inter- 
pretatione lat, varietate lectionis, annotaiionibus 
variorum, H. Stephaiii, Contli, Scaligeri, Taylori, 
Markiandi, Augeri, Reiskii, Sluiteri, aliorumque et 
suis, illustravit G. -S. Dobson ; praeûguntur adver- 
saria nunc primum pubiici Juris facta Pétri Pauli 
Dobree. 2 vol. in-8. 

JsoCRATis que extant omnia, H. Stephani diatri- 
bis, indicibus, continua interpretatione latins va- 
rietate lectionis, aniiotaUonibus variorum, H. Wol- 
fti, H. Stephani, Augeri, Langil, Coraîs, Facciolati, 
Frickii, Mori, Spohnii, Fmdeiseni, Bergman! , 
Orelli, Mail, aliorumque et suis, illustravit G.-S. 
Dobson ; prcfiguntur adversaria nunc primum pu- 
biici Jaris tacu P.-P. Dobree. 2 vol. io-8. 



ORATORES attici : recensu^runt, annota- 

tiones criticas addiderunt, fragmenta 

coUegerunt, onomasticon composuerunt 

Jo.-Geor. Baiterus et Herm. Sauppius. 

Turici, Hoehrius, 1839-50, 2 vol. in-4. 

lOthl. 

L'éditeur de ces in-ft. a publié la même collectioo 
dans le format in-16, et par parties séparées. 

— Oratores attici... grœce,cuin transla- 
tione rectificata a Carolo Mullero : Ac- 
ceduut scholia, Ulpiani commentarîi in 
Demosthenem , et index nomînum et 
rerum absolutissimus. ParisUs, F. Di-- 
dot y 1847-58, 2 vol. gr. in-8. Bonne 
édition. 30 fr. 

ORATORUM romanonim fragmenta , ab 
Appio Gsco usque ad Aurelium Sym- 
machum : collegit atgue illustravit Henr. 
Meyerus; editio parisina, auctior et emen- 
datior curis Frid. Dùbner; accessit Frid. 
EUendt historia eloquentiae romanae us- 
que ad Cœsares primis lineis adumbrata. 
Parisiis, Bourgeois- M aze, 1837, gr. 
iD-8. 5 fr., et plus en pap. vél. [12126] 

Belle réimpression de Tédition de Zurich, 1852, iii.8., 

mais avec des augmentations. 
Une nouvelle édliion du recueil d*H. Meyer, auetiar 

et emendatior, a paru à Zurich, chex Orell, eo 

1842, in-8. S Uil. 

ORBELLIS (Nirolaw de) sive Dorfoelius. 
Incipit compëdiû diguissiraû & utilis- 
simù considéra tônis matematîce quod 
ad aritmeti'ieâ (sic) & geometriâ S!ti ea 
que sunt necessaria naturalibus & sup« 
naturalibus scientiis, M. Nicoiai <T Or- 
bellis pvincle Turooie ordinis minorum 
theologi solennissimi. (in fine) : Impres- 
sum Bononie ^ magistrum Henricû de 
Haerlem Anno domini Mcccclxxxv, 
pet. in-4. goth. à 2 col. de 35 lignes. 
[7799] 

Le recto du premier £ de ce volume rare cootieoi 
uneépigramme iniitulée Petrus Alnuutianus Vi- 
terbicnsis | pM. cuUor \ Nicolao Dor. GalUeo, el 
au verso, la préface. 

Pour la logique et les autres écrits philosophicfiies di 
même auteur, qui ont été imprimés à la fin da 
XT* siècle et au commencement du xvi*, consaUa 
Hain, pp. 120-141 etsuiv., et Panxer, XI, page a. 

ORBIGNY (j4lcide Dessalines d'). Vojagc 
dans TAmérique méridionale (le Bré^ 
la république orientale de l'Urug^uay, h 
Patasonie , la républiaue argentine ^ li 
répuDlique du Chili , la république dt 
Pérou, la république de Bolivia) , exéeut^ 
dans le cours des années 1826, 1837. 
1828, 1829, 1830, 1831, 1832 et tSZZ 
Paris, Levrault, 1834-47, 7 vol, gr 
in-4., fig. en partie noires et en parti< 
color.y et 2 vol. in-fol. [21134J 



OnuEioiil io Iode di doge, 25M0. 



30$ 



ORBIGNY — ORDmAIRE 



306 



a été poblié en M Uyraisoiis, Gon- 
naûle 82t feuilles de texte sur grand Jé- 
M» vain, io-4., 415 pL du même format, ei 18 car- 
fes sor ipvnd aigle qui fonneni 2 allas. liC tout a 
eaftié 12M fr. La partie historique, 3Tec 70 pi., se 
wd ffparéoient S31 fr., ainsi que les autres par- 
ties dn méflie ouvrage, dont les prix sont en pro- 
portM» do nomlire des planches. 
Vaamm^ eoftéricain a été réimprimé en 2 vol. in-8. 

— Paléontologie française. Description 
awloigique et géologique de tous les 
animaux mollusques et rayonnes fos- 
siles de France. Paris, Fictor Masson, 
1M0-S4, în-8. vol. I à XIV. [5615] 

Gai o u i iag g n*esi. pas encore terminé, n se divise 
en éeax sectioas : Terrains critaeés et TerraiTUt 
Cbaque partie se vend séparément, 



7mins«néran2s,f6rmant6 ToL, ayec 1018 planch., 
S25 fr. — Céphaiopodes, 1 voL de texte, avec 
Ut pl^ M fr. — Cojttéropodest 1 vol. et 91 pU, 
M tr.^Lameliitranches, 1 vol. de texte et 257 pi., 
Htr, — Bratkyopodes, I voL et 111 pL, 35 fr. — 
Ih^zoairtM, t voL et 202 pi., 65 fr.—Echinoîdes 
âré^uùères, 1 toI. et 207 pi., 67 fr. — Céphalo- 
fùàêt, 1 ToL et t3^ pL, 45 fr. — Gastéropodes, 
1 vuL et 298 pU 95 fr. 

Qb a tfa mêote auteur : 

CocBS éléin'*ffi taire de paléontologie et de géolo- 
gie «irailgnphiqiie. PariSf 1849-52, S vol. in- 12, 
ntc fig et atiais de tableaux. 15 fr. [4792] 

Pmmohe de patéoniologie stratigraphiqiie uni- 
«enrile dm animaux mollusques et rayonnes. Pa- 
ru, IS5»-52, 3 vol. in-12. 24 fr. [4792] 

^oiAGC dans les deux Amériques, publié sous la 
ftviion de M. Aldde dX)rbigny ; nouvelle édition 
wgwfinée. Paris, Furne, 1852, gr. in-8., avec 
B graiures et 2 cartes. 15 fr. [20920] 

~ VOf-. FÉBUSSAC. 

QBBIGNY (C^crr/6.f Dessalînes d*). Dic- 

tmonaîre universel d*histoire naturelle, 

résumant et complétant tous les faits 

presentés par les Kncyclopédies , etc., 

par MM. Arago, Baudeinent, Becquerel, 

BroDgniart, Cordier, Decaisne, Milite- 

Edwmls, etc., et dirigé par M. Ch. 

d Orbignj. Parix, Renard et Martinet, 

1841-49, 13 vol. gr. io-S., plus 3 vol. 

iD-4. contenant 288 pi. 225 fig. color. 

400 fr. [4460J 

E Ok. dt)fflHgny a donné arec M. de Wegmann un 
Ttutaire tibrigé d'histoire naturelle. Paru, 
2 wfit in-8.; et avec M. Gente, Géologie ap- 
arts et à l'agriculture, Paris, 1851, 
mÂ, ig. [45B3] 

O&BCfl Rauseo {Mauroy II Regno degli 
Sbvi , hoggi corrottamente detti Schia- 
Toni, dalla loro origine insino ail* anno 
1370. Pesaro, GiroL Concordia, 1601, 
b-fol. 10 à 15 fr. [26547] 

ORBIS novus. Voy. Novus. 

OftC4GNA. Il Tabemacolo délia madonna 
d'orsanmicbele, lavoro insigne di Andréa 
Oreagna.. e altre sculture di eccellenti 
maestri lequali adomano la loggia e la 
ehiesa preditta. Firenze, 1851-58, gr. 
ift-fol. IZ pi. gravées par Lasinio. [9677J 



L'impression de ce livre, commencée à Prato, a été 
terminée à Florence. 

ORCHARDE of Syon (the), in the whiche 

is conteyned the revelatyons of Seynt 

Katheryne of Sene, witli ghostiv fruytes 

and precyous plantes for the helthe of 

mannes soûles. London, by Wynkyn 

de Worde, 1519, in-fol. fig. sur bois. 

[1593] 

Livre rare, dont un magnifique exemplaire impr. sur 
vfLiN, avec figures enluminées, s*est successive- 
ment vendu 65 liv. 2 sh. Dent; 61 liv. 19 sh. Hlb- 
bert. — Sur papier, et avec le dernier f. refait à la 
plume, 6 liv. 2 sh. 6 d. Hibbert. — Voy. Typogr, 
antiq., édit. de Dibdin, II, 237-M. 

ORDEN que comunmente se guarda en 

el santo oficio de la Inquisicion, acerca 

del processar en las causas que en él se 

tratan ; conforme à la que es a proveido 

por las instruciones antiguas y nuevas. 

ralencia, 1736, in-4. [21683] 

L'exemplaire de ce livre rare, qui fut saisi ï Madrid, 
en 1808, dans le cabinet du grand Inquisiteur, et 
envoyé à riinpératrlce Joséphine, se trouvait dans 
la bibliothèque de la Malmaison à la mort de cette 
princesse. Il a été arquis depuis au prix de 500 fr. 
pour la bibliulhèque du Corps Législatif. C'est un 
Tol. de 88 IT., y compris le litre et la table; il y a, 
de plus, 10 autres IT. contenant des formules et des 
prières l/exemplaire ici décrit est relié en velours 
rouge; il cimtient quelques notes niargin les et 
des endroits remplis à la plume. On y a placé en 
tète deux instructious ayant ensemble 12 IT. un 
peu plus grands que le livre. \Le Quérard, 1855, 
p. 584.) 

ORDEN AÇÔ ES do regno de Portugal (5 

livros; ; novamente corrigido na segunda 

empressam. Lisboa, J, Pedro Bonho- 

mini, 1514, in-fol. [3005] 

Recueil rare. Nous ignorons la date de la première 
édiilon. 

ORDENANSAS del libre blanc. V. Libre. 

ORDEISE (!') de chevalerie (poëme de Hues 
de Tabarie ), avec une dissertation sur 
Torigine de h langue Françoise, etc. (par 
Rarbazan). Paris, 1759, pet. in-8. 3 fr. 
[13199] 

Ouvrage réimprimé dans l'édition des Fabliaux don- 
née par Méon. — Voyez Barbazan. 

— Voy. Ordre of chyvalery. 

ORDENES religiosas y militares represen- 
tadas en estampas iluminadas, con su 
correspondiente explicacion. 29 livrais, 
in-fol. contenant 174 pi. [21720] 

Porté à aOO fr. dans le catal. de Salvà, ann. 1856. 

ORDINAIRE des chrestiens. — Imprime 

a Rouen en Ihostel de Noël de Harsy, 

î»2pWw«/r. (sans date), in-fol. goth. fig. 

sur bois. [1552] 

Édition la plus ancienne peut-être que l'on ait de cet 
ouvrage. Elle se termine à la signature t iij, dont 
la dernière page n'a que 35 ligues. £)ans une autre 



OrAtnalre (C.-iV.}. Volcans, 4623. 



207 



ORDINAIRE — ORDINATIONES 



208 



édition in-fol. goth. fig. sur bois, impr. à Bouen, a 
lymage saXt Eustace, a la requeUe de Jehan ri- 
chart, en plus gros caractères que la précédente, 
et de la même époque environ, la dernière page a 
S5 lignes, et le volume se termine à la sign. s iij. 
Ces deux éditions n'ont été vendues que 5 fr. et 
9 fr. Brienne-Laire, mais elles ont plus de valeur 
maintenant. 

La première de ces deux éditions peut avoir paru 
vers 1487, c'est-à-dire à la même époque que les 
Chroniques de Normandie , impr, chei No(il de 
Harsy (voy. Chroniqo::s). La seconde doit être un 
peu moins ancienne, quoiqu'on lise dans la pre- 
mière partie : en lan 1471, le 22 de may fut pre- 
mièrement conforme ce présent liure, et que Co- 
lomiez, et, après lui, l'auteur d'une Apologie pour 
les ProtestatUK, impr. à Amsterd., en 1672, aient 
dit que la présente édlt. avait suivi de près l'épo- 
que de la composition du livre. Au reste, celte épo- 
Sue a précédé de deux années la date qu'on lui 
onne ici, puisque, dans le prologue de l'édition de 
Verard, 1492, il est dit : 1469, le xxii may fut pre- 
mièrement consumme ce présent Iture, 

Cette même date, ran mil quatre cens soixante et 
neuf le vingt deusieme iour de may, se lit aussi 
dans la souscription qui est au verso du dernier f. 
d'une édition de VOrdinaire des chresliens, sans 
date, que décrit M. Frère, à la page 59 de son ou- 
vrage sur Vimprimerie et la librairie à Rouen. 
Cette édition à longues lignes est un pet. in-fol. 
gotta. de 147 AT. dont le dernier est blanc. 1^ titre 
n'occupe qu'une seule ligne sous laquelle est pla- 
cée la marque de Le Talleur; l'L initiale est la 
même que celle employée dans l'une des éditions 
de la Chronique de Normandie, sous la date de 
1487. Le recto du 2* f. commence ainsi : par ceste 
table on peut trouver les matières de ce liure. 
Sur le vei-so du 4* f. est placée une grande fig. en 
bois représentant l'auteur offrant son livre aux 
trois ordres : Labour, Noblesse et Clergé. L.a sous- 
cription, imprimée, comme nous l'avons dit, au 
verso du f. 146, se termine de cette manière : /m- 
prime a Rouen deuant le prieure de saint Lo a 
lymage sa^l Eustace a la reilste de Jehan ri- 
chart libraire demourant deuant lostel du grant 
conseil au dit lieu de Rouen. 

M. Frère pen&e que ce beau livre est indubitablement 
sorti des presses de Martin Morin. 

— Lordinaire des Crestiens. (au verso du 
dern. f. ) : Le présent ordinaire des 
crestiens fut acheue le huytiesme iour 
de iu itlet mil quatre cens quatre- vingt z 
et dix pour Anttioine f^errad (sic), li- 
braire demourant a Paris, sur le pont 
Nostre-Dame... pet. in-4. goth. 

Première édition avec date certaine. 

57 fr. mar. r, Cailbava; 41 fr. i'At. Giraud. Un bel 

exempl. reL en mar. r. par Duru, 505 fr. Solar ; 

un autre en mar. r. par Kœhler, 157 fr. même 

vente. 

— Lordinaire des Crestiens. — ^ loueur 
et louege de Dieu... a este acheue de 
imprimer a Paris ce présent ordinaire 
des chrestiës le vi. jour doctobre lan 
mil cccc nonante deux pour Anthoine 
Ferard, in-fol. goth. de 175 ff. signât, 
a— y. 

Édition peu connue {fiiblioth, grenvil., p. 506]. 

— LoROiif AIRE des crestiens. (au verso du dern. f.) : 
Jmprime a paris lan mil cccc. nonante quatre. 
Pour antoine verard Ubraire demourant a pa- 
ris sur le pOt nostre dame......... in-fol. goth. de 

175 fT. non chiffrés, y compris le titre, à longues 
lignes, au nombre de 34 sur les pages, sign. a— vliij, 
fig. en bois. 



La Bibliothèque impériale possède trois exemplaires 
de ce livre imprimés sur vêlin, dont deux sont dé- 
corés de miniatures. 

On cite une autre édition in-fol. goth. impr. a Pa- 
ris tan mit cccc. nonante cinq pour Anthoine 
ver ad (sic). 

— SE.X8DYT le granl ordinaire des chrestiens, qui en- 
seigne a chascun bon chresiien et chrestienne la 
voye et le chemin de aller en Paradis.... Imprime 
nouuellement a paris par Jean Treperel, en la 
rue Nostre-Dame a lenseigne de leseu de France 
(sans date), pet. in-4. goth., fig. sur tmis. 

4 ff. prélim., texte à 2 col., coté de i à cxlix (1491, 
plus un f. pour la souscription. 24 fr. 50 c. m. r. 
Veinant; 40 fr. mar. r. BergereL 

Réimpr. à Paris, par la veufue feu Jehan Trepperd 
et Jehan Jehannot (sans date, vers 1520), peu 
in-4. goth. à 2 col. de iv et 144 ff. cfaiffr^ plus 
1 non chiffré, fig. sur bois. 

— L'Ordinaire des chrestiens... Imprime a Paris 
(sans date), avec la marque de Jehan Petit sur le 
titre, in-fol. goth. sign. A-ZiiiJ i50 ft>. nouTeao 
catalogue de L. IVitier, 1860, n» 173). 

-> Lordinaire des crestiens, contenant cinq parties. 
— Cy finist lordinaire des crestiens, noHueUemi\ 
imprime a Roué par Jacques le forestier demeu- 
rant en la paroisse saXct nicholas a limage de U 
fleur de lys deuàt la grant église (sai>s date), pet 
in-4. çoih. de 145 ff. à 2 col., avec la marque d( 
l'imprimeur. 

27 fr. catal. d'un choix de livres anciens (de M. Le- 
prevost), décembre 1857; 3 liv. Libri, en 1859. 

VOrdinaire des chrestiens a été traduit en anglais 
Lond., Wynkyn de Worde, 1502, in-4., fig. sui 
bois : 7 Uv. Towneley ;— ou London, f#^"ynjkint dt 
fVorde, 1506, in-4. de 2iH ff., avec C9. sur bois 
18 liv. 18 sh. White Knights; 11 liv. 12 sh. Hib 
bert; 21 liv. Kerr; 16 liv. 10 sh. Sotheby, en Itôl 

ORDINAIRE du service divin selon lordr 
de Cyteaux. Voy. Vespbia (Jean de). 

ORDINARIUM, sive Raptisterium ecde 
siae et diocesis Carcassone. (Au vers 
du dernier f.) fmpressum fuit Aocopu 
ordinariû sine \\ baptisteriû ecclesie 
diocesis carcas,sone \\ de mandata re 
nerabiliû virori dhori ca || nontcoH ca 
pituli sede vocale eccl'ie cathe || drali 
carcassone. Die tni m est s febriia || n 
Anno dnici îcamatôis. M. ccccc xvi 
in-4. goth., sign. a —e par 8, f et g pi 
6. Impr. en rouge et noir, [vers 728] 

Si ce livre a été réellement imprimé à Carcassonm 
comme le fait supposer la souscription ci-dessn 
c^est alors la plus ancienne production tvpogr. 
phique de cette ville. L'exemplaire que nous déa 
vons, et qui est imprimé sur parchemin, proTie 
du legs que Ch. -Maurice le Tellier, ardievôque 1 
Reims, a l^it à Tabbayede Sainle-Genevibve, et il : 
trouve encore dans la bibliothèque de cette ancienî 
communauté. Il commence au f. a~i par ces ino 
Impriméâ en rouge : Of/iciU ad benedicenOU eun 
diebus || dûicis per totn annm. Les notes i 
plain-chant y sont écrites à la plume sur des po 
tées imprimées. 

ORDINATIONES legumque collections 

pro conventu juridico mexicano. Meœic 

per Joannem PatUum Brissefisen 

1549, in-fol. [3140] 

Cest è tort que ce livre rarissime a passé pour et 
le premier qui ait été imprimé à Mexico^ et fnéa 
dans tout le Nouveau-Monde, pulsqu*!! existe ui 
Doctrina cKristiana, impr. dans cette ville, < 



w 



ORDINE — ORDONNANCE 



210 



ISU. — Tojr. les arddes JOANiiBS Climacus et 
Peno de Gordora. 

ORDINE del ben viver. Voyez Gloria 
mulierum. 

ORDINE de le noze de lo illustrîssimo 
signor misir Constantino SFortia. Voyez 
Apabati de le noze. 

ORDIKEdel Tosone. V. SAifsoyiNO (Fr.). 

ORDINE della soleimîssima processione 
fatta dai sommo PontiGce di Roma per 
la felicissima nova della destruttione 
délia setta Ugonotana. Roma, heredi 
d'Antonio Blado, 1572, in-4. de 2 fF. 
seulement. 

Pftce fixt rare : s lir. Botler. 

ORDINE, Pompe, apparati, Et Cérémonie 
della: solenne intrata : di Carlo V. 
imp. sempre Aug. nella citta di Roma. 
(in fine): di Roma a V. di Âprile, 
M. D. XXXVI, in-4. de 4 ff. [25603] 

La réiiBpressioo de cette relation , faite à Bologne, 
cba Booardo, 1536, in-4. de h GT., 20 fr. Gostabili. 

ORDNANCE Surveys and maps. 

La belle carte trigonométrique ( Trigonametrtcal 
S«rpfyj)dela Grande-Bretagne et de l'Irlande, 
inBie par ordre du roi d'Angleterre, a été com- 
■OKée en 1784 sous la direcdon du général Roy, 
et eo 1790 le comté de Kent était complet. L'opé- 
nlian fut alors continuée par les capitaines Golby 
» Kodgc, ensuite sous la direction du licutenant- 
cotonei H. James. Les cartes ainsi publiées sont de 
dmi dimensions différentes, savoir : sur l'échelle 
«Tdo pouce (ooe inch) anglais pour un mille légal 
aoglat», et sur l'échelle de pouces (six-inch ) par 
■une légal. La principale série est la carte d'Ançle- 
teneetda paysde Galles: elle formera 110 divi- 
sats (i M pouces sur 27), dont 95 sont complètes 
d donnent tous les comtés, à l'exception de Cum- 
^toid, Durham, Nerthumberland, IVeslmore- 
intf et Yorkshire, actuellement en progrès. Cha- 
^ ieaille (de 40 pouces sur 27) se vend. 2 sh. en 
oaîr, 4 sh. color., et collée sur toile, 2 sh. de plus. 

La carte de l'Ecosse par comtés, et celle de l'Irlande, 
réilofte à la même échelle que les 110 divisions de 
la carte d'Angleterre, à laquelle elles doivent être 
'^^Rws, se publient au même prix, mais sont en- 
œreloin d'être complètes; toutefois on travaille ré- 
pilirremeAt à les terminer. 

Ucauilagiie officiel de VOrdnanre Suruey Office fait 
cmnaliFe les cartes à l'éclielle de 6 pouces qui ont 
été publiées : 1* Six-inch eounty maps, dont il n'y 
a eiKore que deux de complètes, savoir : Lança»- 
Un, en 119 feuilles, prix, 24 liv.; Yorkshire, en 
311 ff , prix, 69 liv. 7 sli.; Durham doit avoir 58 (T., 
Amt 29 seulement ont paru. 2« Six-inch eounty 
*ap« of Scotlcutd, dont 7 comtés seulement sont 
a*wés. S* Six -inch maps of Ireland , dont les 
fi couiiés ont paru. Il est à remarquer que l'Irlande 
Kale, sar cette grande échelle, revient à S50 liv., 
<1 que quand la carte enrière de la Grande-Bretagne 
Kra complète, elle coûtera environ 1000 liv. sierl. 
par exemplaire. On publie aussi des Parish maps à 
fécMle de25 p. par mille, et des Town maps à l'é- 
(teUe de 00 p. Parmi ces villes, Londres seule rem- 
pBt 789 feuilles & 1 sh. cliacune, ce qui se monte à 
»iv.9sh. 

LWnge suivant est Pexposé des opérations géodé- 
Mqnes qui ont précédé la publication de la carte 
«P^leterreà Péchelle d*on pouce par mille anglais 
dont nous Tenons de parler : 

ix AccoDHT of ibe opérations carried on for ac- 



comptishing a trigonometrical sorvey of England 
and Wales, byWill. Mudge, Isaac Dalby and Thom. 
Golby. Lond., 17991811, S vol. in-4., avec un sup- 
plément au 2* volume. 
Il a paru depuis une rédaction de la même carte, 
complétée sous le titre suivant : 

Caby's improved map of England and Wales, 
with a considérable portion of Scotland, planed 
upon a scale of two statues miles to on inch. Lon- 
don, published by G. and J. Cary, 18S2, 65 AT. 
colombier, publ. en 13 livrais. 13 liv. 

ORDONES. Viagedel mundo, hecho y com- 

puesto por Pedro Ordones de Cevallos. 

Madrid, Luis SancheZy 1614, in-4. 

[19898] 

Vend. 14 fr. L'Héritier ; 40 fr. Langlès ; 10 fr. 50 c. 
Rsetzel. 

Il y a une édition, sous le tirre ^Historia y viage 
del mundo, et sous le nom d'Ordoffes de Zevallos, 
de Madrid, 1691, in-4. Vend. 10 fr. Uastzel. 

— Tratado de las relaciones verdaderas de 

los reynos de la China, Cochinchina y 

Champaa. Jaen , Pedro de la Cuesta, 

1628; pet. in-4. [20746] 

Cet ouvrage, dont Nie. Antonio n'a point parlé, est 
probablement plus rare que le Viage del mundo 
du même auteur, mais il est muins recherché. 
Vend. 1 liv. 3 sh. et 1 liv. 10 sh. Heber. 

ORDONNANCE et instruction selon la- 
quelle se doibuent conduire et régler 
doresnauant les changeurs ou collec- 
teurs de pièces d'or et d'argent deffen- 
dues, rognées, légieres ou trop vsées et 
moiennaut ce déclairées et réputées 
pour billon, à ce commis et sermeutez, 
pour estre liurées es monnoyes de sa 
Maiesté, et conuerties en deniers à ses 
coings et armes. En envers, chez Hie- 
rosme P^erdussen, 1633, in- fol. format 
d'agenda. [3014 ou 4131] 

Volume rare dont voici la description : 5 ff. prélim. 
contenant le titre -.Ordonnance et instruction pour 
les changeurs, le titre ci-dessus, une ordonnance 
relative aux monnaies, en 3 ff., un titre imprimé 
au verso. On trouve ensuite 120 ff. contenant des 
monnaies de chaque côté, i^ l'exception du premier, 
sur le verso duquel on lit ce litre : Carte ou liste, 
elc, des monnaies. Ces monnaies, de divers pays 
de l'Europe, sont représentées sur des petites plan- 
ches gravées sur bois, de la grandeur des pièces, 
et placées sur les pages avec des notes en caractè- 
res d'imprimerie. Le recueil n'est pas paginé, mais 
il a des signatures de A à R2, par cahier de 8 fT., à 
l'exception du cahier B, qui n'a que 4 IL {Monu- 
ments de l'histoire de France, par M. Hennin, 
m, p. LXXV.) 

ORDONNANCE. Lordonnance et ordre du 
tournoy, ioustes z combat a pied et a 
cheual... Le tresdesire z plusque triqm- 
phant rencôtre, entreueue, assemblée, z 
Visitation, deà très haultz, z très excellens 
princes, les Roy de France, et de Angle- 
terre. Et des Roynes leurs compaignes. 
Et aultres princes et princesses. Les fes- 
tins et lordre qui y a este obserue. Les 
noms de ceulx qui ont iouste z combattu, 
Et de ceulx qui ont le mieulx fait. Les 



211 



ORDONNANCES 



213 



ditz et deuiz des Roys r aultres person- 
nages mise apposez audessus des portes 
du festin fait a Calaix , a lentreueue du 
roy catollîcque t du roy dangleterre, et 
aultres choses singulières, cum priui- 
legio (sans lieu ni date), pet. in-4. goth. 
de 28 ff. à longues lignes, signât, or-f, 
[28736] 

Relation de TentreTae de François T'et de Henri Vni, 
avec les armes de France an prem. f., et celles 
d'Angleterre sar le dernier. On trouve au verso du 
2* C un privilège accordé à Jean LeseaiUe, impri- 
meurj pour un an, à compter du dernier Juillet 1520, 
ce qui donne la date de IMmpression de ce livre cu- 
rieux et rare. A la suite de cette pièce se trouve 
auelquefois la Description et ordre du camp et 
festin et joustes, in-4. de A ff. — Voy. Montjoie. 

ORDONINANCES contre la peste faictes 
par la court de Leschiquier et publiées 
a lassise de Rouen tenue par maistre 
Loys dare lieutenant gênerai de mon- 
sieur le baiili de roue le xxvi. iour de 
nouembre mil cccccxii. Auec plusieurs 
autres ordonnances par la dicte court 
de leschiquier. Cest assauoir; une def- 
feuse aux belistres et maraulx. — une 
deffense aux tauerniers, estuuiers et 
bordel iers. — une deffense aue nul ne 
porte faulx visage. — une aeffése que 
nul ne sonne de gros tâbours parmy les 
rues après neuf heures de nuyt. — In- 
iunction faicte de par la dicte court de 
leschiquier a monsieur le bailli de rouen 
ou son iieuten. de faire inquisicion des 
macqueraulx et macquerelles... Et plu- 
sieurs aultres comme on peult veoir cy 
aprez. lesquelles ordonnances ont este 
baillées et comandees imprimer et 
vendre a mestre martin morin demou- 
rant deuant saint Lo. le xii iour de 
sepemhre lan mil cinq cens et traize, 
pet. in-4. de 8 ff. caract. goth. [2675] 

Pièce singulière et fort rare, dont la Bibliothèque im- 
périale conserve un exempl. impr. sur vêlin. 
H. Frère (II, .^5^) en a rapporté lîdèlemeni le titre, 
avec toutes ses abréviations, que nous n*avons pas 
figurées id. 

ORDONNANCES (les) de Tordre de la 
Toysond'or. Pet. in-fol. ou in-4. [28754] 

Jos. Van Praet, Catal. des livres impr. sur vêun de la 
Bibliolh. du roi (lom. V , n»* 157 et 158 , et VI , 
157 bis), a décrit trois éditions différentes de ces 
ordonnances, iuipr. chez Plantin, sans date, et dont 
il existe des exemplaires sur vêlin. La première, 
vers 1559, en beaux caract ronds, est un peu in-fol. 
contenant 5 ff. prélim., 24 (t de texte, et 12 autres 
ff. renfermant seize rhapiiresadditionnels. Les pages 
entières y portent 26 lignes : la dernière ligne est 
ainsi : sans aucunement y contreuenir. La se- 
conde, de format in-4., également bien imprimée, 
a paru vers 1500 : elle a 7 ff. prélimin., ob, après 
le litre, se voient les armes des ducs de Bourgo- 
gne , celles d'Espagne et le collier de la Toison 
d*or, gravés; 52 pp. de texte, suivies des additions, 
contenant 21 chapitres, pp. 53 à 83. La troisième, 



Ordonnaneet et privilèges des foires de Lyon, 24000. 



de l'Imprimerie de Christ, PUmtin, rtm 1560, 
iD-4., n*a que 4 ff. oréUmin. et OS pp. de texte, for- 
mant 00 chapitres. Gomme, Jusqu'ici, les catalogiies 
où des exemplaires de ce livre sont portés ne les 
ont pas décrits de manière à faire recoDnaltre & 
quelle édition ils appartiennent, nous ne pou- 
vons guère donner les prix de chacune d*elles en 
parUculier ; ces prix varient d'ailleurs de 50 à 120 fr., 
et même l'exemplaire sur véun de M. Duriez n'a 
été vend, que 10 fr. ; un exemplaire de la secomle, 
impr. sur Ytun, 3 liv. 3 sb. Ubri, eo 1850. 
Ebert cite une édit. des mêmes ordonnances, Paris, 
Le Noir, 1523, in-fol., sur vëlin , qui aurait été 
vend. 4 Ut. 4 sh. White Knights, en 1810. 

— Voy. CoNsirruTiONEs. 

ORDONNANCES de l'ordre de St-Michel. 
Voy. LrvfiE des statuts. 

ORDONNANCES des rois de France. Voy. 
Laubièbe (de). 

ORDONNANCES (Premiers recueils d'an- 
ciennes). [2604] 

Les OrdOnâcbs royaulx des feux roys Char- 
les VII et Vlli de ce nom aueccelles du roy îjoys XU, 
auquel dieu doint bonne vie. Et plusieurs autres 
ordOnances faictes puis nagueres tant pour les uni- 
versltez Q pour les monnoyes orfeures geolliers ^ 
autres auecqui's le texte de la pragmatique saoxioa 
répertoire en chabciine dicellcs oraSuances.*.. 
Nouuetlement imprime a Paris (sur le titre la 
marque et le nom de Jehan Petit, et i^ la fin : Im- 
primées par Gaspard Philippe), pet. in-8. goth., 
feuillets non chiffrés, sign. A — ^S par huit. 

Cette édition, sans date, doit être antérieure à la morC 
de Lx)uls XII, puisque le litre du volume piéseule 
ce prince comme vivant; elle l'est également aux 
oi'doniianct'S du mois d'avril 1512, puisque la der- 
nière ordonnance qu'elle renferme est de 1500. Ce- 
pendant le texte latin de la pragmatique sanctioo, 
qui est Joint à cette édition des Ordonnances, «lans 
^exemplaire de la Bibliothèque impéri«ile (pièce 
in-8. de 20 (T., en petits caract. goth., sign. A — C) 
porte cette souscription finale : Impre^^um pari" 
sius per Gaspardum philippe Anno doniini tnitie- 
simo quîgcniesimo decimo octaua vero die men- 
sis febniarii. 

Il y a une édition du même Recueil, y compris le 
texte de la pragmatique sanction, de Paris, Jehan 
Trepperel, sans date, pet. in-8. goth. 

Une autre, plus complète, Paris, Galliot du Rré, 
1515, in-A. goth., dont le titre porte que ce li%'re se 
peult appeller le Hirouer judiciaire et le Guidon 
de tous les Praticiens. 

— Sensu I VENT les onlonnances et statuts ro)*aulx 
faits par les très crestiens roys de France. Paris, 
en la rue Neufoe M astre Dame a lèseigtie de 
lesru de France (sans date), in-4., réuni aux .Xou- 
velles ot*donnances faictes par le roy nosire sire 
François premier, sur le faicl des eaux, forests, 
chasses, gabelles, tailles et aultres ordonnaïKxs. 
{sans lieu ni date, vers 1520), in-4. 

Ce même recueil a été souvent réimprimé, avec «les 
augmentations successives, tant de format. in-foL 
qu'en in-8. (voir le calai, de la Biblioth. du roi, 
2* vol. de la Jurisprudence, F, n** 2610 et suit.). 

— Les mêmes loix statuts et ord5naces... On les 
vend en la rue neufue nostre dame a lenseigne de 
lescu de France. — Au recto du dernier f. : impriwne 
nouueUement a paris par la veufue de feu JehA 
trepercl demourdt en la rue neufue no^lre 
Dame a lescu de Fratice. PeL in-4. gotta. de 12 fC 
prélim., texte chifTré de i à cxcv, plus un f. i 
chiffré, au verso duquel est l'ancienne marque 
Trepperel. Celle de l*écu de France est au verso 
dernier f. de table. 

A cette partie sont Jointes les Souveltes ordonnan^^m 
de François I, édition différente de celles dont il a 



▼erso du 



ORDONNANCES 



ciêûc, fitt qa^prti It pKu datée de ISIV ne u 
DiMic pu b BitUa UgalloRit. Col un ia-i. golh. 
ittiiB. cbillrts, plui an L pour l'fca de France, 
a recto (I m leno. Celle nurque ta luul sur le 



lia tus rofault Ciili 

tokiDK appelle le Guidon de lo' pi^ticlfia.^ On 
la waat a Parii ù la rtit iicu(ue aoure lUxme a 
lairxtM de Lac» Oe Fraiiee (i. d. ) . in-ii. gatb. 
ie 1* IL prélim. et CLiTiii II de leite. 
bttantge n'ealpai le mfaieque le précédent i mais 
le i^eunl des onlonnances de François 1^% qui j 
eu Joiot, ivprDduit les pi^cei des autres édiijona. 
CtDe-ci a Clément lii n. ei fétu de France 9Dr 





tus rovauli bicti par kl 




s rovs de France après declaii^ auec 


nimplusie 


un bonnes i 






ou pourra leoiren ce présent toluine 


appelle le Gu 


idundehHis 


praciiciengauecla labe 


ÏÏUe.1,»*. 


Impriiue a 1 


^irli pour Jehan PeliUi- 



UIW't.)iCyrinL 

ta prteënleaies impreuious ; el onl etle acheuea 
a l*ttirimcet le x tour àaarll M. ecrct. xDf), 
ramrJtHoH Peitt..., in^.decliii^ (T. chin[és,un 
L Mvc et 11 IT. pour la UbW, car. goth. 

M que le Cuydi» det prac- 



Sla»Dii 



>inpi1i:es pour le bici 



■Mieuquc par cy deuani 
DBarigni. Aa recto dudenii< 

OVTigeca oullre les proceden 

r tit vingt a 



itt II. prêlim. 



OuoNimcu el instruciioni bklei par feux de 

lAiTles ïiil-, Lo)-s Ml' et Francoys premier du 

mam... Parii, (^lliot du Pré. |1 lu Gu) i Aciieue de 
Aaril mit cinq eciiê 



rtilt-kitU, pei. In 
levé, reuiOeu i ) i 



du deri 



L| -. .Vouui lUmeia tmpi-b 
iaos dale), ia-bl. Kulb. i 



o du dernier 
ùirl UUalre 



* Paris de par le roy Lojs I 

If lii}' iour du iDuys dejuing, Lan 
«-M. Both. itVia,, aigu. A— D. 
hbkm bile li Paris, 



Andid Bocaid, que ne 



Ui frontispice représen 



n ln.a. ^iti. de U [T.. ! 



101 ncuHcme four 
- ■ (sauilieud'im- 



la page. Sur lu [lira, une grande tigoetle sur bois 

repiésenlant le roi présidatii ion coibelL 
— OHOOnntNCU des rois Charles VIII el <«aii Xll 

sur le >ail de la Juitice. Touloute, IttSW, In-a. ^ca- 

Ul. de Bigoi, p. I lO, n' lOsO). 
Cest d'après ceiie annonce ilu catal. BIgol que celle 

iiiipr. i foulûuse en UW. Le inÉine livre est inleuï 
Indiqué du iii le catalogue Lanceloi, n*Iil3, wuscel 

Uboohhance» de lj>uis XII >ur le raici de la Jus- 
tice, elc., enn'gisiréet au pailcmenl de Toulouse 
en liiM el liiW, In-A., impr. 1 Toulouse lers 151». 

Ainsi ce livre esl sans date d'impression, el il parait 
qu'il n'a pas nonpluide nom d'imprimeur. 

La Caille, qui esl en général fi>rt Ineiacl quand 11 
parle Iles anciens Imprimeurs, dit ip. ASj quelean- 
Jscques Coloiniei a imprimé 1 Toulouse, a vani 15((, 
des Quutlibeta JuHdtea, la-IS. Or, le plus ancien 
impilmeur du nom de Colomlra que nous connais- 
sions se nommait Jacques et non pasiean-Jacques, 
comme Fun de ses successeurs; noua ne eonnals- 
aons de lui ricD de plus andea qu'un Uier de so- 

criplioa porte i Ifzpfelinn e«( Aoe onOnarium teu 
baptuteriU eaïaie Karàoû. ecelle. TAolusg Im- 
prcssum per I. Colomlet tltUopold efusdcm dut- 
tailt. Aiuio dvmiai MiUaima (Jèitagiieiimu. xtu. 
Dte eero fiifiita menta Sepli'intni (Van Prael, 
3* cataL, 1, p. ISS), (JuanI au QiiolUbela, elle par 
La Caitle, il pourrait biea sa laire que ce eh 101 pas 
autre chose que les Bi-ocardtca exeerpla, impr. t 
Toulouse par Jacq. Colomiei eu 13M, ia-ia, qoe 
nous décrivons i l'article Justinukds. 



^ 



215 



ORDONNANCES 



216 



— Les Obdonrâcbs royaulx noueliement publies a 
Paris par le roy Loys dousiesme, le iivii* du 
inoys d'auril mil ccccc et douse. (Paris, Jehan 
Petit), pel. in-8. golb. de 28 ff. non chifTrés, sign. 
A-D. 

— Les ORDOififAïf ces royaulx nouuellement publiées 
a Paris depar le roy l^ys XII de ce nô le xx iour 
du moys d*auril u. d. xii. Ont este imprimées a 
Angiers, pour Léon Cailler, libraire, demourant 
a la place Neufve, pet. in-8. goth. de 12 fT. 

Ces ordonnances sont imprimées en Tertu d'un privi- 
lège en date de 1512, accordé à Jean Petit, libraire 
à Paris, et cédé par lui à Léon Cailler, libraire à 
Angers. Un exeropl. en mar. v. 80 fr. vente Che- 
nest, en 1856, et avec une ordomiance manuscrite 
de Louis XII, revêtue de la signât autographe de 
ce prince, 100 fr., en 1855. 

— AUTBE édition [scmslie» ni date), in-4. goth. 11 fr. 
50 c. mar bL Monmerqué. 

— Les LOix, statuts et ordSnances du royaulme de 
France, touchant le faict et administraciS de la ius- 
tice mises et rédigées par tittres et rubrices... auec 
les Ordonnances du roy Francoys premier de ce 
nom. =: Sensuyuët les nouuelles ordonnSces faicles 
par le roy nostre sire... sur le faict des eauxs, fo- 
restz, chasses, gabelles, tailles, guerres et aultres 
bonnes OrdonnSces. {Paris, Jehan Petit), 2 tom. 
en 1 vol. in-4. goth., 10 IL sign. a-c. préiim. pour 
le titre et la table, plus 2 autres IL non chiffrés, 
cotés a, texte, f. i à cuixxvi.Les Nouvelles ordon- 
nances, un titre et LXi ff. chiffrés, plus un f. por- 
tant reçu de France. Sur le prem. titre la marque 
de Jean Petit, et au veriio Técu de Fmnce , qui est 
également sur le second titre. La dernière pièce est 
datée du 5 sept. 1519. 

Nous avons vu un exemplaire de la première partie 
de celte édition dont le titre porte la marque et le 
nom de Pierre Viart, en place de ceux de Jean Pe- 
tit. L'écu de France est toujours au verso. 

— Ordonnaiices royaulx concernant rabréviation 
des procès, coUationnées au Parlement Tan lft95. 
(sans lieu ni date), pet. in-8. goth. (Biblioth. im- 
périale). 

— Ordonnances nouuellement faicles par le Roy 
nostre sire, louchant labreuialion des procès, leues, 
publiées et enregistrées en la court de parlement 
le dixiesme iour de Janvier Lan Mil cinq cens 
XXVIII. Autres ordonnances sur labrevialion des 
diii procès, leues et enregistrées en icelle les dits 
an et iour. On les vend a Paris... en la boutique de 
Galliot du pre.— /mprim« a Paris... pour Galliot 
Vu pre le xxi* iour de Januier cinq cens vingt- 
huit, in-4. goth. de 8 ff., sign. A— B. A la lin la 
marque de Galliot du Pré. 

Nous avons trouvé avec ces Ordonnances : 

Autres Ordonnances nouuelles du Roy nostre 
sire, sur Testât des Trésoriers, et manyment des 
Finances. Publiées en la chambre des comptes, et 
au conseil de la Tour carrée- Imprimées a Paris 
par maisire Geofroy Tory de Bourges, libraire 
et imprimeur du Boy. Deuant iegtise de ta Mag- 
deleine, a lenseigne du Pot casse.— Acheuees 
dimprimer te vingtiesme iour de Juillet m. d. 
XXXII, in-4. de ff. en lettres rondes. Sur le titre 
et à la fin, de Jolies bordures, avec la marque de 
Tory. 

— Ordonnances du roy nostre sire, sur Testât des 
trésoriers et manyement des finances ; nouuelle- 
ment publiées au conseil de la Tour carrée, (sans 
lieu ni date) {Paris, 1532), pel. in-4. goth. de 12 fL 
non chiffrés, sign. A— C 

Un exempl. rel. en mar, bl. par Duru, est porté à 
90 fr., sous le n* 499 du Bulletin de M. Techener, 
1860, où se lit une note curieuse sur ces ordon- 
nances de François 1*'. 

— Ordonnâces Royaux sur le blet de la iustlce et 
abbreviation des procès par tout le royaume de 
France, faicles par le roy nostre sire : et publiées 
en court de Parlement a Paris le sixiesme iour du 

' moys de septebre lan Mil cinq cens, xzxix. Impri- 



me a Rouen pour Galliot dupre, M. D. xxxix. {h 
la fin) : Imprime a Bouen par Abraham Guenet^ 
pet. in-4. goth. de 7 ff. préiim. et xxv fT., plias un 
pour la souscription. [2011] 

Un exempl. impr. sur Vêlin, 23 fr. La Vallier«i 
36 fr. Soubise; 2f7 fr. Mac-Carthy. 

Il y a une autre édition, sous la même date, ln-4. 
goth. de 10 et xl ff., dont la souscription porte s 
Imprimées a Paris par Denys lanot, pour Gal- 
liot dupre, Jehan bonhomme, et Jehan André 
libraires. 

La Bibliothèque impériale coosenre un exemplaire de 
chacune de ces éditions impr. sur vELiif, er aussi 
d*une troisième, de Paris, par Jehan André, 
1539, pet. in-foL , dont un exempl. , également sur 
YÊLIN, n*a été vend, que 15 fr. Mac-Carthy. 

— Les mêmes. Adiouste ung edict sur la rerormation 
de tous officiers royaulx, plus un aultre edict sur le 
rachat des rentes, etc. Lyon, Thibault Payen jnreM 
nostre dame de Confort (vers 1540), in-foL gocli., 
sign. A— G. 

D*autres ordonnances de François I*' sont ordiiaaire- 
ment Jointes à celles-ci. 

— Ordonnances... pour les Pays de ProTence , etc. 
Vo> . l'article Codtcmes, paragraphe LVi, Provence. 

— Ordonnances royaulx sur le fait de la Justicïe et 
abréviation des procès par tout le royaume de 
France, taictes par le roy nostre sire, et publiées 
en la Court de Parlement le 6 sept. 1539. Paris, 
Galiot Du Pré, 1540, in-4. 

Ces ordonnances de François I*' ont été souvent réim- 
primées et en différents formats. 

L'édit de Lyon, Thib. Payen, 1555, in-ld, 10 fr. 50c 
Coste. — ( «Ile d*OrMa/is, Eloy Gibier, 1572, in-16, 
est avec aucuns sommaires, et annotation» y 
adjoustées par Léon Trippault, advorat. — Les 
mêmes ordonnances, publiées en la court du Parle- 
ment à Rouen, le 1*' Juillet 1540, ont été Impr. 
dans cette même ville, sans date, in-8. goth. 

— Ordonnances faicles par le roy nostre sire, 
françois premier de ce nom, sur le nict de la Jus- 
tice et aoreuialioii des procès par tout le royaume 
de France, publiées par la court du Parlement a 
Paris, lan mil cinq cens xxxix. Ensemble les autres 
ordonnances et edicu faili par icelluy seigneur et 
sa court de parlement, tant sur le faict de la Justice 
que sur Testai de la chose publique iusques en lan 
mil cinq cens quarante deux. On les vend a Paria, 
en la grand salle du palais par Galiot du jjre et 
lehan André, 1542, io-8. goth. de 16 CL préiim., 
sign. a Qi e; texte, ff. i à cxv, et 1 f. bl. 

A la suite de ce recueil se trouve un opuscule inti- 
tulé : Ordonnances nouuelles (kictes sur le faict des 
gabelles du sel, quart et demy c^uart... publiées a 
la cour des aydes a Paris, le anquiesme ioor de 
mav, lan mil cinq cens quarante deux. I^aris, 
es bouticques de Galliot du pre et Jehan André, 
in-8. de 18 ff. mm chiffrés, sign. a— e en lettres 
rondes, comme le titre du Recueil principal. 

_ Articles des Inionciions , deffenses et cleclaïa- 
lions faicles r publiées en la court de Harlenaent, 
pour labreuialion de la iustice es causes TenSIf en la 
dicte court, obseruance et eniretenemêt r plus câ- 
cille exécution des ordonnances royaulx. — im- 
prime a Paris pour lehan André le ad* itntr de 
Januier mil cinq cens xxxvi, in-4. de 12 IL, ipotii., 
sign. A et R, en mar. r. par Dura, 40 fr. Vetnani. 

— Ordonnances sur le làict de la Justice et 
uiaiion des procès au pays de Daulphine, 

gar le roy nostre sire, daulphin de Viennois... pu- 
liées en la court de parlement de Grenoble te 
ix* iour Dapurîl, lan mil cinq cens quarante. On 
les vend à lyon en la rue Mercière en la maison de 
Romain Morin. — Imprimées a Lyon, Ca.n ndi 
cinq cens quarante deux, par Denys de Uarsy, 
in-H., avec les armes du Dauphin sur le titre. 
Pièce rare (Biblioth. lyonnaise de M. Goate, n* 185k0}. 
Il V en a une édition de Paris, Estienne Copeitter, 
1540, in-4. 



217 



ORDONNANCES 



2t8 



UmèiBeontoniiance a été réimpr. à Grenoble, chez 
JmL yertfyr, 16M, in-S., sous le litre Û'Ordon^ 
nanea dP 4àevUle. 

-LesOuornahces royaulx sur le (aictdes tailles, 
tfdes z gabelles, nouaellemët publiées par la court 
des ajdes. Ils se vendent a Paris,.. p€tr Galliot 
éipri, cnm privilegio idu 27 Juillet 1517), in-4. 
pilL de t IL prélim., 20 ff. de texte, plus 1 f. pour 
latouscripL, arec la marque de Galliot du Pre au 

Co exemplaire impr. sur vêlin est décrit dans le se- 
ood nul. de Van Praet. 

- RBQOLLEcno!! Z accumulation des ord9n9ces 
lo^alxquî a présent sont en usaige, concernât le 
bictdcsaydes, tailles, gabelles, imposition foraine, 
et les franc» arciiier», uns sus pour le Taict de guerre, 
toicii 7 defence du royaulme. Ils se vendent a Paris 
pwr Galliot du pré (15221. (au dernier f.) : Im- 
prime a Paris par maistre Pierre Vidoue, pour 
GaUiot du Pre... in-8. goth., 22 tX. prélim., sign. 
A>C; texte, ff. i— clviii, et un f. pour la sous- 
cript. et la marque de Galliot du Pré. 

-Lis OBjtORNANCES, lettres patentes du Roy, sur 
iefaict des mynes de France, faictes et données 
an par le roy Charles sixiesme que autres ses suc- 
aaràrs, mcsmes par le rov Ilenii troisiesme a pre- 
ieat régnant; teriGées et émologuées par la court 
de {^ariement et ailleurs..... Lyo/i, par lean Pa- 
tmsok, 1575, pet. iu-8. de 51 (T. 

Coeieoipl. sur lÈux est conser>é à la Bibliothèque 
mpér. 

-oïDôuKccs sur le Gaict des monnoyes, estât z 
Rgie des orfiders dicelles. Auec le pnurlraict de 
kwtes les espères de naonnoye que le roy veult et 
oifed aaoir cours en son royaulme. Le tout im- 
priae par priullege du dit seigneur (en date du 
ttnn 1540). On U* vend a Paris en Ihostel de 
btkme Roffet dit le faulc/teur, sur le Pont 
Sàu Michel a lenteigne de la Rose, peL iu-8. 
fOdLdeM IL, sign. a-f. [2611] 

^ fifBKs des monnaies y sont fort bien gravées sur 
Ml 

"OiNiiiTAiicz faicte par le Roy sur le cours et 
pris des espèces dor et dargent que le roy a de nou- 
KSQ bict a Paris, pour les pris contenus dedans la 
«eie ordonnance. {Paris) ^ imprimé par Jean 
IknkatUert le viii iour de Juing mil cinq centz 
dH^mœ et quatre, pec in^. goth. de lô n., avec 
laig. des monnaies grav. sur bois. 15 fr. mar. v. 
Ctee. 

Celle ontonnancc paraît se rattacher à celle du der- 
<>cr joor de Janvier 1549, sur le même objet, la- 
Me a été impr. à Paris, chez J. Dallier, sans 
«e, iB-&, avec ûg. des monnaies. 

-OoMiAiiGES des monoyes, faictes par Monsei- 
Snnr le doc de Galabre, de Lorraine et de Bar, en 
F^aiée miVoccoc et unze. — Faictes et imprimées 
a SaitM Nicolas du Port le xxii* iour de lan- 
Ber, Lan de grâce m ccccc et unze par Nicolas 
^inuw «liocre dcmourant au S. iV., in-fol., car. 

^^'"f^ aax armes de Lorraine, et au nom du duc 
^Moiae, contenant une nomenclature de monnaies 
o or et en argent de France, de Lorraine, Meu et 
^■Kspays, dont les prix sont fixés par cet acte, 
«tfoi, chose curieuse, sont représentées par des 
fgâres sur bois : au bas se voit la marque de P. Ja- 
«Âi, telle qu'elle se retrouve à la fin du Liber Nan- 
^ddos (voy. de Blabrobivoi, mais avec le nom de 
Uooiat Symon dans la bnnderole, au lieu de celui 
de JacobL M. Beaupn^ qui a décrit cette pièce pré- 
cieiiei la p. 10 des Nouvelles recherches (1853), 
a trouvé dans un registre de 1500 à 1501 , conservé 
àXaocy, la mention d'autres ordonnances des or 
OmoHHOfes, lesquelles auraient été imprimées par 
Kme Jacobi, à Saint-Nicolas, en 1501, c'est-à-dire 
<bu ann^ avant les JUorœ virginis Mariœ de 
ISIS (Toy. noKJt). 

--Dicuunoai des pris des monnoyes tant d*or 
4K d'argent, ayant cours es pays de Lorraine, 



Barrois, Verdun et terres adiacentes : auec la re- 
duclion des pris des thalers de nouuelle fabrication 
et autres espèces d'oretd'argëi n'aguères descriex, 
et mis en blllon par l'ordre de Môseigneur le duc 
de Lorraine : ensemble les pourtraicts de chacune 
des dites espèces tant vieux thalers que nouveaux. 
A Verdun, par N. Bacqnenols, imprimeur de 
Monseigneur N. Psaume, eocsque et comte dudit 
Verdun, 1560, pet. in-8. de 30 fL non chiffrés, 
sign. A— E 2. (Beaupré, Recherches, p. 170.) 
L'Opuscule suivant paraît être une suite de celui-ci : 

Autres Ordonnances pour ie cours d'aucunes 
espèces d'or et d'argent (dont les portraicti et eua- 
luationssont imprimées cy après) que Monseigneur 
le Duc Nosire Souuerain Seigneur, entend et veult 
estre gardées & observées en ses pays, terres h sei- 
gneuries de son obeyssance, sur les peines y con- 
tenues. Publiée a Nancy le Dixhuiciiesme iour de 
Nouembre 156G. Imprimé à Nancy, par Nicolas 
lerosme, imprimeur de mondit Seigneur, 1566, 
pet in*8, de 7 (T. non chiffrés, y compris le titre 
aux armesde lorraine, sign. A2 — B2. (ibtd., p. ^0.) 
(}es deux opuscules sont fort rares. Le second est 
la plus ancienne impression connue qui ait été faite 
à Nuncy. L'imprimeur, Nie. Jerosnie, avait d'abord 
exercé à Saint-Nicolas du Port. 

— Voy. ci-dessus, col. 211, au mot Ordonnance. 

— Ordônange du roy nostre sire sur le faict de la 
chasse et le pris du gybie, sur peine de dix libures 
tournois damëde lat a lachepteur c5me au vêdeur, 
ainsi que plus a plain verrez dedans la dicte ordon- 
nance. On.les vend a Paris par la veufue Jacques 
Nyverd, demourant en la rue de la Juyrie a ly- 
mage sainct pierre et sainct Jaques (privilège en 
date du 11 Janvier 1549), pet. in-8. goth. de 12 ff. 
dont le dernier pour la marque de Jacques Nyverd. 
Au 8* f. commence : Aultre ordonndce du roy 
iwstre sire henry, deuxicsme de ce nom. Par lor 
quelle est de f fendu a toutes personnes... de ne 
plus porter aucune Hcuquebuttes, appeliez pis- 
tolletz dallemaigne, ny aussi aller armez ne cou- 
versdearmes.Oii voit par le privilège, que la veuve 
de J. Nyverd se nomiAait Jacqueline (xaultler. 

Vend. 79 fr. mar. v. Solar. 

— Ordonnances nouuelles nagueres faictes par le 
roy nostre sire contre les imitateurs de la secte lu- 
thérienne et recellateurs diceulx, et aussi touchant 
les dénonciateurs et accusateurs, publiées a Paris, 
le lundi premier iour de feiirier mil cinq cents 
trente-quatre. On les vend au palais a Paris... 
par Jean André, in-8. de U ff. goth. 

A cette ordonnance intolérante nous aimons à oppo- 
ser la pièce suivante : 

Edict du roy défendant a toutes personnes de ne 
se conlendre ne battre pour le fait de la religion, 
mais viure amyablement et fraternellement les ungs 
auec les autres sans se injurier aucunement. Lyon, 
Antoine du Rosne, 1561, in-8. de 3 feuilles. 

Cette pièce rare, et plusieurs autres sur les troubles 
arrivés à la même époque, pour cause de re.igion, 
sont portées dans la bibliothèque lyonnaise de 
M. (>)ste, n»* 3651 et suiv. 

— Ordonnâcës (faictes par la court de parlement ) , 
contre les liures cûtenants doctrines nouuelles r 
hérétiques, r aussi touchant le faict et estât des li- 
braires r imprimeurs, publiées a son de trôpe par 
les carrefours de la ville de Paris, le samedy l*'Jour 
de Juillet l'an mil cinq cens quarante deux. On les 
vend a Paris par Jacq. Niuerd et Jeh. André, 
(1542), peu in-8. goth. de 12 ff. 

30 fr. Bignon, et en mar. v. 112 fr. Solar. 

— Ordonnance du roy sur le reiglement des hos- 
teiiers, lauerniers et cabaretiers de son royaume, 
et priS des viures en chascune saison de l'année. 
Paris, Robert Estienne, 1563, in-8. 12 fr. 50 c Coste. 

— Ordonnance du Roy nosire sire sur la reforma- 
tion des habillemenu de draps d'or et de soye, auec 
la déclaration faicte par le dict seigneur, sur la 
dicte ordonnance, ensemble l'arrest de hi cour pu- 



319 



ORDONNAKCES 



220 



blié a Paris le vendredy de mai 1550. Pwii, Jean 
André, 1550, pet. in-8. 

Pièce de 8 ff., curieuse et rare. 12 fr. m. r. Coste. 

En Toici une autre du même genre, qui ne I*est guère 
moins ; 

DECLARATION du roy sur le fiiict et reformation 
des habits, auec la défense aux non nobles d'usur- 
per le tiltre de noblesse, et à leurs femmes de por- 
ter Phabit de damoiselle, sur les peines y conte- 
nues. Paris, par Fed. Morel, 15'/7, in- 8. de 52 pp. 

— DECLARATION de l'cdict du roy sur la deffence 
de bailler ou prendre draps de soye à crédit. Lyon, 
Pierre Mérant, 1564, in-8. de A IT. 

— Edigt du roy , par lequel Sa Majesté deffend à 
tous ses subjecls, de quelque sexe, âge, condition 
et qualité qu'ils soient, de porter ni user aucuns 
passements, poincts-couppez et dentelles, sur les 
peines y contenues. Aix, J, Tholosan et Est. Da- 
vid, 162G, pet. in-2i. de 8 pp. 

•— DECLARATION du roy, portant défenses de porter 
aucunes découpures, broderies de ûl, soye, capi- 
ton, or ou argent, passemens, dentelles, poincts- 
coupez, entreioiles et autres enrichissemens manu- 
facturez tant dedans que dehors le royaume, et à 
tous marchands lingers de trafiquer des ditz ou- 
vrages, ny les exposer en vente : vérifié en Parle- 
ment le douzième décembre mil six cens trente- 
trois. Paris, par Ant. Estienne, etc., 16S5, pet. 
in-8. de t2 pp. 

— Remonstrance au roy, sur la reformation des ha- 
bits et de Teniploy des étoffes d'or, d'argent , soyes 
Cl autres... par M. D. L. G. Paris, Jeati Brunet, 

1633, pet. in-8. de 15 pp. 

— Consolation aux dames, sur la deffence des passe- 
mens, poincts-coupez et dentelles, \8ans date)^ pet. 
in-8. de 13 p;)., en vers. 

DECLAnATiON du roy portant règlement général 
sur la réforma tion des habits : vériliée en Parle- 
ment le 9 may 1634. PaHs, Ant. Estienne, etc., 

1634, pet. in-8. de 12 ff., plus un f. pour le privi- 
lège. 

ORDONNANCES du comté de Bour- 
gogne... imprimées a Dole le premier 
mai par Pierre Metlinger, 1490, in-4. 

[2652] 

Cité par le P. Laire, p. 80 de sa dissertation sur I*im- 
primerle comtoise, comme ie premier livre imprimé 
àDolci 

Dans une de ses lettres aux auteurs du Journal des 
Savons , contenant diverses remarques critiques 
sur son Supplément â l*Mstoire de rimprimerie 
de Prosper Marchand , l'abbé Mercier de Sainl-Iié- 
ger rapporte que Pierre Metlinger, Allemand, im- 
prima à IX>le, dès l'an 1400, le dernier jour de jnai, 
un grand in-4. ou petit In-fol. en beaux caractères 
goth., contenant Les ordonnances de Louis XI 
pour la Franchc^Comlé , publiées au parlement 
de Salins en 1482 et 1480. Ce même Pierre Metlin- 
ger a aussi impr* à Dijon, en 1491, ce qui pmuve 
qu'il ne trouva pas à exercer avantageusement ii 
Dôle, oh il laissa si peu de souvenir que Jean Poyvre 
et Ravoillotse qualifièrent de premiers imprimeurs 
de celte ville, dans la prérace d'un livre impr. par 
eux à Dôle, en 1587, sous le titre d'Avis du Japon, 
des années 1583 et 1584, in-8. 

ORDONN A NCES du parlement de Nantes. 
Voy. II, col. 366, article Coutumes de 
Nantes^ et ajoutez ce qui suit : 

Ordonnances et arretz de la cour de parlement 
tenue à Nantes au moys de septembre lan mil cinq 
cens cinquante, auec les manuemens ei lettres pa- 
tentes du roy nostre syre, publiez et eniegistrez 
en icelle cour. Le tout pour le faict de la Justice et 
abbreviations des procès pour le soullaigement des 
subjects. On les vend a timprimerie de Thomas 
Mestrard a Rennes, pet. in-8. goth., suivies ûf Or- 



donnances et arreti de la cour de parlement f e- 
nue a Nantes au moys de septembre lan mil cinq 
cens cinquante ung, publiées et enreçtstrees en 
icelle cour. On tes vend à la boutique de Thomas 
Mestrard, pet. in-8. en lettres rondes (calai. Ci- 
gongne, n** 150). 

ORDONNANCES. Le présent liure fait 

mention des ordônances de la preuoste 

des marchans et escheuinaige de la yille 

de Paris. Imprime par Lordonnâce de 

messeigneurs de la court de parlement. 

ou moys de januier. Lan de grâce. Mil 

cincq cens, (au verso du dem. f.) : La 

fin et conclusiô de ce presët volume 

intitule des faiz z ordônances de la 

preuoste des marchons et echeuinatge 

de la ville de Paris, imprime par 

lordonnance que dessus. In-fol. goth. 

de Ixxxxii ff. chiffrés, à longues lignes. 

[2794] 

Ouvrage curieux pour l*hi8toire des usages de la Tille 
de l^aris à cette époque reculée. Il est orné de grav. 
sur bois qui représentent divers métiers. 80 fr. Mon- 
merqué ; en mar. M, 101 fir. Giraud , et 160 fr. 
Solar. 

LVmition de Paris, impr, par Jacq, Nyverd, et 
pour Pierre le Brodeur, 1528, In-fol. goth. de 
4 ir. prélim. et ex ff. chiffrés, avec des fig. sar 
bois (sign. a—t), est plus r4)mplète que la pré- 
cédente. Le verso du dernier f. est occupé par la 
marque de Jacq. Nyverd. II 8*eu trouve des exem- 
plaires avec Adicion sur ce présent volume : 
Privilège des bourgeois de Paris, 16 ff. non chif- 
frés, sign. V, X, y,, et aussi avec un édii de Fran- 
çois J, et Velection des echevins, en 152i8, 2 ff. 
sign. z, 200 fr. L«roux de Lincy; 235 fr. mar. r. 
par Trautz, Gancia; en veau, S liv. 8 sb. Libi-i, en 
1850. 

— Ordonnances royaux, sur le fait et Jaridictioo 
de la preuoste des marchands, et escheufnage de la 
ville de Paris. Paris, 1582, in-O. 

Quoique rare, ce livre n*a point en lui-même uoe 
grande valeur, et si Texemplaire de la vente Bîgnon 
a été payé 69 fr., c*est ft cause de la reliure an- 
cienne en mar, vert à compart. dorés, dont il était . 
rcTétu. 

— Les mêmes Ordonnances... reveues de nooTeao. 
Ensemble les privilèges concédez par les rois de 
France aux bourgeois de Paris, a\ec le caialogiie 
des prevosts et eschevins dicelle ville, Jnsqnes % 
présent. Paris, Fcd, Morel, 1608, in-fol. 

Un exemplaire en mar, v., aux armes de De Thoa, et 
ayant les plats parsemés de fleurs de lis : 265 fr. 
De Bure. 

ORDONNANCES faites pour le duché de 
Normandie. Vov. II, col. 379, article 
Coutumes de Normandie. 

ORDONNANCES générales d'amour, en- 
voyées au seigneur baron de Myrlingues, 
chancelier des isles Uyeres , pour faire 
estroitement garder par les vasseaux du 
dict seigneur, en sa jurisdiction de la 
Pierre-au-lait. Imprima à Vallezergues 
(au Mans\ par l'autorité du prince 
d'amour (1564), pet. in-8. de 12 ff. 
[17996J 

Vend. 9 fr. m. vioL La Valliere; 18S fr. Monmerqné. 

Cette facétie est du célèbre Etienne Pasquier, qui en 
fait lui-même Taveu dans la 5* lettre du second 
livre de ses lettres ; cependant elle n'a point été in- 



221 



ORDONNANCES — ORDRE 



222 



rédiL eo 2 ToL in-fol. des cBavres de ce 
où roD trooTe pourtant des colloques 

— Ordonnances generalles d^amour , En- 
Boyees au seigneur baron de Myrlingues, 
cbaneeHer des Isles Hyercs, pour foire 
estroîctement garder par les vassaux du 
dict seigneur , en la jurîsdiction de la 
Pierre au iaiet, & anltres lieux de Tobeis- 



du dict seigneur. En envers y par 
Pierre f^rbert, 1674, pet. in-8. de 15 ff. 
chiffrés. 

ûsipédilioa diffltre d'une autre dont le titre porte 
HiÊÊtmtM : en Envers, 157*, et qui est un ln-16 
2S AL Elle a été vend. 5 fr. 75 c. U Vailiere. I^s 
Y sont datées de 1564, ft la fin, comme 
l*éditioo imprimée à FaUezergues. — Voy. 



! édiiioa sous ce titre : 
OUKRiiiAifCEB générales d*aniour, envoyées au 
•rifMiir laroii de Mirlingues, chevalier des isles 
Byères. potir feire estroJteinent garder par tous les 
aecrrtaires., procureurs, postulans et advocats de la 
Stmvi aine, tant en b dicte Juridiction qu'au res- 
amt ée la Pierre au laict et autres lieux en dépen- 
éuL, Pmris, Jean Sara, 1618, pet. in-8. 
Cest reite dernière qui est reproduite dans les Va- 
rîité» tfe m: Ed. Foumier, t. Il, p. 169. 

MDONXANCES Oes) et statuts faiz aux 
estais dernièrement tenus de par très 
redoublé Monseigneur le duc de Sauoye 
avec les autres princes en la cité de 
Mostier en Tharenteyse , le xv iour de 
septembre mil ccccc.xxii. {satus lieu ni 
^ te d'impression)^ in-4. de 8 ff., dont 
le dernier est blanc. Sur le titre les 
annes de Savoie. [2971] 

Ca eifiapliire de cette pièce rare, qui était non ro- 
gné, a été Tendu 70 fr. en avril 1861. 

MDRE ÇT) de cheualerie. — Cy ânist 
Uirdre de cheualerie ou on peult facile- 
metU ea^noUire t entendre la noblesse 
de cheualerie , la manière de créer t 
faire les cheualiers, la signification de 
iemrs hamoys z instrumens de guerre. 
Lequel liure a este nouueilement im- 
prime a Lyon sur le rosne t acheue le 
xj iour de iuillet lan de grâce mille 
cinq cens et dix pour Fincent Portu^ 
•aris de Trinc libraire demourant au 
dict Lyon en la rue mercière. In-fol. 
goth. [38723] 

Ga 



(Tend. 8 fr. La Vailiere) n*a que 19 ff. 

q—ft. T compris le titre séparé; il a élé im- 

pôoT Caire suite k un autre ouvrage, la Chro- 

d*Aostrasie, de Sympliorien Gbampier (voy. 

!£■'. L*Ordre de clievalerie se trouve aussi 

i la soitc du Jeu des eschez, impr. pour Verard. 

— %«f^ Jacom» de Geaaol. 

OUme of chjrvalery (the Book of the), or 
knrghtode translated out of Irenssbe 
■tô eoglissiie... by me William Caxton. 
In fol. gotfa. 

tient 52 11, signât ail— gllj , est sans 
ir ni de ville, et sans date; mais 
itoens de la Gbroniqoe de Caxton, 



de 1080, et on croit quMl a été mis au Jour en ikSU, 
Cest une des édit. les plus belles et les plus rares 
qui soient sorties des presses de ce premier impri- 
meur anglais. — Cet ouvrage n'est point, comme 
son titre pourrait le faire croire, une traduction du 
précédent, mais il est traduit de VOrdene de che- 
valerie de Hues deTabarie (voyei Ordeive). 

ORDRE (le) des bannerets de Bretagne et 
leur origine, translaté sur le latin et 
depuis mis en rimes francoises. Caen, 
Poissoî^, 1827, in-4. de 5 îeuilles. 

Opuscule curieux que Moisant de Brieux avait d^à 
donné dans ses Origines de quelques coutumes an- 
ciennes, etc. L'édition de 1827 est due à M. G. Du- 
plessis, qui y a Joint un avertissement et un glos- 
saire. Il n'en a élé tiré que cent exemplaires. — 
Voyex MoiSANT. 

ORDRE des chevaliers de S. Jean de Jéru- 
salem (livre de F). Voy. Stabilimentà. 

ORDRE (V) des cocvs réforinez nouueile- 
ment établis à Paris ; la cérémouie qu'ils 
tiennent en prenant l'habit; les statuts 
de leur ordre, et vn petit abrégé de l'ori- 
gine de ces peuples. Paris, chez la 
Feufue du Carroy (sans date), pet. 
în-8. de 16 pp. , la dernière cotée 19. 
[18101] 

59 fr. mar, v, Solar. 

Facétie devenue rare, quoiqu'il en existe une autre 
édition sous le titre û'Ordre de chevalerie des co- 
CVS, et datée de 1624. E.le est quelquefois réunie à 
d'autres pièces analogues au sujet. Quatre de ces 
pièces, en 1 vol. mar. citr. 85 fr. Sular. — Voyei 
AVEBTISSEMENT Salutaire. 

ORDRE d') du combat des deux gentilz 
hommes faict en la ville de Moulins ac- 
corde par le Roy nostre sire, (sans lieu 
nidate)y in-4. goth. de 4 ff. non chiifr. 

[28736J 

(Biblioth. impér., Catalogue de Piiistoire de France, 
u I, p. 232, suite du n? S8.) 

— L'Ordre du combat de deux gentilz 
hommes , faict en la ville de Moulins, 
accorde par le roy nostre sire , avec la 
triumphante réception de monseigneur 
le connestable de France dedans la ville 
du Moulins, (sans lieu ni date), pet. 
in-8. goth. de 8 ff. dont un bl. 

C'est la relation du combat entre le seigneur de Sanay 
et Fr. de Saint-Julian, seigneur de Denyères, qui 
eut lieu ft Moulins, dans l'année 1537, en présence 
de Fran<jois !•» {Mémoires de Mort, du Bellay, 
livre Vlll, un de Tannée 1537;. 82 fr. Gailhava. 

ORDRE exquis. En suyt lordre exquis 
triumphant et admirable tenu au sait et 
sacre naptesme du très désire et appelle 
Monsieur le Dauphin de France lequel 
fust fait et célèbre a amboyse a saint 
florëtin le xxv iour de auril a neuf heures 
de soir, (à la fin) : imprime a Rouen en 
la rue nostre dame (sans date), in-4. 
goth. de 4 ff. non chiffrés à 2 col. 
[23449] 

Cette relation du baptême du DaupUn, fils de Fran- 



223 



ORDRE — ORELLIUS 



224 



çois I**". en 1510, est ane pièce rare. (Cabinet de 
M. de Lignerolles.) — Voy. Triomphant baptesme. 

ORDRE. Cest lordre qui a este garde a 
Tours (aux états tenus en 1483), in -fol. 
goth. de 56 ff., à 36 et 37 lign. par page, 
sign. a— hiij. [23420] 

Cette édition, sans lieu ni date, est probablement de 
l'année même dans laquelle se sont tenus les états 
de Tours ; elle est fort belle et les caractères, qui 
paraissent tout neufs, sont les mêmes que ceux du 
Boccace des nobles malheureux, imprimé à Paris, par 
Jean Dupré, en 12i83. Le registre des cahiers est 
ainsi : a et b par 8 ; c par 4 ; d et e par 8 ; ee par 4 ; 
f par A ; g et h par 6 ; le second et le troisième feuil- 
let de h sont marqués e2 et eS. Le recto du premier 
feuillet est blanc , et on lit au verso ce som- 
maire, en trois ligues : Cest tordre qui a este garde 
a tour pour appeller deucuit le roy nostre souue- 
rain seigneur eeulx des troys estatz de ce 
royaume; et au recto du dernier f. (6* du cah. h), 
ColladoH par nous faicte avec loriginal en ccste 
forme | en papier signe J, Robertet, le xxiii. iour 
de mars. MU \ quatre cens quatre vingtz et troys 
avant pasques, \ Ainsi signe. P. dclmaye. et 
P. Des Moulins. (Bibliothèque Sainte-Geneviève). 
60 fr. salle Silvestre, en 18^, et serait vendu plus 
cher aujourd'hui. 

— Cest lordre qui a este garde a tours... 
(sans lieu ni date), pet. in-4. goth. de 
60 ff. à longues lign., au nombre de 34 
sur les pages, sign. a — h. 

Le texte commence aussi au verso du premier f., 
et se termine, au recto du dernier, par cette sous- 
cription en cinq lignes : Pronunriata per me 
Johannem de rely canonicum \ parisiensem. co- 
ram rege et dominis principibus pro \ dcpuiatls 
trium siatuum regni. In ciuitate turonèsi | die 
iouis. xii. februaiii. Anna domini MiUesimo 
cccc. I octuagcsimo tercio, i/édiiion n'est pas dis- 
posée dans le même ordre que la précédente. 

— Cest lordre tenu et garde en la notable 
et quasi divine assemblée des troys estatz 
represen tans tout le rovaulme de'France, 
convoquez en la ville die Tours par le feu 
roy Charles VI II ; contenant la très élo- 
quente et fructueuse proposition faicte 
en la dicte assemblée par feu M** Jehan 
de Rely pour reformer , reprimer et 
aboHr inuniz abuz et le desordre qui 
de iour en iour se commetoient en ce 
dict royaulme, tant en lestât séculier 
que ecclésiastique, et de la police sur 
ce ordonnée et establie par le dict sei- 
gneur... les remontrances faictes par la 
court au roy Loys XI, touchant la 
pragmaticquesanxion... Epistre exorta- 
tive a nostre S. P. le Pape Léon X (par 
levesque de Mondrusic, ambassadeur 
pour le pavs Corvacia ) pour la recou- 
vrance de la terre saincte. Paris, Gai- 
liot du Pre (privilège daté de 1618), 
pet. in-4. de 8 ff. prelimin. et xcii ff. 
chiffrés, sign. a — m. 

Édition un peu moins rare que les deux précédentes; 
vend. 5 fr. Méon ; 20 fr. Duriez ; 51 fr. mar, r. 
Coste; 1 liv. 11 sh. Libri, en 1H59. VOrdre des 
états de Tours a été réimprimé à PoiHst Galliot 
du Pré, 1558, in-8. de vill et 75 GT. y compris la 



marque du libraire, et à Paris, Jean Corrozeî, oa 
Fr, JulHot, 16ia, in-8. 
Le Journal des états généraux de France tenus à 
Tours en 1484, lédigé eu lat. par J. Masselia, a 
été trad. et publié pour la première fois sur le ma- 
nuscrit inédit de la Biblioth. du roi, par A. Bcmier, 
Paris, impr, royale, 18S0, in-4., pour la Collec- 
tion des documents inédits sur Thisioire de Fraoœ^ 

ORDRE {V) des estats tenus a Bloys, Fan 

1576, le 6 décembre, sous le roy de 
France et de Pologne Henry III. du nom 
(avec la harangue du roi et celle de M. de 
Birague). Paris, Rob. Le Manguier, 

1577, in-4. de 36 ff. [23639] 

Cette pièce n*a de valeur que lorsqu'il s*y trouye 
Joint une grande planche gravée sur bois, à la date 
de 1577, et qui a pour titre : Le vray pourtraict 
de l*assemblée des Estats tenuz en la ville de 
Bloys au moys de décembre l'an mit cinq cens 
soixante et seize. Il faut y réunir la Harangue 

prononcée devant le roy par Pierre d'Espi- 

nac,arctievesque, comte de Lyon, Paris, P. L*Huil- 
lier, 1577, in-4. de 64 pp. Ces deux pièces ont été 
réimpr. à Troyes, sans date, în-8., la première 
chez la Veufûe Nicolas iMce, et la seconde cbex 
Claude Gamier. 

ORDRE (V) des Francs-Maçons trahi ^ et 
le secret des mopses révélé (par Pabbé 
Larudan). Amsterdam , 1766 et aussi 
1771,in-12, fig. [22505] 

On Joint ordinairement à ce volume le suivant : 

Les Francs-Maçons écrasés, ou l'origine des 

francs- maçons i par le même). Amst., 1745, in -12. 
Les 2 vol. à 10 Fr. Le second a été réimprimé en 

1762, 1774 et 1778. 

ORDRE. Lordre du sacre z couronnement. 
Voy. Sache. 

ORDRE du toumoy. Voy. Toubnoy. 

ORDRE (c'est V) qui a este tenu à la nou- 
velle et joyeuse entrée. Voy. Emtbêe. 

ORDRE (F) tenuàTobsèque. V. Obseque. 

0*REILLY (Edward), Sanas ^aoidhilge 
sagsbhearla : an irish-english dictionaiy; 
to which is annexed a compendious iiish 
grammar. Dublin, 1817 (ou 1821), in-4. 
1 liv. 10 sh. — Pap. fin, 2 liv. 2 sh. 
[10371] 

ORELLIUS. Opuscula graecorum vetenim 
sententiosa et moralia, gr. et lat., colle- 
git, disposuit, emendavit et illustravit 
Jo. Com. Orellius. Lipsix, Weîdmann, 
1819-21,2 vol. in-8. 24 fr. — Pap. collé, 
38 fr., et plus en pap. vél. [12272] 

GollecUon sur laquelle Schoell a donné des détails à la 

{». IxxxiiJ de Tintroduciion de son Histoire de ia 
iltérature grecque, tome I, édiUon de 1823. 
Le même J.-C. Orell a publié : 

Caruina scntenUosa poetarum Teter. latiuonun 



Ordres de chevalerie et marques d'honneur, 28752. 
O'Bellly (B.). Blanchiment, Utô6. — Annales des ans 

et manufactures, 10219. 
O'Bellly [B.), Groenland and adljacent sens, 20984. 
O'Eelliy (/'a/r.-Jo/^n). Histoire de Bordeaux, 2MSS1. 
OrcUi {C» von). ÂltfranxOsiscbe Grammatik, 10933. 



225 



ORESME — ORIENTAL 



226 



(C itcentiorom qaoromdam. lApsiœ, Fleischer, 
US. Jo-8. tom. I. [12480] 

-iDscriptionumlatinarum selectarum am- 
piissiiDa collectio ad illustrandam roma- 
DxaDtiquitatis disciplinamaccommoda- 
taacmagnanuii coUectionum supplemen- 
ticompïura emendationesque exhibens, 
cuin ineditis C. Hagenbuclui suisque ad- 
DOtationibus edidit J -C Orellius : insunt 
lapides Helvetis omnes: accedunt, prae- 
ter Fogginii calendaria antiqua, Hagen- 
buehii, Maffei, Ernestii, Reiskii, Se- 
guierii, Steinbruchelii epistolse aliquot 
epigraphics nunc primum editae. Tu- 
riciy Orell, 1828,2 vol. in-8.— Inscrip- 
tioDes belveticae collectae et explicats, 
aJ.-C. Orellio. Tiguri, f844, in-8., en- 
suite sous le titre de : Yolumen III. 
Sopplementa emendationesque edidit 
G. Uenzen, 1856, in-8. Les trois vol. 
40 fr. — Pap. fin, 50 fr. [29938J 

ORESME {Nicolas). Incipit perutilis trao- 
tatusde latitudinibus formail s^m revere- 
dû doctorè magistrum Nicolaû Horem 
(«f). — Imfxressus ac diligent i cura 
mèdaV padue : ^ Magistrum Ma* 
rtflwi Cerdonis de vuindîschgretz 
Atm salutU \, 4. 8. 2. die vero 2. 5. 
mèsis Jtejitemhris, in-4. goth. de 1 1 ff. 
à 32 lig. par page. 

OpMit traiié de Nie. Oresme a été reproduit à Padoue, 
W^ nêne impr incur,en 1486, die vero IK mèsU 
FOnarii, in-4. de 18 AT. à 50 lig. par page, arec 
ifeiff. df mathématiques; mais cette seconde édi- 
tai tcnfemie de plus que la première : Questiones 
t^traetaiu aelatiiudMousformarum magis- 
trijobOMMiâ Uoren per vener. doclorem artium , 
■■Iftfrimi BloMiMm de parma de peMeaiiis, mor- 
cmqgi occupe les feuillels 12 (coté 8) à 18. Vendu 
iSiir. Butscb. 

^ let traductions françafoes faites par cet écrivain 
^rviède,voy. Aristote (Ethiques eli'olliique); 
nnâiQCE, Remèdes de i^une et de l'autre fortune. 
- TiAiTt du commencement des monnayes. 

ORFORD (lord). Voy. Walpole. 

ORGa>'T, et le nouvel Organt. Voyez 
Saiîti-Just. 

ORGIES (les) de Bacchus ou chansons à 
iMire, eontenant plusieurs beaux airs de 
ooar et chansons bachiques, avec celles 
do Sa?ovart. Paris , Nie. Boisset (vers 
1^), iii-12 de 4 ff. et 132 pp. [14293J 



cnricQY dans lequel se trouvent plusieurs 
■n de Pbilippoc «'it PMHppc l". Savoyart, 

^ o« conservé une célébrité historique. — Voyez 

KuxciL général des chansons. 

ORGUEIL ( r ) de Pïebucadnetzar abbatu 
^ la main de Dieu , avec quelques ap- 
piicatioDs particulières aux affaires du 
temps, ou sermon sur Daniel (par J.-A. 



IP.}. Chimie médicale, 4420. - Médecine lé- 
Pte, 7m. • Toiiculogic, 7M». 

TonlV. 



Dubourdieu). Amsterdam, La Feuille, 

1707, pet. in-8. [23878] 

Satire violente contre Louis XIV : 6 fr. 50 c. Dagues- 
seau ; 6 fr. Méon. — il en existe une éd. t. de Lon- 
dres, Ribottcau^ 1707, très-pet. in-ft. de 36 ff. dont 
le premier mot du titre est ainsi : VOrgueuiL 

ORIBASIUS. Oribasiî collectaneorum artis 
medicae liber, quo totius corporis humani 
sectio explicatur (ex Galeni commenta- 
riis, gr.). Parisiis , Cuil. J/ore/., 1556, 
in-8. 4 à 6 fr. [6572] 

— Anatomica, ex libris Galcni« gr., cum yersione 
lat. J -B. I^asarii, curante Gu. Dunéâss, Lugd.-Bai,» 
1735, in4i. 6 à 8 fr. 

— OEuvres d'Oribase, texte grec, en grande 
partie inédit, collatiouné sur les manu- 
scrits, traduit pour l.i première t'ois en 
français, avec une introduction, des 
notes, des tables et des planches, par les 
docteurs Bussemacker et Daremberg. 
Paris, imprimerie nation, (et impé" 
riale) {librairie de J.-B, BailUère)^ 
1851-62, 4 vol. gr. in-8.. 48 fr. 

— Oribasiî sardiani synopseos libri novem, quibus 
tota medicina in conipendium redacta continetur, 
Joan.-Bapt. Rasario novariensi mcdico interprète. 
Venetii», apud Paulum Manutium, 1554, in-8. 
de 216 ir. [6571 J 

Un exemp. en très Gr. Pap. mar, bl. a été payé 
11 Hv. chez Sykes. 

— Oribasiî sardiani collectorum medicinalium li- 
bri XVH... Joan.-Bapt. liasario inierpnrle. Fene- 
tiis apud Paulum. Manutium^ Aldi F, (absaue 
anni nota), in-8. de U ff. et 750 pp. (la dernière 
cotée 252). Vend. 11 fr. 60 c. Bosquillon. 

Cet ouvrage fait suite au précédent; il a été réim- 
primé : Pariait», apud Hernardum Turriacuium, 
15.'>5, in-8.; le premier l'avait déjiéié, Lutetiœ, apud 
Auducnum Parvum, 1554, iii-S. 

Il est dit dans la Biogr, universelle, tome LXIX. 
p. 177, que la seule édition grecque d'Oriliase qui 
existe (publiée à Moscou en 1811. par Chr.-Kred. 
Matha;i), a péri presque en entier dans Pincendiede 
celte ville; probablement il s'agit là du vol. iu-4. 
imprimé en 1808 et dont nous donnons le titre ft 
rarticle Veterdm medicorum opuscula. 

OKlCFAJJiV^lVS {Bema7 dus). De Bello 
italico commentarius,ex manuscr.apogr. 
nunc primum editus (a J. Brindley). 
Londini, Bowyer, 1724, in-4. 6 à 9 fr. 

[25287] 

Cette histoire de la guerre d'Italie sous Charles VIII, 
roi de France, par un contemporain de ce monar- 
que, ei>t bien éciite et fort esiiinéj. L'édition que 
nous indiquons a reparu en 1733, augmentée u'un 
Commentarius de bello pisano du uiéine auteur; 
et les exemplaires ainsi couipléiés sont préférables 
aux autres. 11 en a été tiré plusieurs en Gr. I^p. — 
Oricellatius est la traduction latine de BucelUd, 
véritable no.u de l'auteur. 

ORIEINTAL collections consisting of origi- 
nal essays and dissertations, translations 
and miscellaneous papers, illustrating 
the history and antiquities, the arts, 

Orlanne {G.), Traité des successions, 3141. — Daya 
crama sanyraha, 3141. — Le Bdiiakcbara et le Dai- 
taca-Cliandrica, 3141. 

8 



227 



ORIENTAL — ORIGENES 



228 



sciences andliterature of Âsia (collected 

by W. Ouseley). London, Cadell, 1797- 

1800, 3 vol. )Q-4. fig. [27983] 

Cet onvrage, dont chaque volume coûtait 50 fr., n'a 
malheureusement pas été continué. Vend. 40 fr. 
Lanfçlès; ft9 fr. Chaumette; et relié en 2 vol. kb fr. 
Klaproth. 

ORIENTAL (the) navigator (by Jos. Hud- 
dart), being a necessary companion to 
the complète East India pilot, in two 
large volumes of charts and plans. Lon- 
don, 1800 or 1801, gr. in-4. [19757] 

Ce Toluroe, ainsi que son titre Tindique, doit être 
Joint à VBa»t India ptlot, dont il est Tanalyse. 
Voy. Oalbymple. 

On trouve sur le dernier feuillet de cet ouvrage Tin- 
dicalion de huit recueils de cartes marines, sous le 
titre iVËast India pUot, Le prix des huit articles 
réunis passe 50 ilv. -~ Voy. Pdhdt. 

ORIENTALIA : edentibus T.-G.-J. Juyn- 

boll,T.Roorda,H.-E. Weijers. AmsteL, 

MûUer, 1840, 2 vol. in-8. 40 fr. [27986] 

Ce recueil renrcrroedes mémoires de MM. Hamaker, 
"Wiluenreld, Dozy, Meursinge, etc. 

ORIENTIUS(S.). s. Orientii, Iliberitani 
episcopi, poetae christiani, libellus, qui 
inscribitur commonitorium fidelium, 
denuo collatis duobus mss. codd. ex 
lectione Mart. Deirii et Edm. Martene 
éditas, recognitus atgue integro libro 
secundo auctus, et variorum notis illus- 
tratus cura Ueur.-Leon. Schurzfleischii. 
Witembergx-Saxonum , ScArÔdterus, 
1706, in-4. [12583] 

n faut Joindre à ce Tolume : 

H.-Lb ScHDBiPLEiscuii Orientius supplemento 
auctus, sive nova e cod. ms. bibliothecz Oxon. 
recensio, itenique curae posieriores ad Ubrum 
sccundum Orientii. Vinariœ, 1716, in-4. 

Cet écrivain ecclésiastique du vi* siècle a été publié 
pour la première fois par Mart. Deirio, à Anvers, 
1000, in-12, et réimpr. ft Salamanque eu 1604, 
in>a., ensuite par les soins d^And. Rivinus, 1650, 
in-8., et enfin réimpr. de nouveau dans le 5* vol. 
du Thesaunts anecdotor. de Mariène et Durand, 
et dans le 10* vol. de la Biblioth. Patrum d'Âod. 
Gallaodi. 

ORIET (Didier), escuyer lorrain. La Su- 

sanne. Paris, Denys Du Val, 1581, 

in-4. [13853] 

Poème en trois livres que rien ne recommande, si ce 
n'est peut-être sa rareté. 

ORIGËNES. Opéra omnia (gr. et lat.), ex 

variis editt. et codd. recensita, latine 

versa atque annotationibus illustrata, 

cum copiosis indicibus , vita auctoris et 

multis dissertationibus ; opéra et studio 

Car. (et Car.-Vinc.) de La Hue. Parisiis, 

Vincent, 1733-59, 4 vol. in-fol. [871] 

Bonne édition : 150 à 200 fr. — 11 y a des exemplaires 
en Gr. Fap. et quelques-uns en tiiis Gr. Pap. 

— Eadem, adparisieusem editionemCaroli 
de La Hue récusa (gr. et lat., cura Fr. 
Oberthur;. Virceburgx, 1780-94,15 vol. 
in-8. 50 à 60 fr. 



Simple réimpression, mais réimpreasioo pea élégante 
du texte et de la version de rediikm de Paris. 

—Origenis opéra omnia, gr. (ad editionem 
parisiens.) denuo recensait, emendavit, 
castigavit Car.-H.-Ed. Lommatzsch. Be- 
rolini, Haude, 1836-42, in-8., tomes I 
à XIII. 

En 1857, M. l'abbé Migne a donné une édition des 
Œuvres d'Origène (gr. et lat.) en 7 vol. gr. in^. & 
2 col., faite sur celle des Bénédictins. Elle foraie les 
tomes XI à XVIJ de la Patrologie grecque du même 
éditeur, et se vend 75 fr. 

— Fragmenta Origeniana. Octanteucfai 
editionis cum fragmentis evangeliorum 
graeci palimpsesti , ex codice Leidensi 
rolioque Petropolitano quarti vel quinti, 
Guelferbytano codice quinti, Sangailensi 
octavi fere seculi, eruit atque edidit 
Const. Tischendorf. Lipsiœ, HinricAs, 
1860 , gr. in-4. de xl et 300 pp. avec 
2 pi. fac-similé. 

•^ Hexaplorum quae supersunt (hœbr. gr. 
et lat.); ex mss. et ex libris editîs eruit 
et notis illustravit B. de Montfaucon : 
accedunt opuscula quaedam anecdota. 
ParisiiSyLud. CweWn, etc. 1713, 3 vol. 
in-fol. 60 à 70 fr. [870] 

Vend. 57 fr. Quatremère; en Gr. Pap. M fr. Ubraiiic 
De Bure. 

» Hexaplorum quae supersunt, aucliora et emenda* 
tiora, gr. et lat. cum noiis, edente Car.-Fr. Babrdt. 
Lipsiœ, 1760-70, 2 voL in-8. 12 à 15 fr. 

— In S. Scripturam commentaria , quae- 

cumque graece reperiri potuerunt. P.D. 

Huetius graeca primus maxima ex parte 

edidit, varias edit. contulit, lat. interpre- 

tationes adjunxit, notis et observationi* 

bus illustravit. Rothomagi, Bertheiinus, 

1668, 2 vol. in-fol. 20 à 25 fr, 1872] 

n se trouve des exemplaires avec de nouyeaax titres 
datés de Paris, 1679. — Et une autre édi t. Caionia 
(FrancforL'Od-MœtL), 1685, 2 toU in-foL 

— Opéra omnia (latine, ex variis antiq. 
interpretationibus édita, studio Jac. Mer 
lini, curaGuil. Parvy). Parisiis, J. J^ar- 
vus y et Jod. Badius, 1512, 4 tom. ei 
2 vol. in-fol. 

Un exemplaire sur vêlitt, AOl fr. La Yatlieioe et r«Ur 
à 475 fr. Mac-Carttiy; autrement ce livre est 
très-t)as prix. Cliaque titre porte ia max^ue d 
Josse Bade. 

— Quœ hoc in libro continentur : Origeni 
in Genesim, Exodum, Leviticum , etc 
homiiiae (latine), divo Hieronymo iniei 
prête. Venetiis, in œdibus AlUi Ht 
même feb. m. d. m, iufol. de 1S2 fi 
chiffrés, non compris 6 flf. p^élim. [HT a 

Volume rare : 15 à 24 fr. Vend.5 liv. 9sli. bel exeuM 
mar. r. Butter. ^^ 

— Contra Celsum libri VIII, ejusdei 

Philocalia (gr. et lat.). Guliel. ^ 

utriusque operis versionem 



2S9 



ORIGIN — ORIGINE 



230 



et annotalioiies adjecît. Cantabrigiœ, 
Fie/d, 1658, in- 4. 8 à 12 fr. [875] 



plus correcte et mieux exécutée que la réim- 
faiie dans U même Yitle, en 1677, in-4. 
première de tontes a été donnée par Day. Hoes- 
dtadras à Augabourg, en 1005, in-ft., mais on en fait 



— lidem libri YIII , latine , interprète 
Christ. Persona; ex edit. Theodori Gazse. 
Jlovur , Georg. HeroU de Bamberga, 
1481, in-fol. de 264 ff. 

ItmL 12 fr. 50 c m. r. La Valliere. 

La Biblioïkèqiie impér. cooaenre on exempL de ce 

ffre impr. sur têuh. 
U Trmté contre Celae a été traduit en français par 
EL Boukereau, Amsierd., 1700, in-4. A la fin de 
ce vol. se troufent des notes et des conjectures 
WK le texte grec, mais dans beaucoup d'exem- 
plaires oa a omis la préface, les errata et l'index 
des noces. 
— DsOBATiOfic liber (gr. laL); ex nova collatione 
ms. Holmiensi recognitus et emendatus, 
aïKMirmi scholiis in orationem domin., 
sol^unctz sont eruditicujusd. viri noUe par- 
I cric, partim exeget., ab editore Guil. Reading. 
iMdfjrf. TonaoH et H^atts, 1728, in-ft. 5 à fr. 
éditioii, impr. aux frais de Reading. Elle est 



pw 




bisloric pbiiosophic» antique, siye 
la quae sub Origenis nomine drcnm- 
ir {gr. et lat. ) recognita passimque lllus- 
tma a J.-€hr. Wolfio: acceduut Jac Grouovii note 
kÊt^m, HwmibmrnU 1706, peu in-8w a 4 5 fr. 
[»00] 
— Oiwcsis PblkMophomena, sive omnium bcresium 
idaïaiio , e codice inrisino nunc primum edidit 
fin. HOteT. Oxoitff, H, Parker, 1851, tn-8. 12 fr. 
Himwi savants attribuent 4 S. Hippolyie cet ou- 

viige q«i a éié publié sous le nom d'Origène. 
^fwaJ0&anmiÊt3kL, sive baeresium omnium con- 
opos Origeni adscriptum, e codi^ parisino 
■fli rccensuit, latine veriit, nutis variorum 
iiiâtnixit, prolegomenis et indicibus auxit 
I Cmice. ParisiU^ excusum in typographeo 
U. Se vend cbex Finnin Didot firères, 1860, 
ÎML de XL ci 548 pp. 10 f^. 

CM&IGIN of tbe Pindaries : preceded bv 

faistorical notices on the rise of the dif- 

fnreoi Mahratta states, by an ofiicer in 

te leniee of the East-india Company. 

Calcutta , D. Francis, 1819, in-8. de 

2ff. et 184 pp. [28176] 

tÊmemcé iiiwinr tiré k petit nombre, et n'ayant 
pM éié ais dans le commerce. Catal. Gauazar, 
riiTïL 

ORIGINE (de) atque primordiis gentis 

Fraocomm carmen authoris qui Caroli 

Calvî, cui inscriptum est, aetate vixit, 

primum prodit cum notis histori- 

tc, opéra et studio R. P. Thoms 

Aquînatis a sancto Joseph, carmelitœ 

eicaleeati. Parisiis, Bertier^ 1644, in-4. 

Iil9W] 

Ce Mine anouim e . écrit, ft ce que Pon croit, vers 
iiaqM'. oaos les Preuves de la véritable 
Fnoce, de do fioocbet {Pari», 1646^ 



in-ft>1.). dans les Vindieiœ hispanieœ, de Ghifflet, 
et dans le S* vol- du recueil de dom Bouquet L'édiL 
de 16^4, la première publiée, l'a été par Christophe 
Paiurel, dit, en religion, le P. Tbomas d'Aquin de 
Saint-Joseph. 

ORIGINE (deir) de* barbari,che distrussero 

per tutto il mondo Timperio di Roma, 

onde hebbe principio la città di Yenetia, 

libri undici, cou un cronico che serve... 

a saper le cose fatte da i Yeneti dalla prima 

origine délia città, fln Tanno 800 (ai Nie. 

Zeno). Venetia, Plinio Pietra Santa, 

1557, in-4. [25443] 

Vendu 18 fr. Floncel; 10 fr. Boutourlin ; ftO fr. mor. r. 
Ubri, en 1857. 

Rélmpr. sous le titre Dell* origine di Venetia, et 
antiqui»9ime memorie aei Barbari.,» Venetia, 
Fr. Marcolini, 1558, pet. in-8. 

ORIGINE (de) Guelphorum et Gibellino- 

rum, quibus olim Germania Dunc Italia 

exardet, libellus eruditus, in quo osten- 

ditur quantum hac in re clariss. scripto* 

res Bartholus, Panormitanus, Blondus, 

Platina, et Georgius Merula Alexandri- 

nus a veritate aberraverint (auctor fie- 

nevenutus de Sancto Georgio et de 

Blandrate comitibus). Basileœ, apud 

Andream Cratandrum, mense Ja^ 

nuario^ 1519, in-4. [25280] 

Morceau historique curieux, réimpr. Bononiœ, 
Hier, de Betiedictis, 1520, in-8. GeUe dernière 
édition, non citée par Panser, a été vend. 18 fr. 
en Janvier 1829. • 

ORIGINE (de) nobilitatis. (absque nota), 
in-4. soth. de 34 ff. à 27 lign. par page, 
sans chiffres, réel, ni signât. [28783] 

Édition imprimée avec les caractères de Am. Therhœr- 
nen, vers 1(172. Elle commence oar ces lignes tirées 
en rouge : Dcsiderastis dfle m\el amice in xpo 
dilcë, vt de origine nobilitatis ati^d brevilànotari, 
ver*similii, et elle se termine au verso du 34* f. par 
ces mots : ÈxpUeiunt tabulœ libri huius, G*est un 
livre fort rare qu*Hain a décrit sous le n** 12079 , 
mais que M. Gmgard a omis dans sa Bibliothèque 
héraldique. 

ORIGINE des étrennes. Voy. Spon. — des 
lois, etc. Yoy. Goguet. 

ORIGINE des troubles et remuement d'af- 
faires es pays de Flandre pendant le gou- 
vernement du duc d'Alve, etc. Paris, 
1578, in-8. [25008] 

Livre peu commun. Vend, ft flor. 10 sh. catalogue 
lM«jor, n« 0U8. 

ORIGINE (1*) et commencement de ceste 

mappe-monde nouuelle papistique, et 

comment elle a été trouvée, {sans lieu 

ni date, mais vers 1566), in-fol. atlant. 

fig. [2102] 

Ouvraffe satirique très-rare, qui est divisé en deux 
parues. La 1'* part, contient 12 0. de discours im- 
primés d*un seui côté, et la 2« 10 CT. de grav. sur 



•ff pfiotlog, S1187. 

caftes, S9230i 



Origine des cardinaux, 21008. 
Origine des puces, 14179. 



231 



ORIGKY — ORLÉANS 



bois. Vend, en m. r. 183 fr. Gatgnat; 460 fr. La 

— Valliere. M. Gusiave Brunet, de Bordeaux, a donné 
dans le Bulletin du Bibliophile de M. Techener, 
mars 18&5, p. 94-96, une notice sur ce lirre singu- 
lier. 

— Voy. Frangidelphb. 

ORIGINES (les) de quelques coutumes. 
Voy. MoiSÀNT de Brieux. — de la ville 
de Caen. Voy. Huet. 

ORIGNY {Pierre d'), Le temple de Mars 
tout-puissant, dédié à François deuxième 
de ce nom , par Pierre d'Ôrigny , S' de 
Sle. Marie. Rheims , N. Bacqvenois, 
1559, pet. in-S. de 64 pp. [13703] 

Poème allégorique et moral. 

— Le Heravlt de la noblesse de France ; dédié k 
Henry, troisiesme de ce nom.... par Pierre d*Ori- 
gny. Rheims, Jean de Foigny, 1578, in-8. [28784] 

Petit ouvrage curieux et rare, montrant comment 
s*acqulert la noblesse, comment on la maintient et 
de quelle manière on peut la perdre. 

0RI0LAN0(Ca5p. Garcia).Voy. Garcia. 

ORION thel[>anus. Voy. Etymologicum. 

ORIUOLO. Voy. Hobivolo. 

ORKNEYINGA saga. Voy. Jon^.us. 

ORLANDI ( Fr.-Pellegr,'Ant. ). Origine 
e progressi délia stampa, osia deir arte 
impressoria. Bologna, 1722, in-4. fig. 

5 à 6 fr. [31205] 

Ouvrage fort inexact et peu utile maintenant. 

— Abecedario pittorico ,* nel quale sono 

descritte le vite degli antichissimi pit- 
tori, scultori ed architetti^ ec, accres- 
ciuto da P. Guarienti. Fenezia, 1753, 
in-4. [31020] 

Bonne édition : 10 à 12 fr. — Celle de Bologne^MX^ 
et de tapies, 1733, sont moins chères. Il y en a 
une de Florence, 1776 (ct aussi 1788), 2 vol. in-4., 
continuée jusqu'à Tannée 1775, par F. Fuga, et qui 
coûtait 18 fr. ; elle a pour premier titre : SuppU" 
meiito aile série de* elogi e litratti dcgli uomini 
illuslri in pittura, ecc. — Voyez Série. 

— Scrittori bulognesi, S0682. 

ORLANDINI {Nie). Historiae societatis 
Jesu pars prima , sive Ignatius. JRomx, 
1616, seu Antuerp,, 1620. — Pars 2«, 
sive Lainius, auct. Fr. Sacchino. ihid,, 
1620. — Pars 3*, sive Borgia, auctore 
eodem Sacchino. Romx, 1«49. -Pars4% 
sive Everardus, auctore eodem. Romx, 
1652. — Partis 5" tomus prior , auct. 
eodem Sacchino. Romae, 1661. — Par- 
tis 5" tomus posterior^ auctore Jos. Ju- 
vencio. Ibid,, 1710. — Pars sexta, to- 
mus 1, ab ann. 1616, auct. Julio Cor- 
dara. Ihid,, 1750, en tout 7 tom. en 

6 vol. iu-fol. [21875] 



Origifa (G.'G,), Dello Studio di Napoli, 30259. 
Oiiguy (/. d"). Vie de Possevin, 50742. 
Oiiguy {P.- Adam d'). L*Ëgypte ancienne, 22752. — 
Clironologie des rois égyptiens, 22755. 



Histoire dont les exemplaires bien complets aoat ra- 
res et encore assex recherchés. Vend. ISS fr. (bel 
exemplaire) Gayot; 145 fr. La Sema, et moins 
cher quelquefois. — On peut ajouter à cet oa- 
yrage : fmago primi sœculi societatis Jegu. — 
Voy. iMAGa 

ORLANDINO. Voy. Folkngo. 

ORLANDINUS {Rudulfus). Summa in- 
strumentorum in jure civili , alias Ro- 
landina Rodolphi Passagerii. (in fine): 
Expleta est hec summa que est correc- 
tissima vere per s{)ectabilem magistrum 
loannem Faori Lingonensem librorum 
féliciter impressorem. Thaurini die 
sexta mai m. cccglxxvii. Amen, în-foL 
[29072] 

Édition rare, ainsi que celle qui suit : 

— Orlakdiki Rodulphini summa artis notarîoram. 
(in fine) lOptime impressum.,, : per maçistrusn 
Galerie lem q. P. {quondam Prtri) TarvisinMfm 
Ttisculani : assurçentis Lanis RenacL,. Kalendi* 
Februarii. m.cccclxxx, in-fol. 

Pour les autres édiions des ouvrages d*Orlandintts , 
imprimées à la fin du XT* siècle, coasuliex Hftia , 
n«* 12085 à 12098. 

ORLÉANS (Chariesà'), Poésies deCharles 
d'Orléans (père de Louis XII). publiées 
sur le manuscrit de la bibliothèque de 
Grenoble, conféré avec ceux de Paris 
et de Londres , et accompagnées d*une 
préface historique, de notes et d^éclaîr- 
cissemcnts littéraires, par Aimé Cham- 
poIlion-Figeac. Paris, Beiin et Colomb 
de Batines, 1842, gr. in-18. 3 fr. SO e. 

11 a été tiré cent exemplaires en papier Télin, sur 
formai in-8. 15 fir., et quelques-uns en gr. in-a. 
50 fr. mar, Bertin. Le supplément, formant les 
pp. hbi à 504 de cette édition , n'a paru que quel- 
ques mois après le corps du volume. 

Une autre édition des mêmes poésies, publiée par 
M. Guichard, a paru chez Gosselin, en 18%2, 
gr. in-18 : 3 fr. 50 c. Ces deux éditions, bien qu'el- 
les laissent à désirer, effacent entièrement celle 
de Grenoble, 1808, in-12, donnée par P.-V. Cbal- 
vet, de laquelle il y a des exemplaires avec an ooa- 
veau titre, sous la date de PariSy 1809. 

Voici le titre d*un ouvrage qui se rattache à ranteor 
de ces poèmes : 

Louis et Cliarles, ducs d'Orléans, leur infliience 
sur les arts, la littérature et Tesprit de leur siècle, 
d*apiès les documents originaux, les peintures «les 
manuscrits , par Aimé Charapollion-Figeac. M*aris, 
impr, de Crapelet, 1841-04, 3 part, en 1 vol. io-&. 
avec 48 pi. 

POEMS writlen in english by Charles dake oC 
Orléans, during his captlvlty in England after tlic 
baille of Azincourt. Londoit, from the ShaJtspeare 
press, 1827, in-4. de vin et 295 pp. 

Publié par M. G.-Watson Taylor, et Uré ï quarante- 
quatre exemplaires seulement, et en grande partie 
pour les membres du Roxburghe club» 11 v a de 
plus quatre exempl. impr. sur vÊLiif, dont un, ce- 
lui de Péditeur, a été vendu (avec un aalofrraDbe 
de Charles d^Oiléans) 17 liv. Hanrott. ^^ 

ORLÉANS {Gaston d*). Mémoires de feu 
M. le duc d'Orléans, contenant ce qui 



OrlCans (la princesse Pa!atine, Elisabeth-Cfuxriatte 
de Bavière, duchesse d*). Correspondance, 
Voy. Elisabeth. 



w 



ORLÉANS - ORME 



284 



s'est passé en France de pins considé- 
nbie depuis 1608 jusqu'à l*an 1636 (ré- 
digé par Algay de Montagnac). La Haye, 
Adr.MoelJens, 1685, pet. in-12.de 2ff. 
et 272 pp. [23697] 

Omtge diflérent des Mimoirts d'un favori du 
àe f Orléans (vof. t. III, col. 1604) , quoique 
4MMQt le récit des mêmes érénements. Il a paru 
Mbordà Paris, chei Barbin, en 1685, in-12, sous 
le litre de Mémoires contenant ce qui a*est passé 
et pAu considérable... et il a été réimprimé en 
VBâ, dans le recueil n* 230M de notre table mé- 
SHdiqae. Véûiu de iJk Haye entre dans la coUec- 
tioodferirieone : 13 fr. La ValUere ; Ift fr. 50 c. br. 
Piiertcourt. 

mliSSiFerd.'Pàil. 'Louis-Henri, duc 
d'). Voj. !«ODiER iCh.). 

ORLÉANS de Rothelin (d'). Yoy. Obser- 

TiTI05S. 

OKLÉANSIeP. (d'). Voy. D'Obléans. 

ORLERS {Jean). Généalogie des illustres 
comtes de Nassau, nouvellement im- 
primée, avec la description de toutes 
les victoires, lesquelles Dieu a octroiées 
aux... Etats des provinces unies, sous 
b conduite et gouvernement du prince 
iborieede Nassau (par J. Orlers). Ley- 
den^ms, in-fol. [28921] 

^knofe oroé de portraits , de tableaux héraldiques 
CI iteédo^ues, de cartes, plans, Yues. Il y a une 
■Boade édiiioQ sous la même date, une autre de 
Wli et aussi une d*Amsierd. La première partie a 
Ktndoiie en laiin, Lugd.-Batavor.^ 1616, in-fol. 
>«cportr. Cl tableaux géoéalog. La seconde partie 
<9t, i ce qu'il parait, la traduction française d'un 
«mse hoUaodais impr. à teyde, en 1610, lo-foL, 
im le litre : Besckrùving aide ofbeeUL van aile 
Aertrtortoi... 

OBLOGE. Lorloge de Sapience nouuelle- 
nKnt imprimée a paris. — Explicitlor- 
^ de Sapience imprime a paris ce 
iàieme iour de mars mil quatre 
«w ipiatrevings et treze par antlwine 
wrarrf libraire demourant... sur le 
vont nostre dame, pet. in-fol. golh. de 
liO ff. à longues lign. , au nombre de 
)4 sur les pages entières. [1518] 

^^*Q|e traduit du latin de Henri de Sews (ou plu- 
■(«caoïBele portent plusieurs mss. franc., Jean 
*fMUMbc on Suabe, en latin De Suso ou a Swe- 
w}. Les 2 prem. ff. renferment le titre en 3 lign. 
*P» caractères, le prologue de Pédiieur et la 
y de> ctapitres. La souscription est au verso 
^ffnn-éenkr feuillet, et le dernier feuiUet ne 
^■■■ai qae la marque de Verard. Jos. Van Praet 
^ Hx aenplaires de ce livre imprimés sur yt- 
22tJP"> (rais appartiennent 4 la BiblioUièque im- 
pute» et iooi plus ou moins enricbis de minia- 
m. Le quatrième, provenant de la Biblioth. 
^f lu, B* siSO, où il est annoncé sous la fausse 
■*> fc tttS, a 13 miniatures : il s*cst Tend. 305 fr. 
(te Mac-Carttiy, et 25 Uv. 2 sh. chez Hibbert. 



lleop. voD). Gescliichte des preussiscben 
k.2B9?L 

^ ^. . Nntnre en Italie, 0223. — Musique en 
We, IISM. - Voyage en France, 26111. — Mé- 
■ " 25755. 



Il est à remarquer que, dans deux exempl. sur 
vÊuif de la Bibliothèque impériale, la place qu'oc- 
cupent ordinairement les sommaires qui sont im- 
primés au commencement des chapitres est rem- 
plie par des miniatures , et que ces sommaires sont 
reportés sur les marges, mais en manuscrit. Pa- 
reille chose se remarque dans plusieurs autres 
éditions de Verard, impr. sur vêlin. 

— LoBLOGE de sapience. Paris, Anthoyne Ve- 
rard, 1A99, in-fol. goth. catal. Lang, n" 1747. 

On cite encore une édition de YOrtoqe de sapience, 
impr. pour Ant. Verard, sans date, ui-fol. golh., et 
il en existe une autre sous ce titre : 

Senscyt lorloge de sapience en laquelle est con- 
tenu deux Uvres : le pi emier fait mention de la 
mort et passion de N.-d. J.-C et de plusieurs belles 
doctrines que sapience enseigne a son disciple, et 
le secon livre enseigne comment ung bon chrestien 
se doit gouverner en ce monde pour acquérir le 
royaulme de Paradis, et pareillement se préserver 
des peines denfer. Jmprime a Paris, par Denis 
Janot (vers 1530), pet. in-8. golh., avec fig. sur bois. 

Une autre traduction du même livra porte le titre 
suivant : 

DiALOOUB de la sagesse étemelle avec son dis- 
ciple, trad. du latin par De Vienne. Paris, 1684, 
in-12. 

Quant au texte latin de VHorologium œtemœ sa- 
pientiœ, Panzer n'en cite pas d'édition datée anté- 
rieure à celle de Venise, 1492. in-4. Cependant le 
catalogue de la Bibliothèque impériale, théologie, 
tome 11, pa^e 363, annonce : Liber qui horulo- 
gium sapientiœ intitulatur a quodam de ordine 
prœdic, Parisiis, 1479, in-4., et il en existe plu- 
sieurs autres édit moms anciennes. 

Der Seusse. Augsp,, Ant. Sorg^ 1482, in-fol. de 
103 et 146 ff., avec Cg. sur bols. 

Ce livre ascétique, mystique et extravagant, est, si- 
non l'original, au moins une traduction de VHoro- 
logium ci-dessus. Getie édition allemande contient, 
outre la vie de H. de Sews, son livre de la Sagesse 
éternelle, son Discours de la vérité, le recueil de 
ses lettres, et un roman ascétique d'un auteur in- 
connu. Die neuen Felsen. Une seconde édition a 

pour titre : Diss buch dos da gedicht hat Aman- 

aus, genannt Seuss^ begreifft in im vil guter 

aaisllicher leeren ; Augsp., Hans Othmar, 1512, 

m-fol. lig. sur bois. 

ORLOWSKI. Voy. Costume ofPersia. 

ORME (Philibert de 1'). Voy. De Lorme. 

ORME (Robert). Historj; of the military 
transactions of the british nation in In- 
dostan, from the year 174â. London, 
1799 ou 1803, 3 vol. in-4. fig. 60 fr. 
[28156] 

Ouvrage estimé, dont les premières édit. sont sans 
le nom de l'auteur. L'édit. de 1775-78-80, 3 vol. 
in-4., a peu de valeur ai^ourd'hui; celle de 1803, 
avec l'article ci-après, a été vend. 4 Uv. 15 sh. Uib- 
berr, et moins cher depuis. 

Le premier volume de cette histoire a paru d'abord 
en 1763, et on en a fait une traduction française 
sous le titre A*Uistoire des guerres de l'Inde , 
Parts, 1765, 2 vol. iu-12. 

J.-W. d'Archenholz a donné, en allemand : L* An- 
glais aux bideSy d'après Orme, Ixipz., 1786-88, 
3 vol. pet in-8. fig. — trad. en français (par L.-F. 
Kœnig, revu parM.LanteIres), Lausamte et Berne, 
1791, 3 vol. iu-12. [28157] 

— HiSTORiCÂL fragments of the Mogul empire, of the 
Marattoes and of the english coucems in Indostan, 
from 1659; origin of the english establishment. 



Orme (^.). Bibliotheca bibUca, 31693. 



285 



ORMEROD - OROSIUS 



2S6 



and of the company's trad, at Broach and Svrat 
LonOon, 1805, ln-4. portr. 20 fr. [28l7«iJ 

Cet ouvrage, auquel esf Jointe la vie de l*aateiir. se' 
réunit au précédent La premièn* partie avait déjà 
paru en 1782 (voy. Histoeical fragment). On dte 
encore du même auteur : 

A GENERAL idea of the govemment and people 
of Indostan. London, 1811, in-A., qui bit aussi par- 
tie du volume publié en 1805. [28159] 

ORME {Edw.). Voy. Hunteb (John), et 

WlLLIÀMSON. 
— An Essay on transparent print, 0502 

Om/iEROD(George), History of the coimty 

Îialatine and city of Chester , compiled 
rom oriffinal évidence in public offices, 
unpublisned manuscript collections of 
successive Cheshire antiquaries , incor- 
porated with a republication of Kin^'s 
Vale ropl, and Leycester's Cheshire 
antiquities. London^ Lackington, 1819, 
3 vol. in-fol. fig. 26 liv. 5 sh.— Gr.Pap. 
52 liv. 10 sh. [27130] 

Une des bonnes histoires particulières des comtés 
d'Angleterre. Il en existe des exemplaires avec les 
eaux-fortes et les épreuves sur pap. de Chine. 

ORMULUM (the). Now firsl edited from 
the original manuscript in the Rodiejan 
with notes and a glossary by Rob. Mea- 
dows White. Oxford, Parker , 1862, 
2 vol. in-8. , avec 4 fac-similé. 36 fr. 
[16707] 

Ce poème anglo-saxon contient près de 20,000 vers. 

ORNATI (gli ) délie pareti ed i pavimenti 

délie stanze deir antica Pompei, incisi 

in rame. Napoli, délia stampa reale, 

1796-1808 (etl820}, 3vol. très-gr. in-fol. 

[29347] 

Ces gravures peuvent faire suite aux Antiquités 
d'Herculanum z chacun des deux premiers volumes 
se compose de 47 pi., précédées d'un frontispice 
et d'un f. de préface. Le troisième renferme seule- 
ment treize planches d'une plus grande dimension 
Sue celles des deux aatres volumes. Vend. 125 fr. 
luriault. 

ORiSITHOLOGIA, methodice digesta, at- 

que ieonibus aeneis ad vivum illuminatis 

omata (latine et italice, a Xav. Manetti, 

Laurentio Lorenzi, et Violante Vanni). 

FlorentiXy 1767-76, 6 vol. gr. in-fol. 

[6746] 

Cet ouvrage, qui contient 000 pi. color. et passable- 
ment exécutées, est peu commun en France : 
245 fr. Mirabi'au (sans le 5* vol.) ; 100 fr. Huurd ; 
m. r. 10 liv. 10 sh. HibberU 

ORNITHOLOGIE abrégée de la France, 
contenant les figures et la nomenclature, 
en un ^and nombre de langues, de 
134 espèces d'oiseaux. Neuwied, 1794, 
in-4., avec les fig. coloriées. 12 à 16 fr. 
[6740] 



Ormesson (OMvford') . Administration de Louis XIV, 
2S7S7. 

Om^alm [CL), Histor. ecdes. Soeonum, 21520. 



ORISITOPARCHUS (Andréas). Husieae 
activae micrologus libris quatuor diges- 
tus. (in fine) : Excusum est hoc opus, 
denuo castigatum , recognîtumque , 
Lipsim, in asdiàus Valentini Schu- 
manni, mense aprili , anni undevige- 
sinti supra sesqtUmUlesimum (1519), 
in-4. [10131] 

Cet ouvrage, un des meilleurs de ce senre qui eusaent 
encore paru au commencement du xti* tiède, a 
été impr. pour la première foisi Leipz., en 1518, 
in-ft. L^auieur a traduit en grec son nom allemaiid, 
Vogel Sang, et en a fait Ornitoparchus ou platAt 
Ornithoparchus, Il y a une édit. de Leipzig, 1520, 
ln-4., dont un exempl. rel. en mar, 'est porté % 
2 liv. 3 sh. dans la Bibliolh. heber. 

Le Micrologus a été traduit en anglais par John Dn- 
land, London, 1000, in-fol. 

OROSIUS (Paulus). Historiarum adversas 
Paganos libri VII. — Finiunt féliciter. 
Fer lohannë Schuszler florentissime 
vrbis Augibste conclue impressi. An- 
no. . . M^ qdrlngëtesimo et sep tuagresimo 
hmo, in-tol. goth. de 130 ff. nouchiffr., 
a 36 lign. par page. [22689] 



Première édition, et qui a été faite sur de bons 
nubcrits : elle commence par un itviea; targwmen" 
torum^ en 7 ft Le prologue occupe le 8* C, on se 
lit le sommaire : Pauli horoilj presàiteri hisiO' 

riogphi discipCi tancti augustini aduer$Q, 

cristiani nùfs ifrulos prologus ï tibros septë^ Ia 
souscription rapportée dans le titre ci-dessus est 
placée au verso du dernier f. Vend. 70 fr. Gaiginal ; 
S80 fr. La Valliere; 85 flor. Crevenna; 12 Ht. 12sIl 
Sykes; S liv. 15 sh. mar. v. Hanroit ; 1 liv. 7 sh. 
Heber; 41 fr. lUva. 

^ Historiarum libri VU, per iEneam Val- 
pem castigati. (yicentiœ, per Herma- 
num Levilapidem de Colonial circc 
1476), in-fol. de 100 ff. à 39 lignes 
par page. 

Édition sans chiffres, réel, ni signât., imprimée eo cm- 
ractères romains ; elle ne porte pas de dafee, m ^» 
on sait qu'/ferman Levilapis ( Lichienstefn ) . 
exercé de 1475 4 14S0; vend. 16 fr. Gaigoat ; 26 fr 
Brienne-Laire. ~ On Ut , en tète du toI. , ao avi 
impr. en lettres capitales, commençant ainsi : Seia 
velim humaniM9ime lector : Mneant Vvipeê 
VicetUinum, etc.; et à la fin (au recto du 100* t 
une souscription de 12 vers, dont Toicî les dea 
premiers, et les 7* ef 8* : 

Vt ipse titulus margtne in primo itocet 

Oroafo Homen mihi est, 
Hermanne nomen hujus artis et deeus 

Tuœque laus Coloniœ, 

n existe une autre édition d'Orose , lo-Tol. ^ < 
106 ff. (à 38 lignes par page, en caract. rom.) /sai 




nier f. sont reproduits les 12 vers qui forment 
souscription cfe Tédit. de Herman Lerilapis. < 
dessus : seulement on a substitué, dans les O* 
7* vers, Leonarde à Hermanne, et dans le 8» £ 
sileœ à Coloniœ, parce que ce livre a été impr. a 
Leonardus Achates de BasUea, gui exerçaU à 5 
cence, dans le même temps qu*Herman L^vilan 
et même encore après lui. Il est, sans doute« dtl 
die de savoir bien positivement laquelle de < 
deux éditions a paru la première; mais ce qui < 
certain, c*est Qu'elles sont différentes, bien au*ei 
aient été évidemment copiées Pune sur l'auc 



m 



OROSIUS - ORPHEUS 



338 



LVmnplaire de cette dernière, qui s*étalt vendu 
M fr. chez La Valliere, a ensuite été donné pour 
BHMiis de 13 Oor. cliea Crevenna. 
LsdBoie mêmes Ters dont il vient d^ètre question ae 
Mfoovent encore, avec les noms propres cbansés, 
dms trois éditions dM)rose, imprimées è Venise; 
b première par Oetav. Scotu», 1483. in-fol., de 
Vff., sign. a -fi; vend. 18 fr. m. r. La Sema; la 
seconde par Cojp. de P nsis, Itittd, in-fol. de 72 AT., 
si$ii. a— m, et la dernière, per Beniardinum 
fmanm de ntatthus, 15M, in-fol. de 79 IL 

— Advenus paganos historiarum libri VU, 

ot et apologeticus contra Pelagium , de 

arbitrii libertate^ ad fidem mstor., ad- 

jectis integris notis Fr. Fabricii et L. 

Lautiî, recensait suisaue animadversio- 

njbus illustravit Sigeb. Uavercampus. 

Luçd.'Batav., 1738 (vel titulo mutato 

1767), m-4. 24 à 36 fr. 

tiiilon la mei'leore que l'on ait de cet auteur : elle 
est peu commune et irès-redien-bée, malçré la 
rétmpfesaion faite à Monirouge, en 1850, gr. m-8 à 
2 col. 

~Le premier (et le second) volume d*0- 
rose, (à la fin du second, au f. 127): Im- 
prime a paris ce xxf io^ Daoust mil 
qmottre ces quatre vingts t onze par 
Anthoine rerard libraire demourat 
sur le pont nfe dame,,.^ 2 part, en 
I Tol. in-fol. goth. à 2 col. de 48 lign., 
fig. sur bois. 

Ce livre n*est pas, comme on pourrait le croire, une 
simple traduction de Paul Orose, mais bien une 
laiioo bisiorique, exirdite de difTérents au- 
et écrite dami le xiv* siècle, puis retouchée, 
taitL, par un anonyme qui Ta dédiée au roi 
les VIII. Quant à la traduction du livre des 
quatre venus de Séoèque, qui fait suiie à TOrose, 
c'est crile qne Jean Courte-Cuisse a écrite en 1403, 
ta même qui a été réimprimée au commencement 
du ivi< aiecJe, sous le nom de Q. Seyssel. — Voyez 



__ rOroae de 1401, ta première partie contient 12 ff. 
prélun. popr le titre, la prélace du traducteur et la 
' e de» chapitres; ccxxvl^ AT. de texte. Ces feuil- 
aont ciiiffréa régulièrement jusqu'au 187*, après 
oo a passé au chiffre 200; le f. 206 est chiffré 
Le second vol. a ft IT prélim. pour le titre et 
ta table, ^i^nrij (127) (T. de texte (dans cette 2* part, 
les dûffies sautent de 09 ft 80), ensuite Uk (t. non 
Chiffrés qui renferment le lÀpre lies quatrevertus, 
md. do lat. de Sénèque, et le Livre des mots dorés 
des sages, ayant à la fin une souscription parti- 
cabère non datée ; circonstance qui a pu faire an- 
noncer sans date cette édition de 1491. Vend. U flor. 
Crrrenoa; 7 liv. 17 sta. d. V^hite Knights; 6 Uy. 
2 *. d. flanrolt. 

Ck eacapUire impr. sur TtLiff, et dans lequel on 
compte 215 miniatures, se voit à ta Biblioth. im- 
pértale : c'est celui qui fut présenté à Charles VIII. 

~ Aime édition, avec cette souscription à la fin : /m- 
prlme a paris pour anthotne verad (sic) libraire 
éemownnU denant la rue neufoe nostre dame,,,, 
2 fomu en 1 toI. goth. 4 2 col. de 47 lign., avec lig. 



édition sans date a paru vers 150S. Le pre- 
mier ToL est de onxe et ccxxvi^ (T.; le second en 
a quatre, Vf. XX. tu ( 127 ), et 44 pour les quatre 
vertus et tes mots dorés. Un exempt, sur \ÊLiif, 
avec fig. enluminées, se conserve à ta Bibliothèque 



One trob ème édit. de la même traduction d*Orose, 
avec les quatre vertus et les mofs dorés, a été 
^ ' Veraid, le 8* iour deJuing 1509, 2 tom. 



en 1 vol. in-foL goth., flg. sur bois. Vend. 12 te. La 

Valliere. 

—Le mêmeObose. (à la fin du second vol.) t Imprime 

a PaHspar Michel le noir libraire lan mil 

cinq cen.n et xo. le einquiesme iour de Juing, 
2 vol. peL in-fol. goih. à 2 coi. de 45 lignes. 

Le premier vol. a 12 ff. prélim. et clxxxij. ff. de 
texte. Le second, 4 ff. prélim. et ciij fT. de texte. 

L*édiilon imprimée à Paris par Philippe le \oir 
libraire et relieur.., lan mil cinq centz et xxvi. 
le XX. iour de IVouembre, 2 vol. pet. in-fol. goth. 
à 2 col., reproduit page pour page et ligne pour 
ligne la précédente ; seulement le titre en est plus 
développé et porte ; Le premier volume de Oroze 
certain compilateur de tous les aages du motuie, 
conienàt toutes choses dignes de memoii'e adue- 
nues tant es parties franroyses, ytalicques, 
grecques, romaines, turrquoyses, que aulires 
nations du monde Traitant de touies les aduer- 
sitez et misères Ij sont aduenucs depuis le premier 
aage iusques au temps présent : nouuellement 
translate de latin en f^auçoys Et ce vendèt par 
Philippe le I^loir.., Vend. 14 fr. Courtois; 18 fir. 
Libraiiie De Bure. 

— The anglo-saxon version from tlie his- 
torian Orosius , by Alfred tlie Great : 
togetherwithanenglish translation from 
the anglo-saxon (by Daines Barrington, 
v^ith reroarks by Jonn ReinholdForster). 
Loîidon, Bowtjer, 1773, â part en l vol. 
in-8. de xxxiii, 242, xii et 259pp. 

Cette traduct. vaut de ?0 à 25 sh. en Angleterre. 

A LiFE of Alfred the Great, transtated from ger- 
man of Dr. R. I^ull ; to which is appended, 
Alfred's angio saxon version of Orosius , wiih a 
literal english translation , and an anglo-saxon Al- 
phabet and glossary, by B. Thorpe. London, Bohn, 
1858, pet. in-8. 5 sh. 

OROZCO (Sébastian de Covamibîas ), 
capellan del Rey. Emblemas morales. 
Madrid, por Luis Sanchez, 1610, in-4. 
avec 300 lig. [18581] 

20 fr. en avril 1861. 

ORPHEUS. Orphei Argonautica, et hymni. 

Procli Lycii philos, hymni (graece). — 

Anno ah imamat ione M. ccccc. die 

xix .septembris impressum Florentiœ, 

impensa Philippi Jûte bibliopole.,., 

in-4. [12348] 

Première édition, fort belle, correcte et très-rare; le 
poème De LapMi^s, qui nVn fait point partie, a été 
publié pour laprepilère fois en 1517 (voy.McsjBUS). 
Le volume ici décrit se compose de 51 ff. partagés 
en 7 cahiers, dont 6 de 8 IT. et un 7«de 3 ff. seule- 
ment Vend. 67 flor. Crevenna; 260 fr. très-bel 
exempt m. r. salle Silveslre, en 1806 ; 212 fr mar, 
r. d*6urches ; 250 fr. L-archer; 12 liv. 5 sh. Sykes; 

14 liv. 5 sh. Hiblwrt; IS liv. 5 sh. Heber; 12 Uv. 

15 sh. Libri, en 1859. 

"- ABGOifAOTicoif opus srsecum, cnm latina incertl 
auctoris (Leodrisii Cribelli) interpretatione receus 
addita et diligentius quam hactenus emendata. 
Basileœ, in œdib. And, Cratandri, 1528, in-4. de 
56 ff. 

Édition rare : 5 flor. 25 c Rover. C'est, pour le texte, 
une réimpression de celui de Junte, mais la version 
a été faite sur un bon manuscrit. On la retrouve 
dans le Falerius Flaecus, d'Aide, 1523, et dans 
celui de Burman, de 1724. 



Oroi {H, de). De Apicibus Juris, 2549. 



389 



ORSATO - ORTA 



240 



-* ARGON ACTIGA, bymnl et de lapidibus (gr. et lat.), 
curante And.-Chr. Esclienbachio cum ejusdem ad 
Argnnautica notis et enietidaiionibus : accedunt 
II. Siephaiii in omnia et Jos. Scaligerj in hymnos 
nota». Trajecli ad Rhenum, Vande IVater, 1689, 
peu in-8. Texte d'H. Estienne (de 1566;. 6 à 8fr. 

A cette édit., devenue peu commune, se rattacbent 
les deux opusjules suivants : 

Pardulfds Collendtids [J. Sm. Schodel] super 
ArgonauticisOrphei et paribus libeilis novomnnere 
ab And.-Gh. Ëschcnbach editis lamberatoris gal- 
lican! laxtationes expendit. (A oHm^.), 1690, pet. 
in-8. Réponse à une critique que Le Uerc avait laite 
de rédiiion, dans sa Bibliothèque uniuerselle, 
tome XV. 

And.-€h. Escbenbach Epigenes de poesi Or- 
phica in priscas Orphicorum carminum memorias 
liber comnientarius. Norimb., 1702, ln-4. 

— Argonautica, hymni, libellus de lapidi- 
bus et fragmenta (gr. et lat.), cum notis 
H. Stephani et Eschenbachii : textum 
ad codd. mss. et editt. vett. recensait, 
notas suas et indicem grœcum adjecit 
Jo. Matthias Gesnerus , curante G.-Chr. 
Hambergero. Lipsiss, 1764, in-8. 6 à 
9fr. 

Texte d*H. Estienne, revu par le nouvel éditeur. 11 y 
a des exemplair^ en pap. fort, 20 fr. mar, r. Re- 
nouard. 

— Aroonactica (gr.), ex libris scriptis et conjectu- 
ris virorum doctorum suisque aucta et emendata , 
Inierpretatus est J.-G. Schneider. Je/ME, 1805, in-8. 
5 à 7 f r. 

Cette édition renferme de bonnes notes ; il en a été 
tiré cinq ou six exemplaires sur pap. vélin. 

— Orphica (gr.), cum notis H. Stephani, 
A.-Chr. Eschenbachii, J.-M. Gesneri, 
Th. ïyrwhitti , recensuit Godofr. Her- 
mannus. Upsiœ, 1805, in-8. 10 à 15 fr. 

Édition la plus ample de ce recueil, auquel il faut 
réunir les Argonau tiques de l'édition de Schneider, 
ci-dessus. Il a aussi été tiré quelques exemplaires 
àesOivMca, édition de 1805, sur pap. vélin :6 liv. 
A\'htie Knighis; 11 liv. 5sh. IJeber;S6 fr. mar. 
citr. Giraud. 

— De Lapidibus , poema Orpheo a quibusdam ad- 
scriplum, gr. et laL, ex edit Jos.-Malth. Gesneri; 
recensuit notasque adjecit Th. Tyrwhilt; simul 
prodit «uctarium dissenaiionis de Babrio. LonAinU 
1781, in-8. 5 à fr. [12M0J 

— OiiPBJti et Ariphronis hymni in iEsculapium et 
sanitatem; gr. lai., ex inierpr. Jos. Scaligeri et 
Fed. Morelli. Pansiis, Liàert, 1615, in-a. [12550] 

L'exempla.re sur vêun, qui est indiqué dans le calai, 
de la Bibliothèque impériale. Y, 487, ne se trouve 
plus depuis longtemi» <!&"* ce dépôt. 

Pour les traductions allemandes des ouvrages attri- 
bués à Orphée, et pour les écrits qui se rapportent 
h ce poète, consultez Hofllnann. 

ORSATO {Sertorio). I Marmi eruditi, ov- 

vero lettere sopra alcune antiche in- 

scrizioni, opéra postuma colle annotaz. 

di Gio.-Aut. Orsato. Padova, Cominus, 

1719, in-4. 5à 6fr. [29916J 

Bon ouvrage. Un premier recueil du même auteur 
(sous le titre de U Marmi eruditi) avait paru à 
Padoue, en 1659, in-4. ; il doit être réuni à ce- 
lui-u. 

— Sertorîi Ursati de notis Romanorum 
commentarius in quo earum interpret. 
quotquot reperiri potuerunt observatio- 



nibusillustrantur. Pa^av/j^ 1672, in-fol. 
12 à 15 fr. [29909] 

Cet ouvrage estimé a été réimpr. fMusieors fois, et 
notamment dans le XI*" vol. des Anliquitales ro- 
maHŒy de Gronoviiis. Jean-Et. Bernard en a donné 
un abrégé sous ce titre : 

Sertorîi Ursati de notis Romanorum commeD- 
tarius, sive explicatîo notarum que frequentiiis in 
antiq. lapidibus, marmoribus et aucionbus occur- 
runt. Hagœ-ComUum {Paris,, Cousielier% 1730, 
in-8. 5à6fr. 

— Istoria di Padova, 25416. 

ORSI ( Gio. - Giuseppe). Considerazioni 
sopra la maniera di ben pensare, etc. 
Modena, Soliani, 1735, 2vol. in-4., avec 
le portrait du P. Rouhours et celui d'Orsi. 
10 à 12 fr., et plus en Gr. Pap. [18293] 

Au commencement de ce recueil se trouve la traduc- 
tion ital. de l'ouvrage du P. Bouhours [La manière 
de bien penser) ^ qui a donné lieu à celui de G.-G. 
Orsi et à une partie des morceaux qui l'acconqia- 
gnent. Pour le contenn de ces deux volumes, con- 
sultes Gamba, 4* édition, n" 2380. 

ORSI (card. Ciuseppe-Àgostino). Istoria 
ecclesiastica. Homa, Pagliarini, 1747- 
1763, 21 vol. in-4. [2I877J 

Ouvrage fort estimé en Halle, et surtout pour le 
style. I^ 21* vol. a été achevé par Botiari, qui y a 
Joint un élogede raute..r. Il faut réunira ces 21 vo- 
lumes : Coittinuazione, dal secolo vu* tteila 
chieza al secolo xiv" de Filippo-Ang. tieccti«tiL 
Borna, 1770^ 17 vol. in-4., et iftoHa degli ul- 
timi quattro secoU delta chiesa^ Roina, 1788-OT. 
12 >oi. in-4. (le deni. s'arrête à Tannée 1587). En 
ft9 vol. 100 fr. Quatremère. 

L'ouvrage du cardinal Orsi a été aussi imprimé k 
Rome, de 1749-as, en 21 vol. in-12, et à Venise, 
chex Baitaggia, de 18-22-2ft, en 42 voL gr. in-16, 
avec un frontispice gravé k chaque volume. 

On a du même prélat : Disscrtazione dogmatica e 
morale control' uso materiale délie parole^ etc.^ 
Roma, e Firenze, 1727 ovvero 1728, io-4., écrit qui 
a donné lieu à une polémique littéraire, au sufet 
de laquelle Gamba donne des détails sous le n* 2M1 
(ou2582)desa£eHe. 

ORSINI (M. Tabbé). La Vierg^, ou his- 
toire de la mère de Dieu, édition illus- 
trée de gravures et de vignettes par 
Brevière, Ëngelmann et autres. Paru, 
impr. lithogr. de Le Mercier, 1844, 
2 vol. gr. in-8. avec titre en or et en 
couleur. [323] 

— Bible des familles, 43. — Hist. de S. Vincent de 
Paul, 21927. 

ORTA {Garcia d'). Coloquios dos simples, 
e drogas he cousas medicinais da India 
e assi dalgûas frutas achadas nelta, onde 
se tratam alçûas cousas tocantes a me- 
diçina, pratica e outras cousas boas 

Eero saber, côpostos pello douter Garcia 
lorta (sic). Goa, por Jouîmes de A^n- 
dem, as x dias de AbrU de 1563, in-^ 
de 217 ff. [7384] 



Onlnl {Baldass,), Memorie de* pittori pervucini 

Oralnl (/yn.). Monete délia repubU fiorentioa, 
— Monete de' granducbi di Toscana;, 25545^ 



Ml 



ORTEGA — ORTELroS 



242 



inre, nais qui n*est pas, comme on l'a dit, le 
preo. lirre impr. k Goa (voy. Leâo). On y lit des 
im iMiditib du poêle Camoens , lequel se trou- 
nii è Goa tu moment ob Ton imprimait ce vo- 
Ibok; mis ce morceau n*a pas été réimprimé dans 
les «Très de Pau teor. I/édition des Colloquios ici 
tfcrite est portée ^ S liv. 8 sh. dans le catal. de 
Pijne et Foss pour 1830 ; pourtant elle a été dou- 
tée à très-bas prix chez R. Heber. 
U tndnciioQ tai. abrégée que Chartes de l'Ecluse a 
Mie de rouvrant d'Or<a, a éié impr. trois fob sé- 
prémentà Anfers, en 1M7, en 1574 el en 1579, 
m4^ et réunie à la traduction (par le même de 
rSchise) des ouvrages de Christ. d'Acosta et de 
Ific Mooardes sur le même sujet, Anvers , 1593 , 
JM. Cette même traduction forme le 7* livre des 
Esotkt de l'Ecluse. L'auteur portugais y est 
toané Gareia àb Horio, et ce nom est changé en 
Corm du Jardin dans la traduction française 
d-destoas; d'autres le nomment Garcia del Huerto. 

- BoioiiE des drogues , esiiiceries et de certains 
tniicaiDens simples qui naissent es Indes et en 
fiaériane, comprise en six livres, dont il y en a 
daq tir^du latin de Ch. de l'Ecluse... le tout fidè- 
kiMni translaté en françois el augmenté d'anno- 
ttikm; par AnU CoUn. Lyon, PiUehote, 1619, 
petiiK8.% 

ORTEGA ou rOrtie. œuvre très subtile 
et proûtable de lart et science de arist- 
. metioqce et géométrie, translate des- 
Niguol en fi-ancoys (de frère Jehan de 
Lortie, de Jordre de Saint Dominique). 
Iwtprimé à Lyon, par maistre Es tienne 
Bûiand, lan mil cinq cens t quinze, 
Uxxiiiiourde octobre, in- 4. goth. de 
4 ff. prélim. et clxyi ff. chiffrés. [7868] 

lim rare porté sous le nom de Lortse dans la 
àèliotiL heber., I, ft276 (1 sh. 6 d.); 23 fr. Coste. 

InsifBaroBs la date de la première édition du texte 
arifbal espagnol de cet ouvrage, car Antonio ne la 
Me pas; mais elle doit avoir précédé la traduc- 
lian baoçaise, el aussi la version latine ci-dessous : 

^SèMk de Arithmelica : Geometria pratica otilis- 
dai : ordînaia per Jobaane de Onega Spagnolo 
Mmtina, — Impresao in Borna per Maestro 

iitpbem} GitUUri ae Lurena anno 1515, a di 

^éeHouttre, in-fol. de 116 ff. chilh-., sign. A— T. 

VaiaK Don moins rare que le précédent, et qui a 

àéi«adtt «1 fr. LîiHi, en 1857. 
SiBs innvons à la p. fiks du XI* vol. des Annales de 

P^:a' le titre suivant, qui doit avoir sa place 

Ki: 

Si^ina la quarts Opéra de ariihmetica et geo- 
■tria facia et ordinata per Johanne de Ortega 
|P9Mia paleotjno laquai fo composta in Messina 
fi* «00 de .MDXXll. régnante lo sanciis!>imo 
npenlore Don Carlo re Despagiia Vtriusque Scilie 
A, knisalem in lo suo terdo anno In lo tempo 
de 1d HHmo PontiGce papa Adriano sesto. Cum 

Eii et privilegio. (in fine) : Stampaia in la rio- 
dutati di M isina per Giorgi et Petrucio Spera 
?ftrt et tlçUoiMsineMi Umno de la incamatione 
Mjiitiûre .a.D.ixu. Adi xjlui di decemtrio. 
nm. Lkms tko. in-ioL 

^^■■a, L, 750, article Joaunes Ortega, cite son 
Trafotfo sutUisimo de Arithmelica de nuevo 
ameaêÊdo por Juan Lagarto y antes por Gon- 
^ 4e Biato, Graoada, 1503, io-4; d'abord im- 
Fwé ï SévUle, chez Jean Cromberger, 1537, In-ft. 

OflTEGA {José). Doctrina cristiana, ora- 
ôooei, eonfesonario, arte y vocabulario 
ie la lengua Cora, por José Ortega. /m- 
fn^ted por Obispo da Guadalaxara, 
5f . IHm Nieoliu Gotnez, de Cervantes, 



1729. — Vocabulario del P. Joseph de 
Ortega. Mexico, 1732, in-8. , cité par 
HermannLudwig, IJteratur of Ame- 
rican aboriginal languages , p. 53, 
d'aprèsle Mitnridates d'Adelung^vol. III, 
part. Il, p. 131-138. 

ORTEGA {Casimir Gomez). Novarum aut 
rariorum plantarum orti regii botanici 
matritensis descriptionum décades, cum 
nonnuilarum iconibus centuria prima. 
Matriti, 1797-1800, in-4., de 132 pp. 
avec xviii pi. [53I4J 

Cet ouvrage n'a pas été continué : veud. 45 fr. Pap- 
penheim. — Voy. Qdeb. 

ORTELIUS (//6r.). Tlieatrum orbisterra- 
rum , tabulis aliquot no vis vitaque auc- 
toris iilustratum. Antuerpix, J.-B, 
Frintius, 1603, gr. in-foL [19638] 

Bonne édition d'un ouvrage qui tiendra toujoure une 
place distinguée dans l'histoire de la g&graphie, 
parce que c'est le premier recueil de cartes géo- 
graphiques qui ait quelque mérite, il faut y 
joindre : 

Theatki orbis terrarum parergon sive veteris 
geographiae tabule. Antuerpiœ^ Ballh, Morelus, 
102ft, gr. in-fo1., avec 32 p1anch.« déjà publié à An- 
vera en 1577, en 1588 et en 1595, sous la date de 
1588. Vend. 18 fr. Walckenaer. 

(Jn exempl. de l'édit. de 1624, contenant 36 cartes, 
plus les vues de Tempe, de Daphné et de l'Escu- 
rial, par Ortelius, 28 fr. de Sacy. 

I^a première édition du Thésaurus orbis terrarum 
d^Ortelius, publiée à Anvere, en 1570 {apud Gid. 
Coppenium Dieslh), gr. In-fol., ne contenait que 
53 cartes gravées par Fr. flogenberg; mais l'ou- 
vrage a été successivement augmente, et porté à 
67 cartes dans l'édition de 1571 avec texte flamand ; 
à 70 cartes dans l'édition de 1573, et à 115 cartes 
dans l'édition de 1595. Ce même ouvrage existe, 
soit avec un texte frani^ais, soit avec un texte ita- 
lien ou allemand. Consultez sur ces diflérentes 
éditions, Biblioth. hulthem., n»' IA322 et suiv. 
Pourtant, aucune n'est chère, et même on a donné 
pour 7 fr. 50 c, à la vente Walckeuaer, celle qui 
apourliire: 

THEATRE de l'univers, contenant les cartes de 
tout le monde, avec une briève déclaration d'icel- 
les, par Abr. Ortelius. Anvers, de Cimprimerie 
plantinienne, 1598, gr. in-fol., cartes color. 

Une traduction anglaise du Thealrum orbis terra- 
rum a été impr. à l^ndres en 1606, in-fol. On y a 
reproduit les caries de l'édition latine d'An vera. 

— Abr. Ortelii Thésaurus geographicus 
recognitus et auctus. Antuerpix, ex 
offic. plantiniana, 1596, in-fol. [19565] 

Bon dictionnaire de géographie ancienne : 15 ft*. 50 c. 
Ijarcher ; lU fr. Walckenaer. — Réimpr. à Hanau, 
apud G. Antonium, 1611 , in-4.; 6 fr. 25 c Wal- 
ckenaer. 

La première édition, beaucoup moins complète que 
les autres, a paru à Anvers, en 1578, in-4., sous le 
titre de : Synonymia geographica. 

— Deordii, Dearumque capita, ex musso Abr. 
Ortelii. Antuerpiœ, 1572. (in fine) : Antuerpiœ 
Philippus Gallœus excudebat ann. 1582, pet. 
in-4., 4 ir. prélim. et 50 pi. 6 à 9 fr. 

Édition préférable pour la beauté des épreuves aux 
édiL d'Anvers, 1612, et de Bruxelles, 1683, dans 
lesquelles cependant se trouve un texte qui n'est 
pas dans la première. 

— Aurei seculi imago, 26340. 

ORTI {Giac). Voy. Carlo Magno. 



uz 



ORTIGUE — ORTOLFF 



244 



ORTIGUE (j^nnibaldeV). Les Poèmes 
divers du sieur de Lortigue, provençal. 
Paris y Jean Gosselin, 1617, in-i2. 
[13936] 

Goujec (Bibl. pranç,^ XIV, p. 275-84) a donné de 
grands détails sur ce recueil od il est traité de 
guerre, d*ainour, etob se trouvent des gayetés, des 
poincts de controverses, des hymnes, des sonnets, 
et autres poésies qui sans donner une idée bien 
avantageuse du talent poi'tigue de Tauteur^ sont 
cependant assez curieux. 40 ir. mar» r. Berun. 

Lu Désert du sieur de Lorligue sur le mépris de la 
cour, Paris, Qaude Marelte et Cardin Beaongne, 
1037, pet. in-8. est un poème en 12 livres fort pea 
remarquable. 

Ce poète qui a signé indifléremment de Ix>rtigue ou 
de L'Oriiguc, est le père du sieur de Vauuioriere, 
auteur de plusieurs romans, et notamment des 
cinq derniers vol. du Faramond de ijiCalprenède 
et de V Histoire de ta galanterie des anciens. Pi- 
ris, Pierre le Monnier, 1674, 2 vol. in- 12. Mais 
Pierre Vaumoriere signait Dortigiie ou d*Ortigue; 
en sorte que, pour concilier ces diOérentes ortho- 
graphes d'un même nom, il convient de placer cet 
aiticle k ro plutôt qu*& TL. N'oublions pas de citer 
l'ouvrage suivant du même auteur : 

Habangdes sur toutes sortes de sujets, avec Tart 
de les composer; troisième édition, augmentée 
d'une dissertation sur les Oraisons funèb.es, par 
l'abbé de Jarry. Paris, (iuignardet Robuste^ 1713, 
in-4. La première édition estde 1088, et la seconde, 
augmentée de préceptes et de harangues^ de 1893, 
in-4. [1219a] 

ORTIZ {Àlonso), Los tratados del doctor 
AloDSo Ortiz. Tratado de la herida del 
rey; tratado consolatorio a la princesa 
de Portugal ; item oracion a los reyes, 
en latin y en romance ; item cartâs y 
mêsajeras a los reyes, una que embio la 
cibdad, la otra el cabildo de la yglesia 
di Toledo; lYatado contra la carta del 

Srotonotario de Lucena. (au verso du 
ernier f.) : Fue imprimido en la cib- 
dad de SeviUa,por très Àlemanes 
côpaneros en el ano del senor m. cggc. 
xciii, pet. in-fol. ^oth. de C ff. chiffrés, 
à 2 col., y compris le titre. [19262] 

Volume fort rare. 

ORTIZ {Blazius), Summi templi toletani 

graphica descriptio. Toleti, Ayaia, 

1549, in-8. [21490] 

Livre rare, contenant czlix (T., sans compter 9 fT. 
pour la table des chapitres et celle des matières : 
86 fr. mar. bl. Gaignat; 16 fr. La Valliere ; 12 fr. 
Mac-Carthy. 11 a «Hé réimpr. en 1*793, à la fin du 
3* yoL des Patres ToietanL — Yoy. Lobenzana. 

— Voy. MissALE mixtum, et Itinebabium 
Adriani YI. 

ORTIZ (Francisco). Epistolas familiares, 
embiadas a algimas personas particula- 
res. contieuense juntamente en este vo- 
lumen algunas otras obrâs del mismo 
padre. Jlcala de Henarej» , Juan de 
Brocar, 1651, pet. in-fol. goth. [18899] 

Réimprimé à Saragosse, 1592, in-4. 



Ortl {Oir.), VUggl, 20102. 



ORTIZ de Zuniga (D. Diego). Annales ec- 

desiasticos y seculares de la ciudad de 

Sevilla, desde el ano de 1246 hasta 1671. 

En Madrid, 1677, în-fol. [26282J 

Ourrage estimé t vei«L 40 fr. La Serna, sans avoir 
toujours celte valeur. Il a été reproduit Madrid , 
imprenla reoL, 1788, en 5 vol. pet. in-4. 

ORTIZ (Fr. Thomas). Arte y reglas de la 
lengua tagala. Impresso en el convento 
de nostra sehora deLoreto eti el ptteblo 
de Sampahc (Manila), 1740, in-4. de 
6 ff. prélim., 125 pp. , la table et 1 f. 
d errata. [11911] 

Rare, comme le sont presque tous les ouvrages im- 
primés aux Pliilippineâ : 137 fr. salle Siivestre, en 
mai 1826; 2 liv. 19 sb. Heber; lU Cr. RctxeL — 

Voy. TOTAlfES. 

ORTIZ (7ox.). Ribliotheca salmantina, seu 
index librorum omnium qui in publica 
salmanticensis Aeademise bibliotheca ad- 
servantur. Salmanticx^ 1777, 3 vol. 
in-4. 18 à 30 fr. [31526J 

Vend. 1 Uv. 17 sh. Heber. 

ORTIZ y Sanz {Joseph). Compendio ero- 
nologico de la historia de Espana desde 
los tiempos mas remotos hasta nuestros 
dias. Madrid, 1795-1803, 7 vol. in-S. 
35 fr. [25996] 

— Yiage arquitectonico antiquarîo de Es- 
pana. Madrid, 1803, 5 vol. in-4. [25958] 

ORTO (de).. Voy. Tarticle MisSvE. 

ORTOGRAFIA de la lengua castellana, 
compuesta por la real Academia espa- 
fiola. Madrid , Joach. Ibarra, 1770, 
in-8., avec 9 pi. [11157] 

La 8* édit. de cet eicellent ouvrage est de Madrid, 
1815, in-8. 7 fr. 

ORTOLFF von Bayrlandt. Arzneybuch. 
Nuremberg, Ant. Koburger , 1477, 
in-fol. de 84 ff. à 39 lign. par page, sans 
chiffres, réel, ni signât. [7365] 

Première édition avec date de cet Antidotaire traduit 
du latin en allemand. Elle commence par 4i ff. poor 
la table des chapitres. Au verso du 4* f. se troave 
la souscription indiquant le lieu de rimpressioo, 
le nom de Timprimeur et la date; au recto du der- 
nier f . sept lignes avec ces mots ein ende, L.*oa> 
vrage a été niimprimé à Augsbourg, par Ant. 
Sorg, en 1479, en 1482, in-foL, et en lAltft, in-ft. 
Hain, qui décrit ces quatre éditions sous les 
n<» 12112 à 12115 de son Bepertorium , en décrit, 
sous le n<* 12111, une autre peut-être plus ancienne, 
qui n*a ni date ni nom d imprimeur, mais quIJ 
attribue aux presses de Gunther Zaioer, à Augs- 
bourg. C'est un in-foL contenant h ff. non cbiffréi 
et 100 ff. cbifTrés. à S5 lignes par page, avec des 
initiales sur bois. Au L 97 Fauteur est noniin 
Meglenberger. Haln cite aussi une édition d^Augs 
bourg, par Hans Sdiopsser, 1490, iQ-4., eo bn 
saxon. 



OrtOffraAa enciclopedica, 11104. 

Ortolan {A,). Traité des machines k vapeur. 

Ortolan \j.'L.-B.). Droit politique, 2400. — Ex.pl 



145 



ORTULUS — ORTUTŒZ 



346 



ORTULUS TOMTom de valle lacrimarum 
(aatore anonymo), 1493, in-16 goth., 
sans chiffres ni signât., avec des grav. 
sur bois. [1635] 

âa Josnacnt do sarant abbé de Saint-Léger, ce petit 
frre mystique, divisé en 18 chapitres, est plein 
d'^icettenies maiiraes pour la conduite de t*âme, 
Ci il mérite d*éire connu. Il a de ronction, et il 
tst écrit dans le style le plus simple, comme Timi- 
wioB de Jéaus-ClirisL On lit à la fin cette sous- 



ùrtubu Boaamm de vaiU laerimarU finit felietter 

1. 4. 9. S. 

NUiU sine causa 

J.B. 

ee qui indique que ce volume a été imprimé à Bêle, 
parlean Bergman de CNpe, lequel avait en effet 
cette devise. Panser ne cite aucun ouvrage de cet 
imprimeur avant lHiM. — Ce même livre est an- 
Boaoé dans le catalogue de M. Marbré, n" 42 (Paris, 
1188 , aous ta date oe 1473, parce que le troisième 
chiClire de ta date, qui éult un 9, avait été gratté, 
et qnVm y avait sut»tilué un 7. 
n y a one autre édition de VOrtuUu rosarum de 
tmUe tachrymarwn, in-16 goth. de 24 IT. non 
chillrés avec lig. sur bois, sans lieu dMmpression 
cf sans date , mais avec le nom du libraire Claude 
Jmmtar, lequel exerçait à Paris en 1404 (voir Pan- 
r. II, p. 3ê6J. 



» Hom» rosarum, 1500, impretsusesl Numberg, 
Ptr me H^ilheim Winter, nihit stne eausa^ in-IO 
(Paoïer, IX, p. 250).— Et une autre édition : Pari- 
sis, jrro Joanne Petit, petit in-8. (Panier, Vlil, 
p. 212). 

— HoATULOS rooarum. Duaei, /. Bogard, 1010, 



Ce pelli ooTcage a été plusieurs Ibis traduit en fran- 
çais, et ooiamment sous ce titre : Ix Jardin des 
nmes de la vallée des larmes, traduit du latin 
par J, Chenu, Paris, de la typographie de Panc- 
koocke, 18M, peL in-12. Jolie édition dont il n*a 
éié tiré que 110 exemplaires, savoir : 100 sur papier 
de liott. 5 fr.; 5 sur pap. vert, 2 sur pap. Iilas, 
2 BUT pap de Ciiine et 1 sur vêlin. — Le même, 
nouvdie édlL, Paris , Jules Gay, 1862, peu in-12. 
Editiau noa moins Jolie que ta précédente, mais 
daat il a été tiré 250 exempt sur pap. btanc de 
Bailaade, 13 sur pap. de Chine et S sur vtUN. Cette 
tradocthMi a été faite sur redit de Claude Jaumar , 
veooos de décrire. 



^ Voj. HoBTULVS anims. 

ORTU>EZ de Galahorra. Espejo de prin- 
cipe 7 caualleros en el quai se cuentan 
km tmmortales hechos del cauallero del 
Febo y de sa hennano Rosieler. Çara- 
gâta , Mich, de Guesca, 1562 , in-foi. 
goth. [17537] 

ddilioo ixt rare que cite Antonio, à Tarticle 

Ortufiea, et qui nous avait paru apocry- 

-'- ^ien à Rome dans ta bibliothèque de 

a^piès Texirait du catalogue de cette 



WUiôitaèane, que nous a communiqué M. Payne, 
ancâcB lloraire de Londres, dans Texemplaire daté 



lutituies, 2480. ~~ Législation romaine, 
— ht Ministère public en France, 2807. — 
de droit pénal, 2881. 
(FteMC.). Règles Internationales, 2370. 
{€.■£.). Dfakmario delta SIdIta, 25808. - 




{Jmmetiy, Proverte lUastrated.... 1845S. 



de 1562, dont il est Ici question, te trouvaient 
réunis les livres second et troisième sous la même 
date, mata avec frontispice et pagination séparés. 

— Espejo de principes y caualleros, en el 

quai en très libres, se cuentan los im- 

mortales hechos del cauallero del Febo, 

Y de su hermano Rosieler... por Dieeo 

Ortunez de Galahorra. Médina del 

Cavvpoy Francesco del Canto, 1583, 

in-fol. à 2 col. 

Première part, du texte original du roman conntt en 
firançals sous le nom du Chevalier du Soleil (voy. 
RottSET). \jR privilège de ce volume est daté du 
24 avril 1580, année oh parut, à Saragossc, une 
autre ancienne édition connue de cet ouvrage. 
Dans ta nSlmpression de yeUladolid, en casa de 
Diego Fernandet de Cordoua, 1586, in-fot, se 
trouve de plus une seconde partie sous ce litre : 
Segunda parte.,, dividida en dos libros donde te 
traia de los altos hechos del emperador Trelwcio 
y de sus car os hijos, el gran Alphetfo, e Inclito 
Bosicler,.. compuesto por Pedro de la Sierra, 
1585, laquelle avait déjà paru sous ce titre : 

— Espejo de principes y caualleros... secnnda parte 

diuida en dos liuros donde se trata de los altos 
bêchai del Emperador Trebacio. Alcala, Juan 
iniguez de Lequerica, 1580, In-fol. de 545 II. Le 
premier livre en a 145. M. Gayangos, qui décrit cette 
même édition, ne lui donne que S20 tt, 

La troisième partie est intitulée : Tercera parte del 
Espejo,., hechos de los hijos, y nietos del empe- 
rador Trebacio, por Marco Martinet de Alcala, 
Alcata de Henares, 1589, in-fot Quant k ta «qua- 
trième partie, elle est attribuée à Feiiciano de Silva 
par Antonio, qui ne marque pas ta date de ta pre- 
mière édition ; celle de idifi porte le nom de Mar- 
oos Martinez. 

n serait bien difûcile aujourd'hui de réunir ces édi- 
tions OTiginales de V Espejo de principes. 

— Espejo de principes y caualleros. en el 
quai, entres libros se cuentan los immor- 
tales hechos del cauallero del Febo, y de 
su hermano Rosieler , hijos del grande 
emperador Trebacio. con las altas caual- 
lerias, y muy estranos amores de la muj 
hermosa y estreniada princessa Clan- 
diana y de otros altos principes y caual- 
leros... por Diego Ortunez... Impresso.,, 
por Juan de Lanaia y Ottartanet... 
a Costa de Juan de BoniUa mercader 
de libros, 1617, 2 tom. en 1 vol. in-fol. 

La première partie a 8 ff. prélimin. et 562 ff. de texte 
à 2 col. La seconde partie, compuesta por Pedro 
la Sierra,., imprimée en Çaragoça por Pedro 
Cabarte, a costa de Juan de Bonilla, 1617, a 
124 IL, y compris le Utre. 

— Espeio de principes y cavalleros. Tercera 
y quarta parte, por el licenciado Marcos 
Martinez... En Çaragoça por P. Ca^ 
barte a costa de Juan de Bon illa, 1623, 
2 tom. en 1vol. in-fol. de 8, 172 et 161 ff. 
à 2 col. 

Ces deux articles, qui ne doivent pas être séparés, 
sont rares et fort recherchés : 16 liv. Hibbert; 
1S2 fr. Le Gouteulx. Le bel exemplaire acheté 
38 liv. 17 sli. à ta vente Stanley, a été revendu 
21 liv. 10 sh. chex Heber. 

La traduction italienne du Chevalier du Soleil, en 
trois parties, sous le titre de Lo Specchio de* prin" 
dpi e caoalierU*. a paru 4 Venise, pressa gti eredi 



247 



ORTUS — OSORIO 



348 



di AUobeUo SaUcato, en 1601 et en 1610, S toI. 

inS, — Pour la traduction française, voy. Robset. 

La traduction anglaise du même roman a pour titre : 

~- The Mierodr of princely deeds and KÎaighthood, 
where in is showed the worihinesse of tbe knight 
of tbe Sunne, and bis broiber Rosideer, witb the 
strange love of tbe beautiful princess Briana and 
Ibe valiant actes ofotber noble princes and knights, 
transiated oui of tbe Spanish by Margaret Tylcr 
and R. P. Jmprented by Tho. Este, etc, 1585- 
1601, 9 part. in-4. gotb. 

On trouve difficilement les neuf parties réunies et 
bien complètes. 7 lir. 10 sb. Heber; 7 parties seu- 
lement, Ift sb. Gddsmid, et revend. 8 liv. 4 8b. 
Utierson, en 1852. 

n ne but pas confondre cet ouTrage avec le Cavat' 
lero del Snl dont nous partons à Tarticle Villa- 

LUMBRALES. 

ORTUS sanitatis. Voy. Hobtus. 

ORTUS vocabulorum. ~ Adest iste studio- 
sissime lector opusculi finis quod non 
minus preceptoribus vt vocabulorum si- 
gnificaciones memorie commendatquam 
scolasticis ceterisque studiosis eas igno- 
rantibus conducet. Olim enim vocabulo- 
rum figniâciones (sic) que in Catholicon 
Breviloquo Comucopia aut Medulla 
grammatice ponuntur continet... per... 
maçistrum Winandum de wordeprope 
celèberrimummonasterium quod West- 
mynstre appellatur, Anno,,, Mccccc. 
impressum, pet. in-fol. goth. de 266 ff. 
t 10899] 

Première édiUon, très- rare, d'un ouvrage qui con- 
serve encore de Tiniérét sous le rapport de Tanti- 
3uiié grammaticale. Wink. de Worde en a donné 
*auires en 1508, en 15tft, en 1516 et en 1518 
(Typogr, anttq,, édit. de Dlbdin, II, 88-91 « et 
Bihiioth, grenvU,, p. 508). 

ORUS Apollo. Voy. Horus. 

ORVILLE (Jac.-Phil. d'). Sicula, quibus 

Siciliae veteris rudera, additis antiquis 

tabulis, illustrantur; edidit et comment. 

ad numismata sicula adjecit Petr. Bur- 

manuus sec. Amstelod,, 1764, 2 part, en 

1 vol. in-fol. fig. [29384] 

Ouvrage fort estimé : 24 à S6 fr. Vend. S8 fr. mar, 
citr, Barthélémy; 58 fr. 50 c. Mionnet. 

OSANN {FridericuS'Gottfr.). Sylloge in- 
scriptionum antiquarum ^secarum et 
latinarum , ouas m itinenbus suis per 
Italiam, Galliam et Britanniam &ctis 
exscripsit partimque nunc primum edi- 
dit Frid. Osann. JensR, Crœker, et 
Darmstadt , Leske, 1834, gr. in-fol. 
fasciculi X. [29935] 

Chaque foscicule de cet important ouvrage est illustré 
par ix pi. liibogr., et a coûté de 18 à 20 fr. 

— AifALECTA critica, scenicc romanae poesis reli- 
quias tllustrantia : insunt Plauti fragmenta ab A. 
Mai nuper reperla. Berolini, Dûmmler, 1816, in-8. 
6 fr. [16112] 

— ADCTARiUM lexicorum grocorum, prcseriim The- 



Onrllle (P. d*). Poeiuata, 15064. — CriUca vannus, 
18246. 



sauri lingue grâce ab H. Stephano conditi : iosont 
anecdota ta m grcca quam latina permulta. Darm- 
stadt, Leske, 1824, in-4. ('e xviij et 200 pp. 12 fr. 

rio7ii] 

Ueber Sophokles AJax, 16062. — AnecdoUim roma- 
num, 12S41. 

OSBECK (Pierre). A Voyage to China and 
the East Indies by Peter Osbeck , together 
with a voyage to Surante by Olof Toree ; 
and an account of the chinese husban- 
dry by capt. Ch.-Gust. Eckeberg, trans- 
iated' from german by J.-R. Forster, 
added a faunula and flora sinensis. Lon- 
don, 1771 , 3 vol. in-8. fig. 12 à 18 fr. 
[19921] 

La relation du voyage de P. Osbeck a d^abord paru en 
suédois, à Stockholm, 1757; in-8. vendue 9 fr. 
Courunvaux , 14 flr. L'Héritier ; ensuite elle a été 
traduite en allemand par J.-G. Georgi, Bowtoek, 
1765, in-8. fig. 

Le Voyage de Olof Torée à Surate, à la Chine, tic, 
et le Prici» historique de licoMomie rurale 
des ChinoiM, par Ecketferg, publié par IJnnœus, 
lesquels font partie de la traduction anglaise, ont 
été traduits en français par Dominique de Black- 
ford, et impr. à Milan, 1771, en 2 part, in-12. On 
y «Joule le Précis d»' l'élai actuel des colonies an- 
glaises dans l* Amérique septentrionale, par de 
Black ford, Milan, 1771, in-12. 

OSIANDER. Harmoniae evaneelicae libri 
III I, in quibus evangelica historia ex 
quatuor evangelistis in unum est con- 
texta... Annotationum liber unus; au- 
thore Andréa Osiandro. Lutetim, apud 
Rob, Stephanum, 1545, in- 16. [234] 

Édition peu commune : 20 fr. m. r. Renouant. 

VHarmonia evangelica d* André Osiander, théolo- 
gien luthérien , a paru d'abord à Bàle , chex Jeao 
Froben , en 15S7 (réimpr. dans la même Tille en 
1561) , format in-fol. pour le grec et pour le Utin. 

Le même texte latin seulement a été réimpr. à An- 
vers, apud Btatth. Crvmium, 1540, in-8., avec des 
fig. sur bois, et également avec des figures, Pa- 
rlsits, apud Galeotum a Prato, 1544, in-8. (un 
exempl. en mar. In". 36 fr. Renouard); Parisiis, 
Hier, de Marne f, etc., 1564, in-8. fig. (49 tr. 
mar. r,, avec la signal, de Ph. Des Portes, Vei- 
nant). 

Rob. Estienne a réimpr. ces Harmoniœ dans rédi- 
lion du Nouveau Testament en grec, qu'il a donnée 
(à Genève) en 1551, en 2 vol. très-peu io-8. à 3 coL 

OSORIO (Diego de Sautistevan). Primera, 
y segunda parte de las guerras de Ma lia, 
y toma de Rhodas. Madrid, F'arez 
de Castro, 1599, in-8. de 8 ff. prélim., 
297 ff. et 3 ff. de table. [15204] 

Poème en octaves : vend. 12 sb. et 11 sb. Heber. 
Osorio a éié le couUnuateur de la Araucana. — Voyes 
Ercilla. 



Otbaldlston {tVilU-Aug.), Tbe british sportsmam, 

10416. 
Osbom (5/^ard). The DiscoveryofNortb-West 

sage, 20975. 
Osbom (f^.). Monumental bislory of Egypi, 
08COOd(Mrs.). Poems, 1588S. 
0*Shaaghikes8y (fr.).fiengal dispensatory, 7668. 
Oskamp (D.-JL). icônes plantarum mMifinnii^ni 

5555. 
OsmoBt (/.-JB.-L.). Dictionnaire bibliogr., aiS30. 



249 



OSORIUS - OSSIAN 



250 



QSORIUS [Hier.), Opéra omnia, Hier. 
Osorii nepotis diligentia in unum col- 
lecta. RomsR , Ferrarius, 1592 , 4 vol. 
pet. in-foi. [19005] 

Ce ncueil, nre, est recbercbé particulièrement pour 
k Portasal, dont il coalient l'histoire : 48 à 60 fr. ; 
«ni 9k fr. iioubise. 

-De rebos Ëmmanuelis régis Lusitanise 
Tirtute etauspicio gestis lib. XII. Olys- 
iipone, Gonaisalrus , 1571, in-fol. de 
480 pp. et 1 f. d'errata. [26290] 

^itioii originale qui est rare et redierchée : ftO fr. 
IL r. lia Valliere ; 15 fr. €. f, Sampayo. — L*ou- 
vnfe I élé réimpr. à Cologne, en 1574, en 1576 et 
eo 1306, in-8. — et euro Jo. Matallii Metello pne- 

.fadoiie, Contmbrieœ, 1791, 5 vol. in-8. 

-Vida e feitos do rei dom Manoel, XlT li- 
TTosTertidosemportuguez por Francisco 
lianoeldoMascimento. Ltf^oa^ 1804-6, 
) Toi. in-8. 15 fr. 

HiffomE de Portugal... depuis Tan 1496 Jus- 
fi>B 157S, comprise en XX livres, dont les XII 
pRniers toni tnid. du latin de Jérosme Osorius, 
ei les buit suirants de Lopez Castagnède, etc., 
ièe en franc, (par Sim. Goulart). PiO'is, 1587, 
ML8à12nr. 

Vcai leL en 5 vol. m. r. La Valliere, et revend. 
IfT.fSrii. Uibberu 

U liCiK histoire, Paris , G. de La Noyé, 1581, 
n-8w; vend. 9 fr. Tmdaine.II y a aussi une édition 
Mtie de Vbnprimerie de Fr. Estienne (à Saint- 
Qtnab), 1581, in-fol. et une traduction anglaise du 
iotelatia, par James Gibbs, Land., 1752,2 vol. in-8. 

- Reoionstrance à madame Elizabeth 
d*AB£leterre touchant les affaires du 
monde... et restablissement de Tan- 
demie catholique religion selon la doc- 
trine des anciens Pères ; par Hierosme 
Osorios. Lyon, 1587, in-8. [21 509] 

C^ pdœ est traduite du btin, et c'est probablement 
» nène traduction que celle de Jean de Maumont, 
^imfr.i Pari», par Nie. Chesneau, 1565, in-8. 
(^Ite Verdier, article Jean de Maumont), et 
«Mil f0^, chez Jean Potipy, 1575, in-8. 

1^ mie btin a été impr. à Paris et à Louvaiu, en 
fi(i3,ii»>l6, et aussi dans les œuvres de Tautenr. 11 
désiste une traduction ai^ aise par RIch. Shack- 
bck, iaprimée à Anvers par J, Latius, 1505, 

^ikcroa Gantier Haddon ayant fait paraître à Lon- 
^ CB 1565, une réfutation de la lettre d'Osorius, 
(cW-d lai répondit dans un écrit intitulé : 

b GUâLTHEicM Iladdonum, de vera religione, 
fibiULOtysfpoMe, 1567, ln-4. 

'onp.: DUxMçœ, ex offie, Sebaldi Mayer, 1560, 
^ ~ Une traduction anglaise de cette dernière 
f^ far Jobn Fea, a été inipr. à Louvain , apud 
Jt^ Fimlentm, en 1568, in-16. 

'-Umarx Utbes de la noblesse civile du seigrnenr 
Ibwr des Osres de Portugal, traduits de latin en 
^»^n\ par R. R. S. D. L. G. P. (de La Guillo- 
iftn], et par hiy adrcasez au Très chrestien Roy 
Ikary IL Paiâ, chez Jacques Kerutr, 1549, in-8. 

^ mae laiin de cet ooTrage porte pour titre : 
RiEionmi Osorii iositanl de nobilitate civili 

libi doo; de nobiliiate cbrLstiana Ubri très. Olys- 

«Pnc. lMdo9. Boderieus, 1542, in-4. 
fliéiértiinprinié, aiisi que le traité De gloriaùvL 

■hauteur, à Florence,par Laur. Torrentino, en 



On en a une traduction anglaise, par William Blan- 
die, London, 1576, {n-4. 

— Obras ineditas de D. Hieronimo Oso- 
rio, pubi. por Ant.-Lour. Caminha. 
Lisboa, 1818, in-8. 

OSSERVAZIONI sopraalcuui medaglioni. 

Voy. BUONABBOTI. 

OSSIAN. The Poems of Ossian, in the ori- 
ginal gaelic, etc., with notes and a sup- 
plemental essav by John Mac-Arthur. 
London, Nicol, 1807, 3 vol. gr. in-8. 
30 fr. — Pap. impér. 40 à 60 fr. [15891] 

On trouve dans cette édition une traduction littérale, 
en latin, des poésies d'Ossian, par Rob. Macfar- 
lane, un mémoire sur Tauthenticiié de ces poésies, 

f»ar J. Sinclair, et aussi la traduction d'un mémoire 
lalien de Cesarotti sur le même sujet. 
VHigMand Society, sous le patronage de laquelle a 
paru cette édition d'Ossian, avait déjà fait publier, 
au sujet de ce barde, un ouvrage spécial sous ie 
titre suivant : 

Report of the commitee of the Ilighland Society 
of Scotland, appointcd to enquire into the nature 
and auibenticitv of the poems of Ossian, drawn up 
by H. Mackenzle; wiih a copions appendix, con« 
taining some of the principal documents on whicb 
the report is founded. Edinburgh, 1805, in-8. 
12 fr. 
Ce fut, comme on sait, James Macpherson qui, le pre- 
mier, Gt connaître, par une version en prose très- 
libre, les poésies d^Ossian. La publication de son 
travail (London, 1762-65, 2 vol. in-4.; produisit 
une vive sensation dans le monde litiéraire, et 
donna naissance à plusieurs éciits pour ou contre 
rauthenlicilé des chants du banle gallois ; plus tard 
John Siniih inaéra dans ses Gaelic antiquities (voy. 
Smith) la traduction de quelques autres poésies 
ossianiques, et en 1787 il fit paraître, i Edimbourg, 
le texte original de ces mêmes poésies , sous ce 
titre: 

AifCiEHT poems of Ossian, Orran , Ulann, etc., 
collecied lu ihe western Ulghlands and Isles, in-8. 
Voici rindication des principales éditions de l'Ossian 
de Macpherson ; 

OssuN's Poems, the third édition, to vrhich Is 
suhjoined a cri ical dissertation on the poems of 
Ossian, by II. Blair. London, 1765, 2 vol. in-8. — 
Réimpr. à Londres, en 1773, en 1784 et en 1796, 
aussi en 2 vol. in-8. 

The Poems of Ossian, containing the poetical 
vorks of James Macpherson, in prose and verse, 
wiih notes and illustrations by Malcolm Laing. 
Edininirgfi, 1805, 2 vol. in-8. 

The Poems of Ossian , transi, by Macpherson; a 
new édition, containing D*" Blair's three critical dis- 
sertations ; and a preliminary dscourse«or review 
of the récent controversy reûiive to the authenli* 
City of the poems. London, 1806, 2 vol. in-8. fig. 
15 à 18 fr., et plus en Gr. Pap. 
Autre édition. Lond,, 1807, 2 vol. gr. in-8. 
La même traduction, aitthenticaled eutd explained 
by Uugh Campbell, london, 1822, 2 vol. pet. in-8. 

— Genuine remains literally translated, wiih a preli- 
minary dissertation by Patrick Macgregor. London, 

1841, pet. in-8. Publié parTlIighland Society. 
Pour les autres traductions anglaises de différentes 
parties des poésies attribuées à 0:i$lan, vov. Lo wndes 
(17S7-S8). Il donne aussi la liste des écrits qu'a fait 
naître la controverse relative aux poésies ossia- 
nlques. 



OtMt (le cardinal d'). Lettres, 18817. 
OMdMO-HcBry* Analyse des eaux minérales, ft66i« 



2âl 



OSSINGER — OSTROMIROVO 



352 



Traductions en différentes langues, < 

OssiAH Dithala, gnece reddita : accedoDt Mis- 
cellanea a Gui. Herbert. London, 1801, iii-8. 

Tevora liber nous versibus expreaaiis» auctore 
Roberto Macforlane. London, 1700, Iii'A. 

Phingaleis sive Kibemia liberata, epicum Os- 
siani pooma a celtico sermone conversum, tribus 
prapuiissis dtssertationibus et subsequentibus notis 
ab Alex. Macdonald. Edinfmrgi, 1820, gr. in-8. 

OssiAN, fils de Fingal, barde du iii* siècle, poé- 
sies galliques, trad. sur l'anglais de Macpherson, 
Sr Le Tourneur. Paris, an vu (1790], 2 vol. in-8. 
j. 6 à 8 fr., et plus en pap. Tél. 

Cette édition est faite sur celle de Paris, 1777, 2 yoL 
in-8. dont on a tiré des exemplaires in-4. Il y en a 
une plus récente, augmentée des poèmes d*Ossian 
et de quelques autres bardes, traduits sttr l'an" 
g lais ae Smith, et précédée d'une notice sur l'é- 
tat actuel de la question relative à l'authenticité 
des poèmes d'Ossian, par GInguené. Paris, Dentu, 
1810, 2 yol. in-8. fig. 12 fr.— Pap. Tél. 2a fr. 

OssiAH, tnrde du iii« siècle; poèmes gaéliques, 
recuetUis par J. Mac-Pherson, traduction revue sur 
la dernière édition anglaise, et précédée de recher- 
ches critiques sur Qssian et les Calédoniens. Paris, 
Lavigne, 18ft2, gr. in-18. 

OssiAïf, barde du m* siècle, poésies galliques en 
vers français, suivi des Veillées poétiques. 5* édi- 
tion, par IM. Baour de Lormian. Paris, Gayet, 
1827, in-8. fig. 

La première édition de cette traduction libre est de 
Paris, Didot, 1801, gr. in-18. — La 4* de 1818, 
même format 

0BRA8, trad. del iogles a la prosa y verso castel- 
lano por Jos. Alonso Ortex. yalladolid, 1788, in-4. 
— Fingal y Temora, trad. en verso castellano por 
P. Montegnon. Madrid, 1801, in-8. 

— OssiAN's und Sine<l*8 Lieder, herausg. von Bfich. 
Denis. fFien, Degen, 1792, 6 vol. in-4. pap. vél. 

Belle éditiorf de cette traduction estimée; elle est im- 
primée avec des caractères de Bodoni t 2S fr. Cha- 
teaugiron. 

H y a une autre traduction allemande des poésies os- 
sianiques par le comte de Stollberg, Hambourg, 
1806, S vol. gr. in-8. pap. vél. SO fr. m. dtr, Cha- 
teaugiron; et aussi une traduction en vers alle- 
mands, par J.-G. Hhode, 2* édiu, Berlin, 1808, 
S vol in-8. 

Qtons encore la traduction hollandaise, en prose, 
par le baron de Harold, Leyde, 179&, in-8.; la ver- 
sion du Pinçai, dans la même langue, par Bil- 
derdyk, Amsterd., 1805-O, 2 vol. ia-8.; — la tra- 
duction suédoise, anonyme, IJpsal, 1794, 2 part. 
in-8.; -^ la traduction danoise, par Alstrup, Copen- 
hague , 1790,- 2 vol. in-8. 

Pour la traduction italienne, voyex Gesabotti. 

OSSINGER (Joan.'Felix). Bibliotheca 

ausustiniana, historica, critica etchro- 

nologica , in qua mille quadringeiiti 

augustiniani ordinis scriptores recensen- 

tur... opus rede^it Jo.-Fel. Ossinger, 

ordinis erem. S. Augustini. Ingolstoaii, 

1768, in-foi. [31608] 

Cet ouvrage, qui primitivement coûtait 80 fir., s^est 
vendu 70 fr. Pressac 

OSTAL (P. de i'). La Navarre en deuil. 

Bordeaux ou Orthès, 1610, in-12. 4 à 

6 fr. [23642] 
Vend. 20 fr. m. t;. Goulon. 
Réimpression de Tédiiion ù*Orthès , AbrtUi. Èovyer, 

1610, iu-4. de 195 pp.— Voyex LemeUcier [Timo- 

thie). 
Le nom de l'anteur est écrit VOst€U sur le titre, et 



VBostal k la fin de Tépltre dédicatoire. — Réimpr. 
à Rouen, 1611, pet. in-8. 

Le sieur de THostal, vice - chancelier du roi de Na- 
varre, est rameur de V Avant victorieux, Orthez, 
Abr. Ronyer, 1610, in-8 , h ff. prélim., y compris 
le frontispice sravé et un portrait d*Henri IV à die- 
val, par Gaultier, texte, pages S à S<kO, plus le pri- 
vil^ o5 le nom de Taoteur est écrit rHostoL 
30 fr. mar, Goste, et même prix Salmon. Il avait 
donné, en 1004, Le Soldat français, iD-12; auquel 
furent bites plusieurs réponses. —Voir la ÉibUotk. 
histor. de la France, n<>' 198S2 et sniv. 

Nous trouvons dans la Biblioth» bultelliana , n* 1996, 
Pouvrage suivant, dont ni La Croix du Maine ni Du 
Verdier n*ont fait mention : 

Discours philosophiques de Pierre de fflostal, 
esquels est traité de Tescence de Tame et de la %'ertu 
morale. PariSy Borel, 1579, in-8. 

OSTANS. La vera perfettione del disegno 
di varie sorti di ncami, et di cucire ogni 
sorte di puDti a fogliami, punti tagliati, 
punti a nli et rimessi, puuti incrociati, 

Sunti a stuora , et ogn' otra arte , che 
ice opéra à disegni, e di nuovo agg;iun- 
tovi varie sorti eu merli , de arabesque, 
de grotesque e mostre che ai présente 
sono in uso et in pratica. In F'enetia, 
appresso Francesco di Franceschi, 
1591, in-4. obi. de 40 ff. [10265] 

Volume curieux et fort rare. Il contient un titre, une 
dédicace k la signora (.ucreiia Contarini, des poésies 
en l'honneur de cette dame sur un S* feuillet, 72 pL, 

. à la On la date de 1590. Outre les dessins de brode- 
rie, il y a des sujets mythologiques, des aralws- 
ques dont quelques-unes sont assez plaisantes. 

Ces patrons, pour des ouvra^ i Talguille, sont de 
Jean Ostaus ou Ostans, amsi que le nomose Du 
Verdier. Ib ont été portés à 150 fr. Riva. A la 
même vente, on a payé 250 fr. I*opu8cole suiTant, 
qui originairement avait dû être relié avec le pré- 
cédent : 

Pbima parte de* fiori , e disegni di varie sorti di 
ricami moderni come raerii, bavari, manicheiti et 
altri nobili lavori. Venetia, Francesco di 
ceschi, 1591, in-ilu de 16 ff. 

Dans son Trésor, M. Graesse place cet opuscule 
le nom de Giorri (Giambatista). 

Voyez nos articles FiOBi, Florini, Gioiello et Te- 
CELLio {Ces.), 

— Le Trêsob des Patrons, contenant diverses sor- 
tes de broderie et lingerie pour coudre aTec grande 
facilité, et pour ouvrer en diverses sortes et piquer 
avecl'éguille , pulvériser par dessus, et fiiire ou- 
vrage de toutes sortes de points, etc. Lyon , Jfen. 
Rigaud, 1585, in-ft. [10265] 

C'est le livre ciuî par Du Verdier à Tarticle J^eem 
Ostans, 

OSTEIN (Fr.). Die Bauwerke in der L-om^ 
bardei vom 7 bis zum 14 Jahrhundert, 
gezeichnet und durch historischen Text 
erlâutert. Darmstadt, Leske^ 1846-64, 
8 cah. gr. in-fol. 48 pi. gr. au burin. 
[9899] 

L'ouvrage a paru aussi sous le titre IhAçais de Mo^ 
numents de la Lombardie. 

OSTROMIROVOevangelie.L'Évaiiçéliaire 
d'Ostromir de l'an 1056*57, pubhé 



Osten de Bmjn (C.-IT. van). Stadt Haarlem. 
25192^ 



2» 



O'SULLEVAN - OTTLEY 



254 



le texte grec et avec des remarques gram- 
maticales par A. Vostokoff. St-Pétersb,, 
impr. de l'jécadémie des sciences y 1843 , 
in-4. avec fae-simile. [678] 

Ccsi b première édition do plus ancien monument 
de récntore slayoone-ecclésiasUque, avec date. L'o- 
riginal précieux, revêtu d'une reliure en argent 
■a&>ir orné de relieb en vermeil et de pierreries, 
m conserve à la Biblioibèque impériale publique de 
Si-Ktersboufig. 

0^'LLEVAN {PhilX Historiae catholicsB 

Ibemîae compendium , a D. Philippo 

OsuUeuano Bearro Ibemo. Vlyssipone 

txcusum a Petro Crasbeekio, 1621, 

4toffi. en 1 vol. in-4. [21521] 

Urre fart rare. Un exemplaire rel. en mar, a été 
!• Ut. Hanrott; un autre en viL 11 liv. He- 
r, et un 3*, h liv. 11 sti. le même; liv. 10 sh. 
en 1854. Ce vol. a des sign. de A— Ce 4, et 
DASOj par 8. L^s U prem. IL renferment le titre, 
b pcrmJSMoo d'iniprimer et b dédicace : Philippo 
Imttnaaj illl. Le dernier feuillet est consacré 
assemla. 
~Emtio aoTS, edidit, notniisqoe ac indicibus illos- 
mvit Mntlbaciis Kdly. DubUni, 1850, gr. in-8. 

— Patritiana decas; sive libri deeem^ qui- 
bas ée diri Patritij vita, pur^atorio, mi- 
raculis. rebusq. gestis : de religionis iber- 
mcae casîbus, coDStantia, martyribus, 
diTis: de Anglorum lubrica Gde : de An- 
globsreticae sectis , cacopraesulibus... 
accurate agitur, etc. Amio 1629. Ma- 
triti, ex offic. Franeisci Martinez, 
iB*4., avec des signât. A — ^Aaa2, par 4, 
et 16 ff. prélim. [22241] 

Ce vilwBe, qai a été venda 15 liv. cbei Heber et 8 liv. 
2 ^ 6 d. en Juin 1858, n*est pas moins rare ^ue le 
pié u é de iM, mai» l'un et l'autre sont des curiosités 
parement an|{bites, et nous ne les citons que parce 
qn*afaot été impr. dans b Péninsule, il peut s'en 
qudqaes exemplaires dans nos provin- 



OIFRIDI , monach. ordinis S. Benedicti, 
Evangeiiorum liber. Evangelien bucli in 
altfirenckîschen Reimen durcb Ottfrie- 
dea Ton Weissenburg vor 700 Jahren 
besehrieben. Bcuiiex, 1571 , in- 8. 

[1^36] 




par Math. Fbcens lllyrlcns. C'est un 
curienx que rare Vend. 21 fk-. mar, r. 
; ta tu. caial. de Welgel, ann. 1858. 
critique de cet ancien poème francisque, 
vers Tan 870, a été inaérée dans le Thô" 
mtiquUatwn Tenton de Scbilter, tome L 
a para sons ce litre : 
b» âlieate von Otlftied tm ix Jahrbun- 
., bochdeutsche Gedicht, herausg. von 
Graft KOiiigiberg, 1881, iu-4. 
BROCHSTfiCKE von Otfried, nebst anderen 
Sprachdenkutahlcm , herausg. durch 
von Faiieraleben. Bonn, 18'il, in-4. U fr. 
vos Stade spécimen lectionum antiqua- 
ex Oifridi librls evangeliorum. 



OIHO [Geor.). Palastra linguarum orien- 
taihmi, hoc est IV primorum capitum 
" tfseos textus ori^nalis, et paraphra- 
oiicntalefl prscipus : omnia cum 



versione latina ex bibliis polyglottis 
anglicanis maximam partem desumpta, 
cura Geor. Othonis. Francofurti-ad- 
Mœnwn, 1702, pet. iii-4. 8 à 10 fr. [109] 
Vend. 12 fr. 60 c. Langlès. 

OTHO Vaenius. Voy. V^enius. 

OTHO {Joan,). Voy. Bbeyis descriptio. 

OTTAYE sive octostycha rhythmica italica 
XXXVI. {absque nota), in-4. de 6 ff. non 
chiffrés, caract. rom. [14470] 

Ce petit poème paraît avoir été composé à l'occasion 
d'une alliance conclue entre le pape Sixte IV, Fer- 
dinand, roi de Naples, et les Vénitiens, en 147S, 
contre les Turcs. 11 commence ainsi : Al nome sia 
didio sommo fattore | perte rUtprende tutto l*u- 
niverso, (Fossi, Catâl, biblioth. magliab., II, 
p. 260.) 

OTTEN {Adolphe). Esquisses africaines. 
Berne, 1838-39, in-foi. Trente planches 
avec un texte. 

OTTEN von Passowe. Voy. Otto. 

OTTLEY (WHl. Young). The british Gal- 
lery of pictures, selected from the most 
admirea productions of the old masters 
in Great Britain : accompanied with 
descriptions historical and critical , by 
Henry Tresham and Will. Young Ott- 
ley : the executive [)art under the mana- 
gement ofPeltro Will. Tomkins. Lond., 
Longman, 1818, très-gr. in-4. [9428J 

Vingt-cinq planches d'une exécution soignée, et dont 
les cuivres ont dû être détruits. Papier ordinaire, 
12 liv. 12 sh. — In-fDl., épr. sur pap. de Chine, 
25 liv. 4 sh. — Avec fig. peintes à l'imitation des 
tableaux originaux, 151 liv. 4 sh. Un de ces der- 
niers exempl., 50 liv. 8 sh. Dent. Le piix des au- 
tres est réduit aussi de plus de moitié. 

— Engraviu^ of the most noble the mar- 
quis ofStafford's collection of pictures in 
London, arranged according to schools 
and in chronological order, with remarks 
on each picture, by William Young Ott- 
ley and (the executive nart under the 
management of) Peltro XVill. Tomkins. 
London, Longman, Hurst, etc., 1818, 
4 vol. très-gr. m-4. [9427J 

Les planches de cet ouvrage, lesquelles ne sont, pour 
la plupart, que de simples taux - fortes exécutées 
par Fiiiden, Fittler, Ueaih, etc., ont dû être dé- 
truites après le tirage d'un certain nombre d'épreu- 
ves. Le prix était originairement de S5 liv. iU sh. 

— In-fol., épreuves sur pap. de Chine, 71 liv. 8 sh. 

— Avec fig. color., 171 liv. 14 sh.; mais, en 1827, 
il a été réduit à 12 liv. 12 sh. — M Uv. 10 sh. et 
52 liv. 10 sh., et à moins encore. 

Voici le nombre des pièces de cliaque voL : Tome I. 
PUms de la galerie de Siafford, 13 pi. Première 
classe, ancienne école d* Italie, pi. 1 à 25, compre* 
nant 05 MOets.— Tome II. Suite de Vécole d'Italie, 

Jd. 1 à Si, comprenant 06 sujets. —Tome 111. Eco^ 
eê allemande, flamande et hollandaise, pi. 1 à 
36. —Tome IV. Suite des écoles allemande, etc. 



OU [Aug,), Hegei et la philosophie allemande, S825i 
Oitcr {Jean), Voyage en Turquie, 20470. 



255 



OTTLEY 



25( 



pi. 57 à 50. Ecole etpagnole, 1 pK Ecole /y*an- 
çaiMe, 2 pi. Ecole anglaise, 8 pi. 

— The ITALIAN school of design ; being a séries of 
fac-similés of original drawlngs by the most emi- 
nent painters aud sculptors of Iialy : wiih biogra- 
phicai notices and obserTarions on their works. 
Lotidon, Taylur and Hesaey, 182S, super-royal 
in-fol. fM49] 

Publié d*abord en 2 parties, contenant 84 plancb., au 
prix de 12 liv. 12 sh.— Pap. colomb., 18 liv. 18 sb. 
^proofs» 25 liv. 4 sh., cl réduit depuis k 4 lif. et 
à 8 liy. Une troisième partie, conienant 41 pi., et 
qui complète Touvrage, a paru depuis : 7 liv. 17 sh. 
6 d.; 95 fr. Thibaudeau, en 1858. — proo/s, 10 liv. 

10 sh. 

—Séries of engrayings after the paintlngs and sculp- 
tures of the most euiinent masiers of ihe early flo- 
rentine school, with notices. Ijondon, 1820, gr. 
in-fol. composé de 50 et quelquefois 56 pi. sur pap. 
de Chine. 2 liv. 2 sh.; in-iol., épreuves avant la let- 
tre, k liv. k sh. 

Cette suite , n'ayant pas été terminée, n'a pas ordi- 
nairement de titre général. 

— Collection of 100 fac-similés of scarce and cu- 
rions prints, by the early masiers of the italian, 
german, and Oemish schools. Ixmdon, 1826, in-4. 
impérial. 120 fr. [9449] 

I^ nombre des planches de cette collection, qui n'é- 
tait d'abord que de 100, a été porté depuis à 129. 

11 y a des exemplaires qui ont en double 12 plan- 
ches de nielles sur argent. 

— An Inquiry into the origin and early his- 
tory or engraving, upon copper aud in 
wood ; with an account of engravers and 
their Works, from the invention of chai- 
cography by Maso Finiguerra to the time 
of Marc Antonio Raimondi. London, J, 
and Arthur Arch, 1816, 2 vol. gr. in-4. 
fig. [9507] 

Livre remarquable par l'exactitude des gravures qui 
le dc^corent Le prix était de 8 liv. 8 sh., et en 
Gr. Pap., avec les premières épreuves des pi. sur 
pap. de Cliiiie (tiré i 00 exempl.), 18 liv. 18 sh.; 
mais il est maintenant réduit de près de moitié. 

L'ouviage est divisé en neuf chapitres, dont les trois 
premiers sont cunitacrés 4 l'histoire de la gravure 
sur bois. Api es a\oir donné quelques éclaircisse- 
ments sur les procédés particuliers k la pratique 
de ce genre de gravure, l'auieur passe à l'origine 
de cet art» et cherche à prouver qu'il était dtpuis 
longtemps en usage < n Ciiine lorsqu'il fut intro- 
duit en Europe, sans doute par les Vénitiens, seul 
peuple de l'Europe qui fût alors en relation de 
commerce avec les Chinois. Pour établir la solidité 
des prétentions des Italiens à cet égard, M. Ottlev 
s'arrête d'abord à la description que donne l'apil- 
lon \ Traité de la gravure en boi», tome 1, p. 82), 
d'une suite de gravures sur bois représentant les 
principales actions d'Alexandre le Grand, laquelle 
suite auiait été exécutée à navenne, sous le pon- 
tificat d'Honorius IV tvers l'an 1285), par Alexandre 
Albéric Cunio et Isabelle sa sœur, âgés seulement 
de seixe ans, l'un et l'autre; et comme, le récit de 
Papillon une fois reconnu exact, ces gravures se- 
raient en effet les plus anciennes connues dont on 
pût fixer la date, notre auteur cherche & démon- 
trer, contre l'opinion bien prononcée d'Ileinecken, 
que ce récit ne contient rien dont on puisse prou- 
ver la fausseté, et qu'au contraire plusieurs de ses 
circonstances sont confirmées par les faits ou'il 
rappoite d'après des historiens dignes de foi. Il 
s'appuie même d'un auxiliaire puissant, AA. Zani, 
qui, dans ses Uateriali per $ervire aUa $toria... 
dell* incisione in i ame e in Icgno, se constitue le 
défenseur de Papillon. Cependant, malgré cette au- 

• torité respectable, M. Oitley établit bien mieux, 
selon nous, la possibilité du fait rapporté avec tant 



de bouhomte par Pifiilion, qu'il n'en démootn 
l'existence réelle. Aussi, Jusqu'à ce que le mono 
ment dont il s'agit ait été produit et soumb i 
l'examen des juges éclairés, il nous semble qu'i 
pourra difficilement être admis comme un 
jireuve de l'usage de la gravure sur bois avant ï 
fin du XIII* siècle. 
Les recherches de M. Ottley le conduisent naturelle 
ment à parler des cartes à Jouer, qui, selon pla 
sieurs auteurs, auraient donné lieu à l'inveniioi 
de la gravure sur bois; il admet la mention qui ei 
faite de ces cartes dans le Trattato del goverm 
délia famiglia de Sandro dl Pipozzo, ouvrag 
écrit en 1299; et, ma 'gré Tancienneté qu'il don» 
par ce moyen à cette sorte de jeu, il pense que l'a 
sage de la gravure pour les images de saints a pré 
cédé l'applicaiion de cet art aux cartes à jouer 
mais il ne s'arrête pas à la question de savoir qu( 
est le peuple qui, le premier, a connu ces démit 
res. Ici le décret du gouvernement de Venise, dit 
de 1444^ qui prohibe dans ses Etats riniroductio 
des gravures et des cartes fabriquées chez l'éirangei 
sert à notre auteur pour étayer son 8>stème en fi 
veur des Italiens. Toutefois, aussi peu fiivorisé 
cet égard que ceux qui ont traité le même sii^ 
avant lui, M. Ottley ne peut pas produire de m 
nuinents authentiques de la gravure sur bois ph 
anciens que l'année 1425; c'est-à-dire que 
St-Cliriatophe et le sujet de VAnnonciatioH ^ifm 
de la chartreuse de Buxhem, ont passé chex loi 
Spencer, ('«s deux estampes lui paraissent avo 
été exécutées en Italie; et, après avoir examiné a 
tentivemeni les inscriptions gravées qui s'y troc 
vent, il est d'avis que l'art de graver les caractère 
avec des planches de buis n'a éié intenté ni pi 
Gutenberg, ni par Fust, ni par (ioster. 

M. Ottley passe ensuite en revue les diflérentslîm 
à imaKes gravées sur bois, qui ont été exécutés dai 
le XV* siècle. I>es plus anciens, comme aus^si h 
moins défectueux, selon lui, sont 1*» les BU^ 
pauperum ; 2" VHfstoriOy seu providentia rfrg 
nié Mariœ ex Cantico canticimim; S* le5ptfi 
Ivtn humanœ salifationis ; trois productions qi 
attirent toute son attention, ei entre lesquelles 
trouve assez de conformité pour juger qu'elles do 
vent être l'ouvrage des mêmes artistes. Ulen i 
s'oppose, selon lui, à ce qu'on puisse fixer à \V, 
la date approximative du premier de ces trois mi 
numenis. Quant au Spéculum humanœ Saieadi 
nis, notre auteur en fait l'objet d'une di&serlali( 
trè^•étendue et fort curieuse, dans laquelle, apr 
a\oir comparé deux éditions latines et deux edi 
hollandaises de ce livre, il établit de la manié 
suivante l'ordie de leur publication : 

La première serait celle qui, jusqu'ici, a été appd 
la seconde édition latine ; 

La seconde, celle qu'on regardait comme la sean 
en hollandais; 

La troisième, celle que l'on Jugeait être la premM 
édition latine; 

Laquatiième, enfin, celle que Bfecnnan nomme 
première é<lition hollandaise. 

Cest dans la troisième de ces édit. que se trouvf 
vingt feuillets dont le texte est unpr. atec 4 
planches de bois. Dans les trois au: res, le texte ( 
entièrement en caiactères mobiles. Iji plus i 
cienne de ces éditions a pu être mise au Jour n 
la^O, et certaiiie.iient elle est antérieure à W 
Celte partie du travail de M. Ottley est celle ^ 
se lie le plus particulièrement li la blbliographJ 
et les fac-similé dont il l'a enrichie lui docment i 
grand prix à nos yeux. 

Il était difficile de traiter un pareil ivi^ei sans pari 
des prétentions de la ville de Harlem à l'inventi 
de la typographie; aussi M. Ottley a-t-il anal] 
avec beaucoup de soin et le récit de Junius et I 
observations de ses adversaires : il parait méi 
que la longue discussion k laquelle il s'est livri 
l'égard du Spéculum avait pour objet de proui 
que ce précieux monument, n'ayant aucune ce 



SS7 



OTTO 



258 



feraiié avec les Wvns dn même genre imprimés, 
tak a âJleaagoe, soit dans la Flandre^ ne peut 
noir èié exécuié qu*en Hollande, d*oIi il s'ensui- 
mit que les prétentions en faveur de Laurent 
Carter, bien loin (Tétre chimériques, restent dans 
iBote leur fMce ; c'est ainsi que, dans un plaidoyer 
écrit iTCc aataotde chaleur que de clarté, Tauteur 
l'est attaché k défendre une opinion dont plusieurs 
hMiqpaphes modernes estimés semblaient avoir 
temtréd^aTancela fausseté. Toutefois ses efforts 
le Testeront pas sans quelque succès à Tégard de 
fiorieun points accessoires de la discussion; mais, 
Mwéeconune elle Test de preuves positives, il est 
npoaiiMe que sa dissertaliiHi puisse terminer la 
oMenation depuis si longtemps élevée entre Har- 
km et Haycnce : car, dans ces sortes de discus- 
émtt aucun raisonnement, quelque spécieux qu'il 
ftèK être, ne suppléera Jamais victorieusement à 
éOBoonnients auuieoiiques. 

b baitaiil de Torigine de ta gravure en taille-douce, 
ém la chapitres !▼ et t de son grand ouvrage, 
]|.Onley ne s'est pas montré moins favorable aux 

' Itilieni qoe dans son histoire de la gravure sur 
bM; ottis celte fois son opinion nous paraît être 
taaMoup oiieux fondée. Il admet que ce fut Maso 
FiÊʧMara, orfèvre de Florence, qui, vers 1445, 
déoDOTrit par hasard ce nouvel art, en tirant sur 
il papier Fempreinte d'un ouvrage d'orfëvrerie du 
leuc qu'on nomme niello; et il démontre fort 
■ca. ieîoa nous, que l'estampe précieuse de VAS' 
tautOH de ta Fiirge, de la Bibliotbèque impériale 
tt Paris, est IMpreuTe d'une patène d'argent qui se 
(■serve dans réglise de St-Jean, à Florence, et 
falMgiavéepar Fioiguerra, vers 1452. A l'égard 
Ae^aari, s'il n'a fixé qu'à Tannée 1460 l'usage de 
h pavure en taille-douce par notre artiste, c'est, 
4Me M. Oiiley, qu'il entendait i>robablement ne 
parier que des estampes qui ont été faites exprès 
F«r être publiées, et non point des simples épreu- 
mdeaidto. 

nvappujtr ce raisonnement, notre auteur combat 
ftÊt maàkrt très-vive le sentiment contraire ex- 
Pdaé par M. Bartscb, dans le 13* vol. de son 
ftmtre-çrageitr. Ce dernier, tout en admettant 
rexàtence d'une grarure de Finiguerra, exécutée 
ven U52, et quoiqu'il ne puisse pas produire 
'Maaife altemaode avec date plus ancienne que 
y. prétend que l'orfèvre italien, négligeant sa 
AfconTcrte, ne chercha pas à en tirer parti, et 
^"ttaâce ne fut pas lui qui fit connaître aux 
^hnads la gravure en taille-douce ; d'oii il cou- 
rte qae les artistes de sa nation doivent au moins 
Plager avec les Italiens l'honneur de l'invention 
'nart qu'ils ont d'ailleurs les premiers rendu 
l<^ co produisant des estampes proprement 
''^ La rqMMse que notre auteur oppose à ce 
hMe raisonnement nous paraît victorieuse, et 
^■■ e des parties les mieux traitées de ses re« 
cjBcte sur ta graTure. Les quatre derniers cha- 
|ib«s de cet ouvrage présentent des détails fort 
omi sur les anciens graveurs italiens, depuis 
^■ifama Jusque Marc-Antoine, et sur les anaens 
nbfts allemands, Jusques et y compris Albert 
fiwer; l^uiear y a joint le catalogue des estampes 
^(taqueaniste dont il parle; mais, il faut bien le 
"Çûaaaitre. dans cette partie de son travail, il s'est 
{^■acMpaidédu Pebttre-ifraveurdeM. Bartach. 
uetAle analytique, très-ample et fort commode, 
^ÙK le second volnme, sur lequel nous n'avons 

^(n devoir immis étendre davantage. 

^ "^smé, IVMvrage de M. Ottley n'ajoute presque 
■vaux mnnaitsances déjà acquises sur l'histoire 
*hipawe, nais il présente d'une manière très- 
fwiaeme les opinions des dillérents écrivains qui 
jt pi éeMé dans ta même carrière, et sous ce 
^f*^ ^ ■>< peut qu'être fort agréable aux nom- 
■oiamaiean des arts. 

^jyit iaf cngraTCfs , and their works, being Ihe 
''■■Benemem of a new diclionary, vrhich it is 
2> MBided to oootiutte, containing some acoount 
■ ■■■Md o( ikree Imodred maiter», with more 



complète catalogues of severalof the more eminent 
than bave yet appeared, and numerous original 
notices of the performance of oiherartists hijiherto 
liltle knovr. London, 18S1, in-8. Tome 1. 12 sh. — 
Boy. in-8. 18 sh. 

— Observations on a manuscript in the BriUsh 
Muséum, believed to be of the second or tbird 
century, containing Cicero's transtalion of the 
astronomical poem by Aratus, accompanied by 
drawings of the constellations : with a preliminary 
dissertation in proof of the use of minuscule wri- 
ting by the anclent Romans ; and a corrected édi- 
tion of the poem itself, including ten Unes not 
hcrctoforeknowo. London^ 1835, in-4. 

OTTO (Ever.). Thésaurus juris romani, 
contineiisrariora meliorum interpretum 
opuscula ^ in quibus jus roman, emen- 
datur, expHcatur et illustratur; editio 
secunda, auctior et emeud. Traj^-ad- 
Rhen., 17.33-35, 5 vol. in-fol. 50 à 60 fr., 
et plus en Gr. Pap. [2561] 

Collection de quatre-vingt-dix-sept opuscules de dif- 
ferents auteurs, avec une préface de l'éditeur. La 
première édition est de Leyde, 1725, 4 vol. in-fol. 
On y réunit le 5* voL publié \ Utrecht, en 1735. 

— De Diis vialibus, 22570. — De Tuteta viarum pn- 
blicar., 28992. — De iEdiUbus, 29203. 

OTTO (D«" Adr.'GuiL). Monstrorum sex- 

ceutorum descriptio anatomica: acce- 

dunt CL imagines xxx tabulis inscriptae. 

Vratislavlx, Hirt , 1841, gr. in-fol. 

pap. vél. 120 fr. [6747] 

Ce beau voL a été aussi publié sous le titre de ifu- 
aeum anatomico-pathologicum vraiislaviense, 

OTTO Frisingensis. Historiarum libri VIII, 

et de gestis Friderici I. ^nobarbi libri II. 

Radevici libri II ( de eodem Friderico ) 

prioribus additi (cura Joan. Cuspiniani). 

Arqentorati, Math. Schurerius, 1515, 

in-fol. [26413] 

Édition rare, et la première de ces histoires : on y a 
suivi un manuscrit de Vienne. — L'édition de Baie, 
Perna, 1569, in-fol., a été procurée par Pierre 
Pilhou, qui a fait usage de plusieurs autres manu- 
scrits, et qui y a Joint Guntheri poetœ ligurinus, 
seu de gestis Friderici lit/ri X. 

OTTO ou Otten von Passowe. Diss buch 
ist gênant die vier und tzwenzig alten, 
oder der guldin tron gesetzet von bruder 
Otten von passowe. (Sans nom d'im- 
primeur et sans date)^ pet. in-fol. de 
162 (T., avec 26 grav. sur bois. 

Cet ouvrage ascétique est un livre fort rare, qui a 
été publié à Bamberg, vers 1470, par Séb. Puster, 
filsd'Albrechl; il est décrit par J.-Ii. Jaeck, dans sa 
Beschreibung der OffetttUchen Bibliothek tu Bam- 
berg, 1835, 3* partie, Introiiuction, et, d'après lui, 
par M. Kalkensteio, Gesehichte der Bucharucker' 
Kunst, p. 141. 

— Diss buch is senaiit die vier vnd czwein- 
czig Altë od*a guldin tron. . . Augspurg^ 
Ant. Sorg, 1480 , in-fol. fig. sur bois. 
[1618] 

Cette édition est la plus ancienne de ce livre qui 



Otto {Fr.), Russian literature, 50143^ 
Oito (<r.-F.). Lexicon, 80806. 



ToniT. 



259 



OTTONAJO — OUEKAKI 



2eo 



ait paru avïc ane date. Selon Hain, elle a 5 ff. 
préliminaires et 209 IT. chiffrés, mais Ebert lui 
donne 260 IT. Ces deux bibliographes décrivent 

Slusieors autres édit. du même livre, savoir : une 
dition sans date, in-fol. de 152 ff. à S8ou 39 lignes 
Ïar page; une autre d'Auçitwurg , Ant, Sorg, 
483, in-fol. de 5 et 196 ff. à M lignes par page, et 
plusieurs autres d'une date postérieure. Us citent 
aussi une traduction hollandaise, impr. k Utrecht, 
en 1480, et réirapr. à Harlem, en lUSH ; à ZwoU, 
en 1485; à Delft^ en 1488, et encore à Utrecht, en 
1489 : ce sont cina éditions de format in-fol., avec 
figures sur bois. H. Holtrop a donné, dans ses Mo- 
numentê typogr, des Pays-Bas, les fac-similc de 
trois planches sur bois tirées de l'édit. hollandaise 
d'Utrecht, 1480 (ci-dessus), dont Timprimeur n'est 
pas nomoaé. 

OTTO {Joannes). Voy. Novum et insigne 
Opus. 

OTTONAJO (Giov.'Batt,'Araldo delF). 

Canzoni , ovvero mascherate camascia- 

lesche. Firenze, Torrentino, 1660, in-8. 

de 104 pp. 12 à 18 fr. [15007] • 

Ces Canzoni avaient d'abord été publiées en 1559 
dans le recueil intitulé Tutti i triomfl, ecc, dont 
ils occupaient les pp. 298-597 ; mais, après les avoir 
fait supprimer de ce recueil, le frère de l'auteur 
les fit réimprimer avec des augmentations. Cette 
seconde édition peut servir à compléter les exem- 
plaires des Triomfl, mascherate, ecc, qui se trou- 
vent imparfaits (voyez Tutti i triohfi, etc.). 11 
en a été tiré plusieurs cxempL sur Gr. Pap. 

— Gommedia délia ingratitudine. Ad in- 

stanza di maestro Francesco di Gio, 

Benvenuto, 1526, ln-8. [16639] 

Comédie en vers de différents mètres. Outre cette 
édition, qui est rare, il en existe une sans date et 
une autre de Florence, Giunti, 1559, net. in-8. 
Cette dernière en v. f, tr, d. 10 fr. de Soleinne. 

OTWAY( TA.). Works (plays), with notes, 

critical and explanatory, and a life of 

the author, by Th. Thornton. London, 

1813, 3 vol. pet. in-8. fig. 18 à 24 fr., et 

plus en Gr. Pap. [16890] 

Dernière édition et la meilleure des œuvres de ce 
poète. Celles de Londres, 1757, 3 vol. in-12; 1758, 
2 vol. in-12, et 1812, 2 voU in-8., n'ont qu'un prix 
ordinaire. 

OUDART {Paul). Cours d'histoire natu- 
relle , contenant les principales espèces 
du règne animal, classées méthodique- 
ment^ et lithographiées par M. Oudart. 
Paris, EngelmanUy 1825, in-4. [5572] 

Collection de 120 pi. color. qui s'est publiée en 
12 livrais. : vend. 50 fr. en 1851 ; 40 fr. Micolle. 

— Galerie des oiseaux. Voy. Vieillot. 

OUDIN [César), Refranes, ô proverbios 
castellanos traduzidos en lengua fran- 
cesa por César Oudin. Paris, Marc 
Orry, 1609, pet. in-8. [18497] 

Seconde édition d'un recueil qui a eu du succès ; elle 
est aussi complète que celle de Paris, P, BiUaine, 
1624, in-8., et que celle de PariSy Nie. et Jean De 



Oodeglient (d'). Chroniques de Flandre, 25078. 
Oadiettc. Environs de Paris, 24180. 
Oadln (/.). Archéologie religieuse, 30009. 



La Caste, 1659, pet in-12; on trouve dans toutes 
les trois cinquante quatrains de A.-G. Fa^ardo (vor. 
ce nom), et qui ne sont pas dans l'éditioo de 
Bruxelles, Boger Velpius et Hubert ÀnioiM, 
1612, pet in-12, à laquelle sont ajoutées les Cartas 
de Blasco de Garay. Ce qui se trouve également 
dans l'édition de Lyon, P. Bigaud, 1614, pet in-12, 
dans celle de Bruxelles, 1654, et dans celle de 
Bruxelles, Fr, Foffpens, 1702, pet. in-lZ 

L'exemplaire de l'édit. de 1612, qui a été vendu 19 ù, 
Duplessis, contenait une seconde partie intitulée : 

DiALOOOS... Dialogues fort plaisans, escrits en 
langue espagnole, et traduits en françois, avec des 
annotations par César Oudin. Bruxelles, et les 
mêmes libraires, 1611. 

OUDIN {César-François). Voyez Pké- 

FONTAINE. 

OUDIN {Louis) de Goumay. La légende 
de Saint-Hyldevert , evesque de Meaui 
en Brie. Rouen, par Jean Crevel {sam 
date), pet. în-8. [13965] 

Légende rimée, citée par Du Verdier, qui en rap- 
porte les quatre derniers vers. L'auteur étant dxhi 
vers 1520, cette publication est posthume. 

OUDIN {Antoine), Curiositez françoises, 
pour supplément aux dictionnaires, ou 
recueil de plusieurs belles proprietez, 
avec une infinité de proverbes et quo- 
libets, pour l'explication de toutes sortes 
de livres. Paris y Ant, de SotnmavUle^ 
1640, pet. in-8. de 4 ff. et 616 pp. 
[11003] 

Ouvrage assez curieux. 10 fr. 50 c v. f. Nodier ;lSfr. 
V. br. Solar. Il a été réimpr. pour le même Somm» 
ville [Bouen et Paris), en 1656, peu in-S. 19 fr 
V. tr, d, Goste. 

OUDIN (^o^'m.). Conunentarius descrip 
toribus ecclesise antiquis iUorumqik 
scriptis tam impressis quam mss. , a^ 
annum 1460. Lipsix, Weidmann, 173S 
3 vol. in-fol. [31698] 

Vend. 59 fr. Boulard; 19 fr. Daunou; 25 fr. 50 c 
en 1840, et plus cher depuis. 

OUDRYr/.-i?.). Rébus, ou logogriphe 
dédiée a S. A. R. Madame la duchesi 
deBerry. Cevend à Paris chef {sic) Vam 
teur sur le Pont Nostre dame (avan 
1716), in-12, obi. [9488] 

Ce livre singulier se com|K>se de 46 morceaux a 
travers, savoir : un frontispice, une «lédicace, 41 
de texte et 40 ff. de rébus ou logogriphes. Il fl 
amplement décrit dans le Peintre-graveur fîm 
çois, II, pp. 195 et suivantes. J.-B. Oudry a sm 
gravé une grande estampe, contenant j^nsieM 
encadrements de rébus, avec des numéros, a 
nombre de 67, et la date 1716. Cest nn jen de hM 
qui se Joue avec deux dés, comme le Jeu de VS 

OUÉKAKI. Yo-san-fi-Rok : Tart d'éh 
les vers à soie au Japon , par Ouêkj 
Morikouni, annoté par Matthieu Bol 
fous, avec cinquante planches grai 
d'après les dessins orignaux; ouvr 
traduit du texte japonais par le d< 
J. Hofiînann. Paris, F^ Bouchi 
Huzard, 1848, in-4. 20 fr. [6462] 



3S1 



OmiANTZ — OUVAROFF 



262 



OLXTREMAN ou Outreman. V. Outbë- 

MAK. 

OUMAirrZ (^.). Poïezdka na Sinaï. 
Yoyage au Sinaï, avec quelçiues notices 
sor 1 Égjrpte et la Terre sainte. Sainte 
Péiersb., impr. de la IW section de la 
diancellerie impériale, 1850, in-8. 
arec 3 cartes et 10 dessins. Prix : 4 rou- 
bles. [20575] 

0(IP>EK*HAT (idestsecretumtegendum) 

oposcontinens antiquam etarcanam, seu 

meolog.et philos, doctrinam, e iy sacris 

iodonim lîbris. Rak beid, Djedjr beid. 

Sam beid, Athrban beid^ excerptam ; ad 

TeiiMim e persico idiomate, samskreticis 

Tocabulis mtermixto, inlatinum conver- 

sam; dissertationibus et annotationibus 

difficiliora explanantibus illustratum ; 

studio et opéra A.-H . Anquetil Duperron. 

Àrgentorati, Levraull, 1801-2, 2 vol. 

in-4. 20 à 25 fr. [2250] 

^ U Beugior des Indoux, selon les Vedah, ou 
HalfM ée lX)upoek*hat d'Anqaetil du Perron, par 
Uqonaû. ParU, 1823, in-S. de 107 pp. 

OOSELET (W,). Epîtome of the ancient 
historv of Persia , extracted and trans- 
lated trom the Jehan-ara, a persian ma- 
oascript , and accompanied by the ori- 
ginal persian. London, 1799, in-3. fig. 
10 fr. [28076] 

-PosuK misceJlaDies, or essay to facilitate the 
readuig of persian manuscripts, with spécimens 
eBfmed, and notes. London, 1795, in-A. fig. 

lifr. Langlii; 6 fr. 25 c Quatremère. 

*-* Toy. Oaiental collection. 

*- Tbe Bakhtyar Nameh , or history of 
prince Bakhtyar , and the ten viziers, a 
Mies of persian taies , from a manu- 
Kript in the collection of Will. Ouseley. 
ijmd<m, 1801, gr. in-8. [17773] 

tes ce volmne le texte persan est Joint à la traduc- 
tm. Tend. 19 tr. Langlès; 5 fr. 50 c Quatremère. 

~ Eauttab Names, ou le Cavori de la fortune, 
ffmêt tndvit da persan par Lescalier. Paris, 

— Ilttoriental geography . V . Ebn Haukal. 

-Tkatus In Tarious coantries of tbe East, more 
IBikolaily Persia ; a work wberein the author has 
iwc n bed, as Cw as tais own observations extended, 
fte uaie of tlmse countries in 1810-1812, and has 
lo îBustrate many subjects of anti- 
ch, history, geo^phy, ptaiiology 
»ns Uterature , with extracts from 
nre aad valnable oriental manoscripts, by 'Will. 



'5.'. Vie des. Eloy, 22162. 

Gmii,), Oavis mathematica; et Opuscula 
7810. 
'Alex.), Nourelle biographie de Mozart, 
Uin. — BeettaoTen, 31120. 

(/.-P. des). Gaule narbonalse, 




(H'. Gore]. Ticvs in South America, 28074. 



Ouseley. Brecknock and London, RodvDett, 1819- 
21 and 23, 3 ToU gr. in-4. fig. et atlas in-foU 
[20487] 
Le prix de cet ouvrage esllmé était de 9 liv. 9 sh. 
Vend. 130 fr. Langlès ; 85 fr. Xlaprotb, et beaucoup 
moins depuis. 

— Observations on somc medals and gems bea- 
ring inscriptions in tbe Pablavi, or ancient persick 
cbaracter, by W. Ouseley. London, Wilson, 1801, 
in-4. 10 sh. [29890] 

— Catalogue of mss. in orient, languages, S14A5. 

— Notices of persian poets , with crilical and expia- 
natory remarks; with memoir of the aulhor by 
James Reynolds. London [oriental translation 
fund), 1846, in-8. 

OUSPENSKI (Gavriil). Opit pvestvova- 

niia o drevnostiach rousskich. Essai sur 

les antiquités russes. Charkoff, impr, 

de r Université, ISlS, in-8. [vers 27759] 

Ce livre, dont la 1^* édition avait paru en 1811, est 
encore, malgré ses imperfections, le seul manuel 
général qui existe pour l'archéologie russe. 

OUSTILLEMENT au Villain. Voy. Ma- 
NiÈBES de Vilains. 

OUTLINEengravingsoftheWobumAbbey 
marbles. Voy. B£dford Marbles. 

OUTREMAN {H. d'). Histoire de la ville 
et comté de Valenciennes , par Henry 
d'Outreman, illustrée et augmentée par 
le P. Pierre d*Outreman. Douau, Marc 
Wyon, 1639, in-fol. fig. 24 à 30 fr. 
[24938] 

OUTREMAN {Petr. d'). Constantinopolis 
belgica, sive de rébus gestis a Balduiuo et 
Henrico imperatt. constantinopp., ortu 
Valeutionibus Belgis lîbri V. quious ac- 
cessit de excidio Graecorum liber singu- 
laris. Tomaci, 1643, in-4. 8 à 12 fr. 
[22990] 

Ouvrage tiré en grande partie de Villehardouin (roy. 
ce nom). Les exemplaires en sont peu communs. 

— La Vie du vénérable Pierre L'Hermite, aucteur 
de la première croisade et conqueste de lérusa- 
lem, père et fondateur de Tabbaye de Neuf-Mous- 
tier et de la maison des Hermites, avec un brief 
recueil des croisades suivantes, qui contient un 
abbrégé de l'histoire de Jérusalem Jusqu'à la perte 
finale de ce royaume. Valenciennes, 1032, pet 
in-8. [22251] 

Édition peu commune, dont on exemplaire en r. , 
aux armes des De Thou a été vendu 120 fr. Solar, 
ce qui est vingt fois le prix ordinaire de ce livre, 
qui a été réimpr. à Paris, chet Boulanger, 1045. 
in.l2. 

— Personnages signalés de la Compagnie de Jésus, 
21899. 

OUVAROFF (comte ^/eaîé^O. Izslédovaniia 
drevnostiach ioujenoî Rossii. Re- 
cherches sur les antiquités de la Russie 
méridionale et des côtes de la Mer 
Noire. St-Pétersbourg, impr. des pa- 



Ootbleré Voyage au Nord, 20359. 
Oatramas (G,). De Sacrifiais, 22600. 
OaUCD. Friesische Sprache, 11252. 
OavaroCf (le comte Serge), £tud<s, 183Wé 



263 



OUVJLLE — OVERBURY 



264 



piers d'Etat, 1861-56, 2 cahiers in-fol. 
[27797 ou 29280] 

Un atlas de belles plaiicbes gr. in-fol. accompagne cet 
ouvrage qui n*cst pas encore lerminé. Les premiers 
cahiers coûtent 17 roubles. 

Le même ouvrage avec un texte français, Parii, 
Didron, 1855, in-foL , avec 3A pi. (l*après les 
dessins de M. Webel, peintre de l'Académie impé- 
riale de Saint-Pétersbourg. La 2* part, du texte, 
pp. lU à 1Ô8, en 1860. 

Voir t. I,coL 321, Antiquités du Bosphore cimmérien. 

— Mystères d'Eleusis, 22584. 

OU VILLE {Antoine le Metel S' d'). Théâ- 
tre, contenant 10 pièces. Pam, 1638-50, 
in-4. [16437] 

18 fr. Pompadour; 24 fr. Méon; 29 fr. de Soleinne. 

Ces dix pièces ont pour titre : Les Trahisons d'Arbi- 
ran, tragédie, Paris, Augustin Courbé, 1658. — 
L*£sprit folet, comédie en 5 actes, Ibid., 1642. — 
TiCS Fausses vérités, comédie, Ibid,, 1645. — 
L'Absent chez soy, comédie, Ibid., 1644. — La 
Dame suivante, comédie, Ibid., 1645. — Jodelet 
astrologue, comédie, Ibid.^ Cardin Besongne, 
1646. — Les Morts vivants, tragi-comédie, Ibid,, 
1646 (la pièce la plus rare de ces pièces). — La 
Golfeuse à la mode, comédie, Ibid,, Toussaint 
Quinet, 1647. — Aymer sans savoir qui, comédie, 
Ibid,, Cardin Besongne, 1647. ~L«s Soupçons sur 
les apparences, héroïco-comédie, Ibid., Toussaint 
Quinet, 1650. 

— Les contes aux heures perdues , ou le 
recueil de tous les bons mots, réparties, 
équivoques, brocards, simplicités, nalve- 
tés; gasconades et autres contes facétieux 
non encore imprimés. Paris, Toussaint 
Quinet, 1644, 2 vol. in-8. [17348] 

Rare et recherché : 27 f r. Méon ; 141 fr. v. f, tr, rf. 

Veinant. 
Ces contes ont été réimprimés à Amsterdam, 1752, 

2 vol. in-12. 10 à 12 fr., et sous le titre ù^Elile des 

contes du sieur d'Ouville, Rouen, Cabut, 1680, 

ou lA Haye, 1705, 2 vol. pet in-12. 

— Voy. Nouveaux contes à rire. 

OVALLE {Alonso de). Historica relacion 
del reyno de Chile , y de las missiones^ 
y ministerios que exercita en el la com- 
pania de lesus. Roma, Fr, Cavalli, 
1646, pet. in-fol. fig. sur bois. [28694] 

Ouvrage recherché, mais assez rare. Entre les pages 
522 et 525 de ce volume doivent se trouver vingt- 
trois portraits, précédés de deux titres : 1° Guber^ 
natores, 10 portraits; 2" Duces, 15 portraits. 
Vend. 50 fr. cuir de Russie, Rctzel; 14 flor. Meer- 
man; 1 liv. 2 sh. mar, Heber; 59 fr. en 1857; 
50 fr. en 1859 ; 40 fr. 4* vente Quatremère. 

Dans le texte italien de cette relation, également 
impr. à Rome, en 1646, pet. in-fol. ou gr. in-4. 
fig., Pàuteur est nommé Abnso d'Ovaglie, Ge texte 
a été vend. 2 fr. seulement Santander, mais Jus- 
qu'à 55 fr. Fieurieu ; 59 fr. Libri, en 1857. 

OVERBECK {Fred.). Les saints évangiles, 
par Overbeck , 40 gravures sur acier, 
avec un texte en allemand et en fran- 
çais. Dûsseldorf, 1853, in-fol. obL 
épreuves sur pap. de Chine. 120 fr. 

OVERBECK (Jean). Die Bildwerke zum 
thebischen und troischen Heldenkreis. 
Braunscàweig , Schwetschke, 1853, 
gr. in-8. 33 pi. lithogr. 32 fr. [29515J 



— PoMPEJi in selnen Gebâaden, Alterth&mem 
Kunstverken, flir Kunst- und AlterthumsfireiiDde 
dargestellt. Mit einer Ansicht und einem Ptane 
von IH>mpeji, 2 chromo-lithogr. Blâttem und gegen 
500 Holxsdmitten. Leipzig, Engelmann» 1850. 
gr. in-8. 22 fr. [29544] 

— Gesghichtb dergriediischenPIastik, f&r KOnstler 
und Kunstfreunde. Leipzig, Hinriclis, ISS"?, 2 vol. 
gr. in-8. en 52 iivr. avec pl. et illustrations. 24 fr. 
[29258] 

OVERBEKE {Bonav. ab). Reliquî» anti- 

quœ urbis Romae , quarum singulas ad 

vivum delineavit, dimensus est, descrip- 

sit, atque in ss incidit Bonav. ab Over- 

beke, opus posthumum editum a Mich. 

abOveroeke.y^m^^^/o(/amt^ 1708,3 part. 

in-fol. max. 36 à 45 fr. [29403] 

Ouvrage estimé pour rexactitode des dessins, ao 
nombre de 150. 

— Les liESTES de Tancienne Rome, mesurés, des- 
sinés sur les lieux. Amsterdam , 1709 , 3 part, wr 
in-fol. 50 à 56 fr. » t- ri^- 

Mémes planches que dans le texte latin ci-dessus. 

Vend. 62 fr. de Cotte. 
L'édition de La Haye, 1765, 5 tom. en 1 vol. in-foL 

vaut quelque chose de moins, parce que les épeuves 

n'en sont pas belles : 24 à 50 fr. 

— Stampe degli ayanxi dell* antica Roma, rinnovate 
ed accresdute da Giacomo Amiconi. Lotutra 
1759, in-fol. ««'-«, 

Simples copies des planches précédentes. On y réunit 
le texte traduit en itaUen et augmenté de notes 
par P. Rolli, London, Changuion, 1739, gr, iu-8. 

Vend. 18 fr.d'Heiss; 20 fr.de Terean. 

OVERBURY (T/i.), A Wife now the wîd- 
dow of sir Overburye, being a most 
exquisiste and sineular poem of the 
choice ofa wife; whereunto are added 
many witty characters , and conceîted 
newes, written by himself and other 
learned Gentlemen bis friends. London 
for Lawrence Liste, 1614, iii-4. de 
64 if. non chiffrés , avec le portrait de 
sir Overburye, par Simon Pass. [15773] 

Seconde édition d*un poème qui a eu beaucoon de 
succès. 4 llv. Heber. La première, également 
bliée par le même libraire, en 1614, ia-12, ne 

ferme pas les witty character, ajoutés à li. 

conde. Lowndes indique les nombreuses édicicms 
de ce poème, et il fait remarquer que Ui sixième. 
London, 1616, pet. in-S., renferme des passâsm 
qui ne se trouvent dans aucnne autre, et Que la 
neuvième, loitÉton, 1616, pet. in-8. de 292 dd 
avec portrait, est augmentée de nouvelles iVeœes 
and Characters, 11 cite aussi un opuscule rar^^n 
môme auteur, ayant pour titre : Thejust /Aoasfte 
faU of ambition, aduliary, murder : k la fin dn 
quel sont ajoutés : tV^ston's and Mrs 7'acr-M«»-*« 
last teares shed for the murder of sir Thn W^JL 
Ouerbury poysoned in the tovœr; who, f^pw 7S 
fact, suffered exécution at Tibume, the \u iw>r 
vember last, 1615 (inJi. de 15 ff. avec un bois I 
le titre). 1 liv. 3 sh. Reed; 5 liv. SkegR; s<m>« 
date de 1616, 2 Uv. 6sh. Hibberl; 2 uV. i^, 
6 d. Saunders. " 

— MiscELLANEODS works, verses and prose, of Th 
Overbury, with notes and a blograptiicai »c 
of the author, by E.-P. Rimbaulu London 
pet. in-8. portr. 6 sh. [19331] * 

L'édition de ce recueil, London, 1756, la-j 
déjà la dixième. 



Overman [Fred.], The Manufacture of iroa^ t0227 



OVIDIUS 



266 



OTIDIUS Naso (Publius). Opéra, hoc est 
epistolarum liber; Sappho; amorum 
no. III ; de arte amandi nb. III ; dereme^ 
dio amoris lib. ; metamorçhoseos lib. ; 
Ibis; fastonim lib. yi;de tnstibuslib.V; 
de Ponto lib. IV; de Pulice; de Philo- 
nena; de medicamine faciei ; carmen de 
Boee. — Huiiu opéra omnia medea ex- 
empta ^ triumpho C^saris : et libello 
iUopontiea iinfftta eôposito : qv^incu- 
fia Umpo^perierunt : Balthesar Azo- 
guidus Ciuis Bononiensis,., primas 
im sua chtitcUe artis impressori^ tuen- 
tor ^ suûia necessitudine miài côiunC' 
tissimus €ul utUitatë humani generis 
impressit: m. cccc. lxxu In-fol. à 
S9 ligD. par page. [12512] 



et celle de Rome, 1471 , sont regardées 
les deaz premières de ce poète; mais il 
de dire laquelle des deux a précédé 
raotre ; toatefoU celle de Bologne est d'autant plus 
piétfeuae , que c*est le premier liTre imprimé aans 
«De fille. Aucun exeropl. complet n*a encore, que 
Je MCte» été mis en vente dans ces derniers temps. 
mt de ce livre sont trois ff. qui ren- 
répltre de Pranciacus PuteoUmus au card. 
(Franc, de Gonzague), et la vie d*Ovide 
le Même Fr. Piiteolanus, terminée par la sous- 
HuiuM opéra omnia, etc., en 7 lignes, 
M coopris la date. On trouve au recto do 4* f. la 
taÉle do contenu du volume. 
Haas fierons otHerver que, dans cette édition, la plu- 
part des ouvrages d\)vide forment des parties se- 
pMJiM qui ne sont pas toujours reliées dans le même 
onke. Voki la description des parties que contient 
rocnipUire de la Kblloilièque impériale : 
Les Méiamorptufaes commeni^ant par les six vers : 
Otêm parente suo, etc., 155 ff., dont le verso du 
deraer esc blanc ~ ViMs, 9 ff. dont le dernier fi- 
nie au recto. — Les Postes, 64 ff. finissant par les 
Lavs Deo. — Les Tristes, le de Ponto, de 
i, de Philamena, de medUxanine faciei, de 
.%uee , M ff. — De arte amandi et De remedio 
emorH, «1 ff. — Amores, S2 ff. Il y manque les 
Beroide*^ avec VEpistota Sappkonis, partie qui est 
de «8 a. dans la seconde édition de Bologne (1480). 
DilMlin. Bibîionumia, p. 425, il y aurait eu 
ft Padooe, dans la maison du chapitre, un 
minalMir de cette première édition d*Ovide, im- 
pn^ SOT TÊuif ; cependant nous avons de très- 
fan» faisons pour douter de Pexistence d'un pareil 




Oaa 



.^.^ que, dans cette première édition de 

^^ comme dans celle de 1480, le De Medica- 

faciei est imprimé immédiatement après la 

. sans aucun intitulé, et que le De Nuée 

t le second volume porte le titre qui ap- 

an De Medicamine, 



^, opéra. Romœ, Sweynheym et 

Pannartz, 1471, 2 vol. in-fol. à 38 lign. 
par page, ^ms chiffres, réel, ni signât. 

t il est trèsHlifficile de trouver les deux 

réooiSb Le premier tome, composé de 

—nt, ne contient que les Métamorphoses; 

se par un C. séparé, au recto duquel se 

dédkaloire de Tévèque d'Aleria, ayant 





_ _ _ Borne quinto decimo KaL 

OQOC LULi, etc., et au-dessous les six 

s Orba paremie svo, etc. Le volume est ter- 

w la sottscripcion de huit vers : Aspicis il- 

iedar, etc. Le second tome ne porte point 

, nais il doit avoir été iropr. vers 1472; en 

la cauÊtmiAi Amorum Uà, lil, commençant 




ainsi : P. OvidU Naaonis de sine titulo liMtus ad 
Cvpidinem elegia..,, ff. 1-S5. De arte amandi, et 
Pulex, ff. 86-67. — De remedio amoris , ff. 68-78. 
— Consolatio ad Uviam, et Epistolœ heroides, 
ff. 79-1 S2. — Nux, Medicata fades, Itis, fL ISS- 
145. — Tristium Utjri V; de Ponto libri ÏV; Sa- 
pho, ff. 146-241. -^Pastorum libri VI, 0. 242-308. 
Cette dernière partie, qui est quelquefois reliée sé- 
parément, finit au verso, de cette manière : 

Finis. VI. librorum Pastorum Ouidii 
Ad Ti. Cesarem Germanicum Aug. 

Vend. 250 flr. (imparfiiit de plusieurs ff.) Gaignat; 
75 Uv. 10 sh. (double de lord Spencer), en 1821 ; 
8 Itv. 8 sh. (le premier vol.) Askew; le 2* volume, 
sans les Fastes, 200 flor. Crevenna ; 500 fr. Brienne- 
Laire. ~ J. Van Praei nous apprend que la biblio- 
thèque publique de Douai possède la partie de cette 
édition qui contient les Métamorphoses, impr. sur 

VtUN. 

— Ovidii opéra omnia , Medea excepta, 
etc. , quae incuria temporum perierunt. 
Jacobus Rubeus natione gaUicus (P^e- 
netiis)... impressit M. cccc. lxxiiii, 
in-fol. 

Un bel exemplaire, partagé en 2 vol., a été vend. 
80 liv. 19 sh. Pinelu; un autre, 285 fior. Meerman; 
11 liv. Uibbert; 8 liv. 8 sh. 6 d. (avec quelques ff. 
raccommodés) Heber. 

Cette édition est fort belle, et ne se trouve guère plus 
facilement que la précédente ; en voici la descrip- 
tion : 

Les Métamorphoses commencent au recto du l**" f. ; 
le titre du livre et une partie du premier vers du 
texte y sont imprimés en lettres capitales; ce 
poème est terminé au verso du 141* f. par les six 
vers : Orba parente suo, etc. Les Epistolœ vien- 
nent ensuite, et occupent depuis le 142* f. recto Jus- 
qu'au 186* recto, y compris VEpistola Saphonis; 
VArs amandi commence an verso du 186* f., et se 
termine au verso du 213* par ces deux lignes : 

P. Ovidii Nasonis de arte 

AMANDI libri EXPLICICNT. 

Les Elegiœ {Amores), suivies du Bemedium amo- 
ris, du De medicamine faciei, et de Nux, rem- 
plissent 42 ff. ; les Pasti ont 58 ff. ; VEpistola con- 
solatoriay 6; les Tristia, 40; le De Ponto, 88; le 
Pulex, 2; VI bis, 8 ff. Ce dernier opuscule est suivi 
d'une vie du poète, en trois pages, à laquelle est 
jointe la souscription : Hujus opéra omnia, etc. ; 
sur le recto du f. suiv., qui termine le volume, se 
lit une table du contenu, avec 12 vers intitulés : 
Calphumii carmen ad lectorem. Un exemplaire 
de cette même édition (dont les pages entières ont 
48 lignes), auquel il manquait Vlbis, la vie du poète 
et le dernier f., est annoncé dans le estai. La Val- 
liere, n* 2481, comme sans date, et imprimé avec 
les caractères de Nie. Jenson. 11 a été vendu 880 fr. 
Le volume de la même édition, qui contient les Mé- 
tamorphoses et autres poèmes, a été payé 7 liv. 10 sh. 
Pinelli. — Voy. Bibliotheca spencer., II, p. 205. 

— Ovidii opéra. — Impressum Parmae, 
ductu ^ tpensis mei Stephani CoraUi 
luodunensis, M.cccc.lxxvii. die primo 
luîlii (sic)y in-fol. 

Vend, bel exeropl., 17 liv. 17 sh. Pinelli, et moins 
cher depuis. 

Cette édition est ordinairement reliée en 8 vol. ; la 
première partie, composée de 187 ff. à 88 ou 89 li- 
gnes par page , renferme les Métamorphoses ; elle 
commence par 5 ff. prélimin., contenant la table et 
un abiégé de la vie d*Ovide, par Domitius Calde- 
rinus ; les signatures commencent au 4* f. du texte, 
et continuent depuis A Jusqu'à Y, par cahiers de 
8 ff., à l'exception de S et Y, qui en ont 10, et d% 



267 



OVIDIUS 



qui n*a que 7 ff. imprimés. La souscription se litaa 
verso du dernier. La 2« partie (de 139 ff.) com- 
mence par les épitres, et comprend les cahiers A A — 
RR, de 8 ff. chacun, à Texception de GG et 00, qui 
n'en ont que ; it y a un double cahier GG, qui 
contient 8 ff. 

La 3* partie (de 165 ft) conunence par les Fastes, 
et comprend les cahiers A— V, de 8 ff. chacun, à 
l'exception de A et B, qui ont 10 ff., et de V, gui a 
fll, au bas du dernier desquels (verso) se lit le 
mot Finis. 

— Ovidii opéra. Mediolaiù, Zarot, 1477, 
in- fol. , caract rom. , sans chiffres ni 
réel., 42 lign. par page. 

Sous le rapport de la rareté, cette édition ne le cède 
guère à aucune des précédentes (1471, iklk) ; c'est 
ce qui nous engage à en donner ici la description, 
d'après l'exempl. de la Biblioth. impériale, lequel 
est divisé en trois volumes. 

Tome L Métamorphoses, 6 ff. prélim., dont le pre- 
mier, imprimé seulement au verso, contient une 
épitre de Bonus Accursius à Sicchus Simoneta, et 
les autres renferment une vie d*Ovide, comme l'é- 
dition de LAvagnia, de 1475, sur laquelle il paraît 
que celle-ci est faite. Le texte commence au 7* f. 
sign. aj, et se termine au verso du 181* f., qui est 
le 11* du cahier S, par la souscription : Anno dO' 
mini M. cccc. L xxvii iij idus septëbris... | .... Me- 
diolnni impressit Antonius Zarotus Parmèsis or- 
tifex I eximius. 

Tome II. Heroidum libri, hk ff. sign. a— g. De arte 
amandi, 26 ff. sign. f—g—h. Amores, De remé- 
dia amoris, et De nuce, UU ff. sign. li— n. 

Tome IJL Tristium libri, et De Ponto, 92 ff. sign. 
a; Jusqu'au 5* f. du cah. K. Fasti, 60 ff. sign. L-Q; 
ensuite Consolatio ad Liviam, 6 ff. sous la sign. i. 

Panxer, II, p. 94. n* 581, rapporte le titre d'une édi- 
tion d'Ovide, fn-fol., sans date, à la fin de laquelle 
se lit cette souscription : P, Ovidii Nasonis opéra 
omnia, diligenter emendata, Antonius Zarotus 
Parmensis , ad utilitatem iuuenum, nec non et 
posterorum impressit. Or, ce n'est pas une édition 
différente de celle de ltli77, mais seulement il existe 
des exemplaires du 3* voL dans lequel on a mis, à 
la lin du poème intitulé PMlomena, un carton qui 
ne reproduit pas la souscription datée que nous 
avons rapportée. Il paraît que ce carton a été im- 

()rimé jpour réparer l'omission du mot nocte, dans 
a 8* ligne. Un exemplaire de ce volume, avec le 
feuillet primitif et le carton , 6 liv. Libri, en 1859. 

— Ovidii opéra. — Opus impressum Bo- 
nonixi) me Baldaserem (sic) de ÀzzO' 
guidis due hononiensem, anno incar- 
nationis, m. cccclxxx , in-fol. 

Cette seconde édition d'Ovide donnée par Azzoguidi 
est peut-être plus rare que la première, sans être 
cependant aussi précieuse; elle a également 39 li- 
gnes par page, mais les caractères en sont plus pe- 
tits, et elle se distingue d'ailleurs par des signa- 
tures placées à la marge latérale, au niveau de la 
dernière ligne des feuillets. On y trouve Consolatio 
ad lÀviam, morceau qui manque dans l'édition de 
1471. Ebert a donné, sous le n° 15343 de son Dic- 
tionnaire, la description la plus complète que l'on 
eût encore de ce livre peu connu; mais comme elle 
est insuffisante pour faire reconnaître au premier 
coup d'oeil les parties séparées qui peuvent tomber 
sous la main des curieux, nous allons en placer 
ici une plus détaillée, dans l'ordre de l'exemplaire 
de la Bibliothèque impériale, oh il manque les Mé- 
tamorphoses , pour lesquelles nous suivons l'exem- 
plaire de Dresde et celui de M. Th. Grenville. 

L'ouvrage se relie en 2 ou en 3 vol., et contient : 
1** Les EpistoUe heroides, commençant par cette 
ligne: 

Ane TVA PE2f ELO pc 



48 ff., sign. a— d par 10, « par 8. Ijr dernier f. ne 
renferme qu'un seul vers et le mot finis» 
7P Amorum libri très, commence par : 

VI MODO nasonis fuera 

32 ff. sign /*. g. h. par 10 et par 12. 

3* De arte amandi et de remedio amoris, oom- 
mence : 

IQ VIS in hoc artem 

41 ff. sign. i, k. L nu 

4» De tristibus libri F; de Ponto, de puUee, de 
Philomena, de medieamine faciei Ubellus, de 
nuce. Première ligne : 

ABVE NEC IHVID eO 

94 ff. sign. n— y. Le dernier cahier n'a que 4 ff. 

5« Fastorum libri, liber in Ibin, et consolatio 
ad Uviam. Première ligne : 

EMPORA cuM causis 

80 ff. sign. rr, ss, tt, par 10, uu par 8, auc et yy 

Sir 10, zz par 6, ^ car 10 et zz ( répété ) par 6. 
n lit au recto du dernier f. après 14 vers : 

PUBLII OVIDII NASONIS POETf 
GONSOLATORIA EPISTOI»E 
FINIS 

6* Métamorphoses. Première ligne : orba pa- 
rente suo quiqftqf volumina cernis, 156 01 sigo. 
A}—û par 10 et Q par 6, finissant par la souscrip- 
tion et la date rapportée à la fin du titre ci-dessos. 
Cette partie tient lieu des cah. aa—qq^ dont les cah. 
rr—zz de la partie précédente semblent suppo- 
ser l'existence. Il est à présumer que les quatre 
feuillets préliminaires de l'édition de 147i aurait 
été réimpr. pour celle-ci. Cependant il ne s'en trouve 
de trace nulle part. 

— Opéra — ab Hermano Levilapidê {alias 
L ich tenstein ) . Vicentix , impressa ii. 
ccccLXXx , pridie idus Aug. , 2 vol. 
in-fol. à 48 lign. par page. 

Édition peu commune et assez recherchée s 200 fr. 
mar. r. La Valliere; 3 liv. 12 sh. PinelU; 82 tt. 
F. Didot; 123 fr. d'Ourches; 7 liv. Htbbert. Le vol. 
qui renferme les Métamorphoses est de 166 IL en 
tout, signât. A— V, y compris une préface de Boaos 
Accursius, et la vie d'Ovide, qui contiennent 5 0. 
sign. C* Au verso du dernier f. de ce volume se 
trouve la souscription que nous avons rapportée ci- 
dessus. Le tome second a 247 fi: sign. a — bh ft, 
avec la souscription particulière que voici : Fixis 
omnium librorû P. Ovidii qui extant. eosqf ae- 
cwratissime emendatos a Bamaba Ceisano ifteë- 
tino îpressU Hermanus coloniësis Uehtenstein 
Vicentiœ M. cccc Lxxx sex id. maii. 

Ajoutons que Uain, n« 12149, décrit le second toL 
d'une édition d'Ovide, in-fol. de 248 ff. à A7 lignes 
par page, à la fin de laquelle se retrouve la sous- 
cription ci-dessus, avec quelques changements, et 
notamment à la fin, qui est ainsi conçue : /mpres- 
sit Hcrmannus Lichtenstein Cotonièsis Venetus. 
Anno salutis M. cccc. lxxxiiii. xi ealëdas octO' 
bres : Foeliciter. 

— Opéra. Fenetiis, per Bemardinum de 
Novaria, 1486, in-fol. à 62 lign. pai 
page. 

Vend. 3 liv. S sh. Pinelli ; 41 fr. mar. r. Brienne- 
Laire : un très-bel exemplaire rel. en mar. & com- 
part., 25 liv. 4 sh. Dent, et 16 liv. 16 ab. Hebo-. 

Le tome I, contenant les Métamorphoses , daté du 
13 janv. 1486, a 146 ff. signât. A-S, dont les 8 pre- 
miers renferment une épitre de Bonus AccursiMS 
une vie d'Ovide et le sommaire des Métamorpboses! 
Le dernier f. est blanc. Le second volume, sous la 
date du 27 novembre 1486, donne les autres ou- 
vrages du poète, en 228 ff. sign. a-^z. ^, et eus- 



ovroros 



270 



tepnnier f. do eah. a et le premier da cah, i sont 
bbocs. 

Us wtres éditions des œurres d'OTide impr. dans le 
II* siècle , que nous n'avons pas encore citées, 
natu nombre de cinq : 
1* ( VenetHs ) impensa et opéra Lucantonii 
^naœ) Florenttni a Matheo Capcastu.. m.ccgc. 
UUTiui pridie ealendas Janitarias , in-fol. de 
m et 1» ff. à 59 lign. par page. Vend. 50 fr. La 
Vilieic Maittaire la date de' 1088. Elle est dis- 
posée dans le même ordre que Tédition de Vicencef 

m. 

^ VaetHSf per Lazar. de Salviano, lftt>2, ea- 
kaiii tipriL, in-foL Vend. 1 liy. 5 sh. Pinelli. La 
pvtie des MétaoMHrphoses est du 5 mars. 

9* roKtiis, per Christophorum de Pensis, 

4* Vetettts, per Joannem de Tridino, 1096, 
MfA. 

Y Vnutils, per Christoph. de Pensis de Man- 
édk>, tm, kaL decembri» , in-fol. à 62 Ugn. par 
Pfc 2S fr. 85 c La ValUere. 

-Opéra. Venetiis, in xdibus Aldi, 1502- 
1S03, 3 vol. iii-8. 

Cition très-difficile à trouyer complète et en bon 
éoL Le cootenu de ctiaque Toinme est indiqué tout 
ao kog sur les frontispices. Vend. 150 fr. bel exem- 
akire m. r. âoubL de m., maïs avec un vol. de Té- 
akn de 1515, La Sema, et revendu 172 fr. Lar- 
cter; 150 f^. tél., avec on volume plus court que 
ksatRs, Jourdan; 73 fr. (exemplaire médiocre) 
DarieE; 501 (r. mar, marbré (exempL de de Tbou, 
■lisajant les libri amaiorii de 1533), le même ; 
a«R esanpiaire, 7 liv. Sykes; 2 liv. S sb. Heber; 
ttlîT. 10 sli. Kenouard, à Londres, et U Uv. 4 sh. 
Bader. Le S' vol. seul, exemplaire bien conservé, 
Mlr. Deiatoiir. ^ Je possède les tomes II et III, 
eieaipl. de Grolier, reL en mar, bL, et je désire 
fertpooToir me procurer le premier volume (les 
MétuDorptotcs) éasM la même reliure (et non au- 
tiCMot). Ea attendant BL Tecbener m'a procuré 
aa Uès-bd exemplaire de ce volume (édit. de 1515), 
ca aiap. M. comme les deux antres, et provenant de 
E LMria, dont 11 porte d'un côté de la couverture 
b4eme Vôtres ih Abdvo, et de l'autre l'inscrlp- 
ta iM. UVRINI ET AMiœRVM. 

<te bfd Spoicer se conserve l'exemplaire de ces 
fenbiofaiiiies, imprimé sur vêun, qui a été payé 
Olif.k la vente de Paris. Un exempl. du 5* vol. 
épiCBeot sur têlui, a été vendu successivement 
SSAor. Meennan; 38 liv. Williams; 37 liv. 19 sh. 



Ineri^jra des trois volumes : Le premier (qui est 
iestfood da» les autres édiiioas) porte la date 
€9etobtt H.D.II. n a en tout 268 IL non chiCTrés, 
tnwrz 63 prâimin. 1 bL 205 ff. pour le texte des 
jrétanarpAoses, et 1 f. pour la souscripL et l'<in- 
ot. Le second [Utri amatorif), aussi sous la date 
de H an, est le plus rare des trois. 11 contient 
2e 1, dont on (le 120*) est blanc. Le troisième vo- 
tattcst de lévr. M.D.1II. Il a 85 ff. pour les Fas- 
ia.sif.bL, plus 118 ff. pour les Tristes et les 
ttémOePonlo. 

— Oridii opéra. (Lugduni, circa 1503), 
3 fol. pet. in-S. 



tmère cooirefacoa lyonnaise de l'Ovide d'Aide, 
de t&H Die est beaocoop plus rare que l'origi- 
arie ■É'dte reproduit page pour page, à l'exception 
des pttoes iminalres du voL des Métamorphoses. 
Ce «oioase, que nous plaçons le premier, et dont le 
litre Mfte icatemem Ovidii metamorphoseon li- 
M XV, a 20« O: non chiffrés, 1 L blanc et 20 ff. 
«it l'errata, la vie d'Ovide et VIndex fabu- 
i; n y raanqoe les 4ft autres ff. de l'édition 

Le second vd. a 202 ff. non chiffrés (le f. 

ta ou 9^8 est blanc) ; on y a omis au verso du ti- 
ttc r^yitic d'Aide à Marino Sanuto, et auf. il 5 
nos b place d^u passage grec de Suidas a été 



laissée en blanc Le d* vol. contient 88 ff. pour les 
Postes, dont les trois derniers IL sont blancs, 
118 ff. pour les Tristes et les épitres de Ponto; il 
se distingue fiicilement de l'édition aldine, parce 
qu'on y a omis les deux souscriptions de l'impri- 
meur : l'éplire & Sanuto s'y trouve. Cette dœcrip- 
tion, que nous empruntons d'Ebert, n» 15348, n a 
pas été donnée par M. Renouard. 
n existe une seconde contrefaçon lyonnaise de 1 édi- 
tion aldine, également en 3 vol. pet. in-8., sans heii 
ni date, mais avec les feuillets chiffrés; c'est aussi 
un livre fort rare, et d'un prix élevé. AjoutoM 
qu'à la vente de la collection aldine de M. Renouard, 
faite à Londres en 1828, le 7* vol. de l'édition rion 
chiffrée a été payé 9 liv. 9 sh., et le 8» vol. de 1 é- 
dition chiffrée, 10 liv. 5 sh. (et 26 fr. en 1854) ; ce 
qui, toutefois, ne peut être allégué que comme un 
cas exceptionneL 

— Opéra, ex recens, et cum annotât. Andr. 
Navageri. Venetiis, in œdibus Aldiy 
1515-16, 3 vol. in-8. 

Cette seconde édition aldine, aussi rare à peu près 
que la première et presque du même pnx (7 liv. 
7 sh. Renouard, à Londres; en mar, 2 hv. BuUer), 
lui est préférable pour le texte, lequel a été revu 
avec beaucoup de soin par l'éditeur, André Nava- 
gero, auteur des annotations qui, dans les pièces 
liminaires du vol. des Métamorphoses, sont substi- 
tuées à l'index grœdtatis de Védil. de 1502. Il a 
été tiré sur vélin un ou même plusieurs exempl. 
de ces trois vol., dont voici la description : Tome ï, 
Héroides, etc., 15 ff. non chiffrés et 1 ff. blanc; 
172 ff. chiffrés et 10 non chiffrés. —H, Métamor- 
phases, 47 ff. non chiffrés, 1 f. blanc ej 204 ff. 
chiffrés.— UI, 22 ff. préUm. dont 1 W., 227 ff. chif- 
frés, plus 1 f. pour le registre, la souscnption et 
l'ancre. Sur les 227 ff. cinq sont bl. et non chiffrés ; 
ce sont les ff. 86, 87, 88, 151 et 152. Un bel exempl. 
du volume contenant les Métamorphoses, 31 fr. 
CostabiU. 

— Ovidii opéra. Florentin, hseredes Phil. 
Juntae, 1519-22-25, 3 vol. in-8. 

n est aussi très-difficile de réunir ces 3 volumes. En 
voici la description : I, UbH amatorii ( Héroïdes, 
etc., 1519), 8 ÎL prélim et 176 ff. de texte 4 II, Me- 
tamorptwseos libri (1522), 40 ff. prélim., 208 ff. 
et l'index; III, Pasti, Tristes, etc. (1525), 226 tt. 

et20ff. , , ,. ..^ 

Les Iléroïdes et les Amours ont été réimpr. en 1528 
(vend, exempl. non rogné, 72 fr. en 1825; 5 uv. 
15 sh. Williams); mais nous ne connaissons d'au- 
tre édition des Métamorphoses , sortie des presses 
des Junte, que celle de 1522, dont un bel exempl. 
en mar. a été vend. 10 flor. Crevenna ; 9 flor. 25 c. 
Meerman ; 3 liv. 3 sh. Hibbert, Ces imprimeurs ont 
fait paraître une partie des exemplaires du premier 
vol. de cette édition (les Héroîdes, etc.) avec le 
nom d'Aide et la date de 1515, mais sans préfece ; 
vendu ainsi 24 fr. en 1811. On exemplaire de ce 
même volume, impr. sur vêlin, se conservait der- 
nièrement chex M. Standish, amateur anglais.— 
M. Renouard a parlé, dans son catalogue (tome II, 
p. 270), d'une édition du 3« volume, Fasti, etc, 
sous la date de 1510. mais il ne l'a pas citée dans 
ses Annales, et Bandini n'en a rien dit. 

— Ovidii Nasonis (libri) Fastorum, Tris- 
tium, de Ponto, in Ibim, ad Juliam. — 
Jn œdib. Alex, de Paganînis, die mu 
mensis majas (pour maii), MDXXi,in-32 
de 34 et CLXX ff. — Metamorphoseon 
lib. XV. — In sedib. Alex, de Paga- 
nînis, die xxmt mens, maii, in-32. 

Deux volumes fort rares que décrit M. lAichi, p. 108. 
Le second a 170 ff. chiffrés, 6 ff. pour l'index, plus 
les cah. sign. AA. BB, CC. par 4, et DD. par 2, con- 



1 



Î7I 



OVIDIUS 



S73 



tenant annotaiionê» in amnia OvidU opéra, index 
fabularum, etc. Noos ignorons si les Héroldes 
dX)vide ont été impr. dans le même format. 

^Metamorphoseon liber, cum Raph. Re- 
gii enarrationibus. Tusculani, apud 
Bendcum , in «dibus Alex. Paganini, 
1536, in-4. de 8 et cciff. plus un feuillet 
blanc; fig. sur bois fort médiocres. 

fl but Joindre à ce volume les trois sulrants, exé- 
cutés par le même imprîmear et dans la même 
année: 

Fastobum lib. VI, cum comment. Gonstantinl et 
Harsi,In-a. (aussi 1527}. 

Tristium lib. V, de Pooto lib. IV, et opuscula, 
cum comment. Merube, in-4. 

Liber de arte amandi, et de remedio amoris cum 
comment Barth. Menilc, etc., in*4. de lyi II. 
Et en0n un ft* voL 

Epistoue HEB0IDE8, cum commentarils diverso- 
rum erudiiorum, 1525 (aussi 15S3), in-4. 
Ce qui forme l'Ovide complet, impr. en caractères 
singuliers, avec le commentaire autour du texte. 
Il est très-difficile de réunir les 5 toI. : 1<N> h. Re- 
nouard ; le 1*', 14 fr. mar, r. La Valliere, et le 5*, 
5 flor. érevenna. 

— Ovidii opéra. Parisiis, Sim. Colinasus, 
1529, 3 vol. pet. in-8. 15 à 18 fr. 

Qelle édition, dont on trouve bien rarement réunis 
les trois volumes, qui ont paru séparément et avec 
des titres particuliers : 1 liv. 1 sh. Askew. De Go- 
lines a réimpr. le 1*' et le S* vol. en 1530, et celui 
des Métamorphoses en 1537. On peut Joindre à 
celte édition : Erasmi Bot. comment, in Nucem 
Ovidii et duoi hymnoi Prudentil; Parisiis, Sim. 
Golinzus, 1526 ou 1533, pet. in-8. 

Les éditions d*Ovide que Séb. Gryphius a données à 
Lyon, en 1536-39, en 1540 et en 1554, eu S vol. 
in-8., ou en 1546, S vol. in-16, sont Ciites sur celles 
de Sim. De Colines, qui a réimprimé de nouveau 
ce poète, en 1541, en 3 vol. in-16. Cette dernière 
édition, 30 fr. mar. r. Renouard. 

— Opéra. Fenetiis, in œdibtu hœredum 
Aldi, etc., 1533-34, 3 vol. in-8. 

Copie de l'édition de 1515 - 16 , mais moins belle et 
moins rare que cette dernière. Le 1*' vol.. Meta" 
morphoies, a 32 Cf. prélim., 204 AT. chiffrés et 1 f. 
blanc. Le 2*, Hèroïdeê, etc., 11 If. prélim., 1 f. bl. 
et 180 (L dont le 112* est blanc. Le 3*, Pasti, etc., 
21 Cf. prélim. et S ST. blancs, 227 (T. chiffrés, dont 
5 blancs, comme dans l'édition de 1516; enfin un 
autre f. bl. et 4 ff. contenant des variantes, avec la 
souscription k la fin. 

Vend, i liv. 6 sh. Pinelli; 60 fr. mar. r. d'Hangard; 
32 fi. Meerman. Ce dernier exemplaire a été revendu 
2 liv. 2 sh. Butler, annoncé comme imparrait, parce 
qu'il y manquait trois feuillets blancsdsms le second 
volume: ce qui nous fait voir qu'en Angleterre on 
regarde comme incomplet un li\re où il manque des 
feuillets blancs. Sans doute il est bon de savoir qu'un 
ou plusieurs feuillets blancs dépendent d'un cahier, 
d'abord pour être certain qu'il ne manque rien, 
et ensuite parce qu'ordinairement un feuillet im- 
primé tient au feuillet blanc, et que si celui-ci 
manque, il est à craindre que celui-li ne manque 
aussi ; mais nous ne croyons pas que l'absence de 
ces feuillets blancs rende un livre véritablement 
incomplet, si, du reste, les feuillets imprimés qui 
correspondent aux ff. blancs ne manquent pas. 

L'exemplaire en Gr. Pap. vendu 61 flor. Crevenna, 
aurait plus de valeur maintenant. — Le tome 1*' 
de cette édition, exemplaire non rogné, 15 flor. 
Crevenna. 

Un fait assez curieux , c'est que l'exemplaire de cet 
Ovide, en 3 vol. impr. sur vêlin, qui se trouvait 
dans la bibliothèque de Nie. Heinsius, n'a été porté 



qu'à 30 flor. 5 c. lors de la tente de ce nfant, en 
1682. 

— Opéra (cum argumentis et notulis Guid. 

Morilloni, Lact. Placidi, etc.). Antuer* , 

piss, Ckr, Plantinus, 1561 , 3 vol. in-16. 

fidition Jolie et assez rare, mais dont on ne recherche 
guère que les exempl. parfaitement conservés : 9 à 
12 fr.; vend. 80 fr. bel exempl. L r. m. v. riche do- 
rure à petits fers sur les plats, de Cotte ; S liv. 
S sh. Heber. 

—Opéra, Dan. Heinsius textum recensnit: 

acced. brèves notae ex collatione codd. 

Jos. Scaligeri et Jani Gruteri. Lugd.^ 

Batacw., ex offic. elzeviriana , 1629, 

3 vol. in-16. 

Bonne édition poar la collection des Biaevier; eUe 
n'est pas fort belle, mais les exemplaires bien con- 
servés en sont peu communs : 24 à 30 fr.; vend. 
55 fr. mar. r. exemplaire du Cd'IIoym, Le Bkmd; 
120 tr. m. V, d. de m. r. P. Didot; 60 fr. Mac- 
Carthy ; 66 fr. m. bl. Bérard ; 130 fr. m. r. grandes 
marges, De Bure. 

•^ Operum editio nova , accurante I^ic. 

Heinsio. Amstelod., ttjpis Lud, Else- 

virii, 1652, 3 vol. in-24. 

Première édition du texte d'Ovide revu par Nie Hein- 
sius ; elle est médiocrement imprimée, mais pas 
très-commune ; vend. 16 fr. Mac - Carthy ; 14 fr. 
mar. v, Sensier, et 12 fr. Giraud. — Réimpr. fypti 
Dan. Elzevirii, 1664 et 1676, 3 vol. in-24, deux 
édit. d'une exécution médiocre. L'édition imprimée 
à Amsterdam, par J. et D. Elsevier, de 1658 à 1662, 
en 3 vol. pet. in-12, présente un texte revu de iioo- 
veau par Nie. Heinsius, et sous ce rapport elle est 
préférable à celle de 1629; on la paje cependant 
moins cher, et même quand les notes da savant 
éditeur y sont Jointes : 18 à 24 fr. Ces notes, qui 
sont fort étendues, peuvent être placées à la fin de 
chaque voL du texte, ou former trois v(dumes sé- 
parés. Le litre gravé, qui doit se trouver au com- 
mencement du premier volume du texte, porte 
Amstelodami, ex officina etteoiriana, 1662; mais 
le titrf impr. du même volume est daté de 1858b 
Le second volume des notes est de 1659, et le irot- 
sième de 1661. Vend. 41 fr. m. r. Courtois ; 76 fr. 
rel. en 6 vol. mar. r. De^obert, et Jusqu'% 175 fr. 
Duriez ; 60 fr. bel exempl. en vélin, en 1826, ec 
seulement 15 fr. Renouard. 

— Ovidii Opéra, ex recensione Nie Ileinsii, cum 
notis var. ; accu rante Corn. Schrevelio. LugtL'Bata- 
vor., 1661 et 1062, S vol. in-8. fig. 

La moins tx)nne des quatre éditions de l'Ovide Fn- 
rionim, mais oui a néanmoins l'avantage de con- 
tenir les premières épreuves des figures pour les 
Métamorphoses : 12 à 18 fr. ; vend, en m. r. 52 fi . 
en 1809, et 80 fr. Courtois. 

— Opéra , cum integris Nie. Heinsii, lec- 
tissimisque varior. notis, studio Borch. 
Coippingii. Lugd.-Éatav. , Hackius, 
1670, 3 vol. in-8. fig. 18 à 27 fr. 

Cette édit. est belle, et les notes en sont plus ddib- 
breuses et mieux choisies que dans la précédente. 

Les réimpressions faites en 1683 et en 1702, la der- 
nière surtout, sont moins estimées : 15 i 25 fr. 
Celle-ci a cependant été vend. 60 fr. vil. Gaillarâ; 
82 fr. m. <L de mar. F. Didot ; 170 fr. ifuir. De 
Bure, et 15 liv. 15 sh. à Londres, en 1835. 

— Opéra, interpretatione et notis illustra* 
vit Dan. Crispinus , ad usum Delphini. 
Lugduni, apud AnUsonios, 1689, 4 vol. 
in-4. 30 à 36 fr. 



m 



ovroros 



274 



Celle éidoo a été plus reciiercliëe qu'elle ne Test 
■aiiiteMnt; vend. 112 fr. m. r. Lolliée. Les réim- 

CBtoos Cutes à Venise, 1731 et 1770, en k toI. 
., sont \ très-bas prix. 

tel réiiuM'. en Angleterre dlCKrentes parties de Fé- 
ttin w rOride ad UMum, savoir : 1* Epiêiola- 
nm beroamn liber, Londini, Bonwick, 1702, 
ifr4^ et aussi en 1714, 1722, 1727, 17S4, 1749, 
ITH, l'ISS, 1788 et en 181S, in-8. — 2* Metamor- 
FhmemttM XF, Londini, 1708, in-8., et anasi 
a 1719, SO, S7, M, 51, OS, 05, 78, 85, et en 1813, 
l»<.-L'édiUoo d'Oxford, Theai, êheUL, 1090, 
M^ a été donnée nar J. Freind, qui y a ^footé 
ladqiics noies. — S** Pcatorum Utri FI, recen- 
ntf et (HterpretatUmem emendavit A, Tookt, 
Laodiiii, 1720, in-8. — k" De tristibus Ubri V, 
Caatririgic, Haye, 1703 ou 1705, in-S. Réimpr. 
I Londres, 1719, 1750 et 79, in-S. 

-Opouk, P. Bormannus ad fidem vett. ezemplarioni 
astigifii. AmstekHL, apud Wetstenioi, 1713, 
Snil.pet.in-12.0a 10 fr. 

Taie rem par Bormann, et impr. correctemenL II 
7 a tocxempL dont les titres portent : Traj^-Ba" 
tMtor., «on den Water^ 1713 et 1714. — Dans l*é- 
iiioo da même texte , bile à AnvAerd, , chez 
Waesberge, 1725, en S vol. in-12, sans la partici- 
ptfioa de Bormann, on a mis mal à propos sur les 
tintsMciiraii/eiV. Heituio. 

-Opeia, com indice (edidlt Micfa. Maittaire). Loti' 
^.TonsoM, 1715, S yoL in-12. 

HHioB estimée : 10 à 12 fr. ; vend, en Gr. Pap. non 
rofRé, OOfir. Delatoar;en mar, r. 101 fr. llac- 
Cinlijr ; en mar, r. aux armes du prince Eugène 
<cSafoie, 145 fr. Giraud; 160 fr. Solar. 

'-Opéra omnia, cum inte^is Jac. Micylii, 
Hère. Qofani et D. Heinsîi notis et N. 
Heinsiicuris secundis, et aliorum in sin- 
golas partes partim integris partim ex- 
eerptîs adnotationibus , cura et studio 
Pet Burmaimi, qui et suas notas adjecit. 
Mstdodami, Janssonio-fVaesbergii, 
1727, 4 vol. in.4. 



lia plus complète pour l'ensemble des notes, 
et iaas contredit, une des plus belles que Ton ait 
bovidé : malbeureosement rimpression n*en est 
y»iMi correcte : 50 à 60 fr.; vend. 127 fr. non 
>Vffad, davier; et en Gr. Pap. 251 fr. mar. r. de 
Colle: U« fr. mar, bL F. Didol ; 528 fr. mar, r. 
Ibc-Cartfay; 130 llor. vél. Meerman; 270 fr. 
Mr. r. Lafaédoyère. 

■ bot joindre à ce livre la préface qui a été publ. 
pMérieurement «ous ce utre : Peiri Burmanni 
mfatio ad OvkUi edilionem majorem.., nunc 
Wi»vn édita, 

-Oku. ixmdini, BrindUy, 1745, 5 toI. in-18. 
I«ll2fr. 

-OpDu, ex recena. D. Heinsii, cum ejusd. notis in- 
tegris, ot et indice copiosiss. Joh. Fischeri ; prae- 
■loiestJ.-A. Emesii. Upiiœ^ 1758 (nouv. titre, 

J7^, I tom. en 2 voL in-8. 10 à 12 fr. 

HUao fort mal impr., mais qui est assez bonne. 

- Opiu, ParistU, Barbou, 1762, 3 voL in-12. 
»k 12 fr., et plus en pap. iin. 

Urfiopcesaion bite en 1793 n*est pas belle. 

"^^m, e recens. P. Burmanni, curavit indicesque 

nm et verborum a^Jecit Ch.*(;. Mitscherlich. 

Ccttùiffff, 1796-98. 2 vol. in-8. 6 à 8 f r. 
~*^Ki4. Parmœ et MedioUmi, per Aloys, Mussl, 
jMM,Ovol. in-fol. 
■Beédiiioo, tiiéc à lOS exemphires numérotés : elle 

ttdoaaeà très-bas prix. A la lin du 6* vol. se 

tnave la vie d*Ovide, par Masson. Un exempU, 

**K fis* ajoutées, 79 fr. Renouard. 
^POviMOs Kaao, ex editione P. Burmanni (recen- 

«aj. Caray). Londini, BodweU et Martin, 1815, 
J'ai, in-18. 10^12fr. 
«cttiioa de U coUecUon duRégenu 



— Oyidiub Naso, ex recensione beinslobunnanniana, 
cum selectls veterum ac recentiorum notis quibus 
suaaaddidit Johan.-Aug. Amar. PartsiU, collige- 
batN,-E, Lemaire, 1820-24,0 vol. en 10 tom. in-8. 

Le cinquième volume de cette édition contient : Me- 
tamorphoseon Ubri X V, grœce verti a Maximo 
Planwie, et nune primum edUi a J.-P. Boisso' 
nade, 1822; publication de quelque intérêt pour 
les hélléoistes, mais déplacée dans une collection 
d*auteurs latins. 11 en a été tiré deux exeropL sur 
vÉLiif. Le 9* voL, renfermant les index, est en 
2 parties. 

— Otidii Opéra omnla, ex editione burmanniana, cum 
notis et interpretatione in usum Delpbini, notis 
▼ariorum, noutia Utteraria, recensu editionum et 
codd. et indice locupletissimo. Londini, Vatpy, 
1821, 9 vol. in-8. portr. par Gooper. 

Ce sont les n«* 27 à 35 de la Collection ad uaiim Del- 
pMni, dédiée au Régent d'Angleterre. 

— Opéra, recognovit et argumentis distinxit J.-A. 
Amar. Paris., Lefevre {typis J. Didot), 1822, 
5 vol. in-32, pap. vél., portr. 10 tr.^ et plus en 
Gr. Pap. 

— OviDii Opéra que extant omnia, ex recensione 
P. Burmanni et Goltl.-Erdm. Gierigii cum notis 
variorum. Augustœ'Taurinorum, Jos, Pomba, 
1823, 8 TOl. in-8. 

Partie d*une collection de classiques latins publiée 
chez Pomba, à Turin. 

— OviDii Opéra, e textu Burmanni ; cum notis Ben- 
tleii hactenus inedilis, necnon Harlesii, Gierigii, 
Burmanni, Lemairii et aliorum selectissimis. 
Oxonii, impensis Talboys, etc, 1820, 5 vol. in-8. 

Édition assez belle et que l'on dit correcte : 30 à 
40 fr., et plus en Gr. Pap. Il en a été tiré douze 
exempU en grand pap. fort. 

Ouvrage» d'Ovide imprimés séparément. 

— Ovidii metamorphoseos lib. XV. {absque 
nota), in-fol. [13513] 

Ancienne et précieuse édition, imprim. en lettres 
rondes, sans chiffres, réel, ni signât ; elle est com- 
posée de 195 tr., ayant 31 lig. sur les pages entiè- 
res. Les caractères ressemblent beaucoup à ceux 
du Propertius et Tibuilus de 1472 (voy. Pboper- 
TiDS) ; néanmoins, un véritable connaisseur, Ricb. 
Hebcr (voir son catal., VI, n« 154), avait cru y 
reconnaître la même frappé que dans ceux d^une 
édit de Dante, impr. par Frédéric de Vérone, en 
1472 (voy. Dante). 

Le voL ici décrit commence par le texte dX)vide, de 
cette manière : 

{l)Nnouafert aJtis... 

Au recto du dernier f., aprl'S le 27* vers de la page, 
se lit la souscription suivante, impr. en lettres ca- 
pitales : 

Publii Nasonis Ovidii Peliçni 
poetae clarissimi liber vlti- 
mvs Metamorfoseos foelici' 
ter expUcit, 

[Bibliotfi. spencer,, tome II, p. 204.) 

Vend. 17 liv. 10 sh. White Knights, et on exempl., 
avec deux pages restées en blanc, 6 ilv. 2 sh. 6 d. 
Heber. Dans Texempl. de la Bibliothèque impériale 
le 1*' feuillet manque. 

— Libri metamorphoseos. In-fol. 

fidition en lettres rondes, sans indication de lieu n 
de date, et sans chiffres, réel, ni signât. ; elle com- 
mence par les six vers : 

Orba parente suo, etc., 

dont les cinq premiers sont disposés en 10 lign., 
à cause de Tespace que doit occuper la première 
grande lettre. Les pages entières conUennent 



375 



ovroros 



276 



89 lign., et la dernière n^en a que 28, termitiées 
par le mot PinU. Uimpression paraît erre italienne 
et antérieure à Tannée 1675. Vend. 600 fr. (bel 
exemplaire) Brienne-Laire. 
Panser, 111, p. 93, indique, d'après Denis,uBR édi- 
tion des Mitamorphoses , impr. Fenetiis, per 
Jaeobum {Rubeum) naiione gallicum m. cgcc 
Lxxii, in-fol. 

— ^Metamorphoseon libri XV, curante Bono 
Accursio pisano. — Mediolani, impres- 
sumper magistrum Philippum deLa^ 
vagnia, mediolanensem^ aie 5 jurùi 
M cccc Lxxv, in- fol. 

Vend, s Ut. ISsIi. PinelU; 85 fr. en 1825. 

Le corps du texte de ce toL est de 180 flC, et au recto 
du dernier se lit la souscription rapportée ci-des- 
sus. 11 y a de plus 6 ÎL prélim. contenant TépUre 
de Bonu» Accursius, impr. au verso du premier, 
et la vie d'Ovide; après auoi se trouve un 7* f. 
blanc au recto, mais dont le verso présente les six 
vers : Orbe parente suo, et la table des Tables du 
premier livre. Il y a ftO vers par page complète. 

— Métamorphoses. {Lovaniiy Joh, deWest' 
phalia, circa 1475), in-fol. goth. 

Édition fort rare, imprimée avec des caractères sem- 
blables à ceux que Jean de Westphalie a employés 
dans le Repertarium Johannii MUii donné par 
lui en 1475, et dont le lac-simile se voit au n** 1 de 
la planche viii des Oriç. typogr, de Meerman. Elle 
a été faite d'après celle de Home de liï71. et elle 
reproduit (au recto du 1*' f., sign. a. 2.) l'épltrede 
l'évéque d'Aleria déjà citée par nous. On y remarque 
des signât, de a— z par cah. de 8 ff. ; 2 a (T.; en- 
suite vient aOj également de 6 A, au recto du der> 
nier desquels le poème se termine par le mot Finis, 
Les nages complètes portent SO lign. {Biblioth, 
impériale). Pour plus de détails, consultez la Bi- 
bliotfi, spencer., II, p. 208. 

— Idem opus. Ferrarix {August. Came- 
ritis), 1476, in-fol., à 39 vers par page. 

Cette édition, très-rare, commence, comme celle de 
Bologne, 1471, par S ff. contenant l'épttre dédica- 
toire de Fr, Puteolanus slu cardinal Gonzaguey 
et la vie d'Ovide par le même (suivie de la date 
M* CGCG*> Lxxvi*'). Le verso du 3* f. est blanc. 

Le texte, précédé des six vers : 

Orba parente suo quidlq}.,.^ 

commence au recto du U* feuillet. 
Le volume a des réclames placées au verso du der- 
nier f. de chaque cahier, au milieu de la marge du 
fond, conformément à l'usage de l'imprimeur Car- 
nerius. On lit, à la fin, la souscription de 8 vers, 
commençant ainsi : 

Ftnibus ausoniç motus, etc. 

Les cahiers ne contiennent pas an nombre égal 
de fiC : le premier en a 10, non compris les S ff. 
qui précèdent le texte ; il y a ensuite 13 cah. de 
8 CL chacun, puis 5 cahiers de 6 ff. chacun, un cah. 
de 8 ff , enfin un cah. de k ff., ce qui forme en 
tout 159 ff., si le détail que nous venons de don- 
ner, d'après la Bibliot/u spencer, (VII, p. 80), est 
exact. 

— Métamorphoses ; fastorum libri; conso- 
latio ad Liviam ; in Ibim ; de medicamine 
faciei, et de nuce; de Philomena. (absque 
nota), 2 part, en 1 vol. in-fol. goth. à 
2 col. de 43 lignes. 

Aucun bibliographe , que Je sache, n'avait fait men- 
tion de cette édition précieuse (imprimée avec les 
caractères employés à Rostock , en 1478 , dans un 
Lactance in-fol.). La Bibliotb. impériale s'en est 
procuré on bel exemplaire. 



La première {nrtie, composée de 71 ff., n^'a ni cUtbu, 
ni réel., ni signât. Elle commence de cette 



Liber pHmus Métamorphosé' 
os. Publij OvidH yasonis, IncipU. 

et se termine, au recto du 71* f., par les six ven : 
Orba parité suo... 11 y a ensuite un L bl. ^ La 
seconde partie est de 38 ff seulement, avec des 
signât, de a^e; elle comprend Fastorum titri; 
in ibim; de medicamine faciei; de nuce, et de 
Philomena. Ce dernier morceau se termine, à la 
13* ligne de la 2* col. du verso du 38* f., parles 
roots Finis de Philomena {sic pour Phitomela, qui 
a prévalu). 11 reste à savoir si les autres ouvrages 
d'Ovide ont été imprimés de la même manière. 

— Metamorphoseon libri XV , cum prae- 
missa epistola Domitii Galderini. /m- 
press. Parm3s(per Steph. Corallwn 
M. CGCC Lxxviiii), in-fol. de 202 ff., à 
36 lign. par page. 

Les cahiers ont des signatures de a— x, par 8 IL; 
ar en a 6; y, 8; t et ^, 6; p*, 5, au verso du der- 
nier desquels se lit la souscription. Cest le volume 
des Métamorphoses de l'édition d'Ovide, de Parme, 
l/k77, in-foL, et non celui de l/k79, qui a été vendu 
50 flor. chez Crevenna. Cette dernière est sans 
nom d'imprimeur. 

— Metamorphoseon libri XV. Impressum 

Parmx opéra et impensa AndreœPor- 

tilisR, M.GGCGLXXX. idibvts maiis , 

in-fol. 

188 ff. Oe premier et le dernier sont bl.) à Uù lignes 
par page, avec des signât, de a2— ^. Les f. 2à 6 
renferment tabdl« fabdlarum, et la vie d*Ovide 
par Domit, Calderinus. 

— Editio alia. (in fine) : Jnno saluiis m. 
GCGG. octuagesimo, intra kaledas fe- 
bruarias Publii Nasonis Ovidii Meta- 
morphoseos liber impressus est Pine- 
rolii diligëter emëdatus arte Jacobi 
de liubeis natione galici, pet. in-fol. 

Édition rare, commençant sans pièces préliminaires, 
par le texte de l'auteur ; elle a des signât, de A^X ; 
par cah. de 8 ff , à l'exception de À, qui n'en a que 
0; de B et X, qui en ont 10 chacun, à 36 lignes 
par page. Selon le professeur Gazzera , que die 
M. Amati, il existerait une édition des HerofdeSg 
également impr. à Pignerol, en 1480. 

Plusieurs éditions des Métamorphoses, avec des com- 
mentaires, impr. à la fin du xv* siècle, sont rap- 
portées par Hain, n«* 12169 à 12177, mais eUes ne 
peuvent figurer parmi les livres précieux. 

— Métamorphoses Ovidii, argumentis qui- 
dem soluta oratione, enarrationibus au* 
tem et allegoriis elegiaco versu accur»- 
tissime expositœ , summaque diligentiâ 
ac studio illustratse, per M. Joan. Spren- 
gium , iinacum artinciosis picturis prae- 
cipuas historias apte reprœsentantioas» 
Paris., apud Hieron. deMamef, 1570, 
in-16 de yiii et 178 ff., plus la table. 

Cette petite édition présente 178 vignettes sur boÉJ 
assez nettes, les mêmes que Mamef avait éA 
données en 1566, avec une explication en fran^ 
10 fr. mwr. bL Chardin. Ces vignettes se retitHfti 
vent dans une édition de 1583, in-16, qui se vett 
dait chez de Mamef. 

— Metamobpboseon libri XV. Dublinii, ex offm 

Georg. Gricson, 1729, 2 vol. in-ft. ] 

Un exempt en Gr. Pap. m. cUr. 80 fr. Mac-Gantaff 



tn 



oviDros 



278 



- llKiiioiFBOSEOS lib. XV, reoensiilt, Tarietate 
httnoj» ootisfoe instnixit G.-E. Gierig ; editio 
Miia emeDdata et aucta cura J.-C Jabn. Ltpsiœ, 
SekKkkert, 1817-21, 2 toI. in-S. 10 à 12 fr. 

L^UJtioo de Leipzig, 1804-7, 2 toI. ln-8., est moins 
àkt. U fim réunir à Tune et à l'autre l'article 
flifantt 

Fastoiom liliri YI, rccensuit iiotis<|ne instrnxit 
CL-E. Gierig. Up$ia, Schwickert, 1812, in-8. -> 
Wes renuD et veriwrom in Ovidii Ciistis occnrren- 
Hm id editionem Gierigii accommodatns. Ibid,, 
mi, ÎD^ Les 2 Tol. 10 à 15 fr. 

- Liber epistolanim. In ManteregcUi, 

1473, m-4. de 64 ff. [12515] 

Geoe édition se trouve ordinairement reliée à la suite 
ds JoTénal sorti des mêmes presses (Toy. III , col. 
dK, article Juteraus satire) . 

— Horoidum liber. Per Johannem Glim 
(absque loco et anno), in-fol. 

tiiioa sans diiffires, récL ni si^at. et sans registre, 
cmidaDC en cinq cah. de cinq feuilles chacun, à 
9, SI et même 51 lignes par page, en caractères 
nodk U premier et le dernier feuillet sont blancs. 

U leiie commence arec le second feuillet par les 
dto ttgnes snivantes, impr. en capitales : 

UaPITST : EPI8T0LB : OTIDII 
INC. TVA PB 

n K lennine par les six premiers distiques de la 
ripooK de Cktippa à Aeontiut; après quoi, sans 
MCBK ipparence de lacune, se trouve cette sous- 
oiplMM : 

la» Du et Virçùd Mmiœ Gloriosiâslmœ 
Johaimes Glim: 

O lim piédenx, et Jusqu'alors inconnu, a été l'objet 
fia oiéanire spécial de M. Constant Gazzera, 
ioriié dus le 29« toI. des Memorie delta reale 
àtaâemia ai Torinô, classe des sciences morales, 
IÉaBr.,cic, pp. 5<H{0, mémoire dans lequel Tau- 
Kar te propose de prouver que cette édition des 
Hfnides est non-aeulement antérieure à celle qui 
>F*ni il MonteregtUe en 1473, mais que c'est en- 
OR le pfcmier essai des presses établies en Pié- 
■sai par Glim. <— Voy. notre article Boetids. 

- Heroidmn liber, et de obitu Drusi 
^mois ad LiTiam Augustam ma- 
tran eonsolatoria. Mediolani, per Ja- 
nbmnde Marliano die qmnto martii, 
■coxLxxTnT, în-fol. 

^^taK a 06 IL signât, a— A. et Si lignes par page. 

-Epistolamm libri; de pulice, Philo- 
mena : de remedio amons ; de medica- 
nu ncieî; de nuce {absque nota)j pet. 
ii-foi. 

tidsB en caractères romains (semblables ^ ceux 
^ efapbyait à Mltan vers lb78) , sans chiffres 
■ ricL, mais avec des signât, de a— A, et consis- 
ta en 07 IL à 58 lignes par page. Elle commence 

Pnui OriDn u asoiiis epistola 

■va BEBOIDTM UBEB PRIHTB. 

& irii par ces deux lignes : 

PriLn. OriDii. nasonts. de 

NVCB. UBELLVg. EXPLICIT. 

aUBftÉqne impériale.) 

-Heroides, de pulice , de Philomela, in 
lbâi,de rustico {absque nota\ in-fol. 

C^édUon, qni a Papparcnoe d'une production ita- 
de Fan IftSé cnvifon, consiste en 06 IL à 



55 lignes par page, en caractères romains, sans 
chifnvs, FKlames ni signatures. Les deux preinières 
lignes du 1*' f. recto sont ainsi : 

Pybui. Ovidii : Nasonis. Epistola 
Rym. Heroidym. Liber Prihvs. 

Le De rttstico finit à la 56* ligne du 66* f. verso 
par le mot Finis. (Ebert, n<> 15382, d'après l'exem- 

f>laire de la bibliothèque de Dresde.) II paraît que 
'édition décrite dans la SibL spencer,, VII, 
o? 276, où on l'attribue à Philippe de Lavagna 
(à Milan), vers 1U74-70, est la même que celle-ci; 
la seule différence qu'il y ait entre la description 
qu'en donne le bibliographe anglais et celle d'Ebert, 
c'est que, d'après ce dernier, le volume n'aurait 
point de itSclames, et que, selon le premier, il exis- 
terait des réclames au verso du dernier feuillet de 
chaçfue cahier , comme cela s'est pratiqué dans les 
anciennes éditions de Ferrare. Au reste, il est bien 
certain que ce n'est point une partie de l'édit. de 
Milan, zarot, 1477, ainsi que paraissait le croire le 
bibliothécaire de Dresde. 
Hain décrit, sous le n* 12186 de son Bepertorium , 
une édit. des Heroides et du Liber de nuce (sans 
lieu ni date) , in-4. goih. de 56 ff. à 54 lignes par 
page, sans chiffir., réclames ni signât. 

— Epistole Heroides, cum commentariis 
Antonii Volsci et Hubertiui clerici cres- 
centinatis (praecedunt epistoiae Ant. 
Volsci et Huberti). — (in fine): Hxc 
interpretatio epistolarum Ovidii.... 
édita est in loco Casalis Sancti Evaxii 
anno salutis humaine m. cccc. lxxxi. 
Octavo idus septembris.., Impressit 
Gulielmus de Canepa nova , de cam- 
panilibus de Sancto Salvatore, im- 
pensa prœdicti Hubert ini, venerabilis- 
que sacerdotis presbyteri Stephani de 
Ulmo, pet. in-tol. ou iD-4. 

Première édition de ces deux commentaires, et en 
même temps le seul livre connu imprimé à Casale 
5. Evasi, dans le xy* siècle. Cest un voL fort rare, 
au sujet duquel Panzer, I, 271, donne quelques 
détails, d'après Sassi. 

Un assez grand nombre d'éditions des Heroides, 
avec comment. , mais sans valeur pécuniaire, ont 
paru à la fin du xv* siècle (Elain, n»* 12195 à 12214). 

— Epistolae heroidum novissime recogni- 
tae aptissimisque figuris excultœ, com- 
mentantibus Volsco, Ubertino Crescen- 
tinate et Ascanio, etc. Venetiis, Ber^ 
nardusde Tridino, 1516, in-4. 

Cette édition, imprimée en caractères fort menus, 
contient un copieux commentaire qui environne le 
texte à chaque page ; elle se compose de cxxxviii ff. 
chiffrés, dont l'avant-dernier est mal coté cxxxiii, 
et le dernier cxxxvi (Molini, Opérette, p. 508). 
C'est d'après cette édition qu'a été faite celles de 
Tusculanum, 1525 et 1555, in-4., qui forme lo 
5* vol. de l'Ovide impr. in œdiims Alex. Pagu" 
nini (voy. d-dessus). 

L'édit. de Venise, apudJoan. GrypMum, 1581, in-4., 
avec les commentaires de Ubertinus et de Janus 
Parrhasius n'a ordinairement qu'un prix très-mé- 
diocre, quoiqu'un exempl. en mar. aux armes de 
de Thou, ait été vendu 70 fr. Giraud. 

— Heroides, de arte amandi, de remedio amoris, 

etc. , cum J.-B. Egnatii observa tionibus. Paris., 
Hier on, de Mamef, 1574, in-16, fig. 
Volume peu commun, orné de gravures sur bois dans 
le genre du Petit Bernard , vendu 27 fr. (annoncé 
sans date) en 1829, sans avoir cette valeur. 

— Heroidum epistolae P. Ovidii; et Auli Sabini re- 



279 



OVIDIUS 



280 



sponsioDes, cum Goidonis Morinonil arvumeotisac 
scholiis ; bis accesserunt Jo.-BapL Egnatil obserra- 
tiones. Venettts, ex Biblioiheea aldina, 158S, pcL 
in-& de 221 pp. et 1 1 bU 

Édition peu commane, ainsi que celle de 1588, pet. 
in-8. de 224 pp. et 8 pp. de table, avec cette sous- 
cription : Venetiis, ex tfpogr, Joantds GarrœL 
Cette dernière édition a été augmentée de notes 
par Jac. Rossetti. 

Vend, cbacune 9 sh. Butier. 

— HEB0IBE8 et A. Sabini epistolc, e Bormanni 
maxime recensione édite cura D. Jac. Tan Ijennep, 
qui et suas animadversiones snbjecit; ecUtio se- 
cunda priore auctior et emendatior. AmsieUxkani, 
Hengst, 1812, in-12, 6 à 8 fr. 

Ce livre , que recommande le nom de l'éditeur, est 
un modèle de ce que pourrait être une bonne édi- 
tion critique d*Ovide. Il avait d*abord paru en 1809. 

— Fastorum libri VI. Mediolani, Ânt. 
Zarothus, 1477, die primo aprUis, 
pet. in-fol. de 73 ff., si^. a—i. [12516] 

CSe volume n*est pas, comme la date nous l'avait fiJt 
conjecturer, une partie séparée de l*Ovide entier 
impr. par Zarot, en 1477; on n'v compte que S5 li- 
gnes par page, au lieu de 42 qui sont dans Tédition 
complète. 

— Publii Ovidii Nasonis fastorum libri XII 

quorum sex posteriores a Cl. Barth. Mo- 

nsoti , divioD. substituti sunt. Divioni, 

Guy.'An, Guyot, 1649, iii-4. 

I^ six livres i^outés par Morisot à ceux que nous 
avons d'Ovide n'ont eu que fort peu de succès, et 
cependant nous avons cru devoir les indiquer ici 
aux personnes qui ne les connaîtraient pas. 

— Tristium libri V, exedit. J.-J. Oberlini. 
Argentorati, 1778, in- 8. 4 fr. 

Ëdition estimée. 

— De arte amandi libri ; de remedio amo- 
ris liber. — Impressus in Jugusta per 
Gintherû Zainer^ex Reutlingen pro" 
genitum, antw dni m® cccc^ lxxi°, xv 
KaL febmari, pet. in-fol. goth. [12515] 

Vendu 44 fr. m. bL Gaignat ; 14 llv. double de lord 
Spencer, et IS liv. 10 sh. Hibberi. 

édition la plus ancienne avec date oui ait paru sépa- 
rément de ces deux poèmes , mais postérieure ce- 
pendant aux deux éditions des œuvres d'Ovide , 
impr. dans la même année, puisqu'elle est du mois 
de lévrier, et qu'alors l'anme commençait à Pâ- 
ques. Cet opuscule a 57 (T. à 28 lign. par page, sans 
chiffres, réel, ni signal. Il commence au recto du 
1*' f. par celle ligne : PubM ouidij naaonis sul" 
monensts de,— VArs amandi se termine au 42* f. 
verso ; le De remedio amoris commence au recto 
du f. suivant par cette autre ligne : Publii ouidij 
noionis sulmonen,, et finit au verso du 57* f. 

^ Ouidiir^asonis de arte amandi libri très. 
— ejusdem de remedio amoris libri duo, 
pet. in-4. 

fiditlon sans indication de lieu, de date, ni d'impri- 
meur, mais exécutée avec des caractères qui ont 
beaucoup de rapport avec ceux de Conrad Winters 
de Homburg, imprimeur à Cologne. Comme ce li- 
vre est de la plus grande rareté, nous allons en 
donner la description. 

liB premier poème commence de cette manière : 

Ouidii Naaoniê Sulmonenais de 
arte amandi liber pHmtu incipit ; 

il se termine au verso du 49* f., qui n*a que 14 
yers, par ces deux lignes : 



OuUM Niuonis SutmonenaU poète 
de arte amandi Exptieit. 



Le second poème occupe 18 ff^ et chaque page en- 
tière renferme 24 lignes, comme dans le premier. 
On lit au commencement : 

Ouidii Naaonis Sulmonenâiê poète de 
remedio amoris liber pm' Inefptt, 

et à la fin du 18* t recto : 

OuidU Nasonis Sutmonèsis poète 
de remedio amoris Bxplieît, 

Le volume se termine par S IL qui contiennent une 
pièce de vers intitulée : 

Dictamè ordinatûp ffem ArnoUû Bueriek. 

Vendu 205 fr. mar. r. d'Ourdies, 
n est question dans le cataL de lord Spencer, tome n, 
p. 202, d'une édition qui, au premier coup d'oeil, 

e irait être la même que celleK:i, mais qui, seloB 
Ibdin , diffère par le commencement du Berne- 
dium amoris. Crest probablement celle goe Hain, 
n* 12215, attribue & Clric Zell et qui a égatonent 
07 IL à 24 Ugn. par page. 

— Ouidii I^asonis Sulmonësis poète de 
nûcio sagaci liber incipit. — Ouidii 
Nasonis Sulmonensis pœte de nûcio 
sagaci liber Explicit, pet. in-4. 

Cet opuscule de 7 ff., dont chaque page entière pofie 
25 ou 24 lignes, a été imprimé vers 1407 par Ulric 
Zell. Il peut être regardé comme fort rare. Vendu 
120 fr. a'Ourches. 

~ Ouidii I^asonis Sulmonensis poète |Triû 
puellarum liber incipit. — Ouidii Na- 
sonis Sulmonensis poète \ Triumpuei' 
larum liber explicita in-4. 

Autre opuscule de 7 IL, non moins rare que le précé- 
dent, et sorti des mêmes presses. On en trouve 
la description dans la Bibltoth. spencer» , tome U, 
p. 20S. 

— Ouidii o^uscvAaiabsque nota)^ in-^. goth. 

Ce peUt volume porte le titre suivant dans une bor- 
dure grossièrement gravée sur bois. Ouidii Pfaso-\ 
nis Sulmo- 1 nisis poète liber \ De tribus pueUis \ 
Ouidius de sagaci nuneio \ Ouidius de puUce \ 
PampMlus de amore I Ouidius de nummc \ Oui- 
dius de euculo \ Ouidius de ventre | Ep'ta asn^ 
toria metrice pseripta. L'édition est impr. avec nn 

Gitit caractère gothique qui ressemble 4 celui dn 
artial décrit sous le n* 815 de la BibiiottL speR- 
cer,, tom. Il, p. 170. Les trois premiers opuscidei 
d'Ovide indiqués dans le titre ci-dessus, avec Pon- 
▼rage de Pampbilus, occupent 18 IL non compris le 
frontispice. Le reste manque à l'exempl. décrit dans 
la Biblioth. spencer., 11, p. 218. 
One édit. in-4. du même recueil , contenant 24 IL 1 
54 lign. par page, impr. en caracL goth. et égale- 
ment sans lieu d'impression, ni nom d'imprimeor, 
ni date, est décrite dans le Bepertorium de Hala, 
n« 12255. De son côté Panter, IX, 118, n* 77, ci 
cite une sous la date de 1513. 

— Ovidii nasonis Pelignensis erotica el 
amatoria opuscula, de amoribus, artt 
et modo Amandi , et qua ratione quia 
amoris compos fieri deoeat^ nunc pri- 
mum ex vetustis membranis et msa 
codd. dej^rompta et in lucem édita, ^ 
versa ab lis, quae vulgo inter ejus o^m 
leguntur et cum aliis quibusdam ejuA 
dem argumenti libellis. Francof., typ9^ 
Wolfgangi Richter, 1610, pet. in-8. âà 
215 pp. 



381 



OVIDIUS 



282 



corieax et dcTeon rare, qui réanit plusieurs 
erotiques, en Tërs latins composés dans 
k Bojen âge, ainsi que le poème De Vetula du 
BMQdô-OTide. Melcbior Goldast en a été l'éditeur. 
VoMln 12 fr. m. r. Courtois. —Consultez Fabricius, 
BMiotk, lot,, édiL d'Emesti, I, 467. 

— Publii Ovidii Nasionis {sic) liber de ve- 
tula. -^Publii Ovidii Nasonis Pelignen- 
sis iiber de vetula finit, în-8. ou pet. 
iii-4. 

tenace en Tcrs liexamètres, fanssemeat attribué à 
Orîde dont il n'est pas digne. Le Tolome, qui paraît 
del^ likTO environ, est sans souscription d'impri- 
■Ksr, et ne porte ni chiffres, ni réclames, ni si- 

Ctves ; il est impr. en beaux caractères ronds. 
mmlfere des feuilleis est de 42, et celui des lignes 
de chaque page entière de 28; cependant la dem. 
ne porte que 12 lignes et la souscription fi- 
I ranporlée ri-dessos (Posai, Catalog, mbliot/u 
jttofr., U, SM). Un exemplaire en m. r. 1S9 fr. 
likri en 1M7. 

— Oridii Tïasonis de vetula lîbri III, cum 
Leonis protonotarii sacri palacii bizau- 
tei sub Vatachio principe prsfatione. 
(m fine libri tertii) : Impressus et cor- 
reclus summa cum ditigentia per me 
hkannem Kœlkoff de Lubeck Colonie 
duem Anna natiuitatis dominice mil' 
lesimo quadringentesimo septuagesi- 
Mo nono (1479), in-fol. goth. a 30 lign. 
par page. 

CiiL nre de ce poème faussement attribué à Ovide. 
L'exemplaire de la Biblioth. impériale commence 
an feallec a y, et n'a pas de titre. Il consiste en 
ttft sons les siisnat. a—f. Hain n'indique que 29 IL 

Traductions françaises. 

OEormES complèies d'Ovide, traduites en fran- 
çais (par Baoier, Bayeux, Kenrillars, etc.); publiées 
mm Poocdin. Pari», an vu (1799), 7 vol. in-8. et 
aasi tirés in-4. fig. 

wêA imprimée, et qui est à très-bas prix ; elle 
la tradocL des œuvres d'Ovide, par de 
avec des remarques et le texte lat. Lyon, 
1093, 9 vol. in-12. 

^ OCCTHD dt)vide, précédées de la vie historique 
dDnie. EdUiom royale, 1750, 2 voL pet. in-8. 

lÉtion in^Nimée à La Haye, chez Neaulme, pour 
Piédéric U, roi de Prusse, qui, dit-on, n'en aurait 
Ul tirer que 12 exempl.: quoiqu'elle porte le Ulre 
€Œm9res éCOtide^ ou n'y trouve ni les Hérofdes, 
ai les Métamorphoses. Quelques personnes attri- 
hont à Frédéric lui-même les traductions réunies 
Éam ces deux volumes, mais nous ne croyons pas 
^■11 en soit rtatfteur; ce monarque aura tout sim- 
plemeat fiait usage des traductions déjà existantes 
'jpar exemple de celles du P. de Kervilîars) comme 
û f% fiait pour son édition royale de l'iiorace de 
Ismiw, donnée en 1747 (voy. lU, coL 529). 

— OCtrraES dX)vide, trad. en vers français par Ange- 
Fr. Farian de Salni-Ange, avec des remarques et le 
les Métamorphoses, cinquième édi- 
A0-ft, midiawl, 182S, h vol. in-t2. — Les 
édition, 1822, 2 voU in-i2.~ L'Art 
r, 182S, 1 voL in-12. — Le Remède d'amour, 
de rUéroIde de Sopho et Faon, des regrets 
tm la mort de Tibulle, et d'un choix de quelques 
Msia dX>vide, 182S, 1 voL in.12. 

à eei hait vnUunes se Joignent les deux articles sui- 



Lb BtMiUBS, trad. par de Boisgelio. Paris, MU 
lSS«,in-U. 



Les Amoubs et él^ie de nuoe, trad. par M. Pi- 
rault-des-Chaumes. Pari», Michaud, 1825, in-12. 
Cest jusqu'ici la seule traduction d'Ovide, en vers 
français, à peu pi^ complète, que nous ayons; 
quoique faible, elle se fai 1 1 ire a vec quelque agrémen t . 
Le libraire y a ajouté : Le» poésie» diverse» de Fa- 
riau de Saint-Ange, précédée» d'une notice »ur 
sa vie, nouvelle édition, 1825, io-12. Les 11 vol. 
coûtaient 55 fr. 

— Ovide, traduction nouvelle ( en prose, 
avec le texte en regard). Paris, Pane- 
koucke, 1831-36, 10 vol. in-8. 60 fr., 
et plus en pap. vél. 

Voici l'indication des ouvrages contenus dans chacun 
de ces 10 vol., et les noms des traducteurs : Tome I, 
Héroïde», par M. Ghappuyzi ; — II, Consolation à 
livia Augusta, Halieutiques, Le Noyer, Amour», 
par M. J. Mangeart ; « 111, Art d'aimer. Remède 
d'amour. Cosmétiques, par M. Héguin de Guérie 

— IV, V, Vi, Métamorphoses, par M. Gros;— VU 
et VUI, Faste», par Th. Burette; — IX, Triste», 

Sir M. Vemardé; ~ X, Pontique» et Ibl», par 
. Caresme. 

— Ovide: œuvres complètes, avec la traduction en 
français, publiées sous la direction de M. Nlsard. 
Pari», Dubochet^ 1858, gr. in-8. 15 fr. 

Les Héroîdes elles Amours sont traduits par M. Théo- 
phile Baudement; l'Art d'aimer, le Remède d'a- 
mour, et les Cosmétiques, par M. Gh. Nisard ; les 
Halieutiques, par M. Baudement ; les Métamorpho- 
ses, par MM. L. Puget, Th. Guiard, Ghevriau et 
Fouquier; les Fastes, par M. Fleutelot; les Tristes, 
les Pontiques, Consolation à Livie, et le Noyer, par 
M. Ch. Misard. 

— Cy commence Ouide de Salmonên son 
liure jntitule Métamorphose, Contenât 
XV hures particuliers, moralisie par 
maistre thomas Waleys...., translate c 
compile par Colard mansion. — Fait z 
imprime en la noble ville de Bruges en 
flandres, par Colart Mansion citoien 
dejcelle, ou Mois de May lan de grâce 
M quatre cens . iiif . xx et iiîj (1484), 
gr. in-fol. goth. à 2 col. de 33 lign. 

Ce volume, bien imprimé et orné de (17 grandes et 
lA petites) gravures en bois, commence par l'inti- 
tule ci-dessus, qui accompagne une grande vi- 
gnette. Les 46 premiers if. contiennent la préface 
(prohème), la table, un second et un troisième pro- 
heme ; le texte commence au verso du 40* f. et fi- 
nit au verso du 586* par la souscription : Fait et 
imprime, etc», laquelle, dans une partie des exem- 
plaires, est accompagnée du monogramme de l'im- 
l>rimeur (déjà reproduit tome l, col. 1055 de ce Ma- 
nuel). Nous avons vu un exemplaire qui n'avait que 
80 ff. prélim. suivis de 5 CT. blancs. Vend. 55 fr. La 
Vallière; 58 liv. 17 sh. Hibbert, et serait peut-être 
payé de 1500 à 2000 fr. aujourd'hui. 

L'original latin de l'ouvrage de Thomas Walleys ou 
Valois, composé vers le milieu du xiv* siècle, a été 
Impr. à Pans, chez Josse Badius, l'an 1509, in-4., 
sous le titre de Metamorphosis Ovidiana mora- 
liter,,. explanata, et réimpr. dans la même ville, 
chez Fr. Regnault, en 1515, et chez Th. Lalsné, en 
1521, in-8. 

— La Bible des poètes, metamorphoze. 

— Cy finist la bible des poètes de me^ 
tamorphoze imprime a paris ce pre^ 
mier iour de mars mil quatre cens 
.quatre vings et treze par anthoine 
verard..» gr. in-fol. gotn. à 3 col. de 

47 hgn. fig. sur bois, 24 et clxxxiiij ff. 



288 



ovroius 



284 



Ce livre est la traduction de PouTrage de Thomas 
Walleys, faite par Golard Mansion, et qui avait d^à 
été impr. par lui, en 1484, in-fol. On y a supprimé 
le nom du traducteur et changé une partie au pro- 
logue. La Btblioth. impériale possède deux exempl. 
de cette édition de 1493, impr. sur TfiLiN et enri- 
chis de miniatures. 

— La même Bible des poètes. — Cy finist 
la bible des poètes De metamorphoze 
(sans lieu ni aate), in-fol. goth. à 2 col. 
de 43 lign. fig. sur bois. 

Volume composé de 18 ff. prélimin. et de ccj ff. de 
texte, au verso du dernier desquels commence la 
taMe des chapitres qui occupe les 5 ff. suivants. 
L'édition est impr. avec les petits caract. dont on a 
fait usage pour Verard, et elle a probablement été 
vendue par ce libraire. Un exempf. sur v£juin, avec 
fig. color., se conserve & l*Arsenal. 

— La même Bible des poètes. — Cy fine ce 
présent liwre intitule Ovide métamor- 
phose, translate de latin en francois 
et nouellement imprime a Paris pour 
Anthoine Gérard . . . . ( sans date ), pet. 
in-fol. goth. fig. sur bois. 

Cette édition, qui parait être diflérente des deux pré- 
cédentes, a été vendue 92 fr. en 1824 ; 20 fr. de 
Nugent. Une autre de Paria, Jehan Petit, sans 
date, in-fol. goth. fig. sur bois, est dans le cataL 
Lang, n» 1749. Celle de Paris, PML le Noir, 
1523, in-fol. goth. fig. sur bois, 3 fr. La Valliere; 
12 fr. 50 c Laire ; 15 sh. Hibbert; 44 fr. Libri en 
1857 ; 5 Uv. 5 sh. en 1859. Celle de Paris, PhU. le 
Noir, 1531, in-fol. goth., a encore quelque valeur. 

— Le grand Olympe des histoires poétiques 
du prince de poésie Ovide Naso en sa 
métamorphose... traduit de latin en 
francois. — On les vend a Lyon^ en la 
boutique de liomain Morin,.. (a la fin 
de la tierce partie) : Jmprime,,, a Lyon 
par.,. Denys de Harsy lan de grâce 
1532, 3 part, en 1 vol. in-8. de lxxxviii, 
xcvj et ex vu ff., avec fig. sur bois. 

La plus ancienne édition du Grand Olympe en ce 
format : 10 fr. 50 c Leduc ; 1 liv. 3 sh. Hibbert. 

— Le grand Olympe... œuure authentique et de 
haute artifice, plaine de honneste récréation. Tra- 
duyct du latin en francoys, r imprime nouuelle- 
ment. 1537. On les véd a* Paris... en la boutlQ de 
Pierre Sergent, (au verso du dernier f.) : Cy fine 
du quinzième z dernier liure du grand Olympe.,» 

imprime.., a Paris par Estienne CaueiUer 

Um de grâce M. d. xxxvii, 3 part. pet. in-8. 
goth., avec fig. sur bois (1*** parLxcii ff., 2* part, 
ciiii fll, 3* part, cxx ff. et 4 ff. de table). 

Un exemplaire partagé en 3 vol. et rcl. en mar, r, t 
vendu 17 fr, La \alliere ; 49 fr., même condition, 
Trudaine. 

— ÂDTBEédit. (même titre que ci-dessus). M. D. xxxix. 
On les vend a Paris par Amoul Langelier. (à la 
fin) ! Imprime nouuellement a Pari» par Jehan 
BeaL.. lan de grâce M. d. xxxviii, 3 part. in-8. 
goth. fig. en bois. Dans quelques exemplaires le 
titre porte le nom du libraire Viucml Gantherot 
(pour Gautherot), et le verso du deniier t la mar- 
que que nous doimons & la seconde coU de cette 
page. 

— Les XV uvres de la Métamorphose d*Ouide, con- 
tenant roiympe des histoires poétiques , traduictz 
en francoys, le tout figuré de nouuelles figures et 
bystoires. Imprimé a Paris par Denys lanot, 
1539, in-16, fig* sur bois. 80 ù. Berlin ; et 58 fr. 
Solar. 



fidition en lettres rondes. 

Cette traduction a encore été rélmpr. à Paris, 15U, 
pet. in-8., 50 fr. véUn, Solar ; et enfin sous k litre 
de Quinze livres de ta Métamorphose d'OvidCm 
reveus, corrigés et augmentés de plusieurs figu- 
res oultres les précédentes impressions, Rouen, 
1601, in-10. 




— Trois premiers livres de la Mëtamor- 

{»hosed Ovide, traduictz en vers francois, 
e premier et le second par Clément Ma- 
rot, le tiers par Barthélémy Aneau, my- 
thologisez par allégories historialles, na- 
turelles et morales... illustrés de figures 
et imaffes convenables ; avec une prépa- 
ration ae voie à la lecture et intelligence 
des poètes fabuleux. Lyon,Guil. Rouille. 
(à la fin) : Imprimé par Ma^ Bonhomme 
à Lyon^ 1566, pet. în-8. de 22 Cf. et 
266 pp. 

Ce volume est orné de gravures sur bois, et chaque 
page est entourée de bordures historiées, ce qai 
lui donne du prix, bien que ces fig. soient infé- 
rieures à celles de Tédlt. des Métamorphoses qn^ 
donnée Jean de Tournes en 1557 (voy. d-dessons). 
39 fr. mar. r. Nodier; 11 fr. en veau^ Coste;eB 
mar, r, par Duru, 135 fr. Solar. Le premier Uvn 
de la traduction de Marot a été imprimé séparé 
ment à Lyon, chez Gryphius^ sans date (ver 
1533), in-8. goth. de 20 ff., y compris le titre, m 
est en lettres rondes; et réimpr. à Lyon, Fr 
JustCj 1534, in-10 goth. Nous ignorons si le secom 
a paru séparément, mais ils sont l*un et Pautre dan 
presque toutes les éditions des ceovres do poëte A 
Cahors. * 

— - Les 15 livres de la métamorphose in 
terprétée en rimes françoises par Fr. Ha 
bert. Paris , Marne f, 1582^ 1 tom. ea 
3 vol. in-16, fig. 

Vend. 9 fr. mar, v, Méon, et serait plos cher an 
Jourd'hui. 

Quoiqu'elle ne soit pas bonne , cette versioD a e 
beaucoup de succès dans sa nouveauté. Elle par« 
d'abord à Paris, chez Est. GrouUeau^ en 155" 
pet. in-8., et on Ta souvent réimpr. depuis. Hoc 
citerons les édit. de Paris, JérOme de Mwme. 
1573, 157â, 1580 et 1587, in-lG, avec fig. sur bot 
Cette dernière 12 sh. mar. Hibbert; 15 fr. v. Ai 
Libri, en 1857. 

— Les histoires des poètes, comprises a 



!85 



oviDros 



286 



gnmd Olympe, et en ensnyvant la méta- 
morphose iTOYide et autres additions 
et histoires poétiques propres pour la 
poésie par Cnristofle Deffrans, seigneur 
de la Jalouziere et de la Ghasloniere. 
Nk^rt, Thomas Porteau, 1595, in-4. 

TnrfKiioo en yen, très-parapbrasée : ce qui la dis- 
tingue, c*c9t que PaQteor Fa mise en état d*étre 
àÊBlét CD y adaptant des notes de musique (fii- 
bUMhèqoe impénale, T, 1170). 

La traduction des Métamorphoses d'Ovide en vers 
kinçtts par Raymond et Ch. de Massac, père et 
fb.etpiibtiéepar ce dernier à Paris, chez Fr. 
fmenii^ en 1017, peu in-8., aurait été commencée 
aiiérienremem à celle de Deffrans, aussi la Teraifi- 
cxiM en est-elle plus surannée. 

(^ I rn longtemps figurer dans les bibliothèques la 
tninctiao des Métamorphoses d*OTide en prose 
baii^;ilsc,par Nie. Renouard : toutefois, elle ne 
Bériie d'être citée qu*à cause des Usures dont elle 
CK oniée. U y en a au moins trob éditions in-fol. 
Ules à Paris : la première pour la V Àbel PAn- 
fdûr, 1619; la seconde, pour P. BiUaine, 1037, 
et b troisiènie pour Auç. Courbé, 1051. n s*en 
tTMve quelqoeflbis de beaux eieinpl. en Gr. Pap. 
et rd. en maroquin, La même traduction a été 
aofeii im|r. plusieurs fdis in-8., avec le Jugement 
ée Paris, et antres ourrages du traducteur. On 
cuBipbdra de Pédit. de Porta, V Abel PAnge- 
fkr, 1017, 2 ToL in-8., avec des fig. sniTées par 
>ÊfÊt Isaac, qui aurait été trop payé à 40 fr., est 
paitf i 130 fr. dans le cataL Bertin. 



encore une autre traduction française du 
s poème, également ornée de aravures, celle 
* Pierre du Ryer, Paris, 1000, in-fol., à laquelle 
ot loini le Jugement de Porta, par N. Renouard ; 
de a été réimpr. à Bruxelles, chez Fr. Foppens, 
« Vm, et aussi à Amsterdam, chez Blaeu, en 
1^ inHfoU, et plusieurs fois en S vol. in-12. 
^^■iUiui» pas d^indiquer la traduction des Méta- 
■oqihoies «n vers français par Th. Corneille, Pa- 
ris, Gùim, 1077, et aussi Parta, David, ou Emery, 
tM, S ?(rf. in-12, avec fig. Le traducteur en avait 
paMé les quatre premiers livres dès l*annèe tOGO ; 
(• MM U donna, sons le titre de Pièces choisies 
fOsUe, WM tFadactioo en vers des Héroïdes, en 
■ i«l.tai-lZ 

-Les Métamorphoses, en latin, trad. en 
friDçois, avec des remarques et des ex- 
plicatioiis historiques, par l'abbé Banier. 
Amsterdam, Wetstein, 1732, 2 tom. 
çr. in-fol. fig. de B. Picart et autres. 

Mie édition, recherchée k canse des gravures dont 
4e est ornée: M à 50 fr.; deroi-rel. non rogné, 
M fr. Kenooard, et en mar,, SO à 120 fr., et même 
3» fr. de Labédoyère, en ISCZ H y a quelques 
Çniptaires en uè»-Gr. Pap., d'autant plus pré- 
^mxqoibcooiienoentdes fig. de premier tirage. 
Tcnl «M fr. de Boisset ; 800 fir. Gouttard ; 700 fr. 
■». M. d'Oarcbea» et moins depuis. 

* ^ w si les trois grandes planches imprimées 
*V*^éiiient, qui doivent se trouver page 204, n'ont 
PH été retiiées de Texemplaire. 

Csk éfition a été imprimée en même temps de trois 
■aaitns, savoir : avec la traduction française ci-des- 
*»î — Sfec la tradncu anglaise anonyme de J. Dr>'- 
J«i Jofc Addison, Vf, Congreve, Nie Rowe, John 
uy, de, 2 voL in-foL : 30 à 40 fr. Vend, en très 
«•'■p. 410 fr. Mac-Carthy) — avec la traduction 
J»dalse par Is. Versburg, aussi en 2 vol. in-fol., 
»*AOIlr. >eod. en trèsGr. Pap. 000 fr. salle Sll- 
]yi€n 1800; 000 fr. mar. r. Gaillard, et 170 fr. 
•"Jejeai en 18S1. L'édition avec la version hol- 
"■*■« contient, dit'on, les premières épreuves. 

^Ltt mêmes Métamorphoses, en latin et 



en françois, de la même traduction, avec 
des fig. gravées par les soins de Le Mire 
et Basan. Paris, Leclerc, etc., 1767-71, 
4 vol. in-4., avec 141 pi. 48 à 60 fr., et 
rel. en mar. de 120 à 200 fr. 

Il se trouve quelques exempl. dont les fibres sont 
avant la lettre, ce qui en double le pnx. U y a 
12 exempl. avec le texte tiré sur pap. de Hol- 
lande. Vend. 200 fr. v. éc. Saint-Ceran; 410 fr. 
m. r. Renouard ; 200 fr. m. r. De Bure, et avec la 
suite des eaux-fortes, et plusieurs planches dou- 
bles i^outé^ 1150 fr. de I^bédoyère, eu 1862. 

Ce livre est assez commun, parce qu'il en a été fait 
deux éditions sous la même date. La seconde édit. 
est bien inférieure à la première pour la beauté du 
papier et des épreuves des vignettes et culs-de- 
lam|)e ; de plus, elle ne renferme ordinairement 
que des gravures usées ; il est facile de la recon- 
naître, parce que la page 215 du tome III y est co- 
tée 209) et que le titre du tome IV y est daté de 
1770 au lieu de 1771. 

Les mêmes gravures, dont on a supprimé les bordu- 
res, ont servi à deux édit. des Métamorphoses 
d*Ovide, publiées par Desray, libraire, en 1807 et 
1808 ; Tune de ces éditions, en 2 vol. gr. in-8., 
contient la traduction de Banier, sans le texte : 15 à 
18 fr. — pap. véL 20 à 24 fr. ; l'autre, eu 4 voL 
gr. in-8., est une réimpression de la tradocUon de 
Desaintange (sic) ; nous en parlons ci-après. 

On a payé 17S0 fr., à la dernière vente Renouard, 
un recueil de 130 dessins originaux, par Fr. Bou- 
cher, Eisen, Monnet, Moreau le Jeune, etc., d'après 
lesquels ont été exécutées un même nombre de 
gravures pour Tédit. de 1707, in-4. Ce recueil, for- 
mant 2 vol. in-foL, réunissait à ces dessins les vi- 
gnettes, fleurons et culs-de-lampe gr. par ChoOard 
pour le même ouvrage, trente-six gravures d'a- 
près Moreau pour les Lettres à EmiUe sur la my- 
thologie, épreuves avant la lettre. 

Dans le nombre des éditions de la traduction des 
Métamorphoses , par Banier, on distingue encore 
ceUe de Parta, 17S8, 2 vol. in^k. fig. 10 à 12 ffr., et 
celle A^Amsterdam, 1732, 3 vol. in-12, fig. d'après 
a Picart. 

» Les Métahobphooes, trad. par J.-G. Dubois 
Fontanelle, édition augmentée de notes, avec le 
texte latin, un dictionnaire mythologique et des 
notes, par F.-G. Desfontaines. Porta, 1802, 4 voL 
in-8. fig. 8 à 10 fr. » Pap. vél. 15 fr. 

La même traduction avait d'abord paru en 1707, 
2 vol. gr. in-8. fig. 

— Traduction en vers des Métamorphoses 
d'Ovide, par F. De Saintange. Paris, 
Desray, 1808^ 4 vol. gr. in*8. fig. 24 fr. 
— Pap. Jésus vél., 36 fr. 

Édition ornée des 140 fig. gravées sous la direction 

de Le Mire et Basan. — Il s'en trouve des exem« 

plaires en pap. commun, sans figures. 
La première édition complète de cette traduction est 

de Parta, 1800, 2 vol. in«8. fig. (le traducteur y est 

nommé Desaintange). U y en a des exempL en 

pap. vélin. 
On a faussement attribué à Malfilâtre une traduct. en 

prose des Métamorphoses, publiée à Partat en 

1799, S voL in-8. 

— Les Métamorphoses d*Ovide, traduction 
nouvelle, avec le texte latin, suivie de 
l'explication des fables et de notes, par 
G.-T. Villenave. Paris, Gay, imprime^ 
rie de P. Didot Vaine, 1806-22, 4 vol. 
gr. in-8. fig. 

Celte édition s'est publiée en 24 livraisons, aux prix 
suivants, pour chaque livrais. : pap. ordin. 8 fr. ; 
~ Pap. vel. 10 fir. ;— in-4. 10 fr. ; gr. in-4. pap. vél. 
28 fr. ; » iD-4. pap. Jésus véL 52 fr. ; « idem, 



287 



OVIDIUS 



288 



avec les eaux-fortes, AO fr», prix qui sont ré- 
duits maintenant à moins du sixième. On a an- 
noncé deux exemplaires imprimés sur vêliii. Un 
troisième dcTait être accompagné des dessins ori- 
ginaux, par Lebarbier, Monsiau et Moreau. 
Une seconde édition de cette traduction , accompa- 
gnée du texte, mais sans figures, a été impr. en 
1825, en 4 toI. in-12. 

— Les ÂH0UR8 mythologiques, trad. des Métamor- 
pAioses d*Ovide, piar de Pongerville ; troisième édi- 
tion, revue et considérablement augmentée. PU' 
rii, Dondey-Dupré, 1827, gr. in-18, avec une pi. 
d'après Devéria. Pap. véU, k fr. 50 c. 

— Le Procès d'Aiax et d*UIisse pour les armes 
d'Achilles, contenu au trexiesme liure de la Méta- 
morphose d'Ouide, translaté en lan^e françoise 
par M. lacques Ck)llin, Abbé de Samt Ambroise. 
Fremise la description des dictes armes, translatée 
du grec Homère en françois. Et à la fin du procès 
aulcunes élégantes eplstres par le dict M. I. CoUin. 
A Lyon, par Pierre de Tours, 1547, pet. in-8. de 
82 ff., avec quelques fig. sur bois. 

Traduction en vers de 10 syllabes. Un exempl. en 
moi*, r. par Trauu, est porté & 90 fr. dans le 
catal. de M. de Lacarelle, Paris, Pof<er,1859. 

— La métamorphose d'Ovide figurée (texte 
en vers françois). Lyon, par lan de 
Tournes, 1557, pet. in-8. sign. a — mm, 
plusmi f. pour la marque de 1 imprimeur. 

Volume de 90 fll, y compris 2 ff. prélim. pour le 
frontispice et la dédicace. Le corps du volume con- 
tient 170 fig. gravées sur bois et tirées des deux 
côtés des feuillets, avec un huitain irapr. en itali- 
ques, au-dessous de chaque planche. Cette iolie 
suite de vignettes est généralement attribuée à 
Bernard Salomon dit le Petit-Bernard : 15 fr. 
mar, r. La Valliere ; IS fr. 60 c. Duriez ; S7 fr. 
50 c. Pixerécourt ; 40 fr. mar, r. Coste. 

L'édition de ces planches, Lyon, Jean de Tournes, 
1504, in-8. de 91 ff., signât, a— miij, avec 178 vi- 
gnettes et des bordures, n'est pas inférieure à la 
première, parce que les planches en bois suppor- 
tent un nombreux tirage sans s'affaiblir : 6 tr, 
Mac-Carthy ; 10 fr. Goulon ; 19 fr. en 18S9 ; 36 fr. 
Veinant. Les mêmes planches, ou du moins des 
planches copiées sur celles-ci, ont servi è une édi- 
tion de Paris, De Marnef, 1566. in-16. Vend. 
15 sh. 6 d. mar. Hibbert; 19 fr. Nodier. —Voy. ci- 
dessus. 

De Tournes a fait usage des planches originales dans 
le volume dont voici le titre : 

LaVita et Metamorphoseo d'Ovidio, figurato 
etabbreviato in forma d'epigrammi da Gabr. Sy- 
meoni. Uone, Giov, di TorneSt 1559, pet. in-8., 
avec bordures et figures gr. sur bois. 

On doit trouver dans ce livre 245 pp., plus la table 
et un f. bl., ensuite Apologia générale di H. Ga- 
àriello Simeoni.,. 16 ff. et La natura et effetti 
délia luna, 8 ff., deux opuscules annoncés sur le 
titre du livre. Les exemplaires bien conservés sont 
fort recherchés. 58 fr. m. bl, Coste. 

Les De Tournes ont donné une nouvelle édition de 
ce livre, à Lyon, en 1584, avec les mêmes plan- 
ches qu'ils avaient déjà fait paraître en 1557, en 
1564 et en 1583, avec un texte fk*ançais. Un exem- 
plaire de cette édii. de 1584, rel. en mar, v, par 
Trautx, 125 fr. Solar. Quoique les bordures qui 
encadrent les pages de ces différentes édii. soient 
d'un style assez erotique. De Tournes les a em- 
ployées dans l'édition des Psaumes mis en vers par 
Marot et Théodore de Beze, qu'il a donnée en 1557. 

Excellente figuren (Excellentes figures ti- 
rées des XV livres des Métamorphoses d'Ovide, avec 
leur explication, en flamand, par Guill. Borluyt de 
Gand). Uons, Jan van Tournes, 1557, in-8. 

Ce sont encore les figures de Bernard Salomon qui 
donnent du prix à ce livre assez rare. Vend. 5 flor. 



Crevenna ; 100 flor. Borluut, et un exemplaire 
titre, 25 ff., même vente. 

— L'Ovide en belle humeur de M. d'As- 
soucy. Suivant la copie impr. à Paris, 
1651 , pet. in-12 de 94 pp. , y compris 
le titre. 

D'Assoucy trouve sans doute moins de lecteurs au- 
jourd'hui que du temps de Boileau; néanmoins 
nous ne devions pas omettre son Ovide, 'car la Jolie 
édition que nous citons est sortie des proses des 
Elsevier de Leyde. Cest un des livres les moins 
importants, il est vrai, mais aussi un des plus rares 
que nous aient laissés ces imprimeurs célèbres ; 
45 fr. Desjobert; 105 fr. en 1829; 52 Dr. en 1830; 
140 fr., à Gand, en 1851 ; 62 fr. mar, bL Veinant. 

VOvide en belle humeur (premier livre) a d'abord 
été impr. à Paris, vers 1650, in-4. ; puis réimpr. 
dans la même ville, en 1653, enrichy de toutes 
ses figures burlesques, in-4., et augmenté de l'en- 
lèvement de Proserpine et du jugement de Pa- 
ris, en 1659, en 1664, pet. in-12. — Antre éditioB, 
Lyon, Ci. de la Roche, 1658, in-12, 5 à 6 fr., ei id. 
en mar, bL par Trautz, 38 fr. Solar. 

Un autre ouvrage du même genre, et qui n'eut pas 
alors moins de succès que celui-ci, a pour litre : 
Ovide bouffon, ou les Métamorphoses en vers 
burlesques, par L. Bicher, Paris, Quinet, 16k9-52, 
in-4. Les cinq prem. livres. — Réimpr. à Parts, 
Loyson, en 1662 et en 1665, in-12. 8 à 5 f r. L'édi- 
tion de 1662 a été vendue Jusqu'à 22 fr. mar, r, 
Nodier, en 1830 ; 16 f r. 50 c, en veau, Veinaat. 

— J. Posthii tetrasticha (lat.-£erm.) in 

Ovidii Metamorph. librosXv, quîbus 

acccsserunt Vir^ilii Solis figurae ele^an- 

tiss. et iam pnmum in lucem edit». 

Franco f,, G. Corvinus, 1563 (aussi 

1568), in-4. oblong. 

Ce sont 356 figures sur bois, avec un riche eniaa- 
rage. 41 fr. 2* vente Quatremère. 

Voici encore deux suites de figures pour le mOtiie 
ouvrage : 

Metamorphoseon si ve transforma tioniim Orfdia- 
narum libri quindecim, aeneis Ibrmis ab Abu Tcm- 
pesta incisi, et a Petro de Jode in lucem editi. 
WiUi. Janssonius excudebat Amstetodami (drca 
16{kO), in-4. obi. 150 pi. gr. à l'eau-forte. 

Un exemplaire en mar. olive , avec des quarraiiis 
français écrits à la main à l'époque de la puldiciitioa 
de ces planches, 81 fr. Solar. 

Les Mëtahobphoses d'Ovide, en 150 plancbes 
dessinées et gravées à l'eau-forte par W. Banr, et 
précédées d'une épitre dédicatoire, en allemand, la- 
quelle est datée de Vienne {yiennœ-Austriœ)^ 1041. 
— Les mêmes pièces, réduites par Melchior Kyssel, 
avec un titre allemand, daté d'Augsbonrg, fl68L 
Ces deux suites, collées l'une à côté de l'autre, sur 
des cartouches grav. gr. in-fol., ont été vend. 49 fr. 
Lamy. La seconde suite (50 pi. et le titre), 25 fk*. St c 
Renouant. 

— Métamorphoses d'Ovide en rondeaux 
(par Isaac Benserade). Paris, impri- 
merie royale, 1676, gjc. in-4. 

Édition recherchée uniquement à cause des graT. de 
Le Clerc, P, Chauveau et /. Le Poutre, doni elle 
est ornée. 12 à 20 fr. 

L'édition A^Amsterd,, Pierre Mortier, 1697, pet. 
ln-8., pour laquelle le graveur Van Hagen a copié 
les figures de l'édition de Paris, a encore quelqiM 
valeur. Vend. 18 (ir. 50 c m. t;.en 1815, et 43 n*. Me 
mai\ bl. Labédoyère, et même reliure, 65 fr. No- 
dier ^ 20 fr. mar. r. Solar. Pourtant elle est moins 
précieuse que celle ù^Amsterd.» Abr, 9Folfç€m§, 
1679, in-12, fig., et qui a été Tend. 15 fr. st. r. 



OVIDIUS 



290 



Bfiard; 12 fr. 50 c Tél. Renouant ; 22 fr. Borluut. 
Uyen a one aotre. Jouxte la copie impr, à l*impr, 
rv|L (i la Sphère), 1677, pet. in-12, sans autres fig. 
qu'BB titre gravé et que Ton attribue également aux 
Oxrier : k fr. Bérard ; 17 fr. Pixerécourt; 15 fr. Gi- 



-Voy. PASSiEUS. 

-Lesxxj. epistres douide translatées de 
latin en francoys : par reuerend père en 
dieu rooDseîgnr leuesque dâgoulesme 
(Octavien de Saint-Gelais). — Jmprime 
a Paris par Michel le noir demourant 
sur le pont saïct michel a lenseigne 
satct Jehan leuangeliste, Lan Mil cinq 
ctAs Le vingt t neufuiesme iour doc- 
tobrt, in-4. goth., feuillets non chiffrés, 
fig. sur bois. 

Celle ëdiiioD,jusqu*ici presque inconnue, se conserve 
tes la biUioUièque ducale, \ Panne. Nous en de- 
toula description à Pobligeance de M. Ange Pez- 
ana. savant bibiiotbécairc de ci't éiablisseinent 
buéraire. Lt premier f. porte au recto le titre ci- 
fcssas, imprimé en h lign., avec la marque de 
I^DpriiDear, et au Terso une grav. sur bois. \jr se- 
CMO L contient un prologue servant de dédicace, 
oîi ie traducteur appelle cet ouvrage le premier 
lakar de sa plume. Au S* f. commence la traduc- 
UoD impr. en caract. goth., avec le texte latin im- 

C'né en caract. ronds sur les marges extérieures, 
laèle de ce livre occupe le recto de Tavant-der- 
■ierl, dont le verso piésente la souscription de 
Tiapriiiiear, et une gi^vure eu bois représentant 
mb personnages i une table, avec le mot Ovidius 
K^nsousde la ûgurc placée au milieu. Au recto 
te éemier L est impnmée la marque de Michel 
Le Mr, en grande dimension (déjà reproduite dans 
Mreiomel, COL 1857). 

— Les xxj epistres douide translatées de 
bdn en francoys par reuerend père en 
dieu môseigneur leuesque dangoulesme 
(Octafien de Saint-Gelais). — imprime 
a Paris pour Anthoine verard mar- 
chât libraire demourant,,. en la rue 
sainct iaques près petit pont.,, (vers 
IW), pet. in*4. goth. de 129 ff. à 
3S lign. par page, avec fig. sur bois. 



itOB BTcsque aussi rare que la précédente. La Bi- 
MbiMqae impériale en conserve deux exempl. 

sur TÊUH. 



— Les vingt une epistres douide transla* 

tees de latin en francois par Octauien 

de Saint-Gelais. Paris, Jean Trepperel 

{le ^ mars 1506), in-4. goth. fig. 

\mt, avec Onde de arte amandi, en français, impr. 
i Gaàre, et deux autres pièces du même genre, 
Vfr. Rcgnaoli-Bretel ; 4 Uv. A sh. Heber; en véL, 
«ws de Boortoa Goodé, 5 liv. Libri, en 1859. 

- SowTT les xxi espistres douide : traslatees i latT 
CB ftaacois p reomod nere en dieu maistre Octo- 
■ii de sait gebix eueaQdaKOulesil^ xxiji. (au verso 
te dera. t) : Cy ftnist le Uure des epistres (te 
Mde monuelianenl imprime a Paris le .xx, iour 
de (euèrier Um mil eiitq cens xxv, pet. in-ft. gotb. 
de 118 C BOQ chiflirés, avec fig. sur bois. 

teaa avec an titre en rouge et noir, et le texte en 
■■te. Gène de Paris, par la veufue feu Jehan 
Trient (et quelqneloîs avec le nom de Jehan 
^«■BioO— a lèseigne de iescu de Pràee, sans 
tee, kk^ 9otli*« aussi avec un titre en rouge et 
iair, est éa même genre que la précédente, ei con- 



ToH£ IT. 



tient également 118 ff. Vend, en m. citr, iU fr. 50 c. 
Thierry; SI fr. Leduc; 4 liv. U sh. Hebor; 92 fr. 
mar, bl, Solar. Nous en avons vu une autre de Pa- 
ris, acheuee dimprimer le 23 février 1525, pet. 
in-4. goth. de 114 ff. sign. a~ziii, avec le texte latin 
en marge et des fig. sur bois. 
Nous citerons encore les éditions suivantes: 

— Lyon, Oliuier ArnouUet, 1522, le xix de Auril, 
in-4. goth. 11 fr. llevoll. 

— Paris, en la boutique de Galliot du Pre (impr. 
par Pierre Vidoue)^ 1528, peu in-8. de clîJ ff. let- 
tres rondes avec vignettes sur bois : 20 à 30 fr. 
Vend. 44 fr. 50 c Bevoil. L'cxempl. qui, réuni aux 
Contrepislres d'Ovide, de Mich. d*Amboise, 1541, 
et TuMCi en mar, bl., s'était vend. 9 fr. 10 c. seule- 
ment cher. Méon, a été revend. S9 fr. en décembre 
1814, ensuite 73 fr. 5 c. Goulon ; 47 fr. 50 c. en 1839. 

— Lyon, J, Bcsson, pet. in-4. goth. fig. sur bois. 7 fr. 
imparfait, Chardin. 

— Nouuellemenl revues et corrigées. Paris, Guii, de 
Bossozel, 1534, pet. ln-8. fig. sur bois de cxxxv ff., 
plus 16 ff. pour les quatre épitres ajoutées. 

— > Nouvellement revues et corrigées outre les précé- 
dentes impressions, {sans nom de lieu ni (Cimpri- 
meur), 1538, pet. in-8., avec une petite grav. sur 
bois à la téie de chaque épitre. 

-^ Paris, par Denys Janot, imprimeur, 1541, pet. 
in-8. de 182 ff. chiffrés, et un pour la table, avec 
fig. sur bois ii chaque épitre. 

— Les mômes, plus quatre epistres d'Ovide nouuelle- 
ment faictes et composées oullre les premières par 
M* André de la Vigne. On les vend a Paris, par 
Guillaume le Bret, 1544, in-10. En mar, r. par 
Trautz, 62 fr. Veinant. 

— A Rouen, par Nie. Leroux, pour P, Begnault, 
libraire à Paris, 1544, pet. in-8. 47 fr. mar. bl. 
Veinant. 

— Paris, Nie, du Chemin, 1546, in- 16 de 183 ff. 
Dans ces quatre dernières éditions il se trouve de plus 

que dans les autres quatre épitres sous le nom d'O- 
vide composées en vers par André de La Vigne. 
Octavien de Saint-Gelais a aussi donné un petit vo- 
lume intitulé : Hecueil des epistres douide trans- 
late en francoys o vray ligne pour ligne faisant 
mention des cinq loyales amoureuses qui foi- 
soient complaintes et douloureuses lamentations, 
(à la fin) : Cy finist lappel des trois dames contre 
la belle Sans Sy, in-4. de 16 ff. à 2 col., caract. 
gotb. (en vers). 2 liv. 19 sh. Heber. 

— Les vingt-un epistres d*Ovîde : les dix 

premières sont traduites par Charles 
Fontaine , le reste est par lui revu et 
augmenté de préfaces; les amours de 
Mars et de Venus , le ravissement de 
Proserpine, imitation d'Homère et d'O- 
vide (trad. par Joach. du Bellay). Lyotiy 
Jeande Tournes, 1556, in-16 de 459 pp. 
y compris la table et Ferrata, avec ng. 
en bois. 

Toutes ces traductions sont en vers : celles des onze 
épitres qui n'appartiennent pas à Fontaine sont 
d*Oct. de Saint-Gelais, à l'exception de la 17* et de 
la 18*, du seigneur de Saint-UomaL Le même re- 
cueil a été réimpr. chez /. de Tournes, en 1573, 
in-16 de 446 pp. etl f. pour la marque du libraire. 
10 fr. 50 c Coulon; 19 fr. 50 c. mar, bl. Coste; 
20 fr. cartonné. Veinant; et à Paris, Hier, de 
Marnef, 1571, et en 1580, in-16, fig. sur bois. Les 
dix àpttres trad. par Ch. Fontaine avaient déjà 
paru k Lyon par Eustace Barricat pour Phili- 
bert Rollet (et /. Temporal), 1552, in-16, avec la 
réponse à icelles epistres, par Mich, d'Amboise 
dit l'Esclave fortuné (39 fr. mar, r. Saimon). Ces 
réponses ne sont ici qu'au nombre de dix, mais il 
en existe quinze qui ont paru ensemble sous le titre 
«oivant : 

10 



291 



ovroius 



292 



Les CoirniEPiSTBES d^Oride, nouvellement in- 
ventées et composées par Michel d*Amboyse... sei- 
gneur de Chevillon, ob. sont contenues plusieurs 
choses récréatives et dignes de lire. Paris, Daiys 
Janot, 1541, pet. in-8 de 120 ff., avec fig. sur hoia, 
90 fr. m. citr. Labédoyère, et quelquefois l>eaucoup 
moins. — Réimpr. à Paris, chez Pierre Sergent, 
ou Maurice de la Porte, IMd, iu-16 de 111 tt, 
sans vignettes. 

— Commentaires sur les Épttres d'Ovide, avec la 
traduction en vers franc, des mêmes épttres, par 
a.-Gasp. Bachet de Méziriac ; édit. augmentée de 
quelques ouvrages du même auteur (publiés par de 
Sallengrc). La Haye, 171Ô, 2 vol. pet. in-8. 

Ouvrage estimé beaucoup plus pour le savant com- 
mentaire quMI renferme que pour la traduction en 
vers français de huit épitres d'Ovide qui en fait le 
fond. Il a\aitd'al)ord paru à Bourg -en-Bresse, chez 
Jean Tainturier, en 1626, 2 tom. en 1 vol. in-8., 
mais l'édit. de Sallengre est préférable; c'est cepen- 
dant un livre de peu de valeur, même lorsqu'il est 
en Gr. Pap. 

— Les Héroïdes d'Ovide, traduites en vers 
français (par Jean-de-Dieu-Raymond 
de Ôoisgelin de Cucé). Philadelphie 
(Paris, Pierres)^ 1786, 1 tom. en 2 vol. 
gr. in-8. pap. vél. 

Cette belle édition, tirée h très-petit nombre pour l'au- 
teur et ses amis, renferme le texte latin. Les Fastes 
y occupent &19 pp. précédées d'un Discours pré- 
liminaire, en "70 pp. (plus une pièce de 80 vers, 
pp. 71 à 74), et suivies de Céix et Alcyonne, ex- 
trait des Métamorphoses d'Ovide, trad. en prose 
avec le texte lat, pp. A20 à 449. 11 doit se trouver 
ensuite un feuillet d'errata, qui n'est pas dans 
l'exemplaire en papier ordinaire de la Bibliothèque 
impériale, lequel nous parait être ce qu'en terme 
d'imprimerie on appelle de mise en train. Vend, en 
pap. vél. 15 fr. 50 c Pixerécourt ; 16 fr. Salmon, et 
plus cher autrefois. H avait d^à été donné sous le 
même titre, et avec la date de 1784, une t^dition de 
cette traduction, sans le texte latin, en 1 vol. pet. 
in-8., impr. sur beau pap. vél. azuré, contenant 
xci pp. pour le discours préliminaire, et 267 pp. 
pour la traduction, y compris œlle de Céix et Al- 
cyonne, qui commence ft la page 245, plusl f. pour 
l'errata. Cette édition, soruc aussi des pccsses de 
Pierres, n'a également été tirée qu'à un très-petit 
nombre d'exemplaires. 21 fr. 50 c. mar. vioU fig. 
i^Jouiées, Labédoyère; 12 fr. Pixerécourt ; 15 fr. Sal- 
mon. J'en ai indiqué une autre dans le Manuel 
(S* édit., tome U, p. 607) sous le titre d'/Zéroldes 
du galant Ovide, i^iladelphie, 1784, in-8. de 368 pp. 
pap. vél. avec le texte lat., dont un exemplaire a été 
vend. 46 fr. salle Silvestre en 1805; mais quoique cet 

temps, 
'exacti- 
daté de 
Î784 que je possède n'a point de tex'ie latin, et le 
mot galant ne se lit pas sur le titre. Néanmoins, si 
ce vol. a réellement 368 pp., comme je l'ai dit, ce 
doit être une édition difTérente des deux que je viens 
de décrire. Au reste, cette traduction, qui suit 
de très-près le texte latin (3972 vers latins y sont 
rendus par 3076 vers français), n'est pas sans mé- 
rite, et on l'a choisie ponr faire suite à celle que 
DesaintauKe a donnée des autres parties d'Ovide. 
— Voyez ci-dessus. 

Les ÉlEgies d'Ovide pendant son exil, trad. en 

franc., avec des remarques crit. et hist. (par le 
P. J.-M. de Kervillars), avec le latin. Paris, 1723- 
26, 2 vol. in-12. 

Ces 2 vol., qui ont été réimpr. en 1738, contiennent 
les Tristes et les Lettres écrites du Pont ; on y 
ajoute un 3* vol. impr. en 1756, contenant des 
Pables choisies des Fastes d'Ovide, par le même 
traducteur. 

«- Tradcction des Fastes avec des notes et des re- 




cherches de critique, d'histoire, etc., par Bayeax. 
Paris, 1783, 4 voL in-8. fig. 10 à 12 fr. ; tirée in-4. 
15 ft 18 fr. 

— Les Fastes, trad. en vers, avec des remarques, 
par F. Desaintange, avec le texte laL Paris, ISOSi, 
2 vol. in-8. 10 fr., et plus cher en Gr. Pap. véL 

— Ouide de arte amandi translate de latin 
en francoys. — Cy fimst Ouide de Lart 
daymer auecqs les sept arts liberaukc, 
nouuellement imprime a Genesue, pet. 
in-4. goth. de 42 fT. à 2 col. sign. a---k. 

Traduction abrégée, en vers de 8 syllabes, avec le 
texte en marge: vend., avec deux autres pièces, 
13 fr. m. r. La Valliere; et seule, en mar. v., riche 
dorure, 91 fr. Ganda, et 75 fr. Solar. 

Dans cette édit. de Genève le titre porte le chiffre x 
cah., que l'on a mal interprété par la date 1490 ou 
1510. Au verso du dem. feuillet du cah. 9 com- 
mence le poème intitulé La chief damowr. 

Une autre édition du même 11 vre impr. à Genèce, saas 
date, in-8. goth., a été vend. 3 rr. chez Mac-Car- 
thy, et 2 liv. 15 sh. chez llcber. 

— Ovide de l'art d'aymer, translaté de latin en fran- 
çois; avec plusieurs autres petitz œuures dont le 
contenu est à la page suyvante ; le tout mieux que 
par cy-deuant reueu et corrigé. En Anvers, chez 
Gérard Spelman, anno 1556, in-16 de 116 CL non 
chiffrés, sign. a—p.iv. 

Ce volume, devenu rare, est la réimpression d*on 
semblable recueil impr. à Paris, chez Estienne 
Groulleau, en 1548, pet. in-8. selon Du Verdier, 
qui en attribue mal à propos toutes les pièces à Al- 
bin des A venelles. 11 faut distinguer dans ce re- 
cueil deux parties différentes. La première, conte- 
nant VArt d'aimer, la Clef d'aonour et les Sept 
arts libéraux d'amour, en vers de 8 syllabes, avait 
d'abord été impr. k Genève, sans date, in-4. Ces 
trois pièces, anonymes, mais qui api»rtieancnt 
bien à un même auteur, sont, au Jugement de La 
Monnoye (noie sur Du Verdier, I, 39), une mau- 
vaise imitation (très-abrégée) des trais livres dX>- 
vide De Arte amandi. Dans la seconde de ces pièces 
intitulée La chief d'amottr, ou La cief d'amour 
selon les dernières éditions, se trouve vers la fin la 
date du 25 octobre 1500 exprimée en quatre vers^ 
C'est donc bien à tort que dans une note manu- 
scrite, le président Doubler, cité par Barbier (Dtcf. 
des anonymes, n» 13500), attribue cette unadoctioB 
de l'Art d'aimer l Raoul de Beauvais, poëce du 
XII* siècle, qui, selon Galland, Acad. des inscript,, 
11, 730, serait l'auteur du Roman de Percerai, et 
aurait aussi mis en roman l'Art d'aimer drOride. 
La seconde partie est en entier d'Albin des Ave- 
nelles, nommé au commencement du Remède d*a- 
mour, opuscule en vere de 10 syllabes publié d'a- 
bord séparément vers 1505 (voy.'l, col. 70). 

Toutes les pièces de ce recueil, et un Discours fait a 
Vhonneur de l'amour chaste pudique, au fnetnris 
de l'impudique, font partie de redit de PariM, 
Nie. Bonfons (vers 1580), in-16. Vend., en mar, 
bL, 1 liv. 11 sh. Ubri, en 1850. 

— Ovide du remède damours , translate 
Douuellement de latin en francoys, auec 
lexplication des fables côsonantes au 
texte, imprime a Paris. — Imprime a 
Paris le quatriesme iour de feurier, 
Lan mil cinq cens et neuf pour ^n- 
thoine verard.,, pet. in-fol. goth. de 
117 ff. à 39 lign. par page, avec trois 
fig. sur bois. 

Traduction anonyme en vers. 100 fr. mar. r. De 
Bure. L'exempl. sur v£lin, avec S miniatures, 
vend. 196 fr. Gaignat ; 200 fr. La Valliere ; S25 fr. .Mac- 
Carthy, est maintenant à la Bibliothèque impériale, 
où il s'en trouvait d^à une autre du mâiiie genre. 



193 



OVIDIUS 



294 



- La Unn «rOfide de Part d*aimer et des re- 
nMcs d^mour, k quoi sont ajoutez les poCmes de 
Md^mbellir le Tisage, du noyer, des poissons, 
4e b puce, et du langage des béies et des oiseaux 
iMKreoKat b Pbilonièle), le tout rendu fort hon- 
ifte ,en laL, en franc., avec des notes par Mich. 
de MuoUes, abbé de ViUeloin). Paris, Lamy, 16<M), 
MI 

OB fine rare a été payé SO fr. à une des ventes de 
Qk Nodier, et senleinent 6 fr. eu 1839. L'exemplaire 
di comte d'Hoym n*avait été Tendu que 5 fr. 5 c. 
(taliéoo. 

I ot nosdoote singulier qu*un ecclésiastique ait em- 
ybyé son temps k traduire les poëines les pins éro- 
li^ pour ne pas dire les plus obscènes, d*Ovide ; 
■û hooni soit qui mal y pense, car, pour s*excu- 
KT. le bon Marolles a grand soin de nous dire dans 
M renarqoes qu*U n'a pas pris de plaisir à le 
/Ure, et qu'il souhaite qu'on n'en prenne pas en 
Uteia ta traduction. Or, sur ce polnt-lk, il faut 
oMfcair qa*U a été servi à souhait, tant pour ce 
ntaae qoe pour les autres ouvrages du même 
padeqa'uamis en français; et notez quMl les a 
kos tradoiu, à rexception des Méumorphoses, 
dsstll n'ïi donné qu'une partie. 

- OECTin galantes et amoureuses d'Ovide. AmS' 
i, 1770, 2 vol. in-12. 



Trwdaetiont italiennes, espagnoles, allemandes 
et anglaises» 

— Oridiî Opéra, cum appositis italico car- 
miné ioterpretationibus, ac notis. Me- 
didani, t789-94, 9 vol. în-8. 

Cb f Tolomes, parmi lesquels les Fastes ne sont pas 
oa^cis, font partie du nouveau Corpus poetarum 
Itfiaonon, eum appositis italico carminé inter- 
Vnutkmibus, impr. à Milan, et qui, d'après les 
aoonoes, devait former 50 vol.; mais qui, nous le 
aayoïB, n^ pas été terminé. 

— Oridio metamorphoseos uulgare ( in 
posa tradotto da Giovanni de* Bonsi- 
gBori di città di Castello). — Stampato 
in yenetia per Zoane rosso uercellese 
adhutantiadel... Lucantonio Zonta 
foreniino. M. cccc. Lxxxxyii. Adi x 
dd mete de aprile, in-fol. à 2 col. fig. 
iv bois. 



édition de cette traduction composée vers 
VS%f et que La Crusca n'a citée nue d'après des ma- 
■oKrits. Le volume u k IL prélimin. et CXLI tt. 
cUbés, avec des sign. de a— s. On remarque à plu- 
nevs des gravures les lettres i a, qui probable- 
Beat sont le monogramme du graveur. Vend. 
S»fr. » c Brieooe-Laire ; 1 liv. 11 sh. liibbert. 
Miiioa de Venise, per Christ, de Pensa ad instan- 
fia m miser Lucantonio Zonta, 1501, adi vij de 
marto, In-toL, avec les mêmes figures, 12 fr. 
U Vallkre. Les autres réimpressions ont peu de 



l' méadioa des Métamorphoses in oitava rima, 
par Me AgoaUni, Venise, Nie. di AristoteU detto 
2oppto0,15AS, in^. à 2 col. fig. sur bois, a été cf- 
hctt par oeDe d'AgviUara , mais sa rareté lui con- 
serva quelque prix, ainsi qu'à l'édition dont le titre 



Oi OviDio le meianoorphosi... tradotte del latido 
iavalgar verao, coo le sue allégorie, signlficationi 
«t didûraiioai délie lauole in prosa. Aggionloui 
«noanenie ta aoa tauola... Et di nuouo corretto : 
mwponu per Nicoio de gli Augustin!, ristampato.,. 
adaufoMifOy tt speae ai Federico Toresano in Ve- 
aetia, 1M7, in4L de 167 (L, dont les deux derniers 
MB cUflréSi, avec des fig. sur bois. 

rare, qoi appartient à la collection al- 



dine : 7 liv. 10 sh. Benouard, à Londres, et quel- 
quefois beaucoup moins. 

— Le Metamorfosi ridotte da Gio.-And. 
deir ÂDguillara in ottava rima : con le 
annotationi di Gins. Horologgi et gli ar- 
gomenti et postille di Fr. Turclii. Venet., 
Bem. Giunti, 1584, pet. in-4. de viii fi. 
et 547 pp., fig. de Giacomo Franco. 

La plus recherchée des anciennes éditions de cette 
traduct., devenue classique en Italie : elle vaut de 
12 à 18 fr., et un exempt, en m. r. a méuie été 
vendu 35 fr. St-Martin; 1 liv. 15 sh. Hibbcrt;en 
véL, 1 liv. Libri. Mais il est à remarquer que 
Giunti a fait deux éditions de ce livre sous la date 
de 15821, et avec les mêmes figures. La première est 
celle dont la dernière page est cotée 547 ; dans la 
seconde, dont les notes sont en plus petits carac- 
tères que dans l'autre, et oii sont ajoutées plusieurs 
notes marginales, le chiffre de la dernière page est 
539, et en outre l'épltre dédicaioire commence par 
les deux mots Si corne, qui ne sont pas dans la pre- 
mière édition. 
On a payé 57 fr., à la vente de M. Ch. Giraud, en 1855, 
un exemplaire de l'édit. de Venise, Francesco de 
FrancescM Sanese, 1571, in-4. fig. sur bois, dans 
son ancienne rcl. en nuxr. olive, avec ornements à 
froid, parmi lesquels figuraient des marguerites. 
Un des feuillets de la garde portait cette noie : 
Achetié xlv s. de la bibliothèque de feu la royne 
Marg**^ duchesse de Valois, au 1*' décembre 
1616. 
L'édition de Venise, 1502, qui, suivant Haym, con- 
tient de nouvelles notes et d'autres gravures, a en- 
core quelque valeur; toutefois elle n'est pas plus 
correcte que la précédente. 
Cette traduction a été très-fréquemment réimpr. en 
Italie, et parmi ces réimpressions, dit Jos. Mollni 
(p. 308 de ses Opérette) , nous aimons à en noter 
quelques-unes de Venise , fort remarquables par la 
netteté de l'impression et par les caractères, qui, 
sous le rapport de la finesse, ne le cèdent pas à 
ceux de Pickering, et qu'on peut lire sans se fiiti- 
guer la vue. Telles sont les éditions de Deuchiw), 
1587, pet. in-8. à 2 col., en caract. rom. ; — de 
Zaitieri, môme format, en caratères ital. ; — de 
Guerigti, 1614, in-2/i, en caract. rom. ; —de Misse- 
rini, 1624, in-24, en caract ital., etc. Les meilleures 
édil. modernes sont celles de Milan, 18U5, 3 voL 
in-8., de la collect des classiques italiens; — de 
Milan, soc. de* classici, 1827, 6 vol. in-32, portr. ; 
— de Florence, 1827, in-16, etc. 
U existe une édition des trois premiers livres des Mé- 
tamorphoses de l'Anguillara, impr. à Paris, chez 
André Wechel, en 1554, in-4. de 50 CT., dont les 
deux derniers sont cotés 47 et 48. Ebert (n<> 15509), 
qui l'a décrite sous la date de 1555, la regardait 
comme la première de cette traduction , celles de 
1553 et 1554, citées par Paitoni, ne loi paraissant 
pas bien avérées. 

—Le metamorfosi recate in altrettanti versi 
îtaliani* da Giuseppe Solari. Genova^ 
1814, 3 vol. in-8. 10 fr. 

Ce qui distingue cette traduction , c'est qu'elle a le 
même nombre de vei*s que l'original. 

On estime assez la traduct. des Métamorphoses, en 
vers ital., par Cl. blondi, Parma, Bodoni, 1800, 
2 vol. pet. in-8., ou Venexia, 1807, 2 vol. in-8. 

— Transformationi. Voy. Dolce. 

— Le Pistole di Ovidio tradotte in prosa. 
{Napoliy Sixt. Riessinger), pet. in-4. 

Ëdition fort rare^ qui se compose de 82 (T. à 30 et 
31 lign. par page, sans chiffres, réel, ni signât., 
avec 20 grav. sur bois. On lit dans le prologue : 
Aedo che tu intendi e sappi aptamente tarte e là 



295 



OVIDIUS 



396 



scieneia di fftto Ubt'o sappi che ouidio el fece.,,, , 
et à la fin de Pour rage : Qui finisse iUibro délie 
pistole che fecie ouidio fiasone traslalate di qra- 
maiicha î uolgare fiorentino Amen Stxtus Ries- 
singer. lia même souscript., avec la marque de 
rimprimeur, accompagnée des lettres S. R. D. A. 
{Sixtiis Ricssinger de Argentina)^ est aussi dans 
une édition \n-tx. de 82 AT. à SI lign., décrite par 
Fossi, II, p. 268. Cette traduction anonyme est ci- 
tée par La Crusca, d'après un manuscrit. Quelques 
personnes l'attribuent à Alberto délia Pagntna, 
d'autres ft Filippo Ccffl, 

PoKgiali, dans sa Série, décrit une autre ancienne 
édition in-4. de celte traduction, imprimée en ca- 
racl. rom., sans chifrres, réel, ni signât., mais avec 
un registre à la fin donnant le preun'er mot des 
feuillets, au nombre de SA, le premier desquels est 
tout blanc. Le sommaire suivant se lit au commen- 
cement du 2« C : Incomitwia il prologo sopra le- 
pistole douidio nasone di compagna, il quale fu 
sotlilissimo e ottimo pocta; et l'on trouve, vers le 
milieu de l'avant-dernier f. , la même souscription 
que dans l'édition de Ries ingcr, mais autrement 
orthographiée et sans nom d'imprimeur. Les caract. 
paraissent être ir(»-anciens el appartenir à un im- 
primeur vénitien. Les figures en bois qui sont pla- 
cées à chaque éptlre dénotent l'enfance de l'art k 
l'époque où elles Turent exécutées. Cesi celte môme 
édition qui est décrite dans la Bibliolh, piaelL, 
IV, n« 2542. 

Une réimpression de la même traduction a été faite à 
Florence, chez Angelo Garinei, en 1819, in-8., par 
les soins de l'abbé L. Rigoli , et il en a été tiré 
des exempl. sur Gr. Pap. et sur pap. bleu. II faut 
y joindre Due errata corrige que Vincent Monti 
a fait paraître à Milan, en 1820. 

— Epistole volgarizzate. (au recto du der- 
nier f .) : Finiscone le epistole del fa- 
mosissinw autore Ovidio in rima per 
vulgare, impresse ne la cita de Bressa, 
per pre Baptista de Farfengo, del 
anno mcccclxxxix, adi 2 de octobrio, 
pet. ïn-A. à 2 col. de cinq octaves cha- 
cune, sans chiffres ni réel., signât de 
a— e par 4 et f. par 5, avec la marque de 
rimprimeur après la souscription. 

Édition en lettres rondes. Le titre et les initiales de 
la première page sont imprimés en rouge. (Lecbi, 
iipogr. bresc., pp. Wx-kb,) 

— El libro dele Epistole di Ovidio in rima 
yolçare p messere Dominico da monti- 
celli toschano : Impresse per D, pre 
Bap tista de Farfengo, nella cita Bressa 
del anno. M, cccclxxxxi, die v. de No- 
iiembrio,^t. in-4. goth. à 2 col., sign. 
a — f. 

Un exemplaire de cette édition rare (ret, en cuir de 
Russie) a été vendu 80 fr. à Paris, en 1825. 

Cette traduction est de Tan 1S67. On en connaît des 
éditions de Venise, Sessa, 1502 et 1508, in-4. , et 
aussi de MUan, Zatiotto da Castelliono, 1515, in-4. 

— Epistole d'Ouidio di latino in lingua toscana 
tradotta et nuouamcnte con somma diligentia cor- 
rette. In Venegia, 15S7, pet in-8. de 75 ff. avec 

Jolies fig. sur bois. 

Traduction en prose par Carlo Giovanni dont le nom, 
selon Haym, se trouve dans une première édition 
de Venise, chez Vitali, 15S2. 

Les Epttres d'Ovide ont été traduites avec succès, en 
vers iuliens, par Remigio, Venezia, GioUto, 1555 
et 1578, ou 1581, etc., in-12, et cette traduction a 
été réimprimée à Paris, 1762, gr. in-8. fig. : 5 à 
5 fr. ^1 y a des exemplaires de cette dernière édi- 



tion tirés in-4., avec les grav. impr. «n ronge), et 
aussi à Pise, Capuro, 1818, in-8. 
On a également en italien : i* / Pasti di Ovidio, 
colla cosiruzione del testo, volgariztati, ed fiius- 
trati con note da Gius.-Ant. Gallerone, Vercelli, 
1787, 3 vol. in-8. — 2» Lettere sortie del Ponlo, 
tradotte con note da G.-A, Gailerone, col testo 
interlineare, Torino, 1786, 2 vol. in-8. — 5* Deile 
poésie malinconicfie di Ovidio lib, V. commentait 
da B, Clodio, Veuex. , 1774, ovvero 1806,5 toL 
in-12. 

— Incomincia il libro nomato Ovidio de 
arte amandi poeta clarissimo. {senza 
data\ pe|. in-4. à 23 lig. par page, sans 
chiffres, réel, ni signât. 

Édition fort ancienne, et probablement la premlèarc 
de cette traduction, in terza rima, des deux pre- 
miers livres de VArs am€utdi : elle commence par 
le titre ci-dessus en lettres capitales. Selon Morellt, 
qui l'a décrite dans la Bibliolh, pinelL, IV, n« M70 
(oii elle est portée à 1 liv. 5 sh.), les caractères 
sont les mêmes que ceux que Florentins de Ar^ 
gentina a employés pour l'impression de cinq ou- 
vrages gui se trouvent dans le même catalogue : 
le premier sous la date de 1472 ; II, n** 3724. 

Une autre ancieiine édition in-4. de cette traducL, 
également sans date, et sans chiffres, réel, ni signa- 
tures, se compose de 59 ft, à 23 lignes par page : 
elle commence au 1*' f. recto, par ces moCs : 
Opéra, Del. Clarissimo. Poeta Ovidio, De Arte 
Amcutdi, et se termine par le mol : Finis, (Ebert, 
15504.) 

Les éditions suivantes méritent encore d*ètre ciiées : 
Milan, Pachel et Scinzenxeler, 1481 , iD-4., caiaL 
Capponi. 

'-Florent. Ant, Venetus, mcccclxxxviii. v Jdus 
Augusti, in-4. de 51 ff. non chirfrés, sigoaL a — g. 
Vend. 6 fr. La Valliere. Elle est datée de 1489 dans 
le calai. Crcvenna, n* 3954, et de 1498 dans celui 
de Floncel, où elle est portée ft 12 fr. 40 c. 

— Milan, Filippo diMantegazi, 1494, in-ft. Vend. 

1 liv. 1 sh. Pindii. 

— In Brcscia per Bemardinum de Missintis de 
Papia, die xiii. Zugno, mcgcccux (probable- 
ment pour xcix), in-4. 

— Il Clabissiho poeta Ovidio de Arte antandi. 

Libro primo comenta : Amor que per dolzexuu 
{Casale Monferrato, Gasp. Cantonus], in-4. 
Édition fort rare, qui a été imprimée à la fin du 
XV* siècle. On lit à la fin une souscription en dix 
vers latins, dont voici un firagment : 

Quem lector legis hoc arte Nasonis amamU 
Impressos libros urbe Casalis habes 

Vercellis ortua saccr Augustinus, et tma 
Cantonus pressum Gaspar obiuit opus^ 

— Ovidio de arte amandi, volgare hisloriado. Fe- 
nelia. Franc. Tacuino, 1516, in-8. 

Volume orné de cinq gravures sur bois d*nne belle 
exécution : 60 fr. Ccâtabiii. — Le même Impri- 
meur en a donné une autre édlL, in-8., en isàs, 
a di XXVI di Julio, 

— Ovidio di Remedi di amore due llbri ridotti in 
ottava rima da M. Angelo Ingegneri. Avignome, 

Pietro Rosso, 1576, in-4. 
A la fin de ce poème se trouve un Capitolo aile amnh 
rose donne , par le traducteur. 22 fr. Costabhi ; 
19 sh. exempl. portant les. armes de Foscarîni; 
19 sh. Libri, en 1859. 

— AiiOBi ovidiani, traduxlone anacreontica 41 Fe- 

derico Cavriani, ediz. 2*. Crisopoli, Bodoni, 1894, 
3 vol. in-8. : 10 à 12 fr. , et plus cher en Gr. I^p. 
La première édit. de cette traductliHi est en S vul. 
in-12, sous la date de Sulmona, 1794. 

— Libro del Aletamorphoseos j fabulas del 
excelète poeta y pbilosofo Ouidio noble 



OVIDIUS 



998 



erasilero Patricio romano : traduzido de 
btin en romance, {absqtte nota)^ pet. 
iih4. goth. 

Ofe Ht, ao eommeiiceiiient de c«tte édition , quatre 
itMKCs, dont les lettres initiales, prises dans un 
«ire rétrograde, donnent les noms du traducteur : 
Jarje de IhtMamante natural de Syl[i]os, (Gâtai. 
Sitvi, D* S039, où renemplaire est porté h 5 liv. 
5 *. d.) Cette même traduction a été rélmpr. k 
Mâirid, 1«22, pet. in-a. 

- Las transformaciones : traducidas del 
T«rsolatiDo, en tercetos, y octauas ri- 
mas, por el licenciado Pedro Sanchez de 
Tiana, en lengua yulgar castellana. — 
Anotaciones sobre los quinze libros de 
bs transformaciones de Ovidio , con la 
mithologia de las ûbulas, y otras cosas. 
ydladdid, Diego Femandez, 1589, 
2toI. pet. in-4. fig. sur bois. 2liv. Salva. 

- llRiiioiPHOSES tradosidos en Terso suello y 

«daaarinn por el docior Ant. Pères Sigler. Hio*- 
fcs, 1619, pec {0-12. 

D càie noe traductioo peu fidèle des œurres d'Ovide, 
CicasiiQan, par Diego Suarez de Figueroa, Ua- 
éiâ, 1727<sa, 12 Tol. pet. in-4., dont les premiers 
iBOS oot âé plusieurs fois réimprimés. 

-Lo libre de les transformacions del poeta 
ÛTÎdi^ » Acaben los quinze libres de 
tntnsformacions del poeta Ovidi : e los 
tpime libres dfi allégories, e morals 
ezpon'cioiu sobre ells: estampais en 
Barcdona per Père Miouel Benaveti' 
twa.„ any 1494, a 24 de abril, in-tol. 
goth. à 2 eol. 

IniBdioQ eo dialecte catalan par François Alegre. 
îeodi la lîT. 15 sb. Heber. 

O Une, d'âne grande rareté, se compose de 249 fT, 
j oocBpris 6 de ubles qui précèdent l'ouvrage, 
iifaat a i £ , par cahiers de 8 (T. chacun, excepté 
ret£qni n*en ont que 0. Le feuillet contenant la 
^t^aet à Jeanne d'Aragon a été supprimé lors de 
b piUkation de l'ouTrage, et remplacé par un au- 
m t On a rendu dei nièrement un exemplaire pré- 
maai lei deux textes de cette dédicace, ainsi 
^ la deux textes du f. 6, dans lequel le iraduc- 
lear a bit quelqoes corrections et changements. 

D r t dus celte édition beaucoup d'erreurs typogra- 
paiiuu dans les chiffres (romains) indiquant la 
P>|iaatioQ : xxxf, xxxii, xxxiii , xxxiv, xxxvi 
ttxtrtt toot doubles, le / porte li; le fi, xti; le 
iu^« ix: le txxiii manque ; le cxxvi est double ; le 
oanU manque; le cxxx est coté cxxi le cxxxv 
■iBi|Be; fxtU i cU manquent; le clxx manque; 
f i rxix est double ; cLrxx, ctxxxii manquent ; 
dxxBBi est double; cxeiii, cxcxix, ccii manquent; 
ttxxix, cexxxvii, doubles; ccxxxix, ccxl à 
ttlix aiinqueai ; cclvi et cclviii, doubles ; cclix, 
■■foe; Wcclxiv est coté cclxvi; le cclxo est 
cMé ctLùe; enfin, le dernier feuillet est coté 
KlxrU, au lieu de cclxix. Au surplus, Tcxeni- 
ffaîre annoncé était complet ; les signatures s'y 
Mii«m sans interruption ; il n'y avait pas de lacune 
^01 le texte. (Extrait d'un catalogue du libraire 
TroiL) 

—0?id*8 Works, complète, literally trans- 
bted into english prose , with copious 
notes by H.-T. Riley. London, Bohn, 
iaS2-59, 3 Tol. pet in-8. 15 sh. Chaque 
fohone a para séparément. 

-- Onyde bis booke of Métamorphose 



translated by 'William Gaxton. Printed 

from a Ms. in the Pepysian collection 

(n» 2124) at Cambridge, containing the 

last five booke of the Métamorphoses in 

prose. London, 1819, in-4. 

Édition offerte par George Hibbert au Roxbitrghe 
club dont il était membre, k liv. 8 sh. Bosvell; 
6 liv. 10 sh. Dent, et rel. en mar, par Haydey 
12 liv. Crawford. 

— XV BooKES of the Metamorphosis translated ont 
of latin into english meeter by Arthur Golding, 
gentleman. London, WiUyamSeres, 1567, in>A. 

Î;oth. de'200 (T. non compris la dédicace et la pré- 
àce. 
Cette traduction a eu du succès, car on l'a plusieurs 
fois réimprimée à la fin du xvi* siècle et au com- 
mencement du XTil*. L'édition de 1507, vend. 
2 liv. 3 sh. Sykes, est la première qui réunisse 
les 15 livres. Le traducteur en avait déjà publié 
les quatre premiers séparément à Londres, en 1565, 
In-a. 2 liv. 19 sh. Heber ; 1 liv. 13 sh. Caldecotte. 
Lowndes, p. 17115, cite des éditions des quinze livres, 
de 1575, 1584, 1587, 1593, 1603 et 1612. 

— METAMORPHOSES, translated by the most eminent 
hands (savoir : Dryden , Addison , Congreve, Nie. 
Rowe, Gay, Ambr. Phillips, etc.). London, 1717, 
in-fol. fig. Réimpr. plusieurs fois en 2 vol. in-12. 
(Pour l'édlt. de 1732, voy. ci-dessus, col. 285.) 

— The Fable of Ovid treting of Narcissus, transla- 
ted out of latin into englysh Mytre, with a moral 
therevnto, very, pleasantc to rede. Imprynted by 
Thomas JJackette , iiOO ^ in-A. goth. Traduction 
attribuée à Thomas Howell. 3 liv. 8 sh. Heber. 

— HEBOYCALLepistles, in english verse, by George 
Tuberuile, gent., with Aulus Sabinus's answeres 
to certain of the sanie. London , by Henry Den- 
ham, 1567, pet. in-8. de 162 fL, non compris la 
préface. 1 liv. 19 sh. Heber. 

Réimpr. à Londres, par H, Denham, en 1569, in-16, 
et par Simon Stafford, 1600, in-12. 

— Epistles translated by several hands, London , 
1680, in-8. fig. Réimprimé plusieurs fois de format 
in-12, soit séparément, soit avec les Métamorphoser 
ou avec les Amours et l'Art d'aimer. 

— Fasti translated in english prose by Isaac Butt. 
Dublin, 1838, et aussi 184U, in-12. 

— The Flores of Ovide de arte amandi , with they 
englysshe afore them, and two aphabete tables 
London, in œdibus WynandideWorde, 1513 
in-4. On a payé 21 liv. 10 sh. , à la vente de Geor 
Chalmers, ce volume rare qui était resté incoima 
Herbert et \ Dibdin. 

— Art oflove, togetber with theRemedy of love, 
bv several Hands. London, 1709, in-8. Réimprimé 
plusieurs fols. 

— Art of love, Remedy oflove, and- Amours. Lon- 
don, 1804, in-12 et pet. in-8. fig. Réimpr. en iSlS, 
et plusieurs fois avec les Métamorphoses. 

— De Tristibus, the first three Bookes, 
translated into English by Thom. Chur- 
chyard. London, oy Th. Marsh, 1680, 
in>4. goth. 

On prétend qu'il n'y a de ce livre qu'un seul exem- 
plaire complet, celui de lord Spencer, d'après lequel 
ce grand bibliophile a donné la réimpression qu'il 
a présentée au Roxburghe Club, en 1816, et dont 
il a fait tirer un exemplaire sur vêlin. Le titre et 
le premier feuillet manquaient à l't^dit. de 1580. 
Vend. 2 liv. 15 sh. Heber. La réimpression a été 
payée 4 liv. 1 sh. Boswell ; 2 liv. 10 sh. Dent. 

— All Ovid's Elégies : 3 Bookes, by C. M. (Christ. 
Mario w); Epigrains (48) by J. D. ^John Davis). At 
Middleburgh (s. d., mais 1598), in-16 de 48 fT, 
titre compris, signatures A— F. 

Ce livre a été livré aux flammes par ordre de l'arche- 



299 



OVIEDO — OWEN 



SOO 



Téque de Gantorbery et de I*éT£<{iie de Londres, 
en date du 1*' juin 1599; mais il en a été fait au 
moins trois éditions différentes, au sujet desquelles 
Lowndes, pp. 1747-48, donne des détails qu*il ne 
faut pas négliger. Des exemplaire de ces anciennes 
éditions ont été rendus à Londres depuis 1 liv. jus- 

3u*à 8 liv. Maitland a bit tirer 25 exemplaires 
*une réimpression de cette traduction, que d*ail- 
leurs Pickering a reproduite dans son édition des 
œuvres de Marlowe (voy. ce nom). Pour les autres 
traductions anglaises des différents poèmes d'Ovide 
consultez Lowndes, pp. 1744-48. 
^ OviD's Werke, berichtiget, Qbers. nnd erklârt von 
Heinr. Lindemann. Leipzig, Engelmann, 1856- 
1801, pet. in-8. tome I à V, 5 thl. 



OVIEDO y Valdes (Gonçalo Fernandezde). 
De la Datural hystoria de las Indias. Se 
imprimio a costas del autor... Porin- 
dustria de maesfre Remô de petras : 
en la cidad de Toledo , M, D» xxvi, 
in-fol. goth. de 54 iT. [4542] 

Édition très-rare : 19 fr. L'Héritier; 12 fr. (imparfait) 
Raetzel, 80 Qor. Butsch. 

— La historia gênerai y natural de las 
Indias, islas y terra ferma del mar oce- 
ano. Sevilla {Jo, Cromberger), 1535, 
in -roi. gotb. de cxciii ff. avec des fig. 
grossièrement gravées sur bois. [28480] 

Ouvrage précieux, parce que l'auteur a séjourné 
longtemps en Amérique. Il en a été composé 
50 livres, mais cette édition et la suivante ne ren- 
ferment que les 21 premiers. 

— La Htstoria gênerai de las Indias agora nueva- 
mente impressa, corregida y emendada. y con la 
conquista del Peru. SaLamanca, por Juan de 

Junta, 1547, in-fol. goth. à 2 col. fig. sur bois. 
Seconde édition, augmentée de la Conquête du Pérou 
par Fr. de Xerez, qui forme une 2* part, de xxiH ff., 
avec un titre particulier, portant : FerdcMera 
relacion de la conquista del Peru y provincla 
del Cuzco, llamada la Nutua Castilîa, conquit' 
tada por Francisco Pizarro, emàiada a au ma- 
jestad por Francisco de Xerez,., L'ouvrage prin- 
cipal a 4 ir. préliniin. et cxcii (192) ff. chiffrés. Ce 
volume rare a été vend. 37 fr. Santander; 45 fr. 
mar, v. Rctzcl; 3 liv. 5 sh. Ileber; et avec le 
20* livre de la 2* partie (annoncé sous la date de 
1550), 4 liv. 6 sb. mar, r. même vente. 

— LiBRO XX de la segunda parte de la gênerai his- 
toria de las Indias... que trata del estrecho de Ma- 
gellanes. yalladolid, por Fr, Fcrnandez de Cor- 

dova, 1557, in-fol. de LXiiii ff. chiffrés. 
Seul livre publié de cette seconde partie, dont on a dis- 
continué l'impression h la mort de l'auteur : c'est 
un morceau rare, qui se trouve quelquefois réuni 
au volume précédent, lequel, ainsi complété, a pu 
être annoncé comme Imprimé à ValladoUd, en 1557. 

— Historia gênerai y natural de las Indias, 
islas y tierra firme del Mar Oceano, 

Eublicada por la real Academia de la 
istoria, cotejada con el codice original, 
enriquecida con las enmiendas v adi- 
ciones del autor, é illustrada con la vida 
y el juicio de las obras del mismo , por 
D. José Ancador de los Rios por Fer- 
nandez Oviedo. Madrid, 1851-1855, 
3 tom. eu 4 vol. gr. in-4. fig. 100 fr. 

Il existe, dans plusieurs bibliothèques, des copies 
mas. des livres 29 à 50, inédits, dont l'original se 



conservait dans les archives du couvait de Mont- 
serrat, à Madrid; mais on ne sait ce que sont de- 
venus les livres 21 à 28, qui peut-être se trouvaient 
chez l'imprimeur à la mort d'Oviedo, et auront été 
égarés, ou même détruits. — L'édition de l'ou- 
vrage entier, que promettait le marquis de Truxillo, 
n'a point paru, quoiqu'elle soit citée, sous la date 
de 1783, dans la Biographie universelle de Mi- 
chaud, art. Oviedo. 

— Histoire naturelle et générale des Indes, 
isles et terres fermes de la grande mer 
Océane, trad. du castillan en franc, (par 
Jean Poleur}. Paris, f^ascosan, 1556, 
in-ifol. 

Traduction des dix premiers livres seulement : 12 fr. 
L'Héritier; 18 fr. Librairie De Bure. Pour une 
traduction italienne intitulée : libro seconda delU 
Indie occidentale, voy. 1, col. 294, article Ahgu- 

RIDS. 

~ Libro del muy esforçado cavalière Don CUrlbalte. 
Voy. Claribalte. 

OVIEDO y Banos (D. /. de). Historia de 
la conquista y poblacion de Venezuela. 
Madrid, 1723, pet. in-fol. [28710] 

1 liv. 4 sh. Salvà; ft6 fr. Baetzel. 

OWEN(/.). Epigrammatum Joan. Owen... 
libri très... editio ultima, prioribus 
emendatior. Z>^/£e y4ug, Vocont. ex offie, 
Joh, Rodolphi Fabri Phil. profeis, 
sumptibus eiusdem, 1613, in-8. [13110] 

Cette édition, imprimée à Dfe en Dauphiné , est en 
deux parties : la première contient les trois livres 
annoncés sur le titre ci-dessus, et la seconde a un 
titre particulier, portant : Epigrammatum Joa^ 
nis Owen,,, liber singularis , editio uUima, En- 
semble 71 et 30 (T. non chiffrés, signés — Kijj et 
A— EiiJ. 11 y a des exemplaires dont le premier titre 
est daté de 1614 ; ils sont du reste entièrement con- 
formes aux autres, el de la même édition , laquelle 
n'apointde valeur, mais mérite d'être citée comme 
un livre peu connu, et parce que M. Cotton n'a pas 
placé JHe dans son TypograpMcal Gazetteer, 

La première édition de ces épigrammcs est de Loo* 
dres, 1600, in-16. 

— Epigrammatum editio postrema. Lugd,- 
Batav., ex offic. Elzevir,, 1628, in-34. 
de 280 pp. 3 à 4 fr. 

Edition moins belle, mais plus rare que celle de 
16'47. Un exemplaire non rogné, 49 fr. eu 1825, et 
seulement 3 fr. Chalabre. 

— Epiguahmatuh Joannis Oweni editio postrema, 
correclissima et posthumis quibusdain adaucia. 
Amsterodami, apudLud. Elzevirium, 1647, in-18 
ou in-22k. 

Jolie édition en très-petits caractères ; elle se com- 
pose de 212 pp. de texte, précédées d'un titre gravé 
et du portrait d'Owen. Trois éditions différentes 
d'Owcn, sous la même date de 1647 et de 213 pp. 
chacune, sont portées dans le catal. Riva , n** 889, 
881 el 882. Celle que M. Potier , rédacteur de ce 
catalogue, regarde comme la première, et dont un 
exemplaire non rogné a été vendu 20 fr., n*a pas, 
comme les deux autres, en tête de la prenuèrp 
page, le fleuron oli l'on remarque un X dans un 
triangle. La seconde a ce fleuron, et de plus, ^ la 
page 204, un cul-de-lampe qui ne se trouve |da» 
dans celle qu'il quaUlie de troisième. Dans cette 



Ovilo y Ottero {Mon,). Manuel de los escritores 

espafiolcs, 30770. 

Ovlnffton (/.). Voyages k Surate, 20008. 



OWEiN - 0ZAI9AM 



809 



éeraitn, le portrait paraît avoir été retouché, si- 
B«a fd!ut; ce qui ii*a pas empêché qu*un exeinpL 
won roçHé ail été vendu 29 fr. Rira. La seconde 
Mil, ciempL gnnd de marses, 5 fr. chet le mérae. 

L^ijon i^Amsterdam, afmdEtzevirium, 1679, pet. 
m-iX en plus ^ros caractères que celle de 1047, 
t'est point belle, mais elle contient de plus que les 
ieoi précédentes : Alberti lues aeroamatum ept- 
fnmmalieorum eastis verecundiaque $attàtt$, 

" AnoEsi (Tel Oweni) Epigrammata; editio priori- 
bisaactior, cura Anu-Aug. Reoouard. Paris,, 
Qfpis P. Didot, 1794, 2 vol. gr. in-18. Pap. vél. 
5fr. — Gr. Pap. 10 fr. 

tidon plus complète et mieux soignée que les pré- 
oMenics. 11 y en a une douzaine d*exempl. Gr. 
Paf. format in-12, quatre sur vÊUif, et quatre en 
irts^r. Pap. format in-8. 

U fitmikn édition de ces épîgrammes a paru à 

liMidres, en 1000, in-10. Voici le titre de la der- 

■ire de toutes: 

JOARin Oweni libeltns epigrammatum ad Frid. 

Clritam, docem Brunsric. et Luneburg.; accednnt 

Flemmiogii carmina aliquot inedita : ex au- 

;nphis edidit Fr.-Adolpb. Ebert. Ltpsiœ, Stel- 

tker, 1824, in-8. 

lits Epttrammes d'Owen ont été traduites en vers 
fiinçab (par And. Le Brun), Bruxelles, 1709, pet. 
ii-12; et sous le litre de Pensées ingénieuses , 
niA, in-12. Nous citerons encore : Epigrammes 
dioisies é'Owen, trad, en vers français -par de 
léneaiant, auxquelles on a joint diverses imi- 
latinu... publiées par M. de Labouisse, Lyon, 
U», il).». 

oJmii Oircii's latine Epigrams englished by Th. 
Beney. Uméon, ifm (aussi 1078), ln-12. 

0W£>' [Charles), Essay towards a Datural 
bistoryof serpents. London, 1742, iD-4. 
if. 15 8h. [5843] 

OWEX (Sam,). The Thames. Voy . Cooke 

[W.^B.), 

OW£N iWiliiam). Dictionary of the welsh 

language, explained in english; with 

nnmerous illustrations, froin the literary 

ranains, and from the living speech of 

tbe Cymry. London, 1793-94 (ou nouv. 

titre 1803), 2 vol. gr. in-8. 2 liv. 2 sh. 

- Gr. Pap. in-4. 3 liv. 3 sh. [11355] 

U prearier volume de cet estimable Dictionnaire, 
fa contient environ 100,000 roots, a été publié en 
ITU, cl le second en 17961; mais on a mis à tous 
1b éen un nouveau titre sous la date de 1803. 
L'oarrage est précédé d*une grammaire galloise.— 
^ofu MrvTBUii (tbe). Le titre de ce livre est, à 
k iaie près, le même qu'on lit dans la 2* édit. de 
Ii»vade^ p. 2007, à Particle^^. G. Pughe, où il est 
^lé de Denbigh, 18-12. Nous avons lieu de croire 
9R lei deux noms n'en sont qu'un seul. 

OWES {Richard). Odontography , or a 
treatise on the comparative anatomy of 
the teeth : their physiological relations, 
mode of developperoentand microscopic 
ttrœtnre in the vertebrate animais. Lon- 
don, 1840-45, 2 vol. gr. in-8. [6771] 

Onnye acconpagnédelOS pi. 100 fr. ;-in-ft., 200 fr. 



;/.'. Epistic ors. Paul, 514. — Works, 1075. 
(Jt.). Tables oflatitudes, etc., 19761. 
IIF.-F.). Coustof Africa, 19771. — Voyages, 



» Catalogue of physiological séries of 
comparative anatomy in the muséum 
of the collège of Surgeons. London, 
1833-40 , 5 vol. in-4. 7 liv. 17 sh. 6 d. 
[6671 ou 6730] 

— Catalogue of the osteological séries of compara- 
tive and human anatomy. London, 1853, 2 part, 
in-a. lliv.11 sh.Od. 

— Catalogue of the paixontological séries of fossil 
remaiiis. London, 1856, 3 part. In-ft. 1 liv. 10 sh. 

— Fossil Reptilia, 4810.— British fossil Mammalla, etc., 
5685 ; Palsontology, 5685. — Lectures on compara- 
tive anatomy and physiology of animais, 5581. — 
Slceleton of a giganiic sloih, 5685. — The Zoology 
of the voyage of the Deagle, 5641. — Palaeontology 
of extinct animais, 5682. 

OVYN Loverien {Jacques). Thobie, tragi- 
comédie , nouvelle tirée de la S. Bible. 
Rouen, Raph. Du Petit-Val, 1606, in-12. 
[16373] 

Le privilège de cette pièce étant à la date du 4 no- 
vembre 1597, il fait supposer une édlu antérieure à 
celle-d. U fr. de Soleinne. 

OXLEY (John), Journal of two expéditions 
(behind the Blue mountains, and) into 
the interior of New South Wales, under- 
taken by order of the british govem- 
ment in the years 1817-18. london, 
Murray, 1820, in-4. de 408 pp., avec 
cartes et vues. [21175] 

Ouvrage assez intéressant : il a coûté 2 liv. 2 sh. ; 
mais on le trouve aitJourd*hui pour 12 ou 15 sh. 

OYA {Sebast, ab). Thermaî Diocletiani 

descriptœ, delineatae et in xs incisœ ab 

Hieron. Coccio et in lucem editœ sump- 

tibus Ant. Perrenotti episc. Antuerpix, 

1558, gr. in-fol. [29467] 

Ouvrage très-rare : vend. 525 fr. (exempl. accompa- 
gné de plusieurs pi. y relatives) Mai lette. Un exem- 
plaire dont toutes les pièces, collées sur toile k la 
Suite les unes des autres, formaient un rouleau de 
12">,50 de long, a été vendu 530 fr. de Cotte. 

OYANGUREN {Melchor). Arte de la len- 
gua japona , segun el arte de Nebrixa. 
Mexico^ 1738, in-4. [11851] 

Vend. 1 liv. 14 sh. Heber. 

OZANAM {Jac), Récréations mathéma- 
tiques et physiques ; nouvelle édition ^ 
totalement refondue par M. de C. (Mon- 
tucla de Chanla). Paris^ 1778 ou 1790, 
4 vol. in-8. fig. 20 à 24 fr. [7850] 

Les anciennes édit. sont beaucoup moins chères. 
— Méthode de lever les plans, 8003. — Arpentage, 
8004. 



tvca {fi,]. Hisl. of Shreirsbury, 27288. 

•vtB IfimMkiU). Geological survey... 4617. 



Oianam {Ant.-Fréd.), Les Poètes franciscains en 
Italie, 14439. — La Civilisaiion chrétienne chez les 
Francs, 23334. — Les Germains avant le chris- 
tianisme, 26348. -> Deux chanceliers d'Angleterre, 
27048. — Documents pour l*histoire iitiéraire de 
ritalie, 30079. — Dante et la philosophie catholi- 
que, 30272. — Des Ecoles et de rinstruction publi- 
que en Italie, 30253. 

Osaneanx (J.-6.). Dictionnaire français-grec, 
10727. — Les Romains, 22941. — Hlsu>ire de 
France, 23269. 



303 



OZANNE - PACHECO 



104 



OZANNE Talné. Nouvelles vues perspec- 
tives des ports de France, dessinées par 
Ozanne, et gravées par Le Gouaz. {Pa- 
ris, sans date), in-fol. obi. [23150] 

Ce Tolume contient 81 planches aases bien grar., plus 
une carte. Vend. 50 fr. salle SiWestre, en 1810, et 
quelquefois de 18 à 2ft fr. Lorsque les plancbes 
sont pUées, elles forment un in«4. 

En 1810 on a publié, par llTraisons de pi., un re- 
cueil inUtuIé : VueM des principaux porté et ra- 
des du royaume de France et de ses colonies. 



dessinées par Ozanne et gravées par Le Gomtu, 
avec un texte descriptif, par iV. Ponce, pec io-foL 
Prix de chaque livraison, 10 tr, Vraisemblablemciit 
ce sont les mêmes planches que celles du recoeil 
précédent. 

— Mabire militaire, ou recueil des différents vais- 
seaux qui servent à la guerre, la-k. de 50 pi. k 
10 fr. [8477] 



Ozeray (/.-Fr.). Histoire des Camuts, 2ft274. ~ 
Duché de Bouillon, 25111. 




PA.P... Voy. Petavius (Paulus). 

FABLO (de San I>îicolas). Antiguedades 
ecclesiasticas de Espana , en los quatro 
primeros siglos de la Iglesia. Madrid, 
Ariztia, 1725, in-fol. [21487] 

19 fr. qiwique taché d*eau, 2* cauL Quatremère. 

PACATUS. Latini Pacati Drepanii pane- 

gyricus , cum notis variorum , curante 

Jo. Amtzenio, qui suas adnot. adjecit. 

Amstelodami, Schouten, 1753, in-4. 

5 à 6 fr. [12143] 

Ce morceau se trouve dans différentes éditions des 
Panegyrici veteres. Nous en avons deux traduc- 
tions françaises, Tune par Flor. Glirëiien, Paris^ 
Pierre Chevalier, 1009, in-8. ; l'autre par Andrv, 
Paris, 1087, in-12. 

PACEE. Orayson en la louenge de la paix 
faicte entré le très victorieux roy Dan- 
gleterre et très chrestien roy de France, 
par le traicte de mariage du daulphin 
de France, et Marie, fille aisnee Dangle- 
terre ; composée et prononcée par mes- 
sire Richard Pacee, a Londres dedans 
leglise Saint-Pol, translatée nouuelle- 
ment de latin en francoys. ( sans lieu 
ni date)^ in-4. goth. de 4 ff., en petits 
caractères , avec les armes de France. 
[12186] 

Cette pièce, devenue fort rare, a été imprimée vers 
1518, à l'occasion d'un projet de mariage qui fut 
arréié alors pour le premier Dauphin, fils de Fran- 
çois I*% et la princesse Marie, liile do. Henri VIII, 
mais qui ne put avoir lieu. Elle est portée à 50 fr. 
(exemplaire rcl. en mav.) dans le picmier volume 
du Uullelin du Bibliophile, n" 2524, où on l'an- 
nonce mal comme imprimée de 1495 à 1500. Elle 
serait plus chère aujourd'hui. 

Un exemplaire de celte Orayson faisant partie d'un 



P. (C). Dictionnaire russe, franc., allem. et angl., 

11422. 
Pacca (le card.). Œuvres, 1213. 
Pacctai (Dom.). Ricerche sulla provincia délia Gar- 

fagnana, 25347. 



recueil de cinq pièces relatives an même projet de 
mariage (voy. II, coL 993, article Entbêe, ei am 
mots Ordonnance et Oedre) , est porté k 50 fr. 
dans le catalogue de Mac-Carthy , n* 4548 , et 
depuis a été vendu.700 fr. chez le prince d*Essliiig« 
après avoir été rel. en mar. r. Dans ce même 
recueil se trouvait l'opuscule intitulé : 

Le uvre et oraison à la louange dn mariase de 
M. le Dauphin des Gaulles Francoys avec lurie, 
fille du roy Dangleterre. [sans lieu ni daté^^ in-4. 
gotiL de (f. 

Le texte latin de VOrayson (Oratio Bichardt Paeel tn 
pace nuperrime eomposita et fcsdere perev9SO 
inter invictiss. Angliœ regem et Praneorum. re- 
çem christianiss, ûi œde divi Pauli Londini ha- 
bita) a été impr. deux fois à Londres, nar Richard 
Pinson, en 1518, in-4., en leures rondes, savoir s 
idibus novembris, et nonis dectmbris ; il Pa été 
aussi k Paris, cette même année, et de format peu 
in-4. de 8 (f., sign. A— B, avec cette adresse : VemU 
in adibus Joan, GormontiL Nous allons placer ici 
le titre d'un autre opuscule qui peut faire suite an 
précédent, et qui est plus rare encore : 

Cgthercrti Tonstalli in laudem matrioioaii 
oratio habita in sponsalibus Marie, potentiss. régis 
Anglis Henrici octavii filic et Francisci chnstui- 
niss. Francorum régis priinogeniti. impressa Ëjon- 
diui, anno mdxviii, nonis nouembris, per Jlf- 
chardum Pynxon, ln-4. 

Pour une pièce en vers composée à l'occasion de ce 
mariage projeté, voy. Epistre de Madame la Uaul- 
phine, et aussi IIince. 

On a de H. Pacce une dissertation intitulée : 

De Fructd qui ex doctrina pcrcipitur liber 
Basilcœ, per Joan, Frobenium, 1517, in-4. 

PACETTUS (Diego). Voy. Emmanuel. 

PACHECO (Fr.). Arte de la pintura , su 
antiguedad y grandezas. SevUla, 1649, 
m-4. 15à20fr. [9239] 

Estimé et rare. 

PACHECO de Narvaez {Luis). Historta 
exemplar de las dos constantes mugeres 
espanolaà. Madrid, imprenia del reytio, 
1635, pet. in-4. — Réimpr. à Séville, 
1744, pet. in-4. [I76i2] 

Inconnu à Nie. Antonio, qui cite plusieurs autres ou- 
vrages de Tauteur, et entre autres le suivant s 

LiBRO de las grandexas de la espada, en que se 
declaran muchos secretos del que compuao el co- 
mendador Geronimo de Carrança. Madrid, Aère- 



PACHECO — PADER 



806 



értiéiJ. Imtpiéz de Lequerka, 14MM, pet. in-/k. 
il. nr bois. [10S07] 

PACBECO Bobadilla (Diego Lopez), Mar- 
fDesdeyillena,duquedeEscaIona.yiage 
por tiem y por mar. Aplausosy festijos 
a so Tenida por Virrey desta Nueva £s- 
pina, etc. Mexico, 1641, m-4. de 92 ff. 
[38604] 

Ce lire nre 1 été rend. 8 sh. Heber ; 16 fr. et 11 fr. 
BxtKL — Antonio en foit mention k rartide Ma- 
tHude Boetmegra, aoos la date de 1040. 

Tâdte titre d'oie pièce en Ter» (par octaves), rela- 
Hn n nême événcnient : 
UuaoH dé la félix'entrada en Mexico del mar- 

£ée ViUena, el 28 de agosto de 1040, y las 
( de loro, cafias y alcancias, por D. Maria 
bmdi de Medintlla. Mexico, 1040, in-4. (Ter- 
— i, MtOoth: amirie.y n* 005. ) 



PACHO (M. R.-J.). Relation d'un voyage 
dans la Marmaiique, la Cyrénaîque et les 
0I9S d'Audjelah et de Maradèh, accom- 
ingDée de cartes géogr. et de planches 
représentant les monuments de ces con- 
trées, Paris, Firm. Didot, 1827-29, gr. 
ffl-4. et atlas in-fol. contenant 100 pi. 

(30790] 

Otntgt sur lequel l'Académie des inscriptions et 
Mo-leltresa fait un rapport très-aTantageux. Il a 
élépabiié en 14 lirraisons, dont 4 pour le texte, et 
<* poar les ptaDches. Prix des 2 vol., 146 fr. — 
f^ féiiii, fig. sur pap. de Qiine, 280 fr., et beau- 
«Mp Boins dans les ventes. 

PACBYMERES (Georgius). Georgii Dia- 
eoni pnmarii judicis, atque scriniorum 
QKtodis Pacbymerii epitome logices 
Arîstotelis (gr. et lat. ^ cura Edward! 
Benurdi). Oxonii, H. Haie, 1666, 
Bi-8. de 221 pp. et 4 ff. [3509] 

^ij^ peu commun. Lowndes le cite sous la date 
«MM, et Ebert sous un titre tout difTérenL 

^'ifUome lo^ieœ AristotetiSn de Pacbymère, a paru 
P*« b première Ibis, en f^rec, Paris^ Vascosan, 
y» p et. in-S. Le même imprimeur en avait déjà 
^■oé la version lat. par J.-B. Hasarius, en 1547, 
■^ (m. Geobgios Diaconus). Quant au texte 
ryO i Compendiosum. philosophiœ syntaçma du 
■faae aaiear, il a été publié sous le nom de Cre- 
f)Hn aurponymiu (foy. ce nom), en 1600 ; mais 
i^ b rerMon latine par Ph. Bechius avait di^Jà 
(■«« afcc d'autres ouvrages du même genre, à 
fie, 1560, in.foL 

- Tor. Byzantira , n*» 18, et ajoutez ; 

limiai Davidis aniroadversiones in chronolo- 
poi ohservationes P. Possini ad Paciiymerem. 
t, 1079, (n-4. de 19 pp. 
I CQrieux, qui avait été soumis à Texamen de 
el de Tnoynard, ainsi que le prouve une 



fr* nuograpbe de La Monnoye, adressée à ce 



PACHTMERIS (G.) Declamationes XIII 
forum Xil inédits. Uieroclis et Phila- 
pii grammaticorum ^Xs-fiXco; longe 
Baiimam partem ineditus curante Jo.- 
fr. Boissonade, sumptus in editionem 
ïTOgante N. Yémeniz. Partsiis, Leleux 
ftl>umonL 1843, in-8. de 343 pp. 6 fr. 

tttrn] 



PACIANUS. Opéra quae extant. Obras de 

Paciano, obispo deBarce]ona,traducidas 

e ilustradasporVicentel^oguera Ramon. 

f^alencia. Mont fort, 1780, in-4. 10 à 

15 fr. [1048] 

Belle édition d'un écrivain ecclésiastique de la fin du 
quatrième siècle, dont le texte latin {Parœnesis ad 
pcgnitentiam, altéra de bapttsmo, epislolœ, etc) 
a été imprimé pour la première fois à l^ris, chez 
Ch. Gaillard, en 1538, in-4., par les soins de J. Ti- 
lius. 

PACIAUDI {Paul.'Mar.), Monumenta 
peloponesiaca , commentariis explicata. 
Romx, 1761 , 2 vol. gr. in-4. fig. 18 à 
24 fr. [29274] 

Excellent ouvrage : 87 fr. Yilloison. 

— Mehobie de* gran-maestri del militar ordine 
Gerosolomitano, dal P. Pacdandi. Forma, reale 
8tamp„ 1780, 3 vol. in-4. fig. 24 fr. [21987] 

Le P. Pacciaudi a publié plusieurs dissertations sur 
différents points d'blstoire et d'antiquités, qui ont 
été presque toutes impr. à Rome, et oe format in-4. 
Voici celles qui sont portées dans notre catalogue ; 

— De llbris eroiicis antiquorum, 10009. — De Cuitu 
S. Jobannis,22SSl. — De Athletis Grscomm, 29140. 

PACICHELLI. Memorie, e memorie nuove 

de* vlagj^i per TEuropa christiana, scritte 

a divers! in occasione de* suoi ministeri, 

dair Abate Giov. - Battista Pacichelli. 

Napoli, Parino f 1685-90, 6 tom. en 

5 vol. in-12. 20 à 25 fr. [20057] 

Gurieulc pour l'bistoire littéraire de l'Allemagne, de 
la France et de l'Angleterre k cette époque, et par- 
Uculièrement pour la description du royaume de 
Naples. Vend. rel. en mar. r. ricbe dorure, 8 liv. 
8 sh. Hanrott. 

— II regno di Napoli in prospettiva, 25703. 

PACIFICATORES orbis christiani. Voyez 

Y AN HULLE. 

PACIFICTS Maximus. Voy. Maximus. 

PACIOLUS (Lucas). Voy. Borgo. 

PADDOCK (Jndah). A narrative of the 
shipwreck of the Oswego on the coast 
of South Barbary, and of the sufferings 
of the master and the crew while in bon- 
dage among the Arabs. London, Long- 
man, 1818, in-4. 1 liv. [20848] 

PADER {Hilaire). La Peinture parlante. 

Tolose, Arnaud Colomiez, 1653, in-4. 

[14128] 

Opuscule en vers dont l'auteur a fait paraître chez le 
même libraire, en 1657, une seconde édition, com- 
prenant un Dialogue en ver» entre un père et son 
fiis. Les deux éditions ont un frontispice gravé re- 
présentant Minerve tenant de ses deux mains un 
ffrand livre, sur le plan duquel, dans la seconde 
édition, sont ajoutés ces mots : La Peinture par- 
tante du S' Pader, Tolosain (Robert-Duinesnil, 
Peintre-graveur^ VIIl, p. 201). Ou Irouvequelque- 
fois, à la suite de ce po<!me, deux écrits en prose 
du même auteur, savoir : 



Pacinl {Eugène). La Marine, 8405. 
Pacluotti {Luigi), Fisica tcchnologica, 4238. 
PacAme (frère). Abbaye de la Trappe, 21793. 



807 



PADILLA — PAGAN 



308 



l" Songe âniffmatiqtie ntr la peinture universelle, 
Tolose, A. Golomiez, 1058, in-4. ; 2* Plan, ou des- 
sin idéal, pour le tableau du déluge qui doit être 
représenté dans la chapelle des Penitens noirs 
de Toulouse. 

^ Voy. LoMAZio. 

PADILLA (Juan de). £1 laberinto del 

duque de Cadiz don Rodrigo ponce de 

leon. — j^qui se acaban las ciento y 

cincxienta copias. . . impresas en seuilla 

en el aho de rnill e quatrocientos e 

nouenta y très (1493) ; {por Meinardo 

Vngut e Lanzalao Polono)^ in-4. goth. 

de 17 ff. à 2 col. [15099] 

Pièce fort rare, décrite par Panier, I, ftOft, d'après 
Denis. 

— Retablo dla vida de christo fecho en 
métro por un deuoto frayle de la Car- 
tuxa. 1529. — Acabose la présente 
obra... en... Mcala de henaresa ocho 
dias â nouiëbre. aho d mil t qniëtos 
y xxiœ, in-fol. goth. à 2 col.fig. sur bois, 
76 ff. en tout, y compris le titre, la 
table et Fargument. [15100] 

Poème en ocuves, ou copias de arte vnayor, com- 

risé en 1500, par Juan de Padilla. Cette édition est 
la Bibliothèque impériale. Nie Antonio en cite 
uncautrede Séville, par Juan de Varela, 1518, 
in-fol., et tome II , p. 751, une seconde , même ville, 
par Juan de Varela, 1530, in-fol., à laquelle on 
peut ajouter celle de Alcala de Henares, 1605, 
in'fol. (1 liv. 5 sh. Ileber). Ce bibliographe attri- 
bue au même chartreux un poème également en 
copias de arte mayor, intitulé : Los docc triun- 
fos de los doce apostoles. Ce dernier, achevé en 
1518, a été imprimé à Séville, par Juan de Varela, 
en 1521, in-foL La Serna en die une édition 
de 1529. 

PADILLA (Perfro). Romancero en cl quai 
se contienen algunos successos que en 
la jomada de Flandres los Espanoles 
hizieron , con otras historias y poesias 
différentes. Madrid , Fr. Sanchez, 
1583, pet. in-8. de 347 ff,, sans la pré- 
face ni la table. [15176] 

Volume assez rare : 1 liv. 12 sh. mar, v. Hanrott. 

— Thesoro de varias poesias , compuesto 
por Pedro de Padilla. Madrid, Fr. 
Sanchez, 1580, in-4. de viii et 482 If. 

[15174] 

Vend, en mar. r. 4 liv. Hanrott. 
Me. Antonio cite une édition de Madrid, Querino 
Gerardo, 1575, in-4. 

— Thesoro de varias poesias , compuesto 
por Pedro Padilla. Madrid, por Que- 
rino Gerardo, 1587, a costa de Blas 
de Robles librero, 1587, pet. in-8. 8 fT. 
prélim., 468 ff. chiifr., 8 ff. de table. 

Vend, en mar. v. 2 liv. 15 sh. Uanrott; a liv. 1 sh. 
Heber. 

— JARDIK espiritual compuesto por F. Pedro de Pa- 
dilla, de la orden de nuestra setiora dcl carmen. 
Madrid, en casa de Querino Gerardo Flamenco, 
1585, in-4. 

Ce Candonero n'est pas moins rare que les autres re- 
cueils poétiques du même autenr. 



•«Eglogas pastoriles de Pedro de Padilla, yjunta- 

niente con ellas alguuos sonetos del oilsnao aucior. 

Sevilla , Andréa Pescioni, 1582, in-4.de iy et 2M O. 

[15175] 
Cette date est exacte; or si celle de 1581, qrae donne 

Antonio, l*est aussi, il existe deux édit. de ces 

églogues. 
On a plusieurs autres ouvrages de ce poète léoond. — 

Voy. Corte-Rbal. 

PADIOLEAU iMbert).iye l'Antiquité, fon- 
dation, splendeur, ruyne et état présent 
de la ville de Jérusalem; où est îocidem- 
ment traitée cette antiene diûculté , qui 
estoit Melchisedec, par noble homme 
Albert Padioleau^ sieur de Launay. 
Nantes, Hilaire Mauclerc^ 1686, pet. 
in-4. [28027] 

Ouvrage qui, au Jugement de M. Ap. Briquet {B^Ueim 
du BiàliopMle,\iS5ny pp. 407-8), ofllre besuooap 
d'intérêt. 

PiEANTIUS. Voy Ectbopius. 

P>EANTIUS Benedictus. V. Benedicttts. 

PAESI novamente ritrovati. V. Vkspucci. 

PJDSTI quod Posidoniam etiam dixere ru- 

dera, cum dissertationibus lat. et ital. 

(P.-Ant. Paoli). Romœ, 1784, in-fol. 

max. [29575] 

Ouvrage orné de 05 pi. grav. par Volpato, Bartoloixxi 
et autres ; il est plus exact que celui de Ms^or, sur 
le même sujet (voy. Majob), mais il laisse encore 
à désirer aux architectes: vend. 33 fr. bas, Héri- 
got;46fr. Ilurtault. 

Pi£TI {Lucas) de mensuris et ponderibus 
romanis et graecis, cum bis quae hodie 
Romae sunt coUatis, lib. V; ejusdem 
variarum lectionum lib. L f^enetiis, 
Aldus, 1573, pet. in-fol. de 48 ff. dont 
1 blanc. [29055] 

Vend. 30 fr. Renouard, en 1805, mais beaucoup moiiK 
cher ordinairement. 11 y a des exemplaires en 
Gr. Pap. Après la 56* page sont U ff. ccNitenant des 
fig. grav. sur bois, lesquelles tiennent la place de 
16 pp. Dans quelques exemplaires, le feuillet bl. esi 
remplacé ou précédé par 2 tt. d'index. 

Il existe une édition in-4. du môme ooTn^e, im- 
primée aussi chez les Aide, en 1573, et tout à Caàt 
différente de la précédente; elle a 8 ff. prélim. et 
127 pp. chiffrées, y compris les pl« qui occupent 
les pp. 89 à 96. 

PAGANC^/tf^oRamirez). Floresta de variai 
poesia. f'alencia, Juan de IVavurra^ 
1562, in-S. [15134] 

nccueil rare, cité par Nie. Antonio. 

PAGAN { François- Jean-Bat. de). Rela- 
tion historique et géographique de la 
grande rivière des Amazones dans TA- 
mérique, par M. le comte de Pagan... 
avec la carte d'icelle rivière. Paris, Car- 
din Besongne, 1656, pet. in-8. [28707] 

Ce volume est recherché, à cause de la carte qui ^ 



re. 



Padiey {J.-S.), Andent édifices of 

10005. 
Padala (F.). Su i solidi caricati Terticalmeate, 81M. 



PAGANELLUS — PAmiER 



310 



mwre. If fr. Y«imiit (sons la date de 1055), et 
fKk|oefmsplos. Ben existe une traductioD anglaise 

CWiU. UamilUMi, London^for John Stankey, 
1, in-&, avec la carte, et une dédicace à Charles II. 

PAGANELLUS. Bartholomeî [Paganelli] 
Prignani mutinensis ad Prosp. Capba- 
relliiin Romanum Asculanum Episco- 

S m Bononiœ legatum de vita quieta 
ellus. — Impressum Rhegii ^ Alber- 
Um de Mazalibus Anno M, eccc, 
ttxxviL xi kal. septembr,, in-4. de 
15 ff. non chiffrés, caract. ronds. [12743] 

Le pfCDier et le dernier feuillet de cet opuscule en 
rni font tout blancs ; le 2* contient une préface 



- EJQsdem ad Joannem Boiardum Scan- 
diaDÎ Caselgrandisque comitem Elegia- 
mm libri très. — Impressum Mutinx 
p fne Dominicû Rochuciolum Anno sa- 
/«/». M, cccclxxxviiij (1489) die vii 
oetobfis, în-4. , caract. goth. , feuillets 
Ban chiffrés. [12744] 

Cène édition a des sign. de a Jusqu'à f, lesquelles, 
oeepié aux deux premiers feuillets, ne sont pas 
plKtts aa-destous, mais au bout de la dernière 
f^ Le livre commence par un avis de Téditeur, 
^'oo sait être Prosper Farusius de Reggio, le 
qvl avait d^i présidé à llmpression de Tou- 



- fiartfaolomaei Paganelli Prignani Muti- 
iMosîsad Alpbonsum Diui Herculis Es- 
ttosg filiam de Imperio Cupidinis libri 
très. Mutinse per me Dominicum Bo- 
nfdo/icm opuscuium hoc impressum 
fvH anno m. cccc. lxxxxii. x. Calen- 
datJunias... in-4. de 52 ff., sign. a — g^ 
nracL ronds. 

I« pwier feuillet, dont le recto est tout blanc, pré- 
«te M veno huit distiques de Pauteur h son livre. 
Ostians le S« lirre de ce poème que Prignanus 
ncoanit Jean Fost pour Pmventeur de rinipri- 
■cm par ce distique du 8* f. verso de la signa- 
iirtr. 

BkMttfwUimo reverentia magna Joanni est 
iftAéeiUimprt»sfM dogmata codiciàus. 

Oittaive qnelqnefois ces trois ouvrages réunis en 
■ Mé voluoie. C'est ainsi que sont les exem- 
ptaûts de b BUdiotlu impér. et de la Maxarine. 

fAGEAU {Margarit), Ses premières œu- 
vres poétiques. Paris, J, Hamart, 1 600, 
ÎB-IS. [I63S0] 

teeeROKilse trouTent deux tragédies en 5 ac* 
*Bci en vers; Tune intitulée Bisaihie (qui n'est 
!■ irt»«attTaise pour le temps) et Tautre Mo- 
tt«^. 7 fr. 50 c de Soleinne. 

fAGI {Jni.). Critica Baronii. Y. Baboihh 
ABules. 



(P.). RévoliitkNi francise, 2S937. 
iCamUU). Histoire de Joseph II, 26457. ^ 
ée Fitééric le Grand, 20677. 

hand d* Amiens. Ses manuscrits, 24242. 
[Utm). KUiographie Japonaise, S1783. 
[B.). Cronîdie di Vicenia, 254S5. 
iJ,'Fr.). DeUndedma, 25546, 



PAGNINI (J.'Fr.). Voy. Décima. 

PAGNINUS (Sanctes). Thésaurus linguœ 
sanctse , seu lexicou hebraicum auctum 
et recognitum a Jo. Mercero. Lugduni, 
1577, seu Genevœ, 1614, in-fol. 9 à 
15 fr. [11630] 

La première édition, Lugd,, Seb, Gryphius, 1520, 
in-fol., est recherchée de préférence aux deux der- 
nières, qui sont mauvaises et corrompues en plu< 
sieurs endroits. On a un abrégé de ce Thésaurus, 
impr. à Anvers, en 1572, en 1609, en 1614, et plu- 
sieurs fois depuis, de format in^. 

-— Sancti Pagnini Isagogœ pars prima & 
pars secunda. Avenioni per loannem 
de Channey, 1625, 2 vol. in-4. [10625] 

Cette édition est rare, et à cluque volume le verso 
du dernier feuillet porte la marque de Jehan de 
Qianney, faite à rinutation de celle des Aide (voy. 
notre t. II, col. 1616); cette circonstance donne quel- 
que prix à ce livre, et le dit placer à la suite de la 
collection aldine. Le titre est ainsi conçu : Habes, 
candide lector, duos tomos, Isagogœ ad linguam 
grœeam capessendam septem continentes libros, 
quibus et lexicon annexum est ordine atphabe- 
tico secundum decUnationes , et conjuçationes 
{ut index tibi ostendet) quo lucidius copiosiusve 
nudum extitit antehac. Hos edidit reverendus 
voter sacrœ theologiœ professor et concionator 
apostolicus frater Sanctes Pagninus. Vend. 
2 liv. 6 sh. Heber, et en mar. 5 liv. 5 sh. le même ; 
et seulement 5 fr. 55 c. Boutourlin. 

Voici le titre d*un petit livre beaucoup plus rare en- 
core que les deux in-4. dont il est Taorégé : 

Enguiridion ad capessendam linguam grscam, 
editum a reverendo paire magistro Sancte Pagni- 
no... graecas literas Avenioni profilente. Habes, can- 
dide lector, in hoc enchiridio graecas institutiones, 
salutationem angelicam, orationem doininicam; 
beatus vir; septem pœnlientiales psalmos. Carmina 
nonnulla Phocylidls et Pythagorx etcentum adagia 
grœce et latine. Impressum Avenioni (absque 
anno), in-12 [Btbliotheca grenviL, 517). 

— Historia Josephi, 290 ; — Venesia, 51259. 

Les autres ouvrages de ce savant hébralsant sont peu 
recherchés maintenant. 

PAIN. British Palladio , or the builder's 
gênerai assistant, demonstrating in the 
most easy and practical method ail the 
principal rules of architecture. London, 
1797, in-fol. fig. 26 fr. Hurtault. [9782] 

PAINE. Voy. Payne. 

PAINTER(W//.). The Palace of pleasure, 
beautifîed, adorned, and well fumished 
with pleasant historiés and excellent 
nouels... chosen and selected out of di- 
vers good and commendable authors : 



Pa^ozzl {G,'R.). Geograija modema, 19623. 

Pmgus {Pr.). Breylarium, 21613. 

Pablln (le comte de). Hiéroglyphes, 29099. — In- 
scription de Rosette, 29106. 

Paillard et Marx. Blessures, 7578. 

Pallilet {J,-B,- Joseph). Droit public, 2402. — Ma- 
nuel, 2825. ~ Godes ei lois de France, 2826. — Ser- 
vitudes, 2850. 

Paine {Th,), Political and miscellaneous works.— The 
Rigbts of man, 23935. 

Paine {Martyn). Médical commentary, 6658. 



311 



PATTONI — PALiEPHATE 



312 



from the édition printedby Th. Marsh, 
1575, edited byJos. Hasiewood. London, 
for R, Triphook, 1813, 2 vol. in-4. 

[17711] 

Belle réimpression d'une collection singulière et qui 
était devenue fort rare; il en a été tiré 250 exem- 
plaires : 100 à 120 fr., et de plus 7 exempl. sur vé- 
lin, qui ont coulé 70 llv. chacun. Vend. 18 liv. 
Hibbert; 19 liv. Hanrott. 

I^ première édition, London, H. Denham for Bi- 
chard TotteU, 1566-67, 2 vol. pet. in-A., est un 
livre quMl est difficile de trouver complet et en 
bonne condition. Le 1*' vol. contient, indépendam- 
ment du titre, 14 AT. prél., texte coté de 1 à S45, 
plus un f. pour la souscription ; le 2* vol., le titre 
et fr. prél., texte 1 à &26, et 2 ff. avec la souscrip- 
tion; en mar. 18 liv. 7 sti. 6 d. Goldsiifith; 23 liv. 
10 sh. Heber. 11 y a du 1*' vol. une seconde édi- 
tion, London, Marslie, 1569, pet. in-4., contenant 
un titre, 11 (T. prélim., texte 1 à 264; aussi une 
S* édit. augmentée de sept nouvelles, London, 
T. Marshe, 1575, pet. in-4., ayant un titre, 9 IT. 
prél., texte 1 à 279, 3 flf. pour Becapitulation, etc. 
La 2* édit. du second vol., London, T» Marshe 
(sans date, mais vers 1580), pet. in-4., contenant 
un titre, 6 ff. prélim., texte 1 à 360, et 4 IT. pour 
Summciria, etc. Un exemplaire, composé du 
1*' vol. de 1575 et du 2* de 1567, a été vendu 
28 liv. 17 sh. Garrick, et 23 liv. Jollay; un autre, 
ayant le 1*' vol. de 1566 et le 2* sans date, 29 liv. 
10 sh. Gardner, en 1854. 

PAITONI (J.'M.). Biblioteca degli autori 
antichi greci e latini volgarizzati. f^ene- 
zia, 1766-67, 5 vol. in-4. 25 à 30 fr. 
[31642] 

Ouvrage estimé pour son exactitude, et bien supé- 
rieur à celui d^Argelati sur le même sujet -^ Voy. 
ÂRGELATi. Il y a des exemplaires dont le tome pre- 
mier est daté de 1774 : vendu 36 fr. d'Ourches. 

PAIX. Voy. Tbaicté. 

PAJOL {Charles^Pierre-Victor , comte). 
Armée russe. 1856, gr. in-fol. [8675 ou 
9657] 

Cet ouvrage, dédié à l'empereur de Russie, a été en- 
tièrement exécuté par M. le comte Pajol, officier 
français (aujourd'hui colonel), chargé d'une mis- 
sion dans toute la Russie et en Pologne, qui l'a oc- 
cupé pendant selie mois. Ce beau volume est di- 
visé en deux pai ties : la première, de 56 planches, 
ob sont représentés tous les uniformes de l'armée. 
Les cinq premières planches sont les portraits de 
l'empereur Nicolas et de ses quatre fils. Les plan- 
ches 13, 15, 22, 25, 31, 35, 40, 48, 50 et 51 ont été 
refaites dans des poses différentes. La seconde 
partie consiste en 25 tableaux réunis en 22 feuil- 
les, comprenant les différentes organisations des 
corps d'armée, les dessins et peintures des décora- 
tions, drapeaux, pavillons, avec les couleurs dis- 
tinctlves de chaque grade; chaque régiment d'in- 
fanterie, de cavalerie, d'artillerie, du génie, etc., de 
l'empire. Ces planches, imprimées par Godard, 
Aug. Bry et Lemercier, en 1856, se vendaient 
125 fr. ; mais comme Tédiiion est épuisée et qu'il 
en reste peu d'exemplaires en France, on les paye 
aujourd'hui 200 fr. et plus. (ISotc communiquée.) 

PALACIO(/t/a7iLo/)e:s>aliasdeRubiode). 
Tratado de! esFuerzo belico heroico; 
nueva edicion con notas y observaciones 
por el P. Fr. Francisco Morales. Madrid, 



Sancha, 1793, gr. in-4. frontisp. graré 
et vignettes. [8580] 

Réimpression d'un ouvrage remarquable par la betoté 
du stvie. L'auteur l'a écrit pour rinstroctiQn de 
son fils aîné, Gonzalve-Perez de Rivero. La pie- 
mière édition a pour titre : 

TRACTATOdelesfueroo bellico heroycooompuesto 
por el doctor Palacios Ruvios. (à la fin) : En Sola- 
manca, 25 Nov. 1524, a experues de Gaspar et 
Bossinolis, pet. in-fol. goth., litre gravé surbiM, 
et texte f. m à xlvuj, dont le 44* est tout blanc 

PALADIN of Eneland. Voy. dans nos 
additions, article Colet, se référant 
à notre 2« vol., col. 129. 

PALiEOLOGUS (Afanwf/.-^u^.). InTbeo- 
doriun fratrem despotam Peloponnesi, 
oratio, gr. etlat. Parisiis, 1647, in-fol. 
[22996] 

Volume peu commun : 10 à 12 fr. 

PAL>EPHATUS, Deincredibilibus(graMe). 
Cornélius Tollius in latinum sermonem 
vertit, et notis illustravit. Amstadod,^ 
apud L. Elzevirium, 1649, pet. in-13. 

[22627] 

Jolie édition, assez recherchée : 6 à 10 ft. ; veni 
17 fr. mar. r. Caillant. 

Le texte grec de Palcphatus a été impr. pour la pre- 
mière fois par Aide, en 1505, avec l'Esope (tojck 

iESOPDS). 

— Idem liber, gr.; sextum edidlt, emen- 

davit, indicemque verborum copiosissi- 

mum adjecit Jo.-Frid. Fischerus. Zip- 

six, 1789, in-8. 6 fr. — Pap. fin, 8ir. 

Les cinq premières éditions de cet ouvrage, données 
par le même Fischer, sont moins estimées qoe 
celle-ci. 

— Libellas Palaephati grsci authoris quo 
aliquot veteres fabulse, unde tracts sint, 
narrantur, studiosis hominibus apprime 
utilis. — Impressum Viennœ-Pmvmms 
opéra Hleront/mi f^ietoris et Joannis 
Singrenii calcographorum, impensis 
vero Leonardi et Lttcx Alantsee fra- 
trum bibliopolarum... anno hdxuii, 
in-4. sign. a— e, caract. rom. 

Un exemplaire imprimé sur vêlin, mais dont le MOr 
Ict de titre manquait, 39 fr. Cosubili ; 3 Uv. S Sb^ 
Libri, en 1859. Cette version lat. du fragment de 
Palaphate avait déjà été impr. ft Crémone, par Jé- 
rôme Soncino, en 1511, in-4. 

Tbaitê de Palcphate touchant les choses incrop- 
blés ; trad. du grec, avec des notes par Qi.-G. P. 
D. B. (Ch.-God. Poller de Bottens}. LautaMCt 
1771, in-12. 

Nous avons une andenne traduction française de Pa- 
Isphale, par Guil. Gueroult, sous ce litre : Le pre- 
mier livre des narrations fabuleuses, avec /e< 
discours de ta vérité et VMstoire d'ieelle, tra* 
duict par GuH. Gueroult, auquel nous avons aà- 
jousté aucunes œuvres poétiques du traducteur, 
Lyon, llob. Grai\jon, 1558, pvt. in-4. de 4 ff. pré- 
lim. et 110 ff., le dernier coté cix; elle est iroprinée 
en caractères de civilité : 10 sh. Hanrott, et même 
prix ileber; 45 fr. mar. r, Goste. 



PaiiLliaDS (H.'J.). Nouvelle force, 8702. 



PalaBontoffrapmcal Society, 4810. 



su 



PALAFOX — PALATIUS 



314 



PAL£STRA neapolitana. Voy. Ignarbà. 

PALAFOX Y MEJVDOZA {Juan de). Vir- 
tndes del Indio. {absque nota)y pet. in-4. 
{28500] 

ifiMix fbt uD second Las Casas en exposant ait 

Cvcroenwnt espagnol la malheureuse condiiion 
américains, et en en demandant ramélioralion. 
SniHe et son humanité se montrèrent surtout 
iiMctt exposé adressé au roi, où il a fait ressortir 
•Kcbeaocoap d*habîleté le bon naturel des naiib. 
¥«& pouraooi Pouvrage a reçu le titre de Virtu- 
éa itl inâio : mais comme de tout temps vcritas 
oâàmparit, il a été nécessaire de le faire imprl- 
■cr serrèiemeni (rers 1650], sans aucun titre, et 
SMsiiidicatioii de lieu ni de date. N^ayant point été 
réimpriiné depuis lors, ce livre est devenu un des 
|iB rnes de ceux qui ont rapport à TAinérique. * 
.ûtalogne de Salve, n* SfiSS, où un exemplaire de 
ce petit volume est estimé 7 liv.) 
Lb diUVrenis ouvrages de Palafox, non compris le 
précédent, ont été impr. ii Madrid, 1059 et 1608, 
ea 8 voL in-rd. 

PAUIDOR. Festin Nuptial. Voy. I, col. 
96, Tarticle Esope en belle humeur. 

Palais des curieux, où Falgèbre et le 
sort doooent la décision des questions 
les plus douteuses, et où les songes et 
ks y isions nocturnes sont expl iqués selon 
la doctrine des anciens par le s"* W. D. 
L.C. (Wulson de la Colombière). Paris ^ 
IM, pet. in-8. [8934] 

Gef aarrage a été réimprimé maintes et maintes fois, 
Mfous le titie ci-dessus que sous celui de Pa- 
imée lu Fortune,... I^aris, Loyson, 1071, ou L>xin, 
hBocbe, 1672, iD-12; de Palais des curieux de 
fi Ferttuie et de l* Amour, Paris, Quinet, 1088, 
ift-lZ, et de Palais de» curieux de C Amour et de 
ta forrime, Paris, Nie. I^egras, 1095, in* 12. (Pour 
fe ééreloppemeot de ces diOérents titres, voir le 
Bttt. ée» oHomymes de Barbier, n«' 13720>22 et 
P»^^Ab re»ie, aucune de ces édit. n'est chère, quoi- 
«îNb exemplaire de la dernière, mar. citr., ait 
«K fcudo 10 fr. By ; 18 fr. Labédoyère. U livre in- 
iialé : Les nouveaux oracles divertissons, Paris, 
dÉr. Qoiaet, et se Tend à Bruxelles, sans date, 
ia-lZ pvait avoir lieaiicoup de rapport avec le 



Betiitt, aoits le ti Ire de Palais des curieux, un ou- 
nafe de Beioolde de Yerville, impr. à Paris, en 
KI2, iii-12, mais qni n'a aucune analogie aTec 
vim<L —Voy. I, coL 808, article Beboaloe de 
Tervaie. 

Palais, maisons, etc. Yoy. Percier. 

PALAMA. Sancti8S.ac sapientiss. Gregorii 

Palanue archiepiscopi Thessalonices, per 

fictioiiem personarum orationes due in- 

diciales mentis corpus accusantis, et 

forporis contra se derendentis ; itemque 

jodicum sententia. ex bibliotheca regia 

(gr. et laU). Ex Adr. Tumebi typo- 

9rap&iregUoffieina,iSSZy in-4. [2722] 

QpBKBie peu commun. La parUe grecque occupe 
ife pp^ y ooBBpris le titre, et la version latine, 
S2 fpu On lit à la fin : Parisiis excudeàat Gui- 
Ittàims MorciiMS, h. bl uii. non. octoàris, 

PALaMEDES pallicta comedia. Voy. Aa- 



iEUM). 



eUipsiom, 10809. 



PALATïUS (rhistoire de), comte de Lyon, 
mise en lumière, jouxte le manuscrit de 
la bibliothèque de TArsenal, par Alfred 
de Terrebasse. Lyon, L. Perrin, 1833, 
in-8. de 14 pp. et xlyiii ff. , avec un 
double titre goth. lithogr. 9 fr. [16996] 

Tiré à 120 exemplaires numérotés, dont un sur vBlin, 
un sur pap. de Chine, S pap. azuré, k pap. fort de 
Hollande. 

L'éditeur pense que cette histoire a été traduite du 
latin de Valentinus Barruchius par Gull. Kamcze. 
C*est à la même source qu'a été puisée la sixième 
histoire tragique trad. du Bandel par Boaistuau; 
et, chose remarquable, VHistoire de la comtesse 
de Savoie, Jolie nouvelle publiée par Mad. de Fon- 
taine, n'est guère que l'ouvrage de Boaistuau , re- 
mis en français du xviii* siècle. 

PALAXmO. Libro di GiovanbattistaPala- 
tino, cittadino romano, nel quel s'inse- 
gna a scrivere ogni sorte di lettera antica 
et modema, di qualqunque natione, con 
le sue regole et misure, et essempi, et 
con lin brève discorso de le cifre. Ronia, 
per Ant. Blado, 1645 , pet. in-4. fig. 
[9048] 

Édition revue et augmentée par l'auteur. 21 fr. Riva. 
La première est de Kome, Blado, 1540, in-4. (15 fr. 
Hérisson) ; celle de Rome, 1544, in-4., en mar, br, 
51 fr. Solar. — L'ouvrage a été réimpr. par le 
même Blado, en 1547, in*4. de 02 ff. non chlffrÂi, 
sign. A— H. Au bas d'un certain nombre de pages 
de cette édition on lit : Palatinus Romœ scrihebat 
apud Peregrinum, 1540 et aussi 1545; d'antres 
éditions ont paru en 1548, en 1550 et en 155S, 
in-4. Cette dernière, 50 fr. Libri, en 1857, et 
celle de 1550, en cuir de Russie, S9 fr. Solar. A ces 
six éditions on en vit bientôt succéder une sep- 
tième, Borna, Antonmaria Guidotto e Duodecimo 
Violto, 1550, et enfin une 8*, Borna, per Vaierio 
Dorico, 1501, l'une et l'autre in-4., avec le portrait 
de l'auteur gravé sur bois au frontispice. Capponl 
avait un exemplaire de l'édit. de 1550, imp. sur 
pap. bleu. 

Le livre de Palatino, aujourd'hui hors d'usage, n'est 
plus recherché que comme un objet de curiosité ; 
on peut même dire qu'il avait déjà vieilli aussitôt 
que J.-Fr. Cresci eut publié, en 1500, son Perfetto 
scrittore, dans lequel, aux formes carrées ou an- 
guleuses qu'avait alors l'écriture cursive, il subs- 
titua la forme arrondie. Ce fut ce qui détermina 
l'auteur à refaire son ouvrage avec le secours de 
César Moreggio, et à le redonner tout à fait changé, 
sous le titre de : 

GoMPENDio del gran Tolume del ben scrivere 
tutte le sorti di lettere et caratteri... Borna, 1500, 
in-4. fig. 12 fr. Reina ; 45 fr. mar. r,, non rogné. 
Veinant; un autre, reL en vil., 1 liv. IS sh. Libri. 

Cet abrégé a été réimpr. in Venetia, H. Sessa, en 
1578 et en 1588, in-4. 

Le Perfetto scrittore de Cresci, Boma (15701, 2 part. 
in-4. obi. avec fig. en partie sur cuivre, en partie 
sur bois, a été vendu 8 flor. 75 c Mcerman. 

PALATIUS. Fasti ducales ab Anafesto I, 
ad Silvestrum Yalerium Venetorum du- 
cem , cum eorum iconibus insiguibus, 
numismatibus publicis et privatis xre 
sculptiSy inscriptionibus ex aula M. Con- 



Palaprat (/.). Œuvres, 10487. 
Palassoa. Histoire naturelle des Pyrénées, 4402. — 
Minéralogie, 4720. 



315 



PALAVlCmi — PALFYN 



316 



silii , ac sepulchralibus : adjectae sunt 
adnotationes ad vitam cujusque princi- 
pis, rerum quae omissae fuerant, studio 
Joan, Palatîi. Fenetiis, Hier, Jlhrizzi, 
1696, in-4. [25459] 
Volame orné de 110 portr. 19 fr. Libri. Il avat été 
précédé d'uD autre ouvrage du même genre, inll- 
tuïé : 

DucALis regiae lararium , sive reipubticap pnna- 
puui omnium icônes et elogia Leonls H atime. Fe- 
netU» et Pataoii, 1059, in-fol. contenant lOS portr. 

PALAVICINl (Sapt. Marchio). Hîstoria 
flendae crucis et funeris domini nostri 
Jesu Christi, cum nonnullis aliis canni- 
Dibus. Parmx, 1477, in-4. de 18 ff. non 
chiffrés, à 24 lign. par page. [12745] 
Édition rare, à la fin de laquelle se Ut cette souscrip- 
tion: 
Imprescere fratres opus hoc cctrtusie parme 
Quiàua Augustinus çenue tune prefUit ortus, 

H. GCCC LXXTII. DECEHBBIS. 

[Biblioth, spencer., VII, p. 97.) 

Réimprimé : Brixiœ per presbyterum Baptislam de 
Farfengo, IMS, in-A. L*édition de Trévise, xxi 
febr, M. cccc xaiii, in-4., avec les caractères de 
Gérard de Usa contient les mêmes pièces que 
celtes de 1477, et rien de plus ; mais nain, n« 12279, 
cite une édit du même poème, sans lieu dMmpres- 
sion et sans date, qui, d'après le titre qu'il en 
donne, aurait une préface de André Misbeck Fran- 
cus, et contiendrait en outre : Becomendationis 
anima in extremis elegia; Lact, Pirm. dedomi' 
nica Pass. Cœc. Cypr, de ligno erucis; lo. Pic. 
Mir, deprecatoria ad Deum elegia ; Epistola Pi- 
tati GaUi de nece Ikfmini ad Claudium. impera^ 
torem missa; De statura et lineamentis /. C: 
Quœdam ex tosepho de Jesu CItristo. SO fr. bel 
exemplaire Rira; 00 fr. Borluut. 

PALAZZI. Aquila inter Lilla, sub qua 
Francorum Cœsarum a Carolo magno 
usquead Conradum, imper, occidentis 
xelogiis, numismatibus, insignibus, etc., 
facta exarantur; auctore Joan. Palatio. 
yenetiis, Jac. Hertz, 1671, in -fol. 

[26404] 
Premier vol. de la Monarchia imperii orientalts de 
J. Palaui , ouvrage qui ne se recommande guère 

?[ue par les ornements dont il est enrichi. V Aquila 
nter Lilia se rapporte à Thistoire de France, et 
par conséquent a sa place marquée dans nos gran- 
des bibliothèques. Les autres vol. de la collection, 
qui continuent l'histoire jusqu'à Léopold , sont in- 
titulés: 

Aqcila saxooica. Venet., 1073. — Aquila franca. 
Jbid., 1079. — AQUILA bavarica. tbid., 1079. — 
Aquila sueva et aquila vaga. Ibid, , 1079. — Aquila 
austriaca, tbiit,, 1079, 2 part. Ces huit vol. se re- 
lient en quatre, et on y i^oute : 

Aquila romana, 1079, en italien. Cette collection 
est rarement complète, mais elle n'est pas chère. 

PALEARIUS (/^ômu5). Opéra ; recensuit 
et dissertationem de vita , fatis et me- 
ritis Palearii praemisit F.- And. Hall- 
bauer. Jenx, Buch, 1728, in-8. 5 à 6 fr. 
[13008] 

Édition la plus complète des écrits de cet excellent 
latiniste du xvi« si^cle. Elle est par conséquent 
préférable k celle ù'Amsterd,, Wetstenius, 1090, 
m-8., donnée par Grœvius et dont il y a des exem- 
plaires en Gr. Pap. Le poème de Palcarius : De 
animorum immortalitate libri très, publié pour 



la prem. fois à Lyon, chex Séb. Gryphius, 1&96, 
pet. in-8., a été souvent réimpr., soit sépaiémeot, 
soit avec d^autres ouvrages de l'auteur, soit enfin 
à la suite du poème de Lucrèce. 

PALERCÉE. Babylone , ou la ruine de la 

Î;rande cite, & du règne tyrannique de 
a grande Paillarde Babylonienne , par 
L. Palercée... Imprime nouuellemept, 
1563 , pet in-8. de 30 pp., en lettres 
rondes. [13760] 
Cette pièce, en vers de 12 syllabes, est difTéreote de 
celle que nous avons indiquée sous le titre de Com- 
plainte et chanson de la grande PaiUarde Babt 
loniene. On y trouve k la fin un sonnet sur la mon 
de Guyse, etc. L^exemplaire, vend. 18 fr. 05 ccha 
La Valliere, renfermait une autre pièce intitulée: 
Deux Chanscis spirituelles, Tmie du siècle é'« 
avenu, tant désiré ; Paulre de Tassistance que Dfn 
a fuite à son Eglise : avec quelques dixains et hii- 
tains chrestiens. Par les Protestants de Tenangite.... 
a la louange de monseigneur Loys de Bourbon, 
prince de COde. Lyon, 1502, in-8. de 8 IL 

PALERNE foresien (/ecrn). Pérégrinations, 
où il est traicté de plusieurs singularités 
et antiquités , remarquées es provinces 
d'Egypte , Arabie déserte et pierreuse, 
Terre-Sainte, Syrie, Natolie, Grèce et 
plusieurs isles , tant de la mer méditer* 
ranée qu'archipelague, auec la manière 
de viure des Mores et Turcs... plus est 
adiouté un petit dictionnaire en langage 
françois, italien, grec vulgaire, turc, 
moresque ou arabe, et esclauon, néces- 
saire à ceux qui désirent faire le voyage. 
Lyon, JeanPillehotte, 1606, pet. in-12. 
[19940] 

Cette relation est devenue rare. Vend. 16 flr. en ISSA 
et quelquefois pkis cher. 11 s^en trouve des excm 
plaires avec un nouveau titre daté de 1030. Vend 
en t;. f. tr. cf. 00 flr. Erdcven, en 1850. 

PALEY (;f^t//.). Works, v^ith additiona 
sermons, etc., and a corrected accoun 
or the life and writings of the author b 
Edm. Paley. London, Baldwin, 182S 
7 vol. in-8. portr. [2011] 

Une des meilleures édit. des «ravres de ce célèbre < 
habile défenseur de la religion chrétienne. Il y c 
a une de 18S0, également en 7 vol. in-8., et ai 
d'Oxford, 1858, complète, en 4 vol. in-8. 1 liv. 10 sfc 
une de Lond., 1840, en 5 vol. in-8. ; enGn, pl osteu 
en un seul volume in-8. — Les différents wxm% 
qui composent ce recueil ont été très^ouvenl imf 
ensemble ou séparément. Nous citerons particule 
rement Natural theotogy, dont l*édiiiob û^Oaefar 
Vincent, 1820, 3 vol. in-8., avec les notes de Jan 
Paxton et la Botanic-ai theotoçy par J. Shate Oa 
can, est ornée de 30 gravures qui se vendaient i 
parement. 

-«Théologie naturelle, 1800.— Vériiéde ndsioire 
saint Paul, 1801. — Principes de nhiknoDliâe. XW 



PALFYN (Jean). Description anatomi^ 
des parties de la femme qui servait à 



^aleottl {Alfi-.). Imagini sacre, 2232ft.— U sacro I 
zuolo ove fu involio il Signore... 22341. 

Palcrmo (Fr.). Haooscritti palatin! di Firen 
31399. 

PaletU (/.-A). EierGitationes pathologicae» ersm 



317 



PALGRAVE — PALISOT 



318 



Sénération, avec un traité des monstres, 
e leurs causes, etc. (trad. du latin de 
Fortun. Liceti). Leyde, 1708, pet. in-4. 
fig. 6 à 8 fr. [6822] 

PALGRAVE {Francis), Rîse and progress 
oftbe englîsb commonwealth ( anglo- 
saxon period), containînçthe ançlo-saxon 
policy, and the institutions arisinff out 
of iaws and usages which prevailed be- 
fore the conquest. London, Murray, 
1833, 2 part. m-4. 2 liv. [26881] 

B Bl puv de cet ouTrage que ces deux parties, les- 
^adlaéiant devenues rares, se payent maintenant 
t St^ après aToir été données jadis pour moins 
Ak fifre. Le premier traité contient : General 
ittefûMU of Mteediœval Europe^ the Carlovingian 
bufire. — The DanUh expéditions in Gauts, and 
tkeeiaHIasinneni ofBûllo; le second, The three 
fnt dakeê of Nomumdy ; the Carlavtngiens sup- 
fimted 6y the Capet», 

Qb a encore de M. Fr. Palgrave : 

Sdtokt of the Anglo-Saxons. Xomton, Murray, 
ISL, peL in-12 de xxxix et 391 pp,, avec cartes et 
vipelies; et aoasi sous le titre de : New bistory of 
ihe Angto-Saxoos, lûHdon, J,-W. Parker, 1835, 

HtsroiBB des Anglo-Saxons, trad. de l'anglais 
pv Alex, licqueu Bouen, Frère, 1836, in-8. 

Tix RisTOKT of Normandy and of England. ton- 
éat, i.'W. Parker, 1851-57, in-8., tom. I et U, 
2iT.2A. [24S«1] 

FAIJNGENIUS (Marcellus). Zodiacus 
ntx, id est de hominis vita, studio ac 
ooribus optime instituendis libri XII. 
IMerodami, 1722, pet. in-8. [12746] 

taaeéditioo : ft à 5 fr. Il y ades exemplaires en Gr. 
1^ qui sont pea communs : 12 à 15 fr.; vend. 
lâb.wLkL Méoo; 57 fr. non rogné, d'Ourches. 
Bnàflealiisiears autres éditions de ce poème, mais 
«Sb root i|iM très-peu de valeur. La première, et 
fem-^tn aussi b plus rare de tontes, est, selon 
nwper Marchand (tome I, p. 195) , de Venise, 
Bnardimo VUate, sans date (vers 1531), in-8. 
QifMi qne let lettres initiales des 29 premiers vers 
lier livre de ce poème forment le nom de 
: Mareellus Palingenius Stellatus, Ce- 
plusieurs bibliographes voient dans ces 
MCI riBagramme de Pier Angelo Mansoti, qui, 
irita c«x, serait le véritable auteur du Zodiacus ; 
opittUm n'est pas appuyée de preuves 



\JL ZoBtAQCi de la vie, trad. du poème latin de 
IL Pafiogène, par de La Monnerie. La Haye, 1731, 
SlMik en 1 voL in-12, ou avec l'indication de 
tmârtM, 1133. 
ia para oae imiutioo de ce poème en vers français, 
«•I le titre suifant : Le Zodiaque poétique, ou 
la vie humaine, deM.de Rivière, 



-Tk 



FTfit 



A-ï 



ZODIAKX of life vritten by the Codly and 
Mareellus Palingenius Stellatus, vbe- 
cooteymd twelue bookes disclosing the 
crynxs and wicked vices of our corrupt 
plainly declaring the pleasaunt and 
j vnio etemal life, besides a number 
both pleasaunt and profitable, newiy 
into englb verse by Bamabee Googe. 
, by tienry Denham , for Rafe Nevberye, 
ui-16 gotb., 12 ff. prélimin., et texte, signât, 
etaa— >y^parbnlt. 
tnéaciâoo parait avoir eu du succès, car elle a 
lénapr. i Londres, en 1570 et 1588, in-ft., et 
édtokns conservent encore une certaine 



valeur en Angleterre, ainsi que le prouvent les 
prix rapportés par Lowndes (part. VU , p. 1706). 
B. Googe avait d'abord fait paraître les premiers 
livres de sa traduction, à Londres, en 1560, in-ld; 
il en avait donné six dans l'édit. 1561 , in-16 goth. 

PALINODZ, Chantz royaulx, Ballades, 

Rôdeaulx, et epigrammes a Ihonneur de 

limmaculee coception de la toute belle 

mère de dieu Marie (patronedes Normâs) 

présentez au puy a Roue composez par 

scientifiques personnaiges desclairez par 

la table cy dedans contenue, imprime a 

Paris. Ils se vëdent a Paris a lenseigne 

de lelephant {chez Fr. Regnault), a 

Rouen deuant Saint-Martin a la rue 

du gràd pont et a Caen a froide rue 

a lenseigne sainct Pierre (vers 1525), 

pet. in-8. [13255] 

Recueil curieux et fort rare, composé de 100 ff. 
chiffrés, y compris le titre, où se voit une image 
de la Vierge.' Il est divisé en deux parties : la pre- 
mière, imprimée en caractères goth. , contient des 
poésies françaises, commençant au fol. un et finis- 
sant au recto du f. Ixxvj , dont le verso est blanc ; 
la seconde comprend des poésies lat. imprimées en 
lettres rondes, et se termine par le mot finis (suivi 
de cette ligne : Imprimebat Petrus Vidouçus) 
sur le recto du fol. G,(cent), lequel porte, au verso, 
une figure de la Vierge différente de celle du fron- 
tispice. Voici la liste des poètes qui ont contribué 
à ce recueil, et dont les noms se trouvent dans la 
table qui occupe le 3* f. : 

Andrv de la Vigne, Guillaume Gretin, Jehan Ma- 
rot, Nicolle Rauenier, NicoUe Lescarre, Pierre 
Apuril, Nicolle Osinont, Jacques le Ueur, Jehan 
Asyne, Guillaume Colûbe, Richard bonne année, 
Mi